S il n en reste qu un

  • Ce sujet contient 39 réponses, 12 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par oxymel, le il y a 2 mois.
Vous lisez 39 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #119050
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      Georges a dit « Paul se prend pour les Beatles a lui seul ,il faut bien que quelqu un s en charge et je suis heureux que ce ne soit pas moi »
      Ringo a aussi dit « Paul a tendance à penser qu il est le seul Beatles restant « 
      Doit on penser que Paul est devenu ce qu il est en raison de la disparition prématurée de John qui lui a permis d occuper le terrain sur la durée ?
      En effet je pense qui si Paul avait disparu en 1980 il ne serait pas devenu la légende qu il est ,cela c est certain
      En contre partie il a sûrement été le meilleur ambassadeur des Beatles.
      Alors le meilleur ambassadeur ou l ambassadeur par défaut ?

    • #119051
      Eric
      Participant

      Bonjour Oxymel
      Paul a toujours été le plus musicien des Beatles , et qu’il incarne l’héritage musical du groupe est en soi assez logique.
      S’il avait disparu en 80, j’ignore qu’elle place la légende lui aurait octroyé.

    • #119052
      Denis
      Participant

      Pour commencer je vous rappelle que Paul est mort en 1966 et qu’il a été remplacé par un sosie 🙂

      Plus sérieusement si il était décédé dans les années 80 ca n’aurait rien changé. Il a fait partie des Beatles et à ce titre il est entré dans la légende de la musique pour toujours. On aurait dit de lui, et on dira de lui, qu’il était un des plus grands mélodistes du XXeme siècle. Et si malheureusement depuis la reprise des tournées en 1990 son répertoire est composé à 70 % de chansons Beatles c’est qu’il sait très bien que le grand public se souviendra de lui pour ca, et pas ses œuvres en solo (à part Band On The Run et Tug Of War peut être)

    • #119053
      4JB
      Participant

      Curiosité : Les Wngs de McCartney sont dans le Top 5 des 45 tours les plus vendus au Royaume-Uni. Devant les Beatles, oui !
      Toutefois, au contraire d’Imagine ou Hey Jude, le smash hit (Mull of Kintyre) n’est pas devenu un absolu classique, un standard. Titre fort connu, certes, parfaitement indémodable. Mais…

    • #119055
      oxymel
      Participant

      Bonjour Jb
      Je crois que le seul vrai classique c est Live and Let Die pour les seventies et le smash hit c est Say Say pour les eighties
      On retiendra aussi ses incursions dans le classique même John Adams grand compositeur contemporain a remercié Paul d avoir remis au goût du jour l Oratorio

    • #119056
      Eric
      Participant

      Bonsoir à tous
      Concernant Mull of Kintyre, c’est peut-être que contrairement à la Grande Bretagne, ce titre ne fut pas un hit aux USA ?
      J’ignore totalement quelle est sa renommée en Angleterre, mais c’est vrai qu’en France, si j’évoque cette chanson a un ami, il ne connaît pas, ça ne lui dit rien.

    • #119058

      En réservant cette chanson à certaines régions du Monde en concert, Paul n’assure pas non plus le service après-vente, c’est dommage.
      Entendre cette chanson en concert est un de mes derniers graals (il y a eu notamment Helter Skelter, l’Olympia…) avec l’espoir de voir un jour Paul et Ringo ensemble.

    • #119059
      oxymel
      Participant

      Bonjour Olivier
      Voir Paul et Ringo ensemble cela reste pour beaucoup d entre nous le graal tout comme la sortie de Now and then
      Je n y crois guère en France par contre qu ils aient l idée un de ces jours d un concert unique
      À Londres c est possible je pense

    • #119060
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Olivier Northern Son!,

      Dans le cas de Mull ok Kintyre, Capitol a plutôt misé sur l’autre chanson du 45t, Girlschool. C’est celle-là qui jouait à la radio en Amérique du Nord.

      Dans le cas du Canada, c’est différent. Les radios, sous les pressions de Capitol, jouaient Girlschool. Mais Paul, en spectacle au pays, l’interprétait, principalement dans les villes majoritairement anglophones (Toronto, Halifax, Winnipeg, Ottawa, etc.) en guise de clin d’oeil à tous ses concitoyens de Liverpool venus s’installer au Canada. Au Québec, il privilégiait Michelle. Seul exception, la tournée canadienne Freshen Up de 2018 où il n’a pas chanté Mull of Kintyre mais plutôt Michelle dans toutes les villes.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #119061
      4JB
      Participant

      Autre mini-mystère : le peu de souvenir « grand public » de la chanson ‘Pipes of Peace’, pourtant N°1 en 1983. On y entend un condensé* du McCartney combinant -là avec bonheur- divers fragments, ce après une intro parfaite.

      *certes un peu daté.

    • #119065
      Sim
      Participant

      Oui les chansons titres pipes of peace (et tug of war) avec leur superbe mélodie et des arrangements lechés avaient tout pour rester dans les mémoires. Idem pour cm on people. Sans doute une histoire d epoque et de timing…

    • #119068
      4JB
      Participant

      Oui les chansons titres pipes of peace (et tug of war) avec leur superbe mélodie et des arrangements lechés avaient tout pour rester dans les mémoires. Idem pour cm on people. Sans doute une histoire d epoque et de timing…

      La chanson ‘Pipes of Peace’ n’a pas été effacée, loin de là. Mais elle n’est pas imprimée dans la mémoire collective, rayon mainstream. Au contraire d’un ‘Baker Street’ (Gerry Rafferty) par exemple, pourtant en marge des tendances du moment. Ce n’est pas forcément une question d’époque, mais de durée.
      Nuance : nous évoquons là le succès populaire, qui n’est une référence que dans ce cadre-là, spécifique.

    • #119069
      oxymel
      Participant

      Bonjour à tous

      Je me demande pourquoi Say Say Say est reste et pas Ebony and ivory
      Pourquoi live and Let Die est reste et pas Maybe i m amazed ?
      Dans ce sens je préfère largement beautiful night à my brave face et c est bien Beautiful night qui tèase la reedition de Flaming pie

    • #119070
      Sim
      Participant

      Cela dit la pochette du single ne contribue pas au mythe. C pepere, pas tres sergent. Popaul, en bon père de famille style catalogue la redoute…

    • #119074
      Eric
      Participant

      Oui les chansons titres pipes of peace (et tug of war) avec leur superbe mélodie et des arrangements lechés avaient tout pour rester dans les mémoires. Idem pour cm on people. Sans doute une histoire d epoque et de timing…

      La chanson ‘Pipes of Peace’ n’a pas été effacée, loin de là. Mais elle n’est pas imprimée dans la mémoire collective, rayon mainstream. Au contraire d’un ‘Baker Street’ (Gerry Rafferty) par exemple, pourtant en marge des tendances du moment. Ce n’est pas forcément une question d’époque, mais de durée.
      Nuance : nous évoquons là le succès populaire, qui n’est une référence que dans ce cadre-là, spécifique.

      Bonsoir à tous
      Dans le cas de Gerry Rafferty, « Baker Street » reste en quelques sortes son Everest en terme de succès, sans juger la qualité du reste de son travail. Si on demande Gerry Rafferty à n’importe qui, il repondra « Baker Street ».
      Comme pour des tas de groupes ou artistes
      McCartney c’est plus compliqué, car en dépit d’une carrière solo riche de succès, il reste un ex-Beatle au yeux de tous. Quoi qu’il ait pu faire, tout est mesuré aux Beatles.
      Alors certes, Lennon à eu Imagine et Harrison My Sweet Lord comme classiques absolus, mais ces titres survenaient juste après la séparation, alors qu’ils étaient encore auréolés de l’aura du groupe, tandis que McCartney à ce moment là avait mauvaise presse, jugé responsable du split.
      Ensuite, les tendances passent, et McCartney fait parti du paysage, mais si les hits se sont accumulés, il n’en ressort aucun du même coup . Il aurait tout aussi bien pu écrire « Teenage Kicks », le titre ne serait pas devenu le classique qu’il est parce que McCartney justement.
      Enfin, je vois les choses comme ça.
      Harrison avait disparu des radars depuis très longtemps quand il revient avec Got my Mind Set On You, et du coup la chanson est restée dans toute les mémoires. En serait il de même s’il avait accumulé les hits non stop en 18 ans ?

    • #119075
      ALLIGATOR
      Participant

      C’est beaucoup plus simple que ça,demandez 3 titres…
      Qui ressortira d’après vous?

      Les 2 disparus ne parlent qu’aux anciens/connaisseurs…Cochez la case adéquate.

      Aucun des 2 n’a pu (heureusement)se frotter à Kanye West ou l’autre.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119076
      ALLIGATOR
      Participant

      Vous avez 4 heures comme dirait notre ami Flowers…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119077
      Eric
      Participant

      Bonjour Alligator
      Quelques fois, les chansons survivent à leurs auteurs. Ainsi, le nom de Bill Wisthers ne doit pas évoquer grand chose, mais Ain’t No Sunshine est toujours reprise ou jouée en haute rotation sur toutes les radios du monde. Comme Baker Street évoquée par 4JB, et Gerry Rafferty n’a pas, sauf erreur, fait de du duo avec Rihanna.

      Alors, pourquoi un Mull of Kintyre ou un Pipes of Peace n’ont-elles pas cette longévité ?

    • #119078
      ALLIGATOR
      Participant

      À mon humble avis aucun de ces 4 titres que tu mentionnes ne parlent à la nouvelle génération,si ce n’est quelques jeunes ayant un minimum de curiosité.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119079
      4JB
      Participant

      L’exemple ‘Ain’t No Sunshine’ cité par Eric est judicieux. Tout le monde a déjà entendu cet air quelque part, comme ‘The More I See You’, ‘Sunny’, ‘Sway’, etc. etc. Sans connaître l’artiste responsable de tels durables succès. Quant à Gerry Rafferty, avec son groupe Stealers Wheel, il a gravé dans -presque- toutes les mémoires ‘ « Stuck in The Middle With You’, grâce -aussi- au film de Tarantino. Sauf que Monsieur Toutlemonde ne l’associe pas à Rafferty.
      Passons.
      _______________

      C’est beaucoup plus simple que ça,demandez 3 titres…
      Qui ressortira d’après vous?

      Trois tubes de Macca solo ou avec les Wings ? Bah, ils ont été cités sur ce topic par les intervenants. Après, il y a les préférences personnelles, moi j’adore ‘We All Stand Together’, gros hit en son temps, vite décrié par qui croit que Paul le Sir est un génie du rock*, puis englouti dans l’océan des oublis.
      Mais une réussite du calibre de ‘Listen to What the Man Said’ a de la ressource, elle pourrait ressurgir sans crier gare si une pub Samsung l’utilisait, ce n’est qu’un exemple. Une bonne chanson (c’en est une) a un long potentiel de vie.

      * passé les mid 70s, aucun « rock » signé McCartney n’a laissé la moindre trace évidente. Au contraire d’un ‘Teenage Kicks’ (Eric encore, yeah!), il n’y a pas d’empreinte forte côté Mc.

    • #119080
      ALLIGATOR
      Participant

      Associer Macca et le Rock humm…
      Il a pu s’en approcher parfois.
      Ce mec a sa vision de la musique,lui-même le dit,il n’y a pas de barrières le concernant.

      Par contre je ne savais pas que toi aussi tu étais sous le charme de We all stand together,you can count me in.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119081
      ALLIGATOR
      Participant

      Ensuite je n’ai pas suivi tout le fil du topic,mais si il s’agit du mainstream côté public,je maintiens mes dires.

      À la rigueur un Say Say Say pourra interpeller,sinon…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119085
      4JB
      Participant

      Associer Macca et le Rock humm…
      Il a pu s’en approcher parfois.

      Je vais te dire un truc, Alligator : il y a une dizaine d’années, ai eu le malheur de considérer -ici- la part « rock » de ‘Back To The Egg’ comme sans grande envergure. Surtout face à ce qui se passait en 79, ne serait-ce que via ‘London Calling’ des Clash. On voit bien, en 2020, où sont les marques, les repères. Les temps forts.
      Et ?
      Un intervenant d’alors, en 2010 environ, a considéré que j’étais à plaindre parce que je n’y comprenais rien à la musique rock. Je suppose que ce garçon ne connaissait ni les Jam ni les vieux disques mod qui étaient alors source vive. Ni même -on y revient- les Undertones.
      10 ans plus tard.
      On admettra que les « rocks » de ‘Back To The Egg’ n’nt pas fait école, alors que les moins de 20 ans réagissent à ‘My Sharona’ ou à ‘Roxanne’.
      Alors, en ce millénaire, McCornick a lâché un ‘Only Mama Knows’ pas mal, un ‘Queenie Eye’ ou, plus récemment, ‘Come on To Me’.
      Qui sont corrects, mais certainement pas importants. « Tiens, je vais faire un truc’n’roll, j’aime bien. ».
      Alors oui, ça fait partie du McMonde, ok, comme quand il fraie avec Rihanna. Ou qu’il interprétait ‘Besame Mucho’, c’est assez typique.
      —-
      Là, le fan cuit à l’huile s’insurge : « Parfaitement, Paul sait tout faire, il l’a prouvé ».
      Ok.
      Mais, le rock, ce n’est pas (plus) son monde. Ramener le prodige ‘Long Tall Sally’ ou ‘Helter Skelter’ nous ramène encore une fois aux Beatles. Et, sauf erreur, il ne s’agissait pas de Paul McCartney & The Beatles.

    • #119098
      4JB
      Participant

      Bonjour
      Georges a dit « Paul se prend pour les Beatles a lui seul ,il faut bien que quelqu un s en charge et je suis heureux que ce ne soit pas moi »

      Amusant, n’est-ce pas ? Aaah, ce bon vieux George, soupire le nostalgique touché par tant de sagesse teintée d’humour anglais.
      Oui mais.
      Vous connaissez son ‘Live in Japan’ de 1992, pas vrai ?
      Il y interprète :

      I Want to Tell You
      Old Brown Shoe
      Taxman
      If I Needed Someone
      Something
      Here Comes the Sun
      While My Guitar Gently Weeps
      Roll Over Beethoven

      Voilà voilà.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par 4JB.
    • #119115
      Flowers
      Participant

      Par contre je ne savais pas que toi aussi tu étais sous le charme de We all stand together,you can count me in.

      idem, en tous cas toute l’intro virevoltante, sublime. Morceau un poil longuet cependant, et vaguement sur-meringué. Mais bon. On aime.

    • #119116
      Flowers
      Participant

      Alors, pourquoi un Mull of Kintyre ou un Pipes of Peace n’ont-elles pas cette longévité ?

      Effectivement : vous avez quatre heures. Et toute copie rendue au delà du temps imparti ne sera pas prise en compte. 🙂

      C’est plus étonnant pour les moules du Kintyre, mais c’est vrai que Macca ne fait pas grand chose pour entretenir le mythe de ce morceau, on en avait parlé, c’est curieux d’ailleurs mais c’est comme ça. Quant a Pipes Of Peace, on l’a mille fois moins entendue que Mull of Kintyre, ce n’est pas comparable, meme si elle a été numero un ailleurs. Ce qui m’avait frappé a l’époque c’est que le ton de ce morceau, le son, ne correspondait pas a son époque (new wave etc…) c’était décalé, presque bien trop subtil et réservé aux aficionados du Mac. Et vaguement accessoire aussi (alors qu’avec du recul c’est un titre magnifique et emblématique de son auteur oui). Mais Mull non, on ne pouvait pas passer a coté. Le problème c’est qu’on associe souvent un artiste à « un » titre, et pour Macca il y a encore plus fort avec Hey Jude ou Penny Lane ou Let it Be et j’en passe, qui sont identifiées a leur auteur. Il y a bien d’autres titres ou artistes dans le meme cas. Pourquoi retient on encore la scie « Honesty » de Billy Joel (autant entendue que Mull à l’époque) mais pour Elton John, des titres comme Crocodile Rock ou Song For Guy (là aussi celle-là une scie à l’époque) n’évoquent surement pas grand chose aux jeunes générations.

    • #119127
      Eric
      Participant

      Alors, pourquoi un Mull of Kintyre ou un Pipes of Peace n’ont-elles pas cette longévité ?

      Effectivement : vous avez quatre heures. Et toute copie rendue au delà du temps imparti ne sera pas prise en compte. 🙂

      C’est plus étonnant pour les moules du Kintyre, mais c’est vrai que Macca ne fait pas grand chose pour entretenir le mythe de ce morceau, on en avait parlé, c’est curieux d’ailleurs mais c’est comme ça. Quant a Pipes Of Peace, on l’a mille fois moins entendue que Mull of Kintyre, ce n’est pas comparable, meme si elle a été numero un ailleurs. Ce qui m’avait frappé a l’époque c’est que le ton de ce morceau, le son, ne correspondait pas a son époque (new wave etc…) c’était décalé, presque bien trop subtil et réservé aux aficionados du Mac. Et vaguement accessoire aussi (alors qu’avec du recul c’est un titre magnifique et emblématique de son auteur oui). Mais Mull non, on ne pouvait pas passer a coté. Le problème c’est qu’on associe souvent un artiste à « un » titre, et pour Macca il y a encore plus fort avec Hey Jude ou Penny Lane ou Let it Be et j’en passe, qui sont identifiées a leur auteur. Il y a bien d’autres titres ou artistes dans le meme cas. Pourquoi retient on encore la scie « Honesty » de Billy Joel (autant entendue que Mull à l’époque) mais pour Elton John, des titres comme Crocodile Rock ou Song For Guy (là aussi celle-là une scie à l’époque) n’évoquent surement pas grand chose aux jeunes générations.

      Bonjour flowers

      Mull of Kintyre était également atypique lors de sa parution en 1978, à une époque où les Sex Pistols et le punk faisaient l’actualité.

      Je me suis amusé à faire un petit sondage autour de moi, auprès de 4 amies (que des filles) qui écoutent toutes sortes de musiques, qui l’apprécient, mais qui restent à la surface des choses, les grands titres, le mainstream (pour faire simple).
      Et bien, elles connaissent honesty quand je leur fais écouter, , mais le nom de Billy Joel n’évoque pas grand chose à 3 d’entre elle, et une seule sait que c’est le chanteur de ce tube.
      Elles préfèrent toutes Elton John à Paul McCartney.
      Toutes !
      Elle connaissent quelques tubes d’Elton John, mais aucun de McCartney, hormis Say Say Day mais surtout grâce à Michael Jackson.
      Pour elles, les 4, Paul McCartney est associé aux Beatles. Elles savent qu’il a fait une carrière solo, qu’il a obtenu beaucoup de succès, mais ignore lesquels.
      Par contre, si je leur fait écouter quelques titres issus d’un Best of, elles reconnaissent Silly Love Song, Let Em In et Live And Let Die (C’était pas les Guns & Roses m’a demandé l’une d’elle).
      C’est en France, avec 4 personnes lambda, et ça n’est absolument pas représentatif, forcément, pourtant, je trouve que ça situe bien le problème. Et beaucoup de monde se déplace à ses concerts pour entendre du Beatles je crois.

    • #119132
      Laurent
      Participant

      J’avoue peiner à comprendre les charmes d’un Mull Of Kyntire et d’un We All Stand Together…….
      Une scie à la mode tradition d’une part et une pochade de l’autre…
      Non ?

    • #119143
      oxymel
      Participant

      Bonsoir Eric
      Bien d accord avec toi,ton micro sondage est le reflet de la réalité ,Paul en France est connu mais pas sa musique ,je roule beaucoup donc j écoute les radios et à part Live and Let Die un peu et Say say Say pas mal ,rien d autre ne passe sur Rfm Nostalgie ou Rtl2
      Tu me diras il en est de même pour John à part Imagine et Woman et pour Georges avec My sweet lord et Got my mind
      Voilà la carrière des exfabs se résume à 6 titres pour le grand public et pour les radios

      Paul a accumulé une douzaine de hits de 70 a 83 et il n en reste pas plus que pour Georges ,seule différence sa présence non stop a entretenu sa célébrité .
      Je constate la même chose pour Rihanna qui depuis m’y umbrella en 2007 accumule une vingtaine de hits mais déjà à ce jour il en reste 3 ou 4 qui passent encore et dont on se souvient
      Adèle a produit moins mais a quand même 3 ou 4 grands morceaux qui passent et qui sont reconnaissables instantanément.la rareté crée l attente et l événement , a méditer Paulo

    • #119310
      Macaaron
      Participant

      Mais une réussite du calibre de ‘Listen to What the Man Said’ a de la ressource, elle pourrait ressurgir sans crier gare si une pub Samsung l’utilisait, ce n’est qu’un exemple. Une bonne chanson (c’en est une) a un long potentiel de vie.

      Moi je verrai bien « Arrow throught me » ressortir, cette chanson sonne bien mieux aujourd’hui, et pourrai très bien sortir de l’ombre si elle était utilisée dans un pub, sur un réseau social etc…

    • #119331
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      S il n en reste qu un , qui reprendra la main en 2021 ?
      Paul a annoncé terminer des tas de chansons pour occuper son temps
      Ringo qui multiplie les guést apparences avec Toots and the Maytals ou beck black jeune chanteuse américaine la aussi pour occuper son temps .
      Alors vu que les tournées sont pas prêtes de reprendre ,doit on attendre un nouvel album du Mac ou de Ringo ?

    • #119339
      Thierry Recher
      Participant

      Le fait que la carrière de McCartney soit inconnue du grand public, ça ne me dérange pas plus que ça.
      Si je prend comme exemple l’autre fournisseur principal de ma discothèque, Neil Young, c’est pire. Une soixantaine d’albums, beaucoup de grands albums, une inspiration rarement prise en défaut, une traversée également chaotique des années 80, mais toujours là, vénéré par beaucoup de musiciens, notamment rock. Et pourtant, le grand public ne pourrait sans doute pas citer UNE chanson du loner. Tout au plus un album – Harvest, bien sûr – et peut-être, avec un peu de chance, le titre « Heart of gold ». Ca date de presque 50 ans!
      Pourtant, quand on cite Neil Young, beaucoup de gens disent qu’ils connaissent, mais comme ça, peu pourraient être plus précis sur le sujet.
      Ce ne sont pas des artistes qu’on entend régulièrement sur les ondes, sauf des radios plus spécialisées.
      Neil Young n’a sans doute jamais été aussi célèbre que lorsque son nom était accolé à ceux de Crosby, Stills et Nash. Et encore.

      Le contraste est évidemment plus spectaculaire pour McCartney, plus célèbre que Jésus Christ en son temps…

      Une de mes filles fait du rock -pour ceux que ça intéresse, petite pub au passage, son groupe s’appelle The dirge, et leur clip « No room for regrets » est facile à trouver – et j’ai découvert avec étonnement que parmi les jeunes musiciens d’aujourd’hui, il y en a qui vénèrent David Gilmour, par exemple, ou tout simplement les Pink Floyd. Mes filles aiment les Beatles aussi mais, sans moi, est-ce que ç’aurait été le cas…

      En résumé, j’ai l’impression que pas mal de groupes ou d’artistes rencontrent le grand public à l’occasion d’un tube imparable envahissant les ondes durant quelques mois. Et que de leur carrière ne reste souvent que ça. On pourrait citer Kate Bush avec Babooshka ou Joe Jackson avec Steppin’ out, etc… Peu d’artistes aux longues carrières sont restés au top dans l’esprit du grand public…

    • #119344
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Thierry Recher!,

      Juste ça pour Kate Bush? Et Wuthering Heights? Et Running up that hill? Et le duo avec Peter Gabriel, Don’t give up? Moins que Madonna, d’accord. Mais quand même plus que Babooshka.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #119345
      Thierry Recher
      Participant

      Oui, Alain, bien sûr. J’ai même failli citer Wuthering heihts plutôt que Babooshka… Mais tu m’as compris.
      Kate Bush a bâti une oeuvre dense, très personnelle et très riche, dont le grand public ne connait qu’une infime partie.
      Et encore, il faut avouer qu’elle a toujours été discrète, et même longtemps silencieuse, ce qui ne facilite pas la notoriété.

      Ce que je voulais dire c’est que d’une manière générale, il y a un fossé entre l’activité d’un artiste, et souvent l’infime partie qu’en connait le grand public.
      A l’inverse, des artistes sont plus connus grâce aux nombre de « tubes » qu’ils enfilent pendant une période.

      McCartney – Et Lennon forcément moins longtemps – ont appartenu aux deux catégories, finalement. D’abord trustant les ondes et les hit parades, puis travaillant dans une relative indifférence du grand public, à part un, deux ou trois tubes.
      Sans oublier que les modes, les courants, évoluent beaucoup plus vite que la style ou l’inspiration d’un artiste. Les goûts du public – ou les choix des médias – rencontrent parfois, à un moment donné, l’oeuvre d’un artiste, puis passent à une autre. L’artiste – qui parfois existait déjà avant qu’on braque un projecteur sur lui – reprend ensuite son chemin, écouté seulement de ses « fans ».
      Pour reprende l’exemple de McCartney, après les Beatles, il n’a jamais arrêté, nous le savons et, de « McCartney » à « Egypt station » en passant par « Band on the run » ou « Flaming pie » il n’a jamais cessé de sortir régulièrement des choses qui auraient pu rencontrer le grand public. Il ne l’a rencontré pourtant qu’à de furtives occasions – mis à part, c’est vrai, le succès des Wings à une certaine époque – et encore, dans des circonstances particulières: BO d’un James Bond, ballade écossaise ou duo avec Michael Jackson.
      Je me suis souvent senti un peu seul en suivant la plupart des artistes que j’aime et auxquels je suis attaché depuis des années, voire des décennies, avec juste quelquefois, sans que je m’y attende, la bonne surprise de voir que soudain, tout le monde les aimait en même temps que moi! Mais ça ne dure jamais…

    • #119346
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Thierry Recher!,

      Je ne peux être plus d’accord.

      Soyons plus contemporain. Je citerai 2 artistes. Patrick Bruel et Roch Voisine. A leurs débuts, ce fut la folie. Cela leur a permis de se constituer un public fidèle. Cet état de fait explique la longévité de leur carrière. Même si les succès discographiques et radiophoniques sont plus rares, la fidélité de leurs admirateurs ne se dément pas et ils n’éprouvent aucun problème à remplir leurs salles lorsqu’ils sont en tournée. Ils ne sont plus la saveur du jour mais ils conservent l’affection de leur public. C’est la chose la plus importante pour un artiste.

      N’importe quel artiste vous le dira. C’est plus payant d’avoir une longue carrière que d’avoir un seul « hit ». C’est même scientifiquement mesurable. Il y a assurément des statistiques probantes à la SACEM. Par exemple, La montagne de Ferrat vs Ca m’énerve de l’autre excité dont je ne me rappelle déjà plus du nom.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #119347
      4JB
      Participant

      J’avoue peiner à comprendre les charmes d’un Mull Of Kyntire et d’un We All Stand Together…….
      Une scie à la mode tradition d’une part et une pochade de l’autre…
      Non ?

      J’aime bien les piques de Laurent, elles amènent un peu de bon sens, d’énergie.
      Je ne suis pas d’accord avec ses deux dernières, voilà mon plaidoyer avant duel sur le pré.

      ‘Mull Of Kintyre’ n’est pas une scie. La chanson n’est certes pas charpentée comme un opéra (Gosh! Les Queen, malheur) ni à la façon de ‘Stewball’. Les diverses parties s’enchaînent sans effet de collage, c’est aussi naturel qu’un ‘I Am The Walrus’, impressionnant. D’autant que le Mc avait face à lui deux ouragans : la disco et le punk rock. Grand Seigneur, Paul -& Denny- s’impose pour la dernière fois tel un pur génie pop, un mélodiste extraordinaire.

      ‘We All Stand Together’ dégringole de quelques escaliers, comment faire aussi fort que ‘Mull Of Kintyre’? Pourtant, nous entendons là le Sir façon dessin animé, la chanson aurait pu s’intégrer au ‘Yellow Submarine’ -le film Beatles. Sans problèmes, sans souci. Oui, c’est Beatle Paul qui s’exprime, George Martin assure, ça défonce. A haut niveau.

    • #119349
      oxymel
      Participant

      Bonsoir Jb ,bonsoir Laurent
      Il y 2 semaines Steve hoghart chanteur de Marillion déclarait que son premier disque avait été She loves you ,le premier morceau qu il a joué live À day in the Life
      Mais sa plus grosse déception est We all stand together , et d ajouter que Mac aurait dû garder cela pour la famille mais il concluait : ceci dit Paul est au dessus de tout cela
      Voilà qui mettra tout le monde d accord

    • #119351
      ALLIGATOR
      Participant

      Paul a toujours entretenu un lien avec le monde cartoonesque.

      Il a voulu faire une babiole pour les kids,résultat un des morceaux les plus connus par le très large public avec yellow submarine.

      Magneto and Titanium man,we all stand together ou bien Robber’s Ball suivent la voie d’une certaine manière.

      Sans oublier son bouquin sorti il y a quelques mois.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #119356
      4JB
      Participant

      Bonsoir Jb ,bonsoir Laurent
      Il y 2 semaines Steve hoghart chanteur de Marillion déclarait que son premier disque avait été She loves you ,le premier morceau qu il a joué live À day in the Life
      Mais sa plus grosse déception est We all stand together , et d ajouter que Mac aurait dû garder cela pour la famille mais il concluait : ceci dit Paul est au dessus de tout cela
      Voilà qui mettra tout le monde d accord

      Pourquoi pas ?
      Sauf ton humble serviteur.
      L’avis d’un Marillion, désolé, mais… Allez, on ne vas pas se chercher des poux.
      Sinon, l’évidence reste aveuglante, ‘She Love You’ tabasse alore que ‘We All Stand Together’ souhaite le bonjour à Walt Disney.
      Mais l’un , c’est le single foudroyant des Beatles et l’autre une miniature de Paul McCartney. Lequel, pourtant, se détache des garçons-coiffeurs de la synthpop ’80s pour, avec George Martin (c’est important, écoutez bien ce qui se passe) faire un carton !
      Euh oui ?
      Et bien, amis, c’est là qu’on met le doigt sur le talent de Monsieur Paul, comme dans ce ‘Mary Have a Little Lamb’ tellement décrié. Parce que pas rock. Oui mais, des années 70 à aujourd’hui, des centaines de groupes et artistes rock ont marqué le passage, des Stooges à Negrito, De Led Zeppelin>aux Pistols>-Nirvana>etc>etc.
      Là, en 2020, c’est moins marquant mais toujours présent au coin de ta rue. Le rock’n’roll.
      Comment dire ?
      ‘She Loves You’, composée par Lennon/McCartney est ultrapop avec une fulgurance rock. La jeunesse, John Lennon, vous connaissez la saga du beat anglais.
      ‘We All Stand Together’, au moins, joue cartes sur table. Avec de beaux atouts en main.

    • #119357
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Ça continue pour Ringo nouvelle guest a la batterie et dans le clip sur le nouveau single de steve Luthaker

Vous lisez 39 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.