Vos écoutes du moment (vol. 2)

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 3 semaines et 5 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #113688

    4JB
    Participant

    https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/sur-votre-platine-en-ce-moment#post-113687

    Même le plus hostile des demeurés connaît Slade, T Rex, David Bowie, Alice Cooper, il s’agit là du mainstream le plus populaire de ce que les Français nommaient alors ‘rock décadent’. Non non, pas glam rock, rock décadent. Il y avait les Sweet aussi, un peu louches, Garry Glitter et 10’000 suiveurs, voire Roxy Music.

    Et ceci, @1973 :

    Oui, ok, du ‘grand public’ aussi, le groupe, exceptionnel, avait été braqué sous les feux d’un Bowie alors au sommet du monde. Juste avant.

    Bien sûr que ça a vieilli, autant que ‘Red Rose Speedway’ et ‘Quadrophenia’, ce n’est pas un album épargné. Il y en a pas mal, des épargnés, de ceux qui franchissent sans broncher les frontières temporelles. Option Dave Brubeck ou Gene Vincent- il y en a des milliers d’autres, le premier Black Sabbath, dont ‘Mott’ ne fait pas partie.

    Ian Hunter n’est pas aussi foudroyant que Dylan, son groupe ne traverse pas les orages des Stooges, il assure le job sans jamais -terme tendance- faire office de taulier.

    Mais, ami(e)s, quelle vigueur, les bonnes chansons au garde-à-vous, la troupe avançant vers une victoire méritée. Fit sensation en son temps, n’a pas dit son dernier mot. Il suffit d’un sample, d’une pub, de quelques secondes dans un film ‘gros public’ pour que justice soit rendue.

    P.S. Le sujet devient « lourd », vu que le webmaster ne veut pas le diviser les sujets en plusieurs pages. Du coup, recopiage de ce blabla en tête de « Vos écoutes du moment (vol. 2).

  • #113716

    Matthieu
    Participant

    Mon imageMon image

    Compilation de singles publiés par le label Pye (Kinks…) entre 1967 et 1969. Tous sont tombés dans l’oubli, mais tous méritent qu’on y jette deux oreilles, tant c’est frais, pop et inspiré.

    Et les irlandais de The Movement, quatre mois avant ‘Back In The USSR’, balancent ça !

  • #113719

    4JB
    Participant

    1/3 de bon, 1/3 de sympa et 1/3 de pas grand-chose.
    La dose idéale pour tout album solo de John, Paul et George jusqu’en 1974.
    Moyenne à la cool. Il y a des expressions absurdes, genre « très moyen ».
    Passons.
    Ce disque n’a pas fait de vagues, il ne sera jamais synonyme de tsunami, aucun pic audible, pas de coup de génie, zéro fulgurance. Le titre d’ouverture (le fin malin nomme ça un ‘opener’) est affreux. Du coup, en notre ère, le reste est condamné.
    Non, ami(e)s, Il faut démarrer à la plage #2, entendre ‘Eyes of The Moon’, conclure avec ‘After the Fair’, oublier le pénible effet phasing sur la guitare de ‘She’s a Runaway’.
    Et, enfin, saisir l’essence des bonnes chansons, presque majoritaires.
    On pourrait arguer que le concept de bonne chanson n’existe pas, que c’est affaire de « goûts et couleurs » propulsé par divers canaux : le bouche-à-oreille, les tendances, la fille du voisin, internet, les machins que tout le monde connaît.
    En réalité, c’est un peu ça. Tout ça.
    Est-ce que ça signifie que les bonnes chansons sont, forcément, populaires ?
    Oui, quelque part. NON pour ce qui est de la beauté, de l’expressions du talent, des laissés pour compte.
    Ça ne va pas s’arranger en 2019, simplement parce que rien de nouveau n’est apparu en 2018.
    Tout ça pour un disque atypique de The Coral ?
    Ma foi…

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !