Revolution in the Head

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #114315
      frenchysacha3
      Participant

      Bonjour,

      Peut-être avez-vous déjà lu ce livre, Revolution in the head ?
      Qu’en pensez-vous ?
      Sa réédition donne lieu à un article sur Médiapart

      https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/200419/l-erudit-et-les-beatles?onglet=full

      Dans Les Mondes de l’art, Howard Becker s’arrête momentanément sur le traitement critique subi aux États-Unis par les quatre garçons dans le vent au plus fort de la Beatlesmania qui s’empara des années 1960. Le sociologue et jazzophile analyse ainsi la tendance des critiques (et la sienne) à supposer que la musique des Beatles, nécessairement irréfléchie, trahissait une absence de connaissances musicales forcément coupable. Son explication repose sur les tensions sociologiques entre la culture musicale savante et distinguée, et une culture populaire alors naissante – Bourdieu aurait certainement préféré les termes de culture légitime ou illégitime.

      Plus d’un demi-siècle après les premiers tubes des Beatles, la donne a bien changé, et la réédition de Revolution in the Head en est un indice parmi d’autres. D’abord en termes de forme : Ian MacDonald, critique musical et essayiste spécialiste autant de rock que de Chostakovitch (et décédé en 2003), suit chronologiquement les presque 200 titres enregistrés par le groupe anglais en studio ; et en fournit des commentaires parfois très longs, toujours marqués par une érudition formidable et mise au service d’analyses esthétiques directement inspirées des pratiques de la critique des œuvres dites de musique classique.

      Revolution in the Head, paru pour la première fois en anglais en 1994, est ainsi la première somme livresque notable cherchant à traiter des Beatles en adoptant une forme discursive issue de la « culture légitime ». À ce titre, il faut comprendre le livre comme un symptôme pionnier de la maturation des cultures populaires de l’après-guerre, mais aussi comme l’expression d’antagonismes au sein du champ intellectuel et artistique, à une époque où le rock cherche à se faire une place parmi les ors des arts respectés par les élites culturelles….

    • #114318
      4JB
      Participant

      Un bon petit bouquin (par la taille, 12,5 x 20 cm) des plus pratiques pour retrouver illico les détails de telle ou telle chanson. Ci-dessous, mon exemplaire, avec le prix encore collé sur la couverture, acheté à Londres il y a pas mal d’années :

      Solide, 387 pages

    • #114319

      Jamais lu.

      PS : impossible de me connecter pour « le bar de la marine », je voulais réagir à l’annonce de la mort d’Hubert…

    • #114458
      Flowers
      Participant

      Pour moi un livre magnifique et absolument incontournable.
      Remarquablement écrit, érudit, parcouru d’analyses personnelles très étonnantes et parfois meme par moments un peu difficile d’accès (cela dit bien plus compréhensible que le texte relativement abscons de Mediapart ci-dessus…). On n’y sent pas de « prétention » mal placée mais plutot un amour de l’analyse musicale. On aimerait d’ailleurs le meme travail sur au moins une partie choisie des carrières solo (et plus le temps passe, plus j’en suis persuadé de l’utilité).

      L’autre livre que j’avais apprécié est tout simplement le « En studio avec les Beatles » de Emerick. Bon, certains lui reprocheront un ton engagé et parfois partial mais après tout c’est le jeu et, personnellement, je n’y étais pas en studio alors que lui, oui.

      D’une manière générale je préfère ces livres qui font soit une analyse directe des chansons, soit les livres de témoignage, plutot que les biographies ou les livres qui « égrènent » les faits de la vie du groupe comme dans un catalogue.

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !