Widgets Amazon.fr

George Harrison a déclaré qu’il s’entendait mieux avec les autres rock stars plus tard dans sa vie, une fois que tous leurs ego avaient été satisfaits.

George Harrison a déclaré qu'il s'entendait mieux avec les autres rock stars plus tard dans sa vie, une fois que tous leurs ego avaient été satisfaits.

Lorsque George Harrison a appris qu’il n’y avait pas que la boogie dans la vie, il n’avait pas grand-chose en commun avec les autres rock stars. Des années plus tard, cependant, George s’est de nouveau entendu avec tout le monde.

Lorsque George Harrison a appris qu’il y avait autre chose à faire dans la vie que de faire la fête tout le temps, il n’avait pas grand-chose en commun avec les autres stars du rock. Des années plus tard, cependant, George s’est de nouveau entendu avec tout le monde.

George Harrison et Elton John lors du concert du Prince’s Trust en 1987.

George Harrison a déclaré qu’il ne pouvait pas s’identifier aux autres stars du rock qui “boogie tout le temps”.

Comme toute célébrité, George aimait sortir et faire la fête avec ses amis, surtout au début de sa carrière.

La veuve de George, Olivia, a déclaré à Rolling Stone que George avait un “côté fou” qui aimait s’amuser. Sa première femme, Pattie Boyd, a affirmé qu’il partageait son temps entre la méditation intense et la fête.

“Il méditait pendant des heures et des heures”, écrit Pattie Boyd dans ses mémoires, Wonderful Tonight. “Puis, comme si les plaisirs de la chair étaient trop difficiles à résister, il arrêtait de méditer, sniffait de la coke, s’amusait, flirtait et faisait la fête….. Il n’y avait aucune normalité là-dedans non plus.”

Cependant, la fête perd rapidement de son intérêt. George en avait assez des paparazzi. Il a alors trouvé quelque chose de plus significatif que la fête : la spiritualité. Une fois que George s’est lancé dans son voyage spirituel, rien d’autre ne l’intéressait vraiment, même la musique. Il sait que son seul chemin dans la vie est d’être conscient de Dieu et de se connecter à son créateur de toutes les manières possibles. Cependant, sa spiritualité commence à l’éloigner de tout le monde.

En 1977, George a dit à Mitchell Glazer à Crawdaddy qu’il était arrivé à un point où être une rock star était une grande déviation. Bientôt, George n’avait plus rien en commun avec les autres rock stars. Il ne voulait pas gaspiller sa vie à faire du boogie tout le temps.

“Depuis que j’ai commencé à m’impliquer dans les années 60, j’y suis allé à fond et parfois j’en suis revenu”, dit George à propos de la fête. “Il y a beaucoup de gens dans le métier que j’aime, des amis, vous savez, qui sont vraiment géniaux mais qui n’ont aucun désir de connaissance ou de réalisation.

“C’est bien de faire la fête de temps en temps, mais quand on fait la fête toute sa vie, c’est juste un gaspillage de la vie et de ce qu’on nous a donné”, a ajouté George. “Je dois me sortir de ce maya. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup de choses à raconter aux amis qui font du boogie tout le temps. C’est très difficile.

“Je peux planer comme les autres, mais c’est en fait très bas. Plus tu prends de la drogue, plus tu tombes bas, vraiment. Je l’ai fait, je peux le dire par expérience. Peu importe ce que c’est, il vous en faut plus, et plus vous en prenez, pire c’est.”

Lire  Comment Nina Simone a transformé la chanson de George Harrison "Isn't It A Pity".

George s’est mieux entendu avec les autres rock stars plus tard

Au début des années 1970, George a perdu tout intérêt pour la fête.

Dans Here Comes The Sun : The Spiritual And Musical Journey Of George Harrison, Joshua M. Greene écrit : “Les critiques se demandaient s’il n’était pas devenu “crackers” à cause de trop de méditation, tandis que ses amis se sentaient déconnectés de lui, et ce à juste titre : il n’avait plus envie de faire la fête toute la nuit avec des non-croyants.

“Il refusait si systématiquement les invitations que même ses anciens amis considéraient que son enthousiasme pour Dieu dépassait les limites du raisonnable.”

Finalement, dans les années 1980, George a réalisé qu’il pouvait avoir des relations avec d’autres rock stars qui avaient été célèbres dans les années 1960 et 1970. Ils avaient tous rempli leur ego à l’époque, mais s’étaient calmés.

Lors d’une interview en 1987 sur le Today Show, une journaliste parle de la récente performance de George au Prince’s Trust. Elle a fait remarquer que George et les amis qui l’ont rejoint sur scène, Eric Clapton, Ringo Starr, Elton John et Jeff Lynne, semblaient avoir un véritable système de soutien et d’amitié.

“Ils sont vraiment gentils”, a répondu George. ” Je pense que plus nous vieillissons tous, plus nous devenons gentils ; ils le deviennent ; je suis sûr que peut-être je suis devenu plus gentil aussi, je ne sais pas. Mais ils sont, ils sont vraiment bons.

“Je veux dire, ils ont tous traversé tellement de choses. Je pense que leurs egos ont tous été satisfaits ou renversés et montés et descendus à tel point qu’ils valorisent l’amitié. Ce sont de bons, bons gars.”

George s’amusait souvent à monter un groupe avec Elton John, Eric Clapton et d’autres.

Plus tard dans sa vie, George aimait se produire et jouer avec d’autres stars du rock, comme il l’a fait lors du concert du Prince’s Trust. C’est ce qu’il vivait, jouer dans un groupe avec des amis. George se moquait même de rejoindre un groupe.

“Elton, apparemment, forme un groupe pour les plus de 40 ans, et on me dit que je vais en faire partie”, a déclaré George au Today Show.

Lors d’une interview avec MuchMusic, George a parlé de ses projets et de son envie de faire quelque chose avec Clapton et Lynne.

“Je ne devrais pas vraiment le dire parce qu’ils ne sont pas au courant, mais j’aimerais faire quelque chose, pas seulement un album solo pour moi, j’aimerais essayer de m’impliquer avec peut-être Jeff Lynne et peut-être Eric Clapton et faire quelque chose ensemble de nouveau comme ça, juste une fois. Ou peut-être juste Jeff et moi ; sinon, j’en referai un tout seul”.

L’intervieweur a demandé, “Un nouveau groupe en préparation ici ?” George a répondu, “The Traveling Wilburys. Ne le dis à personne.”

George a formé un supergroupe, mais pas avec Elton John, Eric Clapton et Jeff Lynne. Il a formé The Traveling Wilburys avec Lynne, Tom Petty, Bob Dylan et Roy Orbison.

George a toujours aimé être dans un groupe. C’était génial que tous les Wilburys laissent leur ego à la porte et fassent simplement de la musique.

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link