Paul McCartney : Daumier's law (1988-1992)

Ce sujet a 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Flowers, il y a 7 mois et 4 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #111198

    Flowers
    Participant

    Daumier’s Law
    Entre deux concerts et deux albums, Paulo réalise la B.O. purement expérimentale de ce superbe dessin animé réalisé par Geoff Dunbar sorti en 1992.Le film retrace, grace aux dessins d’Honoré Daumier, l’histoire d’un pauvre hère persécuté par la justice sans pitié du roi Louis Philippe dans les années 1830-40. On est en pleine époque Oliver Twist et la misère face aux puissants fait pleurer dans les chaumières…
    L’exercice reste anecdotique pour Paulo, et le dessin animé autrement plus percutant que la bande son. Mais il y a des moments objectivement intéressants ou la patte volontairement minimaliste de Paulo se reconnait (« Act 3 – Justice » par exemple).
    A savoir que Daumiers’s Law a failli rafler la palme du meilleur court métrage à Cannes en 1992.
    On retrouve un dessin de Daumier sur la pochette de la version « maxi-entended » de Figure of Eight / Ou est le Soleil (pochette jaune de memoire).

  • #111205

    J’aime bien ce Paul hors des sentiers battus.

  • #111206

    Flowers
    Participant

    Bien sur.
    A l’origine il semble que ce soit Linda qui a répéré le projet et a convaincu Paul sans problème, a Noel 1989.
    A la réécoute, comme souvent avec Paulo, ça te rentre dedans doucement mais surement.
    Les deux premiers morceaux sont aussi assez intrigants… »Right » avec son ambiance glaciale que n’aurait pas dénigré un John Cale, puis « Wrong » qui pourrait etre une suite inconsciente de « Kreen-Akrore » du premier album solo (là aussi un morceau qui si je me souviens avait été préparé pour une bande son). Le troisième morceau commence comme Dance Tonight (!) et montre que Paulo sait créer une ambiance…

    L’ensemble de ces 14 minutes laisse déjà entrevoir ce que sera le second Fireman (Rushes), bien plus finalement que le « Strawberry Ocean Forest » qui sort juste après la sortie de ce court métrage.

    Toujours est-il qu’au moins inconsciemment : après Michelle, après le guide touristique de « Picasso Last Words », après « Cafe on the left bank » et autres « Mademoiselle Kitty », après « Ou est le Soleil », on a ici une nouvelle preuve d’amour de Paulo pour la France…

  • #111209

    4JB
    Participant

    On trouve ces pièces sur ce boot :

  • #111210

    Flowers
    Participant

    Pfff…inconnu ça aussi, jamais vu ce bootleg ! ça sort d’ou misère ? …ah décidément Macca on en aura jamais fait le tour…

    Je suis tombé sur ce vieux numéro de Libération que j’ai gardé – en triste état malheureusement – qui met McCartney en couverture le 2 juin 1989 pour saluer son retour (« Paul McCartney renait ») et l’accroche de l’article en page intérieure qui est (alors qu’on est en 89…) : « Combien de disques est-ce que ça lui fait ? Combien d’années ? Combien de vies ? ».
    Et on est quasiment 30 ans plus tard…!!

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !