LA première écoute

Vous lisez 88 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #103793
      Clive LD
      Admin bbPress

      Première écoute de Sgt. Pepper’s dans son intégralité terminée….
      Presque des larmes aux yeux de plaisir…. le lifting est réussi…. et A Day In The Life est devenu une cathédrale….

    • #103801
      4JB
      Participant

      Première audition du remix Pepper’s 2017 (version physique) : globalement positive, ‘Getting Better’ a, par exemple, pris des forces.

    • #103804
      Clive LD
      Admin bbPress

      De mon côté version numérique (Les beatles sont pas arrivés en calédonie 🙁 ).
      Franchement, même si le remix est surprenant, il donne une superbe touche de jeunesse au disque :on entend parfois des choses que l’on avait jamais ou si peu entendu (une petite note qui traine par là…) et l’écoute passe super vite… Trop vite 🙁

    • #103810
      Speedy
      Participant

      Ça y est, je l’ai, je bavais dessus depuis l’annonce de sa sortie. C’est ma toute première version « Deluxe » d’un artiste, quel qu’il soit, et je dois dire que je suis enthousiasmé, c’est un très bel objet.
      je me suis jeté tout de suite sur le CD N°2 avec Strawberry fields forever, que du bonheur 😉

    • #103812
      4JB
      Participant

      Ce qu’il y a de cool est d’avoir inséré les compacts (audio et vidéo) dans une reproduction du gatefold vinyl, mais pas seulement glissés dans les fentes adéquates : chacun d’eux est enveloppé d’une petite pochette carton. Très bon plan.

      • #103813

        Oui! j’ai juste eu la bête entre les mains, je devrais récupérer la mienne demain et j’ai cru qu’il s’agissait d’un vinyle (sous plastique)

        Et le carton « 3D » ça fait penser aux Stones 67!

    • #103815
      fabfour22
      Participant

      ça donne vraiment envie de l’écouter mais faudra attendre lundi pour ma part 🙁
      Apparemment c’est du tout bon !!

    • #103817
      Dear One
      Participant

      Merci boys : je suis content réception du Deluxe mardi ! ouf pas de  » bad news  » only « happiness »

    • #103820
      jeancoco
      Participant

      J’ai reçu la version deluxe aujourd’hui.
      L’objet est superbe. Je ne m’attendais pas à un objet aussi impressionnant à la fois par la taille, mais aussi par le soin apporté à la réalisation.
      Pour l’écoute, j’ai été tout simplement bluffé par la qualité du son et par les découvertes sur chaque morceaux. Pour l’instant je n’ai écouté que les 2 premiers CD.
      Si les futurs projets sont de ressortir toute la discographie en versions Deluxe, il faudra une armoire Normande pour ranger tout ça.

      Afin de réduire les prix,je pense qu’il faudrait réduire un peu la qualité de l’objet, tout en mettant le paquet sur les versions alternatives et de travail.

    • #103833
      Clive LD
      Admin bbPress

      En tout cas, je lisais sur FB que certains fans étaient pas trop contents de ce nouveau remix…. dur de leur donner tort, dur de leur donner raison….

    • #103861
      fabfour22
      Participant
    • #103866
      4JB
      Participant

      Si l’on compare le mix stéréo original de ‘Good Morning Good Morning’ puis sa version 2017, on est saisi par l’étourdissante régénération : les saxes sont parfaitement incorporés, la rythmique est robuste, et on entend la partie batterie de… McCartney (des toms essentiellement) ajoutée à celle, principale, du brillant Ringo, ici mis en valeur comme il se doit. Wow !

      Comparaison aussi de ‘Lucy In The Sky…’ avec la version remixée (1999) de ‘Yellow Submarine Songtrack’ : et bien le refrain ©2017 est bien plus ample, vivant, vibrant. Giles Martin et son team ont, pour le moins, assuré !

    • #103870
      4JB
      Participant

      Comme on le voit sur cette image (Lucy In The Sky…), la compression audio est loin d’être extrême. Du boulot 5 étoiles.

    • #103873
      fabfour22
      Participant

      C’est bien avec 4JB on a la preuve par l’image que le remix est de bonne qualité 😉

    • #103875
      4JB
      Participant

      Après écoute morcelée du remix 2017, puis d’une seule traite, et encore via mini-comparatifs avec l’ancien mix stéréo et 1-2 trucs du mono, ça semble si situer au niveau du 20/20. Un peu comme si tu possédais un système d’écoute moyen et que tu venais de t’offrir de la gamme supérieure.
      1) Il n’y a pas de « trahison », l’album reste dans ses belles teintes bariolées, inventives.
      2) Giles Martin l’explique dans le bouquin du coffret, les multipistes d’origine étaient parfaitement enregistrés et, selon toute vraisemblance, conservés avec le plus grand soin. Ce qui explique la nouvelle clarté, le punch accru, sans donner l’impression de bricolages possibles grâce aux nouvelles technologies.
      3) Les nouveaux placements de la panoramique sont judicieux, Giles et sa fine équipe n’ont pas cherché l’épate, mais bel et bien la remise en perspective soignée d’un mix stéréo originel qui était pourtant, le plus souvent (à l’exception de Good Morning Good Morning, éprouvant), joliment architecturé.
      4) Seul ‘A Day In The Life’, qui a gagné une saisissante profondeur, pourrait, en chichitant mode grincheux, être mis sur le banc de la pinaille : les choix de 1967 (en stéréo toujours, n’est-ce pas) étaient-ils plus appropriés ? Ça se discute. Toutefois, la majesté de la variante ©2017 est tellement saisissante que « Oh! Hé! Hein! Bon! », ainsi que le suggérait Nino en 66.

    • #103876
      4JB
      Participant

      C’est bien avec 4JB on a la preuve par l’image que le remix est de bonne qualité

      Cette image montre, tout simplement, que la compression n’est pas exagérée. Juste ça.
      Rien à voir avec « le remix » en soi.
      Généralement*, on compresse au max lors du mastering (même si c’est déjà monstre compressé avant).

      * ce qui n’est pas propre aux Beatles ou aux rééditions, c’est simplement ainsi qu’on procède.

    • #103878
      fabfour22
      Participant

      oui 4JB je comprends bien …c’était histoire de taquiner hein !

    • #103879
      4JB
      Participant

      oui 4JB je comprends bien …c’était histoire de taquiner hein !

      No souci.
      Mais c’est le cheval de bataille des turlurons du web, des oreilles poilues : « Hééé, c’est compressé !!! »
      Ça l’a toujours été, dans la pop, dès les ’50s, lors des prises, du mix, de la gravure (langage vinyle) ou du mastering.
      Alors oui, à peu près tous les tubes d’aujourd’hui se présentent ainsi (Shed A Light, Schulz & Guetta) :

      On voit que c’est plus drastique que l’exemple ‘Lucy in The Sky…’ illustré plus haut.

    • #103884
      Anthony
      Participant

      Fabuleux, extraordinaire, incroyable ! Je viens de découvrir le Pepper 2017 et j’ai tout simplement découvert Sgt Pepper tout court ! Ça m’a fait le même effet que la découverte de Pet Sounds en stéréo !

      Que dire ? La répartition des pistes est parfaite, on entend des sons qu’on n’entendait pas avant, certaines choses qui étaient très en avant ponctuellement jusqu’à faire tâche sur l’ancienne stéréo sont là remises à leur place. Le mixage parfait. On a l’impression de tout redécouvrir.

      L’écoute au casque est prodigieuse, et aux enceintes c’est aussi bien !

      LA révélation de ce nouveau mix c’est Good Morning Good Morning ! Ah mon dieu ! Mais quelle chanson !! On a l’impression que Giles Martin, sachant que c’était peut-être la moins aimée des fans a mis le paquet dessus, et il en a fait une chanson proprement géniale ! En la (re)découvrant j’en ai même eu un petit rire de plaisir, style mais c’est pas croyable ce boulot ! On parie que vous allez autant l’aimer que Lucy, Getting Better ou Lovely Rita ? On parie ?

      La grande force de ce nouveau montage c’est qu’il fait adorer les chansons dont on était un peu moins amateur. Within You Without You en est un exemple parfait : cette chanson est bel et bien extraordinaire… comme les autres.

      Bon bref, je suis soufflé, je me fourre ça sur mon iPhone et vais l’écouter tout l’été !

      Pour vous dire à quel point ce qu’on entend est plus clair, sur la deuxième partie du refrain de Sgt Pepper (la chanson d’ouverture) on les entend carrément ouvrir la bouche avant de chanter!!

      Je reviendrai plus précisément chanson par chanson dans quelques jours.

      Mon dieu quel disque !

    • #103906
      fabfour22
      Participant

      Merci Anthony pour ce premier compte rendu très positif.
      C’est bien la preuve que les remasters de 2009 pouvaient nous laisser sur notre faim n’en déplaise aux puristes.
      C’est l’intuition que j’avais eue à l’écoute de Y.S songs track et bien avant avec les plages musicales de « Eleanor Rigby » et de « Within You Without You » d’Anthology…
      Je m(étais dit qu’il y avait un potentiel certain avec ces prises de son

    • #103907
      fabfour22
      Participant

      Sait on de quoi on est parti pour faire ce remix ?
      Depuis 50 ans même en prenant soin des bandes analogiques d’origine on n’est pas à l’abri de dégradations diverses et « drops out »,effet d’échos classique avec des bandes enroulées serrées.(vécu de mon valeureux magnéto Grundig à bande)
      Les pistes ne sont elles pas numérisées depuis longtemps par sécurité et pour servir de base à des productions musicales ultérieures ?

    • #103908
      Anthony
      Participant

      De rien fabfour 🙂

      J’ajouterais que le mix 2017 de Pepper m’a procuré une émotion (et des émotions) que le Yellow Sub Sound Tracks ne m’avait absolument pas donné…

      Dans ce mix 2017 on entend les instruments comme s’ils étaient à côté de nos oreilles, on a l’impression de les sentir vibrer, c’est vraiment très fort. Une très grande beauté de son.

      La musique ENVELOPPE tout au lieu d’être un simple élément du tableau final comme c’était trop souvent le cas avant. Écoutez par exemple le Nowhere Man du YSST, c’est bien foutu, mais où est la PRÉSENCE de la chanson, de la musique? Écoutez la stéréo 2017 de Lucy après avoir écouté celle de 67 et vous comprendrez. Il ne suffisait pas de « nettoyer » ou rendre plus clair c’est-à-dire faire un travail d’ingénieur du son, il y avait vraiment un travail ARTISTIQUE à mener, le plus périlleux car le plus subjectif, et Giles Martin a été ô combien à la hauteur.

      La seule chose avec laquelle je ne suis pas d’accord c’est la petite fantaisie qui a été faite avec les notes du piano électrique de l’intro de Lucy, et que je vous laisse découvrir, et qu’il faudra écouter au casque pour bien savoir de quoi je parle.

      A bientôt!

    • #103909
      Anthony
      Participant

      Fab, c’est aussi la question que je me posais au sujet des bandes originales, ne serait-ce que par rapport au matériel que nécessite leur lecture et qui n’est plus forcément disponible partout tout le temps… Je ne sais pas.

      Mais j’imagine sans mal qu’il doit bien y avoir à Abbey Road des machines en bon état de marche qui ont permis de faire tourner les bandes originales pour numériser absolument tout, et ensuite faire le boulot de remix. Une fois les conversions faites, il est évident que ce travail de refonte a été fait avec du matériel informatique de notre époque.

    • #103910
      fabfour22
      Participant

      Quand on pense que ce son a été mis en boite il y a 50 ans !!
      Je pense que Giles Martin a eu une approche tout à fait différente de son père George que je respecte…
      Giles aurait dû faire partie de l’équipe pour les remasters de 2009
      Cela me fait penser à quelques séquences des DVD Anthology où l’on voit à la console George Martin et à ses côtés Dani Harrison qui joue des curseurs pour « A Day In The Life » pour mettre en valeur certains aspects ,on sentait une opposition qui restait courtoise quand même . Il est bon de temps en temps de laisser libre cours aux plus jeunes…

    • #103911
      4JB
      Participant

      Je pense que Giles Martin a eu une approche tout à fait différente de son père George que je respecte…

      Euh ?
      En réalité, hormis le remix actuel (qui n’est que la partie finale du processus), Giles n’a nullement participé au processus de création et de construction de Pepper’s, il est né en 1969.
      AVANT même d’enregisitrer, il fallait mettre en place le bazar. Puis, en effet, enregistrer. Là, épaulé principalement de Geoff Emerick et Richard Lush (et quelques autres, dont Ken Scott), il s’est agi de mettre en place les sessions, obtenir en régie le meilleur son possible et, pas toujours évident, jongler avec les bons vieux 4 pistes.
      Comme déjà souvent exprimé ici et ailleurs, le travail de mixage a été concentré sur la version mono de l’album. Le mix stéréo a retenu moins d’attention, en 1967, les chaînes hi-fi étaient encore un privilège de jeunes gens aisés, et Pepper’s était, évidemment, destiné à tout le monde.
      Aujourd’hui, Giles Martin n’a cesse de répéter à quel point il est respectueux du travail de son père avec les Beatles. Car, n’est-ce pas, avant de mixer, (cette part obligatoire était, en 1967, assujettie à l’essentiel des choix pris AVANT l’étape finale), il y avait l’indispensable primordial : ce qu’on allait réduire sur une seule piste (mono donc), voire deux -rapido (stéréo).
      Ceci brièvement résumé, on peut, à l’écoute du Pepper’s ©2017, estimer que le fils Martin, dans l’absolue trace de son père, a su profiter de nos avantages technologiques contemporains pour magnifier l’éblouissant savoir-faire de George Martin. Son regret est que ce dernier n’ait pas pu, pour cause de grand départ, entendre le résultat de cette brillante mise à jour. Laquelle, pardon d’insister, n’avait rien de crucial il y a 50 ans, pas de (re)mixeurs-tendance en 67, important de comprendre ce qui se faisait en temps réel.

    • #103913
      fabfour22
      Participant

      Bien d’accord 4JB
      A la base c’est bien sûr le travail remarquable de George Martin épaulé de Geoff Emerick et Richard Lush .
      Là dessus rien à dire ça frise la perfection surtout compte tenu des technos de l’époque.
      (En 1967 malgré tout je préférais le son Decca de « Their Satanic Majestics Request  » des Stones au son plus défini et avec une stéréo plus convaincante. Maintenant avec le recul je penserais différemment…)
      Mais le mix c’est à mon sens 50 % du résultat final …
      C’est le talent de Giles Martin avec les meilleures technologies du moment qui permet de transcender Sgt Pepper

    • #103916
      4JB
      Participant

      Mais le mix c’est à mon sens 50 % du résultat final …

      Ça l’est peut-être devenu.
      En 1967, le travail de mixage était la dernière clé pour amener le travail à son terme.
      On ne pouvait pas, à ce moment-là, tout transformer ou embellir lors de ce finish. C’est antérieurement qu’il s’agissait d’être fort, créatif. Voire professionnel : placer les micros au bon endroit, utiliser les ressources (l’ADT, les compresseurs à lampes…), imaginer le résultat en l’anticipant.
      En 1967, personne ne parlait de prod, de mix, et pour cause : l’essentiel est (ou était) dans la musique, l’attention qu’on lui portait lors de sa mise en influence. AVANT LE MIX.
      Aujourd’hui, si un Giles Martin peut mettre en écoute une mise à jour qui, à raison, tétanise Anthony, c’est parce que non pas « 50% » de la marchandise était disponible sur bandes, mais parce que la créativité, la manière de chanter, jouer, arranger, propulser, avait été MISE EN OEUVRE.
      Donc, sans sortir une calculette, on pourrait, sur un plan artistique, estimer à la diable que, en 1967 toujours*, un peu moins de « 100% » du génie de ‘Sgt Pepper’s’ figure sur les bandes AVANT MIXAGE.

      * tout va changer par la suite

    • #103917
      4JB
      Participant

      C’est le talent de Giles Martin avec les meilleures technologies du moment qui permet de transcender Sgt Pepper

      Pour ça, pour transcender, il faut du matériel musical, de quoi faire.
      Hum.
      Un Giles Martin pourrait-il « transcender » un ‘What Goes On’ (1965) sans le dénaturer ?
      Exercice périlleux, il n’y a pas grand chose à transcender.

    • #103921
      4JB
      Participant

      (…)le mix 2017 de Pepper m’a procuré une émotion (et des émotions) que le Yellow Sub Sound Tracks ne m’avait absolument pas donné…

      Tiens, piquons un exemple très très facile à entendre.
      Sur le remix ©2017, à 0:40, on entend, mis en avant, les toms de Ringo in ‘With A Little Help…’.. Il sonnent incroyablement bien, ils relancent la chanson. S’agit-il d’une « feinte » de Giles Martin ?
      Oh non.
      A ce moment précis de la chanson, pas de riff de guitare ni rien, c’est un choix artistique. Giles et ses ingénieurs ont su capter l’instant, faire écouter la résonnance des fûts. Jusque là, on les percevait, maintenant on les entend. Top.
      On pourrait également évoquer les guitares Epiphone de ‘Getting Better’, les chœurs de ‘Fixing A Hole’, c’est devenu si proche.

      • #104030
        Anthony
        Participant

        D’accord avec toi 4JB au sujet de With A Little Help, le mini solo de baterie sonne incroyablement bien. Mais le motif de guitare juste avant est très étouffé contrairement à la stéréo de 67… Je me suis dit que c’était peut-être pour coller à l’intention du mix mono au cas où cette particularité y était présente. Et en écoutant le mono d’origine, les guitares sont très présentes à ce moment! Donc c’est parfaitement un choix de Giles Martin indépendant de ce qu’était l’esprit de la mono à ce moment précis. Je n’approuve pas trop, mais bon, il est pardonné!

        Pour le reste, j’y reviendrai track by track! 🙂

    • #104025
      Wilison
      Participant

      rahhh pour moi c’est le gros coffret pour…octobre prochain ! économies économies ! mais je suis bien heureux de vous lire

    • #104031
      Anthony
      Participant

      Tiens, piquons un exemple très très facile à entendre.
      Sur le remix ©2017, à 0:40, on entend, mis en avant, les toms de Ringo in ‘With A Little Help…’.. Il sonnent incroyablement bien, ils relancent la chanson. S’agit-il d’une « feinte » de Giles Martin ?
      Oh non.
      A ce moment précis de la chanson, pas de riff de guitare ni rien, c’est un choix artistique. Giles et ses ingénieurs ont su capter l’instant, faire écouter la résonnance des fûts. Jusque là, on les percevait, maintenant on les entend. Top.
      On pourrait également évoquer les guitares Epiphone de ‘Getting Better’, les chœurs de ‘Fixing A Hole’, c’est devenu si proche.

      D’accord avec toi 4JB au sujet de With A Little Help, le mini solo de baterie sonne incroyablement bien. Mais le motif de guitare juste avant est très étouffé contrairement à la stéréo de 67… Je me suis dit que c’était peut-être pour coller à l’intention du mix mono au cas où cette particularité y était présente. Et en écoutant le mono d’origine, les guitares sont très présentes à ce moment! Donc c’est parfaitement un choix de Giles Martin indépendant de ce qu’était l’esprit de la mono à ce moment précis. Je n’approuve pas trop, mais bon, il est pardonné!

      Pour le reste, j’y reviendrai track by track! ?

    • #104036
      4JB
      Participant

      le mini solo de baterie sonne incroyablement bien. Mais le motif de guitare juste avant est très étouffé contrairement à la stéréo de 67…

      Le riff est un peu moins en avant. Dommage ? Peut-être. Il rest néanmoins très distinct, sa place dans le tableau des fréquences est maîtrisé.
      Alors, bien sûr, une multitude de petits détails peuvent donner lieu à d’innombrables points de vue, discussions.

    • #104037
      Smithers-Jones
      Participant

      (…)le mix 2017 de Pepper m’a procuré une émotion (et des émotions) que le Yellow Sub Sound Tracks ne m’avait absolument pas donné…

      Tiens, piquons un exemple très très facile à entendre.
      Sur le remix ©2017, à 0:40, on entend, mis en avant, les toms de Ringo in ‘With A Little Help…’.. Il sonnent incroyablement bien, ils relancent la chanson. S’agit-il d’une « feinte » de Giles Martin ?
      Oh non.
      A ce moment précis de la chanson, pas de riff de guitare ni rien, c’est un choix artistique. Giles et ses ingénieurs ont su capter l’instant, faire écouter la résonnance des fûts. Jusque là, on les percevait, maintenant on les entend. Top.
      On pourrait également évoquer les guitares Epiphone de ‘Getting Better’, les chœurs de ‘Fixing A Hole’, c’est devenu si proche.

      Oui, le break retrouve une vigueur nouvelle appréciable. On retrouve la même chose dans la chanson d’après dans les breaks avant les refrains. J’aime aussi sur les refrains la manière dont est mixée la basse dans With a Little Help. Plus consistante, plus en support, moins ‘son élastique’. Quand elle joue en complicité avec la batterie sur le premier refrain, bonheur immédiat. J’aime aussi la place que prennent les choeurs dans l’espace en étant plus présents tout en laissant s’exprimer de façon audible le reste de l’orchestration du Pepper Band.

      Oui, les choeurs dans Fixing a Hole, fabuleux. Je me suis passé le passage guitare solo/dernier couplet tellement je trouvais cela sublime. Le solo de guitare aussi qui gagne en présence car recentré. On entend la fuzz donner tout ce qu’elle a dans le ventre.

      Il y en une qui me la coupe, j’ose le dire, c’est ‘She’s Leaving Home’, alors qu’il ne s’agit que de mixer un orchestre, une voix et des choeurs. Le nouveau mixe est plus aérien, l’effet sur la voix donne à celle-ci une beauté improbable et les choeurs sont encore fabuleusement placés avec le grain de la voix de John dominant l’ensemble . Magnifique.

      La basse de Mr Kite que Paul considère comme sa meilleure partie de basse de l’album ressort comme jamais. Et même constatation sur Lovely Rita qui non seulement a son intro recentrée, mais le couple basse/batterie sort les munitions avant de de lâcher sur Good Morning Good Morning qui est vraiment l’une des surprises de l’album. Cela deviendrait presque un déluge helterskelterien. Quant à l’intro ultra binaire de Sgt Pepper-Reprise on est ici l’essence même du rock, sans exubérance, simple et le beat entre les deux yeux.

    • #104038
      4JB
      Participant

      (…) les munitions avant de de lâcher sur Good Morning Good Morning qui est vraiment l’une des surprises de l’album. Cela deviendrait presque un déluge helterskelterien.

      Peut-être la plus fantastique remise en forme de l’ensemble.
      Car oui, sur tout le reste, la grande lumière rayonne. Mais là, nos nous retrouvons avec une chanson miraculée. Giles et ses collègues se sont surpassés.

    • #104040
      Smithers-Jones
      Participant

      (…) les munitions avant de de lâcher sur Good Morning Good Morning qui est vraiment l’une des surprises de l’album. Cela deviendrait presque un déluge helterskelterien.

      Peut-être la plus fantastique remise en forme de l’ensemble.
      Car oui, sur tout le reste, la grande lumière rayonne. Mais là, nos nous retrouvons avec une chanson miraculée. Giles et ses collègues se sont surpassés.

      On dépasse là le stade du simple remix. Cela en devient quasiment une autre production. Giles a réussi à faire là d’un morceau considéré généralement comme le plus faible de l’ensemble, un prodige sonore en lui offrant une force inespérée. Ils auraient pu l’appeler « Good Morning sauvé des eaux ».

    • #104042
      4JB
      Participant

      Giles a réussi à faire là d’un morceau considéré généralement comme le plus faible de l’ensemble, un prodige sonore en lui offrant une force inespérée. Ils auraient pu l’appeler « Good Morning sauvé des eaux ».

      Yep.
      La chanson en soi n’est pas un chef-d’œuvre de Lennon, il y en a tant d’autres, ne serait-ce qu’en 1967.
      Comme l’a parfaitement capté Smithers-Jones (honneur aux Jam), le mouton noir -ou gris foncé- de Sgt Pepper’s est désormais un maillon fort de la chaîne. Spectaculaire.
      Les gagnants ? NOUS !
      That’s Entertainment.

    • #104044
      Anthony
      Participant

      Je suis entièrement de votre avis sur Good Morning Good Morning.

    • #104047
      4JB
      Participant

      Je suis entièrement de votre avis sur Good Morning Good Morning.

      Le mix mono était touffu, brouillon, le stéréo mal découpé. A la va-vite.
      La chanson, telle qu’enregistrée, bouillonnait de bons plans. Mais, en 67, la finalisation de ‘Good Morning Good Morning’ était loin d’être optimale. Tant en mono qu’en stéréo.
      Les saxophones semblaient « de trop », la batterie un peu à l’allemande, la basse peu inspirée…
      Etc.
      Restaient les vocaux, de tenue correcte exigée. Et le fameux solo de guitare où Paul le Mc rééditait l’exploit freaksound de ‘Taxman’. Là, tout le monde était d’accord.
      Aujourd’hui, nous avons entre les oreilles un résultat fort, probant. Gratitude à qui enregistra, conçut cette fantaisie gazéifiée, remerciements au fils Martin d’avoir compris que l’essentiel matériau pouvait être non pas « modernisé », mais bel et bien sublimé.
      Bon.
      Il est immensément probable que l’amicale des réacs rejette tel accomplissement. Par principe, par routine. Bah, ils se retrouvent entre eux chaque jeudi, de 19H à 22H, chez la grosse Adrienne de Montalant, ils ne font de mal à personne.
      Laissez-les vivre.

    • #104049
      4JB
      Participant

      Pepper’s 2017
      ……………………
      Ce qui n’a échappé à personne est la remise à juste niveau de la rythmique basse-batterie.
      Hum.
      Ce fameux basic, donné pour « incontournable » par l’auditoire rock, et bien, en fait non.
      Les parties basse furent souvent, in Pepper’s, enregistrées après, en mode overdub.
      Mini-parenthèse : la section rythmique de l’âge d’or des Who, c’est guitare-batterie. Ecoute les disques, vois qui le batteur suit des yeux lors des concerts.
      Hum, donc.
      Ce qu’on entend, de prime abord, dans ce Pepper’s ©2017, c’est la profondeur des basses, la pulsation de Ringo. La puissance du groupe.
      Tout ça était déjà perceptible avant le 26.5.2017. Maintenant, c’est évident.
      L’opération a du coûter bonbon, mais ça valait le coup d’aller plus loin, le concept-même du disque original. Non ?

    • #104050
      Anthony
      Participant

      En voyant ce qu’il est possible de faire avec Good Morning par exemple, imaginons un peu ce qu’il pourrait en être de Revolver et de Rubber Soul, voire les albums d’avant. Cela dit, les chansons d’avant c’est souvent guitare, guitare basse, batterie, alors peut-on « sublimer » de manière aussi efficace que les production complexe de Pepper?

      Je rêverais d’entendre Day Tripper transformé en charge de cavalerie comme Good Morning, mais il y a moins de matériel sur cette chanson donc peut-être moins de marge de progression. Mais qui sait?

    • #104053
      4JB
      Participant

      Je rêverais d’entendre Day Tripper transformé en charge de cavalerie comme Good Morning, mais il y a moins de matériel sur cette chanson donc peut-être moins de marge de progression. Mais qui sait?

      HO !
      Hum hum.
      ‘Day Tripper’ a été remixé tout récemment par Giles Martin, sur la plus récente réédition de la compilation ‘One’. Excellent travail.
      Sur cette mise à jour des N°1, le fils de George (Martin) a bien bossé, il est important d’écouter/comparer avant de.
      Listen.
      Giles, par manque de culot ou allez savoir qui quoi, a complètement foiré le remix (stéréo, donc) de ‘Lady Madonna’.
      De fait cette chanson majeure dans le tracé singles des Beatles restera bof bof dans la mémoire collective, à cause d’une mise en écoute aberrante.

    • #104055
      fabfour22
      Participant

      ça y est je viens de récupérer le double CD Pepper remix !! 🙂
      Ecoute approfondie ce soir .. devant tous vos louanges je ne risque pas d’être déçu !
      Demain je ne manquerai pas de donner mes impressions !! 😉

      • #104058
        4JB
        Participant

        ça y est (…)
        Ecoute approfondie ce soir .. devant tous vos louanges je ne risque pas d’être déçu !

        Les « louanges » sont une arme à double tranchant. Y être sensible peut aiguiser la déconvenue, d’autant que, via les courbes rancunières des loques du web, l’accomplissement musical pourrait être sali. Souillé.
        Tes meilleures amies sont jumelles, elles te diront tout. Tes oreilles.

    • #104060
      Anthony
      Participant

      Je rêverais d’entendre Day Tripper transformé en charge de cavalerie comme Good Morning, mais il y a moins de matériel sur cette chanson donc peut-être moins de marge de progression. Mais qui sait?

      HO !
      Hum hum.
      ‘Day Tripper’ a été remixé tout récemment par Giles Martin, sur la plus récente réédition de la compilation ‘One’. Excellent travail.
      Sur cette mise à jour des N°1, le fils de George (Martin) a bien bossé, il est important d’écouter/comparer avant de.
      Listen.
      Giles, par manque de culot ou allez savoir qui quoi, a complètement foiré le remix (stéréo, donc) de ‘Lady Madonna’.
      De fait cette chanson majeure dans le tracé singles des Beatles restera bof bof dans la mémoire collective, à cause d’une mise en écoute aberrante.

      Oui, en effet, c’est lui qui s’est occupé de « 1 », mais je n’ai pas été marqué autant que Pepper 2017. Peut-être qu’il a bénéficié d’une totale liberté sur Pepper et beaucoup moins sur « 1 ». Parce qu’effectivement, le gars qui a fait le sauvetage de Morning ne peut pas avoir laissé Lady Madonna comme il l’a laissé de sa propre volonté!

      Après tout, le remix de Sgt Pepper (la chanson), With A Little Help et Lucy avait déjà été refait en 99, ça ne les a pas empêché de les refaire encore pour cette année; par conséquent les remix qu’on pourrait juger pas à la hauteur sur « 1 » 2015 pourront parfaitement être repris une nouvelle fois d’ici une dizaine d’années, voire moins si Bernard Montiel est avec nous.

    • #104062
      fabfour22
      Participant

      Tu as raison 4JB
      Eh bien je viens de procéder à une première écoute .
      Elle est « déconcertante » dans tous les sens du terme ..déroutante devrais je dire
      D’abord j’enchaine tous les titres sans discontinuité .
      Puis sur quelques titres communs je compare entre remasters 2009 , Y.S et Love
      Il y a de grosses différences c’est un fait .
      Ce qui ressort de Pepper remix c’est déja un équilibre tonal plus consistant vers le bas qui donne une légère impression de manque de définition vers le haut . Cela a pour avantage de gommer quelques duretés constatées sur les autres versions.
      Sgt Pepper fait la part belle aux voix qui paraissent plus incarnées , très bien aussi
      Le niveau (acoustique) semble plus élevé aussi.
      Je détaillerai titre par titre plus tard ..
      Mais déja ce qui m’a surpris :
      « She’s Leaving Home » les voix sont privilégiées et j’ai eu la curieuse impression que c’était joué plus vite !!! ( c’est même crispant, j’ai réécouté 2 fois et comparé )
       » Withing You Without You » très bon mais en comparant avec l’instrumental d ‘ « Anthology  » sur le pont (vers 3’00) je préfère sur Anthology , c’est plus homogène. Par contre pour la voix de George elle est bien mise en valeur sur le remix alors qu’elle est plus fluette sur le remaster 2009
      « A Day In The Life » très très bien sur le remix et très réussi l’entame des vocalises de John après le pont de Paul mais après elles sont noyées dans la masse orchestrale alors que sur « Love » on les suit de bout en bout…
      Donc pour le moment je suis un peu déboussolé .. mais il s’agit d’une première écoute.
      Demain je réécoute titre par titre pour bien analyser..

    • #104066
      Alf68
      Participant

      J’ai acheté le coffret vendredi dans mon disquaire dont il avait le dernier exemplaire ( oufff!! ) et je confirme ce que j’ai lu dans vos commentaires : c’est tout simplement magnifiquement reussi!!
      Je craignais un peu le traitement vu la grandeur de ce disque mais je crois que George Martin serait fier du resultat et de son fils.
      Les chansons sont sublimées et là franchement ja’i du mal à dire laquelle j’aime le plus.
      Du coup j’ai fait une écoute avec les casques et j’ai eté transporté dans une autre dimension comme si decouvrais ce disque pour la première fois alors que je crois que c’etait en 1980 alors que j’avais 11-12 ans que j’ai dû l’ecouter.
      Un travail d’orfèvre!!!!

    • #104072
      Smithers-Jones
      Participant

      En voyant ce qu’il est possible de faire avec Good Morning par exemple, imaginons un peu ce qu’il pourrait en être de Revolver et de Rubber Soul, voire les albums d’avant. Cela dit, les chansons d’avant c’est souvent guitare, guitare basse, batterie, alors peut-on « sublimer » de manière aussi efficace que les production complexe de Pepper?

      Je rêverais d’entendre Day Tripper transformé en charge de cavalerie comme Good Morning, mais il y a moins de matériel sur cette chanson donc peut-être moins de marge de progression. Mais qui sait?

      Je dis mille fois oui à une version remixée de Revolver. C’est peut-être l’album, avec la version stéréo de Pepper qui en a le plus besoin. Taxman avec la basse/batterie de Pepper, let’s go!

    • #104078
      Mcbuty
      Participant

      Enfin reçu!! Soirée sous le signe du sergent Poivre… Réécouter les Beatles sous un angle différent est un délice et Giles a réussit son coup,chapeau!! Le tout est plus compact,le duo basse/batterie punchy, les voix plus claires : plus de voile sur la voix de Paul dans « She’s leaving home »….C’est exactement ce que j’attendais : un autre angle d’attaque et oui « Good Morning » décoiffe même si j’ai toujours étais fan des cuivres en avant.
      Les bonus ont un son fantastique, quel petit groupe magistral , les prises sont magnifiques ,le groupe est soudé et fait preuve d’une énergie et d’un efficacité peu commune…Voila ce qui aurait du être filmé au lieu des pitoyables sessions de « Let It Be » dans lesquelles le groupe a perdu toute cohésion.
      Giles doit se mettre au boulot et remixer « Revolver » au plus vite!!!!

    • #104083
      4JB
      Participant

      Enfin reçu!! Soirée sous le signe du sergent Poivre… Réécouter les Beatles sous un angle différent est un délice et Giles a réussit son coup,chapeau!! Le tout est plus compact,le duo basse/batterie punchy, les voix plus claires : plus de voile sur la voix de Paul dans « She’s leaving home »….C’est exactement ce que j’attendais : un autre angle d’attaque et oui « Good Morning » décoiffe même si j’ai toujours étais fan des cuivres en avant. (…)

      Ah ça, il fallait effectivement le faire, embellir sans dénaturer, être un peu culotté ici ou là, mine de rien. Faire ressortir les timbres (des instruments et des voix), rester cohérent.
      L’épatant Steven Wilson travaille tout pareil depuis quelques années, il a remixé avec goût et respect de nombreux classiques de King Crimson, Jethro Tull, ELP, Yes, Gentle Giant, Chicago. Et, tout récemment, cet everest qu’est ‘Skylarking’ de XTC, le Sgt Pepper’s du groupe initialement produit par Todd Rundgren. Même approche, même émerveillement quant au résultat.

      Giles doit se mettre au boulot et remixer « Revolver » au plus vite!!!!

      Et ‘Rubber Soul’, presque inécoutable en stéréo. Bon le mono fait l’affaire, mais, en compact du moins, ne peut être acheté à l’unité (fait partie de la box ‘The Beatles in Mono’ de septembre 2009).

    • #104084

      Mais déja ce qui m’a surpris :
      « She’s Leaving Home » les voix sont privilégiées et j’ai eu la curieuse impression que c’était joué plus vite !!! ( c’est même crispant, j’ai réécouté 2 fois et comparé )

      Je n’ai pas encore le disque. Il me semble que cette différence existe aussi entre les versions mono et stéréo.

    • #104086
      4JB
      Participant

      Mais déja ce qui m’a surpris :
      « She’s Leaving Home » les voix sont privilégiées et j’ai eu la curieuse impression que c’était joué plus vite !!! ( c’est même crispant, j’ai réécouté 2 fois et comparé )

      Je n’ai pas encore le disque. Il me semble que cette différence existe aussi entre les versions mono et stéréo.

      Yes.
      Tout ceci est expliqué au bas de la page 61 du livre joint, page consacrée à ‘She’s Leaving Home’.

    • #104089
      fabfour22
      Participant

      ben je vais lire ça de plus près toutaleur
      Je trouve un peu dommage d’avoir « accéléré » car cela nuit un peu à la ligne mélodique en y mettant moins de force.
      Peut être que certains trouvaient trop lent frisant l’ennui , je ne sais pas ..
      En tout ça se remarque facilement quand on a la chanson gravée dans sa mémoire depuis des lustres …

    • #104094
      4JB
      Participant

      En tout ça se remarque facilement quand on a la chanson gravée dans sa mémoire depuis des lustres …

      Et ?
      Il y a TOUJOURS eu deux versions de ‘She’s Leaving Home’ tournant à des vitesses différentes, ce dès juin 1967.
      L’album a été publié en mono et en stéréo, avec de notables différences incluant le varispeed.
      La version de référence est le mix mono. Pourquoi ? Parce que George Martin et les Beatles l’ont finalisé ainsi, ensemble.
      On peut refaire le mix, la preuve est là, mais certainement pas refaire l’histoire. S’y référer n’est jamais une perte de temps,

    • #104102
      fabfour22
      Participant

      Et ?
      ben je n’ai jamais eu entre les mains la version mono ..a moins que le vinyle acheté en 67 l’était.. ça fait longtemps qu’il a été remplacé vu que je l’ai usé jusqu’à la corde 😉
      moi j’aimerais bien que ceux qui ont aimé Y.S me donnent leur avis sur Pepper remix..
      Ce soir je m’y recolle… peut être que mon jugement va évoluer ou se confirmer..

    • #104105
      4JB
      Participant

      moi j’aimerais bien que ceux qui ont aimé Y.S me donnent leur avis sur Pepper remix..

      Y.S. ?
      « S » pour stéréo, soit, mais « Y » ? Yesterday, non pas la chanson, mais le mix -stéréo- d’hier ?
      Ce comparatif-là, même s’il n’est pas formulé en ces termes, est lisible via les divers avis publiés sur cette page : les intervenant sont aux anges, le remix fait pousser des ailes à ses auditeurs.
      A souligner que Giles Martin n’a pas travaillé tout seul, les collaborateurs sont nommés, merci à eux aussi, in les crédits de cette somptueuse remise en éclat.

    • #104106
      Flowers
      Participant

      Il y a TOUJOURS eu deux versions de ‘She’s Leaving Home’ tournant à des vitesses différentes, ce dès juin 1967.

      Pour « Revolution » là oui j’avais bien compris 🙂 mais alors pour celle là !…oui en effet, et je ne m’en rends compte que maintenant…

    • #104107
      4JB
      Participant

      Ah oui, ‘Yellow Submarine Songtrack’, très honorablement remixé en 1999. C’est peut-être à cette BOF du dessin animé remis en fonction que Fab22 faisait allusion peu avant (Y. S.). Les chansons extraites de Pepper’s étaient bien rendues, mais moins abouties que celles résultant du travail émérite de l’équipe Giles Martin.
      Après audition des 4 chansons communes, seule ‘When I’m 64’ se la joue match nul. Bon, les mixes antécédents, mono ou stéréo, étaient bien aussi.

    • #104110
      fabfour22
      Participant

      Seconde écoute du remix
      Je confirme mon impression de LA première écoute…
      Il m’a fallu retoucher un détail sur mon matos pour corriger je dis bien corriger le ressenti de ce remix.(pas les correcteurs de tonalités hein on est bien d’accord,ils sont toujours OFF)
      Même si je reconnais des qualités à ce remix , notamment un effet de présence qui met en valeur les voix ( les britanniques sont très médium dans leur approche musicale), il y a un effet de consistance exacerbé ( c’est drôle c’est le même reproche que je fais à l’album « New » de Paulo ),une volonté de faire du spectaculaire..un petit côté loudness.
      Cette orientation on ne la retrouve pas sur le second CD mais ce sont des versions plus dépouillées comme sur Anthology ..
      Tiens ,justement , j’ai enchainé sur l’instrumental « Within You Without You  » et « A Day In The life » d’Anthology 2,histoire de..
      L’équilibre de l’instrumental est parfait idem la définition et l’effet stéréophonique avec une très belle largeur & profondeur , même si cette image est purement artificielle ..
      Sur « A Day In The Life  » il faut écouter le crescendo final qui donne un effet d’espace supérieur au remix ,malheureusement il manque l’accord plaqué au piano.. tout ça pour dire qu’il y a un parti pris sonore avec ce remix qui me laisse perplexe..
      Même si « Eleanor Rigby » n’appartient pas au pepper la version instrumentale d’Anthology donne une idée de ce qui pour moi est un modèle d’équilibre et d’espace..
      Oui c’était bien le Y.S Songs tracks auquel je faisais allusion
      En résumé le remix donne un son assez projeté …
      Donc pas si enthousiaste que ça …

    • #104155
      4JB
      Participant

      En résumé le remix donne un son assez projeté …

      Qu’est-ce donc qu’un « son projeté » ?
      Maintenant, oui, le remix 2017 de Giles Martin est luxueux : on entend tout bien, l’équilibre gauche-droite de la panoramique est placé sous le signe du bon sens, le résultat est flatteur. Est-ce un défaut ?
      Dans le cas d’un disque tel que Pepper’s, riche, abondant, on peut estimer que non. Les séances d’enregistrement et de pré-production ont été longues, il ne s’agissait pas de balancer un bon petit album carré de rock’n’roll standard, mais bien de chercher à dépasser les limites, quitte à « recréer » l’orchestre, en opposition avec les anciens Beatles, présents sur la pochette par le biais des mannequins de cire. Le message était clair, il s’agissait de renouvellement intégral.
      En ce sens, un 1/2 siècle après les faits, Martin Jr. prolonge le processus entamé.

    • #104160
      fabfour22
      Participant

      Un son « projeté » signifie qu’on nous impose d’être au plus près des intervenants.
      On a l’impression que l’on veut tout mettre en valeur en même temps..avec donc la même intensité.
      Cela se traduit pas un manque de profondeur de la scène sonore, un manque d’aération.
      C’est flagrant sur le premier titre ..
      Faut dire aussi que Pepper est une musique complexe sur certains morceaux…et mixer ça au plus juste c’est pas fastoche !
      (Je ne sais pas ce qu’aurait pensé George Martin sur le boulot de son fils..)
      Pour donner un point de repère, j’ai toujours bien aimé « The Benefit Of Mr Kite  » pour les effets sonores type « fête foraine »
      Et bien je préfère les versions d’Anthology 2 et de « Love » les effets sont mieux distribués dans l’espace sonore en largeur et profondeur ..
      Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres ..
      Le principal et que chacun y trouve son compte et on aura toujours une version qui nous plaira davantage qu’une autre.
      Les inconditionnels du mono aussi…

    • #104162
      4JB
      Participant

      On a l’impression que l’on veut tout mettre en valeur en même temps..avec donc la même intensité.

      N’est-ce pas là un reproche qui a été fait à… ‘Yellow Submarine Songtrack’* ? Peut-être pas exactement en ces termes, mais dans le sens de tout rendre presque trop clair, trop évident, au premier plan ?
      Après, il y a un semblant de confusion quant à l’usage de la compression, souvent perçu d’étrange façon. Le single original ‘Paperback Writer’ (1966) est très compressé, pas grand-monde n’est venu rouspéter au guichet.

      * Cette OST compilatoire est pourtant très réussie.

    • #104170
      mister mercury
      Participant

      Avant de me lancer dans le détail, Track by Track, je dois notifier une surprise qui pour moi était attendue au tournant.

      Enfin l’accord final de A Day in the Life est véritablement violent. Le renflouement du son qui donne l’impression en effet d’avoir un piano qui tombe là où il était selon moi trop étouffé dans les précédents mix.

    • #104171
      fabfour22
      Participant

      N’est-ce pas là un reproche qui a été fait à… ‘Yellow Submarine Songtrack’* ? Peut-être pas exactement en ces termes, mais dans le sens de tout rendre presque trop clair, trop évident, au premier plan ?

      Sur Y.S.Songtrack c’est surtout vrai pour la chanson Yellow Submarine moins vrai pour d’autres comme « When I’m Sixty Four » par exemple.
      Mais avec Pepper c’est constant et un cran au dessus question exagération ..
      ..Enfin la perception peut être très différente d’une personne à l’autre…

      Il me vient à l’esprit ce qui me semble très réussi question image sonore: quand on écoute « The Night Before » sur l’album Help,
      C’est propre ,bien défini et surtout bien aéré ,peut être une légère réverb a été ajoutée mais je trouve le résultat superbe pour une fausse stéréo.. C’est 2 ans avant Pepper…ce qu’on ne retrouve pas du tout sur « Revolver » malheureusement…

    • #104172
      4JB
      Participant

      Sur Y.S.Songtrack c’est surtout vrai pour la chanson Yellow Submarine moins vrai pour d’autres comme « When I’m Sixty Four » par exemple.
      Mais avec Pepper c’est constant et un cran au dessus question exagération ..
      ..Enfin la perception peut être très différente d’une personne à l’autre…

      Le principal se mesure à la sensation ressentie.
      Si beaucoup se sentent transportés (c’est mon cas) par le travail de filiation George>>Giles, c’est par la volonté d’évolution, et non de transformation.
      Il s’agit là d’une supposition, non d’un horripilant « point-barre ».

    • #104174
      fabfour22
      Participant

      Je serais assez curieux de voir ce que donne l’analyseur de spectre sur le premier titre en comparant le remaster 2009 et le remix 2017… plus compressé ou non ?

    • #104178
      4JB
      Participant

      Je serais assez curieux de voir ce que donne l’analyseur de spectre sur le premier titre en comparant le remaster 2009 et le remix 2017… plus compressé ou non ?

      Tu peux télécharger gratuitement Audacity, et tu auras ta réponse dans les secondes qui suivent.

    • #104179
      fabfour22
      Participant

      OK merci 4JB …;)

    • #104180
      4JB
      Participant

      Il est évident, à l’oreille que le remix est clairement plus compressé.
      La compression n’est pas une maladie.
      One more time, l’essentiel est le plaisir engendré par une variante ou l’autre. D’ailleurs, on peut aimer les deux, trouver des qualités au mix mono original, au stéréo de 67 et aux diverses variantes qui suivirent.

    • #104181
      fabfour22
      Participant

      Tout à fait… la compression n’est pas une maladie juste un parti pris sonore auquel on adhère ou non ..
      La compression n’est pas ce que l’on reproche communément au MP3 ?
      J’aime mieux une écoute « aérée » genre « Let It Be Naked » pour rester Beatles..
      Cela me fait penser qu’n 87 pour la sortie en CD , on disait les Beatles comme vous ne les avez jamais entendus , idem pour Love et rebelote pour le remix..oui mais …..

    • #104184
      4JB
      Participant

      La compression n’est pas ce que l’on reproche communément au MP3 ?

      Opopop!
      Opopop!!
      Opopop!!!

      ÇA N’A RIEN A VOIR !!!!
      Pardon pour tous ces points d’exclamation.

      La confusion semble toujours d’actualité, il s’agit juste de piger ce basic :

      – La compression audio, telle que pratiquée depuis des lustres, consiste à réduire l’écart entre ce qui est le plus fort et ce qui est le plus faible, niveau volume sonore, ceci concernant les enregistrements ou les prestations live. Quasiment toutes les parties vocales, en mode pop, variétés, rock, etc. sont compressées, des décennies avant le mp3.

      – La compression de type mp3 est propre aux fichiers numériques, qui réduit, en les simplifiant, l’ensemble des données numérisées.

    • #104188
      los paranoias
      Participant

      J’ai bien vu quelque part un commentaire qui faisait l’analogie entre la version 2017 et Meg Ryan après ses opérations de chirurgie esthétique… Heuuu, quand même.
      Pour ma part, première sensation : transporté, puis émerveillé. Magique ! Le Magical mystery tour, c’est ce cd, by the Magical mystery band. Conquis ! Et encore, j’ai écouté sur un système Hi-Fi très moyen.
      Donc, réécoutes obligatoires, je dois casser ma tirelire pour en tirer la substance…

    • #104222
      fabfour22
      Participant

      Peut être un bon résumé de l’approche choisie pour le remix de Pepper..
      Coller au plus près du mono… en version « musclée »

      Review: The Beatles, “Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band: 50th Anniversary Super Deluxe Edition”

    • #104226
      4JB
      Participant

      Peut être un bon résumé de l’approche choisie pour le remix de Pepper..
      Coller au plus près du mono… en version « musclée »

      Ce n’est vraiment un scoop, mais bel et bien ce qui a été communiqué depuis plus d’un mois.
      Faut-il pour autant jeter le mix stéréo ’67 aux orties ?
      Non, il y a de bonnes idées, et c’est malgré tout une référence pour des millions d’auditeurs qui ont choisi la version stéréo au fil des innombrables rééditions, en compact disc aussi : la publication de Pepper’s à ce format (1987) en stéréo seulement.
      Depuis tout ce temps, la mouture mono a pris du galon. Normal pour un sergent.
      Et c’est là que, mille sabords, on pourrait rêver (rêvons) d’un remix mono de ‘With The Beatles’. Le mix stéréo est une moquerie, le mono plutôt bien. Satisfaisant.
      MAIS !
      Une séance de remise en forme monaurale pourrait, easy, faire l’effet de la foudre.
      Oooh, avec une réédition vinyle, pour plaire au peuple désireux d’amortir la sacrée platine achetée au supermarket du coin il y a à peine deux ans.
      Là, pour le coup, un remix mono, ce serait un concept du tonnerre.

    • #104227
      fabfour22
      Participant

      je vois que certains fans sont prêts à tout ! 😉

      • #104228
        4JB
        Participant

        je vois que certains fans sont prêts à tout !

        En réalité, ‘With The Beatles’ fut le premier 33 tours du groupe dans pas mal d’endroits, dont la France : l’équivalent du LP ‘Please Please Me’ sortira plus tard, sous libellé ‘Les Beatles N°1’. Aux USA, passé l’épisode Vee-Jay, le premier trente à cartonner est ‘Meet The Beatles’, dont la plus grande part (saucissonnée à la ricaine) provient de ‘With The…’.
        En 1987, l’album est réédité en CD, en mono seulement ! Cette publication est bien accueillie, la variante stéréo (vocaux à gauche, instruments à droite, en avant marche !), burlesque, était enfin enterrée.
        Oui mais non.
        Jusqu’en 2009, ou le remaster mono n’est disponible que via le coffret ‘in mono’.
        On repart à zéro.
        Contrairement à 1967, où l’écoute stéréo prenait essor, l’an 63, question pop et rock, était à 99% consommé en mono. Tout allait dans ce sens, du début à la fin.
        Voyez les singles. Des Beatles aussi ! Ils n’étaient mixés qu’en mono, les variantes stéréo, postérieures de plusieurs mois ou années, pour des compiles généralement, n’étaient que de la poussière, tout le monde sait que, par exemple, le multipiste de ‘She Loves You’ a été effacé, juste pour récupérer le support, la bande.
        Le remaster mono de ‘With The…’, coffret de 2009 donc, est en manque d’explosif, il sonne … comme un vinyle. Bidochon est aux anges, bien sûr. Pourtant, l’écoute est décevante, le groupe ne sonnait pas, alors, comme une secte dévolue aux impératifs obligatoires du vieux support, lequel ne tolére pas, surtout en 33 tours/minute, la moindre incartade sonore.

    • #104273
      fabfour22
      Participant

      Finalement Cela fait longtemps que je n’ai pas réécouté les premiers CD ..
      Je me cantonne toujours dans le même créneau Rubber Soul Revolver Sgt Pepper et Abbey Road…
      Let It BE Naked ou Anthology ; ça tourne toujours la dessus
      J’ai un peu de mal à changer mes habitudes..

    • #104577
      edzelig
      Participant

      Bonjour, bonsoir…
      merci pour les commentaires que vous avez posté ici sur votre écoute du Sgt Pepper 50 anniversaire, je cherchais à avoir des avis d’experts, de connaisseurs…

      Moi, perso, je me sens un peu « fermé » à cette idée de « remix 2017″… en fait dans ma tête c’est comme si du coup on repeignait le Guernica, sur le Guernica d’origine…
      Je sais que la comparaison est un peu exagéré, mais un disque est une ouvre d’art, le Sgt Pepper a été conçu ainsi en 1967 et je crois qu’il devrait rester comme ça…

      Je voudrais savoir ce que Geoff Emerick pense de tout ça, lui, l’architecte du disque…

      J’ai été enthousiasmé par vos commentaires et du coup je comprends (un peu) ce que Gilles Martin a voulu faire…

      Vous ne faites pas de commentaires sur les « outtakes »…

      Autre chose, j’ai vu que vous faites des références et même des comparaissons avec le disque « love »…

      Merci

    • #104606
      Anthony
      Participant

      C’est vrai que dans la démarche de remixer, il y a un peu une part de « révisionnisme », mais c’est tellement le PIED d’écouter la nouvelle version, qu’on pardonne! 😀

      Et encore une fois, si c’est fait avec RIEN D’AUTRE que les enregistrements d’origine, personnellement ça ne me pose aucun problème.

      (Si on veut pousser la comparaison, la cathédrale Notre-Dame en 2017 n’a rien à voir avec celle du Moyen Âge car il a fallut l’adapter à notre époque, pareil pour la Tour Eiffel qui est très différente de celle de 1889 toujours pour l’adapter à notre époque, et pourtant ce sont des œuvres d’art. 🙂 )

    • #104611
      BUSATO Fabrice
      Participant

      Son exceptionnel.

      Rien à voir avec les précédentes éditions.

      Du très bon travail. Bientôt sur Revolver?

    • #104612
      4JB
      Participant

      @ Edzelig qui écrit : « Vous ne faites pas de commentaires sur les « outtakes »
      …, il y a une page consacré aux bonus et outtakes, tes appréciaitions sont les bienvenues :

      Vie et Oeuvre des Beatles et en solo

    • #104620
      Philippe
      Participant

      Je me passe en boucle cet album remixé, presque de manière frénétique, en me disant que je « découvre » Sgt Pepper. Etrange, non ? Certes, le travail du fils Martin est exceptionnel – et je ne m’attendais pas à ça ! – ; mais je crois que je tombe dans l’emballement du succès qu’à cet album (et ses bonus) à travers le monde. Je n’ai pas vécu la sortie originale de Pepper, n’étant né qu’en 1976, j’ai toutefois l’impression de comprendre ce qu’ont ressenti les premiers auditeurs à cette époque.

      Pardon pour ma vulgarité : lorsque j’ai écouté pour la première fois cet album remixé, j’ai lancé un « Putain, les mecs, ça pète ! » tonitruant. Le fait qu’il soit numéro un en G.B et aux U.S.A montre à quel point l’attente était grande (et justifiée, à postériori). Non pas que j’ai été déçu par les remasters de 2009 – ils se montraient quand même bien meilleurs que les masters de 1987 -, c’est juste que j’ai l’impression qu’il s’avère toujours possible d’ôter les rides à œuvre musicale ancienne.

    • #104632
      Flowers
      Participant

      Après l’avoir écouté (version remix 2 CDs) je ne dirai plus Pepper mais « Monsieur » Pepper.
      Comme je n’avais pas les versions de 2009 vous imaginez un peu le choc…
      Sans deconner, quelle puissance, quel génie…
      Bon je ne suis pas technicien mais voilà mon ressenti…
      Le son est plus ample, les instruments bien identifiables, c’est du lourd. J’ai meme redecouvert des petits instants insoupçonnés jusque là, après 3241 écoutes depuis 1981. Par exemple les choeurs sur la fin du « Sergeant Pepper’s reprise ».

      Le CD 1 (album original) surtout trois surprises pour moi (je mets à part Within you etc…qui j’ai toujours accepté du bout du lèvres) :
      « Fixing a Hole » qui gagne nettement en épaisseur (ainsi que Getting Better) et avec des choeurs que je n’avais pas deviné !
      « She’s Leaving Home » dans son écrin nacré telle une Joconde intouchable, merveilleux…
      « Good Morning Good Morning » vraiment réinventée tous pistons dehors, bien ronflante, ça dépote grave, une grosse surprise.
      Et…rien que pour ça…
      bref : Extraordinaire travail de dépoussiérage.

      Le CD 2 – les prises en studio qui respectent le suivi de l’album – vaut le détour à lui seul. Toutes les pistes sont étonnantes, notamment Getting better, Lovely Rita, Lucy in the sky…Et She’s Leaving Home en pur instrumental, absolument magnifique. Un CD qui se termine par trois prises de Strawberry Fields Forever dont un Remix définitif de 2015 pour mettre tout le monde d’accord.
      Et une splendide et rutilante « Penny Lane », telle une évidence finale, avec la aussi l’instrumental très intéressant du morceau (Quel dommage de ne pas les avoir insérées dans l’album où elles avaient normalement leur place mais bon on ne refait pas l’Histoire).

      Bref, monstrueux… Sans compter le livret, digne et magnifique.
      À posséder, incontestablement.

    • #104636

      Effectivement, si tu as zappé les rééditions de 2009, le saut qualitatif doit te sembler fabuleux!

    • #104643
      Anthony
      Participant

      @Philippe: j’ai le même âge que toi, et je partage en tout point ton dernier message, y compris l’année de naissance donc!

      Si Sgt. Pepper est à nouveau n°1 des ventes en Angleterre (ce que je savais) et aussi aux USA (ce que je ne savais pas), Apple ne peux pas faire autrement que de remixer les autres en plus du White et d’Abbey Road car ils savent que l’opération Pepper a été rentable au-delà de toute espérance.

    • #104644
      Philippe
      Participant

      @Philippe: j’ai le même âge que toi, et je partage en tout point ton dernier message, y compris l’année de naissance donc!

      Si Sgt. Pepper est à nouveau n°1 des ventes en Angleterre (ce que je savais) et aussi aux USA (ce que je ne savais pas), Apple ne peux pas faire autrement que de remixer les autres en plus du White et d’Abbey Road car ils savent que l’opération Pepper a été rentable au-delà de toute espérance.

      Salut à toi, le quarantenaire !

      Oui, Sgt Pepper est n°1 au U.S Billboard 200 (top album, tous genres confondus). Quant aux autres remixes, il faut tenir compte du fait que le White et Abbey Road se sont bien vendus partout dans le monde – surtout aux States, même si moins que Sgt Pepper. Je pense donc que l’opération de les remixer aurait du succès.

      Un dernier mot. En me levant, avec une petite gueule de bois d’ailleurs, J’ai songé à Bach père et au temps qu’il a fallu pour redécouvrir son œuvre, vite oubliée après sa mort. Visiblement, même s’il ne faut pas jouer au devin, je pense que les Beatles sont d’ores et déjà entrés dans le Panthéon de la musique. Evidemment, je ne confonds pas pour autant la musique savante avec la musique populaire, mais, bon , quand même !

    • #104713
      4JB
      Participant

      Passé LA première écoute
      ————————
      Concernant le remix de ‘Good Morning Good Morning’, passé la fabuleuse surprise initiale donc, on peut percevoir comme un avant-goût du double blanc.

    • #104798
      Piperday
      Participant

      J’ai acheté le remix de Sgt. Pepper’s à sa sortie (version CD). J’ai été très impressionné par la clarté de l’ensemble des titres. Le nouveau panning est plutôt réussi même s’il reste pour moi des points de frustration concernant le placement de la batterie à quelques endroits. Le mix me paraît cependant malheureusement trop compressé, ce qui rend l’écoute un peu fatigante mais confère une sonorité plus moderne à l’album. Being For The Benefit Of Mr Kite! m’a parue anormalement forte en volume par rapport aux autres pistes.

      Globalement, même si je préfère tout de même le mix mono original, je ne suis pas mécontent que cette version existe parce qu’elle permet d’approcher Sgt. Pepper’s différemment et d’entendre beaucoup d’éléments qui étaient peu clairs dans les précédents mixes.

    • #104823
      4JB
      Participant

      J’ai acheté le remix de Sgt. Pepper’s (…) Le mix me paraît cependant malheureusement trop compressé (…)

      Nous voici donc de retour dans l’univers impitoyable de la compression audio (qui n’a RIEN à voir avec la compression de données, type mp3).
      Ci-dessous, voici à quoi ressemble ‘Save Us’, du dernier McCartney en date :

      On voit que c’est très (pas ultra, mais très) compressé : l’image montre bien que l’ensemble est très peu nuancé Donc peu de dynamique : la dynamique est la différence entre les moments au plus haut volume sonore et au plus faible.

      Prenons maintenant ‘Getting Better’. Les deux images ci-dessous correspondent au remaster de 2009 et, plus bas, au remix 2017 :

      Comme on le constate, ces deux représentations sont assez proches, mais ne ressemblent pas tant que ça à ‘Save Us’.

      La compression, dont le grand public se fiche comme de la marque de cymbales de Charlie Watts, est devenue très appuyée ces dernières années dans la « pop commerciale », la rendant ainsi très efficace, car on a l’impression que c’est plus fort, plus puissant.

      • #104861
        Piperday
        Participant

        Ce remix n’est évidemment pas aussi compressé que de nombreuses productions Pop/Rock actuelles. Simplement, le rajout de cette couche de compression paraît franchement peu nécessaire, d’autant plus qu’une bonne dose de compression a vraisemblablement été appliquée au stade même de l’enregistrement de nombreux instruments de Sgt. Pepper’s. Il n’y avait pas besoin de rendre l’album plus fort ou plus puissant à mon avis…

        Mais si vous ne l’entendez pas ou que cela ne vous dérange pas, tant mieux pour vous !

        Quant au grand public, il se moque peut-être de la compression mais je doute qu’il soit visé par ce remix de toute manière.

    • #104867
      4JB
      Participant

      Ce remix n’est évidemment pas aussi compressé que de nombreuses productions Pop/Rock actuelles. Simplement, le rajout de cette couche de compression paraît franchement peu nécessaire, d’autant plus qu’une bonne dose de compression a vraisemblablement été appliquée au stade même de l’enregistrement de nombreux instruments de Sgt. Pepper’s. Il n’y avait pas besoin de rendre l’album plus fort ou plus puissant à mon avis…

      Mais si vous ne l’entendez pas ou que cela ne vous dérange pas, tant mieux pour vous !

      Quant au grand public, il se moque peut-être de la compression mais je doute qu’il soit visé par ce remix de toute manière.

      Et bien, l’album remixé fait toujours, en 2e semaine, un tabac aux USA et au Royaume-Uni*, alors…
      Pour en revenir à la compression appliquée au ‘Pepper 2017’, elle est peut-être différente quant à l’édition vinyle, qui supporte moins certains traitements. A checker.
      Sinon, ton point de vue est tout à fait respectable.

      * et dans d’autres pays ou régions, certainement.

    • #104875
      Piperday
      Participant

      <
      Et bien, l’album remixé fait toujours, en 2e semaine, un tabac aux USA et au Royaume-Uni*, alors…
      Pour en revenir à la compression appliquée au ‘Pepper 2017’, elle est peut-être différente quant à l’édition vinyle, qui supporte moins certains traitements. A checker.
      Sinon, ton point de vue est tout à fait respectable.

      * et dans d’autres pays ou régions, certainement.

      C’est vrai qu’il est très bien placé dans les charts mais on peut tout de même supposer qu’il y ait beaucoup de fans exigeants des Beatles qui se sont précipités sur les nouvelles éditions.

      Concernant la version vinyle, c’est ce que j’avais aussi entendu.

      Mais bon, comme je le disais plus haut je trouve que le remix est vraiment intéressant et réussi sur d’autres plans (quelle clarté !). C’est vraiment chouette de pouvoir choisir entre les différentes versions !

    • #105523
      fabfour22
      Participant

      Entièrement d’accord avec le ressenti de Piperday ..qui se confirme avec les graphes de 4JB concernant la compression .
      Je ne savais pas qu’il s’agissait d’un excès de compression ..
      De prime abord l’écoute peut impressionner (voire plaire) mais cela devient assez fatiguant comme écoute ..
      Si c’est la même approche pour les futurs remixes je ne me jetterai pas dessus..
      Je préfère très nettement mon YS songtracks que j’ai réecouté plusieurs fois sur mon MP3 pendant les 4 dernières semaines où j’étais en vacances loin de ma hifi..
      Même reproche à l’album « New » … ah là là !!! quand on veut faire moderne à tout prix on s’écarte parfois de la perfection !

    • #105836
      fabfour22
      Participant

      Nouvelle écoute de Pepper ce soir .. je ne désarme pas …
      J’écoute un peu moins fort que d’habitude et c’est plutôt bénéfique car le côté « musclé » du remix peut parfois déranger.
      Les 3 premiers titres me paraissent un peu plus convaincants que lors de la première écoute mais quand même.
      C’est consistant… mais j’aurais aimé un peu plus de définition vers le haut.
      Je préfère les titres suivants  » Getting Better  » « Fixing A Hole » qui ne sont pas du tout critiquables bien au contraire.
      « Good Morning  » est le titre qui comme vous l’avez souligné est transfiguré.. excellent
      « She’s Leaving Home  » moins speed aurait été parfait..Paul est pressé de finir sa prestation 😉
      « Being The Benefit  » bien sans plus
      « Withing You.. » est pas mal du tout même s’il y a des changements notables sur les instruments indiens dont certains se détachent et quasi inconnus de l’enregistrement initial. Personnellement j’aurais préféré la voix de George moins présente pour laisser la part belle à la musique indienne que j’affectionne particulièrement..
      « When I’m sixty four  » bien mais je préfère la version Yellow plus claire..
      « Lovely Rita » très bien aussi
       » A Day In The Life) bien mais je préfère la version sur « Love »
      Un album que je commence à apprivoiser mais qui par certains côtés me laisse un peu sur ma faim..

Vous lisez 88 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !