Widgets Amazon.fr

L’assassinat de l’ancien Beatle John Lennon: 25 ans ont passé déjà

Les John Lennon, Paul McCartney, Ringo Starr et George Harrison auront marqué toute une génération, celle des années 1960. Les Fab Four, comme les appellent les fans et la publicité.
Pour tous les autres, ils étaient tout simplement les Beatles. Leurs chansons tournaient à toutes les stations de radio. Ils influençaient la mode et la musique aussi.
Puis il y eut leur séparation et l’espoir de plusieurs d’un retour du groupe éventuellement. Un homme devait mettre fin à ce rêve un jour de décembre il y a 25 ans.
Aujourd’hui, John Lennon aurait 60 ans s’il n’avait pas croisé John Chapman dans la rue. Un homme qui a acheté son moment de gloire devant les projecteurs au prix d’une idole de la chanson.
Vingt-cinq ans passé, une autre génération a pris la relève. Les Beatles ne sont pas oubliés, mais le monde a changé. John Lennon n’est plus, mais sa mémoire demeure. Entre eux et cette nouvelle génération, il y a eu le disco, le punk rock, le heavy metal, le rap et quoi encore?
C’était le 8 décembre 1980. Un homme mentalement perturbé qui avait recueilli l’autographe de Lennon un peu plus tôt dans la journée attendait à l’extérieur de l’appartement de l’ancien Beatle à Manhattan. Quand il est revenu d’une session d’enregistrement, l’homme, Mark David Chapman, a ouvert le feu. Lennon s’est effondré et a ensuite rendu l’âme sur le chemin de l’hôpital.
Chaque génération musicale a ses héros, celle des années 1960 venait de perdre le sien.
Mais comme d’autres avant lui, Lennon était entré dans la légende. Des millions de gens qui ne le connaissaient pas encore prirent bonne note de sa vie. Pour les autres, un ami venait de partir.
“Il me manque encore terriblement, a affirmé son ancien collègue Beatle Paul McCartney à l’Associated Press. Ce fut un jour terrible pour nous.”
Non loin de l’appartement de Lennon, où il venait d’être fauché, une jeune femme ambitieuse qui rêvait de faire carrière comme chanteuse et danseuse avait entendu les sirènes. Elle avait vu la foule qui s’assemblait.
“Je me souviens m’être approchée, d’avoir demandé ce qui se passait? On m’a dit que John Lennon venait d’être abattu. C’était une scène tellement étrange”, a raconté par la suite Madonna.
Pour plusieurs, l’héritage de Lennon est figé dans le temps, à l’instar d’autres personnages célèbres comme James Dean ou Kurt Cobain, disparus en pleine jeunesse et en pleine ascension.
Lennon aurait 60 ans, mais il ne deviendra jamais vieux. On ne le verra jamais dans une chaise roulante, le visage ridé, les cheveux blancs et clairsemés. Son talent ne sera jamais terni par l’âge. Il ne deviendra jamais pédant ou pontife, comme tant d’autres qui ont été usés par un trop grand nombre d’années.
Tout ce qui reste dans notre mémoire, c’est le visage d’un jeune homme avec des lunettes rondes en métal qui chante “Imagine” et “Give Peace A Chance”. L’homme n’est plus, mais son message n’a rien perdu de son importance.

Lire  George Harrison - DVD "Dark Horse year" : pas de grande surprise

Source : © La Presse Canadienne, 2005

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me