Les déceptions de 2019

Vous lisez 4 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #116905
      4JB
      Participant

      SuperDeluxeEdition fait part de ses déceptions ‘2019 ici :

      https://www.superdeluxeedition.com/feature/sdes-disappointments-of-2019/#more-155327

      McCartney est dans la brouette.

      Et vous ? Des attentes non comblées, de la déconfiture à l’écoute de nouveautés, de rééditions ?

      Pour ma misérable part, il y en a.

    • #116911
      Matthieu
      Participant

      Déçu également des 2 rééditions du dernier album de Macca. Je ne suis pas déçu de l’album, je suis déçu (et aussi en colère) qu’on nous refourgue, la même année, et deux fois, le même album avec des bonus en plus ou en moins, et à des prix exorbitants.
      J’aurais été pour un EP hors album, ou alors un ‘Egypt Station II’, mais de mon côté c’est terminé, je ne rachète plus le même album juste pour quelques chansons. Déjà le coup de l’élastique rouge/vert à la sortie de l’album, c’était limite.

      Déçu de la dernière livraison des Who, je m’attendais à quelque chose de plus fou, de plus Who. Attention l’album est solide, mais je ne me le repasserai pas souvent.

      Déçu de ne pas avoir eu un p’tit single des Lemon Twigs, je les ai tellement écouté en 2018 que j’aurais aimé (rien qu’) une toute petite nouveauté cette année. Enfin, surtout déçu de leur concert à Lille en mars. Michael a un peu pris la grosse tête sur scène, et le son n’était pas génial. Heureusement Brian assure de plus en plus à la guitare.

      Un peu déçu du dernier album de Richard Hawley, ‘Further’. Je le suis depuis une petite dizaine d’années, et il arrivait encore à se renouveler un peu. Là, c’est un peu l’album de trop, copie de l’avant-dernier. Même recette appliquée, mais avec moins de saveur.

      Un peu déçu de ne pas avoir pu voir Roy Loney au concert des Groovies.

      Voilà, bon c’est sûr ça fait un peu bureau des complaintes, mais le sujet concerne les déceptions ! Après, je rassure, il y a aussi eu beaucoup de bonnes surprises et beaucoup de bonne musique en 2019 ! (Et il y en a eu bien plus que des déceptions)

    • #116926
      4JB
      Participant

      Pas déçu par McCartney : l’Amoeba Gig’ remis en piste a fait son effet.
      Pour le reste, l’horrible réédition de ‘Chicago Transit Authority’ reste en travers. Et puis, question rock’n’roll, les nouveautés ont été souvent correctes, sauf qu’aucune n’a franchi le cap. C’est à dire ?
      Pas de single rock surpuissant en 2019. Il suffit de jeter un œil sur les classements, Spotify et dans les phones des filles. Le Sahara.
      Pourquoi ?
      Les dindes de Noël t’expliqueront, comme si tu n’étais pas doué d’esprit, d’esprit d’analyse. Pénible.
      Mais c’est comme ça, 2020 ne s’annonce guère mieux.
      Après le son ’80s qui donna de mauvaises idées aux groupes, la manière ’90s sera exploitée. Un léger mieux. Après ? Recycler du déjà recyclé ? On en est là.
      Un single, un seul, peut tout faire basculer.

    • #116964
      4JB
      Participant

      Sinon, amertume et chagrin mesuré quant à l’état du forum Yellow-Sub.
      – Bon point, le principal : il tient le coup. De fait, gratitude au webmaster, le capitaine, le commodore.
      – Mais hélas, la navigation est à l’inverse du surf, moderne ou ancien. Il ne s’agit plus de prendre la vague, mais de la voir s’accroupir. Tous les trimestres, ça devient plus ralenti, les fonctions disparaissent comme par désenchantement. Comment dès lors être positif, optimiste ? Vous me direz.
      – Pas grave, on fait avec. De là à attiser la flamme, grossir les rangs, hum hum.

      La nouvelle décennie fraîchement inaugurée va t-elle servir de détonateur ou, hélas, let it be ?

      Le futur n’est pas écrit.

    • #116994
      4JB
      Participant

      Légère déception concernant le dernier Temples, leur troisième.
      – Le premier (2014) était bien, porteur d’espoirs.
      – Le deuxième plongeait dans l’éprouvante manière ’80s, synthés envahissants, chansons souvent grossières.
      Et nous voilà donc à ‘Hot Motion’, nous remontons d’un petit niveau. Mais. Bien qu’enregistré en home-studio, le groupe s’efforce à donner l’illusion « d’une grosse prod ». Pourquoi pas, c’est un choix. Néanmoins, au lieu d’un album fier et modeste, nous faisons face à nombre de boursouflures qui amènent à un léger étouffement. Vraiment dommage. Pourtant, le souffle est là, la volonté, le talent. Allez, on attend la suite de pied ferme, la voie est libre.

Vous lisez 4 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !