The Inmates

LA BIOGRAPHIE DES INMATES

Le groupe est né à la fin des années soixante dix, période où le rock and roll retrouvait quelques lettres de noblesse. Le Pub-Rock, ( courant musical principalement anglais, qui comporte Dr FEELGOOD, Dave Edmunds, NICK LOWE, COUNT BISHOPS, NINE BELOW ZERO, EDDIE AND THE HOT RODS, VIBRATORS et bien d’autres) est à son apogée. La formation de départ est composée de BILL HURLEY (chant), PETER GUNN ( guitare et compositions), TONY OLIVER ( guitare), BEN DONNELLY (basse). La place de batteur à l’époque étant assez instable, nous préciserons que les premières tournées et deux des trois premiers albums seront confiés à JIM RUSSEL. Par la suite, EDDIE EDWARDS prendra définitivement les fûts, à l’exception d’un bref intermède confié à PAUL TURNER. Il convient de noter qu’EDDIE est également membre des VIBRATORS (groupe de punk-rock, toujours en activité).

La vocation du groupe est claire : Redonner au rock une couleur plus « STONNIENE » et après plusieurs mois de concerts acharnés et devant une réputation grandissante, ils enregistrent leur premier album en août 1979 : FIRST OFFENCE. Ce disque fera l’objet d’une bombe et prouvait qu’il était toujours possible de faire un album, rempli de gros son de guitares (sans être hard) et d’une grosse voix, comme si l’on venait de retrouver la clef du premier studio des ROLLING STONES. Même sa pochette (voir la discographie) semble des 60’s.

En septembre 1980, sort un deuxième album au titre prémonitoire : SHOT IN THE DARK (cf. l’assassinat de JOHN Lennon le 8 décembre de la même année). Cet album est la suite du premier, toujours aussi impeccable, mais l’effet de surprise en moins. Les concerts sont cependant complets et l’ambiance très électrique ( aux Etats-Unis, les INMATES seront considérés à tort comme des punks !)

Le troisième album : HEATWAVE IN ALASKA sera celui de tous les problèmes : Changement d’actionnaires de la maison de disques (RADAR passe sous le contrôle de WARNER), choix d’un producteur avec qui les choses ne se passeront pas correctement : STUART COLEMAN ( producteur de SHAKIN STEVENS ), à la place de VIC MAILE et perte de leur batteur. Résultat, un disque en demi-teinte, ni bon ni mauvais, mais desservi par l’influence trop proprette du producteur. Faisant le bilan du coût et des ventes, le contrat ne sera pas renouvelé. A ce jour, il s’agit du seul CD du groupe à n’avoir jamais été réédité.

Une maison de disques française (LOLITA), reprendra le flambeau, ils sortiront deux albums : TRUE LIVE STORIES (quelle belle pochette ! ! !) et FIVE, qui sont maintenant couplés en CD. A cette époque, un peu confuse pour le groupe, BEN et TONY apparaissent dans le clip de PAUL MC CARTNEY : Pipes Of PeaceS. A noter également que BILL HURLEY, fatigué nerveusement par tous ces déboires, laisse sa place à BARRIE MASTERS (chanteur de EDDIE AND THE HOT RODS), ce qui compte tenu de la grande différence de voix donnera deux albums aux allures plus pop que rock. Les ventes seront décevantes et les INMATES se retrouvent de nouveau sans maison de disques.

La suite immédiate, vous la connaissez déjà, puisque l’album suivant sera MEET THE Beatles dont la chronique vous à probablement amenée jusqu’ici.

Le septième album : FAST FORWARD, de nouveau sur SONET et produit par VIC MAILE (qui décédera peu de temps après) , sortira bien après la tournée française censée le promouvoir ! Celle-ci est un grand succès ( j’y étais !) mais l’album étant indisponible dans les bacs, il est très difficile de l’acheter ! ! ! SONET décide donc, avec un peu de mauvaise fois, de Jeter l’éponge.

Intervient alors, encore une maison de disques française : NEW ROSE qui deviendra par la suite LAST CALL. Paraîtra alors un huitième album : Inside Out puis un neuvième WANTED. Deux très bons disques, plus variés mains néanmoins teintés de rock et de rythm and blues. Rappelons au passage que BILL HURLEY, revenu depuis MEET THE Beatles, enregistrera également chez LAST CALL (en faite chez MUTE, qui avait refusé de le sortir) un album hommage à ELVIS PRESLEY : ANGEL TO MENPHIS.

En 1997, sortira SILVERIO, toujours un très bon album, puis en 1999 THE HEAT OF THE NIGHT, album live (enregistré en France) regroupant les morceaux de choix de 20 ans de carrière, l’édition japonaise comportant 3 titres bonus.

Voilà, nous avons fait un survol très rapide de la vie du groupe, 20 ans de vie commune, c’est beau non ?
Il est question d’une tournée française fin 2001-début 2002 pour promouvoir la réédition du disque hommage aux Beatles. Ne les manquez pas ! ! Le line-up d’origine est toujours là, la fougue aussi, les années d’alternance entre gloires et galères n’ayant en rien altérées leur désir premier : Se faire plaisir en faisant de la musique, tout simplement.

Dernière minute, juste avant de rendre ces lignes à notre Web-Master, je viens d’apprendre la sortie fin octobre d’un best of de 2 cd, alors si vous ne devez en acheter qu’un, prenez les deux !

MEET THE BEATLES (LIVE IN PARIS)

Fin septembre 2001, la maison de disque RIVERSIDE records (qui vient de ressortir les premiers albums de NINE BELOW ZERO), mettra à votre disposition la réédition d’un disque mythique : The Inmates meet the Beatles . Paru initialement en 1987 cet enregistrement avait disparu des bacs depuis fort longtemps car les masters étaient perdus ! Même le matériel destiné à l’impression de la jaquette était tombé aux oubliettes !

Et puis un jour, quelqu’un faisant le ménage retrouve tout cela et une nouvelle aventure peut commencer. Mais revenons si vous le voulez bien sur l’histoire et la genèse de ce disque.

Le projet est né au printemps 1987, sous la houlette du journal Libération afin de célébrer le vingtième anniversaire de la sortie de l’album des Beatles : SGT PEPPERS LONELY HEARTS CLUB BAND.

Plusieurs solutions furent envisagées, mais celle qui fut retenue, d’après les notes de pochette sera : L’impossible réconciliation de deux groupes de rock anglais mythique, les ROLLING STONES et les Beatles, tout cela joué par un groupe étrange : THE ROLLING BEATLES.

Les promoteurs demandèrent donc aux INMATES de Londres (pas de Liverpool ! ! !) de faire un concert unique le 20/06/1987 à la Villette. Ils acceptèrent, bien que rien dans leur répertoire antérieur ne laisse supposer une admiration pour les Beatles.

Il décidèrent, ni de reprendre l’album original « in extenso », ni de faire un « One » avant l’heure, mais d’attaquer le « tracks listing » avec des titres peu connus, issus de face B de 45 tours, tout en y ajoutant deux ou trois titres « phare ». Nous retrouverons donc sur cette galette, mise en forme par le producteur Vic Maile, les titres suivants : Little Child, I’ll get you, She’s a woman, You can’t do that, Day tripper, Back In The Ussr, We can work in out, I Wanna Be Your Man, Sgt peppers lonely hearts club band, Birthday, I Saw Her Standing There. Ces titres constituèrent à l’époque l’intégralité du LP, la version CD recueillant deux bonus tracks : Get Back et une version atomique de I’m down. A noter que quelques autres titres furent enregistrés (je n’ai jamais pu savoir lesquels) mais pas retenus.

L’écoute de ce disque nous rappelle plusieurs choses : Les Beatles étaient bien des rockers et les INMATES confirment leur maîtrise des « covers », de telle façon que l’on ne puisse soupçonner qu’il s’agit de reprises tant l’intégration d’un son plus dur ne nuit absolument pas aux compositions Lennon-MC CARTNEY . Les ventes furent très bonnes à l’époque et les critiques furent élogieuses. La sortie se fit sur le label MUTE SONET France, distribué par VIRGIN, sous référence 30108.

Alors s’il reste dans votre cœur un peu de ce sang de révolte de l’âge d’or du rock and roll, n’hésitez pas, écoutez ce disque, vous ne serez pas déçus ! ! ! Bien sûr, vous ne retrouverez pas les harmonies vocales des FAB FOUR, ni la distinction d’une Rickenbacker 12 cordes branchée dans un VOX, mais vous aurez le droit à l’essentiel : Un groupe qui joue bien, de bonnes chansons, et un chanteur au mieux de sa forme ( Bill Hurley étant reconnu comme une des plus belles voix anglaises )

Le track-listing :

  • Little Child
  • I’ll Get You
  • She’s A Woman
  • You Can’t Do That
  • Day Tripper
  • Back In The USSR
  • We Can Work It Out
  • I Wanna Be Your Man
  • Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band
  • Birthday
  • I Saw Her Standing There
  • Get Back
  • I’m Down

LA DISCOGRAPHIE DES INMATES

FIRST OFFENCE (1979)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : Radar
  • Track-listing : Dirty water (E.Cobb) 2’58 / Love got me (Conley) 3’36 / Mr Unreliable (P.Staines) 2’40 / The walk (MacCraclin / Garlic) 3’13 / I can’t sleep (P.Staines) 2’58 / Jealousy (P.Staines) 2’55 / : Free time looser (Covay / Miller) 2’34 / You’re the One that done it (Scott) 2’26 / Midnight to six man (Taylor / May) 2’12 / Jeanie Jeanie Jeanie (Page / Mottola) 3’16 / If time could turn backwards (P.Staines) 4’10 / Back in history (P.Staines) 2’16 / I can’t stop (no no no) (Penn / Hawkins) 2’35

SHOT IN THE DARK (1980)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : Radar
  • Track-listing : Talk talk (Bonniwell) 2’01 / Tell me what’s wrong (P.Staines) 2’35 / So much in love (Jagger / Richards) 2’36 / Stop it baby (Maxwell) 2’27 / Waiting game (P.Staines) 3′ / Crime don’t pay (P.Staines) 2’43 / Feeling good (Parker) 3’40 / I thought I heard a heartbeat (P.Staines) 3’19 / Why when the love has gone ? (I.Hunter) 3’05 / Sweet Rain (P.Staines) 2’56 / I can’t make up my mind (P.Staines)2’01 / Show you my way (J.Russell) 2’36 / Some kinda wonderful (J.Ellison) 4’18

HEATWAVE IN ALASKA  (1981)

  • Producteur :Stuart Coleman
  • Label : WEA
  • Track-listing : She’s gone rocking (B.Donnelly) 2’45 / Something About You (Holland / Dozier) 2’58 / Long distance man (P.Staines) 3’17 / Brokenhearted (P.Staines) 3’10 / You can bet (a broken heart) (P.Everly) 2’34 / Remember I’ve been good To You (Womack / Carter / Tynes) 2’42 / Three little sisters (J.Russell) 2’22 / Unhappy boy (P.Staines) 3’37 / Send some of your loving (my way) (P.Staines) 2’29 / On the beat (Difford / Tilbrook) 3’10 / Who’s fooling who (Price / Walsh / Barri / Ormatian) 4’11 / Yeah yeah yeah (P.Staines) 3’11

TRUE LIVE STORIES (1984)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : EVA
  • Track-listing : Sweet loving (P.Staines) 2’40 / Unchain my heart (Jones / James) 3’20 / Love me two times (The Doors) 3’20 / Let’s move (P.Staines) 2’50 / Heartbeat (P.Staines) 5′ / The walk (McCracklin / Garlic) 2’45 / Shaking (B.Donnelly) 3’45 / Sister Sara (P.Staines) 3’10 / Dirty water (E.Cobb) 3’05 / Get out of Denver (B.Seger) 4’10

FIVE (1984)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : MFS
  • Track-listing : Let’s move (P.Staines) 2’28 / Think I’m getting over you (P.Staines) 2’49 / (Just like) Romeo and Juliet (B.Hamilton / F.Gorman) 2’16 / Rumours (P.Staines) 2’11 / Lonely hearts (P.Staines) 3′ / Back on the street (B.Donnelly) 3’43 / : Baby say yeah (P.Staines) 1’56 / Take a heart (M.Dallan) 3’12 / Sister Jekyll and Hyde (P.Staines) 3’18 / Love’s for loosers (P.Staines) 3’07 / Heartache (B.Donnelly) 2’45 / Sweet loving (P.Staines) 2’30

MEET THE BEATLES (1987)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : MFS
  • Track-listing : Little Child (Lennon / McCartney) 3′ / I’ll get you (Lennon / McCartney) 2’55 / She’s a woman (Lennon / McCartney) 3’25 / You can’t do that (Lennon / McCartney) 2’55 / Day Tripper (Lennon / McCartney) 3′ / Back in U.S.S.R (Lennon / McCartney) 2’47 / We Can Work It Out (Lennon / McCartney) 2’38 / I Wanna Be Your Man (Lennon / McCartney) 2’16 / Sergent’s Pepper-Lonely Hearts Club band (Lennon / McCartney) 1’48 / Birthday (Lennon / McCartney) 2’25 / I Saw Her Standing There (Lennon / McCartney) 3’04

FAST FORWARD  (1989)

  • Producteur : Vic Maile
  • Label : Sonet
  • Track-listing : Move on (P.Staines) 3’14 / Next To You (P.Staines) 4’17 / Turn back The Ends of time (Daniell / Thompson) 3’03 / Dangerous love (P.Staines) 3’53 / Footdown (P.Staines) 3’16 / Sweet nuthin’s (R.Self) 4’20 / Everything’s allright (Crouch / Konrad / Stavely / James / Carlson) 2’55 / Caroline (P.Staines) 3’20 / Bad inflluence (Cray / Vanice) 3’05 / You’re too much (B.Hurley / A.Oliver) 3’12 / Good bye so long (I.Turner) 3’07

INSIDE OUT (1991)

  • Producteur : Richard Lightman
  • Label : New Rose
  • Track-listing : Busted / Making time / Rescue me(S.O.S) / Night And Day / Grass is greener / Hey Landlord / It’s better to have (don’t need) / Nervous breakdown / Precious blue / My dark side / Come back babe (I’m in love with you) / For ever (ain’t so long) / You got the look I like / I think you better move on

WANTED (1993)

  • Producteur : Pat Collier
  • Label : New Rose
  • Track-listing : Breakdown (baby don’t you do it) (Staines/Oliver) 3’56 / Security (Redding) 2’48 / Paper Thin (Hiatt) 3’17 / Promises (Hurley/Jenkins) 3’48 / Am I Still Your Man ? (Staines) 3’59 / You ain’t Never (been in love) (Staines) 3’04 / When I was Young (Burdon) 3’16 / Dead Red Roses (Staines) 3’40 / Jet Black Crow (Staines) 5’14 / Hey Now (Staines) 3’03 / Gone Too Long (Staines) 3’25 / Fire Down Below (Seger) 4’27 / Too Hot (Staines) 2’20

SILVERIO (1997)

  • Producteur : Pat Collier
  • Label : Last call
  • Track-listing : 1. A Thingcalled Love / On The Run / Crashin’in The Same Car / No Other Girl / Find Another Fool / Listen To Your Heart / Turpentine / Name & Number / Life Savings / Heart Of Stone / Stop, What You’re Doing / Shape I’m In / . Baby Drives Me Crazy / . Wait

THE HEAT OF THE NIGHT (1997)

  • Producteur : Pat Collier
  • Label : Wagram
  • Track-listing : Security / 2. She’s Gone Rockin’ / A Thing Called Love / Am I Still Your Man / Precious Blue / Caroline / Let’s Talk About Girls / The Walk / Find Another Fool / Some Kinda Wonderful / Breakdown / Dead Red Roses / Too Hot / Dirty Water / Sweet Nuthin’s

inmates

Pensez aussi à lire

1972-08-07 : GRÖNA LUND TIVOLI, STOCKHOLM, SUÈDE

LINE-UP Paul McCartney SET-LIST Bip Bop Smile Away Mumbo Give Ireland Back To The Irish …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + seize =

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !