Widgets Amazon.fr

McCartney, gentleman cambrioleur

Paul McCartney a récupéré, en douce, des toiles de maîtres, dans la maison de sa femme Heather Mills avec laquelle il est en procédure de divorce.
L’ancienne mannequin s’est dite peinée par la disparition de photos de famille, notamment des clichés de leur petite fille Beatrice.
Il est loin le temps où Paul McCartney posait, vibrant de bonheur, au bras de sa jeune épouse, sous les flashes des photographes. L’heure est à la brouille et aux coups dans le dos. Heather Mills McCartney s’est aperçue que l’ex-Beatles avec qui elle est engagée dans une procédure de divorce difficile, avait récupéré en douce des tableaux de maîtres dans sa maison de campagne, indique le Sun vendredi.
L’ex-mannequin de 38 ans est arrivée, jeudi soir, à la propriété du couple dans le Sussex, au sud de l’Angleterre et a déclenché l’alarme dont les codes avaient été changés. La police alertée s’est immédiatement rendue sur place et a constaté la disparition des toiles, dont des tableaux de Renoir et de Picasso, pour une valeur de 10 millions de livres (15 millions d’euros), ainsi que des photos de la fille du couple, Beatrice, 3 ans. Paul McCartney a averti son épouse, peu après, par SMS, qu’il avait récupéré les tableaux, indique le Sun.
Du pain sur la planche pour les avocats
Le chanteur ne doit plus avoir accès à cette propriété, selon l’accord de séparation passé par le couple, ont indiqué des proches de Mme Mills McCartney au journal. “Heather a du mal à croire que les choses ont atteint ce point. Elle n’est pas peinée à cause des tableaux mais ce sont les photos de famille disparues qui l’ont blessée”, a expliqué une amie non identifiée, citée par le Sun. “Il n’y a pas de délit, on leur a conseillé de contacter leurs avocats”, a précisé un porte-parole de la police du Sussex.
Paul McCartney, 64 ans, et Heather Mills McCartney, 38 ans, mariés depuis quatre ans, ont annoncé en mai dernier qu’ils entamaient une procédure de divorce qui s’est transformée depuis en bataille juridique.

Lire  La magie digitale offre enfin aux Beatles leur cure de jouvence

Source : Ludmilla INTRAVAIA (d’après agence)

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me