McCartney III

Vous lisez 309 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #119997
      Sim
      Participant

      Ca commence a sentir bon.
      Ça fremit sur les réseaux sociaux (rocknfolk)
      25 titres ?

    • #119998
      los paranoias
      Participant
    • #119999
      ALLIGATOR
      Participant

      Il a ouvert sa carrière SOLO avec McCartney,la fermera t’il avec le III?

      50 years tout rond.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120000
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Je crois que sans confinement nous aurions attendu longtemps un mc cartney 3
      C est bien la seule vertu de cette pandémie
      Je suppose que le single sortira en novembre pour tenter le number one des harts de Noël en Grande Bretagne

    • #120001
      Link86
      Participant

      En effet, sans les concerts et les tournées, il a de l’énergie pour écrire !
      Un concert, c’est bien mais ça dure 3 heures. Un album, c’est une heure mais pour la vie…
      A choisir maintenant entre un album ou une tournée, je prends l’album.

    • #120002
      Sim
      Participant

      Je ne sais pas a quoi s’attendre.
      – des experimentations ?
      – de petits intrumentaux ?
      – des ballades acoustiques ? Type one of these days ou teddy boy

      Y aura t il un lien avec l opus 1 et 2 ?

    • #120003
      Denis
      Participant

      Heuuuu….. C’est la pochette définitive ? ^^

    • #120004
      4JB
      Participant

      Je ne sais pas a quoi s’attendre.
      – des experimentations ?
      – de petits intrumentaux ?
      – des ballades acoustiques ? Type one of these days ou teddy boy

      Y aura t il un lien avec l opus 1 et 2 ?

      Voici l’avis de Paul Sinclair (SDE) : « Je vais risquer une supposition et dire que cela pourrait bien être assez expérimental, mais peut-être avec une colonne vertébrale acoustique organique; avec des effets sur les voix, entre autres. Peut-être dans le genre Fireman. Paul pourrait également inclure une poignée d’instrumentaux, ce qui, bien sûr, serait cohérent avec les deux albums précédents (Mc1 et Mc2), ainsi pas de problème avec le chant (…) : la voix de Macca n’est plus ce qu’elle était, c’est potentiellement un souci…« .

    • #120005
      4JB
      Participant

      Ci-dessous, ce que le team McCartney a envoyé par courrier à une poignée de fans :

    • #120006
      4JB
      Participant

      – des ballades acoustiques ? Type one of these days ou teddy boy

      Dans l’absolu, ce serait sympa. Sauf que, comme le relève Paul Sinclair, la voix du vaillant senior ne se prête plus forcément à la joliesse. D’autre part, je ne suis guère convaincu par ses dernière incursions dans ce registre, genre ‘Early Days’ ou ‘Confidante’. Certains apprécient, c’est bien. Pour mon insignifiante part, les mélodies et suites harmoniques semblent en état de manque.
      Par contre, quelque chose de plus rugueux, du type Johnny Cash des derniers jours, pourquoi pas ?
      Sinon, des instrumentaux vaguement insolites pourraient faire l’affaire.
      (à suivre)

    • #120007
      Laurent
      Participant

      – des ballades acoustiques ? Type one of these days ou teddy boy

      Dans l’absolu, ce serait sympa. Sauf que, comme le relève Paul Sinclair, la voix du vaillant senior ne se prête plus forcément à la joliesse. D’autre part, je ne suis guère convaincu par ses dernière incursions dans ce registre, genre ‘Early Days’ ou ‘Confidante’. Certains apprécient, c’est bien. Pour mon insignifiante part, les mélodies et suites harmoniques semblent en état de manque.
      Par contre, quelque chose de plus rugueux, du type Johnny Cash des derniers jours, pourquoi pas ?
      Sinon, des instrumentaux vaguement insolites pourraient faire l’affaire.
      (à suivre)

      D’accord avec toi JB

    • #120008
      4JB
      Participant

      Ci-dessous, un lien :

      http://www19.zippyshare.com/v/Sm897Nwq/file.html

      Voilà ce que, hélas, nous n’aurons plus jamais.

      • #120009
        Macaaron
        Participant

        J’aime bien ! ça sort d’où ? Je ne l’ai jamais entendue …

    • #120010
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      Le site Beatles Unimited mentionnait dés la semaine derniere : »d anciennes et de nouvelles chansons « , on peut penser que les anciennes n etaient pas forcemment adaptées a son probleme de voix ?

    • #120011
      Macaaron
      Participant

      Oui il y a toujours la question de la voix qui revient inévitablement à chaque sortie d’album depuis New, et cela s’accentue avec les années.

      Ce McCartney III me rend malgré tout très curieux : Macca tout seul, sans personne pour le guider ou pour jouer à ses côtés, ça ouvre finalement plus de possibilités qu’un album classique. On peut s’attendre à un album plus intimiste. C’est destiné à ses fans, ceux qui le suivent depuis « McCartney » et qui attendent désespérément la suite de « McCartney II ». C’est un public plus restreint.
      Je me trompe peut être mais je pense que la promo de cet album ne sera pas aussi importante que celle d’ES.

      Il est le premier à savoir que sa voix ne lui permet plus les merveilles d’autrefois… faisons lui confiance, et soyons curieux !

    • #120013
      Macaaron
      Participant

    • #120014
      julienb
      Participant

      Mccartney 3

      Vu sur amazon…

    • #120015
      Laurent
      Participant

      Un peu décevant cette pochette qui laisse supposer un coté plus urbain qu’organique….

    • #120016
      Sim
      Participant

      C sobre
      Peut mieux faire
      (Si c la pochette ?)

    • #120017
      ALLIGATOR
      Participant

      Si c’est vraiment la pochette,on dirait la soeurette à celle de New.

      Bof…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120020
      4JB
      Participant

      (juste en passant) :

    • #120021
      4JB
      Participant

      J’aime bien ! ça sort d’où ? Je ne l’ai jamais entendue …

      http://www.discogs.com/fr/The-Key-Fit-Me-In/release/5996390

    • #120022
      Macaaron
      Participant

      Les titres de la face A ont été divulgués (visibles sur une photo du CD)

      Long Tail Winter Bird
      Find My Way
      Pretty Boys
      Women and Wives
      Lavatory Lil’
      Slidin’

      La Face B ne comprend qu’un seul titre (illisible)

      Un album avec seulement 7 titres, donc.

    • #120023
      Macaaron
      Participant

      A prendre avec des pincettes tout de même, rien n’est certain tant qu’il n’y a pas d’annonces officielles.

    • #120025
      Laurent
      Participant

      A prendre avec des pincettes tout de même, rien n’est certain tant qu’il n’y a pas d’annonces officielles.

      Les annonces sont bien officiel

    • #120028
      Macaaron
      Participant

    • #120029
      Sim
      Participant

      Le visuel de la pochette est froid.

    • #120032
      ALLIGATOR
      Participant

      Amazon.de référence 11 titres apparemment.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120037
      julienb
      Participant

      le trailer est ENORME !! j’adore absolument !!

    • #120038
      Fredib
      Participant

      Bonjour,
      très organique l’album devrait être si j’en lis le site officiel :
      « Recorded earlier this year in Sussex, McCartney III is mostly built from live takes of Paul on vocals and guitar or piano, overdubbing his bass playing, drumming, etc. atop that foundation ».

      ‘Long Tailed Winter Bird’ and ’Winter Bird/When Winter Comes’ bookend McCartney III’s vast and intimate range of modes and moods, from soul searching to wistful, from playful to raucous and all points between — captured with some of the same gear from Paul’s Rude Studio used as far back as 1971 Wings sessions. And Paul’s array of vintage instruments he played on the new album have an even more storied history, including Bill Black of Elvis Presley’s original trio’s double bass alongside Paul’s own iconic Hofner violin bass, and a mellotron from Abbey Road Studios used on Beatles recordings, to name but a few.

    • #120039
      Fredib
      Participant

      Un peu décevant cette pochette qui laisse supposer un coté plus urbain qu’organique….

      aussi épurée que MCCartney I et même II

    • #120040
      VALTON Bertrand
      Participant

      J’aime bien l’esprit de cette pochette.
      Oui bon on aurait pu avoir Macca de face comme une simuation brillante l’avait montré, ok.
      Du décalé, du surprenant, moi ça me va. Ce n’est pas du convenu. Et il sait très bien qu’il doit etre là ou on ne l’attend pas forcément…
      L’esprit du trailer aussi, j’avoue. Ah et puis ça fait tellement de bien dans ces temps de sinistrose maximale. Ca sent le « quelque part entre le I et le II ». Définitivement on n’est plus dans les horribles arrangements de « Hope for the Future »…
      Franchement, on ne se rend meme pas bien compte…à chaque nouvel album, « refaire tapis », remettre tout en jeu (meme si ok ce n’est pas exact) mais quelle pression…pfffiou chapeau…
      Bon maintenant la date de sortie, 3 jours après les 40 ans de la mort de John, t’aurais pu attendre un peu non ? ça me reste un peu en travers, c’est quand meme très maladroit meme si ça ne semble curieusement choquer personne.
      (Flowers)

    • #120042
      Macaaron
      Participant

      Une interview intéressante à propos de l’album : https://www.loudandquiet.com/interview/its-just-me-an-exclusive-interview-with-paul-mccartney-about-mccartney-iii/?fbclid=IwAR175fs1z7dbvd7Y667rLZHmoCkoICeNE34CHu1Lumd0_bnL46KZHduZjGs

      Je ne sais pas si on doit s’attendre à retrouver l’esprit du I et II, ici Paul explique qu’il l’a nommé « McCartney III » en fin d’enregistrement, réalisant qu’il l’avait produit et joué sans l’aide de personne. Ce n’est donc pas un projet réfléchi. J’ai quand même du mal à y croire, ça tombe pile en 2020, 50 ans après McCartney I, est ce vraiment le fruit du hasard ?

      Le trailer donne envie, il a l’air en pleine forme, mais j’ai plutôt l’impression qu’il est resté dans l’esprit d’Egypt Station en entendant ces quelques notes.

      Quant à la date de sortie, perso ça ne me choque pas plus que ça, ce n’est pas comme si c’était pile le 8 décembre…

    • #120043
      Thierry Recher
      Participant

      Ca tombe surtout pile l’année du confinement… Il a eu du temps, le matos necéssaire, et pour l’inspiration, ma foi, on sait qu’il ne s’arrête jamais. Donc s’il y a bien une année où ça pouvait arriver c’est celle-ci. Pas de tournée, restrictions, bref, le moment idéal!

      Quant à la date, je ne vois pas où est le problème. Est-ce un jour sacré? Y a t-il un délai minimum à respecter autour du 8 décembre? Et si oui, c’est quoi, une semaine, deux, trois? Même le 8 décembre proprement dit aurait pu être interprété comme un clin d’oeil ou un hommage, bref, les albums sortent le mardi ou le vendredi – enfin, ça dépend peut-être des pays – et les maisons de disques organisent leur calendrier selon déjà pas mal de contraintes.

      En tout cas, en ce qui me concerne, cette sortie, couplée avec celle du volume 2 des archives de Neil Young un mois plus tôt, me ravit!

    • #120044
      Jaul
      Participant

      Bonsoir à tous,
      Je le sens bien aussi cet album…et je vais vous faire une confession voilà plus de deux ans que je me réserve d’écouter Egypt Station que j’ai pourtant acheté.
      Je le garde comme une friandise…mais l’emballage va bientôt être retiré !!!
      Bonne soirée à vous tous je vous lis régulièrement sans pour cela intervenir et je dois dire que c’est souvent intéressant de lire vos avis.
      Jaul

    • #120045

      Ces trois points, ce sont des points de suspension. L’histoire n’est pas finie!

    • #120047

      JB : superbe, ce Lazy Bird, so Macca, indeed!

    • #120049
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      La date de sortie de l album pour le 11 décembre laisse entrevoir un single pour novembre je supposeî
      Pochette pas fantastique mais la musique du teaser me plait si l on sort de la prod à la New pour du plus rough tant mieux

    • #120050
      4JB
      Participant

      @ Northern Son :

    • #120051
      4JB
      Participant

    • #120052
      4JB
      Participant

      La chaîne américaine Target propose un CD au visuel et packaging exclusifs, $14 :

    • #120055
      VALTON Bertrand
      Participant

      je vais vous faire une confession voilà plus de deux ans que je me réserve d’écouter Egypt Station que j’ai pourtant acheté. Je le garde comme une friandise…mais l’emballage va bientôt être retiré !!!

      incroyable ! et sans compter les 7 ou 8 bonus qui suivent j’imagine…quelle force morale !!! j’en serais incapable…

    • #120056
      VALTON Bertrand
      Participant

      La chaîne américaine Target propose un CD au visuel et packaging exclusifs, $14 :

      ah pas mal du tout avec le dé vert, pas mal, moi j’aime bien je dois dire. On dira « l’album au dé » comme on disait l’album « aux cerises » pour le McCartney I…j’aime vraiment ces pochettes bien identifiables (ce qui n’est forcément le cas de Egypt Station et je trouve ça un peu dommage), c’est le cas du « fauteuil » de « Memory almost full » aussi, ou les boules de billard de « Venus and Mars »…Quant au patchwork de photos ah ça c’est son truc depuis toujours, bon…sacré Macca va…

      Tiens Memory, 13 ans déjà…et une telle profusion créatrice du chantre de la bonne humeur chantée depuis cette date, c’en est totalement fascinant…on n’ose imaginer si la voix était encore « entièrement disponible »…

    • #120057
      Matthieu
      Participant

      @ Northern Son :

      Yes, on avait déjà parlé de cette album des Key ici, très très très bon. Conseillé à tout le monde ! Rien que le titre d’ouverture ‘The Farmer & The Fisherman’, on est bien !

      Pour McCartney III, pas de triple album d’instrumentaux finalement. Je n’y croyais pas plus que ça !
      Tout ce que je vois autour de la promo me plait assez pour le moment.

      En attente du plus important : le contenu musical.

    • #120059
      Sim
      Participant

      Bonsoir à tous,
      Je le sens bien aussi cet album…et je vais vous faire une confession voilà plus de deux ans que je me réserve d’écouter Egypt Station que j’ai pourtant acheté.
      Je le garde comme une friandise…mais l’emballage va bientôt être retiré !!!
      .
      Jaul

      Hello

      J avais fais un peu la m^ chose.
      Le cd n a tjrs pas regagné les etagères.
      Mais j’ai fini par l écouter par petits bouts…sans avoir le grand choc.

      Pour le macca III je deballe et j ecoute tt en boucle ! Je verrais si ça marche mieux

    • #120061
      Sim
      Participant

      MCCARTNEY III DES MULTIPLES EDITIONS

      Je ne vais peut etre pas me precipiter pour l acheter le 1er jour.

      Ca a l air parti pour des multiples editions.

      Pour le moment ce sont des pochettes variées avec une couleur qui change…
      Il y aura peut etre des « special edition » avec des bonus ? A l egyptienne.

    • #120063
      VALTON Bertrand
      Participant

      Hello

      J avais fais un peu la m^ chose.
      Le cd n a tjrs pas regagné les etagères.
      Mais j’ai fini par l écouter par petits bouts…sans avoir le grand choc.

      Pour le macca III je deballe et j ecoute tt en boucle ! Je verrais si ça marche mieux[/quote]

      Ah le grand choc bon on en demande toujours un peu trop, disons qu’il doit tenir son rang et il le fait…assez bien !
      Mais savoir « comment » découvrir un album ça c’est une idée de topic…Moi aussi j’ai essayé plusieurs techniques soit par petits bouts (je l’avais fait pour Chaos, le seul cas) soit en une traite. Pas évident, pas de solution parfaite… En tous cas j’ai plutot tendance a ne pas l’écouter « chez moi », je préfère etre en voiture (de nuit en rase campagne par exemple c’est comme ça que j’ai découvert New, c’était fascinant) ou au casque dans un parc, de jour, c’est comme ça que j’avais découvert Flaming Pie pas mal non plus… et cette approche se pretera assez bien a McCartney III, je pense. A méditer.

    • #120064
      VALTON Bertrand
      Participant

      Hello

      J avais fais un peu la m^ chose.
      Le cd n a tjrs pas regagné les etagères.
      Mais j’ai fini par l écouter par petits bouts…sans avoir le grand choc.

      Pour le macca III je deballe et j ecoute tt en boucle ! Je verrais si ça marche mieux

      Ah le grand choc bon on en demande toujours un peu trop, disons qu’il doit tenir son rang et il le fait…assez bien !
      Mais savoir « comment » découvrir un album ça c’est une idée de topic…Moi aussi j’ai essayé plusieurs techniques soit par petits bouts (je l’avais fait pour Chaos, le seul cas) soit en une traite. Pas évident, pas de solution parfaite… En tous cas j’ai plutot tendance a ne pas l’écouter « chez moi », je préfère etre en voiture (de nuit en rase campagne par exemple c’est comme ça que j’ai découvert New, c’était fascinant) ou au casque dans un parc, de jour, c’est comme ça que j’avais découvert Flaming Pie pas mal non plus… et cette approche se pretera assez bien a McCartney III, je pense. A méditer.

    • #120065
      VALTON Bertrand
      Participant

      Aie le site déraille un peu…

    • #120066
      ALLIGATOR
      Participant

      Je découvre toujours un album chez moi et d’une seule traite au calme.
      Hâte d’être au 11/12/20…3!

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120069
      4JB
      Participant

      Aie le site déraille un peu… (Bertrand Valton)
      ______________________________________________________

      Ce n’est -hélas- pas un scoop.
      Toutefois, c’est toujours en ligne, sortie du tunnel un jour ou l’autre.

    • #120070
      VALTON Bertrand
      Participant

      excellent !!!!!

    • #120071
      Macaaron
      Participant

      Du coup j’ai écouté tout l’album des Keys, jolie découverte, surtout le premier titre et Lazy Bird.
      Merci pour le partage, d’autant plus qu’ils ne sont pas connus, c’est très difficile de les retrouver sur Youtube !

    • #120074
      VALTON Bertrand
      Participant

      Du coup j’ai écouté tout l’album des Keys, jolie découverte, surtout le premier titre et Lazy Bird.
      Merci pour le partage, d’autant plus qu’ils ne sont pas connus, c’est très difficile de les retrouver sur Youtube !

      coup de bol ils sont sur Deezer (parce que là aussi il n’y a pas tout…). Effectivemeent c’est sympa, bonne pioche !

    • #120075
      4JB
      Participant

      Du coup j’ai écouté tout l’album des Keys, jolie découverte, surtout le premier titre et Lazy Bird.
      Merci pour le partage, d’autant plus qu’ils ne sont pas connus, c’est très difficile de les retrouver sur Youtube !

      coup de bol ils sont sur Deezer (parce que là aussi il n’y a pas tout…). Effectivemeent c’est sympa, bonne pioche !

      Un disque musicalement copieux. Parmi les 4 bonus, un ‘Cause You’re a Lady’ évoque Beatle John, alors que l’essentiel de l’ensemble se situe plutôt versant Macca 67-73. Rappelle également certaines vignettes des 10cc ici où là.

    • #120076
      4JB
      Participant

      Photo promo pour le ‘III’. merci Photoshop !

    • #120077
      4JB
      Participant

      EXCLU YELLOW SUB ! :


      Macca est sa perruque Beatle ’65

    • #120078
      oxymel
      Participant

      Bonsoir JB
      Même si sa couleur actuelle de cheveux est bizarre , reconnaissons lui d être un des seuls à renoncer à se teindre ,quand on voit jagger …..et Ringo !

    • #120079
      Sim
      Participant

      SUITE des maccartney I II

      Y aura t il un successeur a .Kreen-Akrore. Un morceau a la batterie ?

      Ou un morceau a la Check my machine ?
      10 minutes d ambiance repetitive ?

      Suspens…

    • #120082
      VALTON Bertrand
      Participant

      SUITE des maccartney I II

      Y aura t il un successeur a .Kreen-Akrore. Un morceau a la batterie ?

      Ou un morceau a la Check my machine ?
      10 minutes d ambiance repetitive ?

      Suspens…

      Macca qui dans une interview avait laché qu’il s’étonnait lui meme d’avoir mis « ça » sur un album (à moins qu’il parlait de Momma Miss America, possible aussi)…autre temps, autres idées…
      Check My Machine, très bon, une des grandes faces B de Macca.

    • #120083
      Sim
      Participant

      LA MACHINE BIEN SECOUÉE

      un peu longuet Check my machine ?

      Je prefere les haletements du patron sur kreen akrore avec sa petit partie instrumentale

    • #120084
      VALTON Bertrand
      Participant

      LA MACHINE BIEN SECOUÉE

      un peu longuet Check my machine ?

      Je prefere les haletements du patron sur kreen akrore avec sa petit partie instrumentale

      j’aurais plutot traduit « Check my machine » par « VERIFIE MON ENGIN »…
      encore un (probable) jeux de mots scabreux dont le Mac a l’humour inoxydable a le secret et dont il parsème ici et là ses albums…
      Mais bon qu’importe, on s’éloigne quelque peu du topic…

    • #120085
      Sim
      Participant

      Ah oui ce n est pas SHAKE MY MACHINE

    • #120086
      Sim
      Participant

      A voir et entendre la petit clip promo. Ca sonne plus egyptien que macca I OU II

    • #120087
      ALLIGATOR
      Participant

      C’est ça,il veut qu’elle vérifie sa machine,mais qui?
      La secrétaire temporaire pardi.
      Et ensuite à lui les joies des Waterfalls dans une Darkroom.
      Impossible de rester Frozen face à ça.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120088
      VALTON Bertrand
      Participant

      C’est ça,il veut qu’elle vérifie sa machine,mais qui?
      La secrétaire temporaire pardi.
      Et ensuite à lui les joies des Waterfalls dans une Darkroom.
      Impossible de rester Frozen face à ça.

      ah vous etes très en ver…ve les gars…

    • #120089
      ALLIGATOR
      Participant

      Toujours pas moyen de récupérer ton pseudo Flowers?

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120090
      Sim
      Participant

      ACTUALITE

      MACCA peut songer a un mccartney IV !
      Il va peut etre aussi avoir qq semaines dispomibles…

    • #120092
      ALLIGATOR
      Participant

      Même au-delà si il le souhaite,il y a 2/3 ans de ça il avait dit que son smartphone était blindé de petits trucs qu’il mettait de côté.

      Bon en attendant vivement le 11 décembre,qu’il pète les tours de nos enceintes…

      Yeah!

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120093
      VALTON Bertrand
      Participant

      que dalle ! je suis à poil ! tout le monde sait qui je suis maintenant !
      j’ai bien essayé de réinventer un pseudo avec mot de passe etc…mais tout est inversé…
      Bah pas très grave 🙂

    • #120094
      VALTON Bertrand
      Participant

      Toujours pas moyen de récupérer ton pseudo Flowers?

      que dalle ! je suis à poil ! tout le monde sait qui je suis maintenant !
      j’ai bien essayé de réinventer un pseudo avec mot de passe etc…mais tout est inversé…
      Bah pas très grave ?

    • #120095
      VALTON Bertrand
      Participant

      Même au-delà si il le souhaite,il y a 2/3 ans de ça il avait dit que son smartphone était blindé de petits trucs qu’il mettait de côté.

      et c’est parfois (souvent ?) là ou il est le meilleur, au fond…

    • #120102
      Clive LD
      Maître des clés

      Perso j’attends avec impatience

    • #120104
      ALLIGATOR
      Participant

      Curieux de découvrir le 8ème titre,
      The Kiss of Venus.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120112
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      Les photos du livret seront de mary mc Cartney et du fils de Mike mc CArtney , un travail en famille .

    • #120114
      ALLIGATOR
      Participant

      Apparemment les 11 tracks c’était pas du fake.
      On verra bien…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120122

      La bonne nouvelle, c’est que l’Angleterre se confine à nouveau et que Paul va pouvoir enregistrer McCartney IV!

    • #120127
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Olivier Northern Son!,

      Cela a bien de l’allure. Comme ça, il pourra sortir, à la place d’un 4, une version super deluxe de McCartney 111 au printemps avec les chansons supplémentaires plus une roulette de type casino et le tout vendu à un prix exhorbitant.

    • #120129
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Première critique de l album dans Rolling stone mag 4 étoiles sur 5
      Folk ,rustique ,back in the country ,less ambitious than Egypt Station,laid back gem
      Bref un album relâché et acoustique si j ai bien lu entre les lignes

    • #120130
      ALLIGATOR
      Participant

      On verra bien…
      En même temps rolling stone quand je vois leurs totaupe depuis quelques années🤔…

      Pour ma pomme il aura 4,5 ou que dalle,mais j’ai espoir.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120168
      oxymel
      Participant

      Bonsoir à tous
      Damon Alban a annoncé avoir enregistré avec Paul pour le prochain Gorillaz

    • #120188
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Critique pas très flatteuse de le quotidien la Presse (Canada)
      « Album patchwork avec un goût d inachevé et une voix fatiguée. »
      «  on ne retrouve sa voix et son talent de mélodiste que sur 2 chansons « 

    • #120192
      ALLIGATOR
      Participant

      Bonjour Alain!

      C’est pas très gentil de nous faire peur comme ça au sujet du nouvel album de Paul 😊

      C’est une blague ne le prends pas mal.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120194
      Macaaron
      Participant

      C’est déjà ça deux chanson ahah 🙂

    • #120195
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Alligator!,

      Pas d’inquiétude. J’ai le sens de l’humour.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #120207
      ALLIGATOR
      Participant

      McCARTNEY III

      6 tracks sur la face A
      5 sur la B

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120268
      4JB
      Participant
    • #120269
      oxymel
      Participant

      Bonjour JB
      Du marketing pour espérer un numero 1 ? on tombe bien bas si j ai bien compris.
      Remarquez il a resorti cette semaine en interview qu il consultait John en ecrivant ses chansons ??!!

      S’ il veut un numero un en travaillant avec John il a juste a terminer Now and Then !!!

    • #120273
      VALTON Bertrand
      Participant

      Du marketing pour espérer un numero 1 ? on tombe bien bas si j ai bien compris.

      Oh rien de bien nouveau ! et puis ce n’est pas le seul. Et déjà Egypt Station était sorti à grands renforts de pub. L’important n’est pas là mais ce que cet album a dans le slip. Attendons.

    • #120275

      Un coup de dé bien calculé…
      Je fais un effort pour que tout ce cirque ne me gâche pas le plaisir qu’apporte la musique.
      Et puis, quand on achetait l’album et plusieurs EP pour avoir des inédits, c’était cher aussi… et on était contents.

    • #120281
      ALLIGATOR
      Participant

      Un coup de Dés bien calculé dis tu?
      Remember 1985…
      Par behind c’était pas mal pour lui…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120282
      4JB
      Participant

      Il semble que McIII a été repoussé au 18 décembre.

    • #120283
      4JB
      Participant

      (suite)

      Communiqué :
      D’imprévisibles retards de production ont contraint la date de sortie du tout nouvel album de Paul «McCartney III» à être reculée d’une semaine, au 18 décembre 2020.

    • #120284
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      En effet. Je suppose que ça coince dans l’entonnoir des sorties de fin d’année. McCartney ignorerait-il qu’il y a moins d’usines de pressage de CD dans le monde en 2020?

      Sortir un disque à 2 semaines de Noel, je trouve ça personnellement casse-gueule.

      Je me souviens d’un cas similaire à quelques jours, moins d’une semaine, avant Noel 2001. Jools Holland avait sorti un album qui contenait, notamment, la dernière chanson enregistrée par George Harrison avant son décès, Horse to the water. Peu de gens en ont parlé. Trop près de Noel.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #120286
      4JB
      Participant

      Macca fait la couv’ du dernier Uncut. Longue interview à l’intérieur (extrait) :

      …et nombreux article connexes, dont une chronique du ‘III’ qui récolte une note de 9/10 !

    • #120287
      VALTON Bertrand
      Participant

      « How long is the list ? Too long ! »…
      Quel incroyable bonhomme…

    • #120296
      Sim
      Participant

      Ca commence a jaser sur les reseaux sociaux.
      Il y aurait 25 morceaux finalisés, 11 seulement a figurer sur l album a venir le 18 decembre.
      Des inedits repartis sur differentes editions couleurs…

      Je vais attendre, si c comme egypt station. On va avoir une version de luxe et super de luxe au 1er semestre 2021 !

      Eh oh, le service marketing , on se calme !

    • #120297
      Macaaron
      Participant

      Chose inédite, cette album contiendra une chanson enregistrée en 1992. La dernière, Winter Bird/When Winter Comes, enregistrée lors des cessions de Flaming pie.
      On aura donc une chanson avec un Paul qui a encore sa voix d’antan… De quoi satisfaire tout le monde ?

    • #120298
      Macaaron
      Participant

      Chose inédite, cette album contiendra une chanson enregistrée en 1992. La dernière, Winter Bird/When Winter Comes, enregistrée lors des cessions de Flaming pie.
      On aura donc une chanson avec un Paul qui a encore sa voix d’antan… De quoi satisfaire tout le monde ?

      • #120299
        Macaaron
        Participant

        sorry pour le doublon

    • #120303
      Matthieu
      Participant

      Voici un autre petit trailer pour l’album où l’on peut entendre un petit bout de « The Kiss Of Venus ».

      Et, oh purée, je n’avais jamais entendu sa voix, mais Mary a un sacré accent scouser !

    • #120304
      Sim
      Participant

      KISS OF VENUS

      plutot pas mal
      Un petit air de macca 1

      La Voix passe bien

    • #120306
      4JB
      Participant

      POUR PATIENTER
      **************

      Chaudement recommandé, ‘Grand Plan’ de Dan Croll, écoute :

      Tout l’album est dans cette veine McCartneyenne, la chanson d’ouverture s’appelle d’ailleurs ‘Yesterday’ et débute par ces mots (vécus) : « Paul, do you remember me?
      We shook hand a few times…
       »
      A noter que le garçon habite Liverpool et a étudié au fameux LIPA.

    • #120329
      Laurent
      Participant

      Ta curiosité et ta veille active sont un trésor pour le sous-marin JB.
      Reste que je coince un peu avec Grand Plan signé Dan Croll.
      L’aimable songwritter estampillé Mersey est tout à fait plaisant et son album comme les deux précédents pas désagréable du tout.
      Le genre de disque que l’on achéte avec enthousiasme, écoutons trois ou quatre fois et rangeons dans un coin avant de filer sous un second marché désormais presque atone.
      La faute à quoi ?
      A des compos franchement moyenne à de rares exeptions.
      Le petit gars de Liverpool est une gentille petitesérie B sympathique mais anecdotique.

    • #120331
      4JB
      Participant

      Ta curiosité et ta veille active sont un trésor pour le sous-marin JB.
      Reste que je coince un peu avec Grand Plan signé Dan Croll.
      L’aimable songwritter estampillé Mersey est tout à fait plaisant et son album comme les deux précédents pas désagréable du tout.
      Le genre de disque que l’on achéte avec enthousiasme, écoutons trois ou quatre fois et rangeons dans un coin avant de filer sous un second marché désormais presque atone.
      La faute à quoi ?
      A des compos franchement moyenne à de rares exeptions.
      Le petit gars de Liverpool est une gentille petitesérie B sympathique mais anecdotique.

      C’est un point de vue.
      De mon côté, la découverte et le plaisir engendrés par ‘Grand Plan’ dépassent ceux ressentis par ‘New’ et ‘Egypt Station’. Ces deux-là (entre autres) ont suivi le chemin suggéré : « Le genre de disque que l’on achéte avec enthousiasme, écoutons trois ou quatre fois et rangeons (…) » Rangés au rayon McCartney où ils reposent en paix. Petite sortie une à deux fois par an, survol de 2-3 chansons et retour à leur place. Bien au chaud.
      ‘McCartney III’ sera t-il leur compagnon ?
      (à suivre)

    • #120332
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Pour ma part aussi les derniers albums de Paulo ont rejoint l étagère des ex Beatles à côté de ceux de Ringo parcours convenu comme dit JB
      MAF,New et Egypt ne m ont guère ému au delà de là de la première semaine d écoute et aucune des chansons les constituant ne m est restée en tête
      c Est ailleurs que l on va chercher le petit enchantement du plaisir de la découverte , tiens Israel Nash par exemple ou redécouvrir Thé Pale Fountains
      En sera t il de même pour le prochain ? A lire les revues qui se multiplient on peut le craindre
      Pour ce qui me concerne

    • #120335
      4JB
      Participant


      9/10 pour McIII dans le dernier Uncut.

    • #120336
      Laurent
      Participant

      Si MAF et NEW ont rejoint la maintenant célèbre étagère très rapidement, il n’en est pas de même d’EGYPT toujours dans la petite pile de CD du moment et qui est désormais en ce qui me concerne dans le top 3 des albums de Paul (avec RAM et CHAOS).

      JB, tu m’as donné envie de retourner à Dan Croll et Grand Plan.
      Le CD a fait un tour sur la platine ce week-end.
      Même constat.
      Sympa, chouette même et agréablement produit et arrangé, mais les compos, hélas, sont presque toutes mineures.
      Je te l’accorde, c’est au-dessus de la moyenne cependant !

    • #120337
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour à tous!,

      J’ai écouté avant-hier les chansons de McCartney III. Une seule audition. Ca m’a fait penser à un mélange touchant les albums Memory Almost Full, Chaos and creation in the back yard et Electric Arguments de Fireman.

      Pas d’opinion pour l’instant. Ca va me prendre encore 2 ou 3 écoutes pour me faire une opinion valable.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #120338
      Macaaron
      Participant

      Chanceux !
      Voilà qui met l’eau à la bouche. Un mélange de ces albums c’est exactement ce que j’attends d’un album de Macca en 2020 🙂

    • #120369
      oxymel
      Participant

      Bonjour;
      Trés bon article dans le Figaro d hier ,une pleine page Beatles .
      Plassat brosse un tableau dithyrambique de l album du Sir et titre un « Beatle libéré  »
      +article sur anniversaire de la mort de John titré : »Lennon l’immortel  »
      Cela fait toujours plaisir .

    • #120370
      4JB
      Participant

      Hum hum,
      François Plassat est certes un homme de qualité. Doublé d’un admirateur littéralement possédé par McCartney. Extase et exaltation, en somme. Au-delà de la Passion.

    • #120371
      Denis
      Participant

      Wai …. Bon … Je l’ai écouté….. Voila … C’est pas nul … C’est pas génial … C’est un peu lourdingue quand même … N’attendez pas une production subtil avec des arrangements délicats vous seriez déçu …. Pour le mix c’est pareil …. Tout est au premier plan, le son est « gros » … Le dernier titre, juste guitare/voix, date d’une autre époque, celle ou il pouvait encore chanter correctement et tout de suite c’est beaucoup mieux, forcément. Le pire titre du disque s’appelle « Deep Down » et effectivement avec son synthé dégueulasse et sa batterie immonde, c’est profondément… Au fond … Et ca dure 6 minutes, à oublier d’urgence celui la Mon Dieu quelle horreur que ce morceau ! … Bref voila quoi … Moins bien que Mcartney I (pas de Maybe I’m Amazed sur celui la hélas) et pas mieux que MCartney II (hélas aussi tiens)

    • #120372
      Laurent
      Participant

      Pas écouté de mon coté (sauf les covers) mais j’ai pu prendre connaissance d’une large review regardant près d’une quarantaine de titres de presse et de sites spécialisés et le moins que l’on puisse dire c’est que les commentaires sont très furieusement positif voir étonnament dytirambique.
      A suivre

    • #120373
      Denis
      Participant

      les commentaires sont très furieusement positif voir étonnament dytirambique.

      Je suis beaucoup plus mesuré ^^ Et je conseille à tout le monde de l’être aussi sous peine d’énorme déception ^^ Ca n’enlève rien au fait que je l’acheterai évidemment parce que bon, c’est Paul faut pas déconner non plus 🙂

    • #120374
      los paranoias
      Participant

      Paul et les synthés, une histoire sonore singulière !

    • #120375
      Denis
      Participant

      Paul et les synthés, une histoire sonore singulière !

      Sur cet album ils sont minoritaires 🙂 Il y a des claviers, des sons échantillonnés mais pas de synthés honteux … Sauf sur « Deep Down »^^ Ce truc est un supplice sonore pour moi en tout cas ^^ En plus c’est foutoir, bancal, mal mixé, avec une batterie bien trop en avant, mal produit, un orgue envahissant et par moment j’ai même envie de rire quand j’entends ce pauvre synthé qui arrive ! La honte ce morceau du début à la fin ! Non vraiment ne faites jamais écouter cette chanson à quelqu’un qui voudrait découvrir Paul McCartney ^^

    • #120378
      Philippe
      Participant

      Bonjour,
      Je vois que certains ont déjà pu écouter l’album (n’est ce pas Denis?)?
      Comment avez-vous fait? sur internet j’imagine? Des infos à donner?

    • #120379
      4JB
      Participant

      Bonjour,
      Je vois que certains ont déjà pu écouter l’album (n’est ce pas Denis?)?
      Comment avez-vous fait? sur internet j’imagine? Des infos à donner?

      Je vais t’envoyer un MP.

    • #120381
      Sim
      Participant

      Paul et les synthés, une histoire sonore singulière !

      J aime assez FROZEN JAP et FRONT PARLOUR. 2 morceaux melodiques et amusants

      si c dans cette veine. Je prends !

      Je suis moins convaincu par fireman…

    • #120382
      Denis
      Participant

      Pas de FROZEN JAP ni de FRONT PARLOUR sur ce disque ^^ En tout cas sur la version « normale ». J’ai vu qu’il existait une version japonaise vendue 46 Euros avec des morceaux bonus donc allez savoir …. Mais 46 euros quoi … Pfffff

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Denis.
    • #120384
      Denis
      Participant

    • #120385
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      je partage la prudence de Dénis .
      En effet autant les journalistes spécialisés ont descendu systématiquement à peu près tous les albums de Paul entre 70 et 90 autant depuis l anthologie quoi qu il fasse il est systématiquement encense et vénéré sans discernement donc attendons pour juger .Ringo lui même bénéficie de cette bienveillance lié au respect de la légende plus qu à la qualité de sa production actuelle

    • #120386
      Jaul
      Participant

      Bonjour à tous,

      Je viens de lire une bonne critique également dans Télérama ; l’article se termine ainsi: » Même lorsqu’il parait errer McCartney sait ou il va.et on est toujours prêt à le suivre. Pour aussi longtemps qu’il le voudra, qu’il le pourra. »

      Bon week end à tous.

      Jaul

    • #120387
      4JB
      Participant

      Deux écoutes plus tard.

      Bon, n’étant pas adorateur de McCartney, mais trop limitrophe pour avoir du recul, avis en demi-teinte :

      – Il y a de jolies trouvailles; des passages instrumentaux où la muse fait acte de présence : le finish de ‘Find My Way’, le milieu de ‘Deep Deep Feeling’, certaines intros. Les guitares sont généralement ad hoc.
      – Si nombre de suites harmoniques ne manquent pas de panache, les mélodies restent souvent à quai. Rien de lumineux, de solaire à ce niveau-là.
      – Et puis, bien sûr, l’organe vocal du sémillant senior.

      Et vogue le navire.

    • #120390
      Laurent
      Participant

      Voilà, c’est fait !
      Une écoute, une seule.
      Difficile de se faire une opinion.
      Disons que l’on est dans le haut du panier comme c’est presque toujours le cas depuis 97.
      Rien qui tutoie ici les étoiles, mais on est sans difficultésaucune au-dessus du panier.
      Certes, il y a la voix définitivement fatiguée et l’on regrettera que Mc Cartney ne travaille pas davantage des compos plus à même de l’épargner, mais aussi qu’il accepte de se positionner différemment sur l’échelle diatonique.
      Je réserve mon jugement après une écoute soutenu, mais la première impression est très bonne.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Laurent.
    • #120393
      Philippe
      Participant

      J’ai pu l’écouter aussi ( c’est quoi une MP JB?).

      Sentiment mitigé; mais disque plus  » honnête  » (pas de fuh you et autres…) et cohérent qu’Egypte.
      Comme je ne m’attendais pas à des miracles je ne suis pas déçu, en tous cas il sort des sentiers battus ( sauf pretty boys genre de early days entendu plein de fois et en mieux).

      Pas de hit ni de chef d’oeuvre. La muse semble partie.

      Find my way; slidin’ ‘et ses guitares tops): the kiss of venus (superbe celle là); seize the day me semblent au dessus du lot.

      Deep Down je n’aime pas du tout: j’ai du faire un effort pour aller au bout.

      Deep Deep Feeling et ses variations a quelque chose (me fait penser comme ça à d’Appreciate et Vanity Fair); à réécouter.

      La production est aléatoire : exemple la voix de slidin’ et loin loin du reste….dommage.

      Bref à réécouter pour une opinion plus précise.

    • #120394
      Laurent
      Participant

      En tout cas, la « chose » ne passe pas inaperçu.
      L’enthousiasme des critiques toute provenance confondue est incroyable.
      Un ami journaliste de la presse musicale vient encore de me faire parvenir une pelletée dithyrambique de critiques (au point de lasser et de devenir suspectes)
      Jamais vu cela à ce point pour le Mac !
      C’est tout bonnement étonnant.
      Y’a comme de l’amour dans l’air !!!!!

      Du coup, j’ai hâte de faire une seconde écoute même si pour le moment cela me semble un cran en deçà du très brillant Egypt Station.

    • #120395
      ALLIGATOR
      Participant

      @Philippe

      Le MP de JB c’est pour McCartney Paul☺
      Mp comme message privé.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120396
      ALLIGATOR
      Participant

      Bon je n’ai toujours rien écouté je tiens je tiens…
      Plus que 5 jours et mon colis sera là.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120397
      4JB
      Participant

      Macca -en compagnie de Taylor Swift- à la une du dernier N° de Rolling Stone (fr). L’album, chroniqué, empoche 4 étoiles et demi. Extrait :

    • #120401
      4JB
      Participant

      En tout cas, la « chose » ne passe pas inaperçu.
      L’enthousiasme des critiques toute provenance confondue est incroyable.
      Un ami journaliste de la presse musicale vient encore de me faire parvenir une pelletée dithyrambique de critiques (au point de lasser et de devenir suspectes)
      Jamais vu cela à ce point pour le Mac !

      C’est en effet assez curieux. Plusieurs variantes :

      – Le disque séduit, les chansons touchent l’auditeur/le chroniqueur.
      – C’est rassurant, en cette période difficile, d’entendre un ancien en forme.
      – Ni rétro ni jeuniste, l’oncle Paul à l’aise dans la cabine.

      ou :

      – Rattrapage pour les critiques qui ont souvent raillé une certaine complaisance doublée de mièvrerie.
      – Macca semble jouer cash.
      – Les journalistes ont reçu de MPL une prime de $1000 en soutien à la crise. Cash.

    • #120403
      los paranoias
      Participant

      Sont-ce les mêmes critiques qui raillaient, et qui maintenant louangeraient ? Doit y avoir quelques morts depuis 1970.

    • #120405
      Denis
      Participant

      Deep Down je n’aime pas du tout: j’ai du faire un effort pour aller au bout.

      J’ai prévenu lol

    • #120407
      Laurent
      Participant

      Bonjour à vous tous,
      J’ai besoin d’une petite aide ?
      Ou et sur quel site commander la version japonaise de Mc Cartney 3 comprenant l’ensemble des bonus ?
      Si quelqu’un a une idée
      Belle journée

    • #120408
      4JB
      Participant
    • #120409
      Laurent
      Participant

      Merci JB !!!!

    • #120411
      Philippe Dupuy
      Participant
    • #120412
      Denis
      Participant

      Bonjour à vous tous,
      J’ai besoin d’une petite aide ?
      Ou et sur quel site commander la version japonaise de Mc Cartney 3 comprenant l’ensemble des bonus ?
      Si quelqu’un a une idée
      Belle journée

      Tout simplement chez Amazon ^^ https://www.amazon.fr/McCartney-III-Special-SHM-CD-Paul/dp/B08LNJLBZ1/ref=sr_1_9?dchild=1&qid=1607737103&refinements=p_32%3APaul+Mccartney&s=music&sr=1-9

    • #120417
      Sim
      Participant

      Je ne suis pas pressé je vais peut etre attendre une probable version enrichie au printemps ?

    • #120423
      Macaaron
      Participant

      Première écoute cette nuit sur Spotify.
      Un peu déçu au début avec les trois premiers morceaux qui ne me surprennent pas. Je commence à rentrer dedans qu’à partir de « Women and wives ».
      Globalement il reste dans sa zone de confort, voir dans la facilité avec « Find my way » et « pretty boys ». On y retrouve l’ambiance de New (« lavatory lil » rappelle vaguement « Alligator »), Egypt Station (seize days), ou encore des chansons Macca pur jus (« Kiss of Venus », « When winter comes).
      Petite surprise avec « Deep deep Feeling », trop longue hélas, mais bien chantée et assez différente de ce qu’on a l’habitude d’entendre.
      La voix grave sur « women and wives » est aussi une belle surprise, et contraste avec la fragilité de « Kiss of venus ».

      J’ai beaucoup apprécié le final sur la chanson de 1992, j’avais peur qu’elle s’intègre mal dans l’ensemble mais c’est tout le contraire, elle s’enchaine parfaitement avec la reprise de « Winter Bird » et vient clôturer l’album de la plus belle des manières.

      Gros point fort de l’album : Ces guitares ! ça faisait longtemps qu’elles n’étaient pas autant soignées et mise en avant. Il y a vraiment de beaux moments dès la première chanson.
      La voix vieillissante est également bien gérée, c’est la première fois que je ne suis pas particulièrement gêné par sa faiblesse. Pas d’autotune ici, ce qui n’est pas pour me déplaire. On sent qu’il s’assume et cela fait plaisir.

      Point faible : certaines chansons trop en dessous, l’ensemble me parait hétérogène. Il n’y a pas de chef d’œuvre, même si je pense que la plupart apprécieront « Kiss of Venus », « When winter comes » et « Women and wives », ou encore « seize the day ».

      Une deuxième écoute s’impose, il est difficile de donner un avis sur l’ensemble de l’album pour le moment. Mais comme l’a dit Laurent plus haut, nous sommes dans le haut du panier.

    • #120425
      los paranoias
      Participant

      Bon, écouté, mais pas touché.

    • #120426
      Thierry Recher
      Participant

      Bon, écouté plusieurs fois. Et, comme je m’y attendais, il se bonifie déjà!

      A la première écoute – et ça se confirme – on sent le côté « fait à la maison », et je retrouve toujours avec le même plaisir cette sensation de liberté. Du coup, pas de tentative de faire un grand album bourré de tubes, juste une promenade dans le confinement de McCartney, et cette promenade, ma foi, est plus qu’agréable.

      Le sommet, pour l’instant, en tout cas celle où il me scotche le plus, c’est « Deep deep feeling ». Il est vraiment très fort pour installer une certaine gravité dans une ambiance jusque là plus légère.
      D’ailleurs, je trouve les titres assez intelligemment agencés, ce qui leur permet d’imposer chacun leur couleur.
      Et son sens mélodique est toujours impressionnant. Ca a l’air facile – et ça l’est sans doute un peu parfois – mais on sent qu’il délire bien. Dans « Deep down », on ne sait s’il est gai, mélancolique, énervé… Plus je l’écoute, plus je l’apprécie, je ne partage donc pas du tout les préventions de Denis. Mais les goûts et les couleurs…
      La parenté avec McCartney et McCartney II est très perceptible, en tout cas. Cet aspect libre et ludique.
      Vive le confinement!

    • #120427
      los paranoias
      Participant

      Je vais être positif : plus j’écoute les disques solos des 4, plus j’aime les Beatles !

    • #120428
      Fredib
      Participant

      Lavatory Lil : chef d’oeuvre en hauts de france.

    • #120429
      Fredib
      Participant

      Un véritable GROWER cet album

    • #120430
      Denis
      Participant

      Dans « Deep down », on ne sait s’il est gai, mélancolique, énervé… Plus je l’écoute, plus je l’apprécie, je ne partage donc pas du tout les préventions de Denis. Mais les goûts et les couleurs…

      Tout à fait 🙂 Moi ce titre je le zappe systématiquement ^^ Heureusement l’album est assez long pour se permettre de l’oublier. Surtout que le reste est bien, sans atteindre non plus des sommets d’originalité, on reste en terrain connu, mais bon après 50 ans de carrière solo c’est déjà bien de sortir un album qui tienne la route, ils ne sont pas si nombreux à pouvoir le faire ^^ Non en fait ce qui me gène le plus finalement sur ce disque, c’est sa voix ^^ Enfin… Ce qu’il en reste … C’est pire à chaque album ! Il va falloir arrêter, ca devient ridicule.

    • #120431
      Fredib
      Participant

      Find My Way tubesque à souhait

    • #120433
      Macaaron
      Participant

      en fait ce qui me gène le plus finalement sur ce disque, c’est sa voix ^^ Enfin… Ce qu’il en reste … C’est pire à chaque album ! Il va falloir arrêter, ca devient ridicule.

      Perso je m’attendais à bien pire après avoir vu des extraits de concerts récents. Il s’en est bien tiré, et je n’ai pas l’impression que ce soit pire qu’Egypt Station.
      On sent une faiblesse sur « Kiss of Venus » et « pretty boys » c’est vrai (et c’est dommage sur Kiss of venus, une belle mélodie), mais le reste passe bien mieux que ce que j’aurai pu craindre.

    • #120434
      ALLIGATOR
      Participant

      En tant que batteur je tique sur Find my Way,pourquoi cette caisse claire toujours aussi timide?
      Il claquerait des doigts que ça serait la même…

      Il n’était pas censé ne pas être dans le business?
      Bref…

      Je décortique le reste petit à petit,ne m’en voulez pas de ne pas mordre à toute vitesse les autres tracks.(j’suis vieux).

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120435
      ALLIGATOR
      Participant

      Deep Deep Feeling…

      Bon ce n’est pas non plus avec cette merde que je vais réussir à convaincre mes potes anti Paulo de s’intéresser à lui.

      Les 9 autres je n’ émet aucun jugement pour l’instant.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120436
      Laurent
      Participant

      Deep Deep Feeling…

      Bon ce n’est pas non plus avec cette merde que je vais réussir à convaincre mes potes anti Paulo de s’intéresser à lui.

      Les 9 autres je n’ émet aucun jugement pour l’instant.

      Anti ?
      Ca existe donc ??
      Donc des potes qui n’aime pas la musique ?
      Enfin, il doit bien avoir quelques crétins qui n’aiment pas Dyla, les Stones, Elvis ou Marley……

    • #120437
      ALLIGATOR
      Participant

      Oh que oui il en existe t’ inquiètes.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120438
      oxymel
      Participant

      Bonjour
      Find my Way me rappelle beaucoup l album Flamming pie ,
      le démarrage est timide 500 000 vues sur YouTube ,Ringo avec sa ballade sorti le même jour est à 100000 vues
      Les Beatles sont de retour ! Ça fait plaisir

    • #120440
      ALLIGATOR
      Participant

      Bon bah le reste s’annonce très bon me concernant.

      À voir au fil du temps quelle place prendra ce Mc III.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120441
      Macaaron
      Participant

      Autre sortie annoncée, un documentaire sur la carrière de Macca en six épisodes avec Rick Rubin

    • #120442
      ALLIGATOR
      Participant

      C’est moi ou Woody Leggy se prend une p’tite pichenette avec Lavatory’Lil?

      Bien vu en tout cas👍

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120445
      fabfour22
      Participant

      Bonjour à tous
      J’ai hésité à acheter l’album surtout après avoir écouté l’émission Popopop d’ Antoine de Caunes sur France inter le jour de la sortie de l’album . Interview pas inintéressante que l’on peut podcaster..
      Pour revenir à l’album , c’est très en rupture avec New et Egypt Station mais peut être faut il davantage comparer à Mc Cartney I et II.
      il y a des choses très bien , l’entrée en matière avec  » Long Tailed Winter Bird » me plait bien , superbe guitare acoustique .
      Un titre semble se détacher pour moi  » Women and Wives » .. il y a deux ou 3 titres à éviter , j’ai pas en tête le nom mais bon globalement c’est pas mal ..
      Je trouve que la prise de son est assez fantastique , Paul s’est invité chez moi dès les premières grattes sur la guitare ..
      Travail soigné ..tout ça à la maison ?

    • #120449
      Laurent
      Participant

      Une première impression.
      Disons tout net que je n’ai jamais été grand fan du producteur et de l’arrangeur Mc Cartney.
      L’album, hélas, ne change rien à mon opinion à ce sujet.
      Regrettons tout net la présence d’un véritable producteur. (Godrich, Lanois, Rubin etc.)
      L’ensemble est brouillon, confus voir parfois sommaire. Rien ne fonctionne et les guitares, les claviers, la batterie restent à l’état de croquis, d’ébauche et d’esquisse.
      Le tout rappelle vaguement l’approche de Chaos sans l’exigence d’un producteur ambitieux et sans des compositions à niveau.
      Car c’est bien là que le bât blesse.
      L’album s’ouvre sur un Long Tailed Winter Bird bien trop long et qui est au mieux un gentil intermède instrumental.
      Lavatory Lil et Slidin sont deux rocks poussifs sans inspiration et en quillés à la va comme je te pousse.
      Deep Down est une chute de studio par hasard habilité à figurer sur la galette du patron alors qu’elle était faite pour une archive de peu de poids.
      Deep Deep Feeling, est un peu plus ambitieux, mais l’ennui gagne rapidement et pas sûr que l’on investisse du temps sur un titre passable.
      Reste le versant acoustique.
      The Kiss of Venus est comme l’était Early Days massacré par un choix d’interprétation ne rendant pas grâce à la compo.
      En choisissant de la chanter dans une tonalité tout autre, on eut pu prendre un peu de plaisir avec une composition par ailleurs assez mineure.
      When Winter Comes n’est pas désagréable du tout, mais c’est un titre de second plan.
      Les 4 compositions restantes sont d’une bonne taille au-dessus.
      Pretty Boys et Women and Wives fonctionnent bien malgré le chant fragile de Paul.
      Les deux meilleures compositions semblent tout droit sorties de Chaos.
      Find My Way et Seize the Day sont graciles, élégants, un poil anachronique mais tout à fait charmant.
      Au final, un album est très très moyen.
      Très, très loin de la grâce d’Egypt ou de Chaos.
      Un album presque fainéant, sans trop de discernement et sans alter ego pour monter le niveau.

    • #120452
      fabfour22
      Participant

      Je suis un peu moins sévère que toi Laurent mais avec le recul je partage davantage ton point de vue. C est évident que je réécouterais plus souvent Egypt Station que celui ci.
      D accord avec toi sur les compositions au dessus du lot

    • #120453
      los paranoias
      Participant

      Ce truc, regardezjejouedepleindinstruments, ça finit par être gonflant, surtout pour un tel résultat. Le clavecin, par exemple, il apporte quoi ici ? Rien. Tout est mal agencé, c’est empilé, comme une démo de synthé sur youtube dans un obscur magasin de musique. Nulle grâce, nulle émotion, et je ne parle même pas des morceaux se voulant rock, là, ça fait longtemps qu’ils sont pathétiques. De plus, le jeu de batterie, c’est plombant. Déjà, sur Chaos, mon préféré, de loin ! (merci Godrich), ça affaiblissait certains morceaux. Idem les guitares (sur Chaos, en revanche, parfaites, bien canalisées). Il est sympa Paulo, il a reconquis les critiques, son Panthéon n’est plus très loin, mais mon émotion restera toujours Beatles.

    • #120454
      Thierry Recher
      Participant

      Ben, comment dire, Los paranoias, le clavecin il apporte une couleur, il personnalise le morceau. Pour moi c’est presque LE truc de ce morceau.
      Quant au concept de jouer de tous les instruments, tu n’as peut-être pas compris la référence, ni le contexte.
      La référence c’est « McCartney » et « McCartney II » où, comme pour marquer la fin d’une époque, McCartney se retrouvait seul et remplissait tous les rôles – avec un aspect ludique voire expérimental qu’on peut apprécier ou pas mais qui est un peu le deal qu’il passe avec lui-même dans ces occasions.
      Le contexte, c’est la crise de la covid-19 et le confinement forcé qu’on a tous vécu, y compris McCartney. Seul à la maison, il a fait quoi? De la musique, tiens!
      Si tant de gens à travers le monde ont mis à profit cette curieuse période pour créer, enregistrer, publier, franchement, pourquoi pas lui!
      Après, bien sûr, on peut aimer ou pas, mais ce n’est pas la première fois que McCartney joue de plusieurs instruments – y compris avec Godrich. Ca lui arrivait aussi du temps des Beatles ou des Wings. Perso je le trouve fidèle à ce qu’il a toujours fait, et ce que j’aime chez lui depuis que je l’écoute, c’est à dire aux alentours de 1964…

    • #120455
      Macaaron
      Participant

      Je ne pense pas que l’idée de cet album est de prouver qu’il sait jouer de tous les instruments, surtout à son âge, il l’a fait tellement de fois dans le passé.
      C’est l’album du confinement, c’est tout, je ne pense pas qu’il faut chercher plus loin.
      Après le côté démo, on aime ou pas. C’est vrai qu’on est loin de la grâce de Chaos, mais je trouve que la continuité avec McCartney I et II est carrément réussie, on en retrouve les codes, l’ambiance.
      Pour les clavecins, je rejoint Thierry, c’est vraiment l’instrument qui apporte sa couleur au morceau pour moi.

    • #120458
      ALLIGATOR
      Participant

      De mon côté cette galette prends forme et j’aime son goût,si ce n’est ce faux pas de Deep Deep Feeling.

      Elle ne rejoindra pas Wild Life,Red Rose Speedway,Press to Play et Driving Rain.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120459
      los paranoias
      Participant

      Le clavecin a un son de clavecin, donc, oui, c’est un habillage sonore, mais on est bien loin de Fixing a hole quant à l’apport. Je sais bien, je ne me suis pas remis de mes 10 ans, de 1970 ! Et pourtant, avec toute ma meilleure volonté, j’ai voulu aimer la suite, mais rien à faire, tout ce qui était au plus haut chez les Beatles n’atteignait jamais le meilleur de l’après, meilleur en quantité bien moindre, et le plus faible des Beatles l’était toujours moins que celui des ex-, hélas en quantité industrielle.
      Cassure émotionnelle, sonore, beaucoup, instrumentale, vocale, et je ne parle pas production, arrangements. J’ai fini par lâcher. Et piocher, au mieux possible.

    • #120460
      Thierry Recher
      Participant

      Oui, Los Paranoias, je peux comprendre ce que tu ressens. Je trouve que c’est pas de chance. Pour moi, les Beatles sont le début de beaucoup de choses. Je le vois comme ça. Ils m’ont ouvert les oreilles, m’ont appris que le clavecin, les trompettes, les quatuors à cordes, etc, tout est source d’inspiration, et qu’il n’y a ni cloison ni frontière en musique.
      Du coup, grâce à ce pli qu’ils m’ont donné, cette capacité à s’intéresser à tout, j’ai été ouvert à toutes les musiques. J’ai fait ma part du boulot, bien sûr, j’ai aiguisé mes goûts et fait mes propres découvertes mais, en tout cas, la principale chose que je leur dois, c’est l’ouverture d’esprit (musical).
      Alors logiquement, je ne pouvais pas rester « bloqué », ni en 1964 ni en 1970, ni à aucun autre moment. Trop de sources musicales abondantes venant de partout!

      Et il se trouve, sans que l’enfant que j’étais ait pu le décider, que c’est dans la musique de McCartney que j’ai trouvé ma principales source de plaisir, quelque chose qui me ressemble ou, disons, qui trouve une résonance particulière en moi. Ca n’a jamais disparu. Je perçois donc l’oeuvre de McCartney comme un tout avec plusieurs chapitre, dont les Beatles sont le premier.
      Il a vieilli, évolué – et moi aussi. Il n’a pas été le seul à m’apporter beaucoup musicalement, mais c’est lui qui n’a jamais cessé de me « correspondre » à ce point. Ainsi, il peut arriver que j’aime moins tel ou tel morceau, mais de la même façon qu’il y a des moments moins cools que d’autres dans ma vie, c’est quand même moi!
      Alors je ne cherche pas à comparer; McCartney m’accompagne durant ce chemin où je découvre constamment d’autres artistes, d’autres musiques qui m’apportent beaucoup. Un peu comme des amis rejoignant ma famille, dont McCartney serait le père ou le grand frère, quoi…
      C’est pour ça que je dis que, en ce qui te concerne, c’est pas de chance, Los paranoias. Car je n’ai jamais eu à vouloir aimer, je n’ai jamais eu à me forcer, et de toute façon, c’est impossible de se forcer à aimer!

    • #120465
      Thierry Recher
      Participant

      Après plusieurs jours d’écoute, celle que j’aime le moins doit être « Long tailed winter bird »…
      Pour le reste, tout se bonifie à chaque écoute!
      Album intimiste et plein d’humeurs et de fantaisie.
      Une vraie magie s’en dégage.

    • #120466
      Sim
      Participant

      MCCARTNEY III N 1 EN ANGLETERRE

      (1ère depuis flowers in the dirt 89)

      Source Billboard

      According to the Official Charts Company, the album is at No. 1 on the midweek chart after bolting out the gate with almost 25,000 chart sales over the weekend. If it holds its momentum, McCartney III will give the Hall of Famer his first solo No. 1 album since 1989’s Flowers in the Dirt

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par Sim. Raison: Faute
    • #120468
      4JB
      Participant

      Très belle cote in metacritic, qui compile les critiques de différents magazines : 8,2 sur 10. La moins bonne, de American Songwriter, affiche quand même un 5/10. Extrait : « McCartney 2 est facilement oubliable. Son successeur, McCartney 3, a probablement été enregistré sur un coup de tête, un exercice destiné à faire fléchir ses muscles musicaux et à prouver sa capacité à fonctionner comme un one-man band. À certains égards, cela pourrait être considéré comme superflu, insignifiant ou les deux, un effort égocentrique qui est au mieux superficiel, au pire fragile. Cela pourrait être assimilé à une collection de faces B, de démos et d’idées inachevées, jugées inappropriées pour une sortie standard. Il n’y a vraiment rien ici qui soit à la hauteur des standards plus élevés de McCartney, en solo, voire avec les Beatles, « Bluebird » par exemple. L’enemble peut être considéré comme une curiosité, des airs dna sla famille des bizarreries qui jonchent le catalogue McCartney. “I don’t need to be wrong, I don’t need to be right,” , insiste Paul sur «Seize the Day», une sorte de déclaration qui semble non seulement réaffirmer son mantra musical, mais s’applique également à l’attitude qui est inhérente ici. Bien que ce ne soit en aucun cas essentiel, McCartney 3 séduira probablement nombre de collectionneurs compulsifs Macca. »

    • #120469
      ALLIGATOR
      Participant

      Le clip de When winter comes est sorti,sympa petit dessin animé un peu dans la veine de Once upon a long ago.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120470
      4JB
      Participant

      Réécoute quick-rapido du ‘III’. Qui démarre super bien avec ce motif de guitare intriguant.
      Mais, sinon, désolé amis, pas l’ombre d’une mélodie. Des notes qui se suivent plus ou moins bien, un petit bout de phrase suivi d’un autre petit bout de phrase, une éclaircie ici ou là. Lumière tamisée, soleil couché, bégaiements des minuscules motifs en mode repeat. Tiens, c’est peut être ça qui séduit un peu tout le monde, l’oreille de l’auditeur 2020 est formée, formatée, après toutes ces décennies de hip-hop.
      Une mélodie, c’est ‘Volare’, ‘Yesterday’ ou tout ce que l’on peut massacrer sous la douche, siffler en allant sur la colline.

    • #120471
      4JB
      Participant

      Sinon, bien sûr, la voix. Elle est partie avant tout le reste.
      Mais Paul le Mc semble, à quelques -brefs- instants musicaux, chanter comme s’il était encore en 1970, l’intention est là où les cordes vocales ne sont plus.
      En notre ère high tech, il faudrait inventer un logiciel qui fasse chanter McCartney comme il l’entend dans sa tête. Et tout le monde serait content.

    • #120473
      4JB
      Participant

      Bref, état des lieux au 22.12.2020

      – Pas de mélodies
      – Voix éreintée
      – Suites harmoniques parfois surprenantes
      – Joli piqué au niveau des intros, des guitares et des -trop courts- passages instrumentaux

      Résultat : aucune chanson à isoler, genre « je vais m’écouter un bon petit Macca au saut du lit » ou « après ce disque pénible de Björk, m’en vais glisser le ‘III’ pour un shot d’oxygène ».

      C’est mal barré.

    • #120474
      4JB
      Participant

      Plutôt que ressasser, un exemple de bonne chanson, quasi-inconnue.
      On y entend une construction, un environnement, un début et une fin en judicieux équilibre. Et non des bribes collées pour former un simulacre de pièce autonome.

      Ecoute, compare, fais-toi une idée objective.

      Pourquoi tel exercice ?
      Parce que ça remet en perspective certains pseudo-acquits. Et que, bon sang, une bonne chanson repose sur autre chose que du bout-à-bout.

    • #120477
      Macaaron
      Participant

      Et bien après quelques nouvelles écoutes, tout se bonifie également de mon côté, et l’ensemble me plait beaucoup. Il n’y a pas de mélodie particulièrement forte c’est vrai, mais pas de temps morts non plus, l’album dans son ensemble est cohérent, agréable, je retrouve le Macca que j’aime, qui fait sa musique seul, sans artifices inutiles (qui m’ont un peu gêné dans Egypt), qui joue de tous les instruments avec créativité et qui utilise bien sa voix, quoi qu’on en dise.
      Je comprends de mieux en mieux les critiques positives de la presse et du public.
      Quand même, quand on pense que le bonhomme est à l’aube de ses 80 ans, et qu’il a fait tout ça de A à Z pendant le confinement… il m’épatera toujours. On s’y habitue presque mais c’est dingue … Le macca du 21ème siècle est très bon, entre Chaos, Egypt Station, New et ce Mac III, le niveau est élevé ces 20 dernières années. Et ça, qui l’aurait imaginé à l’époque de Press to play ?

      Je pense que c’est un album que je ne suis pas prêt de ranger, c’est une belle surprise pour cette fin d’année maussade.

    • #120478
      ALLIGATOR
      Participant

      Je rajouterai MAF.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

      • #120481
        Thierry Recher
        Participant

        Idem.
        L’impression que j’ai, c’est qu’une seule écoute aurait tendance à laisser une impression mitigée, et qu’il suffit de l’écouter 3, 4 fois pour que, comme un bon vin laissé quelques instants à température ambiante, les mélodies imparables exhalent toutes leur saveur.

        Comme chaque album de McCartney, chacun aura ses moments préférés, normal. Du coup, à différents moments de mes journées, depuis vendredi dernier, je me surprend à siffloter ou à chanter dans ma tête « Slidin » ou « When winter comes » en passant par « Seize the day » ou « The kiss of Venus ».

        En fait, il n’y a pas de miracle: il vieillit comme tout le monde, mais c’est toujours lui; et comme mes oreilles pareillement vieillissantes sont toujours les miennes, ça fonctionne toujours!

        Ceux qui, sur ce forum ou ailleurs, n’apprécient que modérément la musique de McCartney sont fidèles à leur ressenti habituel – sauf à de rares exceptions près. Et ceux aiment cette musique sont fidèlement comblés, sauf à de rares exceptions près.

        Rassurant, cette constance.

    • #120479
      Denis
      Participant

      Je viens de voir les titres bonus de l’édition japonaise, hé heu comment dire….Je ne suis pas sur que le prix prohibitif soit justifié par le contenu ^^ En tout cas ça sera sans moi ….

    • #120480
      Denis
      Participant

      J’ai voulu mettre un lien ca ne fonctionne pas. Ce forum est un vrai bonheur lol

    • #120482
      Philippe
      Participant

      Je suis entièrement d’accord avec Thierry ! Paul McCartney n’a pas perdu son talent du jour au lendemain après 1969 !
      La différence: 5 chansons par disque au lieu de plus d’une dizaine, l’émulation avec John Lennon, une exigence et un regard critique (seulement retrouvés avec Godrich et on a vu le fabuleux résultat!). Los Paranoias je ne vois pas en quoi Another Girl, I’m looking throuh you, all together now seraient supérieures à The kiss of venus ou seize the day?
      Je rejoins encore une fois Thierry pour moi McCartney fait la musique qui me correspond le mieux et m’a ouvert à la soif de découverte d’autres artistes.
      Je suis sans doute comme le dit JB un McCartney addict, ma femme et mes enfants sont fan aussi, ma fille après l’avoir vu pour la 1ère fois en concert m’a dit que c’était le plus beau jour de sa vie. Mais j’essaie de rester lucide et objectif malgré tout.
      Par exemple je ne vais plus le voir en concert depuis 2015 (après n’en avoir raté aucun depuis 1989 à Paris), il a perdu sa voix et cela me fait trop de peine le voir peiner (le mot est faible) sur ses plus belles chansons.
      Quand Press to Play est sorti, quelle énorme déception après 3 ans d’attente ! Quand les singles d’Egypte sont sortis j’ai même eu honte, come on to me (je l’avais vu jouer live sur youtube avant sa sortie) je croyais que c’était une jam session pour blaguer, ben non c’était un single! Fuh You ah non là ce n’était plus possible! comment a-t-il pu? lynché par la famille le Paul: « il est trop vieux, il ferait mieux de raccrocher..et j’en passe, et comment leur donner tort! 5 ans d’attente pour entendre ça ! Au secours !Le McCartney atteint de jeunisme, obnubilé par l’aspect commercial me déçoit. Egypt Station est un patchwork musical bien lustré mais sans âme. Heureusement et comme souvent, il contient Do It Now (poignant) et la délicate Hand in Hand qui nous rappellent qui est Paul McCartney !
      J’ai beaucoup plus écouté Do Holywood des Lemon Twigs à l’époque, disque plein de fraîcheur (enregistré en 14 jours je crois) et d’inspirations. Depuis plus d’un an j’écoute également les 2 derniers disques de Weyes Blood sans m’en lasser (essayer do you need my love, ou everyday ou encore andromeda et vous verrez de quoi je parle).
      Mais je m’éloigne ; Revenons en à McCartney III.
      Après la (relative) déception Egyptienne je suis plutôt agréablement surpris .
      Long Tailed Winter Bird et son riff de guitare (c’est ma nouvelle sonnerie de téléphone), l’entrée de la Basse par petite touche au début et qui donne sa pleine mesure à 1:45 avec l’entré de la batterie (que je trouve intéressante sur ce titre), j’aime beaucoup, ce titre mérite d’être écouté attentivement.
      Find my Way est un très bon titre, mérite d’être un single.
      Pretty Boys (me fait penser à Early Days, Confidante et même Little Willow) , pas mal sans plus et déjà entendu.
      Women and Wives ne m’avait pas marqué à la 1ère écoute (assez simple au niveau des accords) , mais je dois dire qu’elle prend de la valeur après plusieurs écoutes, j’aime ! bonne chanson.
      Lavatory Lil, j’attendais plus de ce titre dont j’avais vu une cover (bien mieux), la guitare est excellente comme sur le reste du disque. Bref très moyen pour moi.
      Deep Deep Feeling , surpris à la 1ère écoute par son atmosphère et ses variations (ma faisait un peu penser à How Kind OF you et Appreciate), je ne savais pas de quelle côté elle allait basculer, malheureusement du mauvais. Elle est bien moins réussit que les 2 précitées et pour le coup « l’aide d’un ami » aurait été précieuse sur ce titre.
      Slidin’ , j’adore malgré (ou grace à)son gros son , la voix est trop en retrait hélas, mais encore une fois j’adore la guitare et son solo, j’aime beaucoup.
      The Kiss Of Venus, j’adore! du grand McCartney !! Il peut toujours et cela me réjouis ! Imaginez ce titre avec la voix de 68 ?!! Pourrait figurer sur le Blanc sans problème.
      Seize the Day est mon 2ème coup de coeur, comme pour Do It Now mais de manière plus joyeuse il nous dit de profiter de la vie maintenant, le pont à 1:40 est excellent (je l’ai dédié à ma chèrie pour les paroles) elle était très touchée. Le pouvoir de McCartney de nous rendre heureux par sa musique !
      Deep Down pour moi c’est une anomalie ! ce n’est pas la musique que j’aime ! Je la zappe ..
      Winter Bird sympa sans plus et puis que fait une chanson de 1992 ici?! Je l’aurais plutôt mis dans les archives collections à venir personnellement.
      Conclusion McCartney III est un bon album , avec de belles réussites, on sent que Paul y a mis du plaisir et il a le mérite de nous le transmettre. Merci Paul.

    • #120483
      Philippe
      Participant

      Merci 4JB pour ton post: (Michel Angelo) ,et de manière tout à fait objective je trouve ce morceau au mieux sympatoche, et il a le mérite de me rappeler pourquoi j’aime tant Paul McCartney.

    • #120484
      ALLIGATOR
      Participant

      @Philippe

      Tu aimes les mêmes morceaux que moi sur le Mc III.
      Et effectivement la cover de Lavatory’Lil me semble un poil supérieure à l’originale,même si j’aime cette dernière.

      Par contre que ce soit Deep Deep Feeling ou Appreciate,elles ne font absolument pas parties de mon ADN musical.
      Ni Fuh You également.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120485
      4JB
      Participant

      La version jap avec ses 4 bonus : ‘Woman and Wives (studio outtake)‘,
      ‘Lavatory Lil (studio outtake)‘, ‘The Kiss of Venus (phone demo)’ et ‘Slidin’ (Düsseldorf Jam).

    • #120488
      ALLIGATOR
      Participant

      Ce que j’ai bien peur,c’est que les gens ne prennent plus le temps de découvrir.

      Mater les bas noirs d’une nana bien Gaulée avant de lui faire l’amour n’a pas de prix.

      Il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui se sont auto-spoile avant la sortie de l’album.

      PC génération…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120489
      Denis
      Participant

      Mater les bas noirs d’une nana bien Gaulée avant de lui faire l’amour n’a pas de prix.

      C’est bien un forum consacré aux Beatles ici hein rassurez moi ?

    • #120490
      ALLIGATOR
      Participant

      Denis la religion et moi ça fait 2.
      Et tu m’as bien compris.

      Lovely Rita.😉

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120493
      4JB
      Participant

      Merci 4JB pour ton post: (Michel Angelo) ,et de manière tout à fait objective je trouve ce morceau au mieux sympatoche, et il a le mérite de me rappeler pourquoi j’aime tant Paul McCartney.

      Ok, bien capté.
      Est-ce possible de donner un exemple de bonne chanson in ‘McIII’ ? Une qui ait l’ambition de dépasser le socle des collages ?
      Je n’en entends pas.
      Zéro progression, les plages ne vont nulle part, elles suivent les humeurs de l’Oncle Paul dans sa bulle. Souvent, c’est un bon choix, curiosités et petites surprises. Des pièces, des vignettes. Mais pas de chanson vive.

      Ce n’est pas rassurant, du tout. Mais ça n’a aucune conséquence, ça n’en aura pas.

      P.S. Les titres sympa de McCartney s’écoutent très bien aujourd’hui, au contraire de ses misères en la mineur.

    • #120494
      Philippe
      Participant

      Le socle des collages ? Traduction stp 4JB?

      Et quand bien même, pour moi elle est belle l’ambition de faire des vignettes, des pièces, des collages si cela me plait et me touche!

      La danse des canard tu la vois la direction? Elle est très vive cette chanson?

      Je n’ai pas contrairement à toi la prétention de dire ce qu’est une bonne chanson, je me contente de dire j’aime ou j’aime pas.
      Seize the Day j’adore: refrain entraînant , pont élancé: je vois très bien la direction et la vivacité de la chanson , Michel Angelo me laisse de marbre (Ah non, je vois arriver Clint Eastwood sur son cheval!).

    • #120495
      ALLIGATOR
      Participant

      Bon sur ce,je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

      Wonderful Christmas Time comme dirait l’autre…🎉😉

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120496
      Laurent
      Participant

      Le socle des collages ? Traduction stp 4JB?

      Et quand bien même, pour moi elle est belle l’ambition de faire des vignettes, des pièces, des collages si cela me plait et me touche!

      La danse des canard tu la vois la direction? Elle est très vive cette chanson?

      Je n’ai pas contrairement à toi la prétention de dire ce qu’est une bonne chanson, je me contente de dire j’aime ou j’aime pas.
      Seize the Day j’adore: refrain entraînant , pont élancé: je vois très bien la direction et la vivacité de la chanson , Michel Angelo me laisse de marbre (Ah non, je vois arriver Clint Eastwood sur son cheval!).

      OH Non !
      Se contenter du j’aime où je n’aime pas ?
      La liberté de faire des choix est pleine et entière heureusement, mais qu’il serait triste d’en rester là.
      Dans le domaine artistique, il y a d’une part des canons dont on peux (doit) s’affranchir, mais surtout des critères objectifs qui permettent de (se) construire une pensée critique.
      Reste qu’on a le droit d’aimer une œuvre objectivement mineure ou négligeable et de ne pas aimer un chef d’œuvre.

    • #120497
      Thierry Recher
      Participant

      L’esprit « collage » ou « vignette », c’est quand même un peu l’esprit, par exemple, du double blanc, non? Ou du premier « McCartney ».
      Ok, on est toujours dans le « pour moi », et le fait que certains auditeurs n’entendent pas des choses qui leur plaisent dans McCartney 3 n’est pas un problème en soi (encore heureux!).
      En ce qui me concerne, je trouve juste étonnant qu’on puisse reprocher à McCartney de faire ce qu’il a fait tellement souvent.
      De la face B d’Abbey Road, à ses « trucs » courts sur l’album blanc, en passant par, au hasard, « Picasso’s last words » ou ses medleys instrumentaux sur ses récents albums, sans parler du Fireman.
      J’ai tendance à penser que s’il avait gardé « Honey pie » ou « Why don’t we do it in the road » et les sortait aujourd’hui, certains crieraient que, vraiment, depuis la fin des Beatles, McCartney, c’est plus ça!

      On peu discuter de la voix, de la production, des arrangements, même si on peut ne pas davantage être d’accord dessus…

      Mais depuis 40 ans, à chaque nouvel album, j’entends des critiques récurrentes, qui ont tendance à me faire penser que, tout simplement, il y a des gens qui n’aiment qu’un aspect – plus ou moins limité – de la musique de McCartney. Qu’ils essaient, à chaque fois, de retrouver l’idée qu’il s’en font depuis très longtemps, et sont forcément un peu, ou beaucoup, déçus à chaque fois.
      Je ne vois pas – tant dans le son que dans l’esprit ou la légèreté – ce qu’il peut y avoir de si différent entre, par exemple, « When winter comes » et « Lovely Linda ». J’entends réellement le même artiste à l’oeuvre, à 50 ans de distance.
      Plus vieux.
      Comme moi.

    • #120498
      Philippe
      Participant

      Mais oui 4 JB je me reserve le droit d’aimer des oeuvres mineures (à tes yeux), le j’aime ou j’aime pas est essentiel à mes yeux.
      On en revient toujours aux goûts et couleurs. Deep Down de manière objective n’est pas un mauvais titre de même que Fuh You, mais ça ne correspond pas à ce que j’aime!
      Ensuite vient évidemment, le pourquoi j’aime (harmonie, vocale, ligne de basse, guitare, etc…) .
      J’ai donné mon avis et dit pourquoi j’aime pour chaque chanson de McCartney III un peu plus haut. Et toi?
      Je n’ai pas eu de traduction du langage 4JBien? Vignettes, collage, pièces, direction? Oui mais concrètement? Exemple?
      Je t’ai expliqué pourquoi j’aime Seize the Day (en excluant le fait que les paroles me touchent) en quoi(objectivement), elle est mineure par rapport à Michel Angelo? En quoi c’est une vignette? Un collage?
      J’aime bien te lire 4JB, la façon dont tu animes le forum, mais la manière d’affirmer de manière insistante tes opinions et tes points de vues, peut paraître méprisante envers les autres( sans doute me trompe-je?). Sur Flaming Pie , Young Boy que tu as massacré (c’est ton droit bien sûr, et toute opinion est respectable)pas une fois; mais à de très nombreuses reprises et de manière insistante sans jamais dire vraiment pourquoi, que crois-tu ce que les gens qui aiment (c’est mon cas) ressentent ?
      Voilà j’arrête de jouer au ping pong avec toi, je te souhaite un bon noel.

    • #120499
      los paranoias
      Participant

      Los Paranoias je ne vois pas en quoi Another Girl, I’m looking throuh you, all together now seraient supérieures à The kiss of venus ou seize the day?

      Je crois avoir répondu déjà :

      Tout ce qui était au plus haut chez les Beatles n’atteignait jamais le meilleur de l’après, meilleur en quantité bien moindre, et le plus faible des Beatles l’était toujours moins que celui des ex-, hélas en quantité industrielle.

      Et là, évidemment, je ne parle pas que des compositions, mais aussi de leur traitement.

    • #120501
      Philippe
      Participant

      Los Paranoias : « tout ce qui était au plus haut chez les Beatles n’atteignait jamais le meilleur de l’après? » Est-ce à dire que les meilleures chansons des Beatles ne sont pas au niveau des meilleures compositions solos? Pas compris? sans doute as-tu voulu dire l’inverse?
      Pour la seconde affirmation je l’avais mal interprétée, je suis entièrement d’accord avec toi.

      • #120534
        los paranoias
        Participant

        Philippe> oui, je me suis très très mal exprimé ! Tout ce qui était le meilleur des Beatles survolait largement le meilleur de l’après 1970, lui-même plus rare que la palanquée de chefs-d’œuvre des 4 réunis.

    • #120502
      Thierry Recher
      Participant

      Los paranoias, tu n’as pas répondu, tu as répété ce que tu avais écrit, mais tu ne dis toujours pas EN QUOI « Tout ce qui était au plus haut chez les Beatles n’atteignait jamais le meilleur de l’après » ni EN QUOI « le plus faible des Beatles l’était toujours moins que celui des ex ».

      J’avoue que la réponse m’intéresse, moi qui préfère, par exemple, « Imagine » à « Sexie sadie », ou « How kind of you » à « Maxwell’s silver hammer ». Et la liste est longue…

      Il va de soi que j’ai compris que tu voulais dire l’inverse de ce que tu as écrit. Je pense que tu veux dire que c’est le meilleur de l’après qui n’atteignait jamais tout ce qui était plus haut chez les Beatles…

      • #120538
        los paranoias
        Participant

        Par exemple, chez Lennon, je ne retrouve pas, après 1970, de morceaux aussi forts, procurant à la fois plaisir, émotions, frissons, (bonnes) surprises, que Strawberry Fields, I’m the Walrus, In my life, Tomorrow never knows, A Day in the life, Come together, Revolution (single), j’en passe évidemment, chez McCartney rien d’aussi bon qu’Eleonor Rigby, For no one, Helter Skelter, Hey Jude, Penny Lane, Blackbird, Back in the USSR, j’en passe aussi énormément.

    • #120503
      4JB
      Participant


      Le dos de l’édition japonaise.

    • #120504
      Thierry Recher
      Participant

      Un peu décevant, cette édition japonaise… Je pensais qu’on aurait droit à des inédits, même pas.
      Et la durée plutôt courte de l’album laissait penser qu’il y avait des trucs en réserve.
      Dommage. Il a circulé des infos un peu dans tous les sens avant la sortie de l’album mais, pour l’instant en tout cas, rien d’excitant.

    • #120505
      4JB
      Participant

      Le socle des collages ? Traduction stp 4JB?

      Un petit bout d’idée enregistrée sur l’iPhone, une autre jaillie en préparant le thé, une phrase issue d’un tweet, etc.
      Pourquoi pas ?
      Tout ceci donne des allures de collages, au contraire des premières minutes de ‘Long Tailed…’, saisissant motif en activité, en vie. Il évolue, se développe, fait sens.
      Les collages furent un élément fort du dadaïsme, ce n’est pas négligeable. Souvent impressionnant quand ça se voit, que c’est intentionnel. Par contre, utiliser le principe pour le montage d’une chanson pop, en douce, c’est différent. Le nerf de guerre y perd sa substance. Il n’existe pas, il est remplacé par un subterfuge valide, puisque tel que conçu par l’assembleur.

    • #120506
      Macaaron
      Participant

      C’est drôle comme on en revient aux mêmes débats après chaque sortie d’album, je me rappelle de remarques similaires à la sortie d’Egypt Station il y a deux ans.
      Je rejoins Thierry sur le fait que McCartney est le roi des « collage »/ »vignettes », depuis ses débuts, et c’est d’ailleurs une des choses que j’apprécie chez lui. Oui, il a composé des chansons que l’on qualifierai de « majeures », comme Let it be, Hey jude, Maybe I’m Amazed, Live and let die… Les chansons que tous le monde connait et que l’Histoire retient.
      Mais McCartney c’est aussi et surtout une quantité impressionnante de « petites » chansons (ou « mineures », « collages », donnez leur le nom que vous voudrez). Il y en avait plein dans les albums des Beatles et il y en a encore dans McCartney III. Ces chansons là ne me plaisent pas forcément à la première écoute, mais il y a quelque chose qui me pousse à les réécouter, je ne me « force » pas à le faire, c’est plutôt l’impression d’avoir mal compris la chanson et d’avoir besoin de l’entendre de nouveau. Et d’écoutes en écoutes, certaines (pas toutes !) se bonifient, me font aimer des genre musicaux variés, et c’est aussi grâce à elles que mon univers musical s’est élargi.

      Pour moi Mccartney c’est surtout ça. C’est vrai que si on s’attends a entendre des chansons majeures dans ses récents albums, on risque d’être déçus. Certains accuseront sa voix vieillissante, un manque d’inspiration ou des défauts de production. Mais je pense surtout que nous ne recherchons pas tous la même chose dans un album de Paul McCartney.

    • #120507
      ALLIGATOR
      Participant

      N’y a t’il pas de collages dans Rushes pour ne prendre que cet exemple?

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120508
      VALTON Bertrand
      Participant

      bon bon…
      J’ai bien lu tous vos commentaires, et je me range sans conteste dans le camp des « agréablement surpris ». Ce qui n’a pas toujours été le cas pour sa carrière je tiens à le souligner, je ne fais pas partie des « fans béats » (tout comme il y en a pour les fab Four d’ailleurs). Qui aime bien chatie bien. Mais bon, depuis 2005 il me scotche, autant l’avouer. Et moi j’aime quand le Mac me « surprend » ce qui est – encore une fois – marginalement le cas ici.

      Car on oublie trop facilement de rappeler ici l’age du capitaine : 78 ans et six mois pile à la sortie de l’album.

      Et je m’oppose frontalement et totalement à l’idée qu’il n’y a « pas de mélodies ».
      On croit rever…il y en a bien plus – pour ne prendre qu’un exemple – que sur « London Town », sorti a l’age de 36 ans, c’est pour dire…! car elles sont là, et bien là, mais comme d’habitude c’est à la seconde écoute qu’elles te rentrent dedans…et ne te lachent pas si facilemeent. Par ailleurs il est fini le temps de chanter un Wanderlust, un C’mon People ou un Mull of Kintyre. Des mélodies qui à l’époque sont peut etre plus « évidentes » oui mais tout comme les Beatles sont une époque, les Wings en sont une autre, les divers moments de la carrière solo aussi…On a surtout gagné en subtilité, voilà ce que je pense, et c’est bien. En revanche la voix oui ce n’est plus « ça » c’est incontestable, mais il s’en sort assez bien et triche meme un peu avec le dernier titre. On ne peut plus tout avoir non plus.

      Car s’il y a un point que j’aime c’est qu’il n’est pas dans la « séduction », un terrain qu’il travaille pourtant bien depuis des siècles le Paulo et qui en agace plus d’un et on peut comprendre…ici, meme le single n’est pas si racoleur. L’album se rapproche inconstestablement de l’esprit d’un « Chaos » mais ce serait plutot aussi la suite d’un « Electric Arguments » en 2008…L’autre point fort est la qualité du son.

      McCartney III est « au final » un bel album, avec ses points hauts et ses points faibles. Chez les Beatles aussi on a eu des points hauts et des points plus faibles, vous leurrez pas. La légende y fait beaucoup comme on sait. Mais Macca a toujours su « capitaliser » sur un succès (Egypt Station), avec la sortie – sans crier gare – d’un second album dans la foulée (comme il l’avait fait avec Memory après Chaos, ou d’autres exemples) ce n’est donc pas une surprise. Le confinement est juste un pretexteà mon avis.

      Mais l’album me surtout confirme qu’il est temps de deresser un bilan de cette période très riche 2005-2020, surprenante et qu’on n’attendait pas ou plus, le « body of work » de McCartney depuis 2000, considérable, est plutot sous-estimé et manque un peu de reconnaissance. La ferveur des critiques sur ce dernier opus, aux antipodes complets – on en demande pas temps comme certains le rappelleent ici – de la sortie de McCartney I en 70 et de McCartney II en 80 (celle-ci que j’ai bien vécu…), montre que le temps de la juste reconnaissance est peut etre venu. Il est en cours depuis Chaos, bien sur. Mais meme à l’époque de Chaos on était loin d’imaginer un tel « strike » de bons albums depuis 2005, moi qui ne m’attendait plus à grand chose après Driving Rain… La revue NME pense meme que – loin de s’agir d’une fin de carrière – l’album McCartney III serait le point de départ d’une nouvelle période. A suivre.

      Morceau par morceau (encore une fois c’est un ressenti, je ne suis pas musicien)

      Long Tailed Winter Bird : interessant, vif. Commencer par un instru c’est gonflé (il l’avait fait pour Back To The Egg). Mais un peu long, au bout de trois minutes on a compris le propos. Meme a la réécoute cette impression ne s’évanouit pas pour l’instant, c’est un peu long. Mais bon j’aime l’esprit, oui.

      Find My Way : un très bon single tonique et enlevé, le plusréussi depuis un moment d’ailleurs, et j’aime beaucoup les arrangements ronflants derrière. Ah il est là le Mac, bien là. Rien à dire. Meme si on « connait » bien ce type de format, ça oui. Mais c’est très bon, plein dans le mille ou quasi.

      Pretty Boys : une redite de Early Days ou presque, avec une touche de Little Willow. Passable mais me touche assez peu, alors que curieusement elle est souvent citée dans les reviews (forcément on peut omprendre pour ceux qui ne suivent pas le Sir de près, oui). Pas un point haut pour moi…mais on verra avec le temps.

      Women And Wives : « le » diamant noir. Pour moi, sublime. Dans le style Johnny Cash bien sur, là on est dans « Ain’t No Grave », Macca a bien retenu la leçon et Rick Rubin n’est pas très loin. Très très surpris de ne pas la voir plus citée ici (le critique des « Echos » – quotidien pourtant financier – ne s’y est pas trompé et l’encense). Personnellement elle me ferait chialer. Merveilleux. Cette attaque au piano, très belle. Et une de ces chansons que typiquement il ne pouvait chanter a 30 ou 40 ans, on revient a ce qu’on disait plus haut. Et qui confirme bien qu’à chaque époque son type de mélodie. Un serieux « contender » pour un single, en tous cas le mérite.

      Lavatory Lil : honnete, pas déshonorant du tout mais rien de plus. Fait penser par moments à « Alligator » de New. Et donc, en cela, pas si surprenant.

      Deep Deep Feeling : déstabilisant a la première écoute, et puis on finit par entrer dedans au fil des écoutes. Le morceau est là pour rappeler que l’album doit s’ecouter « d’une traite », il vient faire respirer la selection de titres et c’est très bien vu. J’aime beaucoup la fin « pop ». De toute façon, quand le Mac me surprend, et c’est bien le cas, je prends.

      Slidin : pour rappeler qu’il est celui par qui Helter Skelter est arrivé. Et c’est plutot bien ficelé dans le genre. On prend, meme si je ne me déplace pas chez McCartney pour ce type de titre. Mais ok.

      The Kiss of Venus : Un beau morceau… cette voix…fragilisée et à nu qui monte…pffiou beau titre. Le moment de clavecin est un moment de grace. Désolé les gars mais la mélodie est bien là.

      Seize The Day : J’aime beaucoup, alors que curieusment les reviews ici et là ont tendance à en faire un « second liner »…ahhh le charme des titres « half baked »…Mais il doit etre apprivoisé là aussi il ne se livre pas a la première écoute…Très anglais, délicieux, un coté « Vintages Clothes ». Très bien, du charme.

      Deep Down : comme un clin d’oeil à McCartney II. Pas un des points hauts de l’album, mais bon pourquoi pas. Je ne sais pas pourquoi comme un lointain cousin de l’esprit de « What that you’re doing »…me demandez pas pourquoi…

      When Winter Comes : Pas si secondaire comme je le lis, tss tss. Très beau moment avec un adjectif tout adapté : gracile. Au fond moins prévisible et surtout moins ennuyeux qu’un Calico Skies (en ce qui me concerne, hein, après les gouts et les couleurs, surtout le calico…). Une belle surprise. Bon manifestement le Mac triche un peu avec une voix de 1992, et ce n’est pas rien dans le symbole. Il mourrait demain qu’on en resterait sur cette voix…jeune et eternelle, sur un titre typique de son auteur. Comme un symbole. Enigmatique comme fin d’album…pas un hasard…

      Il n’y a rien de mauvais et je garde au moins 5 titres – s’il faut choisir – Women and Wives, The Kiss of Venus, Seize the Day, When Winter Comes, Find My Way.
      C’est déjà beaucoup et ça suffit largement à mon bonheur musical.

      On ne mesure pas à quel point la chance qu’on a d’avoir vécu à son époque.

      • #120513
        Macaaron
        Participant

        J’aurai pas dit mieux pour chaque morceau, j’ai exactement le même ressenti après quelques écoutes

        • #120518
          fabfour22
          Participant

          J’aurai pas dit mieux pour chaque morceau, j’ai exactement le même ressenti après quelques écoutes

          idem pour moi ..pour les 5 meilleurs titres .
          The best étant  » Women and Wives »

    • #120509
      ALLIGATOR
      Participant

      Hopopop!
      On ne touche pas à Londres Ville😉

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120510
      Denis
      Participant

      Hopopop!
      On ne touche pas à Londres Ville😉

      Sérieux ou c’est de l’humour ?

    • #120511
      ALLIGATOR
      Participant

      Je ne rigole jamais avec Paulo.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120512
      4JB
      Participant

    • #120516

      Happy Christmas à vous tous!

      Le collage le plus assumé de Macca, c’est le Liverpool Sound Collage, la B.O. d’une expo de collages de Peter Blake, l’auteur de la fameuse pochette de Sgt Pepper.

    • #120519
      VALTON Bertrand
      Participant

      J’aurai pas dit mieux pour chaque morceau, j’ai exactement le même ressenti après quelques écoutes

      merci trop d’honneur :-)…non mais avec Macca c’est toujours un peu pareil on rentre dedans a la seconde écoute (ça m’avait fait le coup avec un ou deux albums on passe a coté la première fois), et ici les melodies sont ici et là un peu plus complexes que d’habitude il me semble, c’est tout (désolé pour London Town, mais je maintiens :-). C’est d’ailleurs parfois un gage que ça puisse mieux vieillir. Bref en tous cas ce qui est intéeressant – et que j’attends et réclame depuis bien longtemps – c’est la présence « d’instrumentaux » qui viennent faire respirer l’album, qui ainsi donne moins l’impression d’un « catalogue » comme on peut l’avoir en général. Et du coup on est un peu pris à contrepied, il y a un petit coté imprévisible finalement, on est pas loin de l’esprit de l’album blanc je trouve, dans le ton. Ok l’accueil est peut etre outragreusement dithyrambique, on passe d’un extreme a l’autre en quatre decennies, bon, mais quand le Sir ne sera plus là, on en reparlera… L’album se patinera, comme le reste. Et sa carrière ne formera plus qu’un tout. Il y a une époque ou on considérait que sa carrière solo n’avait aucune espèce d’importance après le phénomène des années soixante qu’a représenté les Beatles. Cette perception est en train d’etre, au fil des ans et de travail acharné, en partie relativisée quand on lit les analyses anglosaxonnes de tout poil. Et ce n’est que justice.

    • #120521
      ALLIGATOR
      Participant

      Je sais bien pour London Town,tu l’avais déjà dit à l’époque.
      D’où mon clin d’œil.

      Et moi j’aime cet album 🙂

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120522
      VALTON Bertrand
      Participant

      Je sais bien pour London Town,tu l’avais déjà dit à l’époque.
      D’où mon clin d’œil.

      Et moi j’aime cet album 🙂

      Disons que c’est autre chose, une autre ambiance, assez folk et brumeuse, il y a donc un esprit, et du coup ce n’est pas le plus mauvais album de Macca. Ok. Mais personnellement c’est le seul ou je ne retiennes pas les melodies, a part deux ou trois bricoles, y a rien à faire, elles ne rentrent pas, ou si peu. Va savoir pourquoi, c’est comme ça. Du coup je grossis le trait en le prenant comme « exemple » (qu’on peut ne pas partager j’ai bien compris). Car quand je lis que « les mélodies sont à quai » sur McCartney III, je suis parfaitement pret à partager cette idée, mais…oh non je ne pense pas, et loin de là. Voilà tout.

    • #120523
      VALTON Bertrand
      Participant

      Critique de NME (4/5)

      https://www.nme.com/reviews/album/paul-mccartney-mccartney-iii-review-2837117

      Paul McCartney – ‘McCartney III’ review: an unpredictable quest of musical evolution
      Like the rest of us (OK – not quite like the rest of us), Macca’s been whiling away the hours. The result? A stellar return to his three-decade-spanning series

      By
      Mark Beaumont

      Like 2020 itself, a self-titled Paul McCartney album is as much about liberation as isolation. 1970’s debut solo album ‘McCartney’ was a ramshackle collection of intimate, lo-fi tunes recorded onto four-track, with McCartney delivering everything besides wife Linda’s backing vocals, but it also marked his step away from The Beatles.

      That album was imbued with the fragility and sadness he’d felt since John Lennon had informed the band of his intention to leave in 1969. 1980’s ‘McCartney II’ was a far more confident affair, experimenting with electronics and lifted by ‘Coming Up’, but similarly marked the end of the road for Wings and the start of Sir Paul as a solo artist in earnest, free to work with anyone from Elvis Costello to Rupert The Bear.

      ‘McCartney III’ arrives with no such musical era to end, but certainly has a new one to start. Recorded solo during lockdown in March, it doesn’t so much reflect a turning tide in McCartney’s life and music, but a wider pandemic-inspired shift.

      No one yet knows what the music world will look like once the vaccine kicks in, or even how much of it will survive, but with the swift evolution of livestreaming, solitary writing and home recording during 2020, it’s likely to be leaner and more streamlined for the next decade. And ‘McCartney III’ acts as a signifier and motivation for what can be achieved. Y’know, even if you don’t happen to be self-isolating in a private studio in a converted Sussex mill.

      The record initially throws back even further than 1970. Opener ‘Long Tailed Winter Bird’ strikes up a swampy blues beat beneath raw and ragged acoustic riffs, emulating a very different form of isolation: the Delta bluesman in his tumbledown shack. Along with its album-ending coda, it helps to shroud the album in a rootsy, pastoral intimacy fitting for the times and akin to (although significantly meatier than) ‘McCartney’.

      In between, as you’d expect from a legend who’s been pushing his electronic boundaries on recent albums such as ‘2018’s ‘Egypt Station’, Sir Paul approaches the record with the same adventuring spirit as he did ‘McCartney II’, even as his solitary situation demands he revive his game in terms of classic Macca melodies.

      So ‘Find My Way’ is a Beck-like future-pop sizzler laced with echoes of ‘Revolver’ tune ‘Got To Get You Into My Life’ brass and Wings-style hula-rock riffs. Eight-minute album centrepiece ‘Deep Deep Feeling’ may be overlong and lathered with emotional cheese (“You know that deep, deep feeling when you feel your heart is gonna burst… it almost hurts, it’s such a deep emotion?”; no Paul, what on Earth are you on about?), but it’s built around a crisp rhythmic electro-noir woven from Portishead strings, The xx pianos and wailing War On Drugs guitars.

      That Macca manages to concoct such material without the guiding hands of recent producers Greg Kurstin, Mark Ronson and Paul Epworth is testament to an unending quest for evolution. Like its 1980 predecessor, ‘McCartney III’ finds him, at the very least, out to keep pace with the times.

      In fact, where ‘McCartney III’ really breaks from the lineage of its eponymous forebears is in its sheer unpredictability. A ‘White Album’ sort of eclecticism was key to the greatness of 2018’s ‘Egypt Station’, and ‘McCartney III’ is even more chameleonic. ‘Deep Deep Feeling’ gives way to the monstrous psych metal riffage of ‘Slidin’’, the sound of the man who wrote ‘Helter Skelter’ returning to see how his creation has grown; ‘Slidin’, in turn, cedes ground to a charmingly vaudevillian falsetto folk ditty called ‘The Kiss Of Venus’, a kissing cousin of The Beatles’ ‘Mother Nature’s Son’ inspired, bizarrely, by an astrology book Paul was given by Jools Holland’s wife.

      ‘Women And Wives’, a wise and austere piano shuffle worthy of Nick Cave or Johnny Cash, finds itself sandwiched between a sweet, glitchy acoustic tribute to the art of male modelling (‘Pretty Boys’) and a spite-fuelled ‘50s roadhouse rocker aimed at an untrustworthy ex-associate cruelly cast as ‘Lavatory Lil’: “You think she’s being friendly but she’s looking for a Bentley”. There’s a Beatling freedom to the record; you can’t imagine what’s coming at you next.

      Ultimately, though he may not have been as short on outside space as the rest of us, Paul certainly intends ‘McCartney III’ as a source of Covid consolation. “You never used to be afraid of days like this and now you’re overwhelmed by your anxiety,” he sings on ‘Find My Way’, “Let me help you round, let me be your guy”. The Pepper-esque ‘Seize The Day’ sets out to rouse spirits for the post-vaccine new normal, and the closing ‘When Winter Comes’ is pure isolationist empathy; a folky farmer’s lament about building fences to protect livestock, digging ditches to drain carrot patches and facing a stark, remote winter when “food is scarce”.

      That song also brings the trilogy full circle – originally written in the ‘90s, it finds Paul reminiscing about retreating to Scotland as The Beatles collapsed to make ‘McCartney’. If future archaeologists take this three-album series as a significant marker of his solo half-century, they’ll conclude that Paul McCartney never stopped liberating.

    • #120524
      VALTON Bertrand
      Participant

      Commentaire Titre par Titre par Macca :

      https://www.nme.com/blogs/nme-blogs/paul-mccartney-read-the-exclusive-track-by-track-story-of-mccartney-iii-2844985

      Paul McCartney: read the exclusive track-by-track story of ‘McCartney III’
      As told by the man himself, here’s the inside story of how the songs on ‘McCartney III’ came to fruition during lockdown

      ‘McCartney III’, which NME said proves that over the trilogy’s half-century release that “he never stopped liberating”, is now poised to be his first solo Number One in the UK for 30 years.
      It is a fascinating listen and period of experimentation, featuring some of his most inspired recordings as a solo artist in some time. Who better than the man himself to speak to NME about each and every track on the collection, going deep on the inspirations and process of piecing together a record as monumental as this…

      ‘Long Tailed Winter Bird’
      “Long Tailed Winter Bird’ started as a piece of film music which I extended. The title came about because it was extended into a full length song, we just called it ‘Long Tailed Winter Bird’ – there is actually in my bird book I saw a long tailed duck, a long tailed winter duck I think, anyway, 5 facts.”

      ‘Find My Way’
      “I started this on the piano and it was based on an idea that I’d had in the car, and I was listening to music and there was a beat on the radio that I liked, so I just started singing along with it but making up my own words and tune. So that was started in the car, then I wrote it when I got home on the piano, and took it into the studio and it actually had a whole other idea for the verses which I didn’t like, so I eventually put in a new idea which is the middle now, [sings] “you never used to be afraid of days like these”. So I think that was much better than the original idea.”

      ‘Pretty Boys’
      “I had read a newspaper article about some male models who’d got annoyed at a photographer who’d been too aggressive and a bit abusive, so I started to imagine a fictional tale about these male models. When I was walking along the street in New York, I saw a big line of bicycles and I thought ‘OK well that’s a nice idea; here come the pretty boys, objects of desire, a line of bicycles for hire’. So the idea is about male models being for hire.”

      ‘Women and Wives’
      “I wrote this when I was in Los Angeles and I had just been reading a book on the Blues artist Lead Belly, so I was trying to get in this bluesy mood so I played on the piano, played some simple chords and started singing in what I imagined was like bluesy [sings], so that was that and then I recorded it at the studio in England.”

      ‘Lavatory Lil’ is about anybody that you don’t like and that you didn’t get on with and I think in our lives we have a lot of people like that. It’s not about anyone in particular but it is a fictitious character, I just liked the idea of someone being called ‘Lavatory Lil’. It harks back to one of John’s old songs, ‘Polythene Pam’, and what you do is you take half an idea of someone, you just make a fiction about what they do and what they’re like.”

      ‘Deep Deep Feeling’
      “This was from a kind of jam that I had done, I’d wanted to get in a particular mood, a very sort of empty, spacey mood so I did that and then the vocals on top of it, I just made up stuff so it was just a combination of ideas that became an eight-minute song. I was thinking of editing it down to a shorter, more reasonable length but when I listened through to it I liked it so much, he said modestly, that I kept it eight-minutes.”

      ‘Slidin’
      “‘Slidin’ came from a soundcheck jam when we were playing in Dusseldorf in Germany. During soundchecks, when I’m checking my guitar, I like to try and make something up and the band will join in and the sound man then gets the sound of my guitar which I’m going to use later in the show. So I started jamming and this riff came out that I liked and so we developed that and I thought ‘I must do something with that’. I really liked it as a riff, it stayed in my brain, so we did and recorded it for ‘Egypt Station’ [his 2018 solo album] with my band but it didn’t work out, so I had it kind of half finished so I changed some things here and there and put lyrics on it and so it became this.
      ‘Slidin’ for me is… I would listen to the Olympics, the Winter Olympics and hear the announcers saying ‘sliding’, they kept saying the word ‘sliding’, when they meant Snowboarding or Skiing or Tobogganing anything with slides, I just thought that’s a great, nice name for all of those, a group name for all of that so I then started thinking of snowboarders and skiers and that became the song ‘Slidin’.”

      ‘The Kiss of Venus’
      “A friend of mine gave me a little book which was a little hippy book which was fascinating because it’s all about the movements of the planets and Earth and Venus and Mars and the moon and in the book it shows you that if you look at all the orbits over time, they actually trace out really fascinating patterns and some of them like a lotus flower which is kind of wow, kind of magical. I got very into this book and I was reading it while I had started writing a song, so I was looking for ideas and it said the phrase ‘the kiss of Venus’, meaning when Earth comes closest to Venus they call that the kiss of Venus. I thought ‘well that’s a great idea for a song’”.

      ‘Seize The Day’
      “I started that on the piano, at home on the farm and was just letting the words spill out so I didn’t know what the song was going to be about, but I eventually got to this line ‘Yankee toes and Eskimos can turn to frozen ice’. I thought ‘what is that about?’ But it’s best not to question too deeply a lyric. So instead of it making an amazing amount of sense it becomes a little bit surrealistic. Anyway, that lead to the chorus which is about the cold cold days and so then I thought ‘well when the cold days come we’ll wish that we’d enjoyed today’ so that became ‘Seize The Day’ which is basically English for carpe diem.

      ‘Deep Down’
      “That was just a jam I had. I had a beat I liked and chords that I liked and I didn’t really have much of an idea but I had had this thing that said “get deep down, wanna get deep down” as this idea. I didn’t quite know what I meant by deep down except I want to have a deep relationship with you or whatever so I just really kept going on it. Some songs you know you don’t quite know where you’re going; you’ve just got half an idea and it’s really just that you’re enjoying the groove and that one was one of those, I just thought of ideas as I went along.”

      ‘Winter Bird/When Winter Comes’

      ‘Winter Bird’ was the reason I went in the studio first of all to do a little bit for the opening titles of a short film and then I was doing the end titles, the credits, another little instrumental for that. I liked what I did so much that once I’d finished the film bit, which was less than a minute in length, I then thought ‘OK let’s keep going’ and I started jamming on the same ideas but I lengthened it and then I started putting it on a guitar and drums and bass.

      I just extended the idea because it opens with the original little thing that was for the film, we called that ‘Winter Bird’ and then the film that it was for was for a short animation film about the song ‘When Winter Comes’ so this is all full circle, so I’d come from the beginning of the album to the end and then we had the song that had started the whole thing so that’s ‘When Winter Comes’.

      It’s kind of a idealistic thing of like sort of a hippy existence on a farm, planting trees, mending fences and living the good life which is something I like – I love nature and I love that idea of getting down and getting your hands dirty so that’s what that song became about and that was it, it became the last track on the album.

    • #120525
      ALLIGATOR
      Participant

      9 titres sur 11 me plaisent sur ce Mc III,le contrat est rempli.

      Joyeux Noël à vous les amis🎉🎉🎉

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120527
      VALTON Bertrand
      Participant

      9 titres sur 11 me plaisent sur ce Mc III,le contrat est rempli.

      Joyeux Noël à vous les amis🎉🎉🎉

      Joyeux Noel indeed 🙂 sur lesquels n’accroches tu pas ?

    • #120528
      VALTON Bertrand
      Participant

      J’ai tendance à penser que s’il avait gardé « Honey pie » ou « Why don’t we do it in the road » et les sortait aujourd’hui, certains crieraient que, vraiment, depuis la fin des Beatles, McCartney, c’est plus ça!

      Ah mais tu peux en etre sur…

    • #120529
      VALTON Bertrand
      Participant

      Et il se trouve, sans que l’enfant que j’étais ait pu le décider, que c’est dans la musique de McCartney que j’ai trouvé ma principales sources de plaisir, quelque chose qui me ressemble ou, disons, qui trouve une résonance particulière en moi. Ca n’a jamais disparu. Je perçois donc l’oeuvre de McCartney comme un tout avec plusieurs chapitres, dont les Beatles sont le premier.
      Il a vieilli, évolué – et moi aussi. Il n’a pas été le seul à m’apporter beaucoup musicalement, mais c’est lui qui n’a jamais cessé de me « correspondre » à ce point. Ainsi, il peut arriver que j’aime moins tel ou tel morceau, mais de la même façon qu’il y a des moments moins cools que d’autres dans ma vie, c’est quand même moi!
      Alors je ne cherche pas à comparer; McCartney m’accompagne durant ce chemin où je découvre constamment d’autres artistes, d’autres musiques qui m’apportent beaucoup. Un peu comme des amis rejoignant ma famille, dont McCartney serait le père ou le grand frère, quoi…

      Ah c’est exactement mon cas…

    • #120530
      ALLIGATOR
      Participant

      @Flowers

      Les 2 Deep me saoulent au plus haut point,surtout Deep Deep Feeling.

      Mais le reste est adopté 10/10.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120531
      VALTON Bertrand
      Participant

      @Flowers

      Les 2 Deep me saoulent au plus haut point,surtout Deep Deep Feeling.

      Mais le reste est adopté 10/10.

      ah je peux comprendre…mais bon… on est des solides hein ! on en a vu bien d’autres on s’est bien tapé des kilomètres de Wild Honey Pie et de Revolution 9 sur un album fameux sans rien dire « parce que mon Dieu ce sont les Beatles »…mais bon…Je suis plus circonspect sur Deep Down, indeed, encore que… mais pour revenir a Deep Deep Feeling – sur cet album, note bien, aux deux « Winter » et trois « Deep » !! – ce titre a plutot une fonction de lien, de plage de repos ambient, il s’intègre bien en tous cas je me vois plutot « l’écouter en écoutant l’album d’une traite », plutot que isolément comme on le ferait d’un morceau normal, un Mistress and Maid ou un Back In The Sunshine Again. Admet quand meme que la toute fin est assez élégiaque (et rappellerait presque un peu la fin de Despite Repeated Warnings). Comme pour les autres morceaux on est plutot dans l’élégance et la retenue. Et puis je n’en voudrai jamais au Sir de vouloir « innover », prendre un risque, car là c’est quand meme un peu gonflé mettre ça en plein milieu, comme un pavé. Comme disait Chirac « l’Histoire jugera » (…), ben là c’est pareil : la patine du temps, la postérité jugeront…C’est ce que j’aime chez lui, meme si, en ce qui me concerne je me déplacerai toujours bien plus volontiers pour un trio du type Women and Wives / Kiss of Venus / Winter Comes, ça oui. Mais DDF fait pari des ingrédients du gateau…

    • #120532
      ALLIGATOR
      Participant

      Aaahhh ce Revolution 9…Quand tu découvres ça à 12 ans…T’es paré pour la vie!

      Number nine…number nine…number nine…

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120533
      ALLIGATOR
      Participant

      En parlant de number nine,le Mc III est number one en Angleterre.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120535
      Macaaron
      Participant

      En parlant de number nine,le Mc III est number one en Angleterre.

      Je viens de voir ça, ce n’était pas arrivé depuis 31 ans !
      Pas très étonnant vu les critiques positives de la presse, sans oublier que McCartney I et II étaient respectivement n°2 et n°1 en Angleterre…

    • #120536
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour à tous!,

      C’était justement l’objectif que c’était fixé McCartney et son équipe avec ce nouvel album. Etre numéro 1 en Angleterre.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #120537

      Il est numéro un en Allemagne aussi.
      Par contre, si j’ai vu pas mal d’albums à la FNAC de Lille, je n’en ai vu aucun à celle de Boulogne sur Mer, ni à Auchan et mon disquaire indépendant n’a pas réussi à en avoir! Alors, je ne sais pas si l’album se vent beaucoup en France…

    • #120540
      Matthieu
      Participant

      Un album libre, libéré. Le bonhomme fait ce qu’il a envie et il a bien le droit. En cela il se rapproche des I & II.

      Un grand merci pour ne pas avoir forcé sur la voix, c’est bien mieux comme ça!

      Comme d’hab’, des bonnes choses et des trucs lourdingues. Mention spéciale pour l’enchaînement « Kiss of Venus »/ »Seize the day ».

      « Find My Way » et « Lavatory Lil » rien d’original mais ça fait du bien.

      Sans surprise, la meilleure chanson du disque est celle qui a été enregistrée il y a quasi 30 ans (et ça s’entend!)

      Plutôt content donc, rien de dingo mais honnête.

    • #120554

      Je n’ai lu nulle part le classement des ventes aux USA.

    • #120555

      Rien en France. Mais Abbey Road est 94ème et il y a aussi Gimme some Truth et One dans les 250 premiers…

      D’ailleurs, j’ai vu plusieurs magasins sans aucun nouveau Macca (FNAC, Auchan et indépendant)

    • #120556

      Je n’ai lu nulle part le classement des ventes aux USA.

      Maintenant, je ne vois Macca nulle part dans le classement des meilleures ventes aux USA???

    • #120557
      oxymel
      Participant

      Bonsoir
      Macca n est pas dans les 10 premiers
      Du top 200 aux US
      Quant à la France la Fnac est en rupture de stock

    • #120566
      Fredib
      Participant

      Entrée en dix-septième position dans les charts Français.

    • #120567
      Fredib
      Participant

      … Et 16ème dans le classement ventes albums « physiques »

    • #120568
      ALLIGATOR
      Participant

      Et number one aux USA.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120569
      oxymel
      Participant

      Bonsoir Alligator
      Je crains que non ,sur le site de Bilboard pas de trace de Paul dans le top 10 du top 200 albums .

    • #120570
      ALLIGATOR
      Participant

      Salut oxymel,
      Billboard.com.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120571
      Sim
      Participant

      UN SOMMET DES CHARTS SURPRENANT

      N°1 pour MCCARTNEY III !

      c surprenant pour un album de circonstance, plutot pas mal mais bricolé et disparate. Moins ambigieux que certains opus anterieurs (egypt station, new, maf…)

      Qq hypothèses :

      1 Macca est un éternel optimiste qui réconforte
      2 la conception de l album durant le confinement a touché le public
      3 il n y a pas de concurrent serieux en cette periode (l album est sorti tardivement)
      4 l album est vraiment au dessus de ce qu il a sorti depuis off the ground ?
      5…

    • #120572
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour Sim!,

      Je vote pour la réponse numéro 3.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #120579
      4JB
      Participant

      N°1 in UK ?
      Oui, mais cela signifie que McIII s’est vendu à… 33’000 exemplaires. Comme c’est un public d’acheteurs du produit physique, que les fans des Beatles ne passent généralement pas à côté d’un nouveau Macca, nous tenons là un début d’explication assez simple.
      Ce qui sera déterminant sera la suite, les semaines à venir
      (à suivre) donc.

    • #120580
      4JB
      Participant

      Le « 3 » fait référence à ‘McCartney’ et ‘McCartney II’, ok ?
      Les disques enregistrés tout seul, dans l’intime.
      Des espèces de concept-albums, des one-man records.
      On est d’accord ? Sur le principe ?
      Admettons.
      Question.
      Où sont ‘Maybe I’m Amazed’ et ‘Coming Up’ dans le III ?
      Un équivalent, une parenté.
      Une évidence.
      ???

    • #120581
      Thierry Recher
      Participant

      En fait, au-delà du concept, le premier et le second « McCartney » contenaient pas mal de « trucs » faits de bric et de broc…

      Là, je trouve qu’il n’y a quasiment que de « vraies chansons ». Ca me parait bien plus homogène.

      « Find my way », « Women and wives », « Seize the day », « Pretty boys », « Slidin' », « The kiss of venus », etc…
      A la limite, les seuls « bricolages » seraient l’intro, « Deep deep feeling » et « Deep down ».
      Mais les deux « deep » (pour faire court!), sont très fortes en émotion, je trouve.

      Donc, de mon point de vue, c’est le seul album des 3 « McCartney » à ne pas jouer autant la carte « bricolage », beaucoup plus évidente en 70 et en 80.

    • #120582
      VALTON Bertrand
      Participant

      Où sont ‘Maybe I’m Amazed’ et ‘Coming Up’ dans le III ?
      Un équivalent, une parenté.
      Une évidence.
      ???

      non, en effet…mais bon…personnellement je m’en fous un petit peu, voire beaucoup (sans compter que Maybe curieusement ne m’a jamais accroché plus que ça)…si la valeur d’un album devait se mesurer à la présence d’un « méga-hit » (allo ? Red Rose ???) on n’en est plus là quand meme ? si ? on a un peu passé l’age…c’est vrai que c’est un marqueur un mega hit mais bon, encore une fois : autres époques, autres albums, autre langage musical. Pas grave.
      En revanche ce qui me frappe – pour un homme de son age – c’est qu’il fait un peu les choses à l’envers : on attendait plutot un « Only Love Remains » à 78 ans, idéal pour un Sinatra vieillissant, et un « Find my way » à 44 ans…Or il fait l’inverse ! mais bon, c’est assez finement amené cette évolution, tout le monde aura remarqué que la bonne grosse balade un peu mièvre pour mémés diabétiques qu’il nous balançait sur chaque album de 33 (Treat her gently) à 63 ans (Anyway) a maintenant très discrètement disparu corps et bien…en tous cas plus trace ni sur New ni sur Egypt Station ni sur McCartney III…

    • #120583
      los paranoias
      Participant

      Du coup, McCartney est écouté, le mot d’ordre est : Treat him gently !
      L’âge l’a sauvé !

    • #120584
      ALLIGATOR
      Participant

      À l’époque du 1er il a 27 ans,quand sort le 2 il en a 37 et aujourd’hui avec son âge il cumule plus que les deux anciens Paul.

      Ce mec m’étonne.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120585
      VALTON Bertrand
      Participant

      Treat him gently !

      ah c’est assez bien résumé…bon et puis de son coté la prise de conscience qu’il n’y a plus beaucoup de temps non plus !

    • #120586
      4JB
      Participant

      ???

      (Treat her gently)

      Dans une -assez- récente interview, McCartney revenait sur ‘Angry’, reconnaissant que la colère musicale n’est pas dans ses cordes. Bon point, oncle Paul. Alors qu’un ‘Treat Her Gently – Lonely Old People’ coule tout seul, de source. Trop sucré ? Et alors ? On ne reproche pas à ACDC d’être trop électrique. ‘Treat Her Gently…’, quelle réussite. Même la suite d’accord téléphonée du refrain, ça glisse.
      Bon, de toute évidence, le charme ouaté de la voix y est pour beaucoup, évocation d’un temps à jamais englouti. Le ‘III’ ne manque pas d’audace, son géniteur ne se réinvente pas mais fait preuve d’une créativité honorable.

    • #120587
      ALLIGATOR
      Participant

      Treat her gently…un petit bijou méconnu,je vous rejoins là-dessus.

      Par contre Angry…cette blague!
      Et pourtant,et pourtant…ça démarre comme il faut,mais il y a un Mais.
      Bref…

      Comme il a dit il n’y a pas si longtemps,Vous avez vu AC/DC sur scène? Phweew!

      (tu m’étonnes mec).

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120595
      4JB
      Participant

    • #120596
      ALLIGATOR
      Participant

      Bonne année à toi Jiji🎉🍻🤘et à tout le monde.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120607
      VALTON Bertrand
      Participant

      Alors qu’un ‘Treat Her Gently – Lonely Old People’ coule tout seul, de source. Trop sucré ? Et alors ? On ne reproche pas à ACDC d’être trop électrique. ‘Treat Her Gently…’, quelle réussite. Même la suite d’accord téléphonée du refrain, ça glisse.

      ah je ne dis pas que c’est mauvais, non loin de là, on le prend ce morceau bien sur (meme si je trouve que ça s’essouffle vite et qu’on entre dans une sorte de « complaisance », toujours l’impression qu’il ne sait pas trop ou il va en la chantant, bon juste une impression hein…), mais l’idée c’etait de dire que ce type de balade un peu sucrée, un peu lourde aussi – sa marque de fabrique reconnaissable entre toutes – il en a fait un peu le tour…(Loving Flame, Motor of Love, Anyway, Only Love Remains, No More Lonely Nights etc…j’en passe…)
      Peut etre la toute dernière était « Hope For The Future » (si on la range dans cette catégorie, ce qui est discutable…)…avec le succès (!) qu’on connait et il en a donc tiré les conséquences (il aurait mieux fait de l’appeler « Regrets of the Past »…). Et de fait se passer ouvertement de « la » grosse balade dans ses nouvelles productions, au fond c’est assez couillu et gonflé de sa part aussi, faut reconnaitre. Car tout un public (son vieux public…) continuait de l’attendre la dessus…
      Bah non, y a pu’ en rayon ma bonne dame…
      Manifestement Paulo préfère chercher de nouveaux « langages » et c’est tout à son honneur…

    • #120623
      4JB
      Participant

      Mc III disque du mois dans le dernier Rock&Folk, chronique signée J. Soligny. Evident bémol quant à la voix de Sir Paul, mais bel enthousiasme dans l’ensemble.

    • #120627
      4JB
      Participant

      Reçu mon exemplaire japonais, content !
      Jusque là, je n’avais que du téléchargement, du bon, en FLAC. Et quoi alors ?
      N’y aurait que des bonus de misère au Soleil Levant.
      Il y en a un que j’adore, le tout dernier. Enchaîné aux premières minutes de ‘Long Tailded Winter Bird’, je m’offre un bon repas complet. Virtuellemnt vegan, sans cordes vocales, animales. Du bon grain.
      Triste ?
      Oh que non, ces quelques minutes alternatives offrent une perspective sans douleur ni regrets.

    • #120659
      VALTON Bertrand
      Participant

      Il y en a un que j’adore, le tout dernier. Enchaîné aux premières minutes de ‘Long Tailded Winter Bird’, je m’offre un bon repas complet. Virtuellemnt vegan, sans cordes vocales, animales. Du bon grain.

      oui la version de « Slidin » donc…oui je comprends. Un poil trop long quand meme ce « Long Tailed Winter Bird », mais on s’y fait, comme toujours. Curieux que son entourage ne lui ai pas dit de raccourcir un petit peu car j’imagine qu’il fait écouter autour de lui. Bon…

    • #120693
      4JB
      Participant

      (parenthèse)

      Un coup d’œil là :

      Essentielles rééditions récentes (vol.5)

    • #120849
      Sim
      Participant

      MACCARTNEY III LA POCHETTE.

      j avais ecoute l album sur deezer, finalement je l ai commandé. Il est arrivé ce jour.

      La pochette est vraiment la cousine de MCCARTNEY I avec le patchwork interieur de photos.

      Sur celles ci, PAULO, Pouponné, maquillé et pris sous le bon angle, gagne qq années. C la star, normal. Belle image au verso : il regarde vers le prochain album…

    • #120850
      4JB
      Participant

      Fini pour moi.
      Deux grandes écoutes au complet, puis des sélections personnelles. Mmm. En bout de piste, laisser tourner l’album en faisant autre chose. En l’occurrence, un grand tri des denrées alimentaires, les épices qui s’entassent et s’en vont nicher au fin fond des placards.
      Avec donc Paul McCartney en MC cleaning.
      Lequel, avec ‘III’, n’est même plus dans les charts albums UK. Normal, vu qu’il n’y a pas de chanson. Et que seuls les nonagénaires achètent encore, avec des sous, un disque physique.
      Non, pas de chanson.
      Des essais, des ébauches, des débuts. Ce qui est déjà bien.
      Si au moins il n’y avait pas cette voix à jamais détruite.
      Je n’y reviendrai pas, trop triste. Trop vide.

    • #120851
      Laurent
      Participant

      Je te rejoins JB.
      Hélas.. ..
      Un album indigent à tout point de vue.
      Rien.
      Pas une chanson.
      Pas une idée.
      Que c’est triste.
      À en chialer.
      Press To Play 2.
      Rangé,
      Classé,
      Oublié.

    • #120852
      oxymel
      Participant

      Bonsoir,
      écouté 2 fois puis rangé tout comme les 2 prédécesseurs .2 petits trucs qui rappellent un peu Flamming pie et puis c est tout.
      Du coup j’aime bien Ynot de Ringo !
      Désolé je ne sais pas si je dois espérer un prochain album ?
      Comme je continue de le penser pour Paul comme pour Ringo :faites en moins mais faites mieux !
      Vivement Let it be !!

    • #120853
      Sim
      Participant

      VOUS ETES DURS LES GARS !

      autant je n etais monté dans le train d egypt station. J ecoute encore le MACCA III

      certes, qq faiblesses . Le son de guitare de Long Tailed Winter Bird irrite mes oreilles des le 1er morceau. Il aurait pu laisser les 2 « DEEP » au fond de la boite.

      Le reste s ecoute avec plaisir

    • #120855
      Paul McC
      Participant

      c’est drôle les goûts et les couleurs, mais je suis archi fan des deux deep !
      Ça me rappelle un peu Driving Rain, mais je suis un des seuls à surkiffer cet album.

      McCartney III ressemble à un petit frère d’Egypt Station, comme Magical Mystery Tour pour Sgt. Pepper’s.
      La voix est dure à certains moments, c’est vrai, mais ne rappelons pas une nouvelle fois son âge, respect.

      Slidin’, j’adore, dommage que la voix ne suive pas, mais c’est bien mixé pour la noyer dans le riff.
      The Kiss Of Venus, le riff est génial aussi.
      Sur Women and Wives, il adapte bien sa nouvelle voix.
      Find My Way, du macca classique, peut-être un peu trop, mais c’est mignon.

      Peut-être rien d’extraordinaire sur cet album, mais c’est du made at home, je trouve ça cool, le Covid aura impacté tout le monde, même nos légendaires Beatles, qu’on pensait intouchable, alors je trouve ça cool

    • #120856
      VALTON Bertrand
      Participant

      Voici la critique du toujours détendu et sympathique Mister Mayo…
      Un fan de « Lavatory Lil » (et ses reminiscences de « Alligator » ce qu’il ne relève pas) ! étonnant, comme quoi les gouts etc etc…
      Personnellement je suis plutot sur sa ligne de jugement final : une note de 3 sur 4. Un bon album.
      Avec du recul, le moment que je préfère c’est probablement le clavecin (c’est bien du clavecin ?) vers la fin de « The Kiss of Venus » ou là franchement je trouve qu’on touche au divin (en ce qui me concerne, hein, et cela suffit à mon petit plaisir).

      https://www.youtube.com/watch?v=yzmsillXxb0

    • #120858
      4JB
      Participant

      VOUS ETES DURS LES GARS !

      Bah, pas tant que ça. D’aucune ressortent la panoplie « goûts et couleurs » du grenier, un peu élimée aux coudes. Mais bon.
      Tiens, ‘Rushes’ sous couverts de The Fireman, ça marche bien parce qu’il y a une direction. Les chansons en sont volontairement absentes au bénéfice d’une tapisserie musicale soignée.
      ‘McIII’ privilégie les chansons. A savoir que c’est ainsi que c’est proposé.
      Je ne les entends pas, malgré une volonté de chercher, creuser.
      Sans revenir aux grands classiques tels que ‘Penny Lane’, où se trouve un équivalent de ‘Distractions’, cette si jolie composition ?
      Sais pas.
      D’où non pas un rejet, mais l’abandon d’un disque que j’aurais adoré aimer.
      Don’t Look Back.

    • #120859
      Philippe
      Participant

      Pour ma part McCartney 3 est un bon album où se nichent 2 Joyaux : Seize The Day (bizarre jamais citée?) et The Kiss of Venus , je l’ai déjà dit, elle aurait sa place (pour moi) sur le White Album (imaginez cette chanson avec la voix de 68?!).

    • #120860

      C’est un disque plus « à la cool » que d’autres, plus léchés, de Macca. Comme le I et le II.

    • #120862
      VALTON Bertrand
      Participant

      Pour ma part McCartney 3 est un bon album où se nichent 2 Joyaux : Seize The Day (bizarre jamais citée?) et The Kiss of Venus , je l’ai déjà dit, elle aurait sa place (pour moi) sur le White Album (imaginez cette chanson avec la voix de 68?!).

      Idem…pas mieux…mais je rajoute évidemment « Women And Wives » ce qui nous donne – au moins – un trio intéressant. Sans compter le titre accrocheur de l’album qui est bien ficelé on ne va pas se plaindre. Bref, on est vraiment dans la norme des albums de Macca. Par ailleurs comme le rappelle Olivier, c’est un exercice un peu particulier qui se veut moins léché, moins arrangé, ok.

      Ce qui m’étonne un peu c’est que Macca ait évoqué la possibilité de jouer The Kiss Of Venus sur scène, c’est gonflé…je l’aurais plus imaginé jouer Womend And Wives, plus dans ses cordes (vocales, s’entend).

    • #120863
      VALTON Bertrand
      Participant

      où se trouve un équivalent de ‘Distractions’, cette si jolie composition ?
      Sais pas.

      oui mais encore une fois c’est « un type de mélodie a un moment donné », tout comme Penny Lane l’était en 67. On ne lui demande pas de refaire « Distractions »…et il n’a jaais refait un style « Penny Lane »…bon ok je vois ce que tu veux dire : disons qu’il perd en évidence ce qu’il gagne en…subtilité, et ça oui, ce n’est pas pour me déplaire. D’ailleurs c’est flagrant chez lui l’age venant.
      Allez, allons plus loin : il gagne en émotion. Et ça, chez Macca, je reconnais qu’en solo il m’a rarement « réellement ému » et ce n’est pas pour ça que je l’écoutais, l’émotion chez lui ca a peut etre commencé avec Put It There, bref un truc qui vient avec l’age, ou Here Today mais qui arrive trop tot elle ne m’a jamais vraiment atteinte, elle serait mieux avec la voix d’aujourd’hui probablement.
      Mais j’ai toujours autant de mal a souscrire a cette idée qu’il « n’y a pas de chansons », c’est un argument qu’on peut entendre et défendre bien sur, mais bon je ne l’ai entendu nulle part ailleurs… Du coup ça le rend intéressant… Cela dit moi c’est l’album « London Town » qui – pour la majorité des titres hors standards – m’avait fait cette impression, oui.

    • #120864
      4JB
      Participant

      Comme on le constate, légèrement éreinter ce ‘III’ donne une nouvelle énergie à ses défenseurs. C’est très sain, intéressant. Les qualités d’échanges d’un forum, en somme.
      Ping et Pong.

    • #120865
      4JB
      Participant

      où se trouve un équivalent de ‘Distractions’, cette si jolie composition ?
      Sais pas.

      On ne lui demande pas de refaire « Distractions »…

      Non, bien sûr, c’était juste un exemple, une illustration.
      Paul McCartney fut un maestro de la jolie mélodie, précieuse qualité reconnue au-delà de la bulle goûts et couleurs. ‘Waterfalls’ aussi quant à son squelette, sa charpente. C’est super bien trouvé. Inspiré, musical…

    • #120869
      4JB
      Participant

      Ahlala
      –––––––––––

      Sinon, même un idolâtre tel que Recher peut être considéré. Pour lui, c’est une espèce de route,un trajet, voilà ce qu’il a écrit (extrait, remonter au 19 décembre pour l’intégrale) :
      « Bon, écouté plusieurs fois. Et, comme je m’y attendais, il se bonifie déjà! »

      Pardon Recher, mais un disque, en soi, ne se bonifie pas. On peut éventuellement le remixer, le remasteriser, mais tel n’est pas le sujet. On parle là de ‘McCartney III’ tel qu’on l’entend en 2020-2021. L’écoute répétée peut faire évoluer la perception, mais ça c’est personnel, ça ne concerne pas l’œuvre en elle-même. ET SURTOUT, ce n’est pas comparable aux vins qui se bonifient, cliché stupide : ceux-ci se transforment chimiquement, mais pas un enregistrement. Surtout pas en digital. Il reste identique. Idem, tout la même chose.

      Autre point, quand Recher écrit :

      « Et son sens mélodique est toujours impressionnant. »

      Une bonne mélodie, on l’assimile. ‘La vie en rose’ par exemple. Tu nommes le titre, la chanson t’envahit aussitôt. Voilà une puissance mélodique, réelle, comme toutes les belles choses signées McCartney ou Lennon/McCartney.

      C’est où dans McIII ? Ces chansons qu’on siffloterait dans la rue ?

    • #120870
      VALTON Bertrand
      Participant

      Paul McCartney fut un maestro de la jolie mélodie, précieuse qualité reconnue au-delà de la bulle goûts et couleurs. ‘Waterfalls’ aussi quant à son squelette, sa charpente. C’est super bien trouvé. Inspiré, musical…

      il aurait d’ailleurs conscience de l’indigence des arrangements d’époque, a suivre

    • #120871
      Philippe
      Participant

      Tu joues sur les mots 4JB ?!!
      Ce que Thierry Recher veut dire c’est que certaines chansons méritent plusieurs écoutes pour libérer toute leur saveur.
      L’exemple le plus criant est Chaos où aucune des chansons (à l’exception d’English Tea?!) ne se sifflotent dans la rue.
      Et pourtant , peut-on dire pour autant que ce disque ne comporte pas de bonnes chansons (pour ma part je trouve que c’est son meilleur disque) ?
      La danse des canards , le petit bonhomme en mousse, sont directement assimilable et se sifflotent dans la rue! C’est la musique que tu aimes 4JB ?

    • #120872
      VALTON Bertrand
      Participant

      C’est où dans McIII ? Ces chansons qu’on siffloterait dans la rue ?

      ah The Kiss Of Venus pour moi sans problème c’est assez vite obsédant en tete j’ai du mal a la décoller, un peu comme le sparadrap du capitaine Haddock… Women And Wives fonctionne bien aussi…mais encore une fois : peut etre moins « évidentes » ok (« On my way to work » en est une assez « évidente » de la dernière décennie par exemple, à mon avis), mais on gagne en subtilité, voire en élégance. Et ça l’élégance, Macca (qui aime bien chatie bien) n’a pas toujours été au rendez vous dans sa carrière solo sur ce point, il faut reconnaitre…mais comme sa carrière ne fait que commencer tous les espoirs sont permis…!

    • #120873
      VALTON Bertrand
      Participant

      Chaos où aucune des chansons (à l’exception d’English Tea?!) ne se sifflotent dans la rue.

      ah ce n’est pas faux…et encore, English Tea est (sans etre musicien juste une impression) plus complexe que Eleanor Rigby en réalité…de fait ses compos se complexifient avec l’age et le temps – normal – et perdent probablement un peu en « immediateté »…

    • #120874
      4JB
      Participant

      Encore une fois, 10’000 pardons d’insister, mais il n’y pas de chansons in ‘McIII’.
      Hein, quoi ?
      Non, désolé. J’ai traqué, tenter l’ouverture, fenêtres grandes ouvertes.
      Evidemment, on arguera qu’une chanson a plusieurs facettes, que ce n’est pas forcément mélodique. Ni construit manière Buddy Holly, que le une tonalité, une du rap est passée par là, que nous vivons au XXIe siècle, bon sang de bonsoir.
      Ok.
      Dans ce cas, pourquoi McCartney ne touche t-il plus l’amateur de singles (ou assimilés) ©2021 ?
      Oui, pourquoi ?
      « Il est d’un autre temps, mon pote, c’est un Beatle ».
      Ok.
      Dans ce cas, Sir McCartney est prié de composer autre chose que des miettes. Et là, on remet le couvert.

    • #120875
      Sim
      Participant

      VOUS ETES DURS LES GARS !


      Sans revenir aux grands classiques tels que ‘Penny Lane’, où se trouve un équivalent de ‘Distractions’, cette si jolie composition ?
      Sais pas….

      Don’t Look Back.

      Sur NEW, Il y a Queenie Eye qui pour moi a un petit air de Penny Lane.

    • #120876
      4JB
      Participant

      Sur NEW, Il y a Queenie Eye qui pour moi a un petit air de Penny Lane.

      Je ne trouve pas. Ou ne l’entends pas, mais bon passons. ?New’ n’est plus tout neuf…
      Il y a eu de la promo pour ‘Queenie Eye’, un clip chiadé, ça a été médiatisé. Avec Johnny Depp, Kate Moss… ! Et puis quoi ?
      Pas grand-chose.
      Même si là il y avait une chanson. Assez quelconque mais valide.

    • #120877
      4JB
      Participant

      Tu joues sur les mots 4JB ?!!
      Ce que Thierry Recher veut dire c’est que certaines chansons méritent plusieurs écoutes pour libérer toute leur saveur.

      On en revient au pinard alors ? Le laisser aérer ? C’est ça ?
      Désolé, mais non.
      Ou alors dans un contexte différent, genre Le Boléro (Ravel). Se laisser capter par les premières mesures, évoluer au même rythme que ce qui est proposé.
      Proposé avec une volonté.
      Ravel a mis l’auditeur au niveau de sa création, il souhaitait que celui-ci le suive. Un peu comme les Beatles avec ‘She Loves You’, sauf que là c’est du flash, de l’instantané.
      Comment dire ?
      Il y a corrélation entre le créateur et son réceptacle, une volonté de corrélation. Une entente possible.
      Je n’entends, pour ma part, rien de tel in ‘McIII’ Juste des tada-tadadam chantonnés, grommelés, pas de refrains, pas d’ouverture. Oui, le disque du confinement, si on veut. Pas d’apaisement solaire, juste des tada-tadadam dont, désormais, je vais me passer parce qu’ils ne m’amènent ni joie, ni plaisir, ni émotion.

      P.S. Recher est estimable, il se projette dans une figure idéale, y trouve son compte. Tant mieux pour lui.

    • #120878
      Thierry Recher
      Participant

      En fait, pour répondre à B, et ce que Philippe a compris, je crois, c’est une question d’accès. Il y a des chansons – je ne parle que pour moi – qui ne me font pas beaucoup d’effet à la première écoute. Un peu comme si je ne les comprenais pas. Sans pour autant qu’elles soient compliquées ou quoique ce soit de ce genre. C’est difficile à exprimer mais bon, voilà. Et en les réécoutant, elles produisent un effet différent, et j’y entend des choses que je n’avais pas forcément remarquées. Pour McCartney, ce qui s’y ajoute, c’est une sorte de « magie », c’est à dire qu’on se surprend à fredonner des mélodies qui ne nous avaient pas forcément semblé mémorables. Pas à tous les coups, mais souvent avec lui. Et sur cet album, on peut quasiment tout fredonner.

      Petite anecdote. Début janvier j’ai subi une opération avec anesthésie générale. Lorsqu’on m’a installé on m’a demandé: « Voulez-vous un peu de musique? Ce que vous voulez, vous n’avez qu’à demander! »
      Personnellement c’était la première fois qu’on me proposait ça (il faut dire que je ne me fais pas opérer souvent non plus…). Bon, vous avez deviné, j’ai demandé McCartney 3… Du coup, je me suis trouvé dans un curieux état; les soignants allaient et venaient autour de moi, on me plaçait des trucs et des machins, on m’expliquait les différentes étapes de l’anesthésie en cours et, au loin, j’entendais les infirmier.e.s parler de l’album. « C’est Paul McCartney, ça? » « Oui, mais je crois qu’il fait toutes sortes de choses, en fait » « Il est toujours là, lui? ». C’était surréaliste.
      Désolé, ensuite j’ai dormi.

      Pour continuer de répondre à B, je n’y peux rien, j’entends, moi, des couplets, des refrains, loin de certaines daubes de « McCartney 2 », par exemple. Je pense que McCartney n’a pas du tout fait dans la facilité. Qu’au contraire, il a voulu se faire plaisir, mais en soignant la chose. Les arrangements de « Find my way » ou de « Deep deep feeling », par exemple, me ravissent. Je les trouve malicieux, inventifs, généreux. Sans ambition d’en mettre plein la vue. Juste par amour de la musique, je pense, et de la chose bien faite.

      Quelqu’un citait « On my way to work ». C’est ma préférée sur « New ». Je trouve qu’elle est à la fois décontractée, appliquée, mélodique et par moments émouvante. Un bon résumé de cet aspect de « l’oeuvre mccartnéienne ».

    • #120879
      Eric
      Participant

      Bonjour à tous
      Sans être aussi categorique que 4JB, aux avis très tranchés, je ne trouve pas que cet album se distingue particulièrement par ses mélodies.
      C’est un peu récurent désormais,et des titres comme Come On To Me ou I Don’t know auraient Tout aussi bien pu figurer sur cet album.
      Reste que je l’écoute encore, de ci de là, et que j’y trouve un certain plaisir.

      Mais il ne restera pas chez moi parmi les grandes œuvres de McCartney solo.
      Tiens, étrangement, un des derniers albums que j’écoute avec beaucoup de plaisir régulièrement c’est Kiss On The Bottom, parce que là il me surprend véritablement et le disque est plaisant.
      Mais depuis NEW, je le trouve à la peine, et pas que vocalement, pas très inspiré, il enfoncé un peu toujours le même clou, toutes les chansons semblent issues du même moule.
      Je préfère ce III à New et Egypt Station, mais je ne suis pas non plus fou de l’album. Il a cependant ses bons moments.

    • #120880
      ALLIGATOR
      Participant

      New et III tournent encore,là où E.S est resté à quai.
      Une grève de la sncf en somme…
      Le choix des tracks Paulo,le choix des tracks.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120882
      Sim
      Participant

      RÉÉCOUTÉ CE MATIN MCCARTNEY III

      Après ts ces avis contradictoires, une réécoute s’imposait :

      ca roule tt seul
      Les chansons deviennent familières.
      Un vrai sucrerie.
      Pourquoi bouder son plaisir, le filou m’a encore pris au piége

      • #120894
        fabfour22
        Participant

        New et III tournent encore,là où E.S est resté à quai.
        Une grève de la sncf en somme…
        Le choix des tracks Paulo,le choix des tracks.

        Ben Alligator ..tu n’aime pas le titre de ton pseudo sur « New » ???? un comble !!!
        Moi je trouve excellent 🙂

    • #120893
      fabfour22
      Participant

      Les goûts et les couleurs !!
      J’aime bien MC Cartney III mais certains titres m’irritent un peu .
      Je ne partage pas l’enthousiasme de certains pour  » The Kiss Of Venus  » par exemple préférant nettement  » Women and Wives  » parfait avec la tessiture vieillissante de la voix de Paul.
      Je préfère malgré tout  » Egypt Station  » plus mélodique .
      Comme on l’a fait remarqué , où sont les mélodies bien léchées d’un simple  » Distractions  » ou d’un  » Jenny Wren »
      Ce que je préfère de Paul c’est derrière lui .. je me suis réécouté le titre  » London Town » là oui d’accord

    • #120895
      VALTON Bertrand
      Participant

      Comme on l’a fait remarqué , où sont les mélodies bien léchées d’un simple » Distractions » ou d’un » Jenny Wren »

      FIP vient de (re)passer « When Winter Comes »…j’aime énormément (meme si ok c’est un ancien morceau et s’il en a encore des comme ça dans sa banette le Paulo Ya bon Banania). Gracieux, limpide, élégant, facile sans etre complaisant pour autant, proche de l’évidence. Franchement les gars je ne sais pas ce qu’il vous faut. Un superbe morceau, et evidemment, le clou du spectacle c’est qu’après forcément ma bonne dame on l’a en tete (enfin bon « en tous cas c’est mon cas » comme souvent d’ailleurs) le filou nous a encore eu…
      « Must fix the fence by the acre plot… »
      Très dans l’esprit du McCartney I au fond.
      Comme un clin d’oeil et la boucle est bouclée.

      Une des particularités de l’album est qu’il n’y a – a ce stade – qu’un seul single officiel, mais beaucoup de titres ont leur « petit film » comme Women & Wives, The Kiss of Venus et When Winter Comes.

    • #120896
      ALLIGATOR
      Participant

      @fabfour22
      Relis bien mon post.
      Évidemment que j’aime Alligator.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120898
      ALLIGATOR
      Participant

      Ah London Town…mmmhhh que c’est bon😉

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120901
      fabfour22
      Participant

      oui pas mal  » When Winter comes  » mais dans la même veine je préfère nettement un  » Single Pigeon  » qui aurait peut être mérité d’être un peu plus long ..voix ,mélodie et piano parfaits .

    • #120903
      Macaaron
      Participant

      Franchement les gars je ne sais pas ce qu’il vous faut. Un superbe morceau, et evidemment, le clou du spectacle c’est qu’après forcément ma bonne dame on l’a en tete (enfin bon « en tous cas c’est mon cas » comme souvent d’ailleurs) le filou nous a encore eu…

      Personellement comme pour chaque nouvel album de Macca, je l’ai écouté intégralement trois fois dans les premières semaines qui ont suivies sa sortie, trois écoutes pour « bien le comprendre » et depuis je ne l’ai pas réécouté, volontairement, pour pouvoir le juger une deuxième fois dans quelques semaines, ou quelques mois, quand j’aurai l’impression de l’avoir un peu oublié.
      C’est souvent lors de ce deuxième jugement qu’un album est validé ou non pour ma part, impossible d’avoir un vrai avis quelques semaines après sa sortie. Egypt Station par exemple n’a pas très bien passé ce deuxième test alors qu’il m’avait beaucoup plu au départ, et à l’inverse Chaos and Creation s’est révélé bien meilleur lors du second « jugement ».
      Cela fait environ 1 mois que je n’ai pas écouté McCartney III, et pourtant j’ai très souvent la mélodie de « When Winter Comes » en tête, ou encore celle de « Kiss Of Venus » et « Women and wives ». Je me surprend souvent à les chantonner !

      Alors, quand je lis plus haut qu’il n’y a « pas de chansons », j’avoue que j’ai du mal à comprendre ce que signifie « une chanson » pour vous ? Il n’y a pas vraiment de réponse, c’est propre à chacun non ?

    • #120906
      4JB
      Participant

      Alors, quand je lis plus haut qu’il n’y a « pas de chansons », j’avoue que j’ai du mal à comprendre ce que signifie « une chanson » pour vous ? Il n’y a pas vraiment de réponse, c’est propre à chacun non ?

      Ça c’est pour moi, en partie du moins.
      Faisons au plus clair.
      Paul McCartney a créé des chansons superbes, de celles qui resteront. Et d’autres un peu moins universelles, néanmoins exemplaires. Un exemple, ‘The Song We Were Singing’ titre considéré généralement comme mineur. On y entend Paul évoquer le passé, le basic musical est assez simple mais pas tant que ça. Et il y a du développement, un refrain fort et une suite subtile dans les petites arrangements.
      Donc, oui, « une chanson ».
      Et pas un collage, un assemblage. ‘The Song We Were Singing’ tient debout toute seule.
      A l’inverse, me fais l’avocat du diable : ‘Good Vibrations’ des Beach Boys, n’est ce pas là l’exemple d’un super truc s’extirpant du schéma routinier ? Oui, mais chaque section est ultramélodique. C’est comme s’il y avait 7 ou 8 hits réunis en un seul.
      —-
      En deux mots.
      —-
      Ce que signifie ‘une chanson pour vous’, pour en revenir à la question ?
      Trois variantes :
      – Un air qui s’impose.
      – L’originalité du thème, de la conception.
      – La durabilité.

      Ce dernier point est important, il va à l’encontre du pépère « goûts et couleurs », il s’impose. « Frère Jacques’ par exemple, tout le monde peut le chantonner.

      Sinon ?
      Oui, ce peut être propre à chacun, mais vu ainsi, c’est assez, hum, « confiné ».

    • #120908
      Thierry Recher
      Participant

      Sur la durabilité, je trouve que c’est très relatif.

      D’abord il y a de superbes chansons que personne ne connait, soit parce que l’artiste a une audience plutôt confidentielle que planétaire, soit parce qu’on ne va parfois retenir d’un artiste ou d’un album que LE tube ultra médiatisé, qui n’est pas forcément synonyme de qualité musicale. Et pour ceux qui, amateurs de l’artiste en question, connaissent ses trésors cachés, je suis sûr que des années plus tard, souvent le charme agît toujours. Mais à force d’être jouée et écoutée, certaines chansons perdent un peu de leur éclat. Presque comme si, dans leur cas, elles avaient trop duré! Dans les concerts – et les albums live – de McCartney, beaucoup, dont moi, ont pu se lasser des éternelles « Yesterday » ou « My love », etc… Sans que ça remette en cause leur qualité.
      Et certaines conditions permettent parfois de réentendre ces chansons presque comme si c’était la première fois. Et on réalise à nouveau, alors, à quel point certaines sont des chefs d’oeuvre.

      Si on parle de chanson efficace, là, ok, beaucoup de chansons pauvres du point de vue de la composition peuvent rentrer dans cette catégorie.
      « On fait tourner les serviettes » (je ne sais si c’est le titre exact), de Patrick Sébastien, des milliers de gens l’ont chanté à tue-tête, ça s’est très bien vendu.
      Je crois que les qualificatifs choisis par JB concernent plutôt, dans on esprit, la définition d’une BONNE chanson, non?
      Pourtant il y a de grandes chansons qui pourraient paraitre peu originales, au niveau du thème ou de la conception, mais qui génèrent une émotion incroyable. Ca pourrait parfois être évoqué pour Brel, ou pour Brassens, par exemple.

      Tout ça est très relatif. Des tas de gens peuvent fredonner une daube racoleuse, souvent parce qu’elle est justement faite pour ça.
      Et de magnifiques chansons restent dans l’ombre de tubes plus accessibles ou plus formatés.
      D’ailleurs, ça a été souvent évoqué ici, McCartney nous a souvent semblé choisir pour ses singles des chansons moins bonnes à nos oreilles que certaines autres présentes sur les albums. Ou alors pense t-il parfois à des critères qui pour lui marchent mieux auprès de certains médias? Mystère.

      « Young boy » est sympathique. Et, effectivement, on peut sentir qu’elle avait pour Sir Paul ce qui était nécessaire pour en faire un tube. Pourtant, il y a des chansons qui nous paraissent bien meilleures, à tous points de vue, sur Flaming pie.

    • #120910
      4JB
      Participant

      Ok avec le plaidoyer de Thierry Recher, si ce n’est cette nuance :

      Je crois que les qualificatifs choisis par JB concernent plutôt, dans on esprit, la définition d’une BONNE chanson, non?

      Nous entrons là dans le très étroit couloir nommé « Goûts et couleurs », qui n’a que d’intérêt que pour celui qui s’y réfère.
      Bof.

    • #120911
      Philippe
      Participant

      4JB tu veux te baser sur des critères objectifs pour déterminer une bonne chanson, c’est très bien , ok !

      Alors pour moi The Kiss Of Venus rempli tout tes critères : Air qui s’impose, originalité du thème et durabilité.

      Or manifestement tu ne perçois pas la même chose que moi ! On en revient donc aux goûts et couleurs , CQFD !

      Les goûts et couleurs sont très importants, je m’y réfère et je ne suis pas le seul (heureusement car cela implique le respect de l’opinion des autres).

      Beaucoup d’entre nous aiment Mc Cartney III , peut-être sommes nous des Mac addict ?? Certainement! mais pas que, nous ne nous ne privons pas de dire quand il nous semble que certains titres ne sont pas dignes de son auteur.

      La volonté et l’énergie que tu mets par contre à dézinguer ce disque, en disant qu’il n’y a pas de chanson (je trouve ça pour ma part tellement absurde!) est elle par contre très suspecte.

    • #120912
      4JB
      Participant

      4JB tu veux te baser sur des critères objectifs pour déterminer une bonne chanson

    • #120913
      4JB
      Participant

      4JB tu veux te baser sur des critères objectifs pour déterminer une bonne chanson

      NON !

    • #120914
      4JB
      Participant

      La volonté et l’énergie que tu mets par contre à dézinguer ce disque, en disant qu’il n’y a pas de chanson (je trouve ça pour ma part tellement absurde!) est elle par contre très suspecte.

      $
      Ok.
      Au moins il y a débat, un peu de vie.
      Quand je constate qu’il n’y a pas de chansons, c’est que j’y entends quelques -parfois intéressantes- suites harmoniques, une instrumentation correcte, voire mieux. De séduisantes guitares, McCartney est trop souvent mal estimé à ce niveau-là.
      Pour le reste, l’absence de mélodies vertébrées est ce que je retiens. Hélas. J’aurais aimé les découvrir. Il n’y en a pas. Ou alors des petits bouts, in ‘The Kiss Of Venus’ pour exemple. Mais ces bribes ne vont nulle part, elles sont alignées.

      Voyons un cas précis : ‘Pretty Boys’
      Des petite phrases lalala-la-lala au couplet, idem au « refrain », elle est où la chanson ?
      D’autant que l’intro est quelconque, qu’il n’y pas d’accroche, pas de gimmick, c’est faible. Les paroles ? Sans commentaire.
      Bien sûr qu’on peut défendre un ‘Pretty Boys’ bec et ongles et le classer dans son grand livre ‘Goûts & co’, bravo.

    • #120916
      VALTON Bertrand
      Participant

      oui pas mal » When Winter comes » mais dans la même veine je préfère nettement un » Single Pigeon » qui aurait peut être mérité d’être un peu plus long ..voix ,mélodie et piano parfaits .

      Ahh Single Pigeon…un peu différent quand meme…je trouve qu’elle commence très bien Single Pigeon, et puis insensiblement elle s’enlise dans le « me too, me too, me too, a lot like youuuuuu », là on a envie de dire allez Paulo tu pouvais faire tellement mieux, on sent qu’il ne sait pas trop ou aller, bref moins limpide déjà. Mais bon globalement oui on aime.

    • #120917
      VALTON Bertrand
      Participant

      Voyons un cas précis : ‘Pretty Boys’
      Des petite phrases lalala-la-lala au couplet, idem au « refrain », elle est où la chanson ?
      D’autant que l’intro est quelconque, qu’il n’y pas d’accroche, pas de gimmick, c’est faible. Les paroles ? Sans commentaire.
      .

      oui là pour le coup c’est un assez bon exemple, oui ce n’est pas un « point haut » de l’album, une intro plutot quelconque, une mélodie qui n’accroche pas réellement, ok, c’est une redite sans grande originalité de Early Days matinée de Little Willow, mais bon ça s’écoute sans déplaisir non plus. Mais on l’aurait « déjà entendue quelque part ». Cela dit, seuls les spécialistes de Macca le remarqueront, car elle est relevée dans les « reviews » parfois écrites par des néophytes du bonhomme (on peut pas tout suivre non plus).

    • #120918
      4JB
      Participant

      Oui là pour le coup c’est un assez bon exemple, oui ce n’est pas un « point haut » de l’album, une intro plutot quelconque, une mélodie qui n’accroche pas réellement, ok, c’est une redite sans grande originalité de Early Days matinée de Little Willow, mais bon ça s’écoute sans déplaisir

      Si tu veux.
      Moi, j’attends de Paul McCartney des chansons de plaisir. Ou autre chose dans un autre contexte, le ‘Liverpool Ontario’, les premiers Fireman.
      Quand Paul McCartney fait publier le ‘III’, j’attends de sa part un retour sur investissement. Vu que j’ai acheté le disque, je l’ai payé. Il ne s’agit pas de tout confondre.
      Ma déception est qu’il n’y a pas de chansons.
      « Arrête JB, tu nous soûles « .
      Ok d’accord..
      Maintenant, quelle fanfare, quatuor à cordes, ensemble tipico, ou chorale balte aurait envie de reprendre un seul titre de ‘McIII’ ?
      Oooh, il y aura peut-être des choses sur YouTube, pourquoi pas ? Tout bien.
      (à suivre)

    • #120919
      4JB
      Participant

      Désolé pour l’affichge incongru ci-dessus, c’est la monstre galère dans le sous-marin.

    • #120921
      Thierry Recher
      Participant

      Moi aussi, j’ai envie qu’il s’aventure un peu. Des nouvelles de sa comédie musicale?
      Dans les projets, les cartons, les oubliettes? J’ai peut-être un train de retard…

      Je suis sûr qu’il peut fournir des « McCartney IV, V, etc » sans problème, là n’est pas la question.
      D’ailleurs, allez savoir, en attendant que tout le monde soit vacciné, il en a le temps…

    • #120924
      4JB
      Participant

      Moi aussi, j’ai envie qu’il s’aventure un peu.

      Il s’aventure bien au début de ‘McIII’, c’est vraiment très bon, inspiré. On entend un homme en forme, remarquable.

    • #120925
      fabfour22
      Participant

      @bertrand
      Tu as raison le « me too » c’est la partie faible de la chanson Single Pigeon 🙁

    • #120926
      Laurent
      Participant

      Voilà en tout cas un débat salutaire.
      Ce Mc Cartney 3 fait parler et c’est déjà beaucoup !!!
      Je suis de ceux qui considère que la seconde partie de carrière solo de Mc Cartney est nettement plus relevé.
      À partir de Flaming Pie, on perd en spontanéité, en légèreté, en amabilité, en insouciance, mais l’écriture se fait plus sereine, plus agile, plus lumineuse, moins paresseuse, plus sincère, plus audacieuse et plus courageuse.
      Grand admirateur de Mc Cartney, je suis bien davantage séduit par la maturité affiché par le musicien depuis la fin des années quatre-vingt-dix.
      Mc Cartney 3 devait dès lors s’afficher dans une suite logique, mais je ne m’y retrouve pas.
      Cela ne m’empêche pas d’avoir appris immédiatement plusieurs chansons du disque que je chante avec plaisir, mais non vraiment le compte n’y est pas.
      Ca tient d’ailleurs aussi par un format court auquel nous ne sommes finalement plus trop habitué.
      Le disque est court. Très court. Et s’y on y ajoute le cheveu sur la soupe que constitue un When Winter Come qui n’a absolument rien à faire sur un album de 2021.
      Récapitulons.
      Un instrumental qui n’en finit plus et qui aurait tellement gagné à s’en tenir à 1 minute 30, deux pièces qui se trainent en longueur (Deep Deep Feeling et Deep Down) sans jamais être seulement habité par la luminosite et la grace d’un Riding To Vanity Fair.
      Deux rocks balourds et lourdingues.
      Deux titres folky sympathiques mais au song-writing anedoctique (Pretty Boys et The Kiss Of Venus)
      Deux titres popy’s (Find My Way & Size The Day) prévisibles et sans rien de la grace et du charme de ce que l’on peut entendre sur Chaos ou Egypt.
      Et puis ce Women And Wives un poil lugubre dont on attend en vain une légèreté et une inventivité harmonique qui jamais ne vient.
      Oui, j’ai plaisir à chanter et à écouter une bonne moitié des titres de ce disque, mais le cru est franchement mineur et l’inspiration en berne.
      Ce qui ne me surprend pas tant que ça.
      Le discernement n’a pas toujours été la tasse de thé du Fab four et sans un producteur capable de dire : et là ? Tu n’en aurais pas une autre plutôt ?
      Nos goûts et nos couleurs sont des trésors, mais honnêtement ?
      Le vin est tiré, nous le buvons, le millésime est mineur.

    • #120933
      fabfour22
      Participant

      Je partage tout à fait ton avis Laurent.
      Perso je trouve qu’il y des choses plus intéressantes sur New Egypt
      En prenant quelques titres sur ces deux albums et un ou deux sur Mc Cartney III ça ferait un super album .
      Heureusement qu’on peut se rattraper avec de meilleurs anciens albums de Paul

    • #120935
      4JB
      Participant

      Perso je trouve qu’il y des choses plus intéressantes sur New Egypt
      En prenant quelques titres sur ces deux albums et un ou deux sur Mc Cartney III ça ferait un super album .

      Arrête les opiacés, c’est pas bon pour toi.

    • #120937
      ALLIGATOR
      Participant

      Waow ! Tu t’es acheté un dico?

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #120938
      4JB
      Participant

      Waow ! Tu t’es acheté un dico?
      ______________________________________
      Les Beatles ?
      De la schnouf pour mon pif…

      Pardon.

      Cher Monsieur Fabfour, veuillez prendre en considération que vous mettez en exergue deux œuvres, New Egypt et une autre, laissée par vous dans l’ombre. Auxquelles vous ajoutez ‘McCartney III’. Auriez-vous l’extrême amabilité de nous faire part de l’œuvre que vous laissez sous silence ?
      Vous pouvez nous le communiquer ici ou en présentiel en nos bureaux (masque et plexiglas) avec protection de rigueur pour en discuter.
      Nous vous rappelons qu’il est interdit de fumer de l’opium même avec un masque FFP2.

    • #120939
      Sim
      Participant

      Il s agit peut etre du CD 2
      De Egypt Station Explorer’s Edition [2 CD]

      Le disque fantome

      Disc: 2
      Get Started
      Nothing For Free
      Frank Sinatra’s Party
      Sixty Second Street
      Who Cares [Full Length]
      Get Enough
      Come On To Me [Live At Abbey Road Studios]
      Fuh You [Live At The Cavern Club]
      Confidante [Live at LIPA]
      Who Cares [Live At Grand Central Station]

    • #120940
      fabfour22
      Participant

      Les opiacés ça a du bon parfois 4JB ! 🙂
      Je suis peut être trop sensible ,comme d’autres ici, à la ligne mélodique à laquelle Paul nous avait habitués..
      Pour rester dans la rubrique frimas du moment je préfère nettement un  » Winter Rose » à  » When Winter comes  »

    • #120947
      4JB
      Participant

      Hum Hum.
      Voici un exemple quant à « il n’y a pas chansons in ‘McIII’.
      J’en ai pris une, de chanson, volontairement moyenne. Pas quelque chose de mémorable, ni d’exceptionnel, Ce que les cols roulés nomment ‘un filler’. Que voici :

      http//www.youtube.com/watch?v=M-77gPBSZ2Q

      Donc non, pas d’exaltation, une intro ‘Day Tripper’ jumelés aux Sex Pistols, suivie de réminiscences Byrds. Vraiment pas génial. Sauf que C’EST UNE CHANSON, on l’entend bien, elle a du sens, elle est composite, certes, mais surtout composée. Elle avance, c’est ça le ressort.

      Est-ce que quelqu’un perçoit telle approche ?
      Celle d’une chanson vertébrée ? Même de petite envergure ?

    • #120948
      4JB
      Participant

      Grrrrrrrrrr!!!!!

    • #120949
      4JB
      Participant

      Voir plus haut…
      Je commence tout doucement à en avoir sec de « cette navigation » grotesque. Peut-être serait-il temps de réagir ou de laisser tomber.
      Contact :
      contact@ludovicdanteny.com
      A vous de voir, il n’y a ni urgence ni gravité. A vous le micro, je me suis déjà exprimé auprès de Ludovic, il est très conscient des problèmes en cours.

    • #120950
      Thierry Recher
      Participant

      En fait, pour être un peu plus clair sur cette notion de chanson, inutile d’aller bien loin.
      Sur McCartney 1, par exemple, je ne suis pas sûr que sur 13 titres, il y ait beaucoup plus que, allez, 5 chansons.
      Le reste? Comme dirait JB à propos de McCartney 3, « Des essais, des ébauches, des débuts ».
      Mais ça ne me gêne pas plus que ça. J’étais déjà bien habitué aux délires du genre « Wild honey pie »

      Du coup, comparé aux « expérimentaux » 1 et 2, pour moi, je ne peux que le redire, sur le 3 il n’y a que des chansons.

    • #120951
      VALTON Bertrand
      Participant

      Donc, oui, « une chanson ».
      Et pas un collage, un assemblage. ‘The Song We Were Singing’ tient debout toute seule.

      Stop ! arret sur image… »un collage, un assemblage »
      L’expression est revenue plusieurs fois sur le topic, mais là il faut qu’on m’explique. Encore une fois je ne suis pas musicien (comme d’autres diraient « je ne suis pas médécin » en ces temps de Covid…), mais s’il y a quelques moments ou ça peut y faire penser (Deep Deep Feeling entre autres ? c’est ça ? et ce ne serait pas la première fois McCartney II en serait rempli non ?), qu’entend on par cette expression ? j’ai beaucoup de mal à saisir, vraiment…en quoi les chansons de l’album (allez, la plupart) ne tiendraient pas « toutes seules » ? ça m’échappe un peu…

      Pour le reste, s’il s’avère etre « un album de collage et d’assemblage », Macca avait prévenu il y a de cela deux trois ans qu’il avait l’intention si c’était possible de faire un album avec des idées non abouties ou des bribes de trouvailles, bon, on ne peut donc pas dire qu’on l’ait pris en défaut. Si c’est le cas, McCartney III serait cet album, ok. Bon…

    • #120953
      4JB
      Participant

      Tout finit par arriver, amis !
      Vous voyez, Thierry et moi sommes en parfait accord. Nouas n’allons pas chipoter sur les chiffres, c’est affaire de comptables.
      Mais lui et moi sommes d’accord, les chansons sont là sur ‘Mc1’. Pas en majorité mais ça, c’est affaire de boutiquiers.
      Ces chansons-là durent et perdurent, un ‘Junk’ a toute la vie devant lui. Sans même évoquer ‘Maybe I’m Amazed’, elles ont une ligne, un suivi.
      Désolé de revenir à Bob Dylan, mais entre ce 1 et le 3, les temps ont changé.
      Hey ! ‘The Times They Are a-Changin’, voilà une chanson.

      P.S. S’il y avait un vol.2 de ‘The Art of McCartney’, pourtant récent, quelles seraient les chansons de Sir Paul assez costaudes pour une relecture ?
      Pas facile.
      On va revenir aux Beatles, comme McCartney y revient toujours.
      Non ?

    • #120954
      4JB
      Participant

      On pourrait parler de ce qu’est une chanson.
      Pas une bonne, non, surtout pas. Il y aura, jusqu’en l’an 3021 au moins, qui sortiront de l’étui le consternant « Goûts et couleurs ». On peut espérer que, dès 3046, il y aura une nouvelle acception. Pourquoi pas « J’aime cette saloperie baveuse et je te tue » ou, plus civilisé, « J’abbhore cette merde, chérie, remets-moi Jerry Lee ».
      Une chanson a un sens. Même celles que l’on déteste. Ou qu’on fait semblant. Une chanson t’emporte exactement où elle doit aller. ‘Syracuse’ ou ‘Despacito’. Oui, c’est exactement ça le mouvement. On peut regretter que ce soit Fonsi qui ait décroché la médaille d’or. Mais il avait la chanson, le rythme, le développement. Hé.

    • #120956
      Thierry Recher
      Participant

      Bien joué, JB! TU m’as même appelé « Thierry ». Tu as peut-être bon fond finalement.
      Même si tu fais semblant de comprendre l’inverse de ce que j’ai dit, cet esprit de concorde a sa place ici (…)

      Car oui, au final, j’estime donc qu’il y a davantage de chansons sur ce Mc 3 que sur Mc 1 et Mc 2 réunis (l’addition fonctionne donc…)

    • #121021
      ALLIGATOR
      Participant

      C’est bien ce que je me suis dit,compris de traviole.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

Vous lisez 309 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.