Essentielles rééditions récentes (vol.4)

Vous lisez 59 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #117600
      4JB
      Participant

      Le (vol.3) des rééditions se faisant lent*, il est temps de passer au Vol. 4. Voici ce qui était en présentation peu avant :

      Sinon, il y a un gros truc autour des Cream prévu pour demain jeudi. C’était du temps où Clapton excitait Lennon et Harrison, rien à voir (ou si peu) avec son « Le Plus Grand Succès », l’Unplugged, en forte rotation aux Mésanges.

      * les topics ne sont pas divisés en plusieurs pages, ça met des plombes à charger, d’où, solution de secours, créer un nouveau sujet pour alléger l’affaire.

    • #117602
      4JB
      Participant

      Tiens, à propos des Animals.
      A l’époque où le marché du disque physique n’était pas ce qu’il est devenu, le label français Magic publiait ça :

      A savoir un coffret de 10 EPs (pochettes françaises, remastering maison), chacun dans une pochette séparée, vraiment cool. En 2003.

      Tout récemment, Magic a ressorti les bandes (-les fichiers) pour une nouvelle version adaptée. A savoir un double CD dont la présentation est au delà du misérable. Le boîtier est si fragile qu’il ne faut pas le regarder, danger.

    • #117611
      4JB
      Participant

      Triple album qui (sait-on jamais) pourrait titiller le Beatles-addict :

      « Disc 1 features 15 pieces that inspired The Beatles, starting with an excerpt of Bach’s second Brandenburg Concerto.  The story goes that Paul McCartney saw a performance of the piece on TV and was taken by the sound of the piccolo trumpet.  He invited David Mason to play the instrument on “Penny Lane.”  Further classical and avant-garde pieces that inspired the Fabs follow.  From common fare like Bach’s “Bourree in E Minor” and Beethoven’s “Moonlight Sonata” (adapted into “Blackbird” and “Because,” respectively) to the out-there sounds of Stockhausen, Berio, and Cage.  Listeners are also treated to Bernard Herrmann’s iconic score from the shower scene in Psycho (which inspired the staccato strings in “Eleanor Rigby”), the scene from Shakespeare’s King Lear sampled in “I Am the Walrus,” and an improvisation on sitar by Ravi Shankar.  Meanwhile, Disc Two features pieces that inspired George Martin, including compositions that were incorporated into the globe-sweeping fade-out in “All You Need is Love.”

      Ceci peut faire écho à ce sujet :

      yellow-sub.net/forum-ysn/topic/tu-ecoutes-les-beatles

    • #117618
      4JB
      Participant
    • #117806
      4JB
      Participant

      Imminente réédition double de l’album ‘Birthday Party’ d’Idle Race (Jeff Lynne), mono, stéréo, bonus tracks avec les 45 tours et des prises alternatives.

    • #117807
      Matthieu
      Participant

      C’est bon ça !

      Avec cette actualité déprimante, besoin d’un gros remontant rock’n’roll:

      https://www.discogs.com/release/10548439

      Quoi de mieux que le bon Dr Feelgood!

    • #117808
      Matthieu
      Participant

      Digibook 4CD (réédition 2017) couvrant la carrière de Lee Brilleaux et du Dr Feelgood.

      Il existe deux autres sets couvrant plus particulièrement les périodes avec Wilko Johnson puis John ‘Gypie’ Mayo.

    • #117809
      4JB
      Participant

      Oh oui, le robuste coffret ‘Rock’n’Roll Gentleman His Musical Journey With Dr. Feelgood 1974-1994’ offre un sensationnel aperçu de la bienfaisante trajectoire du bon Docteur.

      Les deux autres, évoqués par Matthieu, sont ceux-ci :

      Le remastering est tout simplement parfait. Ça, c’est du tonique.

    • #117810
      4JB
      Participant

      La 2ème période des Feelgood, avec Mayo, est souvent snobée au profit de la première, Wilko bien sûr.
      Et pourtant.
      Voyez, écoutez. Le solo de guitare, vif, construit, est un modèle de rock’n’roll anglais.

    • #117813
      4JB
      Participant

      Là, possible que l’on fasse la différence entre Dr. Feelgood et les Wings de ‘I’ve Had Enough’, contemporains du clip ci-dessus.
      Quelle différence, ami(e)s ?
      Il s’agit de la même musique à la base, de guitare-basse-batterie, d’accords simples. Côté Wings, une mollesse infinie, tout le contraire chez les Feelgood, cools et à cran.
      Oui, c’est comparable.

    • #117945
      4JB
      Participant

      Découverte du coffret Shoes tout neuf, ‘Elektrafied’. Leur éblouissant ‘Present Tense’ est remasterisé au fil d’or, le voici à nouveau scintillant après la dernière réédition twoofer sans panache. Plaisir des étoiles.

    • #117949
      Matthieu
      Participant

      Ah super nouvelle ça !
      Pas encore reçu de mon côté, j’ai quelques commandes en ligne qui ne sont pas encore arrivées, tout est au ralenti en cette période de confinement (c’est normal).
      Bien hâte de découvrir ce remaster en tous cas !

    • #118089
      4JB
      Participant

      Certainement pas essentiel mais -peut-être- aimable, un florilège de raretés -avec la participation active de Sir George Martin (24 avril) :

      omnivorerecordings.com/shop/heritage-ii/

    • #118109
      Matthieu
      Participant

      En ce moment, je suis sur ça :

      Gary Crowley’s Punk And New Wave – 77 Rare Punk Gems and New Wave Nuggets 1977-1982

      https://www.discogs.com/release/10971354

      Disons-le tout net : ça envoie. Quasiment que du single! On sent l’urgence dans chaque chanson, la recherche de la vignette parfaite.

      Joli digibook 3CDs et 40 pages. ©2017.

    • #118204
      4JB
      Participant

      Nouvelle édition du premier Undertones. Forte en bonus, même si le LP original est un caïd sans besoin de renforts. La puissance de ce disque se mesure à l’énergie de l’auditeur.
      Petit coup de mou ?
      Offre-toi un peu d’ambient avant mise à feu. Et là, explosion de bienfaits rock’n’roll.

    • #118216
      Matthieu
      Participant

      Je confirme tout le bien déjà dit sur le coffret « Elektrafied – The Elektra Years » des Shoes, il est top !

      Egalement de très bonnes choses sur ce double cd, que j’écoute en ce moment :
      https://www.discogs.com/fr/Various-Titan-Its-All-Pop/release/1785775

    • #118249
      Matthieu
      Participant

      Concernant les Shoes, j’espère que Cherry Red Records pourra finir de couvrir leur carrière en publiant un troisième petit coffret!

    • #118252
      4JB
      Participant

      Concernant les Shoes, j’espère que Cherry Red Records pourra finir de couvrir leur carrière en publiant un troisième petit coffret!

      Pourquoi pas ?
      Hélas, passé ‘Boomerang’, encore bien correct, le groupe se réduit à un trio, exit le batteur. Nous sommes là dans les années où la modernité d’alors, le chic popu, consistait en LinnDrum (boîte à rythmes révolutionnaire en son temps), effets dernier cri et synthés type DX7.
      La scène PowerPop a souvent succombé, les Shoes aussi, à cette tendance nommée en France (par Actuel entre autres) « jeunes gens modernes ». C’était, hum, la mode.
      De fait, ‘Silhouette’ et ‘Stolen Wishes’ succombent à la tentation synthépop tout en préservant -parfois- les accroches mélodiques. Hélas (pour les Shoes), le résultat n’a pas séduit un nouveau public. A vrai dire, ces deux LPs sont assez… gênants.

    • #118254
      Matthieu
      Participant

      Ok, j’avoue ne pas connaître plus que ça, je jetterai une oreille à l’occasion.

      Tout autre chose, voici une sortie, prévue en juillet, qui s’annonce séduisante :

      Surrender To The Rhythm: The London Pub Rock Scene Of The Seventies

      « Surrender To The Rhythm charts the origins and development of the London pub rock scene throughout the Seventies »

      https://www.cherryred.co.uk/product/surrender-to-the-rhythm-the-london-pub-rock-scene-of-the-seventies-various-artists-3cd-digipak/

    • #118256
      4JB
      Participant

      Houla, c’est du sérieux Matthieu.

      .
      Grâce à cette scène-là, la mouvance rock ne s’est pas éteinte sous la coupe des Camel, Supertramp et autres Manfred Mann’s Earth Band (les pires). En marge des Status Quo, alors excellents, tous ces groupes ont forgé ce qui allait tenir tête au disco ou aux codes FM. Ni rétro ni novateurs, les pub rockers faisaient le job, Kilburn & The High Roads par exemple.

      Bon, ce coffret dépasse les frontières d’un genre aussi peu défini que le grunge, et c’est tant mieux.

    • #118262
      4JB
      Participant

      En juillet, édition Deluxe de (avec American Beauty) l’album le plus accessible du Grateful Dead :

      Pas vraiment ‘pop’, mais de charme durable.

    • #118294
      Matthieu
      Participant

      J’écume ce récent petit coffret de chez Grapefruit en ce moment :

      https://www.cherryred.co.uk/product/crawling-up-a-hill-a-journey-through-the-british-blues-boom-1966-71-various-artists-3cd-boxset/

      Crawling Up A Hill – A Journey Through The British Blues Boom 1966-71, qui retrace la seconde vague du British Blues, plus lourde et qui donnera naissance dans la foulée au heavy rock.

      Comme toujours, les moins connus côtoient les grands noms (parfois encore en devenir). Présentation ultra soignée, pochette individuelle pour les CDs, livret richement illustré.

    • #118296
      4JB
      Participant

      Et c’est là qu’on entend où les Beatles de 1968 son allés piocher. Ooooh, les garçons savaient y faire, fins malins.
      Je connais les 2/3 de ‘Crawling Up A Hill’, ai fait une provisoire impasse à cause la pochette, Clapton, l’idole des beaufs, loin devant Hallyday. Bah, vais me l’offrir quand même, c’est qui Heavvy Jelly ?

    • #118313
      Matthieu
      Participant

      Ah! Petite connexion Apple/Beatles via Jackie Lomax & 2 Badfinger.

      Leur LP n’a même pas passé le cap du test pressing.

    • #118329
      4JB
      Participant

      Ah! Petite connexion Apple/Beatles via Jackie Lomax & 2 Badfinger.

      Leur LP n’a même pas passé le cap du test pressing.

      De quoi s’agit-il ?

    • #118335
      Matthieu
      Participant

      Jackie Lomax fait partie du groupe Heavy Jelly et compose le titre ‘Take Me Down To The River’, présent sur le Cd3 du coffret. Sur ce même titre, on retrouve Pete Ham et Tommy Evans aux backing vocals.

    • #118348
      4JB
      Participant

      L’album de July est légendaire, pur classique du psychédélisme anglais (1968). Le voici une fois de plus réédité, complété d’autres enregistrements, dont certains tout récents, au total pas moins de 6 CDs, coffret mini-prix (moins de 30€) publié par l’exemplaire label Cherry Red. Parution 31 juillet.

    • #118350
      4JB
      Participant

      L’étonnante discothèque des Cramps (raretés, 45 tours introuvables) a déjà fait l’objet de diverses publications. En voici un nouveau digest, avec que de sublimes artistes obscurs (sauf les Marcels, Night Riders ou Johnny Gentle…). Déterrés pour l’occasion. Frissons !

      http://www.cherryred.co.uk/product/records-records-records-drowning-in-a-sea-of-cramps-cd/

    • #118377
      Matthieu
      Participant

      Voilà donc un mois de juillet qui s’annonce fameux!

      La compilation-discothèque des Cramps m’intéresse particulièrement.

    • #118380
      4JB
      Participant

      Voilà donc un mois de juillet qui s’annonce fameux!

      Si tu possèdes déjà l’album de July réédité par Rev-Ola, avec les versions singles en bonus, le maousse coffret est un complément probablement intéressant, à checker en temps voulu.

      Par contre la reissue Rev-Ola parait, elle, au-delà de l’essentiel.

      July, voilà ce qui correspond réellement à un disque-culte. Pour de vrai.

    • #118384
      Matthieu
      Participant

      Si tu possèdes déjà l’album de July réédité par Rev-Ola, avec les versions singles en bonus

      Même pas !

      J’ai l’album de July via ce petit coffret ‘Original Album Series – Psychedelia’, regroupant 5 albums « représentatifs » :
      https://www.discogs.com/fr/Tomorrow-2-July-3Gods-2Idle-RaceYardbirds-Original-Album-Series-Psychedelia/release/5338399

    • #118399
      4JB
      Participant

      Des amateurs d’easy listening là-dedans ?
      Franck Pourcel était un maître du genre. Son album de 1963 est non seulement remasterisé mais fort de 16 (!) bonus :

      Instrumental, soyeux et parfaitement démodé.

    • #118444
      Matthieu
      Participant

      Le deuxième album, éponyme, d’Elliot Smith sera prochaine réédité pour les 25 ans (2CD ou 2LP).

      https://www.superdeluxeedition.com/news/elliot-smith-25th-anniversary-edition/#more-158774

      L’année dernière, ses albums ‘XO’ et ‘Figure Of 8’ avaient également fait l’objet d’une réédition avec bonus (pour ce qui aurait dû être les 50 ans d’Elliot) mais uniquement … en streaming. Rien sur support physique à ma connaissance.

    • #118462
      4JB
      Participant

      Présentation détaillée du coffret des Shoes in TheSecondDisc, mini extrait : « Des décennies plus tard, ‘Present Tense’ reste exemplaire, avec son écriture tendue, ses rythmes entraînants, ses guitares croquantes et ses harmonies fortes. Les douze chansons de l’album sont toutes de qualité comparable (…). »

      She Satisfies: Cherry Red Laces Up Shoes’ Elektra Years on Box Set

    • #118619
      4JB
      Participant

      Tout le monde s’en moque, ok, Real Gone Music a toutefois mis sur le marché deux ‘essentiels’ :

    • #118621
      4JB
      Participant

      Tout petit prix pour l’édition 2 CDs de ceci :

      L’ex-Bangles et Matthew Sweet ont revisité, en 3 albums -le premier en 2006, les 60s, 70s et 80s, ambiance pop à guitares, harmonies vocales. Ce best of en 30 plages offre un peu d’inédit, dont le ‘Sorry’ des Easybeats.

    • #118631
      Eric
      Participant

      Tout petit prix pour l’édition 2 CDs de ceci :

      L’ex-Bangles et Matthew Sweet ont revisité, en 3 albums -le premier en 2006, les 60s, 70s et 80s, ambiance pop à guitares, harmonies vocales. Ce best of en 30 plages offre un peu d’inédit, dont le ‘Sorry’ des Easybeats.

      Bonjour 4JB
      Ils sont très bons ces albums. Pas exceptionnels, mais ils offrent toujours d’excellentes reprises.
      Je les recommande à tout le monde, c’est parfois rafraîchissant d’entendre ces classiques réinterprètés avec amour et respect.

    • #118641
      4JB
      Participant

      <
      Ils sont très bons ces albums. Pas exceptionnels, mais ils offrent toujours d’excellentes reprises.
      Je les recommande à tout le monde, c’est parfois rafraîchissant d’entendre ces classiques réinterprètés avec amour et respect.

      La démarche du duo a ceci d’intéressant : dans le vol.1 original, on y entend aussi bien du Lennon/McCartney (And Your Bird Can Sing) que les chansons d’autres artistes monstre mainstream : Dylan, Neil Young, Beach Boys, etc.
      Mais aussi 2-3 trucs, les Stone Poneys, une juteuse reprise des Marmalade en ouverture, flamboyant ‘I See The Rain’…
      Pas d’underground donc, mais une séduisante remise en amour.

    • #118689
      4JB
      Participant

      Les premières années CBS des Tremeloes sont les plus palpitantes*. Par la suite, le groupe plonge dans le potage, à l’exception de quelques rares tentatives accomplies.
      Ce coffret de 6 CDs vaut le coup car vendu à tout petit prix, aux alentours de £30. Publication à la fin août.

      * nombreuses influences Beatles, entre autres.

    • #118725
      4JB
      Participant

      Les Tremeloes !
      Tu rigoles, JB ?
      Bien sûr, ce ne sont pas les Fab Four, mais écoute plutôt :

    • #118739
      Matthieu
      Participant

      Voilà une sortie qui s’annonce alléchante !

      Les Tremeloes ne sont pas des inconnus, on les retrouve par exemple au programme de la bande-son de ‘The Boat That Rocked’* avec leur chanson ‘Silence Is Golden’, au milieu de nombreux autres classique sixties.

      *titre « traduit » par ‘Good Morning England’ en France…

    • #118752
      4JB
      Participant

      Tiens, concernant le ‘All The Hits’ des Dave Clark Five, (2020), il existe en fait deux versions, au visuel identique. L’une, américaine, 15 chansons (même si 16 présentées dans la tracklist imprimée au verso).
      Et l’autre !
      L’européenne, 28 titres, si si.
      Quasiment à prix égal.
      C’est assez particulier, si intérêt, miser sur l’Europe.

    • #118826
      4JB
      Participant

      Ace est un label anglais dont les rééditions sont fameuses. Et, voyez ceci :

      Oui, amis, il s’agit bien d’un florilège de groupes français*, instrumentaux, qui, à l’orée des sixties, mirent le feu aux Teppaz.
      Ceux-ci sont souvent ignorés, ou snobés, par les gens d’ici, vaguement assimilés au yéyé. Cette remise en lumière par les Britanniques fera t-elle effet de révélation ? Ces groupes étaient-ils bons ?
      Vous ser(i)ez étonnés, la plupart des plages de ce ‘Cyclone!’ sont excellentes, truffées de twang, baignées d’écho Dynacord. Et, surtout, d’une totale fraîcheur. « Ouais ouais mais c’est du rétro » ricane le fan d’Ange ou de Téléphone, pas concerné par ‘Train Fantôme’ (ça c’est du titre !) ou un combo nommé Les Guitares du Diable.

      * on peut noter que les brillants Aiglons venaient d’Helvétie

      http//acerecords.co.uk/cyclone-gallic-guitars-a-go-go-1962-66

    • #118833
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      A la même époque au Québec, nous avions les Mégatones et les Jaguars. A l’occasion, les Jaguars reviennent sous les feux de la rampe.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #118856
      4JB
      Participant

      En plus du coffret de 7 (!) discs consacré aux années Iggy/Bowie, réédition de ces deux pièces maîtresses, remasterisées -il était temps- et deluxe, à savoir avec pour chacune d’elles, du live d’époque :

      ‘Lust For Life’ fait forcément partie de toute collection digne de ce nom, une espèce de haut du panier dont il est difficile de se lasser. A moins de préférer Barclay James Harvest, autre débat, autre monde.

    • #118859
      4JB
      Participant

      Le label Liberation Hall annonce les rééditions de ‘Now’ et ‘Jumpin In The Night’ pour juillet. Pas plus d’infos.

    • #118973
      4JB
      Participant

      Les Beach Boys font la une du dernier Rock& Folk. La rubrique >rééditions< est particulière ce mois, une sélection de la crème de la pop américaine sixties pour un bel été.
      Ce ne sont pas des reissues toutes neuves, mais que de l’exceptionnel : Mamas & Papas, Montage, Millenium, Lovin’ Spoonful, Left Banke, Sagittarius, etc. Exemple :

    • #119007
      4JB
      Participant

      A paraître en septembre, triple album (mini-prix), les fabs revisités par groupes et artistes 60s et 70s :

      http://www.cherryred.co.uk/product/looking-through-a-glass-onion-the-beatles-psychedelic-songbook-1966-72-various-artists-3cd/?mc_cid=7548bc2bd5&mc_eid=d5946ba35d

    • #119047
      Matthieu
      Participant

      A paraître en septembre, triple album (mini-prix), les fabs revisités par groupes et artistes 60s et 70s

      A vue de nez, j’en connais un mini-tiers, je me laisserais donc tenter par ce triple ! Merci du tuyau !

    • #119054
      4JB
      Participant

      Fin 1965, Brian Wilson en personne déclare : « The Association a créé l’un des meilleurs premiers albums que j’aie jamais entendu ». On peut relever qu’ils sont alors produits par Curt Boettcher, référence pour qui goûte à la pop ensoleillée made in USA.

      Le label Now Sounds a frappé fort avec les rééditions mono, savamment remasterisées, de leurs 4 premiers LPs (la suite n’est guère palpitante) :

      Truffés de savoureux bonus, ces quatre-là dépassent le simple emballement : à 2-3 bricoles près, le niveau (les voix, les compos, les arrangements) se situe à vertigineuse hauteur.

      P.S. Les mixes stéréo ne valent pas un clou. La musique reste bonne, mais comme décomposée.

    • #119057
      Matthieu
      Participant

      Bigrement intéressant ça !

      J’ai le petit coffret ‘Original Album Collection’ des Association, et c’est vrai que les mixes stéréo sont plutôt déplorables, la musique perd en impact.

    • #119073
      4JB
      Participant

      THE ASSOCIATION

      Même si le label français Magic a publié en 1999 une vaillante compilation cd, les Association demeurent assez peu connus en Gaule.
      Pourtant, voyez (extraits) ce que relève la denière édition du Nouveau Dictionnaire du Rock (chez Robert Laffont) :

      Ça donne une idée. Peut-être une envie.

    • #119092
      4JB
      Participant

      Avant un virage à 180° vers la FM ricaine, Fleetwood Mac fut l’un des fleurons du british blues boom. Et là, deux jours avant que Peter Green, guitariste souvent inégalable, Rhino venait d’annoncer ceci :

      A noter que Green n’apparaît que sur le premier disc (les deux premiers LPs de Fleetwood Mac sont absents de ce coffret à paraître le 4 septembre).

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 2 jours par 4JB.
    • #119094
      4JB
      Participant

      correction : « 2 jours avant que Peter Green tire sa révérence ». Sorry.

    • #119112
      4JB
      Participant

      La musique britannique de 1971 ?
      Ce coffret de 3 discs (Grapefruit, une référence) réunit tendances pop léchée et mouvance prog rock en plus de 70 sélections. Tracklist et présentation là :

      http://www.cherryred.co.uk/peephole-in-my-brain-recently-announced-for-august-is-this-fascinating-new-grapefruit-collection-peephole-in-my-brain-the-british-progressive-pop-sounds-of-1971/

      Publication fin août.

    • #119124
      4JB
      Participant

      Le label français Magic se remet à niveau avec cette édition double digipack de Steve Kipner & Steve Groves. Déjà, en moins complet, publiée en 2013, mode cheap, moche, moche et forte d’une faute d’orthographe monstrueuse.

      Oui mais c’est qui ?
      Des proches des Bee Gees, de Barry Gibb surtout.
      Info : Kipner a signé quelques mini-hits par la suite, pour entre autres Olivia Newton-John ou Chicago.

      On entend quoi, alors, ho ?
      De la pop 1968-1974, souvent de jolie facture, avec le lot de fillers que l’on pardonne toujours (voyez McCartney, bon exemple).
      —–
      —–
      ET SURTOUT, APPROCHE-TOI FAN DES BEATLES :
      Oui, le mythique ‘Have You Heard the Word’ qui fut souvent donné pour une outtake des fabs. Là, sous le nom de The Fut, le duo et Barry Gibb (qui chante avec eux) fait du Beatles ’68/’69 à s’y méprendre. La chanson figure dans cette intégrale.

      —–
      —–
      Oui mais quoi Tintin ?
      Tin Tin, en fait, juste un autre nom, « Steve & Stevie » n’ayant pas accédé au succès. Tin Tin non plus, d’ailleurs.
      —–
      S’agit-il d’une réédition essentielle ? Plutôt non, hormis ‘Have You Heard the Word’, pour les raisons que l’on sait. Vous aimerez peut-être l’une ou l’autre chanson. Lors de ton prochain barbecue vegan, lâche d’un ton neutre « Ah bon, tu connaissais pas Steve and Stevie ? » Succès assuré.

    • #119125
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      Il me semblait que The Fut, référence à la chanson Have you heard the word, était surtout associé à Maurice Gibb et non Barry. Serais-je dans l’erreur?

      Et puis, à quand la publication en CD de LS Bumble Bee par Duddley Moore et Peter Cook?

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #119126
      4JB
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      Il me semblait que The Fut, référence à la chanson Have you heard the word, était surtout associé à Maurice Gibb et non Barry. Serais-je dans l’erreur?

      Non, c’est en effet Maurice qui s’est principalement investi dans les travaux de Kipner & Groves, The Fut inclus. Barry a, semble t-il, aidé le duo à finaliser une signature avec Robert Stigwood. Pardon pour l’imprécision. Et merci à Alain Lacasse d’avoir remis les bons prénoms à leur juste place.

    • #119129
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      Bienvenue et merci pour ta réponse.

      A bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #119169
      4JB
      Participant

      Bigrement intéressant ça !

      J’ai le petit coffret ‘Original Album Collection’ des Association, et c’est vrai que les mixes stéréo sont plutôt déplorables, la musique perd en impact.

      Des 4 premiers LPs réédités -en majestueuse mono- par Now Sounds, il en est au moins un dépassant allègrement le statut d’indispensable, celui-ci :

      Massacré en stéréo (on a l’impression de deux camps séparés qui se tirent la gueule, terrible), ‘Birthday’ ne comporte que deux titres un peu bof. Le reste éblouit, irradie, ça piétine les épithètes et renvoie l’amateur d’adjectifs au trou. Pas de « jouissif » ou de « cultissime » en ce royaume. Si le Paradis ne ressemble pas à ça, autant faire un doigt à Dieu le Père et passer le St-Esprit au grill.

Vous lisez 59 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.