Ex-Beatles en 1978

Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #110384
      4JB
      Participant

      Il y a 40 ans, les 4 étaient vivants. Il y eut, peu avant, un appel pour une réformation le temps d’un concert, sur demande de Sid Bernstein, laissé lettre morte malgré un cachet pharaonique.

      En ce temps-là, McCartney est le seul des quatre à. au sein des Wings, maintenir une certaine vivacité, d’autant que, fin 77, il délivre ‘Mull of Kintyre’, de niveau « Beatles », un chef-d’œuvre.

      Lennon, lui, autant ne pas en parler. Disons qu’il était, sous contrôle, déconnecté. Bâillements.

      Ringo Starr, via Polydor, dépose ‘Bad Boy’ dans les bacs. Il faut, une fois au moins, entendre l’album de A à Z, sans triche. Rivé sur une chaise en bois, un verre d’arsenic dilué à la main, pour au cas où.

      George Harrison ?
      Rien.
      Il préparait dans son blockhaus le LP ‘George Harrison’ de 1979, dont seule la palette « goûts et couleurs » peut engendrer un début de discussion vin/fromage.

      Année morose pour les Fab Four devenus Past Four ?
      Oui, si l’on considère John, Paul, George et Ringo tels, au sein du même groupe, terriblement forts avant divorce.
      Non si on observe 1978 comme n’importe quelle année suivante. Seul George, en 1987, créera l’événement le temps d’une courte saison. Il s’agit donc d’une année ordinaire, dominée par les Bee Gees et la new wave naissante.

      Oui, c’est très schématique. En attendant, 1978, ne fut-ce pas à ce moment que tout devint impossible ? On cite souvent 1980, à cause du 8 décembre, mais sans la tragédie ?

      Ce qui suit de près 1978 est peu exaltant, un chouette ‘Coming Up’ et, euh… ?

    • #110387
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      1978, ce fut aussi la sortie de l’album London Town des Wings. Pas un chef-d’œuvre mais pas si mal. McCartney en tira un hit avec With a little luck. C’est lui, parmi les 4, qui s’est démarqué cette année-là.

      Merci beaucoup et à bientôt!

    • #110390
      4JB
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      1978, ce fut aussi la sortie de l’album London Town des Wings. Pas un chef-d’œuvre mais pas si mal. McCartney en tira un hit avec With a little luck. C’est lui, parmi les 4, qui s’est démarqué cette année-là.

      Yes.
      Peu après, en février 1979, Harrison publie ‘George Harrison’ que beaucoup apprécient malgré une certaine mollesse, un aspect -malgré les allusions musicales et visuelles à la F1- « rangé des bagnoles ».


      George avec Jackie Stewart, pochette intérieure

      Ringo. lui, se met en veilleuse. Cette fin de décennie est donc marquée par un McCartney encore alerte. Toutefois, la frénésie des premières années solo n’est, déjà, plus qu’un souvenir.

Vous lisez 2 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !