Les hits qui n'ont pas vu le jour

Vous lisez 36 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #115210
      4JB
      Participant

      Non que ça n’a pas fonctionné, mais que ce ne fut pas mis sur le marché. Pas mal de chansons (‘The Night Before’ des fabs par exemple) auraient -peut-être- triomphé si on avait balancé la chanson, la promo, la traditionnelle routine que l’on connaît, depuis le temps.

      Exemple #1
      MALE MODEL
      The Undertones, 1979

      Une intro imparable, entrée surpuissante du groupe, place au chanteur à la manière unique, chœurs façon Jam. Et, avant 30 secondes, nous sommes déjà au refrain, addictif, tu t’en souviens direct, il est printé. Les paroles sont évocatrices, bien trouvées. Au résultat, un hymne fun où, en moins de deux minutes, l’auditeur est avalé.

      Tu en connais d’autres ? Oui, sûrement.

    • #115212
      4JB
      Participant

      Il va sans dire qu’un tel sujet (une proposition) a toutes les chances de se fracasser. Pas grave, on verra bien.

      Autre tube qui aurait pu :

      Exemple #2
      GLASS HOUSE
      Peter Tosh, 1982

      Face B de ‘Peace Treaty’, la chanson démarre sur, très court, des percus désorganisées. Dès que ça démarre, nous sommes en été. Oui, on dira que la Compagnie Créole fait le même effet. OK.
      Nous sommes là à un été des good vibes, la fille qui n’a jamais entendu ‘Glass House’ de sa vie (elle n’était même pas née) va onduler, ou, 20 secondes durant, oublier on smartphone. Ecoute :

    • #115223
      4JB
      Participant

      Hum hum.
      Four annoncé pour tel sujet.
      C’est toujours comme ça,
      Essayé, pas pu.
      Allez, un dernier pour la rue :

      I WANT YOU
      The Troggs

      Pas de youtube, pas d’explication, rien.

      Essayé, pas pu.
      Bonjour chez vous.

    • #115224
      Matthieu
      Participant

      I WANT YOU
      The Troggs

      Peut-être un peu trop calqué sur ‘Wild Thing’ ?

      Le ‘Male Model’ des Undertones va à 299km/h, ça décoiffe !

      Allez, je tente un petit ‘Nobody Knows’ des Raspberries. Pas sorti en single, deux autres chansons lui ont été préféré.

      Pas vraiment d’intro, on entre direct dans le vif du sujet, et le refrain arrive aussi assez vite !
      Quelques belles harmonies vocales. Un super pont. 2’15, c’est plié.

    • #115241

      Sujet intéressant mais je ne peux pas trop écouter tout de suite, j’y reviendrai.

    • #115252
      4JB
      Participant

      Bon, peut-être pas le tube de l’été, les Flots Bleus n’auraient pas croché à :

      SUITCASE
      Badfinger, 1971

      Start réussi, la signature de la chanson explose l’évidence. Groove simpe et parfait, pas une milliseconde de relâchement, un air familier bien qu’original. Rarement les Badfinger n’ont aussi fièrement envoyé un titre à l’aiguisage adéquat.

    • #115263
      4JB
      Participant

      Hey !
      Et les slows alors ?

      Il y en a un.

      En 1974, les Rare Bird ramaient. Un tube en 1970 (Sympathy), une étiquette prog peu avantageuse. Leur dernier LP contenait un hit que personne n’a entendu.

      PEACE OF MIND
      Rare Bird, 1974

      Hélas, les premières mesures, exemplaires, avaient un air de déjà-entendu. Pourtant, à 0:50, le plongeon, ce refrain, harmonisé mieux que mieux, t’amène à vouloir. Quoi ? C’est ton affaire.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 1 semaine par 4JB.
    • #115354
      Matthieu
      Participant

      Je parlais de cette chanson dans un autre topic (d’ailleurs JB tu as reçu le cd ?), mais j’en remets une couche ici. Comment cette chanson n’est-elle pas devenue un hit ?

      Elle l’est chez moi, sans aucun doute.
      Il y a tout, vraiment tout dedans. Ces harmonies vocales ! Des guitares, des cordes, de la mélodie ! Ça sent le soleil !
      Le pont de la chanson, j’en pleure. Si si c’est vrai !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois par Matthieu.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois par Matthieu.
    • #115380
      4JB
      Participant

      Je parlais de cette chanson dans un autre topic (d’ailleurs JB tu as reçu le cd ?), (…)

      Oui, il contient de de jolis petits soleils et quelques nuages effilés.

      Excellents pour l’intemporel été, toutes saisons donc, les deux premiers volumes de la collection ‘Ripples’ :

    • #115392
      4JB
      Participant

      Ok, c’est une reprise,
      Et alors ? Reprendre une chanson, la déployer et la faire sienne, c’est un sacré challenge .

      Là, à leurs tous débuts, ils auraient dû aplatir la terre entière avec une de Dylan, monstrueuse :

      Jason & The Scorchers, ami(e)s.

    • #115399
      Matthieu
      Participant

      Ah oui, super reprise en mode power-pop, excellent !

    • #115492
      4JB
      Participant

      Comme chacun sait, ‘I’m Down’ est la face B de ‘Help!’
      En 1987, les Inmates redynamitent l’affaire, tout est en place pour un hit universel, le finish tient de l’apocalypse.
      Et bien non. Mince alors.

    • #115498
      4JB
      Participant

      Il y a un souci avec ce qui aurait pu être un tube au niveau des Rolling Stones d’alors :

      Le groupe officiant derrière Lennon est certes compétent, mais balourd. Lourdaud sans être heavy, étrange nuance.
      En imaginant le team de Dave Edmunds -aiguisé autant qu’efficace- derrière lui, John Lennon aurait pu décrocher la lune avec ce pur rock’n’roll scandé à la manière de Chuck Berry, de Mick Jagger ou de Dr. Feelgood. Voire du Dylan d’avant.
      Regrets.

    • #115499
      4JB
      Participant

      Une face B, encore une, qui est de classe A :

      Un riff évident (baoum baoum), mélodie addictive, chanteur miraculeux, chœurs mod et rythmique corpulente. Le tout produit par George Martin. Bon sang, personne n’avait perçu la flagrance….

    • #115501
      Matthieu
      Participant

      Les Fratellis ont eu leur heure de gloire le temps de deux albums (les deux premiers, tous deux chaudement conseillés).

      Le titre d’ouverture ‘My Friend John’ du deuxième album « Here We Stand » est bombesque.
      Batterie, puis basse/guitare, puis re-guitare, puis riff. 2 couplets et le refrain avec chœurs explose. Pont sur les mêmes bases. Final en mitraillette.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par Matthieu.
    • #115503
      4JB
      Participant

      Les radieux Fratellis apparaissent, via une affiche, dans le ‘Yesterday’ de Danny Boyle.
      Détail ?
      Peut-être.
      Hasard ?
      Non, pour sûr.

    • #115526
      4JB
      Participant

      JET ‘Come On Come On’

      « On dirait les Oasis » clame l’homme de la rue.
      Il y a quelque chose, en effet.
      Sinon, ‘Come On Come On’ est fort d’un truc peu habituel; il y a deux refrains !
      Vous en connaissez beaucoup, des chansons à deux refrains ?
      Cette particularité aurait pu toucher le peuple.
      Explication : à 1:14, le refrain. Impeccable, super-accrocheur, « Hey Man, You Gotta Understand… ».
      Oui.
      Et, contre toute attente, un deuxième refrain, encore plus meurtrier, prend l’auditeur par le collet à 1:42.
      Même les Beatles n’avaient jamais pensé à tel plan inédit, deux refrains…

      Listen :

    • #115565
      Matthieu
      Participant

      Excellents pour l’intemporel été, toutes saisons donc, les deux premiers volumes de la collection ‘Ripples’ :

      Ai commencé l’écoute du 1er volume, très joyeux. Parfait pour le lever du soleil !
      D’après le livret, le 2ème volume serait plus mélancolique. A découvrir à l’occasion.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 1 semaine par Matthieu.
    • #115567
      Matthieu
      Participant

      JET ‘Come On Come On’

      « On dirait les Oasis » clame l’homme de la rue.
      Il y a quelque chose, en effet.

      Yes, il y a du Oasis période ‘Don’t Believe The Truth’, indéniable. Même époque.

      Marrant, Oasis et les Jet ont tous deux une chanson intitulée ‘Put Your Money Where Your Mouth Is’, même si rien à voir.

      ‘Come On Come On’ : super chanson en effet, il y a bien deux refrains, incroyable.

    • #115615
      4JB
      Participant

      Voilà une bizarrerie que vos arrières petits enfants auront du mal à capter.
      En 2001, suite aux Twin Towers détruites, McCartney dépose une chanson efficace, quelque part entre John Mellencamp, Tom Petty ou Hank Williams Jr.
      Hey !
      La chanson, simple, fonctionne, Paul McCartney chante avec la voix d’un jeune homme.

      Ajouté en last minute au peu fracassant LP ‘Driving Rain’, ‘Freedom’ est démoli à cause de ses paroles bêbêtes, d’un parti-pris discutable. Le clip est atroce, old Paul semble rejoindre le rang des trous-du-cul.
      Mais.
      Ce possible hit, fusillé d’entrée parce que dans le camp Bush, ou assimilé, a fracassé l’un des rockers les plus irréprochables du McCartney de ce millénaire.
      Une question.
      Paul McCartney a t-il, depuis, donné une chanson aussi INTENSE ?

    • #115617
      4JB
      Participant

      Oui bon.
      Sinon, plus sexy, il y a ça :

      Une « chanson d’album », certes, en plus , une reprise (The Heard, 1966) alors que la new wave synthé raflait la mise, que les goths se ruinaient en gel et farine faciale.
      Et que…
      Etc.
      Pourtant, tout y est, l’intro killer, le beat, le chanteur, les guitares. Tout.

    • #115631
      4JB
      Participant

      Les Kinks ont aligné une série de hits époustouflante. Toutefois, un extrait de ‘Face To Face’, album de 1966, n’a pas été publié, in UK, en 45 tours. Ce sera une face B dans diverses contrées, dont l’Allemagne :

      Ça parait presque invraisemblable, tant ‘Party Line’ possède tout les attributs du tube instantané. L’intro au téléphone, le riff de guitare dantesque, l’irrésistible entrain de l’ensemble. Wow ! Le lead vocal est assuré par Dave :


      Les Kinks ont aligné une série de hits époustouflante. Toutefois, un extrait de ‘Face To Face’, album de 1966, n’a pas été publié, in UK, en 45 tours. Ce sera une face B dans diverses contrées, dont l’Allemagne :

      Ça parait presque invraisemblable, tant ‘Party Line’ possède tout les attributs du tube instantané. L’intro au téléphone, le riff de guitare dantesque, l’irrésistible entrain de l’ensemble. Wow ! Le lead vocal est assuré par Dave :

    • #115637
      4JB
      Participant

      J’abandonne.
      C’était juste un sujet fun, sans prétention.
      Oooh, un autre nommé ‘Les lacs du Connemara’ aurait eu plus de succès.
      C’est la vie.

    • #115717

      Voilà une bizarrerie que vos arrières petits enfants auront du mal à capter.
      En 2001, suite aux Twin Towers détruites, McCartney dépose une chanson efficace, quelque part entre John Mellencamp, Tom Petty ou Hank Williams Jr.
      Hey !
      La chanson, simple, fonctionne, Paul McCartney chante avec la voix d’un jeune homme.

      <iframe src= »https://www.youtube.com/embed/HpOwePJdzO0?feature=oembed » allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen= » » name= »fitvid11″ frameborder= »0″></iframe>

      Ajouté en last minute au peu fracassant LP ‘Driving Rain’, ‘Freedom’ est démoli à cause de ses paroles bêbêtes, d’un parti-pris discutable. Le clip est atroce, old Paul semble rejoindre le rang des trous-du-cul.
      Mais.
      Ce possible hit, fusillé d’entrée parce que dans le camp Bush, ou assimilé, a fracassé l’un des rockers les plus irréprochables du McCartney de ce millénaire.
      Une question.
      Paul McCartney a t-il, depuis, donné une chanson aussi INTENSE ?

      Je suis d’accord : souvent la cause est belle mais la chanson ratée. Macca a réussi l’inverse, chapeau!

    • #115766
      Matthieu
      Participant

      Chanson du jour, bonjour !

      Mélange de Beatles et de Small Faces, on jurerait Lennon au chant par moments.

    • #115774
      4JB
      Participant

      Mélange de Beatles et de Small Faces, on jurerait Lennon au chant par moments.

      Le riff d’intro est un habile décalque de ‘Oh! Pretty Woman’. Sinon, on peut également évoquer Big Star, ou des Wings sublimés.

    • #115776

      un habile décalque de ‘Oh! Pretty Woman’.s.

      Oui. Mais tu me fais penser que le grand Roy Orbison lui-même est bien peu populaire en France. Et encore, il y a eu le film avec Julia Roberts! …et « pour moi », sa participation aux Traveling Wilburys.

    • #115778
      4JB
      Participant

      Oui. Mais tu me fais penser que le grand Roy Orbison lui-même est bien peu populaire en France.

      En France, il y a bien des particularités typiques, chez les Cream par exemple. On ne va pas en faire un plat, la popularité modèle Drucker est adjacente à celle des petits curieux. Ou des collectionneurs, Ou des passionnés de musique.
      Oui mais quoi ?
      ???
      On en revient toujours aux chansons.

    • #115793

      Une particularité des Cream en France?

    • #118231
      4JB
      Participant

      Réponse au message ci-dessus.
      ……………..

      Il y en a une, d’envergure, les mixes spécifiques de deux EPs adressés au marché gaulois* :

      Mais les Cream n’ont pas dépassé en France le cap de supergroup pour initiés. Alors que, des années plus tard, la pop commerciale** de Clapton séduira le grand public hexagonal.

      * On les retrouve dans la réédition coffret de ‘Fresh Cream’ (2017) signalée ici-même.

      ** Se souvenir qu’Eric Clapton a quitté les Yardbirds en 1965 parce qu’ils devenaient trop pop. N’est-ce pas burlesque ?
      Consternant ?

    • #118232
      4JB
      Participant

      Retour au basic de ce sujet.

      ——-

      Voilà qui aurait pu faire un hit international. L’intro en étendard, la qualité sans faille du groupe, la voix du garçon et le refrain accrocheur. Aurait pu servir, manière Friends ou Malcolm, de générique pour une série TV populaire. Imagine :

      John Lennon aurait pu créer et enregistrer telle bombe pop s’il n’avait pas suivi une autre voie…

    • #118233
      4JB
      Participant

      Tiens, si on fait un parallèle entre Seymour et Lennon, voici de quoi ouvrir les discussions :

      Il s’agit bien sûr d’une reprise, déjà remise en selle par Elvis en 1956.
      Et ?
      Si, en 1974/75, John Lennon avait choisi une approche resserrée plutôt que le barnum que l’on sait*, nous aurions pu nous approcher de l’exaltante pureté d’un ‘Trying To Get To You’ tel que sublimé par Phil Seymour.

      * l’album ‘Rock and Roll’

    • #118234
      4JB
      Participant

      Pourquoi ce tube en puissance est-il resté dans les limbes ? Mystère.
      La chanson faisait partie du catalogue édition (publishing) d’Apple, alors en construction (Apple Music).

      Voici ce dont il s’agit :

      Quand il a entendu la première version, pressée en quelques exemplaires pour les radios, Paul McCartney a suggéré d’ajouter quelques guitares et vocaux pour rendre l’ensemble plus costaud. Ce qui fut fait. Hélas, ce fut un mini flop, même si les radios pirates ont diffusé ‘Fathers’ Name…’.

      Depuis, son évidente qualité l’a placée au sommet des pertes légendaires.

    • #118270
      Patricia
      Participant

      ce suit case de Badfinger est une absolue rejouissance

    • #118272
      Patricia
      Participant

      L instru de « I m down »by the inmates assure grave
      Mais la voix hurlante de Paul…y a rien au dessus
      C est le vrai cri de souffrance

    • #118279
      4JB
      Participant

      L instru de « I m down »by the inmates assure grave
      Mais la voix hurlante de Paul…y a rien au dessus
      C est le vrai cri de souffrance

      Ah ça, Paul le Mc était au sommet en 65, il faisait de sa voix ce qwu’il voulait.
      ….
      Sinon, un autre hit mort-né :

      N’a jamais été finalisé, est resté à l’état de maquette. Entendez-vous l’intro martiale, les paroles simples, fortes ?
      Original, simple et inspiré, la totale. Superbes vocaux, en plus.

    • #118280
      4JB
      Participant

      Et pourquoi pas les Shoes ?

      Une bonne intro, du nerf, des guitares, des harmonies. Un style aussi.

Vous lisez 36 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !