Personnalités qui apprécient (ou non) les Beatles

Ce sujet a 51 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 1 semaine et 6 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #111071

    4JB
    Participant

    Dans un récent hors-série Uncut / NME Gold qui lui est consacré, Paul Weller (The Jam, Style Council, solo) décrit ainsi les Beatles (extraits) : « Tout le monde pensait qu’ils allaient durer un an ou deux, personne n’imaginait que ça allait persister, rester. Aujourd’hui, les gens écoutent encore les Beatles, lisent des livres regardent films et photos. Quand j’en parle avec de jeunes membres des groupes actuels, ils les aiment toujours. Les Beatles ont inventé un paysage, ils ont changé le mien, je leur en serai éternellement reconnaissant ».

    Car oui, même si Quincy Jones (« Ils étaient les pires musiciens du monde ») ou Mark E. Smith (« Je n’ai jamais été imprégné par les Beatles et toute cette merde ») y vont de quelques bémols, les autres sont généralement très amateurs. Ci-dessous, quelques scans de Rock&Folk et 100% Rock (Dominique Grandfils, 1997) :


    Et, en bouquet final, l’impayable Goldman fusille à tout va :

    Bien sûr, il y en a d’autres, beaucoup d’autres.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 3 mois et 1 semaine par  4JB.
  • #111073

    unclejack
    Participant

    il est sympa ce Goldman

  • #111081

    4JB
    Participant

    Le regretté Lemmy était un vrai fan des fabs, qu’il a vu plusieurs fois sur scène, notamment à la Cavern. Concernant ce lieu, il aimait raconter cette anecdote : « Tout le monde savait que Brian Epstein était gay. Un soir, entre deux chansons, un gars de l’assistance crie « Lennon est un pédé ! ». Ce dernier dépose sa guitare, descend dans le public et vocifère « Qui a dit ça ? ». Le gars répond « C’est moi ! ». Lennon s’approche, lui file un coup de boule, le malheureux s’effondre. Lennon remonte sur scène : « Quelqu’un d’autre ? » Silence total. « Ok. Et maintenant, ‘Some Other Guy’. »


    Lemmy, avec la même basse Rickenbacker que McCartney utilise régulièrement dès la fin 1965 et, surtout, dès ‘Revolver’.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  4JB.
  • #111083

    unclejack
    Participant

    Le regretté Lemmy était un vrai fan des fabs, qu’il a vu plusieurs fois sur scène, notamment à la Cavern. Concernant ce lieu, il aimait raconter cette anecdote : « Tout le monde savait que Brian Epstein était gay. Un soir, entre deux chansons, un gars de l’assistance crie « Lennon est un pédé ! ». Ce dernier dépose sa guitare, descend dans le public et vocifère « Qui a dit ça ? ». Le gars répond « C’est moi ! ». Lennon s’approche, lui file un coup de boule, le malheureux s’effondre. Lennon remonte sur scène : « Quelqu’un d’autre ? » Silence total. « Ok. Et maintenant, ‘Some Other Guy’. »

    Pour Lemmy je savais qu’il était fan des Beatles mais j’ignorais cette anecdote, sans doute parce que je n’ai pas encore lu sa bio.
    Shame on me !

    D’autre part je suis tout-à-fait d’accord avec le regretté Tom Petty concernant la pub…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  unclejack.
  • #111087

    La pub, c’est Jackson mais aussi Ono.
    Je n’aime pas ça non plus mais ça a permis a pas mal de jeunes de découvrir quelques morceaux…

  • #111088

    Flowers
    Participant

    D’autre part je suis tout-à-fait d’accord avec le regretté Tom Petty concernant la pub…

    Les postures et la légende – tenace – d’un Lennon « anti-matérialiste » m’a toujours fait sourire et reste (largement) à vérifier.

  • #111089

    4JB
    Participant

    Ozzy Osbourne (Black Sabbath) est lui aussi tombé dans la marmite quand il était petit : « ‘She Loves You’ a changé ma vie. elle a eu un tel impact sur moi… Je me souviens exactement où j’étais. Je marchais sur Witton Road à Aston, j’avais un transistor bleu et quand cette chanson a surgi, j’ai su ce que je voulais faire de ma vie. C’était tellement nouveau que ça m’a donné un super feeling, je suis devenu fan des Beatles, ils étaient géniaux.Je leur dois ma carrière car ils m’ont donné envie de vouloir faire de la musique.« 

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  4JB.
  • #111097

    Macaaron
    Participant

    Si je ne me trompe pas, c’est aussi ‘she loves you’ qui a donné envie à Daniel balavoine de se lancer dans la musique.
    Ce dernier était d’ailleurs un grand fan des fab et avait pour habitude de se faire des « journées beatles », ce qui consiste à réécouter leurs albums pendant une journée entière.

  • #111098

    Flowers
    Participant

    Je me souviens bien de cette réflexion de Sting, il faut reconnaitre pas forcément injuste à ce stade de la carrière de Paulo, ou tout tombait encore tout cuit et sans trop se forcer, juste en montrant sa « brave face ». Hé oui ce besoin de reconnaissance qui était très présent, très collant, agaçant meme…on a oublié ça, mais Paulo s’est (enfin) débarrassé de son attitude parfois racoleuse, qui se calme nettement dès les années 90, un peu comme s’il n’avait plus rien a prouver. Et « Flaming Pie », un album sorti sans promotion appuyée, est un bon exemple.

    Il reste que Paulo avait dit dernièrement qu’un de ses albums préférés et qu’il aurait aimé faire était de…Sting ! (« Soul Cages » je crois mais je n’en suis pas complètement certain)

  • #111100

    4JB
    Participant

    Nick Mason (Pink Floyd) : « Ils étaient comme des dieux. Nous avons pu les voir au travail sur ‘Lovely Rita’, ils semblaient tous très cool, mais ils étaient dans une strate si éloignée de nous que nous nous sentions en dehors. La musique sonnait merveilleusement bien, incroyablement professionnelle … Il y avait peu ou pas de rigolade avec les Beatles. Nous nous sommes assis timidement dans la cabine pendant qu’ils évaluaient le mix en cours.« 

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  4JB.
  • #111108

    unclejack
    Participant

    Les postures et la légende – tenace – d’un Lennon « anti-matérialiste » m’a toujours fait sourire et reste (largement) à vérifier.

    Bah moi je pense que Tom Petty a raison quand il dit que Lennon n’a pas écrit « Revolution » pour vendre des baskets, mais bien sûr que John Lennon n’était pas un saint non plus, là on est d’accord…Faut dire que les pratiques commerciales ont bien changé ( et pas en bien je pense )

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  unclejack.
  • #111115

    4JB
    Participant

    Todd Rundgren : « Je me considère vraiment comme chanceux d’avoir été en âge de vivre la révolution musicale inspirée par les Beatles. Ils ne se contentaient pas de rester dans un style ou de travailler un genre à mort. Ils incorporaient constamment de nouvelles influences, George Martin y était pour beaucoup, je pense. »

    Avec son groupe Utopia, Todd a enregistré un album-hommage aux fabs avec des compositions originales « à la manière de ». Tout n’est pas renversant, mais il y a de bons moments :

  • #111122

    4JB
    Participant

    Sinon, bien sûr, il y a les « bof, j’aime pas trop« . Qui, ouf, s’expriment. Ainsi Arielle Dombasle et Nicolas Ker il y a moins d’un an pour Rock&Folk :

    Et c’est là que, et oui, deux chansons aussi ignobles qu’accrocheuses, signées -évidemment- McCartney jettent un froid. Avec le recul, subsiste cette question capitale : pourquoi le chant d’Ob-La-Di’ n’a t-il pas été confié à Ringo ?

  • #111124

    unclejack
    Participant

    Arielle n’y connait rien faut dire… « Yellow Submarine tout ça » ça veut rien dire puisque Yellow Submarine est une chanson tout-à-fait à part dans l’oeuvre des Beatles…
    Mais j’aime bien cette fille elle est dans son monde
    L’autre c’est le gars qui est venu chez Ruquier mort pété non ?
    Bon, il tient pas l’alcool
    et oserais-je le dire ? Bah moi j’aime bien « Obladi Oblada » et j’emmerde Nicolas Ker
    Et j’aime bien la Duvel aussi

  • #111126

    4JB
    Participant

    Philippe Bouvard, dans Le Figaro après le passage des Beatles à l’Olympia en janvier-février 1964 :
    « Imaginez quatre gringalets, le regard sournois, le geste égaré, tout en mèches et en incisives, habillés comme des garde-chasses et qui tiennent leurs guitares comme des arrosoirs« .

    Sinon, selon les gazettes d’alors, Jacques Martin aurait servi de guide d’un soir pour les bonnes adresses restau-bistrots de la capitale.

  • #111136

    4JB
    Participant

    Antoine, à propos de Sgt Pepper’s, en 1967 : « Depuis sa parution, je ne cesse de l’écouter chez moi ou en voiture sur un magnétophone à cassettes stéréophonique. Mes plages préférées sont ‘Lovely Rita’, la reprise de ‘Sgt Pepper’s’ et ‘A Day in the Life’. Ce disque fourmille d’inventions géniales ».

  • #111137

    Je n’ai pas toujours grand’chose à dire, mais j’adore vous lire (et écouter Obladi-Oblada) … continuez!

  • #111139

    J’ai écouté les extraits proposés par Amazon, pas mal du tout. Hélas, le CD est rare et (très) cher!

  • #111142

    unclejack
    Participant

    Je n’ai pas toujours grand’chose à dire, mais j’adore vous lire (et écouter Obladi-Oblada) … continuez!

    Ah non faut parler hein mon p’tit Tintin !!!

    la citation de Bouvard m’a fait rire j’avoue !

    mais quel con !!! ( ici un smiley qui rigole )

  • #111146

    Je n’ai pas toujours grand’chose à dire, mais j’adore vous lire (et écouter Obladi-Oblada) … continuez!

    Ah non faut parler hein mon p’tit Tintin !!!

    la citation de Bouvard m’a fait rire j’avoue !

    mais quel con !!! ( ici un smiley qui rigole )

    J’aime bien Bouvard, mais c’est un homme de l’ancien monde!

  • #111161

    4JB
    Participant

    Ray Davies (voir plus haut) sait très bien quelle est la valeur des Beatles, les Kinks et lui étaient en compétition durant les ’60s. Néanmoins, il se montre parfois, comme ici en 1966, plutôt incisif . Extraits (Disc and Music Echo) : « Yellow Submarine, C’est n’importe quoi, vraiment. Je me change les idées au piano et je joue des trucs comme ça. Je pense qu’ils savent que ce n’est pas bon. ‘Taxman’ ? Ça ressemble à un croisement entre les Who et Batman. C’est un peu limité, mais les Beatles surmontent ça par un double-tracking sexy.« .
    Ray avait vu juste : ‘Taxman’ se réfère au ‘Batman Theme’ et à la mouvance mod de 1966, représentée par (entre autres) les Who.
    C’est là que ça devient intéressant.

  • #111163

    4JB
    Participant

    Hum, hem,
    ahem,
    L’homme libre est en droit d’apprécier ‘Ob-la-Di…’, voire d’y entendre -toussotements feutrés- du ska.
    Pourquoi pas. Même si c’est un mythe, il suffit d’écouter les disques de ska et de rocksteady d’alors.
    Ah ça, c’est autre chose. Passons.
    Maintenant, il s’agit aussi d’entendre les Royal Guardsmen et ‘Airplane Song’ (1967) pour savoir d’où ça vient.

    Même si les vieux gardiens du vieux mythe s’accrocheront, toujours et encore, à ce qu’ils ont entendu dire. Parce que, voyez-vous, Jimmy Scott-Emuakpor a tenté de prouver que les Beatles l’avaient copié. Or, cet homme n’est nullement jamaïcain, rien à voir non plus avec les Guardsmen (de Floride), il est Nigérien.

    Bon.
    Chacun est libre de se raconter ses histoires, de modeler ses mythes en piochant ou bon lui semble, il n’empêche que, au royaume des fake news, faire étal de faits réels n’est pas forcément motif à la crucifixion.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par  4JB.
  • #111170

    Matthieu
    Participant

    Ah oui, je l’avais déjà entendue celle-là ! Les deux premiers vers du couplet, c’est flagrant.

  • #111172

    4JB
    Participant

    Robert Fripp (King Ceimson) : « Quand j’ai entendu ‘A Day In The Life’ des Beatles pour la première fois, ça m’a terrifié. J’étais sur le point d’entrer à  l’université, mais leur musique a modifié mon chemin, ma vie a pris une direction différente : je suis devenu musicien professionnel. »

  • #111181

    4JB
    Participant

    Pete Townshend (The Who) : « Les Beatles n’ont pas grandi, ils ont arrêté de faire des disques à un moment où ce qu’ils faisaient était incroyablement intéressant et potentiellement très, très mature. En tant qu’artistes solo, évidemment, mais bon, en tant que groupe, ils ont arrêté. Pourtant, il y a quelque chose d’universel à propos de cette musique et de l’attrait des Beatles qui va continuer longtemps, bien qu’ils ne soient plus là. Parce qu’ils étaient animés par une vraie passion, qui est toujours évidente. « 

  • #111183

    Ah oui, je l’avais déjà entendue celle-là ! Les deux premiers vers du couplet, c’est flagrant.

    Oui, oui, je sais et cette découverte m’a quasi traumatisé, mais j’aime bien le résultat quand-même.

  • #111185

    Pete Townshend (The Who) : « Les Beatles n’ont pas grandi, ils ont arrêté de faire des disques à un moment où ce qu’ils faisaient était incroyablement intéressant et potentiellement très, très mature. En tant qu’artistes solo, évidemment, mais bon, en tant que groupe, ils ont arrêté. Pourtant, il y a quelque chose d’universel à propos de cette musique et de l’attrait des Beatles qui va continuer longtemps, bien qu’ils ne soient plus là. Parce qu’ils étaient animés par une vraie passion, qui est toujours évidente. «

    Magnifique. Mais un sommet est toujours suivi d’une descente, c’est comme ça.

  • #111200

    4JB
    Participant

    Il y a près d’un demi-siècle, Liam Gallagher semblait persuadé qu’Oasis allait devenir aussi énorme que les Beatles, voire mieux. Bien essayé.
    Liam Gallagher, devenu plus raisonnable en 2012 : « Je ne prétendrais pas que Lennon est meilleur compositeur que McCartney, je dirais qu’ils sont tous les deux différents. Mais je préfère les trucs de Lennon parce que c’est un peu plus beau, c’est plus cinglé. »

  • #111207

    Smithers-Jones
    Participant

    J’ai écouté les extraits proposés par Amazon, pas mal du tout. Hélas, le CD est rare et (très) cher!

    L’album est réussi. Un peu à l’image du premier Rutles.

    Sans cela Todd avait aussi enregistré sous son nom avec les musiciens d’Utopia, des versions quasiment à l’identique de Rain et Strawberry Fields Forever sur l’album Faithful de 1976 sur lequel on retrouve une version convaincante de Good Vibrations qui était sortie en single, « Most Likely You Go Your Way And I’ll Go Mine » de Dylan, une reprise des Yardbirds et une autre d’Hendrix.

    null

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 4 semaines par  Smithers-Jones.
  • #111236

    4JB
    Participant

    L’album est réussi. Un peu à l’image du premier Rutles.

    Sans cela Todd avait aussi enregistré sous son nom avec les musiciens d’Utopia, des versions quasiment à l’identique de Rain et Strawberry Fields Forever sur l’album Faithful de 1976 sur lequel on retrouve une version convaincante de Good Vibrations qui était sortie en single, « Most Likely You Go Your Way And I’ll Go Mine » de Dylan, une reprise des Yardbirds et une autre d’Hendrix.

    null

    On peut noter que, peu avant ‘Faithful’. Rundgren avait attaqué assez vertement Lennon, des propos acerbes, publiés dans le MM, où Todd, en résumé, traitait l’ex-Beatle de révolutionnaire bidon. Interpellé, John avait répondu en déclarant, avant de régler ses comptes, apprécier Todd Rundgren, même ‘I Saw the Light’ qu’il estimait, allez savoir pourquoi, être de veine analogue à ‘There’s A Place’.

    Pour en revenir à ‘Faithful’, le LP original est fort d’une face A composée uniquement de reprises ’60s, tandis que la B, malgré quelques minuscules pointes, est totalement du Rundgren ’70s, plus proche, sous certains angles, des constructions harmoniques du Philly Sound que de la vague psyché-pop dont sont issus les Nazz.

    Les Nazz ?

    https://en.wikipedia.org/wiki/Nazz

  • #111239

    Smithers-Jones
    Participant

    Todd avait aussi réglé ses comptes avec George après avoir repris la production de Straight Up de Badfinger que l’ex-Beatle avait abandonnée pour cause de Bangladesh.

    Sans cela, bel hommage de Gilmour :
    “I really wish I had been in the Beatles,” Gilmour reveals in the Mojo interview. “[They] taught me how to play guitar; I learnt everything. The bass parts, the lead, the rhythm, everything. They were fantastic.” David Gilmour.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par  Smithers-Jones.
  • #111242

    los paranoias
    Participant

  • #111245

    4JB
    Participant

    Cerrone, grand timonier de la disco : « Je n’ai jamais été Beatles, trop pop. La pop, même quand elle est très bien faite, je trouve ça facile. D’ailleurs, quand je bossais avec des musicos archi-Beatles, ça ne marchait jamais. »

  • #111251

    los paranoias
    Participant

    Je n’ai jamais été Cerrone. Trop modeste pour moi.

  • #111252

    los paranoias
    Participant

    Cerrone ou Leonard Bernstein, qui cite plusieurs fois les Beatles parmi les grandes œuvres du siècle dernier ?
    J’ai choisi !

  • #111253

    Flowers
    Participant

    Cerrone, grand timonier de la disco : « Je n’ai jamais été Beatles, trop pop. La pop, même quand elle est très bien faite, je trouve ça facile. D’ailleurs, quand je bossais avec des musicos archi-Beatles, ça ne marchait jamais. »

    Il a un petit coté « Ringo Starr 1968″… Mais à la différence de ce dernier – et n’en déplaise aux esprits chagrins – on ne parlera plus de Cerrone dans 50 ans…

  • #111255

    4JB
    Participant

    Guillaume Canet :  » Je connaissais les Beatles par mes parents, on les écoutait beaucoup à la maison, j’adorais. Le premier album que j’ai acheté est ‘Imagine’ de Lennon, c’était logique, et je suis devenu un immense fan, j’avais dessiné sa tête, en énorme, dans ma chambre. Je n’ai jamais compris l’opposition Beatles-Stones, j’ai vu plein de documentaires, on voyait à quel point ils étaient potes. »

  • #111256

    4JB
    Participant

    Quelques années plus tard, Todd Rundgren a déposé une lecture de ‘While My Guitar Gently Weeps’ du plus bel effet :

    40’000 x hélas, cet homme, comme d’autres, en a été réduit à figurer au programme du… All Starr Band de Ringo ! Trop moche, telle déchéance fait figure d’échec, de renoncement ou de plan pourri.

    Get out.

  • #111380

    4JB
    Participant

    Charlotte a pourtant été gâtée avec les doubles rouge et bleu : les chansons sont présentées par ordre chronologique, il y a là, si ce n’est une sélection pointue, un respect quant au déroulement de l’aventure.

    « On s’en fiche ! », pourrait clamer l’amateur/trice de ‘Pure McCartney’, heureux du brassage, se fichant bien des sources 1974 ou du paysage de 2005.

    Pourtant, le découpage 1962-66 / 1967-70 a été apprécié, il l’est toujours, on ne compte plus les rééditions.

  • #111419

    clement
    Participant

    Phil Anselmo (pantera jusqu’au tragique et lache assasinat de dimebag darrel) puis DOWN et divers projets a trés souvent déclaré son amour pour les fabs, en revanche il a déclaré a loudwire qu’il ne comprenait pas ce qu’OCTOPUSS GARDEN foutait au milieu d’ABBEY ROAD qu’il considere comme un chef-d’oeuvre

    phil anselmo

  • #111421

    4JB
    Participant

    Phil Anselmo (pantera jusqu’au tragique et lache assasinat de dimebag darrel) puis DOWN et divers projets a trés souvent déclaré son amour pour les fabs, en revanche il a déclaré a loudwire qu’il ne comprenait pas ce qu’OCTOPUSS GARDEN foutait au milieu d’ABBEY ROAD qu’il considere comme un chef-d’oeuvre

    Ahlalalalalalala.
    Sur les deux premiers LPs. « la chanson de Ringo » passe bien, c’est simple et alerte. Passé ‘A Hard Day’s Night’ (sans ringolade dessus, trêve bienvenue), ce sera à chaque fois le cauchemar, tonton qui tient à en pousser une on dirait.
    Revolver est brisé dans son élan, Abbey Road s’écrase avant que, ouf, John Lennon remette les pendules à la bonne heure.
    Grrrr.

  • #111423

    Flowers
    Participant

    « J’ai découvert le groupe à l’age ou l’album rouge et l’album bleu sont sortis… »…heu…allons bon Charlotte…tu es née en juillet 71, les rouge et bleu sont sortis en avril 73, tu me semblais bien jeune…

  • #111425

    Flowers
    Participant

    Phil Anselmo (pantera jusqu’au tragique et lache assasinat de dimebag darrel) puis DOWN et divers projets a trés souvent déclaré son amour pour les fabs, en revanche il a déclaré a loudwire qu’il ne comprenait pas ce qu’OCTOPUSS GARDEN foutait au milieu d’ABBEY ROAD qu’il considere comme un chef-d’oeuvre

    Ahlalalalalalala.
    Sur les deux premiers LPs. « la chanson de Ringo » passe bien, c’est simple et alerte. Passé ‘A Hard Day’s Night’ (sans ringolade dessus, trêve bienvenue), ce sera à chaque fois le cauchemar, tonton qui tient à en pousser une on dirait.
    Revolver est brisé dans son élan, Abbey Road s’écrase avant que, ouf, John Lennon remette les pendules à la bonne heure.
    Grrrr.

    …et le fait est que ces dernières années, quand il arrive aux radios de diffuser un titre des Beatles, « Octopus Garden » est un chouchou, il ressort souvent ! plus souvent que Come Together ou Here Comes The Sun, au final…juste une impression…va comprendre…Something on ne l’entend plus jamais…quant aux autres titres, laisse tomber…

  • #111436

    Matthieu
    Participant

    Revolver est brisé dans son élan

    Un des grands mystères de l’humanité.
    Et puis ce ‘Yellow Submarine’ à sacrément été mis en avant, car, en plus de plomber le fabuleux LP, il formait un 45t double face À avec Eleanor Rigby!

    Allez on imagine:
    -‘Rain’ au lieu de ‘Yellow Submarine’ sur ‘Revolver’
    – un seul 45t normal ‘Paperback Writer’/’Yellow Submarine’

    Avantages :
    – pas de doublons
    – une face B ratée ça se pardonne et ça s’oublie

  • #111442

    Mais Yellow Submarine est insubmersible!

  • #111479

    4JB
    Participant

    Joey, homme de qualité (il est intelligent, talentueux et pas dupe), donne son avis en 2001 :

    On constate encore une fois les ravages occasionnés par ‘Yellow Submarine’, une création en or massif pour, en France, Maurice Chevalier, les Compagnons de la Chanson, là où le sous-marin vira du jaune au vert.

    Avant que Lennon, passé 1971, ne devienne encore plus ‘musak’ que le Mc, en clairement moins efficace, ce sont bel et bien les quelques tubes popu de Sir Paul qui, au sein des Beatles, imprimés en quadrichromie sous étiquette ‘Variété pour Tous’ aujourd’hui encore perdurent. Bon, tout le monde s’en fout, le corps à 4 membres a été incinéré il y a bientôt un 1/2 sècle. L’antithèse du crucial.

  • #111480

    4JB
    Participant

    La dernière phrase de J. Starr rappelle Lennon ! Oui, concernant le plagiat Harrison de ‘My Sweet Lord’, il avait noté que George aurait du un peu mieux camoufler ses emprunts…

  • #111489

    Anthony
    Participant

    Bordel on ne dira jamais à quel point cette chanson a été une erreur. COMMENT à une époque où les Stones faisaient ce qu’ils faisaient, qu’il y avait les Kinks et les Who, les Beatles ont pu se dire « ouais on va enregistrer ça! » ???

    A la rigueur, s’il n’y avait pas eu Yellow Submarine, j’aurais fermé les yeux sur Maxwell.

    Tiens, une question qui me paraît intéressante: si Yellow Submarine avait eu des paroles totalement différentes, du style poétiques, ou douces-amères, ou sarcastique (des vraies paroles!), et avec les mêmes arrangement et les mêmes voix, serait-elle acceptée voire estimée par ceux qui, telle qu’elle existe, sont prêts à la foutre à la poubelle?

  • #111519

    4JB
    Participant

    Tom Petty à propos des early Beatles : « En 1964, ils font la musique qu’ils ont choisie, qu’ils ont écrite. Ils ont l’air d’être bons amis et de prendre du plaisir. Ils étaient alors si géniaux que personne ne semblait pouvoir atteindre leur niveau. Mais, dès que les Stones se sont imposés, c’était comme « oui, ça peut être atteint« .

  • #111522

    4JB
    Participant

    Graham Nash évoque Sgt Pepper’s : « Brian Epstein m’a donné l’album avant sa publication, ça a changé ma vie. Parce qu’on pouvait créer un voyage émotionnel, avec des chansons se mêlant les unes autres, plutôt qu’un assemblage de 45 tours faces A et B. Je n’avais jamais rien entendu d’aussi beau ».

  • #111946

    Smithers-Jones
    Participant

  • #111949

    4JB
    Participant

    Les trois géants de l’expression française (mode grand-papa) ont eux aussi, en 1969, fait part de leurs impressions :

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !