Widgets Amazon.fr

Carnet Noir : le décès de John Entwistle

Le rock a perdu, avec le bassiste des Who John Entwistle, décédé jeudi à 57 ans d’une crise cardiaque, un virtuose de la guitare basse discrètement révolutionnaire qui a donné ses lettres de noblesse à son instrument.

D’abord pianiste puis trompettiste, c’est en tant que bassiste des Who qu’il connaîtra la gloire dans les années 1960-70 avec ses complices du groupe, le guitariste-compositeur Pete Townshend , le chanteur Roger Daltrey et le batteur Keith Moon.

Entwistle, surnommé “Ox” (“le costaud” en raison de sa carrure) par les membres du groupe, assure une rythmique inspirée du jazz et apporte un parfait accompagnement de la guitare électrique tonitruante de Pete Townshend.

Les connaisseurs voient la patte d’un “vrai génie, l’un des grands, grands bassistes de toute l’histoire du rock and roll”, dit Ray Manzarek, le “clavier” des Doors.

Pour Neal NcCornick, critique de rock au Daily Telegraph, “la contribution de John Entwistle aux Who était similaire à celle de George Harrison aux Beatles”.

“Ox” apparaît comme le point d’ancrage du groupe, visuellement et musicalement. Pendant que Daltrey chante, que Moon tape sur sa batterie à tout rompre et que Townhend fait vibrer sa guitare avant d’inéluctablement la fracasser sur scène, Entwistle lui joue imperturbablement.

Lire  Beatles interdits de radio ?

Lors d’un concert en 1966, Entwistle ne voit pas arriver la guitare de Townshend et la prend en pleine tête. Pas de quoi détruire une belle amitié d’enfance.

Né le 9 octobre 1944 à Chiswick (ouest de Londres), John Alec Entwistle commence le piano à 7 ans avant de se consacrer un temps à la trompette et au cor.

Membre du classique Middlesex Youth Opera, il abandonnera vite la musique classique pour le rock et la trompette pour la basse.

“Ca m’énervait vraiment lorsque je voyais quelqu’un monter son ampli et jouer plus fort que moi. J’ai alors décidé de faire de la guitare”, expliquera-t-il. Il rencontre Townshend et Daltrey à l’école.

Tous trois s’embarquent dans l’aventure du groupe “The Detours” et jouent en première partie de groupes célèbres tels les Rolling Stones. Le bassiste est réputé dormir la journée au travail — il est fonctionnaire — après avoir tout donné la nuit avec les copains.

Lire  Paul McCartney est fiancé

Avec les Who les trois musiciens, rejoints en 1963 par le batteur Keith Moon, font fureur dans les charts: “My Generation”, “Happy Jack”, “Won’t Get Fooled Again”, “Tommy”, “Pinball Wizard” et “The Who by Numbers”.

Moins prolifique que Pete Townshend, “Ox” a toutefois été le premier a connaître le succès en solo, notamment en 1971 avec l’album “SNAP YOU HEAD: Against the Wall”. Il tournait depuis la retraite officielle des Who en 1982 avec plusieurs groupes dont il était la vedette: The Ox, Rigor Mortis and the John Entwistle Band.

The Ox est le deuxième à disparaître après la mort par surdose médicamenteuse de Keith Moon en 1978. Avec lui les Who perdent un pilier irremplaçable. La tournée prévue aux Etats-Unis a été suspendue.

Marié deux fois, il a eu un fils, Christopher de sa première union.

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me