Cynthia Lennon

La première épouse de John Lennon est née le 1er septembre 1939 à Blackpool, où ses parents se sont installés, fuyant les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale.

De retour à Liverpool, la famille vit dans un quartier relativement aisé, dans une maison en bord de mer, de l’autre côté de la rivière Mersey. Cynthia a deux frères aînés. Elle reçoit une éducation stricte et traditionnelle, surtout en ce qui concerne les relations de couple, où on lui inculque le rôle traditionnel de mère de famille et d’épouse dévouée. À dix-sept ans, elle perd son père, qui meurt d’un cancer.

Elle fait la connaissance de John à l’École Supérieure d’Art de Liverpool, où tous deux suivent leurs études. Au cours d’un bal d’étudiants, à Noël 1958, John l’invite à danser. Elle lui répond qu’elle a déjà un fiancé et Lennon, lui dit qu’il ne prétend pas se marier avec elle, qu’il ne s’agit que de danser. Cette danse est le début d’une relation qui finit en mariage lorsqu’elle se rend compte qu’elle est enceinte.

Le 23 août, Cynthia Powell et John Lennon se marient civilement.

Elle subit plus d’une agression de la part d’admiratrices qui se considèrent lésées. L’assaut de la presse est également infernal. Sa vie avec Lennon est pratiquement inexistante : John est constamment en tournée ou enfermé dans les studios d’enregistrement, ils ne se voient pratiquement pas, bien que Cynthia insiste pour accompagner son mari dans plusieurs de ses tournées.

Elle va même avec lui (comme les autres femmes des Beatles) en Inde, en février 1968, pour assister à un cours de méditation transcendantale. Mais c’est le début de la fin. Lennon connaît déjà Yoko Ono et leurs apparitions publiques sont de plus en plus fréquentes.

Le jour où elle rentre chez elle, après des vacances en Grèce et trouve Yoko vêtue de sa robe de chambre, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : elle demande le divorce, qui lui est accordé le 8 novembre 1968, au cours d’un acte auquel John Lennon n’assiste pas, se trouvant à l’hôpital, aux côtés de Yoko Onoqui vient de faire une nouvelle fausse-couche.

Elle aura avec John, un fils, Julian, né en Avril 1963, et qui poursuit une carrière de musicien.

cynt

Pensez aussi à lire

2003-04-14 : NATIONAL INDOOR ARENA, BIRMINGHAM, ANGLETERRE

LINE UP Paul McCartney: chant, basse, guitare, piano, ukulélé Rusty Anderson: choeurs, guitare Brian Ray: …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !