Mark Lewisohn : plusieurs conférences sur l'album Abbey Road à l'automne 2019

Vous lisez 13 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #114868
      Emmmanuel P.
      Participant

      Bonjour ; Mark Lewisohn propose une conférence consacrée à Abbey Road. Cela se passera à l’automne 2019, notamment à Liverpool et Londres. Pour ma part, j’ai réservé pour Londres, le samedi 28 septembre à 19h30, au cas où cela intéresse certains d’entre vous de s’y retrouver ! Pour l’instant, pas de déplacement en France de prévu.

      September 2019 is the golden anniversary of The Beatles’ multi-platinum album Abbey Road – the last work they recorded before their seismic breakup. It was both the end of the Sixties and the end of the greatest band of all time. To hail this anniversary, world’s leading Beatles historian Mark Lewisohn is touring a theatre show of illumination, intrigue, surprises, delights, humour, excitement and entertainment – a fast-moving and smart illustrated history of our forever national-heroes The Beatles, their brilliant album Abbey Road, and other major events of that extraordinary year 1969.

      Mark Lewisohn has the world’s greatest archive of Beatles stuff, harvested over 40+ years of unrivalled deep access to archives and public and private collections. He will be showing audiences a stunning array of strong and relevant content, with rare music, photos, films and choice memorabilia. Audiences (even superfans) will see and hear things they didn’t know existed. Hornsey Road (that intriguing title will be explained …), tells all about how the album was made and the many momentous events that occurred during its recording, when the Beatles were joyously together inside the recording studio but falling apart outside. This was the year of their breakup, and the album was made at a time of turmoil in their personal and business lives. Abbey Road wasn’t just one of so many glorious and triumphant chapters in the Beatles’ unparalleled time together, it was their best-selling and last piece of work. Audiences at Hornsey Road will be constantly grabbed by the sights and sounds that show how it all came together.

      Le lien pour l’ensemble des conférences : https://hornseyroad.net/
      Le lien pour les conférences londoniennes : https://www.thebloomsbury.com/event/run/18234

    • #114871

      Je ne pense pas y aller mais j’attendrai ton compte-rendu.

      D’où vient ce titre « HORNSEY ROAD »?

    • #115409
      Emmmanuel P.
      Participant

      Bonjour ; je ne suis pas parvenu à faire fonctionner la messagerie de ce site. J’espère que ça va marcher ! C’est le nom d’une station de métro/train ; on en saura plus lors de la conférence. Peut-être un des titres initialement prévus pour l’album ?

    • #115903
      Emmmanuel P.
      Participant

      Rebonjour : il y a des yellowsubiens qui vont à Londres le 28 septembre ? 🙂

    • #115911
      Flowers
      Participant

      Peut-être un des titres initialement prévus pour l’album ?

      Que nenni, comme je le comprends dans le topo surle lien c’est juste le nom du « projet d’ensemble d’Abbey Road », au sens large : les protagonistes, les enregistrements, la pochette, le contexte etc…qui seront exposés de vive voix

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par Flowers.
    • #115933

      Je ne pense pas y aller mais j’attendrai ton compte-rendu.

      D’où vient ce titre « HORNSEY ROAD »?

      C’était là qu’EMI pensa un moment implanter un nouveau studio pour la musique pop.

    • #115941
      Emmmanuel P.
      Participant

      Je vous dirai 🙂

    • #116083
      4JB
      Participant

      Hélas … :

      « Part of the pre-publicity for this tour had centred around Lewisohn’s acquisition of a tape, recorded by John Lennon, of him, Paul and George discussing post-Abbey Road plans. This tape exists because Ringo was in hospital and John wanted him to be aware of what was discussed in his absence. The Guardian ran a big piece on it, with Lewisohn claiming the audio “rewrites everything we knew about The Beatles” because the tape makes clear that they didn’t necessarily think that Abbey Road was ‘the end’. All very intriguing, but sadly Lewisohn would not play the whole tape, as planned, because if he did, he said “someone told me bad things might happen to me.” It seems that 50 years on, Beatles politics and vanity (Paul, by all accounts, doesn’t come across in the most positive light) are still alive and well! »

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par 4JB.
    • #116092
      marcbeatles
      Participant

      Alors là il faut une explication de texte. En quoi ce qui est dit est gênant pour Paul, au point de l imaginer faire des pressions ?

    • #116098

      Il faudrait peut-être aussi savoir comment la bande -certainement propriété de Ringo- est arrivée dans les mains de Lewisohn. Ou alors, la bande n’a jamais été donnée à Ringo et fait partie des cassettes volées dans l’appartement de John après sa mort…
      On nous cache tout, on nous dit rien, comme le chantait Jacques Dutronc…
      Et il est vrai que nous ne connaissons que de courts extraits de l’enregistrement…

    • #116101
      Emmmanuel P.
      Participant

      Bonjour à tous ! J’ai assisté à une de ces conférences. C’était le samedi 28 septembre dernier. Effectivement, Hornsey Road correspond au lieu londonien où EMI envisageait de construire un studio.

      J’ai trouvé la conférence intéressante, et y ai appris des choses, comme par exemple des anecdotes sur l’enregistrement, la chronologie des compositions, et le fait que dans le medley il y a des morceaux que j’imaginais collés après coup, mais qui ont en réalité été enregistré tels quels, c’est-à-dire deux chansons différentes enregistrées l’une après-l’autre.
      J’ai été également content de voir brièvement Mark Lewisohn, dont j’apprécie énormément le travail, et j’ai pu le lui dire.

      La conférence aurait sans doute été plus intéressante à mon goût avec davantage de précisions et d’analyses. Mais elle s’adressait à un public d’amoureux des Beatles mais pas nécessairement de fans hardcore (je me rapproche du fan hardcore davantage que du fan « casual »).

      Tout cela donne envie de lire le tome 2 de la biographie ! Date de sortie inconnue…

      • #116102
        Jean-M Klein
        Participant

        Bonjour à tous.
        Je me permets d’intervenir au sujet de la fameuse bande enregistrée en 1969, lors d’une réunion entre John, Paul et George.
        Et bien je me pose la question suivante: est-ce qu’il y a vraiment autre chose d’important à y entendre?
        En effet, tout ce qui a été divulgué dans la presse, avec un certain sens du buzz par Lewisohn , était déjà couché, mot pour mot, sur le papier depuis 1976 (donc bien avant la mort de John, lequel n’a, à ma connaissance, pas fait de commentaire) dans la biographie sur Lennon « One Day At The Time » par Anthony Fawcett (ami et conseiller artistique de John dès 1968).
        L’ouvrage est très intéressant, c’est un des tout premier livre sur l’univers Beatles que j’ai acheté, en 1979. Je ne pense pas qu’à l’époque il y avait beaucoup d’autre ouvrage aussi détaillé sur Lennon en particulier. Les photographies sont nombreuses et parfois rares, comme une série de 6 photos avec John et Yoko, Paul, Ringo et Allen Klein dans les bureaux d’Apple , c’est sans aucun doute en 1969 (les 3 Beatles sont barbus à souhait). Ce qui est frappant sur ces photos, c’est qu’on dirait presque une partie de franche rigolade. Quelqu’un sait de quoi il s’agit?

    • #116103

      Bonjour à tous ! J’ai assisté à une de ces conférences. C’était le samedi 28 septembre dernier. Effectivement, Hornsey Road correspond au lieu londonien où EMI envisageait de construire un studio.

      J’ai trouvé la conférence intéressante, et y ai appris des choses, comme par exemple des anecdotes sur l’enregistrement, la chronologie des compositions, et le fait que dans le medley il y a des morceaux que j’imaginais collés après coup, mais qui ont en réalité été enregistré tels quels, c’est-à-dire deux chansons différentes enregistrées l’une après-l’autre.
      J’ai été également content de voir brièvement Mark Lewisohn, dont j’apprécie énormément le travail, et j’ai pu le lui dire.

      La conférence aurait sans doute été plus intéressante à mon goût avec davantage de précisions et d’analyses. Mais elle s’adressait à un public d’amoureux des Beatles mais pas nécessairement de fans hardcore (je me rapproche du fan hardcore davantage que du fan « casual »).

      Tout cela donne envie de lire le tome 2 de la biographie ! Date de sortie inconnue…

      Super! Il faudra que je lise moi aussi cet ouvrage.
      Mais tu peux nous raconter ces anecdotes!

    • #116104
      Emmmanuel P.
      Participant

      Oh à mon avis, des choses que plusieurs d’entre vous savent déjà ! Par exemple, M. Lewisohn a allumé le stick d’encens (?) utilisé lors des sessions Beatles (pas uniquement Abbey Road) ; il a montré des photos prises par Yoko Ono où on les voit répéter (et on voit le pied de Yoko Ono en bas de l’image) ; il a raconté l’histoire du paquet de gâteaux de George Harrison avec l’inconnu(e) qui lui a volé des gâteaux, enclenchant du ramdam (il a suggéré que c’était Yoko, et que le ramdam relevait en fait de griefs plus profonds). Ensuite, un des pieds du lit de Yoko a disparu, et Lewisohn a blagué sur le fait que c’était peut-être une vengeance d’Harrison (sans le mentionner), et que la chanson 3 Legs sur l’album Ram parlait de cet incident (sur un ton humoristique, sous-entendu que c’était faux).

      Nous avons également vu le document stipulant que George Martin était en charge d’écrire, pour une somme ridiculement petite, les arrangements – un sujet qui sera traité en détail j’espère.

      Lewisohn a également parlé de Sun King et du morceau de Fleetwood Mac « Albatross » en soulignant les similarités dans la production et l’ambiance, sachant que Lennon et Fleetwood Mac semblaient se respecter et s’inspirer mutuellement (Albatross date de 1969 mais je ne sais pas qui a l’antériorité).

      Enfin le fameux enregistrement a été diffusé, mais effectivement tronqué, avec la même mention du fait qu’une diffusion entière lui « attirerait des ennuis ». Lewisohn a diffusé l’enregistrement correspondant à ce qui était mentionné dans le livre de 1976 dont il est question plus haut. Dans cet enregistrement diffusé (et dans le reste non diffusé, mais dont Lewisohn a mentionné l’essentiel), Lennon, qui parle de ce qui a été bâti par McCartney et lui mais qui ne correspond plus à la réalité (le mythe de la collaboration perpétuelle) en suggérant qu’à présent il était souhaitable de nommer uniquement l’auteur, ainsi que d’autres passages diffusés ou cités (je connaissais déj un peu le sujet, en ayant entendu parler sur des podcasts tels que Fabcast, et peut-être Something About The Beatles) : George Harrison qui dit à McCartney que « des gens aiment ses chansons » lorsque Macca reconnaît ne pas l’avoir pris au sérieux comme compositeur ; il me semble aussi que c’est sur cette bande que Lennon et Harrison se demandent bien pourquoi il a fallu autant bosser sur Maxwell’s Silver Hammer alors que même McCartney n’aime pas spécialement ce morceau.

      Voilà pour quelques souvenirs 🙂

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Emmmanuel P..
    • #116108

      Merci!

Vous lisez 13 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !