Widgets Amazon.fr

Paul McCartney quitte l’étiquette Capitol Records

Paul McCartney quitte l’étiquette de disques Capitol Records après y avoir été associé pendant plus de 40 ans, rapporte Fox News. Il aurait signé une entente avec la nouvelle étiquette des boutiques de café Starbucks.
Le tout premier album des Beatles était même sorti chez Capitol. Le groupe et tous ses anciens membres, de par leurs disques solos, étaient fortement liés à cette étiquette. Au début des années 80, McCartney avait toutefois effectué un bref saut chez Columbia avant de revenir chez Capitol.
La rupture s’est déjà faite, selon Fox News. McCartney quitte en emportant avec lui tout son catalogue d’albums solos. Ce catalogue comprend des disques à succès tels «Band on the Run», «McCartney», «Ram», «Flowers in the Dirt », «Tug of War» ainsi que son plus récent album salué par la critique et honoré en 2006 lors de la remise des prix Grammy: «Chaos and Creation in the Backyard».
McCartney aurait conclu une entente avec la nouvelle étiquette de disques de la chaîne de boutiques de café Starbucks. Il sera le premier artiste à signer un contrat avec cette nouvelle firme. Le prochain album de McCartney sera lancé sur cette étiquette à l’automne. Quant à l’avenir de son catalogue, il compte plutôt prendre le temps de bien y réfléchir.
Selon Fox News, chez Capitol, on ne serait pas du tout content de la décision de l’ex-Beatle. La firme fait partie de l’empire EMI, qui connaît certaines difficultés. Le départ de l’artiste lui porte un coup terrible. Selon une source, Capitol n’avait rien fait pour promouvoir la sortie du dernier album de McCartney. La compagnie n’avait également pas fait grand-chose pour mousser la vente de «LOVE», l’album des Beatles lié au spectacle du Cirque du Soleil ayant comme thème le légendaire groupe. Ce disque s’est bien vendu de lui-même.
À titre de vendeur de DVD et de CD, Starbucks fait meilleure figure que les magasins de disques. La chaîne est fort douée pour le marketing. Ses clients perçoivent les produits autres que le café vendus chez Starbucks comme étant attirants et à la page. De leur côté, les compagnies de disques ont de la difficulté à rejoindre les acheteurs potentiels depuis quelques années.
Starbucks connaissait déjà du succès en vendant des compilations d’artistes tels Ray Charles ou Bob Dylan.
Aujourd’hui, selon Reuters, la compagnie Starbucks a annoncé qu’elle avait formé sa propre étiquette de disques: Hear Music, afin de vendre des albums à la fois dans ses cafés et dans les magasins de disques traditionnels. Elle ne semble pas avoir confirmé son association avec McCartney.

Lire  Paul McCartney : tribute to Elvis

Source : Julie Rheaume [AgenceNews]

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me