Widgets Amazon.fr

George Harrison : pillage post Mortem ?

C’est une bien étrange affaire qui vient d’être à ce jour ouverte par la cour de Justice de Los Angeles. Alors que cette dernière est déjà saisie du dossier concernant l’éventuelle falsification du certificat de décès de George Harrison, c’est ce jour Olivia, l’épouse du feu Beatles qui a introduit un recours à l’encontre de son ex-beau-frère, qu’elle accuse de s’être approprié des biens de George, pour les revendre seulement quelques heures après sa mort.

L’avocat de la famille Harrison, Robert Chapman dans l’allocution qu’il a faite devant les journalistes a précisé que l’inventaire des articles “pillés” comprenait quelques photographies, du memorabilia datant de la Beatlemania, et des vêtements, mais que compte tenue des circonstances, il était bien difficile de dire à l’heure actuelle l’étendue de ce pillage pos-mortem fait par la propre famille de George, au mépris de l’avis de sa veuve et de son fils.

Pour revenir brièvement sur les faits tels qu’ils ont pour l’instant été révélés au public, le 30 Novembre dernier, seulement quelques heures après le décès de George Harrison des suites de sa longue bataille contre son cancer, à Los Angeles, Carl Roles a pris contact avec un journaliste d’une publication d’Arizona, et les a informé qu’il allait procéder à la mise en vente de biens personnels qu’il avait récipéré dans une des villas de George Harrison.

Lire  Elvis plus fort que les Beatles ?

Doté d’une certaine loyauté, le journaliste au courant de ces faits a immédiatement pris contact avec un ami de la famille de George Harrison, en la personne de Gavin de Becker, qui a aussitôt saisi le FBI en vue de l’ouverture d’une enquête.

Prennant l’affaire très au sérieux, le FBI a alors dépêché sur place un de ses agents en le faisant passer pour un collectionneur de memorabilia désireux d’acheter des objets ayant appartenus au feu Beatles. Selon les premiers rapports déposés, il semblerait que lors de la visite de cet agent ainsi grimmé, Carl Roles était présent, mais son épouse Carol aussi, ce qui explique le fait qu’elle soit aussi invitée à comparaître devant les Tribunaux Californiens.

Nul ne connait donc l’inventaire précis des biens qui auraient ainsi étaient vendus. Les rumeurs prétendent que ce serait au moins une dizaine de cartons de souvenirs qui auraient été ainsi vendus sans autorisation de la famille Harrison.

Lire  "Tout le monde veut être célèbre"

Du côté de la famille Roles, on se refuse pour l’instant à tout commentaire, et le couple nie fermement toutes les charges qui pèsent à leur encontre, arguant même l’ignorance de tels objets.

Cependant, afin d’éviter tout pillage similaire, si pillage il y a eu, les instances juridiques de Los Angeles ont donné un ordre de restriction provisoire, empêchant dès lors toutes les ventes de biens ayant appartenus à George.

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me