The Beatles vs the byrds

Vous lisez 23 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #117942
      Sim
      Participant

      Il me semble que le sujet a ete aborde il y a lgtps.
      Fan des 2 groupes, j ai le temps de les reecouter alternativement.

      DES POINTS COMMUNS
      – une carriere d une duree similaire (avec un decalage de 2 ans : les oyseaux sont dans le sillage des scarabees. Ex flagrant : i know my rider et paper back w)
      – une carriere en 2 parties (concert puis studio et l inverse pour les byrds. Pour faire simple)
      – des singles qui tuent (^m si ca s essouffle vite cote californien)
      – des chansons originales et des auteurs multiples
      – les 12 cordes (gimmick et/ou marque de fabrique)
      – des voix et des choeurs de haut niveau
      – le gout de l experimentation (avant de passer aux influences country pour les byrds

      LES DIFFERENCES
      – Cote liverpool un groupe de lyceens qui reussit et va jusqu au bout de l aventure ensemble. De l autre, une union d interet d artistes solo volontaires pour devenir les beatles americains.
      – le patronage de zimmerman
      – plus roots cote byrds – plus synthese (tamla.rock…) cote fab

    • #117960
      4JB
      Participant

      Ah, bon sang, les Byrds. ‘Rubber Soul’ eut été différent sans eux. Tout le monde connaît l’influence de ‘The Bells of Rhymney’ in ‘If I Needed Someone’. Mais pas seulement. Voyez la construction de ‘Nowhere Man’, le phrasé de Lennon dans le pont, ça coule de Roger McGuinn. Les harmonies vocales au refrain de ‘Run For Your Life’, etc.
      David Crosby a initié George Harrison à la musique de Ravi Shankar. Personne n’a démenti, faut-il se méfier d’une certaine évidence, d’un suivi logique ?
      Les Byrds ont également initié une approche psychédélique abordable au grand public avant ‘Revolver’.
      Bref, pénétrer l’univers des Byrds s’apparente à une trouée dans les prémices.

    • #117963
      Mcbuty
      Participant

      A savoir que d’après McGuinn la vision du film « Hard day’s Night » dans lequel la rickenbacker 12 cordes de George fait merveille influencera beaucoup les Byrds….. Donc influence mutuelle.

    • #117965
      4JB
      Participant

      Absolument.
      Les Byrds ont mixé Beatles et Dylan, c’était parfait.
      Oui mais ?
      Voyez la pochette de leur premier LP, n’en voit-on pas la trace quelques mois plus tard ? Blousons en daim, arbres en fond, photo déformée ? Pas une copie, non, un prolongement :

    • #117967
      Flowers
      Participant

      Absolument.
      Les Byrds ont mixé Beatles et Dylan, c’était parfait.
      Oui mais ?
      Voyez la pochette de leur premier LP, n’en voit-on pas la trace quelques mois plus tard ? Blousons en daim, arbres en fond, photo déformée ? Pas une copie, non, un prolongement :

      tiens oui, interessant indeed !

    • #117971
      4JB
      Participant

      Les Byrds ne furent pas les seuls à être étiquetés ‘Beatles américains’, il y eu aussi les Beau Brummels puis, plus volontairement ciblés par les initiateurs d’une série musico-télévisée, les Monkees.
      Les Knickerbockers du New Jersey firent sensation en 66 avec l’inoxydable ‘Lies’ :

      Les Byrds ont souffert de la pénible étiquette lors de leur première tournée anglaise montée à la va-vite. Heureusement, le groupe a pris les devants, un ‘Eight Miles High’ de mars 66 défonce (hum!) la concurrence. Pas un monstre tube, non, mais bien mieux : une référence.

      La suite dépasse toutes les espérances, jusqu’à la rupture country de 1968.

      Peu après, les Byrds engagent le plus extraordinaire guitariste qui soit. Enfin presque. Il suffit d’entendre les licks in ‘Oil In My Lamp’ ou ‘Jesus Is Just Alright’. Là, McGuinn a involontairement raté le coche en reléguant Clarence White au rang de guitariste du groupe (les babas diraient « un bon gratteux », c’est terrible), alors que les Byrds, au lieu régresser, avaient en leurs rangs le sauveur. Ça ne c’est pas fait, l’orchestre a pris de l’eau et a coulé.

    • #117974
      Sim
      Participant

      Bonne analyse concernantla 2eme partie de carriere des byrds. De honnete, elle aurait pu etre plus marquante avec meilleure utilisation de clarence white (pas expansif le bonhomme, cote show bizz)
      Le chant se degrade aussi au sein des byrds. A moins que les vocaux harmonises soient passe de mode.?c plus rugueux

    • #117975
      Sim
      Participant

      PETIT JEU

      LA CHANSON « BYRDIE » DES FAB
      if i needed someone

      LA CHANSON « LIVERPOOL DES BYRDS
      Thoughts and words

      D autres options ?

    • #117976
      4JB
      Participant

      Le chant se degrade aussi au sein des byrds. A moins que les vocaux harmonises soient passe de mode.?c plus rugueux

      Malgré une interprétation instrumentale des plus molles, ‘It’s All Over Now, Baby Blue’ (sur Ballad of Easy Rider, 1969) bénéficie de remarqaubles harmonies vocales.

    • #117981
      Sim
      Participant

      D AUTRES POINTS COMMUNS
      – Une reformation incomplete pour qq morceaux destinees aux anthologies 90s
      – un avant dernier album remanie par un producteur (choeurs feminins et cordes) sur let it be et byrdmaniax

      D AUTRES DIFFERENCES
      – Des erzats de byrds des 70’a aujourdhui : firebyrd, thunderbyrd.
      Younger than yesterday, mcguinnhillmanclark…
      – une marque bien protegee : les bestles
      – une reformation byrds 73 pour album acoustique a la cnsy qui a plutot bien vieilli

      D autres suggestions ?

    • #117982
      4JB
      Participant

      Parmi les points communs entre les deux groupe en B, il y a les morts. Gene Clark évidemment, mais aussi Gram Parsons, Clarence White, Michael Clarke…
      Là, hélas. les Byrds marquent le point.

    • #117983
      Sim
      Participant

      COTE BEATLES : Pas de reformation possible

      COTE BYRDS : mc guinn ont chacun de leur cote sorti des albums reussis rappelant le son du groupe (le dernier hillman.back from rio + la tournee 2019 sweetheart). Crosby qui pousse a un dernier tour de piste est le seul a ne s’etre pas prete a l exo…
      Une reformation est possible et credible sur le plan artistique mais peu probable. Mc guinn gere pepere sa pme…

    • #117984
      Sim
      Participant

      COTE BEATLES : Pas de reformation possible

      COTE BYRDS : mc guinn et hillmanont chacun de leur cote sorti des albums reussis rappelant le son du groupe (le dernier hillman.back from rio + la tournee 2019 sweetheart). Crosby qui pousse a un dernier tour de piste est le seul a ne s’etre pas prete a l exo…
      Une reformation est possible et credible sur le plan artistique mais peu probable. Mc guinn gere pepere sa pme…

    • #117985
      Flowers
      Participant

      un ‘Eight Miles High’ . Pas un monstre tube, non, mais bien mieux : une référence.

      .

      bien dit en effet

    • #117986
      Sim
      Participant

      POINTS COMMUNS
      des leaders qui sont des banjoistes avant d etre des guitaristes . Lennon mc guinn

    • #117987
      4JB
      Participant

      Autre point commun : la déformation, par une lettre, d’un nom animalier : BeAtles, BYrds…

    • #117988
      4JB
      Participant

      Ci-dessous, Roger McGuinn en 1965, voyez les lunettes, puis Harrison et Lennon en 1966 :

    • #118018
      Sim
      Participant

      MATCH DISCOGRAPHIQUE

      1 Please please me *****
      2 With ****1/2
      3 a hard ****1/2
      4 for sale ****1/2
      5 help ****
      6 rubber *****
      7 revolver *****
      8 sgt pepper *****
      9 magical ****
      10 white *****
      11 Let it be ****1/2
      12 abbey *****

      1 tambourine *****
      2 turn ****1/2
      3 fifth ****1/2
      4 younger *****
      5 notorious ****
      6 sweet heart ***
      7 Dr byrds ****
      8 ballad ***1/2
      9 untitled ***1/2
      10 byrmaniax ***1/2
      11 farther ***1/2
      12 byrds 73 ****

      Score 59 a 45 !
      Pas photo , Malgre debut de match serre !

    • #118020
      ALLIGATOR
      Participant

      Sim et le sous-marin yellow il est où coquinou?😂
      Merde Hey Bulldog quand-même!

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #118021
      Sim
      Participant

      J ai ecarte ys
      Album bancale
      Qui contient 4 inedits
      Dont effectivement un des meilleurs rock des fab : hey bulldog

      Option : j aurais pu l opposer a la bof
      D easy reader…

    • #118022
      4JB
      Participant

      Ne pas confondre la BOF du film ‘Easy Rider’ avec l’album des Byrds ‘Ballad of Easy Rider’. D’ailleurs, la chanson des Byrds figurant dans la BOF est extraite de ‘The Notorious Byrd Brothers.

      Quant à la chanson ‘Ballad of Easy Rider’, elle est due, pour le film, à Roger McGuinn. La version sur le LP du même nom est -un peu- différente.

    • #118036
      Sim
      Participant

      DES ENREGISTREMENTS AVANT LE SUCCES.

      THE BYRDS : preflyte : une compilation d enregistrements studios de sources diverses. Les chansons sont la mais pas encore le son du succes. Publie plusieurs fois, parfois au dela du raisonnable (version integrale avec les prises alternatives. Gloups…)

      THE BEATLES : The decca tapes : la celebre session publie en bootleg.( J en possede une excellente version japonaise). Ses sessions ou harrison est a l honneur meriterait une sortie officielle ! Le son est bon, homogene, plein de charme.

    • #118039
      4JB
      Participant

      C’est en 1968 que Beatles et Byrds se séparent. Plus grand chose de commun entre eux, les Byrds s’américanisent à outrance, fini les vases communicants.
      – Les Beatles auront une belle descendance.
      – Les Byrds, hélas, ont mis le pied à l’étrier d’ensembles aussi malfaisants que les Eagles, Nitty Gritty Dirt Band, Fleetwood Mac (US).
      MAIS !
      Dans les Byrds, il a David Crosby et là. c’est tout autre chose.

    • #118042
      Sim
      Participant

      Fin des byrds en 68. Ca tient la route. Une autre page s ouvre ensuite.

      C vrai que l apres byrds est decevant.
      Un genre : la country rock…

      Peu d albums solo a sortir du lot.
      – Mc guinn Back to rio ****
      et qq albums en etant indulgent
      – hillman biding my time **1/2
      – Gene clark 1er album solo ***
      Voir tres indulgent
      – les 2 mcguinn clark et hillman **1/2

      Crosby a une place a part . Dans les byrds c le compositeur experimental. Il trouvera sa place dans csny et connais une fin de carriere prolifique.
      Il est le seul partant pour reformer les byrds mais a ete le seul a ne pas sortir d albums solo au son des oyseaux . Etrange

      C peu pour la posterite

Vous lisez 23 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !