Les fans des Beatles (et les autres)

Ce sujet a 26 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 4 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #110725

    4JB
    Participant

    Suite du sujet ‘La Valeur des Beatles’.

    Tout d’abord, il faut, c’est obligatoire, se souvenir que, tout là-bas en 1963-64, les fans des Beatles étaient essentiellement des gamines. On les voit sur les photos, on les entend -drôlement bien- sur les bootlegs live. C’est grâce à elles que la beatlemania est devenu une espèce de phénomène, que les hits se sont succédés. Et, de fait, que les quatre sont rapidement devenus rentables, puis enrichi$$ants.

    Sans Brian Epstein et son humiliant porte-à-porte de 1962 (personne ne voulait du groupe, EMI inclus), le forcing et l’image sexy qui firent mugir les filles, pas de ‘Sgt Pepper’s’, pas de double blanc.

    Donc oui, les fans furent essentielles en temps réel, elles sont la force motrice, le déclencheur.

    Pas d’accord ?
    Commentaires bienvenus.
    Passons aux fans post-1964, ceux courant du couronnement à 2018.

  • #110727

    4JB
    Participant

    Les fans des Beatles en 2018 (1)

    « Vaste sujet, j’avoue », marmonne l’étudiante avant de s’attaquer au sujet. Stéphanie hésitait entre les fans de Johnny et les fans d’Elvis avant d’opter pour ceux des Beatles, sur le conseil de l’ami de… Bref.

    En réalité, le sujet (Beatles, Mylène Farmer, Rolling Stones, Elvis, Johnny…) importe peu, tant la fan-attitude est identique, à tous niveaux : adoration, désir d’appartenance à un royaume fictif.

  • #110728

    4JB
    Participant

    Les fans des Beatles en 2018 (2)

    Stéph’ en arrive enfin au sujet de son mémoire, ‘Les fans des Beatles en 2018’.
    Que constate t-elle ?
    – Ils sont divisés en trois clans :
    a) Les passionnés du groupe en tant que tel.
    b) Ceux qui considèrent les carrières solo comme une suite, valable.
    c) Les friands de pop/rock ’60s

    En a), plusieurs castes, la principale (la plus intéressante) est celle des collectionneurs, qui traquent le EP ‘sandwich’ en se ruinant les yeux devant leurs écrans et en usant leurs semelles de vide-greniers en marchés aléatoires, on sait jamais. Les plus atteints cherchent aussi d’invraisemblables articles (jeux, perruques cheap, tissus imprimés, autographes…). Les autres se contentent de musique, en quête d’une prise jamais entendue de ‘Drive My Car’.

    Le b) est trrrrrès particulier. Il ne s’agit plus de création musicale ni de « pourquoi on se souvient des Beatles », mais de l’attachement aux personnes. Ça dépasse le stade de « j’aime cette musique », substitué par « j’achète le dernier Ringo », même si on ne l’écoutera plus jamais une fois rangé dans les rayons.

    En c), hélas, pas grand-chose de constructif. Alors que le coffre est grand ouvert, que l’on entend aujourd’hui ce qui se passait en direct, que l’image devient cohérente, l’enfermement volontaire des « fans » amène à la claustrophobie.

  • #110729

    4JB
    Participant

    Les fans des Beatles en 2018 (3)

    Il est temps d’évoquer Johnny Hallyday.
    Les fans de l’idole disparue sont typiques de la dévotion, exactement comme ceux d’Elvis et des Beatles.
    Dans le cadre de grotesques chamailleries, tout le monde finit par s’agenouiller. Pardon, mais c’est systématique. Oui, c’est du people, et alors ?
    Les fans des Beatles sont exactement comme ceux d’Hallyday. Exactement, en tous points semblables.

    Comme toujours, les innocents te sortiront que « Lennon/McCartney blabla » en bouclier.

    Il est là affaire de fans
    , pas de savoir qui a composé ‘Mon anneau d’or ».

  • #110744

    4JB
    Participant

    Hum.
    Comme annoncé ici, le fiasco s’annonce sous ses plus beaux auspices :

    https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/la-valeur-des-beatles

    C’est assez spécial.
    Prenons pour exemples les dernières livraisons de Ringo Starr. En ce moment-même, c’est son dernier effort qui ouvre, en image, le forum Yellow-Sub :

    Comme chacun sait, Ringo n’est pas un Beatles former, il est arrivé de nombreux mois après que le groupe ait choisi ce libellé définitif. Tel est le contexte, pur et véridique.

    Bon.

    Pour quelle raison une personne va t-elle se procurer un truc du Starr contemporain, plutôt que, dans un genre analogue, investir dans des disques autrement plus saisissants : Steve Earle, Uncle Kracker, Big & Rich, Hank Williams Jr., les Cadillac Three ? Il y en a 10’000 derrière (ou devant), c’est réellement impressionnant.

    Réponse supposée : parce que c’est Ringo, le sympatoche, peu importe l’étiquette qu’on lui colle, en fait.

    La musique ? Détail !

    On peut alors, légitimement, se poser une question : cet admirateur moyen (ou, disons, normal, ordinaire) des Beatles est-il conscient du fait que, s’il cautionne un misérable ‘Gone Troppo’ d’Harrison, plus mauvais encore que ‘Wild Life’ du Mc, il est un FAN ?

    Non pas des Beatles, mais d’une illusion. Comme si de rien n’était, et que…
    Et que pas grand-chose, hors du cercle des fanatiques. Uh ? Oui, ami(e)s, c’est de là que descend « fan ».
    Peut-on prétendre que « le fan » privilégie plus ses idoles que leurs créations ?

  • #110748

    los paranoias
    Participant

    J’ai eu du bol, lorsque j’ai découvert les Beatles. J’avais 5-6 ans, et j’ignorais tout de la Beatlemania,simplement la radio qu’écoutait une de mes soeurs passait Girl ou Yesterday assez souvent pour que cela me chatouille agréablement les oreilles. Puis ce furent les singles qu’achetait mon frère, dont un qui fut le vrai choc, la face B du gentil Hello goodbye : I’m the walrus. Là, j’avais un peu plus de 7 ans, et j’ai commencé à chercher à en savoir un peu plus, avec les moyens du bord, très restreints en 1967 ! Mais oui, avant tou, ce fut la musique qui me happa, et je dois dire qu’il fallut longtemps avant que je sois sensible à l’avant 65, musicalement… Et question look. Je n’accrochais pas aux photos des Beatles sages et proprets, à cravates, et cols bien boutonnés. Donc choc musical,puis tri par le look ! Il en résulta durant dix ans, bien plus tard, des lunettes rondes et des cheveux Lennon album blanc…
    Maintenant, suis-je un vrai fan ? Aux yeux de certains, peu sensibles aux fabs, oui, mais lorsque je passe par ici, j’en suis moins certain, et cela me rassure ! En fait, j’adore énormément de choses dans leur trajectoire musicale (en tant que Beatles), tout en étant assez critiques sur quelques aspects, et l’argument selon lequel « c’est ainsi que les Beatles l’ont voulu » ne me paraît pas suffisant, sauf à placer toutes leurs œuvres dans un mausolée, et à oublier les contraintes, externes ou internes, qui malgré tout ont restreint leur liberté.
    Disons que j’adore les Beatles, mais sans idéalisation. Cela dure depuis 52 ans,une fidélité amoureuse.

  • #110750

    Au commencement, il y avait le génie de Chuck Berry et de quelques autres. Et un racisme qui empêchait les gens d’écouter les artistes noirs ou qui faisait supposer à certains que les jeubnes ne s’y intéresseraient pas ou qu’il ne valait mieux ne pas leur montrer cette matière brute subversive. Pour les pays non anglophones, il s’agissait aussi de la fameuse « barrière de la langue ».
    Alors on a choisi des jeunes gens charmants qui avaient l’air innofensifs, belles gueules, bien de chez nous. Beatles, Johnny. Ca a bien marché, ce mélange détonnant…
    Il se trouve que les uns étaient de vrais artistes, ils en ont profité pour bâtir leur oeuvre.
    L’autre était un vrai caméléon et a caméléonisé toute sa vie, oubliant ses enfants d’un jours pour les suivants.

  • #110771

    4JB
    Participant

    Les fans sont parfois cocasses :

    Et toi, ami(e), possèdes-tu un T-shirt Beatles, des badges, un petit sous-marin, des cartes postales, etc ?
    Des bouquins ?

  • #110772

    Matthieu
    Participant

    Un T-shirt (noir, avec juste inscrit en blanc « John, Paul, George & Ringo »)
    Un mug « The Beatles » pour le café/thé au boulot.
    Niveau bouquins :
    – l’Anthology
    – le Discomania de F. Plassat
    – le recueil d’articles de Mojo : « The Beatles 1961-1970 Dix années qui ont secoué le monde »
    – le recueil d’articles de J. Soligny paru récemment

  • #110774

    fabfour22
    Participant

    Oui je me considère être fan des Beatles mais pas jusqu’à me jeter sur tout ce qui les concerne … je peux être assez critique et heureusement..
    C’est par le biais de mon père que je suis tombé beatlemaniaque .. un 45 tours 4 titres  » I saw her standing there  » est venu à la suite d’un autre 45 tours de Trini Lopez que j’ai usé jusqu’à la corde sur le Teppaz des familles avec la brutalité de mes 10 ans..
    Je ne m’en suis pas remis .. ils étaient bien sapés les 4 en chemise rose et les cheveux encore assez court …
    Ensuite c’est le 45 tours Help et I’m down qui a fait que je suis devenu accro

    I saw
    help

  • #110776

    Je bois dans un mug Beatles, mes enfants ont joué avec le sous-marin…
    mais pas les bas Beatles, non, ça me ferait une belle jambe.

  • #110777

    4JB
    Participant

    Est-ce que, toi qui lis ces lignes, tu sais combien de disques des Beatles (ensemble, pas en solo) tu possèdes ?
    Vinyl (33 ou 45 tours), CD, officiels et bootlegs ? Physiquement donc. Une vague idée ou il faudrait compter un de ces jours ?

    Sachant qu’un double album vaut deux disques. Le double EP ‘Magical’ aussi.
    A la pièce.

    • #110791

      Il y a quelques années, j’avais compté 80 albums solo pour les ex Beatles. Et il y a les remastérisations, bootlegs, ceux que j’ai en vinyle et en CD, voire en cassetes, clefs USB… des dizaines de DVD officiels ou non…
      Ca fait des centaines de trucs, une demie bibliothèque pleine à craquer chez moi (1/3 de mes disques environ en volume)

  • #110788

    fabfour22
    Participant

    Une mini boite métallique que l’on m’a offert.. 🙂
    abbey-road

  • #110789

    Matthieu
    Participant

    Au niveau disques, j’ai compté 80. Et peu de doublons.
    Très peu de bootlegs, ce n’est quasiment que de l’officiel.

  • #110797

    4JB
    Participant

    Hey les fans,

    Ou, ailleurs que dans la box ‘Singles Collection’ trouve t-on (vinyle ou compact) le mix mono de ‘Ask Me Why’, hmm ?* Différent de celui du LP ‘Please Please Me’.

    * sur le 45 tours original de 1963, oui, bon…

  • #110798

    4JB
    Participant

    Il y a environ 3000 bootlegs référencés, bien plus si l’on compte les boots de boots.
    Y at-il des trésors cachés ?
    Oui, même depuis les ‘Anthology’ ou les officiels BBC.
    Un seul exemple : ‘Love of the Loved’, une Lennon/McCartney dont la version Beatles est restée, officiellement, inédite.

  • #110804

    Hey les fans,

    Ou, ailleurs que dans la box ‘Singles Collection’ trouve t-on (vinyle ou compact) le mix mono de ‘Ask Me Why’, hmm ?* Différent de celui du LP ‘Please Please Me’.

    * sur le 45 tours original de 1963, oui, bon…

    J’ai cité des tas de formats mais pas les coffrets, j’en ai quelques-uns aussi… Celui-là n’est pas parfait mais intéressant quand-même… les versos des CD, pas replica pour un sou, gâchent l’entreprise, dommage. Et les rectos, plus ou moins réussis, ne sont pas tous très british, ahlalah…
    Une nouvelle verion remastérisée sortira sûrment un jour, mais respectera-t-elle les particularités de mixage? Pas sûr.

  • #110807

    Les pochettes, on pourrait les faire nous-mêmes à partir des pochettes des vinyles…

  • #110861

    4JB
    Participant

    Les pochettes, on pourrait les faire nous-mêmes à partir des pochettes des vinyles…

    Les 45 tours UK qui furent les détonateurs n’avaient pas de pochettes personnalisées. Ça ressemblait à ça :

    Tous ces disques d’époque ont des allures de vestiges à forte valeur. Il n’en est rien. A l’exception de quelques pièces, peu nombreuses, tu trouves un ‘From Me To You’ original pour quelques tout petits €.
    Ne pas croire que si l’on possède un exemplaire comme neuf de ‘The Beatles Songs’, Odeon 41 641 de 1964, on va pouvoir se payer une nuit d’hôtel en échange.

    Curieusement, les fans tagada ne connaissent généralement rien, ou à peine, au domaine de la collection. Du coup, ils se font rouler. Mais contents.

  • #110902

    4JB
    Participant

    Sinon, on peut se référer à tel acte de foi :

    _ un groupe de 4 individus géniaux venant de Liverpool
    _ plus grand groupe de pop rock de tous les temps
    _ le groupe plus créatif

    1) ‘Don’t Pass Me By’, première compo de Ringo Starr, qui attendit près de 5 ans pour être enfin mise en disque, est-ce le fait d’un génie ?
    2) Admettons. Mais ça remonte, depuis, les Eagles (ouille), Fleetwood Mac (aïe), ou Tears For Fears (aouf) voire Supertramp (gosh) se sont inscrits sur les listes. Et, plus près de nous, les Maroon 5. Eux aussi ont vendu à mort, et on ne parle même pas de Toto ou, malédiction, de Queen.
    3) Alors ça, c’est le sujet typique qui pourrait donner lieu à 45 topics qui n’intéresseront personne. Et Dieu sait s’il y en avait, des créatifs pop-rock en même temps que les Beatles : The Millenium, Flat Earth Society, Lemon Drops, The Smoke, etc. etc.
    Non, ça n’intéresse (quasi-)personne en 2018, les fans des Beatles ont acheté un cadenas qui les amène dans une cellule sécurisée.
    Sous vos applaudissements.

  • #110929

    4JB
    Participant

    Pas eu la chance d’assister au dernier concert ?
    Vous pouvez vous offrir le ticket.
    Pour £695…

  • #110933

    4JB
    Participant

    Tiens, les fans possèdent-ils cet excellent LP de 1966 ?

    Particularité : les notes de pochette sont signée George Harrison, admirateur du maître-guitariste :

    Annonce d’époque :

    Existe aussi au format CD :

  • #110934

    4JB
    Participant

    Qui connait cet album de 1998 ?

    Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, il ne s’agit pas d’un ‘Pepper’s’ revisité, pas du tout. Mais d’une astucieuse collection de chansons d’époque (pas de reprises des fabs) dans la mouvance psychédélique britannique, de provenances variées : Hongrie, Canada, Chili, Argentine, voire, quand même Royaume-Uni (les fameux Blossom Toes), etc.

    Pourrait intéresser qui a largement fait le tour de ‘Sgt Pepper’s’ et, en bon petit curieux, se sent d’attaque pour la pimpante découverte de la « banlieue Beatle City ».

  • #110938

    Matthieu
    Participant

    Je suis intrigué par ce Pepperisms, je note !

  • #110971

    4JB
    Participant

    Ahem.
    Hum & co.

    Les travaux des ex sont, au mieux, différents.
    Certains disquaires ou, aujourd’hui, sites marchands, les englobent parfois sous ‘Beatles’.
    Pourquoi pas.

    Deux variantes fortes à cet amalgame discutable :

    1) Ce sont les 4 mêmes individus, donc c’est de famille analogue. De fait, le rapprochement est naturel.

    2) Sitôt séparés, John, Paul, George et Ringo ont, avec plus ou moins de bonheur, tracé des voies sans rapport avec leurs travaux communs. De fait, les assimiler aux travaux des Beatles est non avenu.

    Le point 2) est généralement observé chez les amateurs de musique rock, ils apprécient le groupe mais, outre une ou deux exceptions, ne manifestent pas grand intérêt pour les carrières solo.

  • #111458

    4JB
    Participant

    Vu hier soir, à la TV suisse, un reportage sur le sujet, nommé « Fan de ». Pas trop mal, on a même fait des scanners de cerveaux, histoire de voir où ça agit.
    On y a vu les Beatles, Elvis et (parmi les anciens) Johnny. Parce que oui, les fans de Johnny Hallyday sont parmi les plus représentatifs, le décès de l’idole a mis au premier plan un attachement fort.

    Est-il possible d’avoir une appréciation de « les fans » de ?
    Des Beatles, de Bieber, des Stones, de Shakira, de Johnny ?
    Ou autres.

    Oui, même en étant monstre mordu de l’un ou des autres. il nous reste le discernement. En principe. Et puis, surtout, il y a les personnes vs. ce qu’elles ont créé. Ou interprété.

    Pardon ?

    On peut adorer une chanson sans pour autant s’intéresser à ses créateurs ou à ses interprètes.
    Exemple : beaucoup croient que ‘Twist and Shout’ est une chanson des Beatles. Un peu plus loin, il y a les connaisseurs qui te disent que c’est une reprise des . Et encore après, on en vient enfin aux

    Hum hum

    Le fan de Johnny n’est pas forcément intéressé par la genèse de ‘Cours plus vite, Charlie’, lui, il aime Johnny. Le fan des Beatles est-il plus ouvert ? Va t-il s’intéresser au tracé de ‘Watch Your Step’, découvrir que ça mène à ‘I Feel Fine’ et à ‘Moby Dick’ (Led Zep) ?

    La dévotion des fans est touchante, elle frise aussi le pathétique.
    Ouvrir l’œil et le bon, soit.
    Mais aussi, et surtout, l’oreille.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !