Pourquoi Apple Records a t-il capoté ?

Ce sujet a 21 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 6 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #110260

    4JB
    Participant

    Apple Records était un département d’Apple Corps. Outre, bien sûr les Beatles, le label signa de nombreux artistes.
    Il faut se souvenir que, entre 1968 et 1975, le marché du disque était des plus florissants.
    Bon, Apple Corps a été, dans un premier temps, mal géré, on se souvient de la déconfiture des sections mode, ou électronique.
    Toutefois, jusqu’en 1975, les nouveautés de John, George et Ringo étaient toujours publiés sur Apple Records (Macca avait conclu un deal avec Capitol, le dernier 45 tours Apple -hors curiosités exotiques- des Wings date d’octobre 1974).

    Oui mais.

    Pas de nouvelles signatures, le dernier album Apple, hors ex-Fabs, est ‘Ass’ de Badfinger, paru, selon les régions, entre fin 73 et début 74.
    Comment se fait-il que, alors que les disques se vendaient comme des petits pains, que les nouveaux talents trouvaient rapidement public, Apple Records mit la clé sous le paillasson ?

    Note : il est là affaire de Apple Records (Apple Disques, en français), pas de Apple Corps. (voir plus haut).

  • #110264

    Clive LD
    Admin bbPress

    Pour le projet « Apple » en soit j’ai bien une idée : c’était simplement un « dé-placement financier », comprenez un placement financier destiné à faire perdre des sous aux Fab….
    pour Apple Records peut être que c’était simplement un héritage « psychologique » trop dur à porter pour les Beatles…. un trait d’union qui se devait de disparaître….

  • #110271

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour à tous!,

    Voilà un dossier complexe. La fin d’Apple Records me semble relier à plusieurs facteurs: 1- La poursuite de Paul pour dissoudre les Beatles, 2- une autre contre Allen Klein comme gérant du groupe et dirigeant de Apple Corps, 3- la fin du contrat signé en 1969 liant les Beatles à EMI et Capitol, ce qui entraîna le désintérêt des ex-Beatles pour la poursuite de l’aventure Apple. Avec la disparition du logo Apple sur les disques, ceux-ci continuaient d’être publiés via Parlophone ou Capitol.

    Restait la gestion des enregistrements Apple (Mary Hopkin, Badfinger, etc., des éditions, etc, que les 4 membres, malgré tout actionnaires de cette petite compagnie plus ou moins moribonde, confièrent au loyal Neil Aspinall. Bref, l’affaire d’un petit bureau avec une secrétaire. Cela dura quelques années jusqu’à l’arrivée du CD qui suscita l’intérêt de EMI pour publier les chansons des Beatles sous ce nouveau format. Dès ce moment, les Beatles décidèrent de relancer Apple.

    C’est grosso modo ce qui serait arrivé…je pense.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110272

    4JB
    Participant

    Il y a quand même des curiosités.
    L’album ‘Abbey Road’ est réédité en 1984, un vinyle Apple. Trois ans plus tard, la version CD se fait sur Parlophone, sans mention Apple :

    Le CD, réédité en 1992 sous même référence (Europe), voit le timide retour de la pomme :

  • #110277

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    Justement, le retour du logo Apple (Pomme) sur les CD est dû aux représentations de la compagnie des Beatles auprès de EMI suite à la parution de la première édition CD de 1987. Il n’était pas question de retirer les CD des magasins mais de faire la modification pour les éditions ultérieures.

    La sortie du catalogue des Beatles en CD chez EMI a nécessité la conclusion d’un nouveau contrat entre la maison de disque et EMI. Cette entente a d’ailleurs permis aux Beatles de reprendre le contrôle total sur la publication de leurs enregistrements. Depuis ce temps, aucun disque Beatles n’est publié sans l’approbation du groupe. Ce qui n’était pas le cas avant (Rappelez toutes ces compilations des années 70 et 80).

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110303

    4JB
    Participant

    On peut se poser une question : est-ce que Apple Records existe encore ?
    Apple Corps Limited, oui, mais Apple Records ?

  • #110307

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4 JB,

    Je pense que oui. Apple Records a rajouté à son catalogue la première compilation de Badfinger en 1996. D’autre part, la compilation Come and Get it et le coffret Fresh from Apple sont aussi des ajouts au catalogue. Mais pour l’essentiel, Apple Records gère et exploite son catalogue via son entente de distribution avec Universal Music. Je en crois pas que cette maison de disque ait maintenant des velléités de développement de nouveaux talents comme c’était le cas au début en 1968.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110309

    4JB
    Participant

    Bonjour 4 JB,

    Je pense que oui. Apple Records a rajouté à son catalogue la première compilation de Badfinger en 1996. (…)

    Bonjour Alain.

    Oui, en effet, Apple met sur le marché la compilation ‘The Best of Badfinger’ en 1995.
    Au Royaume-Uni, où elle est également publiée en double LP vinyle, on note que, sur l’étiquette, Apple Records n’y figure pas, contrairement à, par exemple, ‘Abbey Road’ :

    Sur la version CD britannique, idem, c’est Apple Corps qui est mentionné :


    Idem concernant la publication US, où est ajouté le logo Capitol :

  • #110313

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    Bonne remarque.

    Badfinger était sous contrat avec Apple et non EMI. EMI n’était que le distributeur. Dans le cas des Beatles, ce groupe était sous contrat avec EMI. L’utilisation du logo (Pomme) pour l’étiquette, par les Beatles, était le fruit d’une entente entre le groupe et EMI. La même chose était arrivée en 1967 avec les Beach Boys pour leur album Smiley Smile. Le groupe était sous contrat avec Capitol mais cette compagnie avait accepté de sortir cet album avec le logo de la nouvelle étiquette que le groupe avait créé (Brother Records). Mais pour eux, l’histoire n’aura duré que le temps de ce disque. La formation californienne a dû attendre un nouveau contrat de distribution avec Warner, je crois, pour pouvoir utiliser le logo de Brother Records.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110317

    4JB
    Participant

    Bon, sans vouloir, à la Columbo, miser sur les petits détails, on remarque quand même que, via le coffret ‘Fresh from Apple’ ou celui consacré à Harrison (The Apple Years), le logotype Apple Records n’y est employé qu’en tant qu’archive visuelle. Les mentions et crédits ne citent jamais Apple Records, mais uniquement Apple Corps Ltd.

    « Tout ça c’est du business », aurait-on tendance à dégager vite fait.

    Le business n’est pas virtuel, ce n’est ni une force de l’ombre ni une varia de type mafia. Il s’agit de contrats d’hommes à hommes.

  • #110321

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    Il serait donc possible qu’il y ait restructuration au sein de la compagnie Apple ces dernières années et que cela ait affecté la division Apple Records. Pourquoi pas?

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110322

    4JB
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    Il serait donc possible qu’il y ait restructuration au sein de la compagnie Apple ces dernières années et que cela ait affecté la division Apple Records. Pourquoi pas?

    Salut camarade,
    On en revient au basique : Apple Corps n’était pas un label dédié aux disques, mais une société qui, dès 1968, via le single ‘Hey Jude’ mit en avant Apple Records.
    En 1967 déjà, Apple était visible sur la pochette du double EP ‘Magical Mystery Tour’ :

    On pourrait aussi évoquer Apple Publishing, société d’édition qui signa des artistes dont les disques ne furent pas publiés par Apple Records.

  • #110328

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour 4JB!,

    En effet, on peut avancer sans se tromper qu’Apple trouve son origine en 1967. Plusieurs départements constituaient cette compagnie. Il y avait effectivement Apple Publishing, Records, Films, Electronics et même le fameux magasin qui ferma ses portes en 1968 à Londres.

  • #110330

    4JB
    Participant

    En 1995, le projet Anthology fut chapeauté par Apple. Mais, là non plus, nulle mention de Apple Records :

    Scans du coffret ‘Anthology 1’ (montage)

  • #110332

    4JB
    Participant

    En 1976, pour la promotion de la compilation ‘Blast From Your Past’, Apple Records réédite (en conservant le © original) la chanson ‘Oh My My’. La mention Apple Records y figure encore :

    Pour la dernière fois au Royaume Uni ?

  • #110428

    Smithers-Jones
    Participant

    Pour la petite histoire, la société Apple Corps existe depuis 1963 puisqu’elle s’appelait ‘The Beatles Limited’. Ils ont changé le nom de la société en décembre 1967, le 4, pour Apple Music Ltd (d’où le Apple de Magical Mystery Tour), puis pour Apple Corps Ltd le 9 février 1968.

  • #110429

    4JB
    Participant

    Pour la petite histoire, la société Apple Corps existe depuis 1963 puisqu’elle s’appelait ‘The Beatles Limited’. Ils ont changé le nom de la société en décembre 1967, le 4, pour Apple Music Ltd (d’où le Apple de Magical Mystery Tour), puis pour Apple Corps Ltd le 9 février 1968.

    Sait-on pour quelle raison la mention de ‘Apple Records’, hors images de type memorabilia, a disparu corps et bien ?

  • #114154

    4JB
    Participant

    Plus d’un an après, zéro réponse.
    &&&&&&&&&

    Tout le monde se moque bien de cette affaire de ‘Apple Records’, c’est devenu Apple Corps et basta. Pourvu qu’il y ait la pomme. Ainsi, la première publication deu BBC des fabs est –hum hum– un disque Apple.

    Allez, pour la bonne bouche, on remarquera que la dernière fois (sauf erreur) où, au Royaume-Uni en 1975, la mention ‘Apple Records’ figure sur une étiquette, il y manque un « s ». Ahlala… Par contre, EMI n’a pas perdu le sien.

    Dommage que le team Krasker-Hocquet ne soit plus là pour nous prodiguer leur brillant savoir.

  • #114158

    Pourquoi Apple Records a-t-il capoté?
    C’était une expérience communiste, alors, forcément…

    Le retour d’Apple, sans « records »…
    Je me demande si la guéguerre avec Apple (les ordis) n’a pas aussi un rapport avec cela : il fallait avant tout mettre sur le devant la marque « Apple »… c’est une idée, comme ça… Mais ça a rapporté gros aux Beatles, ça valait le coup de bien faire!

  • #114163

    4JB
    Participant

    Pourquoi Apple Records a-t-il capoté?
    C’était une expérience communiste, alors, forcément…

    Le retour d’Apple, sans « records »…
    Je me demande si la guéguerre avec Apple (les ordis) n’a pas aussi un rapport avec cela : il fallait avant tout mettre sur le devant la marque « Apple »… c’est une idée, comme ça… Mais ça a rapporté gros aux Beatles, ça valait le coup de bien faire!

    L’affrontement entre les deux Apple date de 1978.
    La branche ‘Apple Records’ (il y avait aussi Apple Films, Apple Publishing, Apple Electronics, etc.) semble s’évanouir dès 1976, ce qui est curieux, vu que le marché du disque était alors en plein essor.
    A noter que les les Beatles étaient alors officiellement séparés.

  • #114166

    Flowers
    Participant

    Toujours bien aimé le « S » fissuré de « BEATLES »…
    comme un triste clin d’oeil…

  • #114169

    4JB
    Participant

    Toujours bien aimé le « S » fissuré de « BEATLES »…
    comme un triste clin d’oeil…

    On remarque, pour en revenir à Apple Records, que la première édition CD de 1987 ne mentionne Apple nulle part :

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !