Sgt. Poivre a-t-il tué Brian ?

Ce sujet a 15 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  john mama, il y a 2 ans et 3 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #104433

    Clive LD
    Admin bbPress

    Bon, n’y allons pas par 4 chemins. Epstein a été l’homme providentiel pour tout le début de la carrière des beatles, mais à partir de Rubber Soul, on sent clairement son aura/influence sur le groupe diminuer…. et Pepper’s semble à mon sens l’album où Epstein n’est clairement plus impliqué…. Pour aller plus loin, mon ressenti, c’est que plus George martin prenait de place dans la vie des Beatles et plus la place d’Epsy diminuait….

    Finalement, le Sgt. poivre n’aurait-il pas tué Epstein ?

  • #104436

    Flowers
    Participant

    Ce que je trouve dingue c’est cette affiche que tu as mis au dessus. Qui suppose déjà de connaitre « qui » est Brian Epstein…ça en dit long sur la place du mythe (a tort ou a raison) omniprésent dans l’inconscient britannique. Meme la phrase « Brian Epstein died for you » est quand meme assez étrange…

    • #104457

      Clive LD
      Admin bbPress

      C’est une campagne d’affichage qui a eu lieue à Liverpool il y a quelques semaines…. peut-être un poil de « mauvais gout » mais quand même utile pour rappeler le rôle crucial d’Epstein pour les Beatles

  • #104456

    Anthony
    Participant

    J’ai cru que c’était « Sgt. Poivre a-t-il tué Brian… Wilson »!! 😀 😀

    • #104458

      Clive LD
      Admin bbPress

      Ha la rivalité avec pet Sounds….. hehe on en a pas parlé beaucoup, pourtant il y a énormément de choses à dire sur cet autre cathédrale pop

  • #104475

    4JB
    Participant

    Sans Brian Epstein, pas de Beatles.
    Pas de George Martin, de ‘Pepper’s’ ni même d’Abbey Road’.
    Listen.
    Si, depuis tout ce temps, un label avait souhaité signer ce groupe de ploucs, et qu’Epstein ait failli à sa mission, ON LE SAURAIT !
    La mort d’Epstein est discutée : suicide, ou overdose médicamenteuse ?
    Ce qui ne change rien au malaise.
    Les Beatles, sous ce nom, existaient avant Brian, ils étaient dans le circuit (salles de bal, Hambourg), employés comme (avec d’autres, tout aussi méritants) backing band de Tony Sheridan.
    C’était qui, les autres, sur le LP de Sheridan ?
    See ?

    Cet homme ne fut pas l’ordinaire « 5e Beatle » si facile à encadrer.
    Imaginer une voiture.
    Elle est là, complète, moteur et carrosserie, les sièges et tout le bazar.
    Bien foutue, prête à rouler.
    Il se passe quoi si on ne met pas d’essence dans le réservoir ?
    Elle reste plantée là.
    Le carburant, c’est Brian Epstein.

    Après, grâce à Brian, la machine se mit en route, boostée par un technicien tombé là non pas par hasard : on a amené, via Brian, le gâteau prêt à être enfourné. George Martin.

    Est-ce que quelqu’un, à la Poirot, veut bien remonter la scène du triomphe dans le bon ordre, plutôt que partir du succès populaire ?

  • #104811

    Clive LD
    Admin bbPress

    Indéniablement sans Epsy, pas vraiment la même histoire des Beatles… c’est « le destin »…. mais de la à penser que pepper’s a tué Epsy, on peut effectivement toujours et encore se poser la question. Peut-être qu’on pourrait se dire que « tout individu tend à s’élever vers son niveau d’incompétence »…. je me dis que peut-être Epstein a été le plus loin qu’il pouvait et que la « marche » Pepper’s était bien trop difficile à gravir….

  • #104825

    4JB
    Participant

    Ne pas oublier que la base de Apple fut activée en avril 1967, Brian était encore vivant, son frère Clive était de la partie.
    Un des premiers logos Apple apparaît fin 1967 en avant-dernière page de la pochette-livre du double EP ‘Magical Mystery Tour’ :

  • #104826

    La pochette de Pepper fait aussi référence à « the Apple » mais je ne sais pas trop ce que cela voulait dire à l’époque.

  • #104894

    mister mercury
    Participant

    S’il l’a tué c’est dans le sens où lorsqu’un groupe ne souhaite plus faire d’apparition publique ni de tournée et se réfugie en studio où il a surtout besoin de s’entourer de techniciens, que te restes t-il à faire? Gérer les égos? Je pense qu’il aurait finit par faillir à sa mission.
    Parce que ce n’est pas Brian qui aurait interdit à Lennon de faire entrer Yoko en studio. Brian aurait pu très bien atténuer les tensions durant le White, mais il n’aurait pas pu tout régler. Parce que ses garçons seraient devenus grands avec ou sans lui.

    Quand à la gestion de leur patrimoine, il aurait été le premier à qui les Fabs auraient demandé des comptes à un moment ou à un autre.

  • #104896

    4JB
    Participant

    S’il l’a tué c’est dans le sens où lorsqu’un groupe ne souhaite plus faire d’apparition publique ni de tournée et se réfugie en studio où il a surtout besoin de s’entourer de techniciens, que te restes t-il à faire? Gérer les égos? (…)

    Il est question d’Apple ci-dessus. C’était un gros chantier, Brian y aurait eu toute sa place, d’autant qu’avant les Beatles, il s’occupait du département disques de NEMS.
    D’autre part, Brian Epstein n’était pas manager uniquement pour les fabs, il s’occupait aussi des Paramounts, Big Three, Cilla Black, Billy J Kramer, Moody Blues, The Cyrkle (à découvrir absolument), etc.

  • #107069

    john mama
    Participant

    Ce que je trouve dingue c’est cette affiche que tu as mis au dessus. Qui suppose déjà de connaitre « qui » est Brian Epstein…ça en dit long sur la place du mythe (a tort ou a raison) omniprésent dans l’inconscient britannique. Meme la phrase « Brian Epstein died for you » est quand meme assez étrange…

    elle fait référence à la tournée américaine de 66 et la polémique du « beatles plus populaire que jésus » où les opposants aux beatles brandissaient des affiches à l’intention de lennon indiquant « jesus died for you »

  • #107070

    john mama
    Participant

    le plus ironique dans ce pastiche d’affiche est surement le fait que Brian était juif et donc pas vraiment concerné par ces questions théologiques

  • #107072

    john mama
    Participant

    sinon pour répondre à la question, je dirais sans esprit de polémique que c’est plutôt McCartney qui a « tué » Brian en reprenant en main l’identité du groupe en 67. Fini costard, tour de chant, et politesses que leur avait inculqué Epstein. Et les trois autres ont suivi

  • #107101

    Clive LD
    Admin bbPress

    sinon pour répondre à la question, je dirais sans esprit de polémique que c’est plutôt McCartney qui a « tué » Brian en reprenant en main l’identité du groupe en 67. Fini costard, tour de chant, et politesses que leur avait inculqué Epstein. Et les trois autres ont suivi

    A vrai dire, je lisais la semaine passée « A cellarful of noise » et une petite phrase m’a marqué dans le bouquin… Brian confie que les Beatles ont été un challenge mais le seront de moins en moins…. Il dit cela en 1964, en soit un aveu de sa perte de pouvoir sur le groupe

  • #107214

    john mama
    Participant

    pourtant il aurait ô combien utile pour gérer le bordel apple en 68/69

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !