Widgets Amazon.fr

Paul McCartney revisité

Paul McCartney ne s’arrête jamais. En quelques semaines, il nous a gratifiés d’une édition Deluxe de son fringant dernier CD, « New », avec trois inédits de bonne facture, et de la réédition remastérisée de deux albums marquants de 1975 et 1976 « Venus and Mars » et « Wings at the speed of life »… Mais l’événement de cette mi-novembre est la sortie d’un prestigieux « Tribute » baptisé « The Art of McCartney » (2 CD + 1 DVD Arctic Poppy/Caroline International France). Les amis de Paul sont nombreux : dans ce double album, 40 artistes renommés ont prêté leur voix à 34 standards du fabuleux « songwriter » – périodes Beatles, Wings et solo mélangées.

Le projet vient de loin : d’une rencontre de l’ex-Beatles avec le producteur de cinéma Ralph Sall, déjà à l’origine d’albums dédiés au Grateful Dead, à Eagles et aux Doors. Le choix des titres est pertinent. « Yesterday », « Hey Jude », « Let it be » sont bien de la partie. Les incontournables « Maybe I’m amazed » ou « Live and let die » côtoient les plus rares « Let ’em in » ou « Junk ». Le gros défaut de l’album est une production trop lisse, trop proche des orchestrations d’origine. Pour assurer sa cohérence, c’est le groupe de scène de Paul qui joue sur la plupart des morceaux – logiquement, il fait du McCartney… Billy Joel chante plutôt bien « Maybe I’m amazed », mais sans vraiment se l’approprier, idem pour Alice Cooper avec « Eleanor Rigby »… 

Lire  John Lennon : Vendu aux enchères

Heureusement, d’autres rock stars nous offrent des interprétations plus originales : Bob Dylan s’empare avec une rage gourmande de « Things we said today », Willie Nelson transcende « Yesterday », Cat Stevens chante avec émotion et retenue « The long and winding road », Harry Connick Jr. fait swinguer « My love », Chrissie Hynde irradie « Let it be » de sa voix sensuelle… Ce fidèle « Tribute » est l’occasion de mesurer une fois de plus le génie mélodique de « Macca ». Ballades absolues, chansons à tiroirs quasi-opératiques ou rocks basiques… toute la palette pop dans les mains d’un créateur inépuisable : c’est cela l’art de McCartney. 

Philippe Chevilley

 

Source : lesechos

Paul McCartney revisité

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me