Rubber Soul version US

Ce sujet a 20 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  Olivier Northern Son, il y a 1 an et 8 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #110354

    4JB
    Participant

    Cet album de 1965 eut une influence conséquente sur Brian Wilson, c’est aussi reconnu que bien connu. Mais également sur les Beau Brummels, Grass Roots et des centaines d’autres jeunes groupes/artistes américains qui se prirent « le nouveau Beatles » en pleine figure.

    Or, il s’agit là du Rubber Soul US, Capitol. Pochette (presque) semblable à son équivalent européen, mais drôlement différent.

    Euh ?

    Dès le départ, c’est tout autre chose : pas de ‘Drive My Car’ en ouverture, mais un rescapé du LP ‘Help!’, ‘I’ve Just Seen A Face’. On comprend alors mieux pourquoi les Wings l’incorporent à leur tournée américaine plus de 10 ans après.

    Sinon, 12 titres au lieu de 14, et ‘It’s Only Love’ pour inaugurer la face B.

    Hum hum.

    Il s’agit donc d’un LP tronqué, truqué, mais habilement conçu par Capitol, privilégiant pour son marché la couleur pop-folk de ce ‘Rubber Soul’ parallèle.

    Intéressant ou bof bof ?
    Une zone d’influence réelle ou une marotte de collectionneur à la retraite ?
    A toi de trancher, ami(e).

  • #110364

    Matthieu
    Participant

    Dès le départ, c’est tout autre chose : pas de ‘Drive My Car’ en ouverture

    Se retrouvera l’année suivante sur ‘Yesterday And Today’.
    Qui contient, en avance de phase, 3 chansons de ‘Revolver’.
    Qui, quand il sortira aux US (même pochette) se retrouve amputé de ces mêmes 3 titres (11 au lieu de 14).
    Et toujours pas de ‘Rain’.

    Il s’agit donc d’un LP tronqué, truqué, mais habilement conçu par Capitol, privilégiant pour son marché la couleur pop-folk de ce ‘Rubber Soul’ parallèle.

    Oui et non. Car, dans ce cas, pourquoi avoir laissé ‘Think For Yourself’, pas très pop-folk, et squeezé ‘If I Needed Someone’, bien plus pop-folk dans son genre ?

    Intéressant ou bof bof ?
    Une zone d’influence réelle ou une marotte de collectionneur à la retraite ?
    A toi de trancher, ami(e).

    Intéressant à mes yeux, uniquement pour le côté « influence à l’époque sur les groupes du moment ». Mais je ne l’écoute jamais. Je ne l’ai même pas. Quand je veux me mettre un disque des 4, j’ai déjà du mal à choisir. Si, en plus je dois choisir entre la version UK ou US, je ne m’en sors plus ! Haha !

  • #110369

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour à tous!,

    En tant que Québécois, j’ai d’abord connu cet album via l’édition Capitol. C’était le produit domestique. Une des caractéristiques de ce disque, selon moi, c’est l’esthétisme sonore. Plus acoustique, grâce justement à l’ajout de I’ve just seen a face et It’s only love, que l’original britannique. Cela fera contraste avec la version US de Help.

    En passant, je préfère la version US stéréo, avec sa fausse intro, de I’m looking through you que celle prévalant en mono US et les stéréo et mono UK.

    Quant à la décision de retirer tel chanson de l’édition anglaise pour le pressage US, faut poser la question à Dave Dexter Jr. C’est lui qui concevait les versions US des disques des Beatles pour Capitol. Il a été relevé de cette fonction en juin 1966 par Capitol (Apparemment suite à des fortes pressions des Beatles eux-mêmes et Brian Epstein).

    La limite de 11 ou 12 titres par album chez Capitol ou autres disques publiés, à l’époque, aux USA s’expliquerait par la recherche d’une profit plus élevé eut égard aux frais inhérents aux droits d’éditions. La compagnie paie moins de droits avec 11 ou 12 chansons que 14 et son profit est plus important. Mais les choses changeront quelques mois plus tard.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110371

    4JB
    Participant

    Tu as raison ! D’autant que ‘If I Needed Someone’ est un clin d’œil aux Byrds, alors couronnés de succès grâce à leur folk-rock novateur. Parue bien avant la chanson d’Harrison, la reprise de ‘The Bells of Rhymney’ (Pete Seeger) donne le ton :

  • #110372

    4JB
    Participant

    Oui. De 1963 à 1966, il y eut sept albums Parlophone (huit si ajoute ‘Beatles Oldies). Et, entre 64 et 66, Capitol (+ United Artists pour ‘A Hard Day’s Night’) en publia 12, en incluant ‘The Beatles Story’ !
    Dès Sgt Pepper’s, les tracklists s’uniformisent. Ce qui n’empêche nullement, en 1967, Capitol de mettre sur le marché un nouveau LP des Beatles. ‘Magical Mystery Tour’, qui compile le double EP britannique et les singles de l’année. Ça rigole chez Capitol.

  • #110386

    David
    Participant

    Sur l’édition mono du ‘Rubber Soul’ US, le mix de ‘Michelle’ n’est pas le même que sur le ‘Rubber Soul.
    Et sur l’édition stéréo ce sont ‘The Word’ et ‘I’m Looking Through You’ (avec le faux départ dont parle Alain) qui ont un mix différent.

    L’intérêt d’avoir les versions US tient la dessus essentiellement.

  • #110388

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    Le truc important à mentionner c’est qu’à partir de la mi 66, Capitol devra obtenir l’autorisation des Beatles pour sortir un album autre ou différent de celui que le groupe a choisi. C’est vrai pour le 33t. Magical Mystery Tour, ou Capitol a convaincu le groupe que le format EP ne marchait pas en Amérique du Nord, et le fameux The Beatles Again alias Hey Jude publié en février 1970.

    Merci beaucoup et à bientôt!

  • #110389

    4JB
    Participant

    En effet, certains mixes diffèrent sur les publications américaines, en plus de la duophonie (fausse stéréo) souvent utilisée. Ainsi, sur plusieurs albums précédents, de nombreuses chansons sont spécifiques (You Can’t Do That, I’ll Cry Instead, And I Love Her, I’ll Be Back, etc.) sur le plan du mixage.

  • #110394

    4JB
    Participant

    Cette compilation des plus chiches est devenue mythique pour plusieurs raisons simples, voici les principales :

    – Rapidement renommé ‘Hey Jude’ le LP était fort d’une pochette qui, superbe photo, semblait être la suite exacte de ‘Abbey Road’. Pas de noms, ni du groupe ni de l’album sur le recto.

    – A ce moment-là, début 1970, la rumeur enflait, les Beatles étaient-ils au seuil de l’explosion ? Pourtant, on savait que ‘Get Back’ (renommé ‘Let It Be’) était, en effet, en cours de finition.

    Et c’est tout ?

    Non.
    Au Brésil, Odeon avait déjà publié un très différent ‘The Beatles Again’ en 1968. Libellé magnifique, il faut le reconnaître :

    Donc. en résumé, le ‘The Beatles Again’ de 1970 fut rapidement renommé ‘Hey Jude’. Il est, depuis 2014, disponible en CD. Rien de ce que y figure n’est spécifique, il s’agit d’une compilation sans la plus petite particularité.

    Elle fut publiée en France, raison pour laquelle ce petit assemblage anecdotique fait résonner l’appel aux madeleines.

  • #110396

    Flowers
    Participant

    Il est, depuis 2014, disponible en CD. Rien de ce que y figure n’est spécifique, il s’agit d’une compilation sans la plus petite particularité.

    ah justement sa particularité est une certaine absence de cohérence. Quel rapport entre « I’ve should have known better » (sorti d’on ne sait ou, et qui est plutot un second couteau) et « Hey Jude » ? et le reste ? sans passer par la case 1965 et 67…hmmmm…ça a toujours été un mystère pour moi…jamais beaucoup aimé cette « suite » de titres, à part la pochette, soit. Non mais c’est très curieux ce patchwork…

  • #110397

    sailor sam
    Participant

    Rubber Soul :

    La plupart des américains pensent que la version US est supérieure à la version que nous connaissons. C’est bizarre mais c’est ainsi.

    Hey Jude (album) :

    La présence de Can’t Buy Me Love et I Should Have Known Better s’explique par le fait que ces deux chansons n’avaient jamais figuré sur un album Capitol aux USA (seulement sur l’album United Artists des chansons du film).

    Historiquement l’album nous concerne tous car l’inclusion de Don’t Let Me Down a fait que cette chanson ne pouvait plus figurer sur l’album Let It Be.

    La pochette est superbe et personnellement je pense que l’album aurait pu faire partie du catalogue CD officiel (comme fut le cas pour Magical Mystery Tour). Pourquoi? Parce que 8 des 10 chansons ne sont sur aucun autre album. Quelle conséquence? Past Masters n’aurait fait qu’un seul CD. Si ça avait créé un problème de durée, j’aurais été content qu’ils enlèvent les deux chansons en allemand.

    Autre fait important, je me souviens avoir acheté cet album à l’époque car c’était la seule façon de posséder plusieurs de ces chansons en stéréo.

  • #110402

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour à tous!,

    Autres particularités de l’album Hey Jude: 1- 1ère publication en stéréo des titres I should have known better, Can’t buy me love, Paperback writer, Rain, Lady Madonna, Revolution et Hey Jude en Amérique du Nord. 2- Inversion des canaux gauche-droite sur Paperback writer par rapport à la version stéréo UK et fade out hâtif sur Ballad of John and Yoko.

    La demande à Apple pour la sortie de cet album a eu lieu à l’automne 1969 par Capitol et G. Martin, avec G. Emerick, a vu à mixer en stéréo certains titres comme Revolution et Hey Jude. 3- Le disque n’a pas une durée très longue. Environ 32 minutes. Cela permettait d’éviter une compression sonore importante sur la musique.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110414

    sailor sam
    Participant

    Bonjour Alain,

    « 1ère publication en stéréo des titres I should have known better, Can’t buy me love » … ?

    Oui et non. Le disque de United Artists fut édité en mono et en stéréo.

    Mais le stéréo était trafiqué à partir du mono. Donc sur Hey Jude c’est sans doute la première foie en vrai stéréo aux US.

    En Angleterre le vrai stéréo était disponible depuis belle lurette.

  • #110417

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour Sailor Sam!,

    En effet. Je n’ai pas été assez précis. Dans le cas de I should have kown better et Can’t buy me love, je voulais dire première sortie en vrai son stéréophonique an Amérique du Nord.

    En ce qui concerne l’album A Hard Day’s Night version US, l’édition stéréo n’offre que les pièces instrumentales en stéréo. Les chansons demeurent mono. Certains titres seront disponibles en stéréo pratiquement en même temps sur l’album US Something New (I’ll cry instead, J’m happy just to dance with you, And I love her, If I fell et Tell me why.

    D’ailleurs, la version stéréo de Something new propose de véritables versions stéréos des chansons du disque.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110442

    David
    Participant

    Hey Jude (album) :

    La présence de Can’t Buy Me Love et I Should Have Known Better s’explique par le fait que ces deux chansons n’avaient jamais figuré sur un album Capitol aux USA (seulement sur l’album United Artists des chansons du film).

    Oui et en fait c’est tout le contenu de l’album qui n’était encore jamais sorti sur 33 tours chez Capitol aux USA. De ce point de vu donc, cette compile est plus cohérente qu’aux premiers abords, une sorte de ‘Past Masters’ pour le public américain.
    Mais du coup il y a un problème car il ne manquait plus que trois titres qui n’avaient jamais figurés sur un LP de chez Capitol alors que cet album est particulièrement court. Sauf erreur de ma part, il s’agit de ‘From Me to You’, ‘A Hard Day’s Night’ et ‘I’m Down’. Dommage, c’est un petit détail qui aurait pu donner au catalogue Capitol une toute autre allure.

  • #110444

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour David!,

    J’espère que tu es d’accord avec moi quand j’affirme, par exemple, que Capitol ne se doutait pas que le groupe était sur le point de se spépare, ou du moins de l’annoncer publiquement à cause d’un commentaire de Paul, lorsqu’il a demandé à EMI de préparer certains titres pour l’album Hey Jude dont la date de sortie était prévue en février 1970.

    Capitol devait penser qu’elle pourrait publier plus tard les titres que tu mentionnes ainsi que The Inner light sur un album.

    De toute façon, c’est ce qui est arrivé. From me to you est sorti chez Capitol sur l’album rouge en 1973 tout comme A Hard Day’s Night, I’m down sur la compilation Rock’n roll music en 1976 et The inner light sur l’album Rarities en 1980 (je pense).

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110448

    David
    Participant

    J’espère que tu es d’accord avec moi quand j’affirme, par exemple, que Capitol ne se doutait pas que le groupe était sur le point de se spépare, ou du moins de l’annoncer publiquement à cause d’un commentaire de Paul, lorsqu’il a demandé à EMI de préparer certains titres pour l’album Hey Jude dont la date de sortie était prévue en février 1970.

    Oui, c’est exacte. Ma remarque est un constat avec recul mais sur le moment ils ne pouvaient pas savoir.

  • #110539

    4JB
    Participant

    Tiens, il existe, sur le marché parallèle, un CD japonais, stéréo, du ‘Rubber Soul’ britannique (14 plages) avec les vocaux recentrés :

  • #110545

    4JB
    Participant

    Les Grecs avaient publié une série limitée de Rubber Soul avec pochette ouvrante, connue -et aujourd’hui très chère- sous le nom de Champagne cover :

    En Italie, on avait également décidé d’utiliser une photo de 1964 (tout comme celle du Champagne) pour le verso :

  • #110613

    Tiens, il existe, sur le marché parallèle, un CD japonais, stéréo, du ‘Rubber Soul’ britannique (14 plages) avec les vocaux recentrés :

    Bidouillage récent ou étrangeté retrouvée dans les tiroirs?

  • #110615

    Tout ce cela est bien joli, intéressant et même passionnant, on peut en parler pendant des siècles. Mais les Beatles étaient des artistes anglais (ces deux mots sont importants). Donc ce qu’ils ont voulu, ils l’ont réalisé et sorti en Angleterre.

    Quant à Hey Jude/ Beatles Again, un petit mix des titres avec le Past Master 2 le transformerait en un truc parfait.
    A l’époque de la sortie des Past Masters, ils auraient pu reprendre les pochette de celui-là pour le 2 et de la compil de 66 pour le 1. Ils ont préféré créer de nouvelles pochettes, ce qui est sans doute plus clair et plus honnête, mais j’aurais bien aimé l’autre possibilité qui se marierait mieux avec les vrais albums.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !