Accueil / The Beatles / La discographie / CD / With The Beatles – The Beatles : les secrets de l’album (paroles, tablature)

With The Beatles – The Beatles : les secrets de l’album (paroles, tablature)

With The Beatles - The Beatles : les secrets de l'album (paroles, tablature)

Informations sur l’album

  • Pays : International
  • Support : CD
  • Label : Parlophone
  • Numéro de série : CDP 7 46436 2
  • Mixage : Mono
  • Date de publication : 26/02/1987

Track-listing de l’album

Description de l’album

With the Beatles est le second album des Beatles, enregistré quatre mois après leur premier album, Please Please Me, et sorti le 22 novembre 1963.
L’album contient huit compositions originales (incluant la première composition de George Harrison) et six reprises, la plupart de succès de Rhythm & Blues de Motown. La majorité des chansons de l’album apparaissent sur l’album américain Meet the Beatles !, sorti le 20 janvier 1964.
L’album connut un énorme battage médiatique ; l’album avait été commandé par un demi-million de fans avant sa sortie et s’était vendu à un autre demi-million d’exemplaires en septembre 1965 — ce qui en fit le deuxième album à être vendu à un million de copies au Royaume-Uni (le premier étant la bande originale de South Pacific). Il est resté au sommet des charts pendant 21 semaines, dépassant Please Please Me, et occupa la première place pendant 51 semaines consécutives.

Informations complémentaires

Chronique du disque par Uncle Jack

Ils ne sourient PAS sur la pochette, et en 63 c’était presqu’obligatoire d’avoir un sourire idiot sur les photos, mais là, NAN ! Comme les Stones, non mais ! Et ça redéboule, une avalanche de chansons irrésistibles et dont les vocaux empêcheront de dormir longtemps Brian Wilson, les reprises sont bien choisies et VECUES : « Please Mister Postman » est un vrai bonheur, qu’est-ce que ça y va ! « Wait a minute, Wait a minute, owww yeaaaah ! » du gâteau qu’on vous dit !

Je dois à la vérité d’avouer que « Devil In her Heart » m’a toujours un peu crispé : je trouve cette chanson NULLE, et George a beau faire ce qu’il peut au chant, ça reste quand même naze.

Mais c’est la seule ! Tout le reste tient les promesses de « Please Please Me », même si l’effet de surprise ne joue plus, là on est en territoire connu, ces mecs nous ont habitué à l’excellence, du coup y en a qui font le malin et descendent en flamme « Devil in her Heart » !

Mais « It won’t be long » démarre sur les jantes ! Ca remue, ça dépotte méchamment, Lennon s’époumonne et les autres lâchent des « Yeah ! Yeah ! » démoniaques ! Le morceau passe comme un bolide ! Et quand Lennon fait son Smokey Robinson sur « All I’ve got to do »

ou avec Georges sur « You really got a Hold On me », c’est du miel, du nectar, et pourquoi que j’me calmerais ?

Même les trucs plus faibles possèdent cette pêche heureuse et lumineuse qui sera longtemps leur marque, « Little Child » secoue bien et John souffle dans son harmo comme un chef, les reprises de « Money » et « Roll over Beethoven », des rocks légers et mutins, à l’arraché et comme dans un fauteuil !

Et puis, il y a les deux chefs d’oeuvre : « All my loving, un mélodie de Paul absolument imparable, il chante ça sans avoir l’air d’y penser, ça semble si facile, et la guitare de George qui sonne comme une abeille affolée !

« Not a second time », John seul avec George Martin et Ringo, livre une de ses compositions les plus poignantes, à chaque fois ça le fait, cette chanson qui trébuche un peu, la voix de fou qu’il a ce John, c’est à la fois fragile et goguenard, c’est John tout craché, quoi.

Et voilà, je ne me permettrai pas d’éloges supplémentaires.

Ce sont, euh,…les Beatles !

Pensez aussi à lire

Midwife : Paul McCartney : paroles, traduction, histoire…

Informations sur la chanson Disques incluant cette chanson Working Classical CD / International

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !