Recul : Back to the Egg, bon disque ?

Vous lisez 28 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #109510
      4JB
      Participant

      Recul : Back to the Egg, bon disque ?

      Prévu, à la base, comme un concept-album qui aurait pu être double, ‘Back To The Egg’ présente, en juin 1979, le nouveau line-up des Wings, déjà révélé peu avant via le single discotonneux ‘Goodnight Tonight’.

      ‘Back To The Egg’ ne fut pas excellemment reçu, ni par la presse, ni par le public. McCartney, qui signe pourtant la quasi-totalité des chansons, ne cherche guère à le réévaluer ces 20 dernières années.

      Contient pourtant deux curiosités, celles interprétées par le « Rockestra », espèce de supergroupe démesuré qui rassemble un paquet de vedettes.

      Peu après, les Wings disparaissent dans l’indifférence la plus généralement observée.

      Alors ?
      Bon album malgré tout ? Les Wings de 1979 ont-ils été à la hauteur ? L’ensemble passe t-il le cap des ans ?
      A vos avis.

    • #109514
      Flowers
      Participant

      Je sais que c’est un album que tu prises peu et le Mac – en effet – n’en fait pas des tonnes non plus pour le réévaluer.
      Personnellement j’aime bien cet album un peu brouillon mais saignant et qu’on accuse trop souvent de fausse spontanéité.
      Voire. Sur Spin it On, oui peut etre bien, mais pour le reste…
      Je trouve cet album tellement, mais tellement plus « moderne » que le désuet London Town sorti seulement un an auparavant, que dis-je, des siècles !

      Donc à l’époque, un vrai souffle, un coup d’air frais, une bonne surprise, Getting Closer et sa salamandre ça envoyait du bois, meme si, en 79, c’est Police qui ramasse la mise et la scene est incroyablement encombrée (My Sharona, the Clash, Kate Bush, Buggles, XTC, Lena Lovitch, Duran Duran (déjà), The Specials…et j’en passe…).

      Mais ça en dit long sur la capacité incroyable de McCartney de sentir « l’air du temps ».

      Et je trouve qu’il y réussit assez bien, comme en témoigne le « Rochestra », qui quoiqu’on dise est un mini hymne à l’époque.
      Rien que l’intro (Reception, et sa très bonne transition vers Getting Closer) passe toujours particulièrement bien et j’ai toujours été un grand fan de « So Glad To See You Here » et « Arrow Through Me », qui vous me direz n’ont rien à faire dans la meme barque mais voilà, hein.

      Alors bien sur, pas mal de titres peuvent etre discutables, c’est souvent pas très abouti, un peu « half-baked » (After the ball, Winter Rose, Spin it On semblent avoir été faites à la va vite, pourtant y a de l’idée à chaque fois), ou carrément vain comme pas mal de petites choses des Wings (« Again and again and again »…). Un peu confus aussi, un peu brouillon, ça manque d’unité (que vient faire « Baby’s Request » là dedans ?).

      Mais pas un mauvais album, loin de là.

      Et surtout un rappel à l’ordre bien vu et bienvenu dans le ton « rock » qui est le sien, comme c’est souvent le cas chez lui quand il est un peu paumé ou « au bout d’un cycle » de dix ans en général (Album blanc des Beatles en 68, BTTe en 79, mais aussi CCCP en 88, mais aussi Run Devil Run en 99…).

      Pour le coup, j’attends ardemment une réédition qui en dépoussiérerait le son.

    • #109516
      4JB
      Participant

      Pour le coup, j’attends ardemment une réédition qui en dépoussiérerait le son.

      Ahem.
      Ne pas oublier que ‘Back to the Egg’ a, comme les autres, déjà été remasterisé en 1993 et que ça sonne très bien. Ni trop agressif, ni trop filtré, de l’excellent travail, fidèle, avec le petit + vu que les ingénieurs n’étaient plus soumis à la drastique contrainte du support vinyle : pas trop de basses, aigus à remonter artificiellement, etc.

      que vient faire « Baby’s Request » là dedans ?.

      Cette chanson, ici effectivement atypique, est digne de Paul McCartney, naturelle, inspirée et terriblement cool. Rien à voir avec ces Wings cherchant à se frayer un étroit chemin dans les tendances pop-rock du moment, il s’agit là ce pure intuition mélodique, parfaitement interprétée. Pour peu qu’on oublie le navrant son du synthé au solo.

    • #109517
      4JB
      Participant

      Pour les amateurs/trices de l’album, il en existe une version 4 discs (2013), complémentaire :

      Détails ici :

      https://www.discogs.com/fr/Wings-The-Complete-Back-To-The-Egg-Sessions/release/7169590

    • #109518
      4JB
      Participant

      Concernant les morceaux « rock » ou vaguement power pop du LP, on peut, pour se faire une idée comparative, écouter cette chanson publiée deux ans plus tôt :

      On y entend tout ce que McCartney cherche à réaliser en 1979, l’attaque frontale des guitares et de la voix, des mélodies simples et fortes, une rythmique sans failles.

      Avec le recul, qu’est-ce qui est le plus exaltant ?

    • #109519
      Julien Sassé
      Participant

      Je sais pas pourquoi mais on dirait que JB n’aime pas les Beatles ou leurs chanteurs alors pourquoi toujours des commentaires négatifs…. Sur tous les albums qui que soit l’artiste il y a du bon et du moins bon…. alors oui Paul en solo je dis pas que tous les albums sont bons mais deux trois chansons ressortent dans chaque album je trouve…..

    • #109521
      4JB
      Participant

      Paul en solo je dis pas que tous les albums sont bons mais deux trois chansons ressortent dans chaque album je trouve…..

      C’est peu.
      Mais bon.
      In ‘Back To The Egg’, lesquelles sont (ou seraient) à, hum, ressortir ?

    • #109522
      Flowers
      Participant

      Avec le recul, qu’est-ce qui est le plus exaltant ?

      bah…heu…Macca.
      Sans problème.
      Non mais franchement, OU est la moindre trace mélodie dans ce morceau ? qui, en effet, dépote, mais ça ne fait pas tout…
      C’est exaltant sur le moment, mais ça s’épuise vite.
      C’est fatigant en fait.

      Tiens, je reprendrai bien un thé à la camomille moi…

    • #109523
      Flowers
      Participant

      In ‘Back To The Egg’, lesquelles sont (ou seraient) à, hum, ressortir ?

      Allez, mon tiercé dans le désordre ou pas :

      – Old Siam Sir
      – Arrow Through Me
      – So Glad To See You Here

    • #109525
      Flowers
      Participant

      Baby’s Request oui c’est vraiment du bon McCartney. Mais justement (et ça peut faire l’objet d’un topic) le fait qu’elle soit placée DANS cet album, eh bien je suis toujours un peu passée a coté.
      Un peu comme si « l’esprit » de l’album m’empechait de la savourer pour ce qu’elle est, c’est très curieux.
      Non pas que je ne l’aime pas, car c’est objectivement un très bon titre, mais je passe a coté, ça me glisse dessus comme sur les plumes d’un canard.
      Je n’y pense jamais pour un éventuel « Best of » de la carrière du Mac.
      A tort, probablement.

    • #109527
      4JB
      Participant

      Non mais franchement, OU est la moindre trace mélodie dans ce morceau ? qui, en effet, dépote, mais ça ne fait pas tout…
      C’est exaltant sur le moment, mais ça s’épuise vite.

      Ce qu’il ya de marrant, c’est que le titre a été « composé » pour pallier à l’absence de soundchecks dont souffrait alors le groupe, qui enchaînait les première parties de groupes plus -hum- gros qu’eux, genre Kansas.
      Alors, on y entend d’abord une seule guitare, puis la deuxième, la batterie, la voix, puis l’ensemble.
      Il ne s’agit donc pas, du tout, d’une « grande chanson ». Par contre, c’est du réel, du vécu, un groupe de rock’n’roll qui y va, à sa manière.
      Inutile de rappeler que, à la même période, vers 76-77, les Wings remplissaient les grandes salles.
      ‘Back to the Egg’ se voulait comme une espèce de retour aux sources, un groupe qui repartait sur la route. Il s’agissait d’un concept, abandonné, sans un seul pic de vécu comme ‘Hello There’, qui a une vraie histoire. Et du mordant.

    • #109530

      Avec le recul, qu’est-ce qui est le plus exaltant ?

      bah…heu…Macca.
      Sans problème.
      Non mais franchement, OU est la moindre trace mélodie dans ce morceau ? qui, en effet, dépote, mais ça ne fait pas tout…
      C’est exaltant sur le moment, mais ça s’épuise vite.
      C’est fatigant en fait.

      Tiens, je reprendrai bien un thé à la camomille moi…

      Oui.

    • #109531

      Alors, ce débat, c’est toujours pareil. On l’a déjà eu quelques fois.
      JB considère l’album à sa sortie et moi quand je l’écoute.
      Paul était à la ramasse, à la remorque d’autres groupes, OK. Ce n’était pas le cas avec les Beatles, OK.
      Moi je prends l’album plus tard et je l’écoute, j’y entends de bonnes choses.
      Question de point de vue.
      Back to the Egg : bon album, mais pas album historique (si ce n’est pour les Wings : c’est le dernier… qui a dit « Tant mieux »?)

      Plutôt qu’une camomille, avez-vous goûté le « RockStar Rescue » d’Angie McCartney?

    • #109533
      4JB
      Participant

      JB considère l’album à sa sortie et moi quand je l’écoute.

      Euh… Le principe est, là, de prendre du recul, voir ce qu’il en reste.
      Qu’en reste t-il ?
      Quelle a été son empreinte ?

      On pourrait évoquer le Rockestra Theme, utilisé plus d’une fois, ou ‘Baby’s Request’ que McCartney a réenregitrsé il n’y a pas si longtemps.

      Le reste ?

    • #109535
      Flowers
      Participant

      Qu’en reste t-il ?
      Quelle a été son empreinte ?

      Pas grand chose il faut le reconnaitre : c’est un exercice isolé.
      Si ce n’est que McCartney n’a jamais caché qu’il aimait beaucoup « Arrow Through Me », qu’on retrouve d’ailleurs sur le Pure Machin Chose, et placé juste avant un autre de ses favoris personnels, « Every Night ».

      Encore une fois ce qui me frappe c’est l’opportunisme brillant dont fait preuve McCartney avec cet album, il saisit la balle au bond car on est bien dans « l’esprit de la scene rock » de cette très brève période 78-79 (qui voit fleurir Blondie / My Sharona / Pretenders, voire The Clash) car la new wave pointe le bout de son nez et va tout submerger dès 1980-81. Donc la « fenetre de tir » etait très courte elle allait vite se refermer. C’était bien vu. C’est en tous cas comme ça que je le perçois…

      On peut aussi comprendre que le « public » ait été un peu décontenancé : Non seulement il n’y a pas de hit fort (si tant est que la présence d’un hit garantisse la qualité d’un album ce qui reste a prouver), mais l’esprit de l’album est assez éloigné du ton « middle of the road » habituel des Wings, et ça a du en déstabiliser plus d’un. Et en ce sens, c’est une prise de risque, ce qui est tout à l’honneur de son auteur…

    • #109536
      ALLIGATOR
      Participant

      Une de ses galettes où sa voix ne se travestit pas sur les trottoirs de la prod,après,libre à chacun de savoir pourquoi il entre dans la cremerie Pauloesque…
      Solo de gratte,basse ou batterie?
      Change d’adresse mon ami,ici le micro est roi.
      Vous l’aurez compris,cet album reste dans ma besace,à contrario Press to Play,Driving Rain,Red Rose Speedway ou Vie Sauvage restent les vilains petits canards.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #109546
      4JB
      Participant

      Ah oui, elle est mignonne celle-là, McCartney est clairement plus à l’aise sur les terres de Stevie Wonder que sur celles squattées par les Records, les Rich Kids, Undertones, Squeeze, Motors, Buzzcocks & Co.

      Bien sûr, beaucoup d’admirateurs/trices du Sir entendent d’une bonne oreille leur héros retournant s’encanailler dans la rue des guitares.
      Mais…

      ..
      .

    • #109604
      Flowers
      Participant

      mais..mais…j’oubliais le très bon « We’re Open Tonight » !
      Sans chichi, belle voix. Comme une évidence, ça tombe là, pof, impec… rien à dire, du bon McCartney (pour ma part hein :-))

    • #109611
      Thierry Recher
      Participant

      Mon Wings préféré.
      Peut-être justement parce que le son est moins « Wings ». Ce son qui a pu desservir l’album aux yeux de certains mais qui, pour moi, l’isole un peu dans la discographie de McCartney. Plus tout à fait du Wings, pas encore franchement du McCartney solo.

      On en a déjà parlé, il y a une sécheresse dans cet album, quelque chose de brut – je n’ai pas dit brutal – qui me capte complètement.
      « After the ball/Million miles », par exemple, est sans fioriture, va à l’essentiel.
      « We’re open tonight » et sa superbe reprise dans « So glad to see you there » aussi.

      C’est l’album des Wings que je réécoute le plus souvent, sans pour autant l’opposer à d’autres (j’aime beaucoup « London town », pourtant plus « chiadé »).

      Mention spéciale à « To you », au chant habité. McCartney se lâche tout en cherchant sans doute à coller à une époque, certes; mais je me fous un peu, et de ses motivations, et de savoir s’il y a réussi ou pas.
      Pourquoi un artiste sort telle ou telle oeuvre, c’est évidemment intéressant.
      Mais musicalement, cet album m’a toujours euphorisé, et c’est ce qui compte le plus pour moi.

    • #109613
      Flowers
      Participant

      il y a une sécheresse dans cet album, quelque chose de brut – je n’ai pas dit brutal – qui me capte complètement.

      oui et c’est bien ce qui a mon avis lui permet de traverser le temps, meme s’il est dans le ton de l’époque. Au fond une vraie prise de risque (que Macca tente de limiter par la brochette d’invités comme Townsend) car on n’est pas du tout dans la veine traditionnelle des Wings, d’ou une certaine incompréhension et l’échec commercial. Quand Macca sort des sentiers battus, il a tendance a perdre ses troupes et ce n’est pas le seul dans ce cas.
      Un album qui a ses insuffisances mais qui mérite d’etre réévalué je pense, meme si en effet l’image des Wings se brouillait, ou iraient-ils après ?
      Je reste toujours assez surpris de la sévérité des critiques de l’époque (Rollingstone en tete), car le choix des singles n’avait rien de désohonorant (rappel : Old Siam Sir, Getting Closer, Arrow Through Me, Rockestra Theme) meme si on se demande bien ce qu’une salamandre vient faire dans un titre aussi saignant, sacré Macca va, toujours le meme…:-)

    • #109615
      Flowers
      Participant

      C’est curieux je regardais sur Amazon, le « marché » de cet album est complètement asséché…on ne le trouve plus qu’à des prix prohibitifs, la version 93…va encore falloir que je passe chez Gibert Jeune voir les occases !

    • #109726
      fabfour22
      Participant

      « Back To The Egg » tout comme « Venus and Mars  » sont des albums que je redécouvre avec plaisir aujourd’hui.
      Notre perception évolue dans un sens ou dans un autre. Ce ne sont pas des albums majeurs de Maca maisça fait du bien quand même.
      After The Ball suivi de Milion Miles et un régal (entre autres)

    • #109727
      4JB
      Participant

      @Flowers : on le trouve pour 20€ via discogs :
      https://www.discogs.com/sell/release/1249587?ev=rb

      Et, pour $15, un mignon vinyl replica :
      http://cdminilp.com/view.php?id=113336

      • #109728
        Flowers
        Participant

        ah merci c’est top !

    • #110198
      4JB
      Participant

      Comme le relève Flowers un peu plus haut, ‘Arrow Through Me’ a été choisi par le Mc pour figurer dans le quadruple ‘Pure McCartney’. Autre sélection, le si mignon ‘Baby’s Request’ et basta. Les titres « rock » ou vaguement new wave, voire power pop, n’ont pas été retenus par le maître d’œuvre.
      Sans vouloir tomber dans la pinaillade en pyjama « goûts et couleurs », on peut considérer que Sir Paul n’a pas la plus haute estime pour ‘Old Siam Sir’ ou ‘Getting Closer’, qui furent pourtant les singles extraits de ‘Back To The Egg’.

    • #110205
      Matthieu
      Participant

      A vrai dire, je l’ai beaucoup écouté quand je l’ai acquis, ce disque, au moins 10-12 ans maintenant, mais il n’est pas souvent revenu sur la platine, les chansons ne passent pas l’épreuve du temps. McCartney l’a un peu défendu sur scène lors du UK Tour 1979, mais plus jamais par la suite.
      Mention passable, peut mieux faire.
      Reste ce Baby’s Request, efficacement ressorti des cartons au moment de ‘Kisses On The Bottom’.

    • #110239
      4JB
      Participant

      Passé le réussi ‘Reception’ en guise d’amuse-gueule, nous échouons sur ‘Getting Closer’, où le line-up tout frais des Wings se la joue « moderne » : du tout petit pop-rock qui, soyons honnêtes, passerait bien aujourd’hui entre deux plages AOR d’une quelconque radio nostalgia.
      Il va sans dire que, si l’on ne retient de 1979 qu’une poignée de cacahuètes mainstream, ‘Back To The Egg’ ressemble à un disque de rock. Par contre, si on pioche plus profond, on comprend que ce dernier effort des Wings était mort-né.

      A l’exception de ‘Arrow Through Me’ et ‘Baby’s Request’, d’une toute autre envergure.

      • #110254
        Flowers
        Participant

        J’ajouterais quand meme « So Glad To See You Here » qui fait toujours son petit effet je trouve. Et la vraie grace de « We’re open tonight » qui a une certaine évidence.

    • #110252
      Ben-Polmac
      Participant

      Comme l’écrit Olivier, je peux analyser ce disque suivant mon contexte strictement personnel. A savoir pas à sa sortie (en 1979, je ne connaissais de McCartney que Goodnight Tonight (que j’aimais beaucoup) mais une poignée d’années plus tard.
      En 2017, ce n’est pas un album qui a beaucoup tourné chez moi. Il y a pourtant quelques bonnes choses dans ce disque. Les deux morceaux réalisés en compagnie des musicos haut gradés du rock s’écoutent non sans plaisir. Sans chercher à les comparer à quoi que ce soit, j’y aime l’énergie présente au côté d’une mélodie bien réelle.
      Ensuite, qu’en retenir de ce BTTE?
      Arrow through me que j’ai de suite apprécié et que j’aime encore écouter. Sans vraiment avoir cherché pourquoi. C’est du plaisir brut, sans explication.
      Winter rose qui, débarrassé de sa 2e partie parfaitement plate et sans saveur (horrible ?), offre une belle émotion.
      Le reste va du agréable (Getting closer, Old siam Sir) au franchement ennuyeux (Again and again and again, To you, After the ball / Million miles).
      Baby’s request m’a également toujours ennuyé jusqu’à sa réinterprétation pour l’album jazzy de Paul, où là, j’ai pu enfin l’apprécier avec ce nouvel enregistrement. Il n’est jamais trop tard …

      Ben-Polmac

    • #110256
      Alf68
      Participant

      Comme un présage le dernier album des Wings finit de la même façon que le premier album : sans aucun tube commercial. Jusque là tous les autres disques avaient eu minimum un nº 1 aux USA et/ou en UK mais aussi dans bien d’autres pays.
      BACK TO THE EGG manque le coche commercial bien que cette raison là ne soit pas determinante pour lui donner status de très bon album…seulement il n’est l’est pas. Ni mauvais ni bon , pour moi il reste au milieu en demi- teinte.
      Pourtant on sent que Paul voulait faire quelque chose de different mais cela n’a pas suffit.
      Au fond à ce moment là de sa carrière je crois que les Wings étaient pour lui plus un fardeau dont il cherchait à s’en debarraser.
      Des bons titres malgré tout , il m’arrive de l’ecouter de temps en temps plus par un coté affectif qu’autre chose.

    • #110259
      4JB
      Participant

      Flowers fait allusion à ‘Spin It On’, qui fut également la face B du single ‘Old Siam Sir’. Il s’agit là d’une tentative des Wings de coller à la face énervée de la new wave, juste après la cravache punk.
      Pour paraphraser Alf68, « ce n’est ni bon ni mauvais ». On peut admirer la vélocité du groupe remodelé, apprécier les racines rockab’ du riff, la bonne tenue de l’ensemble.
      Evidemment, il ne faut pas comparer avec, sources et tendances analogues, les travaux des Cramps à la même période.
      Dommage que McCartney n’ait pas eu l’idée de composer une chanson pour cimenter ‘Spin It On’.
      Il tentera un exercice analogue 7 ans plus tard, ‘Angry’.

Vous lisez 28 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !