White Album, box 50ème anniversaire.

Vous lisez 237 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #112581
      Anthony
      Participant

      Salut!

      Les premières images de la box en question tellement attendue étant sorties cette semaine et que la chose est maintenant identifiable, il est donc temps d’ouvrir réellement un sujet consacré à cet objet.

      Box White Album

      Voici pour ce qui est de l’intérieur:

      WHITE ALBUM super deluxe 50TH anniversary: 6 CDS + BLU RAY
      CDs 1 & 2: 2018 Stereo Album Mix
      CD3: Esher demos
      CDs 4, 5 & 6: Sessions – 50 additional recordings, mostly unpublished, from the studio sessions of the White Album.
      All remixed from the four-track and eight-track session bands, sorted by recording start dates.
      Includes hitherto unknown white album recording of the song Let It Be.

      Blu-ray Audio:
      – 2018 album mix in high-resolution PCM stereo
      – 2018 DTS-HD Master Audio 5.1 Album mix
      – 2018 Dolby True HD 5.1 album mix
      – 2018 direct transfer of the original monomix of the album

      Alors, qu’en dites-vous?

    • #112582
      Anthony
      Participant

      Et la sortie est annoncée pour le 9 novembre!

    • #112583
      Syl76
      Participant

      Alléchant !

      Et le livre a l’air copieux !

    • #112584
      los paranoias
      Participant

      Hâte !

    • #112585
      Anthony
      Participant

      Selon le blog « Something New »: We’re told that the new remix of the album by Giles Martin has “incredible clarity and more bass and drums present.”

    • #112588
      Syl76
      Participant

      Tant mieux, il faut dire que dans le mix stéréo de 1968 la basse et la batterie se retrouvaient souvent isolées sur un seul côté. En même temps le Blanc doit être plus « facile » à remixer que Sgt Pepper’s.

    • #112590
      4JB
      Participant

      Ce que l’on sait est que les fameuses maquettes réalisées chez Harrison seront au nombre de 27, certaines bandes traînaient encore dans ses vieux cartons. Il y aura aussi, sur la version ‘coffret’, un ‘Helter Skelter’ de 12 minutes, identique à ‘Anthology 3’, sauf que là, la chanson avait été réduite à 4:35.
      Le blog ‘The Daily Beatle’ semble suivre l’affaire de près.

    • #112591
      4JB
      Participant

      Les CDs 1, 2 et 3 :

    • #112595
      touk
      Participant

      ça va être une boucherie! j’ai hâte

    • #112738
      Anthony
      Participant

      Dites donc, j’ai réécouté, juste comme ça, Back In The USSR version remaster 2009, eh ben! j’avais oublié que ce n’étais pas brillant du tout! La batterie totalement à droite, la basse quasiment inexistante, la voix de Paul très en avant… Je crois que le nouveau mix ne sera pas du chiqué!!

    • #112809
      Anthony
      Participant

      La tracklist des outtakes (prises de travail) présentées dans l’ordre chronologique du coffret anniversaire à venir de l’album blanc.

      Disc 4
      1.Revolution I (Take 18)
      2.A Beginning (Take 4) / Don’t Pass Me By (Take 7)
      3.Blackbird (Take 28)
      4.Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey (Unnumbered rehearsal)
      5.Good Night (Unnumbered rehearsal)
      6.Good Night (Take 10 with a guitar part from Take 5)
      7.Good Night (Take 22)
      8.Ob – La
      9.Revolution (Unnumbered rehearsal)
      10.Revolution (Take 14 – Instrumental backing track)
      11.Cry Baby Cry (Unnumbered rehearsal)
      12.Helter Skelter (First version – Take 2)

      Disc 5
      1.Sexy Sadie (Take 3)
      2.While My Guitar Gently Weeps (Acoustic version – Take 2)
      3.Hey Jude (Take 1)
      4.St. Louis Blues (Studio jam)
      5.Not Guilty (Take 102)
      6.Mother Nature’s Son (Take 15)
      7.Yer Blues (Take 5 with guide vocal)
      8.What’s the New Mary Jane (Take 1)
      9.Rocky Raccoon (Take 8)
      10.Back in the U.S.S.R. (Take 5 – Instrumental backing track)
      11.Dear Prudence (Vocal, guitar & drums)
      12.Let It Be (Unnumbered rehearsal)
      13.While My Guitar Gently Weeps (Third version – Take 27)
      14.(You’re so Square) Baby, I Don’t Care (Studio jam)
      15.Helter Skelter (Second version – Take 17)
      16.Glass Onion (Take 10)

      Disc 6
      1.I Will (Take 13)
      2.Blue Moon (Studio jam)
      3.I Will (Take 29)
      4.Step Inside Love (Studio jam)
      5.Los Paranoias (Studio jam)
      6.Can You Take Me Back? (Take 1)
      7.Birthday (Take 2 – Instrumental backing track)
      8.Piggies (Take 12 – Instrumental backing track)
      9.Happiness is a Warm Gun (Take 19)
      10.Honey Pie (Instrumental backing track)
      11.Savoy Truffle (Instrumental backing track)
      12.Martha My Dear (Without brass and strings)
      13.Long, Long, Long (Take 44)
      14.I’m so tired (Take 7)
      15.I’m so tired (Take 14)
      16.The Continuing Story of Bungalow Bill (Take 2)
      17.Why don’t we do it in the road? (Take 5)
      18.Julia (Two rehearsals)
      19.The Inner Light (Take 6 – Instrumental backing track)
      20.Lady Madonna (Take 2 – Piano and drums)
      21.Lady Madonna (Backing vocals from take 3)
      22.Across the Universe (Take 6)

    • #112810
      Anthony
      Participant

    • #112811
      Anthony
      Participant

    • #112812
      Anthony
      Participant

    • #112813
      rorold
      Participant

      Back in the USSR est en ligne en streamin ainsi que la esher demo… et franchement ça dépotte bien, ça écrase completement le remaster 2009, on entend très distinctement à la fin les premières notes de Dear Prudence, ça sonne trop trop bien … j’ai hâte mon dieu !!!

    • #112814
      Anthony
      Participant

    • #112815
      ALLIGATOR
      Participant

      Toto tu m’a l’air d’attendre un petit peu ce coffret du White ou je m’appelle plus ALLIGATOR😄.
      C’est clair que ça donne envie.

      Le Lennon de’71 qui débarque dans quelques jours risque de prendre cher (pas l’ex de Sonny hein).

      Je verrais plus tard pour Imagine.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

      • #112818
        Anthony
        Participant

        Toto tu m’a l’air d’attendre un petit peu ce coffret du White ou je m’appelle plus ALLIGATOR😄.

        Cette bonne blague!!

        Vu que je ne suis pas un grand consommateur ni un grand dépensier, quand arrive de temps en temps ce genre de gros paquet cadeau qui est de surcroit un magnifique objet j’adore me l’acheter! Non et puis il y aura dedans pratiquement que des trucs que je n’ai jamais entendu car je n’ai jamais couru après les bootlegs.

        Et puis qu’est-ce-que ce sera quand Rubber et Revolver ressortiront sous la même forme?!… Mais est-ce-que cela arrivera un jour? Bernard Montiel seul le sait…

    • #112816
      los paranoias
      Participant

      Intéressant, le choix d’extraits de morceaux sur cette vidéo promo… Notamment ceux qui ne s’y trouvent pas ! Je pense à un, en particulier…

    • #112819
      mister mercury
      Participant

      J’ai découvert le single « Back in the USSR » hier soir sur le Spoti et franchement, ça dépote bien et effectivement mieux que le remaster de 2009.

    • #112835
      rorold
      Participant

      j’ai regardé attentivement la vidéo du dessus postée par los paranoias… ce que je trouve regrettable, c’est qu’on ai pas eu droit autant sur cette box que sur celle du remix de pepper a une tonne d’archives d’enregistrement vidéo sur blu ray de ces deux albums !!! … ces box sont avant tout destinées à nous les fans ( le commun se contentera de l’écoute streaming ), et nous les fans on veut un max de matos notamment des vidéos des sessions studios, d’après ce que l’on peut voir sur le net , il en existe à foison … sur pepper dèjà j’ai bien pleuré, ça va être la même chose la …. qu’on ne me dise pas que la plupart d’entre vous se sont satisfait du documentaire de 1992 sur pepper que tout le monde avait déjà vu 50 fois !!!… sans déconner :/ .

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années et 1 mois par rorold.
    • #112858
      Anthony
      Participant

      Je pense que la chose essentielle pour ces rééditions augmentées, ce sont les documents sonores car c’est un disque qui est au centre de tout ça, et rien d’autre.

      Le documentaire « The making of Sgt Pepper » je le connaissais déjà mais ce n’est peut-être pas le cas de tous les fans, surtout les nouveaux. Et ceux qui le connaissaient déjà ne l’avais peut-être pas en DVD, de surcroit en Blue Ray.

      Donc pas de vidéos pour la prochaine White Box, mais franchement peu importe au regard de tout ce qui nous attend! Et puis, il en existe tant que ça des vidéos de 68 en rapport avec le Double Blanc? Je dis bien en rapport avec le Double Blanc, et non pas Lady Madonna, Hey Jude ou Hey Bulldog.

      (Au passage ç’aurait été amusant que Hey Bulldog ait été la face B -ou double face A- de Hey Jude, ça aurait fait deux « Hey quelque chose » sur le même disque!! 😀 😀 )

    • #112884
      rorold
      Participant

      Je pense que la chose essentielle pour ces rééditions augmentées, ce sont les documents sonores car c’est un disque qui est au centre de tout ça, et rien d’autre.

      Le documentaire « The making of Sgt Pepper » je le connaissais déjà mais ce n’est peut-être pas le cas de tous les fans, surtout les nouveaux. Et ceux qui le connaissaient déjà ne l’avais peut-être pas en DVD, de surcroit en Blue Ray.

      Donc pas de vidéos pour la prochaine White Box, mais franchement peu importe au regard de tout ce qui nous attend! Et puis, il en existe tant que ça des vidéos de 68 en rapport avec le Double Blanc? Je dis bien en rapport avec le Double Blanc, et non pas Lady Madonna, Hey Jude ou Hey Bulldog.

      (Au passage ç’aurait été amusant que Hey Bulldog ait été la face B -ou double face A- de Hey Jude, ça aurait fait deux « Hey quelque chose » sur le même disque!! 😀 😀 )

      Je suis évidemment persuadé qu’il y a nombres d’archives vidéo qui ne sont jamais sortis des studios Abbey road… il faudrait évidemment pouvoir si introduire pour en avoir la preuve xD…. la double face A Hey aurait été marrante à ceci prêt que Hey Bulldog ne tiens pas la comparaison en single contre Hey Jude.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par rorold.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par rorold.
    • #112893
      georges
      Participant

      Evidement les textes du livre seront en anglais , au prix du coffret il pourrait penser à faire une édition pour la France avec les textes en français.

    • #112894
      4JB
      Participant

      Bien sûr, à l’époque où chaque pays proposait ses publications en contrats de licence, c’était différent. Par exemple, le LP ‘Please Please Me’, renommé ‘Les Beatles N°1’ en Gaule, avait droit à des notes de pochette en langage indigène :

      Aujourd’hui, l’anglais (la langue, ça tombe bien, des Beatles) est devenu mode d’échange le plus usité en Occident, voire ailleurs. C’est comme ça.

      Sinon, on peut rappeler que certains des 5 volumes ‘La France et les Beatles’ (les chansons interprétées en français) commencent à se raréfier, il est temps d’y jeter un œil si intérêt, avant flambée des prix.

    • #112899
      fabfour22
      Participant

      Bonjour à tous
      De retour de vacances je lis les news sur le White Album 🙂
      Juste pour préciser : quelles sont les autres offres à part la box 6 CD ?

    • #112900
      Syl76
      Participant

      quelles sont les autres offres à part la box 6 CD ?

      – Deluxe: The BEATLES (‘White Album’) 2018 stereo album mix + Esher Demos

      The 3CD; 180-gram 4LP vinyl box set (limited edition); and digital audio collections pair the 2018 stereo album mix with the 27 Esher Demos.

      – Standard 2LP Vinyl: The BEATLES (‘White Album’) 2018 stereo mix

      180-gram 2LP vinyl in gatefold sleeve with faithfully replicated original artwork

    • #112904
      fabfour22
      Participant

      OK merci Syl76 🙂

    • #112927
      fabfour22
      Participant

      Je me demandais si vous appréciez aussi peu que moi la version Revolution 1 pourtant antérieure à la plus tonitruante que l’on connait bien… j’ai jamais aimé cette version qui me donnait envie de dormir au point de la zapper bien souvent
      Une question plus générale ,pour faire ces remixes (Pepper également) on utilises quelles bandes son ? (pistes numérisées etc..)

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par fabfour22.
    • #112933
      Anthony
      Participant

      Fabfour: pour ma part j’ai toujours largement préféré le Revolution version 45 tour, cette chanson m’a toujours proprement envoûté et fasciné. Quelle connerie de ne pas en avoir fait un double face A, ça le valait très largement.

      Mais j’aime aussi beaucoup la version lente, particulièrement les transition entre les couplets et les ponts.

      Pour ce qui est des remixes, je ne suis pas ingénieur du son, mais je pense que la première des tâches aura été de numériser toutes les bandes magnétiques de travail, c’est-à-dire les enregistrements bruts (ce qu’en vidéo on appelle les rushes), et ensuite ils font tout le boulot de reconstruction avec leurs logiciels numériques. C’est d’une part infiniment plus pratique, et surtout on manipule le moins possible le matériel d’origine. On les prend juste pour les copier, et hop ensuite on s’amuse autant qu’on veut sur les ordinateurs!

    • #112988
      4JB
      Participant

      Le N° 300 de Mojo est tout blanc.
      Ça se comprend.

    • #112989
      Anthony
      Participant

      Et en plus c’est le 300!

      C’est le numéro d’octobre ou de novembre?

    • #112992
      4JB
      Participant

      Et en plus c’est le 300!

      C’est le numéro d’octobre ou de novembre?

      Novembre :

      https://www.mojo4music.com/

    • #112997
      Anthony
      Participant

      Merci mec!

    • #112999
      4JB
      Participant

      Merci mec!

      Comme noté sur le bandeau, il ne s’agit pas là de pénible redite, mais d’un focus, par Paul Du Noyer en personne, du Blanc revu par Giles Martin et les siens. Intéressant, très.

    • #113036
      4JB
      Participant

      Il y a un truc insolite, que révèle Giles Martin.
      Tout le monde ici connaît les Esher demos, enregistrées dans la baraque de George Harrison.
      Il y en a d’ailleurs quelques unes, officiellement publiées in ‘Anthology 3’.
      Oui mais quoi, accouche !
      Voici ce qu’on apprend dans le dernier Mojo :

      Oui, vous avez bien lu, Giles Martin, fils de George, ne sait pas exactement d’où proviennent les bandes ! Car, nous qui avons entendu les bootlegs, avions remarqué que, le plus souvent, nous n’entendions qu’un seul Beatle doublant, lui-même voix et guitare.

      Le ‘mythe’ des Esher demos ne s’effondre pas pour autant, mais ce nouvel éclairage remettra à l’heure les vieilles pendules, jusque là données pour exactes.

    • #113040
      Matthieu
      Participant

      Il me faut absolument ce Mojo !!!

    • #113042
      Matthieu
      Participant

      Peut-être aurons nous de plus amples informations dans le livre de la réédition de l’album !

    • #113075
      Matthieu
      Participant

      Je l’ai finalement pris hier. Très intéressant en effet, et pas que l’article sur l’album blanc !*
      Pas encore tout lu, je suis sur l’article sur Aretha en ce moment.
      Pas encore écouté le CD non plus, mais il promet de belle choses.

      *Maureen Starkey chanterait sur ‘Bungalow Bill’, comme Yoko ? Et Patti Harrison sur ‘Birthday’. Avec Linda sur ‘Let It Be’, toutes les femmes de Beatles auront chanté sur leurs chansons.

    • #113087
      aldejerph
      Participant

      Oui le mythe de 4 gentils Beatles enregistrant à Kinfauns les démos de l’album blanc, n’est pas spécialement crédible, considérant que souvent, on n’entend qu’un seul Beatles.
      C’est probablement une collection de démos persos avec quelques démos de groupe.
      Tout ca pour dire que j’avais cherché longtemps sur quel appareil avaient été enregistrées les Esher demos.
      George Harrison avait cité un Ampex à quatre pistes dans les années 80. Le livre A is for Apple dans son deuxième volume cite le modèle de magnéto, qui a été recyclé pour les sessions de Get Back / Let It Be : un Ampex M23 qui se révèle être un 8 pistes.
      Source : http://www.apcor.net/a-is-for-apple-volume-2-the-winter-of-discontent-jan-mar-1969/

      Sinon, si vous voulez vous ballader à Kinfaus, on peut le faire virtuellement (la maison est détruite), en allant sur ces deux modélisations.
      https://sketchfab.com/models/96b7b8c1833b4c4baf4f083cd43f7773
      https://sketchfab.com/models/86b83dc5d5184d6db09d5284159e33cd

      Il y a un truc insolite, que révèle Giles Martin.
      Tout le monde ici connaît les Esher demos, enregistrées dans la baraque de George Harrison.
      Il y en a d’ailleurs quelques unes, officiellement publiées in ‘Anthology 3’.
      Oui mais quoi, accouche !
      Voici ce qu’on apprend dans le dernier Mojo :

      Oui, vous avez bien lu, Giles Martin, fils de George, ne sait pas exactement d’où proviennent les bandes ! Car, nous qui avons entendu les bootlegs, avions remarqué que, le plus souvent, nous n’entendions qu’un seul Beatle doublant, lui-même voix et guitare.

      Le ‘mythe’ des Esher demos ne s’effondre pas pour autant, mais ce nouvel éclairage remettra à l’heure les vieilles pendules, jusque là données pour exactes.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par aldejerph.
    • #113145
      rorold
      Participant

      Et pourquoi toutes ces questions ne sont elles pas posées à Paul, ou Ringo ?!? ils les connaissent tout les secrets des Beatles et l’origine des bandes xD.

    • #113146
      Anthony
      Participant

      Le problème c’est qu’ils ne se souviennent pas de tout, et que même s’ils se souviennent de telle ou telle chose ils peuvent ne pas être d’accord!…

    • #113147
      rorold
      Participant

      ok d’accord, pour l’heure à laquelle ils ont fumés un joint ou pas, ou des broutilles, je veux bien … mais quelque chose comme le travaille de bandes du white album chez Georges qu’on ne me fasse pas croire que Paul ne s’en souvient pas xD… paul a déclaré que beaucoups de choses ont étés écrites sur les Beatles ceci cela, mais que eux seuls connaissent la vraie histoire et quelle leur appartient… on traduira tout cela par le fait qu’ils emporterons des vérités et des réponses avec eux, c’est comme ça !!

      Paul a aussi déclaré : penser aux Beatles à chaques fois qu’il se rase le matin , c’est une anecdote assez insolite mais qui révèle beaucoups… on peut fantasmer ce que l’on veut pour se dire c’était il y a 50 ans blabla, je pense qu’il se souvient très bien de ces quelques années de sa vie justement, certaines choses seront tue éternellement je pense, c’est tout… c’est comme la fausse mort de  » Paul  » , toutes les petites choses qu’on à pu voir sur les photos , pochettes, les paroles… des coincidences pour créer une rumeur, des choses travaillées, on aura jamais de réponses vraiment claires !

    • #113148
      4JB
      Participant

      McCartney est-il un menteur ?
      Dans le dernier Mojo (voir plus haut), il déclare, clairement, ne pas se souvenir des demos enregistrées (partiellement ?) à Esher. Idem concernant ‘Rocky Racoon’ ou la version ’27 minutes’ d’Helter Skelter’.
      Ce qui pourrait sembler invraisemblable ne l’est pas forcément.

    • #113149
      rorold
      Participant

      C’est bien ce que je dis 4JB, nous les fans, on fantasme des réponses, moi y compris !!!, john lui aussi a été évasif , flou, imprécis sur pas mal de choses !!!…. on aura pas la réponse à ces questionnement, il n’y a plus que Paul et Ringo pour y répondre, c’est la finalité de ma réponse précédente… peut être qu’il occulte la vérité même partiellement ou peut être pas !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par rorold.
    • #113151
      4JB
      Participant

      peut être qu’il occulte la vérité même partiellement ou peut être pas !

      Pourquoi occulter ? Quelle en serait la raison, la finalité ?
      Tous les êtres humains font plein de trucs dont il ne se souviennent plus, ou à peine. Les exemples sont innombrables, il suffit de prendre soi-même pour exemple.

    • #113152
      rorold
      Participant

      éffectivement 4JB, john lui même a aussi déclaré que  » ne rien regretter de ce qu’il a pu dire ou faire pendant la période Beatles, et qu’il n’aurait rien voulu rater de tout ça « …. on sait tous, le monde entier le sait, le monde musical entier le dit lui-même, Les Beatles eux-même l’ont dit…. que les Beatles ça a été un truc dément, de dingue, 7 ou 8 ans de folie pure…. c’est comme un voyage qui marque vraiment une vie !!!… tu t’en souviens bien, notamment des trucs importants !( après qu’est ce qui est important ou pas !) … cela reste mon avis de fan, ces questions sans réponses, c’est ça aussi pour moi la magie des Beatles et ce pourquoi je lis toujours de nouveaux livres de nouvelles annecdotes … t’apprends toujours de nouvelles choses ou on t’en dément d’autres … :).

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par rorold.
    • #113155
      Anthony
      Participant

      Rorold, je pense bien que Paul ou Ringo ne doivent pas se souvenir qui a allumé son join en premier pendant la pause du 3 février 67, je parlais évidemment des événements plus importants sans penser qu’il fallait le préciser.

      Et comme le dit JB, même dans des événements importants, on peut parfaitement ne pas se souvenir de TOUT, surtout à l’approche des 80 ans. Si John et Paul par exemple n’ont pas été foutus de se mettre d’accord par interview interposées sur qui a écrit quoi sur une foule de chansons, on peut être sûr qu’il y a énormément d’anecdotes ou d’éléments importants de leur carrière de Beatles qui doivent leur échapper en toute bonne foi.

    • #113156
      4JB
      Participant

      D’autant que Paul le Mc adore faire référence à son passé de beatle, il en est, au fil des ans, devenu de plus en plus fier.
      ………
      C’était il y a 50 ans et plus, et tout allait à la vitesse de la lumière.
      Pour exemple, les tendances pop.
      ………
      Aujourd’hui, il est ultra-facile de, à l’oreille, dater une chanson des ’60s britanniques, on remarque direct si c’est plutôt 1964 ou plutôt 1967.
      Or, si tu entends un truc pop « actuel » à la radio inconnu par toi, il te sera presque impossible de savoir s’il date de 2011 ou de 2016. Fais l’essai.
      Tout ce blabla pour mieux cerner cette accélération sixties qui, à l’heure actuelle, est comparable aux poussées informatiques que les kids perçoivent via les nouveautés liées aux smartphones. les applis, etc.

    • #113158
      Anthony
      Participant

      Et mieux que ça, j’entendais récemment une chanson d’Oasis de 97, plus de 20 ans d’âge, eh bien elle aurait très bien pu être enregistrée dans nos années, et la passer à fond dans une fête de nos jours ne poserait aucun problème. Imaginez maintenant qu’on passe dans une fête en 82 une chanson de 61!…

    • #113159
      rorold
      Participant

      tout cela est du à une uniformisation de la musique et notamment de la pop sur ces 20 dernières années !… on conviendra aisément quand même que beaucoup des artistes pop ultra en vogue actuellement, on ne les citera pas tous, font un peu la même chose notamment point de vue sonore !… je ne dis pas qu’Ed Sheeran c’est pas sympa, mais est ce que ça sera encore sympa dans ne serais ce que 20ans à l’écoute, je ne sais pas et j’oserai même un : j’en doute !

      Les années 80 restent particulières quand même, une espèce de négation, de dénie musical des déceénnies précédentes les caractérisent: c’ètait presque ringard d’écouter les Beatles dans les années 80… d’ailleur hormis quelques artistes, elle a tellement mal vieillie cette décennie musicalement pour moi; hallucinant.

      Après j’écoute et je collectionne les Beatles depuis 1992, ça commence à faire un moment, la planète musicale se foutait presque des Beatles en 1992… je pouvais trouver les vinyls UK originaux pour presque rien ect, j’ai même vu un exemplaire de yesterday and today ( pochette boucher ) pour 1500 francs à l’époque, autant dire pas grand chose … qui a 1500 fr pour un disque à 14 ans, pas grand monde lol, maintenant je pleure sur le prix de cet album, et sur le prix de tout les autres tellement tout a littéralement flambé!, ça montre un peu la remontée en flèche de la côte des Beatles de leur visibilité aussi !!! on en a jamais autant parlé que sur ces dernières années !

      Paul est fier des Beatles et il peut soit dit en passant, tellement la pop actuelle fait pâle figure à coté… s’en est presque navrant !… la pop actuelle me donne l’impression de manger des plats surgelés, c’est sympa quand tu rentres du boulot, mais c’est pas de la vraie bonne bouffe si on m’excuse le terme !; ou sont les sixties et les seventies, je n’en peux plus !

    • #113160
      rorold
      Participant

      Pour recentrer sur la Box du 50th anniversaire du white , on me disait plus haut quand je réclamais du matèriel vidéo notamment dans cette Box… il ne doit pas en exister tant que ça ect à part ce qui circule déjà !

      la box contient : le Remix et les Eshers démo que tout le monde pourra écouter d’une qualitée mouais bof à exceptionnelle suivant MP3 ou abonnement streaming.

      En gros pour ceux qui achetant la Box, il reste la présence des CD 4/5/6… censé être du matériel inédit et du backing track ( majoritairement différentes prises de chaques chansons, take 10 / 14/ 25, ect ); et du remix en diverses qualitée et du mono original en Blu-Ray, plus un bouquin : en Anglais évidemment grrr, et apportera t’il de nouvelles informations / photos ou juste ce que l’on sait déjà.

      En bref, j’hésite pour l’achat de cette box ! suis je le seul ou pas ? avec les années j’ai appris à raisonner ma collectionnite Beatles, Les box mono/stereo 2009 m’avait apporte un vrai son nouveau et different de 1987, le coffret blu-ray 1+: de superbes clips restaurés, la Box 50 th de Pepper le documentaire de 1992 en Blu-ray… je me demande ce que la Box du white va vraiment apporter ! notamment ce bouquin ! contient il de vrai choses que l’on ai pas déja sur l’anthologie ou autres livres !

      si on pouvait m’apporter quelques éclaircissement, cela serait bienvenue !

    • #113162
      4JB
      Participant

      (…)la pop sur ces 20 dernières années !… on conviendra aisément quand même que beaucoup des artistes pop ultra en vogue actuellement, on ne les citera pas tous, font un peu la même chose notamment point de vue sonore !… je ne dis pas qu’Ed Sheeran c’est pas sympa, mais est ce que ça sera encore sympa dans ne serais ce que 20ans à l’écoute, je ne sais pas(…)

      Ed Sheeran, c’est le haut du panier, le couvercle presque.
      Tous les autres et, aïe, toutes les autres, flottent dans le potage tels d’interchangeables croûtons lyophilisés. Il y a 20 ans (oui, vingt !). on entend tous les gimmicks de la pop 2018 dans le tube de Cher, ‘Believe’ : autotune en gimmick-étendard, production informatisée, rythmique appuyée, du vrai produit synthétique qui, aujourd’hui, ferait presque figure de pionnier.
      Ce type de variété ©1998 est un template.

      (…)je me demande ce que la Box du white va vraiment apporter ! notamment ce bouquin ! contient il de vrai choses que l’on ai pas déja sur l’anthologie ou autres livres !
      si on pouvait m’apporter quelques éclaircissement, cela serait bienvenue !

      La remise en forme du Blanc s’annonce comme la suite du ‘Pepper’s’ de l’an passé. Giles reprend les bandes de papa et leur amène un + qu’on ne pouvait produire il y a 50 ans pour des raisons techniques. Le tout est accompagné de prises -officiellement- inédites, il s’agira de les entendre avant de les comparer aux multiples bootlegs papillonnant autour du fameux double.

    • #113164
      4JB
      Participant

      Les années 80 restent particulières quand même, une espèce de négation, de dénie musical(…)

      L’un des plus malfaisants de la décennie 80, très au point techniquement, se nomme Trevor Horn.
      Ses qualités de producteur sont commercialement indéniables, le misérable sait s’y prendre.
      Et bien, il est de retour (février 2019) avec, au secours, ‘Reimagines: The Eighties’, où les pires tubes porcins d’alors seront remis en selle par, cauchemar, un orchestre dont on ne sait rien et des participations vocales incluant Seal et Robbie Williams.

    • #113167
      rorold
      Participant

      Je viens de me refaire une écoute du White 2009, j’en ai les poils qui se hérissent tellement c’est bon par moment, qu’est ce que ça va être le 9 novembre !!! par moment je me dis que Dieu si il existé a eu envie d’écouter de la pop et pouf les Beatles sont arrivés lol… je ne m’en remettrais jamais, ça fait presque 40 ans que je les écoutent et toujours cette même émotion, c’est dingue !

    • #113168
      rorold
      Participant

      J’aurais aimé connaitre l’avis de John Lennon, sur ces remix et aussi sur la version let it be … naked, je sais que Paul déteste cordialement les arrangements spector, mais je ne me rappelle plus si john les toléraient , les appréciaient ou non .

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par rorold.
    • #113175
      4JB
      Participant

      J’aurais aimé connaitre l’avis de John Lennon, sur ces remix et aussi sur la version let it be … naked, je sais que Paul déteste cordialement les arrangements spector, mais je ne me rappelle plus si john les toléraient , les appréciaient ou non .

      Lennon était fasciné par Spector, son wall of sound, l’aspect too much du personnage et, oui, son beau talent de compositeur. Lors de l’audition Decca, au 1er janvier 1962, John Lennon interprète avec émotion ‘To Know Her Is to Love Her’, signée Spector. En janvier 1970, ce dernier produit le fabuleux ‘Instant Karma’. John et George feront appel à ses services pour leurs futurs albums.

    • #113178
      Anthony
      Participant

      Rorold: pour ce qui me concerne j’acheterai la box parce qu’il y a malgré tout dedans des choses que je ne connais pas, et puis j’aime les beaux objets tout simplement. Et puis quand j’ai passionnément aimé un album et qu’un coffret anniversaire sort, j’aime l’acheter.

      Pour les années 80 je suis d’accord avec vous: les années 70 ont été les années noires de la mode et de la manière de se looker généralement, et les années 80 ont été les années noires de la musique… Malgré tout j’aime bien un groupe comme Talk Talk.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par Anthony.
    • #113210
      rorold
      Participant

      Je me permet une petite aparté sur ce sujet centré sur le White Album, ces Remix posent aussi la question des soi-disant remasters innombrables de tout les artistes et groupes légendaires des sixties et début seventies, quand on écoute, pet Sounds des Beach Boys, Tea for The Tillerman de Cat Stevens, Bridge over Water Troubled de Simon et Garfunkel ou Sticky Fingers des Stones… franchement tu pleures, tellement le son semble pourris à coté des remix de pepper et du white… je sais que les Beatles étaient des génies en studio et qu’ils étaient bien entourés, mais franchement les albums cités au dessus ont étés remastérisés plusieurs fois et le son fait daté… Même l’intégrale récente des Floyds fait pâle figure à coté, il suffit d’écouter Dark Side of The Moon pour s’en convaincre !… bref ne se moquent t’ont pas de nous avec ces soi-disant remasters extraordinaires?…. on se rappellera que l’intégrale remaster 2009 des Beatles se voulait d’une fidélité sans faille aux enregistrement d’époque , donc les fans savaient à quoi s’attendre !.

    • #113221
      fabfour22
      Participant

      Tu fais bien d’en parler rorold
      En attendant la sortie du double white j’ai réécouteé le remix de Pepper pour le comparer au remaster 2009
      Je retire en grande partie mes critiques .. faut il qu’entre temps mon matériel d’écoute s’est bonifié.
      Je ne me souvenais plus que sur le remaster de 2009 c’était aussi « éclaté » gauche /droite !!
      Le remix Pepper est bien mieux réussi concernant la perception spatiale et arrières plans sonores même si la base c’est du mono…
      L’écoute semble plus crédible…toujours une préférence pour YSS pour les 3 titres communs subsiste.
      Curieusement on croirait que « Within You Without You » a été réenregistré tellement c’est différent sur le pont instrumental au milieu.Le vocal de Lennon dans « A Hay in The Life  » après Paulo est aussi réussi que celui d’Anthology
      Je suis donc beaucoup plus confiant pour la sortie du double White , le pack de 3 albums me suffira…

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113223
      fabfour22
      Participant

      Même l’intégrale récente des Floyds fait pâle figure à coté, il suffit d’écouter Dark Side of The Moon pour s’en … bref ne se moquent t’ont pas de nous avec ces soi-disant remasters extraordinaires?….s’attendre !.

      Il y a des remasters plus réussis avec les Floyds
      par exemple le titre « The Great Gig In The Sky » sur la compile Echoes dépasse toutes les autres même les plus récentes
      C’est assez incompréhensible.
      Je suis un peu plus convaincu malgré tout par les remasters des Floyds que les derniers de Maca qui sonnent trop « brillants » (Mc Cartney 1 & 2)
      Petite déception de ce côté

    • #113229
      rorold
      Participant

      …toujours une préférence pour YSS pour les 3 titres communs subsiste…

      Personnellement je trouve les différences vraiment très subtiles et les 2 versions se valent pour moi, tant pour sgt pepper/with a little / lucy in / when i’m sixty.. sur pepper 50 th et yss!!! … par contre yellow submarine/eleanor rigby/love you to/think for yourself/nowhere man…. te laissent juste gouter de ce que seraient les remix de Rubber Soul et Revolver, j’espère qu’il seront remixés, je prie pour ça, comment peux t’on faire l’impasse sur de tels chefs d’oeuvre !!!

      Après si Giles voulait bien nous remixer la totale, j’irai bruler un cierge pour lui à Lourdes !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113231
      rorold
      Participant

      Je suis un peu plus convaincu malgré tout par les remasters des Floyds que les derniers de Maca qui sonnent trop « brillants » (Mc Cartney 1 & 2)

      Le White s’annonce exceptionnel pour le peu disponible aujourd’hui… j’attends maintenant déjà beaucoups pour Abbey Road, je sais qu’Alan Parson a fait partie de l’équipe sonore, et vu le travail sensationnel qu’il a fait sur  » The Dark Side .. « , je trouverais intéressant qu’il participe au remix d’Abbey Road !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113233
      fabfour22
      Participant

      Personnellement je trouve les différences vraiment très subtiles et les 2 versions se valent pour moi, tant pour sgt pepper/with a little / lucy in / when i’m sixty.. sur pepper 50 th et yss!!! … par contre yellow submarine/eleanor rigby/love you to/think for yourself/nowhere man…. te laissent juste gouter de ce que seraient les remix de Rubber Soul et Revolver, j’espère qu’il seront remixés, je prie pour ça, comment peux t’on faire l’impasse sur de tels chefs d’oeuvre !!!

      Après si Giles voulait bien nous remixer la totale, j’irai bruler un cierge pour lui à Lourdes !

      J’ai réécouté les titres communs Peper remix/ YSS .. oui effectivement c’est assez proche . Je retire Lucy In the sky plus propre sur le remix Pepper.
      Sur le YSS , c’est vrai que « Eleanor Rigby »et même « Love You to  » sont incomparablement meilleurs que sur le remaster 2009 de Revolver… cela promet mais pour quand ??
      Je comprends assez mal l’option choisie lors des remasters 2009 après avoir écouté YSS de 2001 . Cela m’avait fortement déçu à l’époque …

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113235
      4JB
      Participant

      J’ai réécouté les titres communs Peper remix/ YSS ..

      Hum hum,

      Notre ami fabfour22 ne se remet toujours pas de ‘Yellow Submarine Songtrack’ (dont l’acronyme est YSS).
      Point commun avec la nouvelle édition du Blanc : la musique y est remixée (on reprend les élément du multipiste pour créer un nouveau mix) et pas simplement remasterisée : le remaster part d’un mix (mono ou stéréo) déjà réalisé pour publication.
      Des albums remixés, fameux ou non, mainstream ou plus pointus, il y en a Dieu sait combien. La plupart ont été bien accueillis, d’autres moins, sans créer de tsunami.
      Steven Wilson a merveilleusement remixé certains classique prog, tout comme Giles Martin a fait, honneur à lui, le job pour ‘Pepper’s’ ou ‘One’.

      Une suggestion : fabfour22 pourrait ouvrir un sujet spécifique concernant ‘Yellow Submarine Songtrack’, comparer les effrayants mixes stéréo de Rubber Soul avec ceux réalisés en 1999 sous la houlette de Peter Cobbin. Par exemple.

      Car, concernant l’imminent nouveau Blanc, il n’y aura pas de comparaison possible, aucune des chansons du double ©1968 ne figure au programme de ‘Yellow Submarine Songtrack’.

    • #113237
      fabfour22
      Participant

      4JB …je compare que ce que je peux comparer YSS/Anthology/ remaster2009 même si antho ne sont que des ébauches . 😉
      Je n’ai pas d’appréhension négative pour le double white remixé.. j’ai eu le temps d’apprivoiser le remix Pepper entre temps.
      Promis , je ne parle plus du YSS …ça n’a plus trop d’intérêt ….
      plus que 3 jours pour trouver le double blanc dans les bacs… 🙂

    • #113239
      4JB
      Participant

      Promis , je ne parle plus du YSS …ça n’a plus trop d’intérêt …

      Dommage.
      Car, en effet, le nouveau mix (stéréo) de ‘It’s All Too Much’, très différent dans les EQ et la panoramique de l’original, vaut le coup qu’on s’y attache. Le soin (re)apporté à cette chanson qui, lors de sa parution, n’en menait pas large, est exemplaire.
      Il est là, l’intérêt.

    • #113241
      4JB
      Participant

      Les appréciations et lumières électrogènes de fabfour22 sont attendues ici :
      https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/yellow-submarine-songtrack

    • #113242
      rorold
      Participant

      Le son des masters 2009 fait tellement daté à coté des remix de giles martin, que chaque album remixé reléguera l’enregistrement d’origine à la cave !… je n’écoute plus le pepper original d’ailleur depuis le 1 / 06 / 2017, c’est la vie !… il ne restera que les irréductibles gaulois pour le faire , et franchement c’est comme pour les eshers démo, qui pourrait dire qu’il va s’infliger les bandes pirates au son pourris après ce vendredi HeHe !
      j’ai commencé à écouter les Beatles sur cassette audio, puis les CD de 1987, puis les 33 T UK originaux, les remasters de 2009, puis les remix… sur du materiel allant du walkman à l’ensemble audio…
      Mise à part l’expérience du microsillon que je trouve sublime et exceptionnelle sur une bonne platine et les galettes d’époque !
      les remasters 2009 m’avait scotchés, mais la franchement ces remix qui pourra faire mieux que ça pour des enregistrements des années 60… ils seront la norme d’écoute classique même pour les fans, à part quand t’auras envie de te faire un trip retro !

    • #113243
      rorold
      Participant

      Promis , je ne parle plus du YSS …ça n’a plus trop d’intérêt …

      Dommage.
      Car, en effet, le nouveau mix (stéréo) de ‘It’s All Too Much’, très différent dans les EQ et la panoramique de l’original, vaut le coup qu’on s’y attache. Le soin (re)apporté à cette chanson qui, lors de sa parution, n’en menait pas large, est exemplaire.
      Il est là, l’intérêt.

      J’ai une affection très particulière pour Rubber Soul, c’est l’album des Beatles sur lequel je reviens le plus souvent, les mélodies, les voix <3, j’aime tout leurs albums, mais si il fallait vraiment en garder un seul… il serait probablement mon choix !… c’est pour ça que les mixs désequilibrés sur cette album, j’en ai marre !

    • #113244
      rorold
      Participant

      erreur de quote, je voulais quote ta petite phrases sur les diffrents mix stereos effrayant de rubber Soul 4JB 🙂

    • #113245
      fabfour22
      Participant

      J’ai une affection très particulière pour Rubber Soul, c’est l’album des Beatles sur lequel je reviens le plus souvent

      Moi c’est plutôt Revolver que je préfère nettement mais côté technique c’est pas top donc je l’écoute malheureusement rarement.
      Je passe plus volontiers « Rubber Soul » même s’il esttrès perfectible lui aussi..

    • #113246
      fabfour22
      Participant

      Le son des masters 2009 fait tellement daté à coté des remix de giles martin, que chaque album remixé reléguera l’enregistrement d’origine à la cave !

      Quand je pense que je me suis précipité à la Fnac le jour de la sortie des remasters 2009 lors d’un passage à Paris ,pensant que ce serait un remix façon YSS !!
      Tout ça pour ça !! il n’y avait pas de quoi se jeter là dessus !
      Oui le remix Pepper opère un véritable changement …

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113248
      los paranoias
      Participant

    • #113249
      rorold
      Participant

      Le son des masters 2009 fait tellement daté à coté des remix de giles martin, que chaque album remixé reléguera l’enregistrement d’origine à la cave !

      Quand je pense que je me suis précipité à la Fnac le jour de la sortie des remasters 2009 lors d’un passage à Paris ,pensant que ce serait un remix façon YSS !!
      Tout ça pour ça !! il n’y avait pas de quoi se jeter là dessus !
      Oui le remix Pepper opère un véritable changement …

      ne regrette pas cet achat, j’ai le coffret stereo et mono, je les gardent précieusement, ce sont de beaux objets de collection déjà et en plus c’est le parfait respect des enregistrements originaux … comme j’ai dis plus haut j’écoute les remix quand ils éxistent, mais ils sont loin d’être tous remixés !

    • #113254
      4JB
      Participant

      Réédition du mois dans le dernier Mojo, très enthousiaste (également concernant la nouvelle mise en service du ‘Ogden’s Nut…‘ des Small Faces).

    • #113256
      fabfour22
      Participant

      Très bien le clip  » Glass Onion  »
      Justement à propos de cette chanson …A la fin de la chanson ,préférez vous le violon sur la version définitive ou le bris de verres sur la version Anthology ??
      Perso je préfère nettement la version Anthology plus en rapport avec la chanson
      Et vous ?

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113258
      rorold
      Participant

      Pour être tout à fait franc, entre les pepper yss et les pepper 50th, ma préference va au … tadam… 50th, je trouve les versions yss plus froide même si de qualité, giles a rendu hommage a son père et à l’amour qu’il portait aux Beatles et ça s’entend !… évidemment il n’y aura pas de comparaison de remix pour le White !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113260
      fabfour22
      Participant

      Bon ça y est ..la pré-commande est lancée chez Ah Ma Zone ! …
      Le triple CD me convient tout à fait 😉
      J’espère qu’on en parlera un peu à la radio de ce remix !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113263
      rorold
      Participant

      fabfour22, y a pas de bouquin je crois à l’interieur de cette édition ?!?

    • #113264
      Flowers
      Participant

      Justement à propos de cette chanson …A la fin de la chanson ,préférez vous le violon sur la version définitive ou le bris de verres sur la version Anthology ??
      Perso je préfère nettement la version Anthology plus en rapport avec la chanson
      Et vous ?

      ah je peux comprendre… A la première écoute du bris de verres à l’époque ça ne m’avait pas du tout choqué, bien au contraire. Une fin en effet parfaitement défendable…
      Sait-on pourquoi on allèche le chaland avec ce clip de Glass Onion (le morceau qui m’avait le plus marqué à la decouverte de l’album, d’une rare modernité surtout) ? après tout ce n’a été ni un des nombreux fameux singles de l’album ni un futur candidat à compilation…

    • #113265
      rorold
      Participant

      je trouve intérressant le choix de glass onion, je l’ai pris comme une lettre aux fans, Blackbird aurait plus parlé aux auditeur non fans évidemment…. j’attends vendredi et Dear Prudence, c’est la piste que je préfère sur l’album !!!, saxie sadie aussi va être sublime <3.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113267
      rorold
      Participant

      Blackbird va être sensible aussi, le moindre raté sera audible étant donné que c’est Paul et sa guitare, si il la rate comme she’s leaving home remix … je casse tout lol.

    • #113268
      fabfour22
      Participant

      « Dear Prudence » l’une des meilleures sûrement …
      Qu’est ce que ça va donner aussi  » Everybody’s got Something to hide…. » avec le génial riff de guitare à la fin ! ( c’est John qui joue ?)
      Le ténébreux George avec  » Long Long Long » ..ça va être dur de gommer le souffle résiduel des bandes
      On a pas fini de tout analyser…

    • #113269
      fabfour22
      Participant

      fabfour22, y a pas de bouquin je crois à l’interieur de cette édition ?!?

      Peut être pas …j’en fais pas une priorité
      Le bouquin du remix Pepper je l’avais lu en biais parce que je ne maitrise pas assez bien la langue de Shakespeare …
      Donc ça finit sur une étagère ..
      Je vais droit à l’essentiel , la musique que je pourrai réécouter à tout moment.

    • #113270
      los paranoias
      Participant

      Pour Glass Onion, je préfère le climat étrange, sombre, distillé par les cordes.
      Hélas, le morceau suivant…

    • #113271
      rorold
      Participant

      « Dear Prudence » l’une des meilleures sûrement …
      Qu’est ce que ça va donner aussi » Everybody’s got Something to hide…. » avec le génial riff de guitare à la fin ! ( c’est John qui joue ?)
      Le ténébreux George avec » Long Long Long » ..ça va être dur de gommer le souffle résiduel des bandes
      On a pas fini de tout analyser…

      Après documentation sur : Beatles la Totale, c’est George qui joue le lead guitar et le riff.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113282
      4JB
      Participant

      Ecoute rapido des 6 CDs, survol en diagonale.
      a) Les remixes du double original semble à hauteur des attentes, surtout concernant les plages électriques, les titres acoustiques étaient déjà impeccables lors de la version 1968.
      b) Les ‘Esher Demos’ ont eu droit à un traitement bluffant.
      c) Les trois autres discs, riches en surprises, ressemblent à des bootlegs en haute définition, il faut parfois se pincer pour y croire.

      Bien sûr, il s’agit de prendre le temps, ne pas distribuer un max de bons points sans avoir approfondi l’écoute.

      Mais là, au premier rush, il pourrait s’agir d’un semblant de perfection.

      (à suivre)
      P.S. Très beau travail sur les guitares.

    • #113283
      fabfour22
      Participant

      C’est bien 4JB cette première analyse 🙂
      Je vais avoir le temps d’avoir des retours car ce sera un cadeau offert pour mon Noel

    • #113284
      Anthony
      Participant

      Merci JB! Et quand on sait que tu as en temps normal la dent dure!… Je vais vraiment aller donner mon argent avec grand plaisir!

    • #113285
      Forrest18
      Participant

      Écoute rapido également pour moi aussi certains Bootlegs sonnent incroyablement bien
      Je pense notamment à « Across the universe » qui va peut-être détrôner ma version préférée qui est encore et toujours la version Spectoriseée.

    • #113286
      rorold
      Participant

      Pour ma part, je viens de finir les Remix et les Eshers démos !
      Que dire des Remix ça sonne impeccable, parfait je devrais dire ! je suis passé de la joie, la surprise, stupéfaction … certaines plages m’ont surprises tant mon cerveau était habitué aux anciennes versions, j’ai cru redécouvrir de nouvelles chansons : – des fins de phrases musicales au piano sur sexy sadie que je ne percevais pas, une tonalité de voix différente de john sur dear prudence,… même sur revolution 9 des passages entiers m’ont paru inconnu c’est dire !

      j’ai attendu ce Remix et c’est dire si je ne suis pas déçu, cela fait vraiment fanboy et comme dit plus haut 4JB, calmons nous xD…
      mais franchement la stupeur m’a envahi à l’écoute, j’ai eu l’impression que c’était la première fois que j’écoute le White !

      Les Eshers démos s’est clair pour moi, me font l’effet d’un unplugged a elles seules, le son est extrêmement bon, j’en ai fait un album séparé sur spotify c’est que dire !

      fabfour22 n’attend pas noël, tu dois pleurer tout de suite et maintenant !!!

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113289

      Privé de Yellow-Sub au boulot, je pensais que le site n’était plus accessible, mais je vois que de chez moi ça fonctionne…

      Comme JB, mes premières impressions concernant ce coffret sont très positives.

      Je n’ai pas encore écouté le remix, je ne vois pas trop à quoi il sert mais je serai peut-être surpris en bien.

      Le coffret de mon album préféré deviendra-t-il mon coffret préféré?

    • #113298
      Mcbuty
      Participant

      OUAOUH! J’ai tout écouté une fois et bluffé je suis…. D’accord avec JB , son excellent mais au fait c’est quoi cet effet sur la guitare acoustique de Wild Honey Pie ???? Une version alternative??? Qui a voulu cela???
      C’est quand même chouette de redécouvrir un album que l’on connaît par coeur , tu verra Olivier , le remix sert vraiment à quelque chose!!

    • #113299
      Matthieu
      Participant

      Je n’ai pour l’instant écouté que le remix, et je me joins aux louanges, c’est extra !
      Ce qui m’a le plus sauté aux oreilles :
      – ‘Dear Prudence’ et son glissando de piano et quelques notes de basse plus audibles vers la fin
      – ‘Long, Long, Long’ en est presque menaçante maintenant, l’atmosphère globale de la chanson a changé
      – ‘Rocky Racoon’, je n’ai pas reconnu le son du clavier sur le pont, il faudrait que je réécoute le mix original
      – ‘Sexy Sadie’ et ‘Savoy Truffle’ c’est le panard absolu

      Par contre, millimissime bémol pour la basse sur ‘Helter Skelter’, qui fait un peu moins sale, moins mise en avant.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Matthieu.
    • #113302
      rorold
      Participant

      Mon précédent message a disparu :/!

      Le remix sert avant tout à une meilleure qualité d’écoute, ça n’est pas une simple compression audio, le travail est vraiment de qualité et ça s’entend… on redécouvre vraiment l’album !!!
      Je n’ai pas un matériel audio monstrueux, un casque audiophile et un ensemble audio classique, mais j’aime écouter la musique de façon correct ! la plupart des gens se contente de mp3 médiocres et d’écoute youtube, j’ai parlé du remix à mon boulot, on m’a sortis des fichiers YouTube … bref, c’est sur que la ça apporte rien lol… les gens consomment la musique comme un produit jetable aujourd’hui, le on parle des Beatles, un groupe que personnellement j’écoute quotidiennement depuis plus de 30 ans !

      Paul ( le Mc ) était sceptique en 2009 sur l’utilité des remaster, les ingénieurs du son lui ont démontrés le pourquoi du comment, mais la je sais que depuis le remix de Pepper ringo et Lui sont tombés des nus et on peut le comprendre, c’est tout bonnement extraordinaire, on est obligés de l’admettre.

    • #113303
      BUSATO Fabrice
      Participant

      Bonsoir à tous,

      C’est avec un plaisir non dissimulé que je peux vous rendre compte de l’extraordinaire sonorité de ce remix.

      J’ai tardé à acquérir la Box, et je n’en suis qu’à l écoute du Blu Ray.

      L’on pourrait facilement imaginer que les chansons ont été enregistrées la semaine dernière….

      Aérien, fort. les qualificatifs peuvent manquer, mais une certitude, ces 4 gars étaient vraiment de fantastiques musiciens.

      Le travail de Giles Martin rend hommage à leur talent, à leur génie.

      Dans le désordre, on peut citer:

      Helter Skelter: Guitares acérées, le son de batterie n’est plus le même, les choeurs sont audibles et superbes, la puissance du morceau est réelle.

      Savoy Truffle: Même si la batterie de Ringo est moins présente que dans l’original, tout est harmonisé. beau.

      Cry Baby Cry: Harmonieux. Beau.

      Dear Prudence: Aérien, mélodique, même si le jeu de Paul sur le charleston me paraît toujours bien trop rapide…

      Happiness is a warm gun: Il faudra un jour rendre à ce morceau les honneurs qu’il mérite, pour le coup, Giles Martin lui a rendu sa splendeur

      Long, long, long: même remarque que pour le précédent

      Mother Natures’s son: Pure, le son est égal sur tous les instruments, un régal

      Everybody’s got….: Merci pour la rythmique

      While my guitar…: Beau. la batterie est légèrement moins présente, mais pureté de son déroutante, et présence sonore des deux guitares

      L’éloge est, à mon avis, commun à tous les morceaux.

      Je vais passer la nuit à écouter les démos. J’aurai le plaisir de vous livrer un commentaire dès demain.

      Trés (trés) beau travail. Du caviar pour les oreilles

      Merci!!

    • #113304
      rorold
      Participant

      Ce qui reste très positif pour cette Box et ces Remix, c’est que les Fans et les critiques ont a quand même tous un avis positif pour pas dire dithyrambique sur le travail effectué … ça aurait été une tromperie honteuse, les plus experts des Beatles auraient hurlés dèjà !

    • #113305
      fabfour22
      Participant

      fabfour22 n’attend pas noël, tu dois pleurer tout de suite et maintenant !!!

      je pleure maintenant .. mais de ne pas encore pouvoir l’écouter .
      Sinon je suis entièrement d’accord avec toi.. cela demande un minimum de matos pour bien pouvoir apprécier les remix et les remasters. Le résultat final est très dépendant de notre matériel d’écoute..
      Je suis assez sidéré de ceux qui n’ont pour repères que du mp3 et de musique démat bas de gamme
      Je suis allé chez quelqu’un qui avait un abonnement Spotify pour écouter toutes ses playlists sur une barre de son de TV
      Horrible pour moi… il doit bien y avoir de la bonne démat mais là ce n’était pas le cas !
      Moi je veux du concret , du palpable sinon j’explose ..jedynamité ! 🙂
      Le triple CD reçu c’est un coffret plastique pas un digipack cartonné .. c’est mieux dans la CD thèque 🙂

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113307
      rorold
      Participant

      fabfour22 n’attend pas noël, tu dois pleurer tout de suite et maintenant !!!

      Je suis allé chez quelqu’un qui avait un abonnement Spotify pour écouter toutes ses playlists sur une barre de son de TV
      Horrible pour moi… il doit bien y avoir de la bonne démat mais là ce n’était pas le cas !

      Alors moi personnellement, je n’ai pas acheté la box ( encore, je verrais plus tard )… j’ai un abo premium spotify et le son est la, beaucoups d’études prouvent que l’oreille humaine ne peux faire la différence entre un son mp3 de très haute qualité le flac et le cd… c’est le matériel de rendu sonore qui compte qui compte, bien sur je parle d’abo premium à spotify/qobuz/deezer ect, si tu te contentes du mp3 192 kbps ou du flac moyen, c’est merdique évidemment… je n’ai pas de platine cd décente, et le bouquin en vo
      et l’absence de disque video m’a un peu refroidi pour l’achat je l’avoue un peu …. suis je le seul, je n’en sais rien.

      Après peut être qu’on m’apportera la preuve de la nécessite et de la supériorité immédiate de l’objet !… j’ai acheté la box pepper avant tout pour le blu-ray du documentaire xD

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113309
      rorold
      Participant

      Les gens sont prêts à payer un abonnement netflix et autre mensuel pour des séries..; mais pour la musique c’est une autre affaire !

    • #113310
      4JB
      Participant

      Parmi les sessions/outtakes, sur le disc 5, on découvre (l’avais jamais entendu) ‘You’re So Square) Baby I Don’t Care’, une quarantaine de secondes rock’n’roll exceptionnelles. Le groupe est chaud.

    • #113311
      4JB
      Participant

      Helter Skelter: Guitares acérées, le son de batterie n’est plus le même, les choeurs sont audibles et superbes, la puissance du morceau est réelle.

      Honneur à Giles Martin.
      Comme partout ailleurs sur la part ‘remix’ (les discs 1 et 2), la respect est total quant à la mise en forme du double blanc. Le truc, ce n’est pas de remplacer l’original, toujours en vente libre, mais d’amener à une écoute évolutive. Ainsi, la totalité des pistes reprend le patron de ce qui fit sensation à la fin 1968.

      Le point fort d’Helter Skelter ©2018 est de faire ressortir le refrain. Jusque là, l’ensemble était (parfaitement, là n’est pas la question) monolithique. Le remix offre un nouveau relief, la confection ne manque ni d’habileté ni de culot, sans pour autant jouer les fiers-à-son.

      Respect.

    • #113315
      rorold
      Participant

      c’est tout à fait ce que je pense et pour l’ensemble du remix 4JB, c’est un beau remix, mais qui ne dénature pas l’oeuvre originale, c’est l’impression que j’en ai en l’écoutant et c’est difficile à exprimer… le son est neuf mais en même temps ça sonne Beatles original ( et pas un son actuel à l’oasis , ed sheeran ect comme on auraient pu le craindre ) et en cela yss je trouve dénature plus de ce coté la, je l’ai exprimé plus haut !

    • #113324
      Anthony
      Participant

      Le nouveau mix du White Album

      Alors j’ai acheté le coffret du 50ème anniversaire du White Album. Comme pour la mouture 2015 de « 1 », j’ai pris la version œuf-jambon-fromage. Je n’ai pas encore tout écouté, je prends mon temps. Mais j’ai bien écouté le nouveau mix de Giles Martin, et je vous propose de vous faire part de mon impression.

      De mon côté, comme du côté des autres fans, j’ai été émerveillé, et pour employer les mots que tout le monde emploie, j’ai eu l’impression de redécouvrir ce disque, en tout cas certaines chansons.

      J’ai fait pour le White ce que j’avais fait pour le remix de Sgt Pepper : le l’ai écouté de la première à la dernière note, d’un trait, sans une seule interruption ; y compris Revolution 9 et Don’t Pass Me By, tout ! J’ai voulu faire défiler l’œuvre pour l’envisager comme un tout.

      En gros, j’ai envie de dire que pour ce remix, la manière de faire de Martin a été somme toute assez simple : il a boosté la basse et la batterie (avec l’accent sur la grosse caisse je trouve, c’est souvent qu’on entend des gros BOUM BOUM), il a mis en avant ce qui était autrefois en arrière, et en arrière ce qui était en avant ! C’est sûr que comme ça, on a une nouvelle perception du disque !

      Je taquine un peu, mais le travail fourni est fabuleux. En l’écoutant pour la première fois c’est la batterie qui m’a le plus marqué : on sent sa présence presque physique, on la sent vibrer, et la sens bouger, et surtout on ressent et on entend extraordinairement la grosse caisse, avec ses BOUM massifs. Un truc essentiel.

      Une dernière chose qui m’a frappé, les fades out sont poussés plus loin, du coup on entend des notes de musique qu’on n’avait jamais entendues jusqu’ici.

      Et enfin, la plupart des chansons sont quasiment enchaînées comme dans Sgt Pepper, mais c’était peut-être déjà le cas avant.

      J’ai écouté en parallèle le Back In The USSR 2009 et le Back In The USSR 2018, et il faut reconnaître que la version antérieure a presque l’air d’être sorti d’un petit poste de radio en comparaison. Bien entendu, il faut écouter tout ça au casque pour être conscient de toutes ces améliorations.

      J’avais déjà entendu le nouveau mix de Back In The USSR il y a quelques semaines, donc la surprise de la première écoute c’est sur Dear Prudence que je l’ai eue, et ce fut une claque ! D’abord la guitare de John qui est bien plus présente et très claire, ce qui est une très bonne chose. Et surtout elle est AU MILIEU quand démarre la chanson, histoire de pas avoir l’impression d’être sourd d’une oreille ! Quel bonheur ! La voix de John est encore plus présente, on ressent toutes les petites intonations de fin de phrase, les petits souffles.

      La basse de Dear Prudence, on en parle ? Elle est excellente, pas de problème, mais ce n’est plus exactement la même ! Sur la version 2009, on sent les doigts de Paul se déplacer sur les cordes, en fait on entend le BRUIT des cordes, une sorte de signature de la chanson, et dans la version 2018, on n’entend que le SON lui-même de l’instrument, et plus le bruit des cordes. Autre chose, juste avant le pont (look around round round…) il y avait très clairement un petit coup de basse accidentel qui a disparu, et après le pont juste avant le dernier couplet on sentait très bien les petits bruits résiduels que Paul avait fait juste avant de réattaquer, et ceux-ci ont été supprimés. Pour ces derniers il fallait obligatoirement avoir un casque. Ceci pour dire que Giles Martin peut être pris en défaut sur ce coup-là quand il disait que le côté « sale » du disque avait été préservé : eh bien ! la basse de Dear Prudence a été nettoyée !

      Mais quel bonheur cette chanson et ce remix, bien entendu !

      Glass Onion merveilleux ! Quel pied ! Surtout les violons qui vous surgissent tout d’un coup ! Un exemple d’éléments plus en arrière autrefois, et mis en avant aujourd’hui.

      Happiness avec enfin la batterie au centre !! Et puis une grosse caisse qui est là et bien là. Petite différence avec 2009, la basse fait son apparition plus tôt qu’avant, mais c’était peut-être déjà comme ça dans la version mono.

      Bon je ne vais pas passer toutes les chansons en revue, vous avez en gros compris ce qu’il ressort de ce remix.

      Tiens, au fait, je suis tombé aussi sur Don’t Pass Me By, et là j’ai pas compris. Ben Giles Martin était bien censé améliorer l’album, non ? Ben qu’est-ce-que Don’t Pass Me By fout encore là ?

      Ha ! Ha ! Ha ! Je déconne !

      C’est les limites du remix, on ne pourra jamais faire d’une mauvaise chanson un chef-d’œuvre. Je dis ça parce que Good Morning Good Morning par exemple j’ai jamais été fan, mais depuis que Giles Martin est passé par là je pourrais l’écouter en boucle. Ça avait même été la plus grosse surprise du Sgt Pepper 2017 pour moi. Du coup je m’étais dit qu’on allait peut-être avoir droit au même genre de miracle avec Ringo’s tune… Ben tient !

      Tant pis !

      Pour le reste je vais simplement dire ce qui m’a sauté aux oreilles.

      Pour I Will, j’ai été heureux d’entendre assez distinctement le contre chant de Paul pendant le refrain. Si dans le mix stéréo de 68 les deux chants avaient été un tant soit peu distincts l’un de l’autre, le mix 2018 les auraient vus mélangés au centre !

      Dans Birthday, immédiatement on entend les deux guitares électriques de George et John réparties de chaque côté alors qu’elles étaient confondues avant.

      Merci Giles d’avoir placé la guitare de Paul au milieu dans Mother Nature’s Son, et qui remplit tout l’espace !

      Dans Everybody’s Etc… Giles a trouvé nécessaire de presque supprimer les claquements de main pendant l’intro, dommage… Mais il s’est extraordinairement rattrapé en faisant pour cette chanson le sauvetage de batterie le plus fabuleux de l’album ! Elle est bien là au centre, en avant, et surtout ce tempo d’enfer pendant les « take it easy » ! Un coup de génie ! Encore une fois l’église remise au milieu du village.

      Dans Sexy Sedie j’ai décelé un petit problème. Martin a placé en avant les riffs de piano. Bon, intention louable, ça donne de l’énergie là où auparavant ce piano était un peu noyé. Mais du coup quand le piano en avant a fini de dire sa phrase et qu’il se tait, ça crée un vide juste après, et faut ensuite que la chanson fasse l’effort de repartir. Ce choix n’est pas judicieux à mon avis. Ou alors il fallait mettre en avant également le deuxième piano qui fait la rythmique tout le long. J’ai trouvé aussi que le « Oooooooooh ! » mythique de John qui ouvre la partie musicale de la fin n’est plus amené comme avant, et je trouve cette nouvelle version un peu moins efficace.

      Pour Helter Skelter je vais peut-être me permettre de gronder Giles : à la toute fin, juste avant que Ringo fasse état de la fatigue de ses doigts, on entend Paul et John au fond qui font leur débrief de la prise qui vient d’être faite, puis Ringo qui vous gueule dans les oreilles. Aujourd’hui, plus de John et Paul au fond de la classe (!!!), et Ringo qui gueule vachement loin ! Mais pourquoi ? Ce hurlement de Ringo était lui aussi mythique, un point final tonitruant… Et il est devenu anecdotique. Cela dit, comme pour les autres rocks de l’album, le travail sur la rythmique est proprement génial, l’essentiel est sauvé.

      Et pour Revolution 9 ? J’imagine Giles Martin dire à son équipe : « bon, pour Revolution 9 on fait quoi de ce truc ? » Là on est face à un cas d’espèce. Autant pour les autres chansons il était possible du point de vu objectif de placer tel élément à tel endroit parce ça rendait service à la chanson, autant ici c’est impossible car la présence d’un son ou d’un bruit à tel endroit, totalement à gauche ou totalement à droite est purement un choix artistique qu’il est impossible de remettre en question. Donc le Giles a dû dire « on va simplement éclaircir l’ensemble et amplifier les basses et basta ! » Je n’ai pas entendu de différences notables.

      Et puis Good Night qui aurait dû être l’unique chanson de Ringo sur ce disque !

      Voilà, en reposant mes écouteurs après ma première écoute, j’étais content d’avoir acheté ce très bel objet, j’avais passé une heure et demi avec les Beatles qui jouaient et chantaient à côté de moi et c’était superbement bien.

      Allez, Giles, met ton équipe sur Abbey Road, et tout le reste du catalogue !!

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Anthony.
    • #113326
      fabfour22
      Participant

      Très bon compte rendu Anthony..tu as bien disséqué le détail de chaque chanson
      J’ai hâte d’écouter .. mais le « boum boum » que tu constates me fait un peu peur…
      Oui .. Giles Martin aurait pu virer  » Don’t Pass Me By »
      Tu aurais pu rajouter « The Continuing Story of Bangalow Bill » et  » Revolution number 9  » qu’on écoute qu’une fois de temps en temps.
      27 excellents sur 30 auxquels on aurait pu rajouter « Hey Jude  » et « revolution « 

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par fabfour22.
    • #113328
      fabfour22
      Participant

      d’ailleurs les remix de ces 2 derniers titres on les aura quand ?

    • #113333
      rorold
      Participant

      éffectivement anthony, le fameux ooooh de john sur sexy sadie quel dommage, je m’en suis apperçu direct !… mais le boulot est tellement impeccable, que ça force un grand respect.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113335
      rorold
      Participant

      le problème pour le reste du catalogue vient au fait, qu’en 2037 cette fois-la tout tombera progressivement dans le domaine publique, il n’y aura pas de rab supplementaire accordé cette fois-la ! … en clair, soit giles remix le reste, soit on ne l’aura probablement jamais …… :/

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113337
      los paranoias
      Participant

      2037, j’aurai 77 ans, sur ou sous terre… Well, on aimerait que les réussites du fils Martin accélèrent le processus remix, et qu’ils ne soient pas soumis aux dates anniversaires. Bon, o.k., Abbey Road, je signe pour 2019 ! Let it be, ce serait croquignolet d’écouter le travail du fils Martin sur les bandes spectorisées ! Je n’ai pas encore l’objet chez moi, à savoir la white big box, donc je lis plus que je ne peux écouter. Un regret, que les singles de 1968 n’y figurent pas. Avec les démos Esher, on plonge dans la préparation du festin, avec certains mets qui seront mis de côté, en attente. Aussi, pour cette grosse boîte blanche, on aurait aimé café, petites douceurs et digestif, une sorte de plaisir exhaustif.
      Tiens, personne n’a parlé d’Ob la di Ob la da ; Même résultat que Don’t pass me by ? (Oui, je suis caustique… histoire de rappeler que ce double merveilleux, qui nous emmène si haut, a ses ses trous d’air, certains assez longs…, sur 3 de ses 4 faces.)

    • #113341
      fabfour22
      Participant

      2037, j’aurai 77 ans, sur ou sous terre…

      moi plus !
      Tout à fait ..ou affûblé d’un Sonotone inadapté à l’écoute des Fabs !!

    • #113344
      rorold
      Participant

      Tiens, personne n’a parlé d’Ob la di Ob la da ; Même résultat que Don’t pass me by ? (Oui, je suis caustique… histoire de rappeler que ce double merveilleux, qui nous emmène si haut, a ses ses trous d’air, certains assez longs…, sur 3 de ses 4 faces.)

      la seule chanson que je n’aime pas des Beatles c’est : Yellow Submarine, elle m’insupporte xD mon Dieu… les obla di obla da et autres don’t pass me by, je les écoutent pas particulièrement mais je supporte !

    • #113346
      Anthony
      Participant

      Merci Fabfour 22 et Rorold!

      Fabfour, pas d’inquiétude pour les BOUM BOUM renforcés de la grosse caisse, ça ne bouffe en aucun cas le reste, ça ne fait que souligner magnifiquement le tempo quand c’est nécessaire.

      Obla-di-obla-da version 2018 ne comporte rien de particulièrement marquant par rapport à la version précédente, cette dernière n’avait pas d’aberration de mixage à mon avis.

    • #113347
      Anthony
      Participant

      Pour ceux qui attendent déjà fébrilement un hypothétique Abbey Road 2019, Giles Martin a bien dit que Apple ne lui a rien demandé de particulier en ce sens, et lui-même a dit qu’il serait de toute manière occupé sur d’autres projets l’année prochaine…

      (Référence son interview dans le numéro special White de Jazz Muziq.)

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Anthony.
    • #113355
      rorold
      Participant

      Anthony noooooonnnnn ! On veut Abbey Road !

      D’ailleur pour sexy sadie, j’aurais aimé pouvoir écouter les prises studio ou il est censé se lacher et crier devant ses copères son ressentiment envers maharishi : sexy sadie, who the fuck do you think you are ect… politiquement incorrect mais inédit !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113357
      Flowers
      Participant

      J’ai directement attaqué les « Esher demos » et je n’ai pas été déçu (Bah l’album original je n’ai pas l’oreille assez fine et puis les ai tant écoutées ces chansons que je n’ai plus la meme fascination qu’il y a une trentaine d’années).

      Donc les Esher demos qui valent l’acquisition à elles seules.

      Ah je ne les ai pas toutes écoutées loin de là mais là comme ça au gré de mes écoutes :

      – l’instrumental de Savoy Truffle (CD6) : le kif absolu…
      – l’intro guitare de While my Guitar (CD3) : sublime. D’une manière générale le son de picking des guitares est incroyable.
      – l’instrumental de Revolution (version hard) qui donne un tout autre ressenti du morceau.
      – les deux versions Esher dont une totale instru de « Everybody’s got something to hide » : époustouflant de modernité.
      – une version lente et hantée du « King of Marigold » sur le CD 6 de mémoire…
      Bref n’en jetez plus, meme Good Night – notamment la petite vesrion potache ! – est sublime…
      Mais les demos, une fois de plus, permettent de voir les morceaux qui en ont vraiment dansle slip. Et à ce petit jeu, un « Bungalow Bill » est faiblard…et sinon, pas un grand interet pour la version de 13 minutes de Helter Skelter…

    • #113358
      los paranoias
      Participant

      Rapide écoute générale, juste deux ou trois tout aussi rapides remarques.
      – Il a été dit que sur Dear Prudence, la basse paraît lissée. C’est aussi mon impression, et pas seulement sur ce morceau, l’attaque au grain métallique est devenue plus ronde, comme domestiquée. Celle de Helter Skelter, comme lu aussi précédemment, me semble étrangement en retrait, ce qui diminue l’impact tellurique. Déception.
      Sur Everybody Got Something to Hide…, les joyeux et délirants « Come on Come on Come on! » sont nettement plus en arrière-plan, c’est bien dommage.

    • #113359
      Anthony
      Participant

      Flowers: pas la peine d’avoir l’oreille particulièrement pointue pour apprécier le fait qu’une guitare ou une batterie est bien centrée au lieu d’être bêtement reléguée à droite ou à gauche, ou qu’une basse a l’ampleur qu’elle mérite. Bref, ne manque pas d’écouter le nouveau mix, tu en sera très content et tu y reviendras! 😉

      • #113365
        Flowers
        Participant

        Flowers: pas la peine d’avoir l’oreille particulièrement pointue pour apprécier le fait qu’une guitare ou une batterie est bien centrée au lieu d’être bêtement reléguée à droite ou à gauche, ou qu’une basse a l’ampleur qu’elle mérite. Bref, ne manque pas d’écouter le nouveau mix, tu en sera très content et tu y reviendras! 😉

        ah mais bien sur…simplement pour moi l’écoute des démos étaient prioritaires. Parce que c’est là qu’on débusque la créativité en action, les tatonnements, le creuset du génie qu’on touche du doigt, c’est ça qui m’intéresse après plusiuers decennies a ecouyter le Blanc…Et à tel point que certaines d’entre elles me plaisent parfois « plus » que les versions définitives. Pas toutes bien sur, mais certaines.
        Exemple au hasard : « I’m so tired », que je trouve plus poignante et qui se prete particulièrement bien à l’esprit « Unplugged » des démos.
        Autre exemple : « Obladi-Oblada ». Y a t-il autant d' »ame » que cela dans le titre final après les fameuses 72 prises ? pas certain…alors qu’au contraire les démos de ce titre me plaisent bien, il y a une atmosphère particulière…
        Et il y a inévitablement dans les démos un soupçon d’authenticité, de « sincérité », qu’on ne retrouve pas forcément dans le travail final parfois plus distant (et cela quelque soit l’album).

    • #113360
      los paranoias
      Participant

      Des détails, des différences, il y en a en effet à foison, et qui s’entendent. Même sur un système Hi-Fi aussi moyen-moyen que le mien ! C’est d’ailleurs mon problème pour me faire une meilleure idée de ce que j’entends. Peut-être que les détails évoqués plus haut me gêneraient moins sur un matériel plus équilibré et précis.

    • #113361
      los paranoias
      Participant

      Tiens, dans Happiness Is A Warm Gun, un bref petit son aigu a disparu.
      Jeu : trouvez à quel endroit.
      Ce remix est ludique.

    • #113362
      Anthony
      Participant

      Comme ça je dirais l’espèce de « pré-échos » qu’on entendait légèrement avant que John balance son GUUUUUUUUUUUN (après le petit silence vers la fin). A part ça, je ne vois pas trop.

    • #113363
      Wilison
      Participant

      merci à tous pour vos reviews; une question néanmoins subsiste, quid de la version de « let it be » censée se trouver dans les sessions ?

    • #113364
      4JB
      Participant

      merci à tous pour vos reviews; une question néanmoins subsiste, quid de la version de « let it be » censée se trouver dans les sessions ?

      Elle figure sur le disc 5, aurait été enregistrée lors des sessions ‘While My Guitar…’, pas mal .

    • #113366
      4JB
      Participant

      Tiens. as-tu remarqué qu’il n’y a pas de basse ? Ou alors, enfouie loin, très loin, enterrée.
      Ce qui a scellé la version définitive d’Ob-La Di est cette ligne -de basse- germano-zouk que, allez savoir en quelle honneur, on a rattaché au battement reggae.

    • #113368
      los paranoias
      Participant

      Comme ça je dirais l’espèce de « pré-échos » qu’on entendait légèrement avant que John balance son GUUUUUUUUUUUN (après le petit silence vers la fin). A part ça, je ne vois pas trop.

      Juste à la jonction entre Mother superior jump the gun et Happiness Is a warm gun.

    • #113369
      4JB
      Participant

      Bon, toutes les critiques concernant un remix, des Beatles, de King Crimon ou des Stooges (et 2000 autres) sont valides.
      Si le remix est trop proche de l’orignal, ça rouspète*. S’il s’en éloigne d’un milligramme, la troupe s’enflamme.
      Pas facile.
      Tiens, prenons le mix original, mono, de ‘Glass Onion’ : vers une minute, il y a les oh yeah de Lennon. Sur la version stéréo d’époque, le dernier « yeah » est appuyé par un cri de McCartney.
      Ok ?
      Le ‘Glass Onion’ ©2018 suit la trace du mix mono original, pas de Macca on « yeah », ou alors inaudible.
      Etait-ce un bon choix ?
      Les habitués du Blanc mono applaudiront, les autres feront la crise de nerfs habituelle.
      Non, pas facile.

      * sur l’air de « y nous revendent la même lessive, on est des pigeons ».

    • #113370
      rorold
      Participant

      Pour ceux qui attendent déjà fébrilement un hypothétique Abbey Road 2019, Giles Martin a bien dit que Apple ne lui a rien demandé de particulier en ce sens, et lui-même a dit qu’il serait de toute manière occupé sur d’autres projets l’année prochaine…

      (Référence son interview dans le numéro special White de Jazz Muziq.)

      En revenant dessus, je trouve cela complètement absurde ! Abbey Road est de loin l’album le plus écouté actuellement !… loin devant pepper qui à part son statut iconique et légendaire, est quand même assez peu accéssible ( c’est pas l’album que je conseillerais et de loin à un non initié à la découverte des Beatles )… si il n’y a pas de Remix d’Abbey Road, nous ne verrons jamais le reste c’est fort probable :/.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113373
      rorold
      Participant

      Parcque disons nous le tout clair entres fans !!! si il n’ya pas d’ Abbey Road Remix, alors Beatles For Sale remix c’est même pas la peine d’y penser tout court !

    • #113374
      los paranoias
      Participant

      En 2029 !

    • #113375
      4JB
      Participant

      Ah bah, si ‘Abbey Road’ est remixé, ça peut être cool. Surtout concernant diverses pistes non utilisées, il y aurait de quoi remplir un gentil disc complémentaire.

      Sinon, l’album sonne très bien tel qu’il est. Alors, pourquoi le remixer ?

      Sinon bis, déjà évoqué, il y a ce palpitant quadruple de 2013 :

      Détails là :
      https://www.discogs.com/Beatles-Crossing-Of-Abbey-Road/release/5984675

    • #113376
      fabfour22
      Participant

      Bien sûr qu’il y aura un remix d ‘Abbey Road »
      Je suis hyper confiant
      C’est peut être l’album le plus mythique après Pepper..
      Giles Martin a répondu ça pour se faire prier plus tard de faire le boulot
      Et il invoque qu’il est un peu débordé en ce moment …
      date de sortie 26 sept 1969
      Vous retirez 3 mois pour avoir les rumeurs …
      Mai ,juin 2019 on sera fixé …positivement.

      • #113380
        aldejerph
        Participant

        Giles Martin a répondu ç ça pour se faire prier plus tard de faire le boulot
        Et il invoque qu’il est un peu débordé en ce moment …

        Probablement. A la sortie du cinquantenaire de Pepper, il avait démenti travailler sur le double blanc. On connait la suite

    • #113377
      los paranoias
      Participant

      Abbey Road, je me souviens à sa sortie, ma grosse déception enfantine fut de ne rien trouver à l’intérieur… Pas de posters, pas de photos, pas de paroles, rien.. Ce sera ma consolation en 2019, je croise mes doigts avant l’arthrose !

    • #113381
      4JB
      Participant

      On peut supposer.
      Supposer, n’est-ce pas, qu’il fallait attendre l’accueil réservé au Pepper’s 2017 pour évaluer la suite.
      On peut imaginer.
      On peut imaginer que, bien sûr, les fans allaient se ruer sur l’objet. Un premier rush et puis plus rien, ou presque. Ce ne fut pas le cas, le succès a, semble t-il*, été au rdv. D’où, supposition toujours, feu vert pour l’opération Double Blanc. A warm gun, pas un colt refroidi trop vite.

      * difficile, entre les divers supports, dont le streaming, iTunes, youtube, de déterminer quand ça marche pas mal, ça marche bien, ça marche fort.
      D’autant qu’il y a les droits d’auteur, les droits d’édition. Ceux-ci, régis par, en France, la SACEM, sont redistribués aux ayant-droits sitôt qu’une chanson est diffusées sur les radios, les TV ou lors du concert de The Balloos reprenant ‘Ob-La Di’ dans la caserne des pompiers.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par 4JB.
    • #113384
      Flowers
      Participant

      Celle de Helter Skelter, comme lu aussi précédemment, me semble étrangement en retrait, ce qui diminue l’impact tellurique. Déception.

      hé oui en effet…légère déception, et les choeurs sont nettement en retrait aussi, c’est dommage. L’effet ‘dévastateur’ est amoindri. En revanche on découvre d’autres morceaux sous un jour parfois un peu nouveau (« Wild Honey Pie » par exemple est très réinventée, les choeurs de « Obladi Oblada » plus présents, « Birthday » qui me semble encore plus péchue, « I Will » ou « Honey Pie » encore plus désespérement évidentes que d’habitude, « Long long long » et « Savoy Truffle » bien mieux mises en lumière ce que j’ai j’espérais depuis longtemps on est comblés…bref juste des impressions personnelles)

    • #113385
      4JB
      Participant

      Le mix 2018 de ‘Piggies’ accentue l’abord d’une pièce malicieusement (et faussement) délicate, genre Cour de France. Ou d’Italie, voire de Grande-Bretagne (le clavecin) : les arrangements de cordes, joués souvent à la dure, viennent ici rappeler ceux de ‘I Am The Walrus’. C’était déjà, évidemment le cas, dès 1968, leur mise en lumière d’aujourd’hui dessine de nouveaux contours, la facétie y gagne en mordant.

    • #113387
      4JB
      Participant

      Minuscule regret concernant ‘Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey’, version 2018 : cette satanée cloche (cowbell) est toujours au rang des envahisseurs. L’égalisation, bien vue/entendue, la rend un peu moins intrusive, mais on l’entend toujours sacrément bien. Est-ce George ou Paul qui tingue-a-tingue-tingue à tout va sur cette cowbell désormais, de justesse, supportable ?

    • #113388
      Matthieu
      Participant

      « Birthday » qui me semble encore plus péchue

      Je viens de la réécouter à l’instant, une vraie fusée !

      Minuscule regret concernant ‘Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey’, version 2018 : […] Est-ce George ou Paul qui tingue-a-tingue-tingue à tout va sur cette cowbell désormais, de justesse, supportable ?

      D’après les Recording details du livre, il s’agirait de Paul (hand bell).

    • #113389
      Anthony
      Participant

      aldejerph: L’édition anniversaire du White Album avec remix à la clé était annoncé dès 2017, avant même la sortie de la box de Pepper. Voir cet article du 18 mai 2017.

      https://www.express.co.uk/entertainment/music/806305/The-Beatles-White-Album-50th-anniversary-George-Martin

      JB: sur Everybody etc… c’est carrément une cloche, et pas l’instrument dont tu as posté la photo! 😉

    • #113390
      Flowers
      Participant

      JB: sur Everybody etc… c’est carrément une cloche, et pas l’instrument dont tu as posté la photo! 😉

      la photo semble etre à l’horizontale en fait mais c’est bien une cloche…bah moi elle ne m’a jamais géné, j’ai toujouts trouvé ça novateur et étonnant…enfin bon, tonnant beaucoup c’est sur…

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Flowers.
    • #113392

      Le mix 2018 de ‘Piggies’ accentue l’abord d’une pièce malicieusement (et faussement) délicate, genre Cour de France. Ou d’Italie, voire de Grande-Bretagne (le clavecin) : les arrangements de cordes, joués souvent à la dure, viennent ici rappeler ceux de ‘I Am The Walrus’. C’était déjà, évidemment le cas, dès 1968, leur mise en lumière d’aujourd’hui dessine de nouveaux contours, la facétie y gagne en mordant.

      Alors j’ai toujours cru que c’était du clavecin mais il semble que ce soit une guitare, en tout cas, oui, ça sonne comme un clavecin!

    • #113395

      Finalement, il y de de bien belles choses dans ce coffret et c’est peut-être le problème : il aurait fallu des versions moins abouties, plus différentes que celles de l’album. Mais Giles martin a voulu donner des CD qu’on écoute et réécoute. Je parle des sessions, bien sûr.
      Les Esher Demos sont impériales.
      Le remix, je n’en attendais rien mais c’est globalement réussi.

    • #113397
      4JB
      Participant

      Le mix 2018 de ‘Piggies’ accentue l’abord d’une pièce malicieusement (et faussement) délicate, genre Cour de France. Ou d’Italie, voire de Grande-Bretagne (le clavecin) : les arrangements de cordes, joués souvent à la dure, viennent ici rappeler ceux de ‘I Am The Walrus’. C’était déjà, évidemment le cas, dès 1968, leur mise en lumière d’aujourd’hui dessine de nouveaux contours, la facétie y gagne en mordant.

      Alors j’ai toujours cru que c’était du clavecin mais il semble que ce soit une guitare, en tout cas, oui, ça sonne comme un clavecin!

      Comme rapporté dans le ‘Recording Sessions’ (Lewisohn) et le livre du coffret, il y a bel et bien un clavecin, joué par Chris Thomas.

    • #113399
      fabfour22
      Participant

      Pour info…
      A la librairie ce matin je suis tombé sur un magazine de jazz consacrant 100 pages au white album
      la revue que je ne connaissais pas doit s’appelait Jazz Musiq ..
      ça semblait bien documenté
      Si ça peut vous intéresser (6,90 €)

    • #113400
      4JB
      Participant

      D’après les Recording details du livre, il s’agirait de Paul (hand bell).

      D’ac, Paul donc à la hand bell in ‘‘Everybody’s Got Something to Hide…’
      Deux modèles principaux existent :

      La première est quasi-dentique à la cow bell. Après réécoute, il doit plutôt s’agir de la seconde, qu’on secoue (on frappe sur la première avec une baguette).
      Des avis ?

    • #113407
      rorold
      Participant

      le forum bug ou c’est moi, les posts n’apparaissent pas ….

    • #113411
      rorold
      Participant

      Avez vous lu la critique ci contre:

      Il y défend âprement le mix original et ses distributions droite / gauche, et dénonce l’ablation pure et simple de petits détails comme : un son sur la toute fin de back in the ussr ( une parole ? un parasite ? ), je n’y avais pas fais attention sur le mix d’origine.

      un bilan mi-figue mi-raisin pour lui et plus blanc que blanc, une critique qui semble éclairée, sauf qu’il y parle d’entrée du jeu de batterie de Ringo sur Dear Prudence, ça fait pas très connaisseur ça !

      Bref qu’en pensez vous ?

    • #113412
      rorold
      Participant

      c’est la critique de Gonzai, le remix du White lave plus blanc que blanc, je n’ai pas pu mettre de liens et autres, ça bug sinon ….

    • #113414
      4JB
      Participant

      c’est la critique de Gonzai, le remix du White lave plus blanc que blanc, je n’ai pas pu mettre de liens et autres, ça bug sinon ….

      Voilà le lien :

      https://gonzai.com/le-remix-du-white-album-lave-plus-blanc-que-blanc/

      Bon, le brave garçon, content de lui, n’est guère à niveau, Ainsi, il évoque des cuivres in ‘Savoy Truffle’, alors que le saxophone fait partie de la famille des bois.

      Passons.

      Il est évident que quand on remixe un album, ce ne sera pas la même chose que le mix original, n’est-ce pas. Ceci, le chroniqueur de Gonzaï ne semble pas l’avoir exactement assimilé. Pas grave.

    • #113415
      4JB
      Participant

      Pour info…
      A la librairie ce matin je suis tombé sur un magazine de jazz consacrant 100 pages au white album
      la revue que je ne connaissais pas doit s’appelait Jazz Musiq ..
      ça semblait bien documenté
      Si ça peut vous intéresser (6,90 €)

      Ce hors-série a été évoqué là :

      https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/ysn-e-krasker-et-lennon-in-retro-hors-serie

      et sur ce topic-même (voir plus haut, post d’Anthony).

    • #113416
      Anthony
      Participant

      Salut tout le monde!

      Faisons la différence entre la « cow bell » qu’on entend sur I Call Your Name ou A Hard Day’s Night, et la cloche qu’on entend sur Everybody…Monkey.

      😉

    • #113418
      rorold
      Participant

      Et sinon JB, les  » sons  » qui ont censés avoir disparus sont réels ou parasites ?

    • #113419
      Flowers
      Participant

      Ainsi, il évoque des cuivres in ‘Savoy Truffle’, alors que le saxophone fait partie de la famille des bois.

      et Dieu sait que ça en envoie (du bois). L’instrumental dans les demos est magnifique. En revanche je n’a jamais trouvé de démo du morceau lui-meme, à se demander s’ils ne l’ont pas attaqué direct…

    • #113420
      4JB
      Participant

      Et sinon JB, les » sons » qui ont censés avoir disparus sont réels ou parasites ?

      C’est mixé différemment. Un mix n’est pas qu’affaire de volume et de panoramique, mais aussi d’égalisation des pistes originales, qui peuvent varier, à différents moments. Ainsi, la fin de ‘Back In The USSR’ 2018 est plus proche du mix original MONO où l’on entend clairement Paul chanter/dire « …back in the USSR ».

    • #113429
      Matthieu
      Participant

      Les 50 ans de ‘The Beatles’, c’est aujourd’hui !
      (Quand on pense que l’album sort seulement cinq ans jour pour jour après ‘With The Beatles’…)

      J’ai réécouté le Remaster Stereo 2009 du Blanc (mix d’origine donc), après une paire de jours à écouter uniquement ce remix ©2018.
      Et bien ma foi, ce mix de 1968 tenait quand même bien la route. La stereo est parfois bien franche, mais rien de rédhibitoire non plus. ‘Savoy Truffle’ est une des grandes gagnantes du remix.

      Avec ce nouveau mix, je dirais qu’on gagne en confort d’écoute global, mais aussi que l’album perd en « rugosité ». Difficile à expliquer, le tout me paraît plus uniforme. Je l’ai peut-être un peu trop écouté aussi ces derniers temps, je vais laisser un peu reposer.

    • #113430
      Matthieu
      Participant

      Sinon, les Beatles avaient-ils participé à la réalisation du mix stereo en 1968 ?

      Ou seulement à celle du mix mono, comme c’était l’habitude jusque là ?

    • #113433
      JohnnyMoondog
      Participant

      Sinon, les Beatles avaient-ils participé à la réalisation du mix stereo en 1968 ?

      Ou seulement à celle du mix mono, comme c’était l’habitude jusque là ?

      Je me pose la même question.

      Sinon après quelques écoutes de ce mix stereo 2018 je vais retourner au mono remaster 2009.

    • #113434
      rorold
      Participant

      Les Beatles sont dominés par Macca à partir de 1967… mais pour moi le White reste le sommet de Lennon ( mis à part a day in the life ! ) … les chansons de John sur le White sont sublimes !!!

    • #113435
      fabfour22
      Participant

      Pour info…
      A la librairie ce matin je suis tombé sur un magazine de jazz consacrant 100 pages au white album
      la revue que je ne connaissais pas doit s’appelait Jazz Musiq ..
      ça semblait bien documenté
      Si ça peut vous intéresser (6,90 €)

      Ce hors-série a été évoqué là :

      https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/ysn-e-krasker-et-lennon-in-retro-hors-serie

      et sur ce topic-même (voir plus haut, post d’Anthony).

      Toutes mes excuses !
      Je devrais être plus attentif !

    • #113436
      4JB
      Participant

      Sinon, les Beatles avaient-ils participé à la réalisation du mix stereo en 1968 ?

      Ou seulement à celle du mix mono, comme c’était l’habitude jusque là ?

      Je me pose la même question.

      D’après ce que l’on peut lire dans le ‘Recording Sessions’ de Lewisohn, les mixes stéréo ont été réalisés en plusieurs étapes, les 4 Beatles n’étaient pas systématiquement présents à chaque fois; d’ailleurs, lors des finitions, Ringo était en vacances en Sardaigne.

    • #113438
      rorold
      Participant

      Sinon, les Beatles avaient-ils participé à la réalisation du mix stereo en 1968 ?

      Ou seulement à celle du mix mono, comme c’était l’habitude jusque là ?

      Je me pose la même question.

      La stéréo était à ses débuts dans les années 60… on pourrait presque faire le parallèle avec les premiers blu-ray, c’était pas la quintescence de la qualité pour le support !!… bref hormis Abbey Road, les mix stéréo des albums des Beatles ont étés réalisé plus ou moins à la va-vite histoire de faire un mix stéréo… c’est la pas les remaster 2009 qui ont rectifiés cela… donc en ce sens les vrais mix stéréo sont réalisés par giles martin au sens propre et figuré !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par rorold.
    • #113446
      4JB
      Participant

      Les Beatles en Blanc font la une du dernier Rock&Folk. Extrait de l’article :

    • #113447
      Matthieu
      Participant

      c’est la pas les remaster 2009 qui ont rectifiés cela…

      Ça ne risquait pas, puisque, par définition, un simple remastering ne modifie pas le mix.

    • #113451
      rorold
      Participant

      Les Beatles en Blanc font la une du dernier Rock&Folk. Extrait de l’article :

      Je m’imagine Paul pensant à cette époque en écoutant l’album… j’ai lu l’article entier sur un pdf entier du magazine :

      https://www.youscribe.com/BookReader/Index/2998293/?documentId=3341828

      On remarquera que Paul dit que le mix sonne actuel, mais pas si il l’a aimé ou non xD… bref tout comme nous il a du tiquer encore plus sur les différences sonores et les détails… et le son du mix dans les studios Abbey Road, ça a du être monstrueux !!!

    • #113452
      4JB
      Participant

      On remarquera que Paul dit que le mix sonne actuel, mais pas si il l’a aimé ou non xD… bref tout comme nous il a du tiquer encore plus sur les différences sonores et les détails…

      Hum.
      On peut rappeler que Giles Martin a produit certains titres de ‘New’.
      Nous entrons là dans une zone extra-« goûts et couleurs », il s’agit d’une approche, accrochez les guillemets, professionnelle.
      Giles Martin, fils de George donc, est soigneux. Il tente d’accomplir la mission, amener les Beatles de 1968 en 2018, main dans la main. Avec la technologie d’aujourd’hui, tout en respectant le travail initial.
      En réalité, ce n’était pas nécessaire, le Blanc (stéréo ou mono) était soigné dans sa mise en son dès novembre 1968.

    • #113453
      Matthieu
      Participant

      Il a souvent été dit que les Beatles auraient plutôt dû sortir un LP simple plutôt qu’un double. La discussion est en général sans fin.

      Le vrai casse-tête, c’est de savoir quelles chansons auraient été écartées pour obtenir ce fameux simple.

      Allez, on joue un peu, en voilà un parmi des dizaines de possibilités:

      Glass Onion
      Ob-La-Di, Ob-La-Da
      The Continuing Story of Bungalow Bill
      While My Guitar Gently Weeps
      Happiness Is A Warm Gun
      I’m So Tired
      Piggies
      Rocky Racoon

      Birthday
      Yer Blues
      Everybody’s Got Something To Hide Except Me & My Monkey
      Sexy Sadie
      Helter Skelter
      Revolution
      Honey Pie
      Cry Baby Baby

      Bon ok, 16 chansons c’est trop pour un simple…

      Mais je ne les ai pas choisis par hasard, ce n’est pas non plus une histoire d’affinités. Quel a été le critère de choix pour ces 16 titres? À vous!

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Matthieu.
    • #113455
      rorold
      Participant

      On remarquera que Paul dit que le mix sonne actuel, mais pas si il l’a aimé ou non xD… bref tout comme nous il a du tiquer encore plus sur les différences sonores et les détails…

      Hum.
      On peut rappeler que Giles Martin a produit certains titres de ‘New’.
      Nous entrons là dans une zone extra-« goûts et couleurs », il s’agit d’une approche, accrochez les guillemets, professionnelle.
      Giles Martin, fils de George donc, est soigneux. Il tente d’accomplir la mission, amener les Beatles de 1968 en 2018, main dans la main. Avec la technologie d’aujourd’hui, tout en respectant le travail initial.
      En réalité, ce n’était pas nécessaire, le Blanc (stéréo ou mono) était soigné dans sa mise en son dès novembre 1968.

      Je suis d’accord avec toi JB, le nouveau mix sonne  » Beatles  » et c’était la tout le challenge… il l’a bien expliqué dans l’article d’ailleurs, comment remixer un tel monument sans le dénaturer et le formater… on ne peut que dire que c’est réussi !
      j’aime donc ce mix !

    • #113456
      rorold
      Participant

      On avouera franchement qu’il aurait sonné comme yss lol… on auraient criés au scandale ! même si certains mix yss sont assez réussis !

    • #113458
      4JB
      Participant

      Il a souvent été dit que les Beatles auraient plutôt dû sortir un LP simple plutôt qu’un double.
      Le vrai casse-tête, c’est de savoir quelles chansons auraient été écartées pour obtenir ce fameux simple. Allez, on joue un peu (…)

      Même évincer le terrific ‘Don’t Pass Me By’ tient du sacrifice, pourtant Dieu (ou un de ses lieutenants) sait que ce furoncle est laid.
      Il fait partie d’une figure, Starr baladait cette horreur depuis 1963-64, c’était le bon moment.
      Les Beatles de 1968 ont raté un coche, à savoir un triple album, le triple Blanc. La matière était là.

    • #113459
      rorold
      Participant

      aucuns de nous n’accepterais la moindre modification de tracklist sur n’importe quel album… ça serait du sacrilège pur et simple.

    • #113461
      los paranoias
      Participant

      Heu, si, moi ! Entre le matériel dont il disposait, et le choix final pour l’album, on peut adorer les Beatles, et dire comme Harrison que certaines de leurs compos étaient « rubish ». C’est bien simple, le double blanc, je le refais à chaque nouvelle sortie, et j’aurais aimé disposer de toute l’année 68 remixée… Mon double blanc à moi, quoi, histoire de tout pouvoir écouter… sans zapper. Éliminer, ajouter…

    • #113464
      Flowers
      Participant

      Let it Be : quelle ne fut pas ma surprise d’entendre cette version très étonnante de Let it Be (morceau 12 du CD 5), version bien sur pas encore aboutie loin de la définitive, et qui laisserait penser que le morceau est déjà en gestation à l’époque du White Album ! Incroyable…une vraie découverte…

    • #113475
      Matthieu
      Participant

      aucuns de nous n’accepterais la moindre modification de tracklist sur n’importe quel album… ça serait du sacrilège pur et simple.

      C’est juste un petit jeu, pas une volonté de ré-écrire l’histoire.

      Bref, les 16 chansons que j’ai sélectionnées sont celles où les 4 sont présents !
      The Beatles.

      D’ailleurs, marrant, sur ces 16, il y en a 8 sur le LP1, 8 sur le LP2, et (presque) 4 par face.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Matthieu.
    • #113478
      4JB
      Participant

      C’est juste un petit jeu, pas une volonté de ré-écrire l’histoire.

      Nous avoir compris, missié.
      En attendant, le triple Blanc est totalement plausible, la marchandise était là, c’eut été, hormis un triple underground américain de 1968 (me souviens plus du nom du groupe) une -quasi- première.
      Bon, du coup, le LP ‘Yellow Submarine’ n’aurait pas vu le jour, ou différemment. Mais quelle claque !

    • #113485
      Matthieu
      Participant

      En attendant, le triple Blanc est totalement plausible, la marchandise était là

      Alors ce troisième LP, qu’y aurait-on trouvé ?

      Across The Universe
      Not Guilty
      Step Inside Love/Los Paranoias
      What’s The New Mary Jane
      (pour celles répétées pendant les sessions du Blanc)

      Sour Milk Sea
      Circles
      Mean Mr Mustard
      Polythene Pam
      Child Of Nature
      Junk
      (pour celles uniquement en démos)

      Indeed, ça aurait eu de la gueule !

    • #113486
      4JB
      Participant

      Indeed, ça aurait eu de la gueule !

      On aurait pu y glisser aussi ‘Hey Jude’, ‘Hey Bulldog’, ‘Lady Madonna’, etc…

    • #113488
      Flowers
      Participant

      Indeed, ça aurait eu de la gueule !

      On aurait pu y glisser aussi ‘Hey Jude’, ‘Hey Bulldog’, ‘Lady Madonna’, etc…

      oui j’allais dire…plutot que la « New Mary Jane » qui est une authentique fumisterie à mon gout…

    • #113490
      Matthieu
      Participant

      En effet, mais j’avais intentionnellement laissé de côté les chansons parues en 45t UK.
      ‘Hey Bulldog’ oui, la place était toute chaude.

    • #113497

      En attendant, le triple Blanc est totalement plausible, la marchandise était là

      Alors ce troisième LP, qu’y aurait-on trouvé ?

      Across The Universe
      Not Guilty
      Step Inside Love/Los Paranoias
      What’s The New Mary Jane
      (pour celles répétées pendant les sessions du Blanc)

      Sour Milk Sea
      Circles
      Mean Mr Mustard
      Polythene Pam
      Child Of Nature
      Junk
      (pour celles uniquement en démos)

      Indeed, ça aurait eu de la gueule !

      Que du bon!

    • #113500
      Flowers
      Participant

      Je savais que George Martin n’était pas « pour » faire un double album.
      Mais Ringo aussi semble-t-il (cf. dernier R&F)
      Il aurait dit qu’il y avait « trop d’informations sur un double album. On aurait du faire deux albums séparés, un White Album simple, et puis un…Whiter Album »
      Très bon quel sens inné de la formule ! You got the point Ringo…
      …et par ailleurs point parfaitement défendable aussi…

    • #113607
      rorold
      Participant

      Il a souvent été dit que les Beatles auraient plutôt dû sortir un LP simple plutôt qu’un double. La discussion est en général sans fin.

      Le vrai casse-tête, c’est de savoir quelles chansons auraient été écartées pour obtenir ce fameux simple.

      Allez, on joue un peu, en voilà un parmi des dizaines de possibilités:

      Glass Onion
      Ob-La-Di, Ob-La-Da
      The Continuing Story of Bungalow Bill
      While My Guitar Gently Weeps
      Happiness Is A Warm Gun
      I’m So Tired
      Piggies
      Rocky Racoon

      Birthday
      Yer Blues
      Everybody’s Got Something To Hide Except Me & My Monkey
      Sexy Sadie
      Helter Skelter
      Revolution
      Honey Pie
      Cry Baby Baby

      Bon ok, 16 chansons c’est trop pour un simple…

      Mais je ne les ai pas choisis par hasard, ce n’est pas non plus une histoire d’affinités. Quel a été le critère de choix pour ces 16 titres? À vous!

      …. Dear Prudence n’est pas dans ta liste … mais tu es fou … xD, Dear Prudence est une masterpiece de john à mon sens .
      Après je lis beaucoups de mal ci et la sur les compositions de Ringo à partir de 1968 ( don’t pass me bye et le tour d’octopus’s garden viendra )… good night est une composition de john chantée par Ringo.

      Mais moi je les aime bien ces 2 chansons de Ringo xD… elle valent plus que tout ce qu’il fera après !!!… d’ailleur on est plus sur le white, mais le solo de guitare sur octopus’s garden est sublime !

      2 autres chansons sont assez décriées à tord sur le white aussi : continuing story et cry baby cry ( que john a descendue royalement par la suite ) … les 2 riens que pour la voix de john valent le détour, et les effets de :whoa whoa de guitare sur cry baby cry : qui es ce d’ailleur : john ou george ?!? , et la batterie sont sublime … bref j’aime ces 2 chansons… je le repette : yellow submarine ( la chanson hein ) pouuuah, même revolution 9 est plus plaisante, à part ça c’est tout bon sur le catalogue des Beatles !

    • #113608
      Matthieu
      Participant

      …. Dear Prudence n’est pas dans ta liste … mais tu es fou … xD, Dear Prudence est une masterpiece de john à mon sens .

      Comme précisé un peu plus haut, la liste que je proposais ne se basait sur aucune échelle de valeurs. Ces 16 chansons sont simplement celle où les 4 Beatles sont présents. Sur toutes les autres du White, ils ne sont que 3 ou moins.

      Voilà pourquoi « Dear Prudence », malgré toutes ses qualités évidentes, ne figurait pas dans cette liste!

    • #113612
      4JB
      Participant

      A la une du Rolling Stone français :

      Bon article, bien écrit, avec les imprécisions d’usage typiques au magazine, style « Macca joue de tous les instruments sur ‘Why Don’t we Do it in the Road’« .

    • #113693
      fabfour
      Participant

      Un vrai coup de cœur pour les eshers démos.
      On sent vraiment une bonne ambiance entre les 4.

    • #113703
      fabfour22
      Participant

      Pour info…
      A la librairie ce matin je suis tombé sur un magazine de jazz consacrant 100 pages au white album
      la revue que je ne connaissais pas doit s’appelait Jazz Musiq ..
      ça semblait bien documenté
      Si ça peut vous intéresser (6,90 €)

      Ce hors-série a été évoqué là :

      https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/ysn-e-krasker-et-lennon-in-retro-hors-serie

      et sur ce topic-même (voir plus haut, post d’Anthony).

      Je n’ai pas encore écouté le remix bien que le père noël soit passé. 🙁
      En attendant je me console avec le bouquin hors série consacré au White.
      Très bien écrit,j’apprends des choses assez surprenantes comme le fait que c’est Paul qui tient la batterie sur « Dear Prudence  » et qu’il est assez génial sur la fin de la chanson, j’ai toujours pensé que naturellement c’était Ringo qui avait réalisé une telle prouesse
      Giles Martin parle du remix et reconnait avoir un peu compressé le son pour sonner plus actuel en mettant l’accent sur la batterie et la basse …

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par fabfour22.
    • #113705
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Fabfour 22!,

      Giles Martin a fait la même chose avec le remix de Sgt. Pepper l’année dernière. Je ne serais pas surpris qu’il répète l’exercice sur le prochain album des Beatles sur lequel il travaillera.

    • #113707
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Fabfour 22!,

      Je rajouterais qu’il avait aussi mis de la compression sur les chansons de l’album NEW de Paul McCartney dont il était responsable. Le fils de Sir George semble aimer la compression.

      La compression sur l’édition vinyle de l’Album blanc est incontournable afin de rentrer toutes les chansons sur les 2 disques. Par contre, ce n’est vraiment pas nécessaire pour les CD. En ce sens, les rééditions CD des Beatles de 2009 sont impeccables.

    • #113708
      fabfour22
      Participant

      Bonjour Alain
      Oui Pepper est pour moi un peu trop compressé ,j’ose espérer que les propos de Giles Martin sous entendaent qu’il en a moins abusé sur le White ( as t’il eu des retours critiques ?), je dirai après écoute.
      Je ne comprends pas bien ta remarque concernant la compression incontournable sur le vinyle ..ça n’a rien à voir avec la place prise sur le disque.
      Perso j’aurais préféré un remix en 2009 sans compression type Pepper

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par fabfour22.
    • #113710
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Fabfour 22!,

      Approximativement, et on parle ici de disque vinyle, on peut mettre jusqu’à 17 minutes de musique par face sans compression pour une qualité sonore optimale. Entre 17 et 22, il faut techniquement mettre de la compression. Dans le cas de l’Album Blanc, au total de chaque disque, on parle de plus de 45 minutes au total. Donc, plus de 22 minutes par côté. C’est vrai pour tout disque ayant les mêmes caractéristiques techniques en terme de durée. Ex. Aftermath des Rolling Stones, Abbey Road des Beatles, Quadrophenia des Who, Où est passé la noce? de Beau Dommage. Cela se fait à l’étape du mastering.

      Autres exceptions, les disques avec un son très dépouillé ou des disques d’humoristes. Dans ce dernier cas, la qualité audio est secondaire.

    • #113720
      fabfour22
      Participant

      Bonjour Alain
      Tu avais raison .. pour le vinyle pour gagner en durée il faut soit compresser soit baisser le volume. C’est indiqué tel quel dans le hors série que j’ai indiqué (page 49) . Le problème s’est posé pour pouvoir coller les 7’15 » de Hey Jude sur une face de 45 tours.
      ils ont préferé compresser le début de la chanson

    • #113723
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Fabfour22!,

      C’est vrai. Pour les singles, il faut adapter. Je crois que la compression commence à partir de 3:30 ou 4 minutes. Déjà, Like a Rolling Stone de Dylan (Près de 6 minutes) avait dû être compressé.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #113725
      fabfour22
      Participant

      cependant j’aimerais comprendre un peu:
      Qui dit durée augmentée dit plus de sillons sur le disque.
      Plus de sillons signifie sillons moins larges… j’ai bon ?

    • #113726
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Fabfour22!,

      Il n’y qu’un seul sillon par face d’un disque vinyle.

      Comme vous l’avez expliqué plus haut, il faut compresser le son. Ca se fait lors du mastering. On baisse le volume, on allège les basses, donc moins profondes et riches, et on adoucit les aigus qui deviennent moins aigus.

      Faites l’exercice en comparant votre vieux vinyle de l’album blanc, pas l’édition 2018, et le cd de 2009.

      Ou un autre exemple. Prenez un disque vinyle d’Elvis Presley. Par exemple, Blue Hawaii. Il a une durée inférieure à 33 minutes au total. Faites-le jouer. Ajuster le son à votre goût. Ensuite, mettez le vinyle d’Abbey Road. Vous constaterez que le son du disque des Beatles est moins fort. Il faudra augmenter le volume afin de l’entendre au niveau sonore qui vous plaira. La première face d’Abbey Road dure environ 22 minutes. La première face de Blue Hawaii doit faire moins de 16 minutes.

    • #113729
      fabfour22
      Participant

      oui bien sûr : il n’y a qu’un seul sillon. c’était une image hein ! l’unique sillon est moins large c’est ce que je voulais dire.
      22 minutes par face à 33t/mn quand on y pense !!
      sans compter que les tours à la périphérie du disque ne valent sûrement pas les tours près du centre du disque.
      on se poser la question de savoir si elles sont pas techniquement meilleures 😉

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par fabfour22.
    • #113738
      4JB
      Participant

      Les Inrocks, dans leur hors-série ‘best of musique 2018’, placent le Double Blanc en N°1 des rééditions. L’article correspondant est consensuel, un florilège sans âme, convenu -1968, révolution- mais bien rédigé.

      Un peu plus loin, en #4, nous nous fracassons dans le gouffre de la plus vile médiocrité.
      Pardon ?
      Le ‘…Village Green’ des Kinks est affublé, au secours, de la mention « cultissime ». On en est où, là ? Dans la presse people, rubrique ‘Les Bronzés’ ?
      Cultissime, franchement…
      Bientôt, vision grise, il sera question d’opus, d’incontournables. de « on en redemande ».

      C’est la vie.
      Celle des Inrocks qui, em préambule, s’excusent de, effet youplaboum, avoir (c’est écrit en toutes lettres) privilégié les artistes dits urbains.

      Ho ?

      Je n’invente rien, lisez, voyez.

      Sinon, parmi les élus 2018 de la rédaction, il faut admettre la résolution, conforme au paysage : des disques corrects, et déjà de la nostalgie : Cat Power, MGMT, Miossec, Kanye West…

      Et aussi la crème de la vague electropop. Jeanne Added.
      Avez-vous entendu tous ces albums ?

      Il ne s’agit pas de musiques dans l’air du temps, celles-ci nichent dans les smartphones, Liquido, FreeStyle, Ofenbach…

      Le point capital est qu’une revue, telle que les Inrocks ou autre, a pour concurrence les réseaux sociaux.
      Tu rigoles ?
      Pas du tout, j’aimerais bien.

      Ooooops.

      Steph’ signale que tu nous fatigues.

    • #113740
      JohnnyMoondog
      Participant

      Pourtant ‘Village Green’ est bien devenu un album culte, ayant à travers le temps généré une fan base kinksienne non négligeable.

    • #113741
      4JB
      Participant

      Pourtant ‘Village Green’ est bien devenu un album culte

      Un disque -ou un film, ou un livre- ne devient pas « culte » (oublions l’effarant ‘cultissime’) parce qu’il entre dans la discothèque du grand-public.
      En fait, c’est le contraire,
      Qui dit ça ?
      Le Larousse : Qualifie quelqu’un ou quelque chose qui suscite l’enthousiasme d’un public, généralement restreint : Film-culte. Auteur-culte.
      Bon, depuis le temps, il serait bon de réviser la définition, tant elle a été galvaudée par les médias populaires.

      Après, le « issime » ajouté, que dire sans injurier ?

    • #113742
      JohnnyMoondog
      Participant

      Mais ‘Village Green’ ne figure toujours pas dans la discothèque du grand public, là où il est populaire c’est auprès de la fan base du groupe qui elle te dira que c’est le chef d’œuvre méconnu du groupe. Si ce n’est pas être culte!

    • #113770
      4JB
      Participant

      Mais ‘Village Green’ ne figure toujours pas dans la discothèque du grand public, là où il est populaire c’est auprès de la fan base du groupe qui elle te dira que c’est le chef d’œuvre méconnu du groupe. Si ce n’est pas être culte!

      Ahlala…
      Les Kinks étaient (et demeurent) l’un des groupes les plus CONNUS des ’60s. En Grande-Bretagne, des dizaines d’autres marquaient le territoire, ils étaient populaires, passaient à Top of the Pops. Tiens, Dave Dee, Dozy, Beaky, Mick and Tich, par exemple.
      Concernant le ‘The Kinks Are the Village Green Preservation Society’, il n’ pas connu, en 1968, le succès attendu. Oui mais, au fil du temps, depuis 30 ans (!) au moins, le LP est devenu ce que les généralistes étiquettent « incontournable ».
      De fait et par conséquent, il s’agit d’un album devenu mainstream, consensuel.
      « Culte » pour qui, au hasard, n’a jamais entendu parler du merveilleux LP de Billy Nichols, encore moins de Philamore Lincoln, correspond à la définition du Larousse.
      Laquelle est en passe de devenir (on le voit avec ‘Village Green’) obsolète : l’acception du terme suit un mouvement non pas imposé, mais accepté, applaudi. Celui des médias popu dont il fait bon de se gausser, mais qui font la loi du langage usuel.
      Pas grave, c’est comme « mythique », adjectif désormais expurgé de tout -bon- sens.
      Etc.

    • #113773
      JohnnyMoondog
      Participant

      depuis 30 ans (!) au moins, le LP est devenu ce que les généralistes étiquettent « incontournable ».

      Donc incontournable déjà depuis 30 ans, mais il lui aura fallu attendre 40 ans avant d’être disque d’or outre manche, pour un album qui selon tes dires devenu « mainstream » on a vu plus rapide.

      Je l’ai donc possédé ne t’en déplaise quand il était encore « culte » et revendu avant qu’il ne devienne « maintream ».

    • #113774
      JohnnyMoondog
      Participant

      Donc incontournable déjà depuis 30 ans, mais il lui aura fallu attendre 40 ans avant d’être disque d’or outre manche,

      Je ne sais plus compter ce ne sont pas 40 mais 50 années qui séparent sa publication des 100 000 copies vendues…

    • #113794
      fabfour22
      Participant

      Avec beaucoup de retard je peux donner mon avis sur ce remix . que l’attente fût longue !
      Je trouve que c’est un excellent remix , j’avais quelques craintes après Pepper , mais non ,ici pas d’outrances .
      Je trouve que Giles Martin a moins joué du « rentre dedans » , les plans sonores mieux respectés (peut être que les enregistrements le permettaient davantage que ceux de Pepper) .
      Après le très bon « Back In The Ussr » la première surprise ça a été « Dear Prudence » , la voix de Lennon est remarquable de présence.
      et les backing vocals parfaits.. Quelle propreté ! on a l’impression que l’enregistrement est tout récent.
      La question qui me soit tout de suite venue à l’esprit , c’est comment avec les prises de son d’origine de George Martin on est arrivé à un mix plat ,imprécis !! C’est Emerick ou Martin qui a fait le mix de 68 ?
      Toujours est il que ce remix fait la part belle aux voix et ça réhausse nettement la voix plus fluette de George Harrison qui était auparavant trop discrète ( « Long Long Long » est magnifique !) .
      Je trouve « Mother Nature Song  » plus réussi que « BlackBird » sur le grain de la guitare , la voix et le rendu spatial ..
      Beaucoup de bonnes choses dans cet album .
      Par contre assez déçu par les Escher Démos .. je m’attendais à avoir quelque chose dans la même lignée que « While My Guitat gently Weeeps  » d’Anthology , version magnifique .. là c’est bof pour moi ..
      J’espère tout simplement qu’avec de tels résultats on aura droit à un aussi bon  » Abbey Road » cette année..
      Certains disent qu’il est déja bien comme ça .. moi je trouve qu’un dépoussiérage est toujours bénéfique.
      Je pense qu’on peut grandement améliorer « Abbey Road » et « Revolver » assez fouillis

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 9 mois par fabfour22.
    • #113797
      4JB
      Participant

      Quelle propreté ! on a l’impression que l’enregistrement est tout récent.
      La question qui me soit tout de suite venue à l’esprit , c’est comment avec les prises de son d’origine de George Martin on est arrivé à un mix plat ,imprécis !! C’est Emerick ou Martin qui a fait le mix de 68 ?

      Le processus employé par Giles Martin consiste à reprendre les pistes originales* du multipiste employé à l’époque, de les numériser puis les nettoyer, en gommant les scories, appliquer une égalisation pointue, à chaque seconde.

      Ensuite, mixer les pistes astiquées, nettes, recréer un équilibre harmonieux, compresser certaines parts, soigner la panoramique, etc. Puis masteriser le résultat obtenu en affinant encore les petits détails.

      Ainsi, on arrive à un résultat plus précis que ce que le matériel de 1968 permettait d’obtenir.

      * 4 pistes ou, dès fin juillet à Abbey Road, 8.

    • #113805
      fabfour22
      Participant

      OK 4JB..
      C’est un travail remarquable : fini les duretés et le son imprécis .
      Je suis bien certain que les appareils de l’époque pour mixer n’étaient pas très performants et qu’on devait perdre en qualité à chaque superposition de piste. ça me fait penser à mon ex magnéto Grundig du siècle dernier où je pouvais mixer en enregistrant par dessus un autre de façon très rudimentaire .. J’avais même passé la bande à l’envers « Tomorrow Never Knows  » sachant qu’elle avait été conçue de cette manière… rires !
      Plus sérieusement , quand on voit la qualité de certains morceaux d’Anthology ( Eleanor Rigby , While My Guitar etc..) je sais que les prises de base sont techniquement très bonnes et que c’est au mixage qu’il y a un problème mais pas au niveau équilibrage proprement dit.
      Pour revenir sur le fond, je trouve un peu dommage que la batterie de Paul qui fait un excellent exercice à la fin de « Dear Prudence » ne soit pas davantage mis en avant et que les « Come on  » à la fin de « Everybody’s got something.. » soient également trop faibles ..
      Sur certains morceaux il y a un réel effet de profondeur avec une batterie ou un autre instrument en arrière plan ..ça c’est très jouissif. D’ailleurs je ne sais pas comment peut créer cet effet (artificiel j’en conviens)
      Je suis donc très confiant sur le potentiel des autres albums qui feront l’objet d’un remix mesuré comme l’est le double blanc.

    • #113851
      fabfour22
      Participant

      Les super bonnes impressions se confirment jour après jour ..
      Je me surprends même à écouter « Revolution 1  » que je zappais auparavant
      Seul « Don’t pass Me By » passe à la trappe ainsi que « Revolution 9 » .
      Tout le reste est nickel .. la guitare de « Birthday  » l’effet de profondeur de « Yer Blues » le formidable « Mother Nature’s Song  » qui semble avoir été fraichement enregistré..la liste serait longue
      Chapeau bas messieurs les ingénieurs !
      George Martin aurait certainement apprécié le job

    • #113854
      rorold
      Participant

      je n’ai jamais vraiment très bien saisie le concept de compression, en gros cela sert à augmenter le volume sonore de base ou je me trompe ?

      • #113859
        Alain Lacasse
        Participant

        La compression ne vise pas nécessairement l’augmentation de volume sonore. L’objectif est d’atténué les basses et hautes fréquences. Cela a un impact au niveau de la gravure, ce qui est important car un disque vinyle a un espace physique limité.

        Pour une chanson précise, le son peut être plus fort. Cependant, quand il s’agit de l’espace physique limité, il y aura une baisse généralisée du niveau sonore. Faites l’expérience en comparant, en vinyle, la face A de Abbey Road avec la face A de A Hard Day’s Night (L’album). Vous verrez que le niveau sonore est plus fort sur le deuxième album. Cela s’explique par le fait que la face A de Abbey Road dure près de 20 minutes contre 15 pour l’autre album. C’est important pour la gravure d’un disque vinyle.

        Autre exemple, prenez une chanson que vous connaissez bien parce que vous avez le disque (Vinyle ou CD). Comparez votre chanson avec la version diffusée à la radio ou à la télévision. Les nuances sonores au niveau du volume seront annulées par la compression de la radio ou la télévision. Pourquoi on compresse dans ces deux médias? D’abord pour la qualité de la bande passante qui est assignée aux stations concernées et aussi pour que les gens ne passent pas leur temps à ajuster le niveau sonore de leur appareil. Tiens, un excellent exemple. Prenez la chanson Bridge over troubled water de Simon and Garfunkel. Le volume est faible au début de la chanson et très fort à la fin. Quand elle passe à la radio, elle n’a pas ces subtilités. Au niveau vinyle, la meilleure qualité audio de cette chanson se trouve sur l’album du même titre. Il y a peu de compression. Tandis que celle-ci est plus présente dans le format 45t. Pourquoi? Parce que 4 min. 50 s. c’est normalement trop long pour l’espace physique d’un single vinyle. Et un peu comme Hey Jude, il faut compresser pour que ça puisse être graver intégralement sur disque.

    • #113855
      4JB
      Participant

      Il y a un léger hic concernant le remix du Blanc.
      Bien sûr, tout est discutable (et discuté).

      La guitare de ‘Dear Prudence’ n’est pas une guitare acoustique, il s’agit de la fameuse Epiphone Casino de Lennon, Mais là, au lieu de reprendre le son de l’ampli, on place un micro devant la guitare, comme s’il s’agissait d’une acoustique. De fait, comme l’Epiphone a une petite caisse de réonnance, le son obtenu est particulier. Ce qu’on entend parfaitement sur les mixes (mono ou stéréo)de 1968.
      Giles Martin a traité cette partie comme s’il s’agissait d’une guitare acoustique « ordinaire », genre Martin (la marque), ce qui n’est pas désagréable. On y perd toutefois une particularité, un de ces petits trucs spécifiques.

    • #113857
      fabfour22
      Participant

      il est pointu 4JB et observateur…
      Comment analyses tu le rendu de la guitare acoustique de « Blackbird » et de « Mother’s nature Song » pour rester dans la même catégorie ?

    • #113860
      fabfour22
      Participant

      La compression ne vise pas nécessairement l’augmentation de volume sonore. L’objectif est d’atténué les basses et hautes fréquences.

      Ben c’est un peu (beaucoup) ce que je ressens à l’écoute de Pepper
      Sur le premier titre , tous les instruments et la voix sont au même niveau,on est pas loin d’un mono.
      Effet de présence marqué , pas de profondeur , définition légèrement en retrait .Très très loin d’un « Yer Blues » sur le double pour prendre un cas précis

      • #113878
        rorold
        Participant

        Après Pepper et le White sont aussi totalement différent !, le white fait presque  » accoustic  » à coté de Pepper… Pepper est vraiment très chargé points de vue instruments, overdubs, choeurs ect… c’est pratiquement du baroque à coté du White !

        Je me dis qu’avec une telle profusion d’instruments et d’arrangement cela doit être compliqué de faire plus ressortir tel ou tel piste sans gâcher un équilibre général, je me trompe peut être, mais l’exercice semble on ne peux plus ardu sur Pepper que sur le White …. après si certains ont une vision plus éclairée ils sont bienvenues xD.

    • #113879
      Matthieu
      Participant

      Je me dis qu’avec une telle profusion d’instruments et d’arrangement cela doit être compliqué de faire plus ressortir tel ou tel piste sans gâcher un équilibre général, je me trompe peut être, mais l’exercice semble on ne peux plus ardu sur Pepper que sur le White …. après si certains ont une vision plus éclairée ils sont bienvenues xD.

      A la sortie de la réédition du White, Giles Martin avait déclaré en interview qu’il avait trouvé plus compliqué de remixer le White Album que Sgt Pepper.


      (Je crois que c’est cette interview, je ne l’ai pas réécoutée)

    • #113892
      4JB
      Participant

      Accompli.


      Le seul point personnel -donc sans grand intérêt- à classer sous « c’est dommage » reste cette satanée cloche qu’on entend toujours superfort in ‘Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey’. L’enfouir au fond du mix, quelle admirable alternative. Mais la levée de boucliers eut été homérique, tant cette performance hystérique (on dirait une rythmique de piano convulsive d’Elton John) embarbouille la part rythmique par ailleurs impeccable. Mais, selon le principe des habitudes, de la routine, le « fan » est fort de considérations proches de l’intouchable.

    • #113893
      fabfour22
      Participant

      C’est drôle parce que tu avais déja évoqué ce souci avec cette « satanée cloche »
      Sans y préter une attention particulière à la dernière écoute ça m’avait semblé mieux intégré (moins irritant)
      Je m’y recolle ce soir pour confirmer mon impression

    • #113895
      4JB
      Participant

      C’est drôle parce que tu avais déja évoqué ce souci avec cette « satanée cloche »
      Sans y préter une attention particulière à la dernière écoute ça m’avait semblé mieux intégré (moins irritant)
      Je m’y recolle ce soir pour confirmer mon impression

      Ah, bah.
      Au 2ème couplet, pas de cloche. Est-ce que ça manque ?
      Sinon, cet élément ajoute une touche burlesque, pourquoi pas ?

      • #113900
        rorold
        Participant

        Après pour être franc JB, cette cloche ne me choque pas du tout personnellement, elle a toujours été la, elle a été voulue la… on est quand même pas mal à avoir été chagrinés par quelques détails ( le oooh de sexy sadie on y revient , je crois me rappeler que tu en fais parti xD ? )… giles n’est pas censée réecrire les enregistrements mais leur donner une nouvelle couleur non? que penserais tu d’un remix de Rubber Soul ou le mec il aime pas du tout le sitar et il se dirai, tiens si je le remisai tout au fond du mix lol… on serais tous choqués… j’exagère un peu je sais , mais c’est du même ordre, encore heureux que Giles ne l’ai pas fait, par principe et respect des Beatles, cette initiative m’aurait choquée !

    • #113901
      4JB
      Participant

      Après pour être franc JB, cette cloche ne me choque pas du tout personnellement, elle a toujours été la, elle a été voulue la… on est quand même pas mal à avoir été chagrinés par quelques détails ( le oooh de sexy sadie on y revient , je crois me rappeler que tu en fais parti xD ? )… giles n’est pas censée réecrire les enregistrements mais leur donner une nouvelle couleur non? (…)

      Il s’agit simplement d’un ressenti tout personnel, sans valeur aucune. Comme écrit plus haut, éloigner la cloche comique dans le mix eut équivalu à « une levée de boucliers homérique », ceci est « intouchable » ou presque.
      Ok, ok.
      OK.
      Admettons que cet équivalent carillonnant de ‘Laurel & Hardy dans le camion des pompiers » fasse partie de la Grande Histoire.
      Il y aurait eu toutefois, dans la box, la place pour un mix moins clownesque, mais bon, restons dans le cocasse et il y a assez de bons disques pour se consoler de si minuscule contrariété. Des milliers.

      • #113904
        rorold
        Participant

        Mais je te comprends, je reverai d’un remix de Revolver sans yellow submarine …. hahaha…. le rêve !

    • #113905
      fabfour22
      Participant

      Mais je te comprends, je reverai d’un remix de Revolver sans yellow submarine …. hahaha…. le rêve !

      C’est vrai .. mais je t’avouerai qu’il m’est arrivé de l’écouter plusieurs fois sur YSS car elle est techniquement mieux rendue que sur le remaster 2009 . mais ça reste kitch j’en conviens

    • #113908
      4JB
      Participant

      Mais je te comprends, je reverai d’un remix de Revolver sans yellow submarine …. hahaha…. le rêve !

      C’est vrai .. mais (…)

      Sans ‘Yellow Submarine’*, Revolver eut été un album extraordinaire, les Beatles à la pointe des nouvelles tendances, un sans-faute.
      Voici comment la face A aurait pu être organisée :

      Oui, mais, on aurait mis quoi en face B de ‘Paperback Writer’, alors ? Peu d’importance, on aurait pu garder ‘Rain’ ou placer un mix mono unique de ‘Tomorrow Never Knows. Tiens, le single (N°1) ‘Yellow Submarine’ n’est nullement spécifique au rayon ’45 Tours’, la face B est ‘Eleanor Rigby’.

      Re-oui mais, les LPs des Fabs, dès le premier (Please Please Me), incluent « la chanson de Ringo ».
      Pas vraiment.
      Voyez ‘A Hard Day’s Night’ et ‘Let It Be’.

      C’est la vie.

    • #113909
      4JB
      Participant

      *’Yellow Submarine’ est un single formidable, sa mélodie lumineuse est renforcée par ce refrain à brailler en chœur un soir de laisser-aller, juste avant le ‘Dirty Old Town’ des Pogues.

    • #113911
      rorold
      Participant

      C’est vrai que yellow submarine, je ne l’aime pas, mais elle aurait été genre sur la Face B du LP MMT j’aurais dis ok, mais la franchement sur un LP aux sonoritées indiennes de george si délicieuses, aux guitares acidulées ( she said she said, arrive juste après avec cette sonorité de guitare hallucinante )…. franchement yellow submarine, qu’est ce que tu fou sur ce disque lol.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 9 mois par rorold.
    • #113913
      4JB
      Participant

      Pourquoi désirer à tout prix (à tout cri) faire figurer ‘Yellow Submarine’ sur un ‘album’ ? Ni ‘Hey jude’ ni ‘Day Tripper’ (entre autres) n’en font partie.
      De plus, la face B de ‘Magical Mystery Tour’ (LP compilatoire américain à l’origine) ne fait qu’assembler les 45 tours de 1967, rien d’autre.
      Et puis, ne pas oublier que ‘Yellow Submarine’ a donné son nom à un dessin animé, dont la BOF a été publiée juste après le Blanc :

      Et que, ça va sans dire, la chanson-titre y occupe la place d’honneur.

    • #113929
      fabfour22
      Participant

      Revolver est selon moi le meilleur album des Beatles
      Même la pochette est super réussie…
      Je l’ai toujours plus écouté que Pepper

    • #113930
      Flowers
      Participant

      C’est vrai que yellow submarine, je ne l’aime pas, mais elle aurait été genre sur la Face B du LP MMT j’aurais dis ok, mais la franchement sur un LP aux sonoritées indiennes de george si délicieuses, aux guitares acidulées ( she said she said, arrive juste après avec cette sonorité de guitare hallucinante )…. franchement yellow submarine, qu’est ce que tu fou sur ce disque lol.

      Moi elle ne m’a jamais dérangée, et la retirer serait grotesque. Et surtout elle fait « d’abord » partie intégrante de l’imaginaire du groupe, coincé entre un morse, un sergent et un passage piéton. Bon maintenant l’argument qui consiste a dire « qu’est ce qu’elle fout sur un album aux sonorités indiennes ? » là oui c’est recevable. Le titre n’a pas forcément sa place, bon. Mais c’est un morceau plus complexe qu’il n’y parait, a plusieurs facettes, ce qui n’est quasiment jamais le cas d’une simple « love song » a sens unique et sans double-fond. Là…Yellow Submarine…une chanson potache ? ou bien une chanson militante ? ou bien une chanson enfantine dans la la veine de « Inch worm » ? ou alors une chanson ouvertement surréaliste aux bruitages cocasses ? Tout dépend comment on la voit, de quel point de vue on l’écoute. Mais moi je la garde bien évidemment. La retirer changerait l’identité de l’album (tout comme Obladi sur le Blanc) mais bon je comprends l’argument.

    • #113940
      rorold
      Participant

      C’est vrai que yellow submarine, je ne l’aime pas, mais elle aurait été genre sur la Face B du LP MMT j’aurais dis ok, mais la franchement sur un LP aux sonoritées indiennes de george si délicieuses, aux guitares acidulées ( she said she said, arrive juste après avec cette sonorité de guitare hallucinante )…. franchement yellow submarine, qu’est ce que tu fou sur ce disque lol.

      Moi elle ne m’a jamais dérangée, et ….

      le pire tu en conviendra  » Flowers  » c’est que dans toute cette ignominie de suppression que ça serait … hahaha… en plus de la belle pochette que nous a sorti JB, le disque s’enchaine parfaitement sans  » yellow « … franchement tu connais pas le disque , tu enchaines here there and everywhere par she said she said, y a aucuns malaises, aucun trou, aucun manque… l’enchainement est musicalement logique même, c’est vraiment la chanson de Ringo, il faut le dire !!! ( le crier )… on est pas du tout dans des chansons comme : with a little help ou octopuse’s garden, qui se fondent dans les albums respectifs, celles la tu les enlèves, tu le sais !…. la légende est ce qu’elle est, on va pas refaire Revolver évidemment; mais tu pousses un peu, le white est beaucoups plus hétérogéne musicalement que Revolver… yellow sonne vraiment différemment du reste de l’album et c’est ça qui me dérange le plus !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 9 mois par rorold.
    • #113962
      Anthony
      Participant

      Pour ce qui est de virer Yellow Daubemarine de Revolver, comme tout le monde, c’est oui pour moi. Et bien entendu on remplace ça par Rain. Et le Sous-Marin on le fout tout simplement en face B de Paperback Writer, ne cherchons pas plus loin.

      Et puis encore un truc: vu qu’il faut une chanson chantée par Ringo sur le disque car c’est la tradition, que penseriez-vous de Rain… chantée par Ringo?

      D’ailleurs, « quelle chanson chantée par John, Paul ou George aurait pu être chantée par Ringo? » ferait un bon sujet de discussion.

      Là où JB a été bon dans sa recomposition de la face A de Revolver c’est qu’il ne s’est pas contenté de remplacer le Sous-Marin par Rain, il a interverti avec Here There and Everywhere histoire qu’il n’y ait pas deux rocks qui se suivent, et que l’alternance rock-ballade soit respecté. Très bien vu!

    • #113964
      4JB
      Participant

      D’ailleurs, « quelle chanson chantée par John, Paul ou George aurait pu être chantée par Ringo? » ferait un bon sujet de discussion.

    • #113967
      Flowers
      Participant

      le white est beaucoups plus hétérogéne musicalement que Revolver… yellow sonne vraiment différemment du reste de l’album et c’est ça qui me dérange le plus !

      ah oui c’est vrai le Blanc est plus hétérogère…mais je peux comprendre ton point, encore une fois…ah des rendez-vous manqués ce n’est pas ce qui manque hein, on aurait bien vu Penny lane et/ou Strawberry sur Pepper, Don’t Let meDown sur Let it Be ou les moules du Kintyre sur London Town… 🙂

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 9 mois par Flowers.
    • #113969
      Flowers
      Participant

      Pour ce qui est de virer Yellow Daubemarine de Revolver, comme tout le monde, c’est oui pour moi. Et bien entendu on remplace ça par Rain.

      bah non, pas comme tout le monde…
      Quant à Rain, je l’ai réécouté hier, c’est définitivement une face B. Un bon titre mais une face B. Il m’a toujours un peu chiffonné, il manque un « quelque chose » pour le faire entrer dans la grande cour, à un moment je trouve qu’il ne va nulle part mais bon…
      Ils savaient ce qu’ils faisaient les boys.
      En gros.

    • #113972
      4JB
      Participant

      Quant à Rain, je l’ai réécouté hier, c’est définitivement une face B. Un bon titre mais une face B.

      Hum hum.
      Quelle est la différence entre une face B et une plage « d’album » qui n’est pas un Greatest Hits ?
      Ne pas oublier que, pour de vrai, ‘Eleanor Rigby’ était au dos de ‘Yellow Submarine’.
      ….
      Si l’on prend ‘Revolver’ pour exemple, il est truffé de faces B potentielles.

    • #113973
      Matthieu
      Participant

      Revolver est certes assez « homogène », mais quand on y regarde de plus près, aucune chanson ne ressemble vraiment à une autre, tous les styles sont assez différents. Il est en fait assez hétérogène comme album.

      Un vrai tour de force !

    • #113978
      rorold
      Participant

      Quant à Rain, je l’ai réécouté hier, c’est définitivement une face B. Un bon titre mais une face B.

      Ne pas oublier que, pour de vrai, ‘Eleanor Rigby’ était au dos de ‘Yellow Submarine’.
      ….
      .

      mon dieu, je ne m’en rappelais plus… mon coeur saigne !

    • #113981
      4JB
      Participant

      Quant à Rain, je l’ai réécouté hier, c’est définitivement une face B. Un bon titre mais une face B.

      Ne pas oublier que, pour de vrai, ‘Eleanor Rigby’ était au dos de ‘Yellow Submarine’.
      ….
      .

      mon dieu, je ne m’en rappelais plus… mon coeur saigne !

      Ah bah, un petit sparadrap et il n’y paraîtra plus.
      Toutefois, la puissance de ‘Yellow Submarine’ ne saurait être réduite à « je l’aime pas » : ses qualités de chanson populaire dépassent le cadre des esthètes, la partie vocale, mode penaud, renforce son efficacité.

    • #113983
      Flowers
      Participant

      Quelle est la différence entre une face B et une plage « d’album » qui n’est pas un Greatest Hits ?

      une pertinence, mais surtout une unité, une homogéneité un peu comme comme dans un écrin. Un début, une fin, une grande solidité. C’est le cas de Here, There etc, de For no one, de Yellow Submarine, de Got To Get You…Personnellement avec « Rain » on y est pas « tout à fait », non. Il y a une longueur vaguement lourdaude dans le morceau qui n’en finit pas et qui me dérange. Mais bon, voilà…J’ai d’ailleurs le meme sentiment avec « And Your Bird Can Sing », je ne la mets pas au meme niveau que la plupart des autres titres de l’album.
      mais…on s’écarte du topic ! il y avait pourtant matière à quelques faces B sur le White… 🙂

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 9 mois par Flowers.
    • #113985
      rorold
      Participant

      Et puis encore un truc: vu qu’il faut une chanson chantée par Ringo sur le disque car c’est la tradition, que penseriez-vous de Rain… chantée par Ringo?

      Ringo en a bien ch.. pour chanter et tenir la note finale de With a Little Help for My Friends, alors j’imagine bien les raiii, aiii, aiiiiiiin comment il aurait adoré …..

    • #113987
      ALLIGATOR
      Participant

      C’est cool d’être encore un enfant…
      J’ai tenu jusqu’à aujourd’hui…
      Presque 51 balais…
      Mais à un moment il y a la réalité.
      Ces bouts de plastocs d’hier et la merde d’aujourd’hui.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #113988
      4JB
      Participant

      C’est cool d’être encore un enfant…
      J’ai tenu jusqu’à aujourd’hui…
      Presque 51 balais…
      Mais à un moment il y a la réalité.
      Ces bouts de plastocs d’hier et la merde d’aujourd’hui.

      Et bien ?
      Un ptit coup de blues ? Ça passera, le printemps ne va pas tarder avec, certainement quelques bons disques actuels ou de pimpantes rééditions de tous ces groupes fantastiques restés dans l’ombre.

    • #113989
      4JB
      Participant

      Quelle est la différence entre une face B et une plage « d’album » qui n’est pas un Greatest Hits ?

      une pertinence, mais surtout une unité, une homogéneité un peu comme comme dans un écrin. Un début, une fin, une grande solidité. C’est le cas de Here, There etc, de For no one, de Yellow Submarine, de Got To Get You…Personnellement avec « Rain » on y est pas « tout à fait », non. Il y a une longueur vaguement lourdaude dans le morceau qui n’en finit pas et qui me dérange. Mais bon, voilà…J’ai d’ailleurs le meme sentiment avec « And Your Bird Can Sing », je ne la mets pas au meme niveau que la plupart des autres titres de l’album.

      Chaque album comprend, le plus généralement, ses fillers.
      A savoir du remplissage.
      Après, bien sûr, on peut adorer ces plages, les guitares de ‘And Your Bird Can Sing’, novatrices dans leur mise en duo.
      Pour en revenir à ‘Rain’, elle fut enregistrée en même temps que les autres titres de ‘Revolver’, en avril 1966.
      Sérieusement, au moment de sa mise en forme, avait-on, à Abbey Road, une idée de ‘Revolver’, le LP bien connu ? Ahem…
      Après, on se réfère à une entité devenue habituelle, « l’album », exactement comme si, au printemps 1966, il y avait eu un plan.
      ‘Revolver’, tout comme 99% des albums pop-rock, est un assemblage de chansons, certainement pas une symphonie composée de divers mouvements traçant une intention de longue durée.
      D’ailleurs, le double blanc n’est-il pas l’exemple parfait du « non-album », éclaté, hétéroclite, un souk que George Martin lui-même eut du mal à avaler ?

    • #113991
      Matthieu
      Participant

      Sérieusement, au moment de sa mise en forme, avait-on, à Abbey Road, une idée de ‘Revolver’, le LP bien connu ? Ahem…
      Après, on se réfère à une entité devenue habituelle, « l’album », exactement comme si, au printemps 1966, il y avait eu un plan.
      ‘Revolver’, tout comme 99% des albums pop-rock, est un assemblage de chansons, certainement pas une symphonie composée de divers mouvements traçant une intention de longue durée.

      D’ailleurs il serait super intéressant d’en savoir plus sur pourquoi telle ou telle chanson fut incorporée ou rejetée de « l’album final » ! Il y a bien une ou plusieurs personnes qui ont fait un choix à un moment, et pour certaines raisons !

    • #113992
      4JB
      Participant

      Sérieusement, au moment de sa mise en forme, avait-on, à Abbey Road, une idée de ‘Revolver’, le LP bien connu ? Ahem…
      Après, on se réfère à une entité devenue habituelle, « l’album », exactement comme si, au printemps 1966, il y avait eu un plan.
      ‘Revolver’, tout comme 99% des albums pop-rock, est un assemblage de chansons, certainement pas une symphonie composée de divers mouvements traçant une intention de longue durée.

      D’ailleurs il serait super intéressant d’en savoir plus sur pourquoi telle ou telle chanson fut incorporée ou rejetée de « l’album final » ! Il y a bien une ou plusieurs personnes qui ont fait un choix à un moment, et pour certaines raisons !

      En fait, il fallait respecter le contrat signé, mettre sur le marché le nombre de 33T et de singles requis.
      Personne, en 1966, n’aurait pu imaginer qu’en 2019, 53 ans plus tard, on se demanderait comment trier. Tout ceci était rapido, certains mixes ’66 ont été envoyés de Londres aux USA pour ‘Yesterday and Today…’, publié avant ‘Revolver’. Avec des chansons de ‘Revolver’ dessus.
      See ?

    • #113997
      Flowers
      Participant

      Quelle est la différence entre une face B et une plage « d’album » qui n’est pas un Greatest Hits ?

      une pertinence, mais surtout une unité, une homogéneité un peu comme comme dans un écrin. Un début, une fin, une grande solidité. C’est le cas de Here, There etc, de For no one, de Yellow Submarine, de Got To Get You…Personnellement avec « Rain » on y est pas « tout à fait », non. Il y a une longueur vaguement lourdaude dans le morceau qui n’en finit pas et qui me dérange. Mais bon, voilà…J’ai d’ailleurs le meme sentiment avec « And Your Bird Can Sing », je ne la mets pas au meme niveau que la plupart des autres titres de l’album.

      Chaque album comprend, le plus généralement, ses fillers.
      A savoir du remplissage.
      Après, bien sûr, on peut adorer ces plages, les guitares de ‘And Your Bird Can Sing’, novatrices dans leur mise en duo.
      Pour en revenir à ‘Rain’, elle fut enregistrée en même temps que les autres titres de ‘Revolver’, en avril 1966.
      Sérieusement, au moment de sa mise en forme, avait-on, à Abbey Road, une idée de ‘Revolver’, le LP bien connu ? Ahem…
      Après, on se réfère à une entité devenue habituelle, « l’album », exactement comme si, au printemps 1966, il y avait eu un plan.
      ‘Revolver’, tout comme 99% des albums pop-rock, est un assemblage de chansons, certainement pas une symphonie composée de divers mouvements traçant une intention de longue durée.
      D’ailleurs, le double blanc n’est-il pas l’exemple parfait du « non-album », éclaté, hétéroclite, un souk que George Martin lui-même eut du mal à avaler ?

      oui je suis bien d’accord avec tout ça…J’ajoute meme que « Rain » fait bien partie des huit titres de cet album de 69-70 appelé « Hey Jude » et ou on trouve une association curieuse qui va de (si mes souvenirs sont bons) I’ve Should Have Known Better a Hey Jude et Old Brown Shoe en passant par…Rain. Ce qui m’a toujours chiffonné. Mais bon, encore une fois, avis personnel.

    • #113998
      4JB
      Participant

      Le LP ‘Hey Jude’ (qui s’intitula initialement ‘The Beatles Again’), février 1970, est une compilation américaine rassemblant les 45 tours non publiés en album et deux titres extraits du ‘A Hard Day’s Night’ US qui fut mis en vente par United Artists, et non Capitol.

      La pochette est fantastique, mais il n’y a que 10 chansons, heureusement présentées dans un ordre à peu près (ne chipotons pas) chronologique.

      Au Royaume-Uni, ‘Rain’ devra attendre 1978-79* pour se retrouver sur un 33T, ‘Rarities’.

      *1978 dans le coffret ‘Beatles Collection’, 1979 quand il est mis en vente hors-coffret.

    • #114002
      rorold
      Participant

      Je ne suis pas un grand adepte du look des Beatles de 1969 en général ( hormis le cliché de la pochette d’Abbey road qui est mythique ) surtout celui de John Lennon qui fait assez « kitsch » sur la séance photo spécial Abbey Road, donc la pochette du Lp Hey Jude me parle assez peu, c’est incomparable à 1967, le look des Beatles et notamment de john sur les clips de Penny lane et strawberry Fields est absolument dantesque comme beaucoups de leur photo de cette année la… mais tout cela n’est que pure spéculation personnelle !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 8 mois par rorold.
Vous lisez 237 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.