Accueil / Paul McCartney / La discographie / La discographie 33 T / Thrillington – Paul McCartney : les secrets de l’album (paroles, tablature)

Thrillington – Paul McCartney : les secrets de l’album (paroles, tablature)

Thrillington - Paul McCartney : les secrets de l'album (paroles, tablature)

Informations sur l’album

  • Pays : International
  • Support : 33 Tours
  • Label : Regal Zonophone (UK) / Capitol (US)
  • Mixage : Mono
  • Date de publication : 29/04/1977

Track-listing de l’album

Description de l’album

Courant mai 1971, un certain Richard Hewson reçoit un appel téléphonique de McCartney. Mais qui est Hewson ? Musicien de formation classique et jazz, il rencontra Paul à l’époque des Beatles à l’occasion de l’enregistrement d’une chanson de Mary Hopkin, produite par Apple Records, dont l’une des ambitions était de donner leur chance à des artistes peu connus. Hewson avait formé un groupe de jazz dont le bassiste était Peter Asher, frère de Jane Asher, la « fiancée » de McCartney à ce moment-là. Il réalisera les arrangements de cordes sur Those Were The Days, interprété par Mary Hopkin. Ce sera le point de départ de sa carrière d’arrangeur. Il va croiser à nouveau la route des Beatles dans des circonstances très spéciales en 1970, puisque c’est lui que choisira Phil Spector pour écrire des arrangements sur The Long and Winding Road, Let It Be et I Me Mine. Tout se passa très vite, puisque Hewson devra travailler de nuit dans la précipitation… On se sait ce qu’il en advint : tant McCartney que George Martin critiquèrent vertement la décision de Spector.
On comprend donc sa surprise lorsque, un an plus tard seulement,Paul McCartney en personne refait appel à lui ! L’idée de Paul consistait à réaliser une version instrumentale de l’album Ram qu’il venait d’enregistrer ; et il avait besoin d’un arrangeur professionnel pour d’une part écrire la partition et d’autre part rassembler des musiciens. À ce moment-là, Ram n’étant pas encore sorti, Hewson ne pouvait en connaître la musique. Aussi reçut-il un exemplaire du disque afin de l’étudier. Simultanément, il eut l’occasion de retravailler pour Mary Hopkin, qu’un autre arrangeur Tony Visconti, produisait. Visconti sera par la suite arrangeur sur Band On The Run notamment. L’enregistrement de Thrillington durera trois jours seulement, du 15 au 17 juin, aux studios Abbey Road, en présence de Paul qui, bien que ne jouant d’aucun instrument, était évidemment un « producteur » attentif.

Parmi les musiciens recrutés pour l’occasion figuraient le guitariste Vic Flick, le batteur Clem Cattini, le célèbre bassiste Herbie Flowers — qui joua avec le Velvet Underground et interviendra sur Give My Regards to Broad Street, le pianiste Steve Grey, l’organiste Roger Coulan et le percussionniste Jim Lawless. L’enregistrement se déroula de façon « classique », chaque musicien disposant d’une partition exhaustive ne laissant aucune place à l’improvisation. En écoutant l’album, on remarque une interprétation radicalement différente des Beatles par exemple, en particulier la basse de Herbie Flowers, dont le style n’a rien à voir avec celui de Paul : beaucoup plus volubile, souvent virtuose, elle adopte un timbre typique des années soixante. Sur ce noyau rythmique vont venir se greffer de nombreux instruments. Des cordes (une dizaine de violons, quatre violoncelles), des instruments à vent (clarinettes, saxophones, trompettes, trombones, tuba, flûtes jouées par le célèbre Carl Dolmetsch et sa famille), ainsi qu’un clavecin (sur Uncle Albert) et un chœur masculin (sur Ram On).

L’album est mixé le 18 juin, date du 29e anniversaire de naissance de Paul. Malgré la qualité du travail réalisé et du grand plaisir que semblèrent y prendre tous les protagonistes, les bandes restèrent dans les tiroirs. McCartney enchaînant avec la fondation d’un nouveau groupe et oubliant de donner une suite au projet. Il faudra attendre 1977 pour que paraisse l’album signé Percy « Thrill » Thrillington, dans la plus complète indifférence; le nom de McCartney n’apparaissant pas explicitement. La note, au verso de l’album, présente l’enregistrement comme une fantaisie d’un chef d’orchestre, Thrillington, qui aurait choisi les chansons de Ram pour les arranger à sa façon. Ce CD sera brièvement réédité en 1995, toujours sans aucune publicité. Ce disque a finalement été inclus dans la version de luxe lors de la publication remastérisée de l’album Ram paru en 2012.

Informations complémentaires

Musiciens : Richard Hewson, Vic Flick, Herbie Flowers, Steve Grey, Clem Cattini, Jim Lawless, Chris Karan, The Mike Sammes Singers:

Producteur : Percy « Thrills » Thrillington
Arrangement : Richard Hewson
Ingénieur : Tony Clark
Artwork : Hipgnosis
Couverture : Jeff Cummings
Design du disque : Phil Smee

Pensez aussi à lire

Please Please Me – The Beatles : les secrets de l’album (paroles, tablature)

Informations sur l’album Pays : International Support : CD Label : Parlophone Numéro de série …

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !