J'ai la mémoire qui flanche, je me souviens plus très bien

Vous lisez 18 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #107281
      Clive LD
      Admin bbPress
    • #111963
      4JB
      Participant

      Le magazine ‘Ultimate Classic Rock’ a classé la disco albums des fabs selon ses barèmes. D’accord avec les appréciations ?

      13. ‘Yellow Submarine’ (1969)
      The soundtrack to the animated Beatles movie (which they didn’t provide the voices for, by the way) includes two previously released cuts, a handful of leftover session tracks from the era and an entire side of orchestra music from the film. Completists probably need the four new songs; everyone else can skip them.

      12. ‘Magical Mystery Tour’ (1967)
      Released as an EP in the U.K. and as an album in the U.S., ‘Magical Mystery Tour’ is spotty, especially when compared to the Beatles’ other records from the era. But several of its songs – « Strawberry Fields Forever, » « Penny Lane » and « All You Need Is Love, » especially – rank among the group’s all-time best.

      11. ‘Beatles for Sale’ (1964)
      Tasked with recording their fourth album in a little more than a year, the Beatlemania-battered quartet quickly shuttled to the studio for a loose set of covers, tossed-off originals and a few gems. Success was taking its toll on the group by now, and the tired, ho-hum ‘Beatles for Sale’ proved it. Just look at their weary faces on the cover.

      10. ‘Help!’ (1965)
      Ostensibly the soundtrack to their second movie, the Beatles’ fifth album is their first real declaration of independence. They’d launch a creative whirlwind a few months later on ‘Rubber Soul’ that would pretty much last until the end of their career. But that album’s seeds are planted here on songs like « Ticket to Ride, » « Yesterday » and the hit title track.

      9. ‘Let It Be’ (1970)
      The last album to be released by the Beatles was recorded before ‘Abbey Road,’ but tumultuous sessions and a messy post-production schedule delayed its debut for a year. In a way, ‘Let It Be’ makes a pivotal swan song, with many of the songs coming off as eulogies for a once-great group. They’re still mostly excellent here, but the cracks widened beyond repair.

      8. ‘Please Please Me’ (1963)
      The Beatles recorded their debut album in one 13-hour session. And it sounds like it. The group is energized as they plow through a stage repertoire of jumpy original tunes (opener « I Saw Her Standing There ») and revitalized covers (closer « Twist and Shout »). They’d get sharper and tighter in the studio, but this is the sound of the band in all of its primal, ragged glory.

      7. ‘With the Beatles’ (1963)
      The Beatles’ second album was sorta reworked as ‘Meet the Beatles!’ for the group’s U.S. debut, and we prefer that version. But the original U.K. ‘With the Beatles’ stands as the official record these days. And it’s not bad, mixing sprightly originals (« All My Loving ») with well-oiled covers (« Please Mister Postman »). Beatlemania pretty much starts here.

      6. ‘A Hard Day’s Night’ (1964)
      The first album to include songs written entirely by the band (well, John Lennon and Paul McCartney), ‘A Hard Day’s Night’ is pretty much 30 minutes of pure Beatlemania. From the shimmering chord that kicks off both the album and the title track, the Beatles never let up. It’s easy to get caught up in their enthusiasm.

      5. ‘Rubber Soul’ (1965)
      The Beatles responded to Beatlemania, Bob Dylan and pop music in general with their milestone sixth album. It inspired tons of artists – including Brian Wilson, who crafted the Beach Boys’ ‘Pet Sounds’ in reply; the Beatles, in turn, responded with ‘Sgt. Pepper’s’ – to move into a new era, free of commercial expectations and LP filler. They were only just beginning.

      4. ‘Abbey Road’ (1969)
      The last album recorded by the Beatles (but released before the temporarily shelved ‘Let It Be’), ‘Abbey Road’ presented a briefly reinvigorated group trying one last time to pull it all together. George Harrison delivered two of his best songs (« Something, » « Here Comes the Sun »), John Lennon plugged in and rocked out (« Come Together ») and Paul McCartney checked in with a sprawling centerpiece, the eight-song, 16-minute medley that stands as one of his greatest achievements.

      3. The White Album (1968)
      The Beatles all but splintered into four solo artists on their messy, epic and brilliant self-titled LP (commonly known as the White Album). It took two records to contain all their ideas – some of them great, some of them maddening, all of them fascinating. It was only a matter of time before they went their separate ways; the White Album, for better or worse, leads the charge.

      2. ‘Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band’ (1967)
      Pop music grew up in 1967, when the Beatles forged a masterpiece of sound, texture and melody. Its kaleidoscopic approach to record-making – layer after layer of instruments and voices piled on top of each other until it all blurs into one colorful explosion – would become a marker and pattern for everything that came after it. In many ways, it still hasn’t been topped.

      1. ‘Revolver’ (1966)
      The Beatles turned themselves inside out on ‘Revolver,’ exercising a creative freedom following their retirement from the road. They used the studio as their playground, turning the record’s 14 songs into the sort of mind-expanding musical template that would influence artists for generations to come. ‘Sgt. Pepper’s’ may be the more complete work, but ‘Revolver’ is way more fun.

    • #111966
      ALLIGATOR
      Participant

      Comment un mag peut savoir quels ingrédients nourrissent ma culture musicale ?
      Là se trouve la question…

      Ils auraient connus mon chemin avant moi-même ? 🤔

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #111967
      Matthieu
      Participant

      Si les quatre premiers du classement sont -quasiment toujours- indiscutables (l’ordre peut varier selon les affinités), c’est ensuite que ça change pas mal.
      Chaque album comprend son lot de bonnes, voire de sacrées bonnes chansons, et là encore c’est affaire d’affinités.

      Par contre, pas d’accord avec certaines appréciations :

      The Beatles turned themselves inside out on ‘Revolver,’ exercising a creative freedom following their retirement from the road.

      Revolver était déjà sorti avant la fin des tournées. Ce commentaire pourrait plutôt s’appliquer à Sgt Pepper.

      The Beatles recorded their debut album in one 13-hour session.

      Pas vraiment, car certaines chansons de l’album figuraient déjà sur des 45t avant cette fameuse session « one-shot ».

    • #111968
      4JB
      Participant

      Si les quatre premiers du classement sont -quasiment toujours- indiscutables (l’ordre peut varier selon les affinités), c’est ensuite que ça change pas mal.
      Chaque album comprend son lot de bonnes, voire de sacrées bonnes chansons, et là encore c’est affaire d’affinités.

      Par contre, pas d’accord avec certaines appréciations :

      The Beatles turned themselves inside out on ‘Revolver,’ exercising a creative freedom following their retirement from the road.

      Revolver était déjà sorti avant la fin des tournées. Ce commentaire pourrait plutôt s’appliquer à Sgt Pepper.

      The Beatles recorded their debut album in one 13-hour session.

      Pas vraiment, car certaines chansons de l’album figuraient déjà sur des 45t avant cette fameuse session « one-shot ».

      Absolument !
      Dans les traditionnelles approximations, on relève aussi le fait que, sur l’album ‘Let It Be’, figure ‘I Me Mine’ qui a été enregistré en janvier 1970, après la publication d’Abbey Road’ donc.

    • #111970
      Matthieu
      Participant

      Completists probably need the four new songs; everyone else can skip them.

      Si, effectivement, on peut facilement skipper ‘All Together Now’, c’est déjà moins évident pour ‘It’s All Too Much’ et ‘Only A Northern Song’.
      Quant à ‘Hey Bulldog’, c’est clairement indispensable.

      In a way, ‘Let It Be’ makes a pivotal swan song

      On peut choisir de le voir comme ça, ça l’fait comme on dit. Mais lors de l’enregistrement, elle n’a pas du tout été pensée comme cela !

    • #111979
      fabfour22
      Participant

      Je partage le fait que pour moi « Revolver » est le meilleur album des Fabs .. 🙂

    • #111981
      4JB
      Participant

      Je partage le fait que pour moi « Revolver » est le meilleur album des Fabs ..

      ‘Revolver’ est chargé à bloc, il s’est imposé dès les années 90, il y a un truc, une esthétique.
      Non, Lennon n’invente pas le psychédélisme, il le développe. Harrison, très présent, jette certaines bases d’aventure, mais…
      Quoi, MAIS ?
      Le mix n’est pas terrible. Tant en mono qu’en stéréo. ‘Tomorrow…’ est top, mais une bonne part de tout le reste manque de punch, de lumière.
      Et puis bon, la verrue des Compagnons de la Chanson, « la chanson de Ringo », alors que ‘Rain’ avait tout pour cadenasser un LP magistral.
      Sinon, se précipiter sur le mix mono US de ‘Doctor Robert’, préservé (ouf) sur la récente version compact de ‘Yesterday and Today’, les guitares sont en première ligne, exceptionnel.

    • #111982
      ALLIGATOR
      Participant

      Revolver…Voilà un album où j’aimerais que le petit Giles mette ses mains dans le cambouis.
      Pepper’s bientôt le White c’est cool tout ça,mais comment se fait-il qu’en 2016 Le Flingue n’ai pas eu droit à ses 50 bougies ?

      J’ai beau chercher je ne trouve aucune réponse valable.
      Et tant que j’y suis Help! et Rubber Soul également.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #111985
      fabfour22
      Participant

      ‘Revolver’ est chargé à bloc, il s’est imposé dès les années 90, il y a un truc, une esthétique.
      Non, Lennon n’invente pas le psychédélisme, il le développe. Harrison, très présent, jette certaines bases d’aventure, mais…
      Quoi, MAIS ?
      Le mix n’est pas terrible. Tant en mono qu’en stéréo. ‘Tomorrow…’ est top, mais une bonne part de tout le reste manque de punch, de lumière.
      Et puis bon, la verrue des Compagnons de la Chanson, « la chanson de Ringo », alors que ‘Rain’ avait tout pour cadenasser un LP magistral.
      Sinon, se précipiter sur le mix mono US de ‘Doctor Robert’, préservé (ouf) sur la récente version compact de ‘Yesterday and Today’, les guitares sont en première ligne, exceptionnel.

      D’accord pour la fausse note du sous marin vert ..
      Sinon tout le reste est très bon voire excellent..
      Je vais réécouter le Doctor Robert US… peut être mal perçu..

    • #111988
      4JB
      Participant

      Je vais réécouter le Doctor Robert US… peut être mal perçu..

      Le mix mono !
      Réalisé à Londres par George Martin et son équipe.

      Le stéréo est presque identique à celui du ‘Revolver UK’.
      Il ne s’agit pas de chipoter, mais d’entendre.

    • #111989

      Magical Mystery Tour est une formidable collection de chansons (album ou pas).

    • #111993
      4JB
      Participant

      C’est vrai.
      Bon, on parle là d’albums, ce qui, durant le temps où les fabs engendrèrent la beatlemania, ne comptait pas. Ou à peine.
      Il s’agissait de singles, de Top 10.
      Hein ? Comme aujourd’hui ?
      Oui.
      ————–
      Maintenant, si on met à part les quatre LPs les plus appréciés, il en reste neuf.
      Si la 2ème face de ‘Help!’ s’était ouverte sur ‘ I’m Down’, nous tenions l’album majeur de 1965 : les hits, le standard Yesterday, une face B démarrant et finissant par du rock’n’roll.

      Ce ne fut pas le cas, les instantanés pop composant ‘Help!’, parmi leurs meilleurs, ont été victimes d’un très mauvais film, genre « Les Charlots », qui a ridiculisé John, Paul, George et Ringo. Ils sont tous 4 navrants de bout en bout, palme pieds-de-porc à McCartney, qui allait récidiver avec ‘Broad Street’, pas pire, mais égal dans sa nullité.

      L’album ‘Help!’, en.mini-partie à cause d’Act Naturally’, ne sera jamais réévalué avant l’an 3000, parce que ‘Rubber Soul’ est (on se demande bien pourquoi) a été donné tel « l’album de transition ». Bon, c’est clair que la pochette est fantastique, et ?

    • #111995

      Le problème dans un classement, c’est qu’il y a forcément un dernier, un avant-dernier…
      C’est l’intégrale qui est indispensable, elle raconte une histoire, une belle histoire.

    • #111998
      ALLIGATOR
      Participant

      Act Naturally et What goes on,toujours cette tâche de l’époque qui viennent entacher un minimum 2 pépites d’albums.

      Et effectivement MMT une collection de petits diamants que j’adore,à part 3 vilains petits cailloux.

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

    • #112003
      fabfour22
      Participant

      Le mix mono !
      Réalisé à Londres par George Martin et son équipe.
      Le stéréo est presque identique à celui du ‘Revolver UK’.
      Il ne s’agit pas de chipoter, mais d’entendre.

      Aie je n’ai pas le mix mono mais le stéréo

    • #112007
      Anthony
      Participant

      OK d’accord. Donc, monsieur 4JB, vous avez l’air d’insinuer que Rubber Soul n’est pas vraiment super? Style il n’y a que la pochette qui est bien?

      J’exige des explications immédiates, vous entendez? Immédiates!

    • #112008
      4JB
      Participant

      OK d’accord. Donc, monsieur 4JB, vous avez l’air d’insinuer que Rubber Soul n’est pas vraiment super? Style il n’y a que la pochette qui est bien?

      J’exige des explications immédiates, vous entendez? Immédiates!

      Saperlotte !
      Rubber Soul est aussi éblouissant qu’Help est lumineux.

    • #112010
      ALLIGATOR
      Participant

      Ces deux albums ainsi que A hard day’s night comptent énormément.
      On lit à chaque fois les Pepper’s and co. mais bon dieu qu’ils sont bons ceux-là aussi!

      Les Beatles ?
      Du parfum pour mes oreilles...

Vous lisez 18 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !