Widgets Amazon.fr

Le jour où John Lennon est devenu l’amant de David Bowie

Dans sa biographie de Lennon, l’anglaise Lesley-Ann Jones, amie intime de Bowie, révèle l’idylle du plus joli couple de l’histoire du rock.

Cela ne nous regarde pas. Mais dans son livre « Ce qui a tué John Lennon », la biographe Lesley-Ann Jones, amie d’enfance et amie intime de David Bowie, dévoile comment celui-ci est devenu l’amant de Lennon. Confidence inédite, qu’elle a tirée de ses conversations avec l’auteur de « Heroes ». On est en 1974, aux Etats-Unis. Bowie vient de traverser l’Atlantique sur le paquebot France pour enregistrer le disque « Young Americans ». De son côté, Lennon expérimente les joies et les affres, notamment éthyliques, de ce qu’il appelle son « lost weekend ». Yoko et John ont fait une pause amoureuse. Yoko lui a donné, outre sa bénédiction, la permission de baguenauder avec sa secrétaire May Pang. Révolution. L’ex-jealous guy invite Yoko à reprendre sa liberté et à voir d’autres hommes. Peut-être pour conjurer sa propre culpabilité. Et parce qu’il a lu on ne sait où que les femmes non sexuellement actives étaient plus sujettes au cancer que les autres. Yoko vit à New-York, John habite Los Angeles.

Lire  Paul McCartney en concert en Israël pour la première fois de sa vie

« Le fait que Bowie vénérait Lennon n’était un secret pour personne », écrit Lesley-Ann Jones. « Il le répétait sans cesse. Ils s’étaient rencontrés à Los Angeles, m’a raconté Bowie, pendant le lost week end. Avant qu’il épouse Iman, je déjeunais de temps à autre avec David à New York, où je travaillais comme journaliste spécialisée dans la musique. Il m’avait prêté sa maison sur l’Île moustique pour que je puisse y rédiger le premier jet de ma biographie de Freddie Mercury. D’après David, la paire de fous que John et lui formaient était sortie s’amuser alors que John avait de nouveau rompu avec May Pang et se trouvait loin de Yoko. Ils ont mélangé les genres, John laissant de nouveau parler le “pédé en lui”. Quelle rigolade. Ensuite, ils avaient “baisé”. “Il y avait une pute dans cette histoire, mais ce n’était ni lui ni moi”, m’a dit David, avec un sourire narquois. A un moment donné, elle est partie. Je crois bien que c’était une fille. Même si on s’en foutait [« I think it was a she. Not that we minded.] »

Lire  Back To The Legend : concert au Casino de Paris (21 et 22 Janvier 2005)

John et David, le plus joli couple de l’histoire du rock ? Les deux Anglais n’iront pas jusqu’à enregistrer un « Wedding Album », comme John et Yoko. Mais cette brève et patriotique idylle semble leur avoir porté bonheur. Le 18 octobre 1974, John Lennon obtient son premier numéro 1 aux Etats-Unis, avec « Whatever Gets You Thru the Night », titre où certains ne manqueront pas de voir une allusion cryptée à ce tendre rapprochement. « Whatever Gets You Thru the Night » sera d’ailleurs le seul numéro 1 que Lennon décrochera de son vivant en Amérique. En janvier 1975, pendant les sessions new-yorkaises de « Young Americans » au studio Electric Lady, David et John coécrivent et enregistrent la chanson « Fame ». Le 20 septembre, « Fame » devient le premier numéro 1 de Bowie aux Etats-Unis (de son vivant, il n’en aura qu’un autre : « Let’s Dance »).

« Pour dire la vérité, écrit Lesley-Ann Jones, ça l’a agacé qu’il ne l’ait pas obtenu tout seul, mais qu’il ait fallu un lien avec Lennon pour en arriver là. »

JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER

Envie de ne rien manquer des Beatles et de Yellow-Sub ? Abonnez-vous à la newsletter et recevez nos actus, offres et information concours
JE M'ABONNE
Garantie sans SPAM ! Conformité RGPD.
close-link

Découvrez la boutique de Yellow-Sub

Envie de vous faire plaisir ? Simple curiosité ? Découvrez notre boutique et faites le plein de bonnes affaires !
SE FAIRE PLAISIR
close-link
Click Me