Essentielles rééditions récentes (vol. 3)

Ce sujet a 14 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 19 heures et 44 minutes.

  • Auteur
    Messages
  • #114889

    Matthieu
    Participant

    Vol. 3 de ce passionnant sujet !

    En ce moment, je suis sur ça :

    Mon image

    Harmony In My Head – UK Power Pop & New Wave 1977-81

    On y retrouve des chouchous (comme les Buzzcocks, les Barracudas), des connus (Costello, Bram Tchaikovsky dont on a déjà parlé ici) ou des moins connus (Squire, The Trend …)

    Ça démarre très fort !

  • #114890

    Matthieu
    Participant

    Avec une petite touche humoristique en 4ème de couv’ du livret !

    Mon image

  • #114894

    4JB
    Participant

    Aaah, la fraîcheur électrisante de la grande vague Power Pop.
    …………….

    Ces deux disque de The Beat (vite rebaptisé Paul Collins’ Beat pour éviter la confusion d’un autre The Beat apparu simultanément) ont été parfaitement réédités par Culture Factory en 2012, vinyl replicas, super son :

    Caniculairement recommandés.

  • #114898

    Matthieu
    Participant

    Plus récemment (2013), il y a aussi l’album ‘Full Fathom Five’ du groupe Shake Some Action! (avec un nom pareil, tu ne peux pas te tromper!).

    Les mecs n’inventent rien mais c’est bien efficace !

    https://shakesomeaction.bandcamp.com/album/full-fathom-five

    « a potent set of ‘60s-inspired power pop with jangly Rickenbacker guitar, rich harmonies and bright melodic hooks. » – KEXP 90.3 FM Seattle

    Tous les mots magiques y sont : ’60s, pop, guitar, harmonies, melodic !

  • #114899

    Matthieu
    Participant

    Caniculairement recommandés.

    Même si le temps se rafraichit (un peu) sur Lille, c’est noté, merci bien !

  • #114905

    Matthieu
    Participant

    Ce coffret, datant de 2008, est réédité aujourd’hui :

    Mon image
    Mon image

    Tracklist complète :
    http://www.superdeluxeedition.com/news/motown-the-complete-no-1s-11cd/

    Tubes en cascade !

  • #114906

    Matthieu
    Participant
  • #114984

    McGear prend son temps pour arriver chez moi!

  • #114987

    4JB
    Participant

    En attendant, on peut taper dans le vrai truc grâce aux invincibles Japonais :

    Ho, nul besoin de rappeler les faits, ressortir le dossier. Le son est incroyable, les USA d’avant, oui. C’était mieux ?
    Mieux que quoi, au juste ?
    Réédition 2017, paper sleeve.

  • #115002

    La chanson qui donne son titre à l’album est un classique ou mérite de l’être, en effet.
    Le reste aussi?

  • #115008

    4JB
    Participant

    La chanson qui donne son titre à l’album est un classique ou mérite de l’être, en effet.
    Le reste aussi?

    Non.
    ’96 Tears’ est un increvable, une vignette primordiale. Les autres chansons n’ont pas ‘ce truc’ qui défie le temps. Toutefois, c’est énervé, terriblement vivant. Excitant.

  • #115076

    4JB
    Participant

    Bon, 9 discs de Caravan d’un coup, c’est un peu excessif pour qui ne connaît presque rien du groupe. Dit de ‘l’école de Canterbury’, à savoir une espèce de prog raffiné sans fastes ni tendance à la pompe.
    Tout n’est pas renversant dans la période -la plus riche, la plus belle- Decca/Deram ici rassemblée.
    Un extrait facile pour donner une idée :

  • #115080

    Une musique bien agréable. Plutôt que de me ruer sur le coffret, je vais voir ce qu’il y a à la médiathèque près de chez moi.

  • #115113

    4JB
    Participant

    Le premier Chicago, encore nommé Chicago Transit Autority, bénéficie d’un nouveau mix pour célébrer son 50e anniversaire. Publication le 30 août.

  • #115116

    4JB
    Participant

    A propos de Chicago, il y a souvent malentendu.
    Pourquoi ?
    A cause d’une chanson, d’un hit. C’est usuel, les chansons sont l’astre central de la galaxie pop. Là, en l’occurrence, il s’agit de ‘If You Leave Me Now’, 1976. Une ballade ultrarsucrée, au moins autant que ‘My Love’ des Wings.
    A la suite de ce tube tous-terrains, le groupe va se perdre, sa prime identité engloutie.
    Back in 1969.
    Chicago Transit Authority (libellé initial de l’orchestre), orienté politiquement à gauche, propose une formule rock/r’n’b novatrice. Une efficace section de cuivres n’est pas ajoutée, elle fait partie intégrante du groupe. La rythmique est en béton armé, et il y a plusieurs chanteurs lead. Un peu comme chez les Beatles, oui.
    Et Terry Kath à la guitare.

    Ce garçon* dépasse les limites de l’extraordinaire. Il maîtrise les rythmiques funky, les power chords quand il le faut, pulvérise ses soli, il est en feu. Même quand il en fait presque trop, sa puissance créatrice assomme l’auditeur et les préjugés. Un génie, oui. De plus, il chante. Merveilleusement bien, un croisement entre Muddy Waters et le Joe Cocker ’69.

    C’est un peu long ?

    Le premier succès de Chicago Transit Authority est une reprise du Spencer Davis Group, ‘I’m a Man’, tout y est, fantastique. Avec, oui, un solo de batterie inégalable, tout le monde y participe avec divers instruments rythmiques. Wow.

    *Terry Kath a perdu une partie de roulette russe. Ça donne une idée de sa personnalité hors-normes. Après son décès, les Chicago ont continué, personne ne leur en veut.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !