Widgets Amazon.fr

Yoko Ono chante la paix et l’amour au Châtelet pour ses 73 ans

La veuve de John Lennon, Yoko Ono, accompagnée à la batterie et à la guitare par Sean, le fils qu’elle a eu avec le Beatle assassiné, s’est livrée à une performance inédite sur l’amour et la paix dans le monde, ses thèmes de prédilection, samedi soir au Châtelet, à Paris, le jour de son 73e anniversaire, a constaté un journaliste de l’AFP.
A l’issue des 70 minutes du spectacle dédié notamment aux victimes des bombes nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki au Japon où Yoko Ono est née, Sean Lennon a offert, à sa mère une gerbe de lys blancs, en s’agenouillant devant elle. »Bon anniversaire, maman !», a-t-il dit en français, alors que les 2.000 spectateurs du Châtelet leur réservaient une ovation debout, avant d’entonner »Happy Birthday».
L’acteur, réalisateur et musicien américain Vincent Gallo participait aussi, à la guitare et aux claviers, au spectacle au cours duquel Yoko Ono a évoqué par métaphores la violence en général, par de longues vocalises et onomatopées.
Le spectacle s’est ouvert sur un premier tableau où Yoko Ono mime la détresse d’une petit fille confrontée à une chaise trop haute pour elle.
L’artiste s’est lancée ensuite dans des vocalises d’agonie autour d’Hiroshima, alors que les photos géantes d’une femme défigurée et d’un alignement de tombes blanches étaient projetées. En écho aux vocalises de Yoko Ono, Vincent Gallo l’a accompagnée par des compositions d’ondes acoustiques.
Assassiné il y a 26 ans, John Lennon a été évoqué par une photo de famille le représentant avec Yoko Ono et leur fils et une autre représentant le ciel de New York.
A la fin de sa performance, Yoko Ono a invité les spectateurs à transmettre le message »I love you» par un code lumineux, grâce à des mini-torches distribuées par les ouvreuses. »N’arrêtez pas d’envoyer ce message à la terre entière et à l’univers», conseille Yoko Ono dans un petit texte d’accompagnement.
Voulu comme une »rencontre avec le public le plus large» avec un tarif symbolique de 5 EUR la place, le spectacle s’est conclu sur un autre texte projeté sur la scène du Châtelet : »La guerre est finie, si vous le voulez», slogan qu’elle contribua à populariser avec John à la fin des années 60, lors de leur combat pacifiste.
Ce »One evening with Yoko Ono» était programmé dans le cadre de l’opération »Pleins jours» qui consiste à proposer à un artiste de disposer librement du Châtelet pour une performance d’un soir.

Lire  Les fans de Paul McCartney ont découvert le nouvel album du chanteur lors d'une performance à Times square.

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me