George martin in My Life

Vous lisez 19 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #107713
      Clive LD
      Admin bbPress

      Aujourd’hui, je me suis replongé dans les « vieilleries » de ma CD-thèque, pour retomber sur ce CD….

      Allez, soyons clairs, c’est pas LE cd du siècle…. mais avouons le, il y a quand même des petits trucs bien sympas… l’intervention de Phil Collins, celle de Sean Connery….. On passe un bon moment, divertissant en l’écoutant

    • #107724
      Cimrya Deal
      Participant

      Sans oublier le I Am The Walrus par Jim Carrey!

    • #107738
      Booth
      Participant

      Allez, soyons clairs, c’est pas LE cd du siècle…. mais avouons le, il y a quand même des petits trucs bien sympas… l’intervention de Phil Collins, celle de Sean Connery….. On passe un bon moment, divertissant en l’écoutant

      J’ai un avis beaucoup plus positif que ça sur ce disque. Beaucoup de chansons m’ont scotché, le I’M The Walrus déjà cité car, n’étant pas fan de Carrey acteur ni même de sa voix, son « acting » drivé par Martin m’a époustouflé, idem pour Dion (pas ma came), quelle voix sur Here, There & Everywhere, le Philou Collins aux anges, Mister Jeff Beck sur A Day In The Life, Bobby Mc Ferrin chantant une basse groovesque sur Come Together aidé par un Robin William efficace, Sean Connery habitant In My Life etc.
      J’avais vu le making of sur la BBC à l’époque et j’avais été impressionné par l’approche et conseils de Martin, intégrés immédiatement par les acteurs.

    • #107739
      Clive LD
      Admin bbPress

      En tout cas indéniable que c’est l’un des meilleurs CD de reprises des beatles 🙂

    • #107749
      4JB
      Participant

      Une appréciation toute différente, avec votre permission : un des plus consternants tribute albums jamais entendus. Propret, lissé, débarbouillé de toute scorie, il est l’antithèse du rock’n’roll, un chemin de croix en douze stations. Toutefois, les quelques instrumentaux revisitant la BOF de ‘Yellow Submarine’ échappent au martyre.
      Aurait dû être nommé ‘George Martin Shoots The Band’.

    • #107941
      Clive LD
      Admin bbPress

      C’est consensuel ce disque… ça ne sort pas des sentiers battus…. martin semble s’être fait plaisir à l’occasion de son départ à la retraite….

      je réécoutais le disque… la cover de Beck de « A Day in the Life » est pas mal et sort des sentiers battus… Celle de Vanessa Mae est pas mal….

      Ca ne sort pas des sentiers battus…. avantage ou reproche

    • #107996
      4JB
      Participant

      Il existe une autre manière de considérer le travail de Sir George, ce coffret de 6 discs :

      C’est sur le CD3 qu’est concentré son travail ’60s, oui les Beatles y figurent avec quatre chansons sur les 31 sélections. Tout le monde connaît les principaux noms. Gerry and The Pacemakers, Billy J Kramer, les Fourmost, Cilla Black, les extraordinaires The Action…

      Ce qui précède est souvent amusant, suranné mais serti de charmants brillants. La suite, malgré la présence de Cheap Trick, voit notre homme habiller sur mesure de la variété internationale. Variée, forcément.

      Un de ses derniers pics est la rencontre avec John McLaughlin, le Mahavishnu Orchestra, un ensemble ambitieux aux antipodes du radio friendly. George Martin assure, le résultat est homogène, archidémodé mais à 80’000 km de Céline Dion, de Jim Carrey. Ci-dessous, notre héros siégeant au centre de la photo figurant au verso du LP original :

    • #107999
      Flowers
      Participant

      Sans oublier le I Am The Walrus par Jim Carrey!

      Aucun interet cette version, outrancière, pénible, surjouée, grotesque meme. Franchement qu’est ce que ça apporte ? Rien.
      Quitte a se réapproprier le morceau, les versions (instrumentales) de Al di Meola, ou de George Benson au moins en gardent l’esprit.

    • #108000
      Flowers
      Participant

      Et c’est sans compter l’excellent « Piggies In The Middle » des Rutles !!

    • #108003
      4JB
      Participant

      Flowers a dépassé le cap de « l’hommage » avec la raie sur le côté, c’est plutôt bon signe.
      Sinon, la lecture mortuaire du Walrus par les Spooky Tooth, ça te remet le nœud en place.

      • #108004
        Flowers
        Participant

        Sinon, la lecture mortuaire du Walrus par les Spooky Tooth, ça te remet le nœud en place.

        ah je découvre merci !!

    • #108025
      Cimrya Deal
      Participant

      Le Piggy In The Middle des Rutles je plussoie (comme tout le premier album des Rutles en fait, assez parfait dans son genre), mais quand même je défends la version de I Am The Walrus par Jim Carrey (même si, niveau reprise, je lui préfère sa version de Somebody To Love dans le très sous-estimé Somebody To Love).
      <iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/SIz-V2fcinQ » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

    • #108123
      4JB
      Participant

      Trois amusants albums de Mr. Martin et son Orchestre, rééditions CD trouvables en mode parallèle :

    • #108135
      Cimrya Deal
      Participant

      Trois amusants albums de Mr. Martin et son Orchestre, rééditions CD trouvables en mode parallèle :

      J’ai le Off The Beatle Track d’époque. Parfait à mettre en fond musical quand je reçois des amis en 1964 (ce que je ne fais jamais, car je n’ai pas de machine à voyager dans le temps). Après en vrai le contenu musical est souvent très intelligent, très bien arrangé mais pas ‘cool’ comme pouvait être le même exercice par David Wittaker sur le Rolling Stones Songbook.

      Par contre, il a fomenté ça, que je trouve assez fantastique. Et dire que l’antenne de Radio One s’ouvrait et se fermait avec ça… Je trouve que c’est assez classe

    • #108174
      4JB
      Participant

      Le vénérable George a également produit un paquet de LPs pour America. Le groupe, qui connut un beau succès avant cette collaboration, n’est pas sorti grandi par le consciencieux travail de Martin : la face aérienne, west-coast, qui faisait son charme a été gommée au profit d’une pop convenable, arrangée avec soin mais sans panache.

    • #108176
      Flowers
      Participant

      une pop convenable, arrangée avec soin mais sans panache.

      En effet…
      Ce qui est marrant c’est le coté très « mccartneien » du libellé des titres : « Lonely People »… »Glad to see you »… »Another Try »…ah on s’y croirait !!

    • #108177
      4JB
      Participant

      une pop convenable, arrangée avec soin mais sans panache.

      En effet…
      Ce qui est marrant c’est le coté très « mccartneien » du libellé des titres : « Lonely People »… »Glad to see you »… »Another Try »…ah on s’y croirait !!

      Yes !
      La manière, bien troussée, des chansons d’America produites par l’oncle George, se rapproche également de Paul McWings. Ambiance ‘London Town’, là où le mièvre, l’eltonjohnisme s’invitent, en toute discrétion, à la party VIPs.

      En parallèle, George Martin a produit Jeff Beck pour deux LPs de fusion (jazz-rock en français, allez savoir pourquoi).

      Là aussi, du bon boulot, ficelé dans les règles.

      Rien à voir, ni à transcender, avec les flashes ’60s, le monsieur se montrait appliqué, comme on l’entend dans ses travaux d’avant la fin 1962.

    • #109418
      4JB
      Participant

      Sortie le 10 novembre prochain d’une interprétation de diverses compositions du regretté Sir George. Parmi lesquelles Pepperland, des extraits de ‘Live and Let Die’, musiques pour le cinéma et suites orchestrales (voire chorales) :

    • #109424
      Flowers
      Participant

      se rapproche également de Paul McWings. Ambiance ‘London Town’, là où le mièvre, l’eltonjohnisme s’invitent, en toute discrétion, à la party VIPs.

      ha ha ! trop bon, oui c’est exactement ça ! et reconnaissons au moins à Paul – quoiqu’on dise sur l’evolution de sa carrière solo – qu’il n’est pas vraiment (ou longtemps) tombé dans le piège, il est plutot resté à la marge sans trop s’attarder sur ce type de brouet servi aux masses…Parce que, on est là a gloser sur le Paulo, mais sa carrière aurait très bien pu le suivre le cours d’un « America », la preuve c’est que George martin s’y est complu…

    • #109551
      Smithers-Jones
      Participant

      Ce qui précède est souvent amusant, suranné mais serti de charmants brillants. La suite, malgré la présence de Cheap Trick, voit notre homme habiller sur mesure de la variété internationale. Variée, forcément.

      Pas que. George trouvera le temps aussi pour produire des groupes aussi différents qu’UFO, Ultravox, les aussies Little River Band ou même produire un album de l’ancien Procol Harum, Gary Brooker.

    • #109554
      Flowers
      Participant

      Ultravox

      non ? le groupe qui a commis « ça » ?

      Etonnant jusqu’au bout ce George…

Vous lisez 19 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !