Essentielles rééditions récentes (vol. 3)

Vous lisez 121 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #114889
      Matthieu
      Participant

      Vol. 3 de ce passionnant sujet !

      En ce moment, je suis sur ça :

      Mon image

      Harmony In My Head – UK Power Pop & New Wave 1977-81

      On y retrouve des chouchous (comme les Buzzcocks, les Barracudas), des connus (Costello, Bram Tchaikovsky dont on a déjà parlé ici) ou des moins connus (Squire, The Trend …)

      Ça démarre très fort !

    • #114890
      Matthieu
      Participant

      Avec une petite touche humoristique en 4ème de couv’ du livret !

      Mon image

    • #114894
      4JB
      Participant

      Aaah, la fraîcheur électrisante de la grande vague Power Pop.
      …………….

      Ces deux disque de The Beat (vite rebaptisé Paul Collins’ Beat pour éviter la confusion d’un autre The Beat apparu simultanément) ont été parfaitement réédités par Culture Factory en 2012, vinyl replicas, super son :

      Caniculairement recommandés.

    • #114898
      Matthieu
      Participant

      Plus récemment (2013), il y a aussi l’album ‘Full Fathom Five’ du groupe Shake Some Action! (avec un nom pareil, tu ne peux pas te tromper!).

      Les mecs n’inventent rien mais c’est bien efficace !

      https://shakesomeaction.bandcamp.com/album/full-fathom-five

      « a potent set of ‘60s-inspired power pop with jangly Rickenbacker guitar, rich harmonies and bright melodic hooks. » – KEXP 90.3 FM Seattle

      Tous les mots magiques y sont : ’60s, pop, guitar, harmonies, melodic !

    • #114899
      Matthieu
      Participant

      Caniculairement recommandés.

      Même si le temps se rafraichit (un peu) sur Lille, c’est noté, merci bien !

    • #114905
      Matthieu
      Participant

      Ce coffret, datant de 2008, est réédité aujourd’hui :

      Mon image
      Mon image

      Tracklist complète :
      http://www.superdeluxeedition.com/news/motown-the-complete-no-1s-11cd/

      Tubes en cascade !

    • #114906
      Matthieu
      Participant
    • #114984

      McGear prend son temps pour arriver chez moi!

    • #114987
      4JB
      Participant

      En attendant, on peut taper dans le vrai truc grâce aux invincibles Japonais :

      Ho, nul besoin de rappeler les faits, ressortir le dossier. Le son est incroyable, les USA d’avant, oui. C’était mieux ?
      Mieux que quoi, au juste ?
      Réédition 2017, paper sleeve.

    • #115002

      La chanson qui donne son titre à l’album est un classique ou mérite de l’être, en effet.
      Le reste aussi?

    • #115008
      4JB
      Participant

      La chanson qui donne son titre à l’album est un classique ou mérite de l’être, en effet.
      Le reste aussi?

      Non.
      ’96 Tears’ est un increvable, une vignette primordiale. Les autres chansons n’ont pas ‘ce truc’ qui défie le temps. Toutefois, c’est énervé, terriblement vivant. Excitant.

    • #115076
      4JB
      Participant

      Bon, 9 discs de Caravan d’un coup, c’est un peu excessif pour qui ne connaît presque rien du groupe. Dit de ‘l’école de Canterbury’, à savoir une espèce de prog raffiné sans fastes ni tendance à la pompe.
      Tout n’est pas renversant dans la période -la plus riche, la plus belle- Decca/Deram ici rassemblée.
      Un extrait facile pour donner une idée :

    • #115080

      Une musique bien agréable. Plutôt que de me ruer sur le coffret, je vais voir ce qu’il y a à la médiathèque près de chez moi.

    • #115113
      4JB
      Participant

      Le premier Chicago, encore nommé Chicago Transit Autority, bénéficie d’un nouveau mix pour célébrer son 50e anniversaire. Publication le 30 août.

    • #115116
      4JB
      Participant

      A propos de Chicago, il y a souvent malentendu.
      Pourquoi ?
      A cause d’une chanson, d’un hit. C’est usuel, les chansons sont l’astre central de la galaxie pop. Là, en l’occurrence, il s’agit de ‘If You Leave Me Now’, 1976. Une ballade ultrarsucrée, au moins autant que ‘My Love’ des Wings.
      A la suite de ce tube tous-terrains, le groupe va se perdre, sa prime identité engloutie.
      Back in 1969.
      Chicago Transit Authority (libellé initial de l’orchestre), orienté politiquement à gauche, propose une formule rock/r’n’b novatrice. Une efficace section de cuivres n’est pas ajoutée, elle fait partie intégrante du groupe. La rythmique est en béton armé, et il y a plusieurs chanteurs lead. Un peu comme chez les Beatles, oui.
      Et Terry Kath à la guitare.

      Ce garçon* dépasse les limites de l’extraordinaire. Il maîtrise les rythmiques funky, les power chords quand il le faut, pulvérise ses soli, il est en feu. Même quand il en fait presque trop, sa puissance créatrice assomme l’auditeur et les préjugés. Un génie, oui. De plus, il chante. Merveilleusement bien, un croisement entre Muddy Waters et le Joe Cocker ’69.

      C’est un peu long ?

      Le premier succès de Chicago Transit Authority est une reprise du Spencer Davis Group, ‘I’m a Man’, tout y est, fantastique. Avec, oui, un solo de batterie inégalable, tout le monde y participe avec divers instruments rythmiques. Wow.

      *Terry Kath a perdu une partie de roulette russe. Ça donne une idée de sa personnalité hors-normes. Après son décès, les Chicago ont continué, personne ne leur en veut.

    • #115120
      4JB
      Participant

      Voilà à quoi ressemble le coffret de James Taylor à paraître ce vendredi :

    • #115134
      Matthieu
      Participant

      De James Taylor, je ne connais que l’album ‘Sweet Baby James’, que je trouve joli, mais sans plus.

      Le reste vaut-il le coup ?

    • #115135
      4JB
      Participant

      De James Taylor, je ne connais que l’album ‘Sweet Baby James’, que je trouve joli, mais sans plus.

      Le reste vaut-il le coup ?

      NON.

      Par contre, de ravissantes pièces sont déposées ici et là, mandater un centre de tri si manque de temps.

    • #115144

      De ce que je connais, je dirais que la qualité est plutôt constante chez JT.

    • #115168
      4JB
      Participant

      De ce que je connais, je dirais que la qualité est plutôt constante chez JT.

      Bien bien. Sauf que Matthieu n’est pas ‘entré’ dans ‘Sweet Baby James’, qu’il estime joli, sans plus. Sur cette base, ce serait surprenant qu’il accroche aux autres discs du coffret. Remarque que je n’ai jamais entendu ‘In the Pocket’, il est peut-être épatant.
      (à suivre)

    • #115169

      De ce que je connais, je dirais que la qualité est plutôt constante chez JT.

      Bien bien. Sauf que Matthieu n’est pas ‘entré’ dans ‘Sweet Baby James’, qu’il estime joli, sans plus. Sur cette base, ce serait surprenant qu’il accroche aux autres discs du coffret. Remarque que je n’ai jamais entendu ‘In the Pocket’, il est peut-être épatant.
      (à suivre)

      Ah oui, certes…
      Le coffret est en train de voguer (voler, rouler?) vers moi, j’en parlerai dès que possible.

    • #115177
      4JB
      Participant

      Le McAddict ne manquera pas de relever que Sir Paul apparaît dans les chœurs de deux chansons, in ‘Walking Man’ (1974), présent dans la box du jour :

    • #115194

      Avec Linda, si ma mémoire est bonne.

    • #115381
      4JB
      Participant

      Ecouté le six-pack James Taylor. Rien à signaler, le remastering est très discret, comparé les 3 premiers discs aux versions (CD) précédentes, les différences ne sautent pas à l’oreille. Dans un sens, ce n’est pas plus mal, un gonflage artificiel des basses ou un semblant de brillance obtenu en relevant les extrêmes aigus (par exemple) n’aurait pas forcément été adapté aux beaux disques du garçon.

      Parmi les invités de luxe, outre Macca, on remarque Carly Simon (son épouse jusqu’en 1983), Crosby & Nash qui font sensation, Joni Mitchell, Carole King, Garfunkel, Stevie Wonder, Jerry Garcia ou le merveilleux Lowell George.

    • #115385
      Matthieu
      Participant

      L’album ‘Arthur (or the Decline and Fall of the British Empire)’ de nos chers Kinks va avoir droit au même traitement costaud que son prédécesseur l’année dernière (‘Village Green’) :

      Mon image

      Contenu détaillé ici. Prévu pour le 25 Octobre.

      Il est bien possible que des rééditions plus économiques/compactes voient le jour aussi.

      Comme pour ‘Village Green’, la réédition Sanctuary, d’il y a quelques années, me suffit amplement.

    • #115386

      Avec Linda, si ma mémoire est bonne.

      Elle est bonne!

    • #115387

      Ecouté le six-pack James Taylor. Rien à signaler, le remastering est très discret, comparé les 3 premiers discs aux versions (CD) précédentes, les différences ne sautent pas à l’oreille. Dans un sens, ce n’est pas plus mal, un gonflage artificiel des basses ou un semblant de brillance obtenu en relevant les extrêmes aigus (par exemple) n’aurait pas forcément été adapté aux beaux disques du garçon.

      Parmi les invités de luxe, outre Macca, on remarque Carly Simon (son épouse jusqu’en 1983), Crosby & Nash qui font sensation, Joni Mitchell, Carole King, Garfunkel, Stevie Wonder, Jerry Garcia ou le merveilleux Lowell George.

      Il me reste les deux derniers à écouter. Oui, l’amélioration du son sauvegarde -ouf!- la délicatesse de la musique de James Taylor. Outre des guitares au poil et souvent très cool, la présence de percussions ou parfois d’instruments bizarres apportent un peu de tonic en restant soft. Il y a beaucoup d’invités dans les choeurs mais ceux-ci restent généralement très, très discrets.

    • #115388

      Pour les Kinks, j’ai le coffret avec les pochettes internationales. Un des premiers du genre, pas parfait mais ça me suffit pour le moment.

    • #115390
      4JB
      Participant

      L’album ‘Arthur (or the Decline and Fall of the British Empire)’ de nos chers Kinks va avoir droit au même traitement costaud que son prédécesseur l’année dernière (‘Village Green’

      C’est évidemment une grande nouvelle pour les amateurs/trices de ‘Arthur’. Deux chansons défient toute comparaison, Victoria et Shangri-La. A (éventuellement) préférer en mono, c’est là qu’elles se déploient.
      Sinon ?
      Les Kinks taperont fort avec ‘Lola’ peu après. un vrai hit, costaud, personnel et unique. Et il y aura le LP ‘Muswell Hillbillies’, tout bien.
      Toutefois, même si ‘Arthur’ jouit d’une belle réputation, les Kinks sont trop souvent brouillons , approximatifs, Les guitares ne sont guère convaincantes, certaines chansons frisent, de trop près, la caricature.
      Bref, dès ‘Arthur’, le groupe de Ray et Dave Davies n’est plus celui des scones, du thé partagé entre deux pints of bitter.

    • #115396
      Matthieu
      Participant

      Pour les Kinks, j’ai le coffret avec les pochettes internationales. Un des premiers du genre, pas parfait mais ça me suffit pour le moment.

      Je connais ce coffret. Oui, de fait, tu as l’essentiel et c’est déjà très bien !

      Les Kinks taperont fort avec ‘Lola’ peu après. un vrai hit, costaud, personnel et unique. Et il y aura le LP ‘Muswell Hillbillies’, tout bien.
      Toutefois, même si ‘Arthur’ jouit d’une belle réputation, les Kinks sont trop souvent brouillons , approximatifs, Les guitares ne sont guère convaincantes, certaines chansons frisent, de trop près, la caricature.

      Yes, j’adore le LP ‘Muswell Hillbillies’, assez costaud, homogène dans la qualité.

      Finalement, quel était le problème des Kinks ? Je sais bien qu’ils sont très connus, et que les talents de Ray et Dave n’étaient pas à prouver à une certaine époque, mais ils ne se sont jamais hissés au plus haut niveau.

      Leur bannissement (trop long) aux USA ? Manque d’un vrai producteur ?

    • #115397
      Matthieu
      Participant

      Pour les Kinks, j’ai le coffret avec les pochettes internationales. Un des premiers du genre, pas parfait mais ça me suffit pour le moment.

      Ah mais du coup, il te manque ‘Muswell Hillbillies’, leur dernier indispensable !

    • #115401

      Pour les Kinks, j’ai le coffret avec les pochettes internationales. Un des premiers du genre, pas parfait mais ça me suffit pour le moment.

      Ah mais du coup, il te manque ‘Muswell Hillbillies’, leur dernier indispensable !

      Ah oui, tiens!
      Ce forum me ruinera!

    • #115414
      4JB
      Participant

      Pour les Kinks, j’ai le coffret avec les pochettes internationales. Un des premiers du genre, pas parfait mais ça me suffit pour le moment.

      Ah mais du coup, il te manque ‘Muswell Hillbillies’, leur dernier indispensable !

      Ah oui, tiens!
      Ce forum me ruinera!

      Après ‘Muswell Hillbillies’, passé les pénibles concept albums d’avant 1977, il y a un truc que les rédacteurs d’Uncut ont résumé pile poil : « Certains disques définissent leur époque, d’autres sont définis PAR LEUR époque ».
      Un gimmick simple, n’est-ce pas ?
      Voyez Paul le Mc, il a défini la sentence avec ‘Mull of Kintyre’, porteur, nullement accroché aux tendances du moment. Bon, hélas, ce monstre tube n’a pas survécu dans la mémoire collective des habitants de la terre.
      Pour le moment.
      Il suffirait d’une nouvelle étincelle (un film, une pub, une reprise par Sheeran, etc.) pour que le monde libre succombe.
      Hum.
      ‘Mull of Kintyre’ n’a pas, réellement, défini son époque. Mais a touché, en plein cœur, un peu tout le monde : mélodie en or massif, cornemuses sorties du brouillard, une originalité forte en étendard, signe de créativité.

    • #115419
      Matthieu
      Participant

      Mon image

      Mon image

      Tout juste reçu !

      Hâte de le découvrir, même si j’en connais déjà une petite partie !

    • #115425
      4JB
      Participant

      Jamais entendu ce coffret de 2008.
      En effet, pas mal de plages bien connues, des artistes donnés pour culte (Fleur de Lys, Honeybus, The End, Orange Bicycle, ce genre. D’autres plus obscurs et quelques superstars (les Kinks, Small Faces, Bolan…).
      Tentant.

    • #115426
      Matthieu
      Participant

      Oui, il y a quelques titres qu’on retrouve souvent sur les compilations consacrées à la pop/psych-pop UK des sixties.

      Un titre comme ‘My Friend jack’ de The Smoke, hyper bien senti, on le retrouve juste tout le temps (même si pas toujours dans la même version) :

      Ou encore ce ‘It’ des Excelsior Spring :

    • #115432
      4JB
      Participant

      ‘My Friend Jack’ est un classique.
      Curieusement, personne (hormis toi et moi et qui d’autre ?) n’y fait jamais allusion.
      Dommage.

    • #115444
      Matthieu
      Participant

      Sur le CD1 du coffret ‘Real Life…’, au rayon découvertes, suis assez emballé par ceci (très Who-esque):

      Et cela :

    • #115472
      Matthieu
      Participant

      Pas (encore) d’édition physique malheureusement, mais 2 albums d’Elliott Smith viennent de bénéficier d’un traitement deluxe : ‘XO’ et ‘Figure 8’.

      https://consequenceofsound.net/2019/08/elliott-smiths-xo-figure-8-deluxe-editions-stream/?fbclid=IwAR1NkcHUvne0QwJ_S-2cbrj0wkao4bw0GHwwucC4Anlsqj0qhZO2DTnoXWg

      N’ayant pas d’abonnement streaming, je ne peux pas en profiter. J’espère que cela sortira en format physique !

    • #115477
      Matthieu
      Participant

      Sur le CD1 du coffret ‘Real Life…’, au rayon découvertes, suis assez emballé par ceci

      Idem sur le CD2:
      Titre ‘London Social Degree’ (acronyme)

      Je m’étais déjà dit qu’il fallait que je me penche sur cet album ‘Would You Believe’ de Billy Nicholls. Cela se confirme.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par Matthieu.
    • #115487
      Matthieu
      Participant

      Idem sur le CD 3 : Tony Hazzard – ‘Fade Away Maureen’

      The Turnstyle – ‘Riding A Wave’

    • #115514
      4JB
      Participant

      Si tu n’as rien des Byrds, voici ton affaire :

      Les singles, presque tous en en original mono, remastérisés à la perfection par les Japonais (2012). Sublime aux 4/5, seules les dernières plages retombent un peu, elles annoncent le peu glorieux country-rock-pop des ’70s. Un autre monde.

    • #115541
      Matthieu
      Participant

      Les singles, presque tous en en original mono

      Presque de l’ordre du vital, pour situer.

      Je termine mon exploration du coffret ‘Real Life Permanent Dream’. Le CD4 est consacré à la psychedelia qui se mue lentement en rock progressif. Moins mon truc, a priori.

      Mais ce ‘All In Your Mind’ de Stray envoie méchamment le bois. Pas une découverte (voir le petit coffret « I’m A Freak Baby… »), mais toujours super de l’entendre.

      https://www.youtube.com/watch?v=AVytzYONBic

    • #115558
      4JB
      Participant

      ]

      Je termine mon exploration du coffret ‘Real Life Permanent Dream’. Le CD4 est consacré à la psychedelia qui se mue lentement en rock progressif. Moins mon truc, a priori.

      Ai reçu le coffret ce matin. C’est un caprice, la plupart de ces luminosités ont déjà été rééditées. Mais pas toutes. Ou via quelques collections ’60s, pour la plupart rayées des catalogues le 19 août 2019.
      Donc, du monstre connu aux 3/4, mais du bon.
      Ce sont les 25% restants qui comptent.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par 4JB.
    • #115560
      4JB
      Participant

      Ai reçu le coffret ‘Real Life…’ ce matin. C’est un caprice, la plupart de ces luminosités ont déjà été rééditées. Mais pas toutes. Ou via quelques collections ’60s, pour la plupart rayées des catalogues le 19 août 2019.
      Donc, du monstre connu aux 3/4, mais du bon.
      Ce sont les 25% restants qui comptent.

    • #115564
      Matthieu
      Participant

      Donc, du monstre connu aux 3/4, mais du bon.
      Ce sont les 25% restants qui comptent.

      L’inverse pour moi, je ne connaissais que 25% des chansons environ ! 75% de découvertes !

      C’est un caprice

      Je dis toujours : « on n’a que le bon temps qu’on se donne ! »

    • #115568
      4JB
      Participant

      Non, ce n’est pas une compilation punk rock.
      Etrange visuel pour ce coffret triple, spécialité de la maison Grapefuit/Cherry Red, Matthieu peut témoigner de l’excellence généralement observée.
      Quoi alors ?
      Il s’agit d’Avant-Pop et d’Art-Rock, soit les travaux mis en œuvre entre 1967 et 1974 par nombre de visionnaires. En gros, ça navique entre psyché, prog et insolite.

      Détails là :
      https://www.cherryred.co.uk/product/lullabies-for-catatonics-a-journey-through-the-british-avant-pop-art-rock-scene-1967-74-various-artists-3cd-clamshell-boxset/

      Si tout le monde a entendu parler de Yes, Soft Machine ou Procol Harum, qu’en est-il de Fuchsia, de Samurai ?

    • #115571
      Matthieu
      Participant

      Yes, j’avais vu aussi cette sortie, mais j’hésite vraiment à me le procurer, un peu peur que ce soit too much pour moi.
      Too much au sens trop bizarre, pas assez direct. Pas tellement amateur de prog à la base non plus, donc je passerai peut-être mon tour.

      Autre coffret de même type qui vaut le coup également :

      Mon image
      Mon image

      Des couleurs, des couleurs, des couleurs !!!

    • #115575
      4JB
      Participant

      Tiens, pour piquer un titre extrait du fabuleux coffret mis en lumière par Matthieu :

      Nous y entendons la manière psychédélique anglaise (Harmony Grass est un groupe britannique) mélangée avec les sortilèges vocaux des Four Freshmen (lesquels influenceront à mort Brian Wilson et les Beach Boys), ça a été publié en 1969 mais enregistré un peu avant.

      Evidemment, c’est moins populaire que, Beatles en tête, les gros vendeurs. Mais Dieu que c’est réussi, une ode ouateuse à l’onirisme.

      « You may say that I’m a dreamer. »

      Oh que oui.
      But I’m not the only one.

    • #115608
      4JB
      Participant

      Non, ce n’est pas une compilation punk rock.
      Etrange visuel pour ce coffret triple, spécialité de la maison Grapefuit/Cherry Red, Matthieu peut témoigner de l’excellence généralement observée.
      Quoi alors ?
      Il s’agit d’Avant-Pop et d’Art-Rock, soit les travaux mis en œuvre entre 1967 et 1974 par nombre de visionnaires. En gros, ça navique entre psyché, prog et insolite.

      Détails là :
      https://www.cherryred.co.uk/product/lullabies-for-catatonics-a-journey-through-the-british-avant-pop-art-rock-scene-1967-74-various-artists-3cd-clamshell-boxset/

      Si tout le monde a entendu parler de Yes, Soft Machine ou Procol Harum, qu’en est-il de Fuchsia, de Samurai ?

      Bon, tout écouté.
      Dans l’ensemble, c’est –pour le moins– daté. Subsiste un aspect réjouissant : les gars se lâchent. Sévère. Vous savez, l’avant-garde, oser…
      Très différent du, hum, ‘classic rock’
      Ouf.
      L’un des titres les plus insignifiants est celui de Genesis, le plus hilarant est signé Comus, ‘The Prisoner’.
      Mérite une écoute, juste pour se faire une idée.

    • #115609
      Matthieu
      Participant

      C’est un peu ce que je craignais…
      Je tenterai une écoute à l’occasion, mais je ne me jetterai pas dessus.

    • #115611
      4JB
      Participant

      C’est un peu ce que je craignais…
      Je tenterai une écoute à l’occasion, mais je ne me jetterai pas dessus.

      A noter que ce ‘Lullabies…’ reçoit des chroniques postives dans les derniers Rock&Folk et JukeBox. Même si plus proche du document historique que du summer fun. Bon, les mordus d’Avant-Garde sont rarement de joyeux drilles.

    • #115694
      4JB
      Participant

      Les Dukes of Stratosphear remixés par Steven Wilon :

      CD+Blu-ray, 19 chansons sur le CD, soit l’intégrale du mini-album ’25 O’Clock’ (1985) et de ‘Psonic Psunspot’ (1987) et quelques extras.
      Il s’agit en fait des XTC rendant un fantastique hommage à la musique des mid ’60s. Publication le 11 octobre.

    • #115696
      Matthieu
      Participant

      J’ai cette édition de ’87, avec seulement 16 titres : The Dukes Of Stratosphear ‎– Chips From The Chocolate Fireball (An Anthology)

      Une petite mise à neuf, avec 3 titres en plus ne peut pas faire de mal !

    • #115700
      4JB
      Participant

      J’ai cette édition de ’87, avec seulement 16 titres : The Dukes Of Stratosphear ‎– Chips From The Chocolate Fireball (An Anthology)

      Une petite mise à neuf, avec 3 titres en plus ne peut pas faire de mal !

      S. Wilson est fortiche en remixes. Outre qulques géants prog, King Crimson en tête, il s’était attaqué récemment à l’éblouissant ‘Skylarking’ de XTC, résultat digne d’éloges.

    • #115703
      4JB
      Participant

      Une intégrale des Nazz (le premier groupe de Todd Rundgren) en 3 CDs est publiée par Purple Pyramid/Cleopatra. Assez onéreuse…

      Pochettes vinyl replicas, livret, inédits et quelques mixes mono spécifiques.

    • #115707
      Matthieu
      Participant

      Ouais, pas donné !
      Cela dépend de la qualité des outtakes/démos, car toutes les chansons des albums se trouvent déjà sur mon Anthology 2CD (ici).
      Bon, cette nouvelle édition aurait aussi le mérite de remettre les chansons dans l’ordre, pour peu que cela ait une importance.

      Je me note ça tout de même.

    • #115708
      Matthieu
      Participant

      Bon, cette nouvelle édition aurait aussi le mérite de remettre les chansons dans l’ordre, pour peu que cela ait une importance.

      + les pochettes au format replica. Pas négligeable.

    • #115723
      4JB
      Participant

      Le premier Chicago, encore nommé Chicago Transit Autority, bénéficie d’un nouveau mix pour célébrer son 50e anniversaire. Publication le 30 août.

      Assez déçu pour ce mix flambant neuf : le plus souvent,, ça ne sonne pas naturel du tout, à une(deux exceptions près (‘South California Purples’…). Le remaster de 2002 est loin devant question éclat, netteté et puissance de feu.

    • #115738
      4JB
      Participant

      Pas grand monde pour évoquer ce coffret des Nazz :

      Todd Rundgren a pas mal de connections type Beatles :

      a) On le voit sur la photo (illustrant aussi leur premier LP) ci-dessus.
      b) Todd est fasciné par la richesse et l’inventivité des 4 en studio.
      c) En 1973, il entame une petite guéguerre médiatisée (presse musicale anglaise) avec Lennon, qui se pique au jeu.
      d) Il reprend du Beatles en 1976 (Faithfull).
      e) Avec son groupe Utopia, publie un hommage aux fabs en 1980, entre hommage(s) et parodie(s) :

      https://nsa40.casimages.com/img/2019/09/08/190908011953544182.jpg

      f) Fait partie du All Starr Band de Richard Starkey
      g) En 2003, renversante version de ‘While My Guitar Gently Weeps’ in ‘Songs from the Material World’, un tribute à George Harrison.

      Les Nazz, comme pas mal de groupes américains d’alors, sont anglophiles. Leurs créations ne sont pas toutes mémorables, elles ont toutefois un allant, de la volonté et, sous-jacent, une soif d’aventures musicales.

      De l’ouverture.

      Un de leurs meilleurs singles est nommé ‘Open My Eyes’, tout un programme.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par 4JB.
    • #115747
      Matthieu
      Participant

      Un de leurs meilleurs singles est nommé ‘Open My Eyes’, tout un programme.

      Figure, entre autres, sur le 1er CD de la méga-géniallissime compil’ Nuggets (première du nom). Tout un programme, bis.
      Chanson explosive.

      Mon disquaire m’a dit que le coffret Nazz sortait le 27 septembre, soit le même jour que la réédition d’Abbey Road. Un peu dommage pour eux.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par Matthieu.
      • #115755
        4JB
        Participant

        Un de leurs meilleurs singles est nommé ‘Open My Eyes’, tout un programme.

        Figure, entre autres, sur le 1er CD de la méga-géniallissime compil’ Nuggets (première du nom). Tout un programme, bis.
        Chanson explosive.

        Il va sans dire que si tel tour de force eut été le fait des Beatles, on imagine un N°1 direct : intro en deux temps, mélodie simple/forte, chœurs efficaces, encore une imparable nouveauté. Est-ce que c’est si difficile à percevoir ?

    • #115767
      4JB
      Participant

      Reçu le coffret Nazz. Présentation comme ceux du label Grapefruit, sauf que les deux « livrets » sont des grand formats pliés, et non des fascicules brochés. Question son, c’est idem que l’Anthology Sanctuary/Castle, mais avec un joyeux pack de bonus en plus.

    • #115768
      4JB
      Participant

      A propos du premier LP des Nazz, voici (extraits) ce qu’en disent les rédacteurs du fameux allMusic :

      « L’album éponyme de Nazz demeure d’une écoute fascinante, un modèle pour les groupes power pop qui ont suivi dans les années 70. Les membres du groupe aiment se frotter à toutes sortes de styles différent. Les résultats de cette approche sont parfois époustouflants, comme dans « Open My Eyes » qui mélange un riff à la Who à la créativité des Move de Roy Wood. Même s’il s’agit peut-être du seul classique de l’album, presque tout le reste intéressera les amateurs de brit-rock ’60s’ « 

      Intégralité -en anglais ici- :

      https://www.allmusic.com/album/nazz-mw0000653248

      Sinon, on peut regretter que les chansons n’aient pas été, pour le coffret, remasterisées, voire remixées. Les chansons, souvent inventives, auraient mérité une remise en forme sonique. Tonique.

    • #115769
      4JB
      Participant

      Histoire de boucler (provisoirement ?) le dossier Nazz, on note que la version initiale de ‘Hello It’s Me’ figure sur le premier album. Plus tard, en 1972, Todd la réengistrera, elle figure sur le superbe ‘Something/Anything?’.

      Ce sera l’un de ses titres-phare, dans la noble lignée des prouesses d’un Burt Bacharach.

    • #115792
      Matthieu
      Participant

      Même idée ?

      Mon image

      Mon image

    • #115799

      Saluons au passage un génie de la photographie française exposé en ce moment au château d’Hardelot, Pas de Calais !

      http://www.chateau-hardelot.fr/

    • #115806
      Matthieu
      Participant

      Ce coffret 3CD (Grapefruit) est en fait la suite des 3 coffrets précédemment parus :
      – The British Psychedelic Sounds Of 1967 – Let’s Go Down And Blow Our Minds
      – The British Psychedelic Sounds Of 1968 – Looking At The Pictures In The Sky
      – The British Psychedelic Sounds Of 1969 – Try A Little Sunshine

      Sauf qu’en 1970, on ne peut vraiment plus parler de psychedelia. D’où le terme de « Progressive Pop ».
      – The British Progressive Pop Sounds of 1970 – New Moon’s In The Sky

      Mon image

      Détails : https://www.cherryred.co.uk/product/new-moons-in-the-sky-the-british-progressive-pop-sounds-of-1970-various-artists-3cd-boxset/

      Tentant.

    • #115807
      4JB
      Participant

      en 1970, on ne peut vraiment plus parler de psychedelia. D’où le terme de « Progressive Pop ».
      – The British Progressive Pop Sounds of 1970 – New Moon’s In The Sky

      Le visuel n’est guère engageant, et puis, ouille encore Barclay James Harvest, voire, aïe, Magna Carta. Nous entrons de plain pied au purgatoire.
      Mais Octopus, Love Sculpture, l’oreille se redresse.
      Allez.
      Commandé.

    • #115833
      Matthieu
      Participant

      Des fois, j’ai l’impression que c’est la power-pop que je préfère plus que tout …

      Mon image

      Tracklist !

      Du plutôt connu (coffret ‘Children of Nuggets’ notamment), mais quelques bonnes découvertes aussi !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par Matthieu.
    • #115850
      4JB
      Participant

      A paraître ce vendredi :

      De fort jolies pièces dans la prime carrière de Rafferty, entre folk, Macca et pop délicate.
      Pas de fâcheuses tendances ‘FM’ à ce moment-là.
      Double CD, 42 titres.

    • #115851

      De lui, je ne connais que Baker Street qui passait souvent sur Europe 2. Un morceau FM, celui-là? Je ne sais pas, assez atypique je dirais. Original, quoi.

    • #115855
      Matthieu
      Participant

      On ne vantera jamais assez la qualité des petits coffrets RPM. Celui consacré aux Artwoods :

      Mon image
      Mon image

      Entrée, plat, dessert. Copieux livret.

      Membres :
      – Art(hur) Wood -frère de Ronnie Wood (Stones & Faces)- jouera aussi avec les Downliners Sect
      – Keef Hartley rejoindra les John Mayall’s Bluesbreakers
      – Jon Lord, qui fondera Deep Purple.

    • #115873
      4JB
      Participant

      en 1970, on ne peut vraiment plus parler de psychedelia. D’où le terme de « Progressive Pop ».
      – The British Progressive Pop Sounds of 1970 – New Moon’s In The Sky

      Le premier disc est vraiment bon. Passé les noms hyperconnus (Procol Harum, Sweet…), pas mal de découvertes, on entend souvent l’empreinte Beatles ’69 : une volonté de développement, des harmonies novatrices, et, comme radoté 10’000 fois, l’ouverture. Elargir les horizons, accélérer le présent.
      Bonheur : il reste encore une quarantaine de chansons à distiller au fil des heures.
      C’est qui Savwinkle & Turnerhopper ? Délicieux mystère.

    • #115874
      4JB
      Participant

      De lui, je ne connais que Baker Street qui passait souvent sur Europe 2. Un morceau FM, celui-là? Je ne sais pas, assez atypique je dirais. Original, quoi.

      Hum hum.
      Le genre FM est ce qu’il est, un repère. Si ‘Baker Street’ était souvent programmé par plein de stations, dont Europe 2, c’est qu’il avait les qualités dites ‘radio friendly’ d’alors, comme les Eagles, Fleetwood Mac et les autres.

      Les chansons d’avant sont plus intimistes, moins calibrées.
      A part ça, tu connais forcément Gerry via ce hit avec Stealers Wheel. Comme tout le monde :

    • #115875
      4JB
      Participant

      en 1970, on ne peut vraiment plus parler de psychedelia. D’où le terme de « Progressive Pop ».
      – The British Progressive Pop Sounds of 1970 – New Moon’s In The Sky

      Le premier disc est vraiment bon. Passé les noms hyperconnus (Procol Harum, Sweet…), pas mal de découvertes, on entend souvent l’empreinte Beatles ’69 : une volonté de développement, des harmonies novatrices, et, comme radoté 10’000 fois, l’ouverture. Elargir les horizons, accélérer le présent.
      Bonheur : il reste encore une quarantaine de chansons à distiller au fil des heures.
      C’est qui Savwinkle & Turnerhopper ? Délicieux mystère.

      -SUITE-

      Tout à la fin du disc2 qui démarre fort*, ceci :

      https://nsa40.casimages.com/img/2019/09/20/190920042901532329.jpg

      Version intégrale, son incroyable.

      ………..

      *les Marmalade ont été ringardisés à cause de leur reprise d’Ob-La-Di…, encore plus munichoise que l’originale. Ach. Un hit impardonnable. Pourtant, ils valaient bien mieux que cette horreur, oh oui. Oh Yeah.

    • #115876
      Matthieu
      Participant

      Bon, ça s’annonce plutôt bien, ce coffret Progressive Pop 1970. Bonne nouvelle, faut que je me le chope dès que possible !

    • #115879

      A part ça, tu connais forcément Gerry via ce hit avec Stealers Wheel. Comme tout le monde

      Oui! Je revenais justement ici pour le dire!
      Superbe guitare, super tout!

    • #115881

      Je ne comprends pas pourquoi mon texte se mélange à la citation sur l’écran alors que ce n’est pas le cas quand je le tape.
      Grrrr!

    • #115884
      4JB
      Participant

      Sinon, des Artwoods (voir plus haut), on pourrait recommander l’éblouissante anthologie des singles, une publication digipack de Repertoire (2000) qui sonne du feu de Dieu :

    • #115899
      Matthieu
      Participant

      Oui, c’est ce que j’avais jusqu’ici, très fort en effet !

    • #115905
      4JB
      Participant

      Des fois, j’ai l’impression que c’est la power-pop que je préfère plus que tout …

      Rayon Power Pop, un de mes albums favoris est celui-ci (1979) :

      Pochette absurde, Devil merci, la réédition (enrichie) de 2002 est plus proche de l’esprit :

      Toutes les chansons -sauf une, comme toujours- tiennent la route, la tracent, rien à jeter. ‘Teenarama’ aurait du être un mégahit intercontinental, trop bon.
      Tiens, pour se faire une idée, une autre perle :

    • #115913
      Matthieu
      Participant

      C’est effectivement miamesque ! Merci pour la découverte !

    • #115914
      Matthieu
      Participant

      Rien à voir, mais je suis sur ça en ce moment :
      Mon image
      Gathered From Coincidence: The British Folk-Pop Sound Of 1965-66
      https://www.discogs.com/Various-Gathered-From-Coincidence-The-British-Folk-Pop-Sound-Of-1965-66-/release/12244164
      Comme tous les coffrets Grapefruit, les plus grands noms (Hollies, Zombies, Donovan …) côtoient le plus confidentiel.

      L’influence de Dylan, en direct, sur ses contemporains, est assez folle je trouve.

      Chanson du jour : The Epics – There’s Just No Pleasing You (CD1, Track 23)

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Matthieu.
    • #115944
      Matthieu
      Participant

      Mon image

      Acheter ce CD est la meilleure idée que j’ai eue depuis longtemps. Un tel enchainement de chansons, c’est assez incroyable.
      J’en connaissais la plupart, oui, mais toutes au même endroit, pfiou !

      Réédition 2019, pochette cartonnée dans laquelle sont insérés un épais livret et le CD avec sous-pochette intérieure.

      On y retrouve, par exemple, la chanson ‘Harmony In My Head’, qui donne son nom au coffret présenté en 1er post de ce sujet.

      Conseillé !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Matthieu.
    • #115947
      4JB
      Participant

      Réédition 2019, pochette cartonnée dans laquelle sont insérés un épais livret et le CD avec sous-pochette intérieure.
      Conseillé !

      Top mignon ! Je me l’offre.

    • #115998
      4JB
      Participant

      Chica

      Le premier Chicago, encore nommé Chicago Transit Autority, bénéficie d’un nouveau mix pour célébrer son 50e anniversaire. Publication le 30 août.

      Assez déçu pour ce mix flambant neuf : le plus souvent,, ça ne sonne pas naturel du tout, à une(deux exceptions près (‘South California Purples’…). Le remaster de 2002 est loin devant question éclat, netteté et puissance de feu.

      Ce remix consternant a fait des vagues. Aux dernières nouvelles -une rumeur- il y aurait eu un défaut.
      Hum.
      A t-on pris un (re)mix en travail au lieu du définitif ?
      Il semblerait que Rhino devait corriger le tir, remettre en circulation une nouvelle édition.
      C’est très bizarre.

    • #116010

      Un coup d’Al Capone?

    • #116026
      4JB
      Participant

      Un coup d’Al Capone?

      Pang! Pang!
      Non mais c’est spécial. En 2019.
      Les jeune têtes blondes sont généralement bernées pas des rééditions vinyle qui, terriblement souvent, sont usinées sur la base de masters numériques !!!
      Oui, 3 points d’exclamation.
      C’est de la moquerie, ou, plus cool, du commerce ordinaire. Il y a un marché, on y va, c’est roublard. Trafic normal. Les pigeons roucoulent d’aise, rroooo, un vinyle de Deep Purple pour 11€, forrrrmidable.
      Al Capone ne serait pas tombé dans si vile entreprise, c’est du gagne-petit, de l’arnaque de garçons-coiffeurs.
      Marché de niche, clame le bobo instruit, oui, cloisonné dans une sphère sans issues. Même de secours. Ayons une pensée émue pour le pigeon.

      (à suivre)

    • #116066
      4JB
      Participant

      Pas mal, la réédition du McGear (voir plus haut). Le frangin de Macca accompagné (grosso-modo) par les Wings, production et participation active de Sir Paul. Remastering des plus corrects*, inédits et curiosités, imprimés papier aux petits oignons, Le tout dans un très joli coffret laminé.

      * pas renversant non plus, du bon boulot toutefois.

    • #116073

      Pas mal, la réédition du McGear (voir plus haut). Le frangin de Macca accompagné (grosso-modo) par les Wings, production et participation active de Sir Paul. Remastering des plus corrects*, inédits et curiosités, imprimés papier aux petits oignons, Le tout dans un très joli coffret laminé.

      * pas renversant non plus, du bon boulot toutefois.

      Et tout cela pour un prix qui n’a rien à voir avec celui des coffrets du grand frère!

    • #116085
      4JB
      Participant

      La performance du 31.12.69 d’Hendrix et le Band of Gipsys est expansée, pas moins de 5 CDs et un livret inséré dans un coffret :

      Quand il n’y en a plus, il y en a encore !

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par 4JB.
    • #116134
      Frenchysacha
      Participant

      Bonjour,

      Vous ne me connaissez pas, mais moi j’ai l’impression de vous connaitre : j’ai du écrire trois fois sur ce forum il y a longtemps, mais je vous lis régulièrement.

      J’avais une question à propos des Kinks. Je possède leurs albums jusqu’au début des années 70 dans des éditions de qualités variables, ainsi que les singles sous la forme du double CD « fab forty » (Decal / Charly Records).

      Je voudrais bien avoir une édition propre en CD, mais comme les Kinks ont été édité dans tous les sens, je ne sais pas quoi choisir.
      Je veux quelques chose de pas trop cher et de bonne qualité, avec tous les titres album et single.
      Ce que préfèrerais, ce serait un de ces éditions coffret digipack bien fichu et pas cher comme celui d’Harris Nilsson, « the RCA Years », mais ça n’existe peut-être pas, auquel cas j’aimerais que vous me conseillez sur les éditions à choisir pour avoir tous les titres des Kinks des débuts jusqu’à disons 1971 sans qu’il y ai trop de doublons et que ça soit complet.
      Merci d’avance.

    • #116141
      4JB
      Participant

      J’avais une question à propos des Kinks. Je possède leurs albums jusqu’au début des années 70 dans des éditions de qualités variables, ainsi que les singles sous la forme du double CD « fab forty » (Decal / Charly Records).

      Je voudrais bien avoir une édition propre en CD, mais comme les Kinks ont été édité dans tous les sens, je ne sais pas quoi choisir.

      Le nec plus ultra est ce merveilleux coffret de 2011, tout y est, en splendide mono masterisée au millipoil, la perfection :

      Mais hélas devenu un peu cher.
      Sinon, les albums originaux ont été rééditéd en Deluxe, ils incluent les singles contemporains originellement parus en 45 tours seulement.

    • #116143
      Frenchysacha
      Participant

      Merci JB, je vois ce que je vais faire, maintenant :

      Je vais essayer de voir si je peux négocier le coffret à 150€, sinon, j’opterais pour les editions deluxe, à 13€ l’album

    • #116183
      4JB
      Participant

      Bon, c’est juste la BOF du dernier Tarantino. Les chansons ne sont pas actuelles, mais c’est toutefois un « nouveau disque ». Que des super trucs, une sélection au cordeau.

    • #116184
      Matthieu
      Participant

      J’ai chopé la BOF juste après avoir vu le film. Excellente sélection, comme très souvent avec Tarantino.

    • #116185
      Matthieu
      Participant

      Mon image

      Triple CD pour ma part.

      Alors tout n’est pas inédit (loin de là) mais rien que pour la version instrumentale de ‘L’homme à la tête de chou’ (sur le CD1), parfaitement remixée, c’est indispensable !

      Apparemment cette nouvelle compilation accompagne un nouveau livre, le Gainsbook, que je n’ai pas encore. Mais je pourrai bien me laisser tenter!

    • #116202
      Matthieu
      Participant

      Me suis réécouté la compilation des singles Mustang du Bobby Fuller Four, toujours un plaisir !

      Ça m’a fait penser que le Bobby Fuller Four est également au programme de cette compilation 4CD (1-10):

      Mon image

      Where The Action Is – Los Angeles Nuggets 1965-1968

      Présentée sous forme de livre 50 pages, les 4CDs sont glissés à la fin. Les photos sont superbes, et il y a un petit texte pour chaque chanson.

      https://www.discogs.com/fr/Various-Where-The-Action-Is-Los-Angeles-Nuggets-1965-1968/release/2067890

      On peut après quitter Los Angeles et rejoindre San Fransisco :

      Mon image

      Love Is The Song We Sing – San Fransisco Nuggets 1965-1970

      Même présentation, avec un livre plus épais (120 pages).

      https://www.discogs.com/Various-Love-Is-The-Song-We-Sing-San-Francisco-Nuggets-1965-1970/release/1970902

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Matthieu.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Matthieu.
    • #116206
      4JB
      Participant

      Les deux box sets présentés par Matthieu sont témoin de la richesse alors déployée sur la côte Ouest. De la fulgurance aussi, ce peu avant que Eagles et consorts ne fassent basculer la musique californienne vers, hum, autre chose. Caniculairement recommandés.

    • #116230
      4JB
      Participant

      Il y a 10 ans, après plusieurs rééditions, le premier King Crimson était remixé par Steven Wilson : un fan mais aussi un exceptionnel artisan du son. Voilà, tout semblait plié, rangé. Sauf que, damned!, Wilson remet ça pour le 50e du légendaire LP :

      https://www.superdeluxeedition.com/news/king-crimson-in-the-court-of-the-crimson-king-3cdblu-ray/

      Faudra t-il tendre l’oreille à 75° pour percevoir d’infimes différences ou s’agira t-il d’une lumineuse redécouverte ?

      (à suivre)

    • #116232
      Matthieu
      Participant

      C’est le moment d’avouer que je n’ai jamais entendu ce disque, ni même aucun de King Crimson. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression (peut-être ? certainement ? à tort) que ça va m’ennuyer. On m’en a pourtant dit beaucoup de bien.

      Ça pourrait être l’occasion !

    • #116257
      4JB
      Participant

      Baby one more time : ‘London Calling’ est encore une fois réédité, vinyle, CD. La nouveauté est une édition ‘scrapbook’, 120 pages avec plein d’archives. Pas à chinoiser, l’œuvre majeure des Clash est bel et bien devenue un classique.

    • #116264
      Matthieu
      Participant

      Apparemment cette nouvelle compilation accompagne un nouveau livre, le Gainsbook, que je n’ai pas encore. Mais je pourrai bien me laisser tenter!

      Vu le Gainsbook en librairie.

      Couverture souple, format 30×30 env., plusieurs centaines de pages. C’est HY-PER documenté, il y a dû y avoir un travail de recherche assez fou. Beaucoup de photos également, de reproductions de pochettes etc …

      Clairement, ça ne se lit pas d’une traite, ça ne se lit pas comme un roman. C’est plutôt pour picorer, à lire un chapitre à l’occasion, ou en écoutant un disque en particulier.

      Je ne l’ai pas pris, car c’est un peu trop pour moi, mais ça a l’air d’être un must. Bravo aux auteurs.

    • #116274
      4JB
      Participant

      2020 ne s’annonce pas mal : au 1er janvier , ça :

      Détail là :

      Une publication Repertoire, le soin est généralement de mise.

      Non, les Easybeats ne sont pas un un groupe ‘one hit wonder’, la poigne et les chansons sont là, entre nerf et harmonies. Avec, en plus, Steve Marriott in ‘Good Times’. Wow.

    • #116287
      4JB
      Participant

      Jon Savage, après 1965, 66, 67 et 68 a choisi de réunir la période 1969-1971 sur un seul double plutôt rock : 43 plages, incluant quelques hits (Spirit in the Sky, American Woman…), des classiques (1969, Sweet Jane…) et un joyeux package de titres moins connus, voire obscurs. Ainsi, la face B du 45 tours de Brute Force, groupe signé par Apple Records. Le livret, comme d’hab’, présente chaque chanson, pochettes ou labels disques. Super.

    • #116288
      Matthieu
      Participant

      EX-CEL-LENTE nouvelle!

      De passage à Paris aujourd’hui, je fais mon petit tour habituel chez Gibert.

      Content de voir que Jon Savage continue sa série chez Ace. On a parlé ici des volumes précédents. Cette fois Jon Savage couvre d’un coup les 3 années 69, 70 et 71.

      Mon image

      https://acerecords.co.uk/jon-savages-1969-1971-rock-dreams-on-45

    • #116309
      Matthieu
      Participant

      Jon Savage, après 1965, 66, 67 et 68 a choisi de réunir la période 1969-1971 sur un seul double plutôt rock

      Ahah je viens seulement de voir qu’on avait posté en même temps pour cette compilation !
      Pas encore eu le temps d’écouter tout ça (j’ai pris une dizaine de disques chez Gibert), mais je confirme que le tout a l’air très sérieux et alléchant.

    • #116382
      Matthieu
      Participant

      Mon image

      Losing Touch With My Mind – Psychedelia in Britain 1986-1990
      -> click
      C’est un peu la suite de Another Splash Of Colour dont je parlais plus haut.

      Je trouve que c’est moins direct, mais au final j’ai bien aimé. Faut vraiment se laisser transporter, et ça le fait.

    • #116536
      4JB
      Participant

      Vous avez vu ? En ce moment, Prince et Bowie font la une des rééditions, sans oublier A-ha, voire Pink Floyd post-Waters, ahem.
      Les sixties, l’ère Beatles, se concentre aujourd’hui sur les compilations (ou coffrets) multi-artistes, est-ce la fin des découvertes ?
      Oui et non.
      Les compiles révèlent les chansons, pas les albums. Un groupe aussi imposant que Orange Bicycle est resté confiné au marché des 45 tours, ce n’est pas un exemple unique, il y en a plein.
      Oui mais, au bord du précipice, l’homos sapiens s’nterroge : « Et si je n’avais rien compris, aveuglé par le succès des Beatles, de Johnny, de ‘Dark Side Of the Moon’ ?
      En effet, il manque tellement de maillons.
      Juste admettre qu’un ‘Day Tripper’ est important, qu’il ne figure (hors compilations) sur aucun album est un pas vers la décennie Beatles. L’ouverture.
      Pourtant, des albums laissés pour compte, il en reste pas mal qui méritent/mériteraient une remise à jour, ceux des Dave Clark Five par exemple. Laissés pour compte, oui.. Un titre sublime vs. trois merdes sympa par album, c’est un peu la moyenne des Wings.
      Bon, remarque que personne n’a fait rugir les sirènes quand le disque d’Edwards Hand, il y a 10 ans, s’est retrouvé au catalogue Grapefruit.
      Pardon ?
      Ah, bah. un mot de Sir George Martin, peut-être ?

      Hola, ça ne changera rien. Pas au passé, évidemment, pas au présent non plus. Mais ça existe, aussi fort que ‘Let It Be’ ou ‘Pretty Woman’.
      Qui préfères-tu ? Aretha Frankin ou Ariana Grande ?

    • #116538
      Matthieu
      Participant

      Sur la compilation ’69-’71 du grand Jon Savage, il y a un morceau des Blossom Toes de ’69.
      Le gap est énorme par rapport à ce qu’ils faisaient en ’67, pfiou !

    • #116546
      4JB
      Participant

      Sur la compilation ’69-’71 du grand Jon Savage, il y a un morceau des Blossom Toes de ’69.
      Le gap est énorme par rapport à ce qu’ils faisaient en ’67, pfiou !

      Grand écart,, en effet, entre 1967 et 1969.
      C’est ça le truc !
      2017, 2019, malgré les avances technologiques, ça n’a pas bougé. L’autotune comme il y a 20 ans, les grosses basses, la touche latino-techno.
      Quelle est la différence musicale entre, allons plus loin, 2011 et 2019 ?
      Rayon pop, rock, dance, electro, rap, variét’, top 50 ou indie ?
      Peut-être encore plus de compression pour l’auditoire des phones.
      Et ?
      2-3 bouts de mélodies dans les refrains urbains ? Est-ce nouveau ?
      Il ne s’agit pas de prendre du bide, les relous du « c’était mieux avant » qui, horreur, vont te sortir du Genesis ’80s ou un tube de Kim Carnes en étendard.
      Non non.
      C’est juste un projecteur. En 1961, les Shadows tenaient les rênes du royaume. 1969, Led Zeppelin, King Crimson & Co emplissaient les bacs.
      En moins de 8 ans, une révolution pacifique.
      Si tu as un peu d’habitude, tu ne confondras pas un disque de 1968 avec un de 1971. Si tu es simple amateur, une chanson twist de 1962 ne t’évoquera pas Jimi Hendrix. Lequel était déjà mort moins de 8 ans après.
      La fulgurance pop des ’60s est, à ce jour, incomparable.
      Oui mais le rap, s’interroge le barbu imberbe il y a 5 ans ?
      Une évolution, certes, mais à allure d’escargot. Ça fait 40 ans que c’est toujours la même traînée, 20 ans qu’on évoque les punchlines. Pffff.

      Comme d’hab’, les images sont plus parlantes que le blabla. Cinq ans séparent ces deux photos, les Ventures et les Cream on marqué leur temps, ce sont des figures historiques, pas des groupes de bal :

      Est-ce compréhensible ?
      Ce ne sont pas les Beatles ni l’ADSL, la rapidité, la fulgurance, personne n’en parle, c’est pourtant autrement plus décisif que Radio Nostalgie.

    • #116576
      4JB
      Participant

      Peut-être pas essentielle, l’intégrale des Babys déroule un pop-rock souvent FM-variét’, mais soigné. Un de leurs disques a été co-produit par Bob Ezrin. Coffret sextuple, à paraître le 6 décembre.

    • #116638
      4JB
      Participant

      Hum hum.
      En ce moment, lundi 2 décembre 2019, pas moyen de mettre des images, des liens.
      Alors bon, deux rééditions des Flamin’ Groovies sur le label Grown Up Wrong.
      La première concerne l’indispensable complément à ‘Shake Some Action’, ni démos ni maquettes, du vrai beau son généré à Rockfield. La deuxième rassemble les compositions originales de Jordan/Wilson, 25 beautés.
      C’est en vente sur amazon uk, il y a les pochettes, la présentation.

    • #116643
      Matthieu
      Participant

      Ouaip, pas d’image… Ça reviendra !

      Just A Bad Dream: Sixty British Garage And Trash Nuggets 1981-89

      Le rock garage n’était pas mort durant les années 80, pour preuve cette rétrospective par Cherry Red Records, toujours superbement présentée.

      https://www.discogs.com/fr/Various-Just-A-Bad-Dream-Sixty-British-Garage-And-Trash-Nuggets-1981-89/release/13004134

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 2 jours par Matthieu.
    • #116645
      Matthieu
      Participant

      La première concerne l’indispensable complément à ‘Shake Some Action’, ni démos ni maquettes, du vrai beau son généré à Rockfield.

      Pourras-tu me dire stp (dans le cas où tu en fais l’acquisition, bien-sûr) si l’upgrade sonore vaut le coup par rapport au même CD de 1995 ?

      Merci !

      (link)

    • #116647
      Matthieu
      Participant

      – The British Psychedelic Sounds Of 1967 – Let’s Go Down And Blow Our Minds
      – The British Psychedelic Sounds Of 1968 – Looking At The Pictures In The Sky
      – The British Psychedelic Sounds Of 1969 – Try A Little Sunshine
      – The British Progressive Pop Sounds of 1970 – New Moon’s In The Sky

      Grapefruit remet le couvert le 31 Janvier 2020, avec la rétrospective consacrée à l’année 1966 :

      A Slight Disturbance In My Mind: The British Proto-Psychedelic Sounds Of 1966

      Détails ici.

    • #116648
      4JB
      Participant

      Les 4 premiers albums de Manfred Mann sont réunis dans un box set (CD ou vinyle), ‘The Albums 64-67. La période suivante, 68-69 est plus passionnante, mais bon…

    • #116649
      4JB
      Participant

      Grapefruit remet le couvert le 31 Janvier 2020, avec la rétrospective consacrée à l’année 1966 :

      A Slight Disturbance In My Mind: The British Proto-Psychedelic Sounds Of 1966

      Houlou ! Le programme est plus qu’alléchant ! Info 24 carats.

    • #116708
      4JB
      Participant

      A défaut de remise en circuit des albums originaux, un nouveau florilège, remasterisé, du Dave Clark Five sera disponible en janvier 2020 : ‘All The Hits’ (BMG). Digipack, livret 32 pages.

    • #116709
      Alain Lacasse
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      Merci beaucoup pour l’information. Dave Clark est maintenant, et depuis longtemps en fait, propriétaire des bandes maîtresses de son groupe et il les commercialise selon son bon vouloir. Faudra donc profiter de cette nouvelle compilation. J’espère que ce sera un double CD car cette formation a suffisamment de succès pour remplir cet album.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

    • #116710
      4JB
      Participant

      Bonjour 4JB!,

      Merci beaucoup pour l’information. Dave Clark est maintenant, et depuis longtemps en fait, propriétaire des bandes maîtresses de son groupe et il les commercialise selon son bon vouloir. Faudra donc profiter de cette nouvelle compilation. J’espère que ce sera un double CD car cette formation a suffisamment de succès pour remplir cet album.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

      CD simple, 28 titres. Publication prévue au 24 janvier.

    • #116711
      Alain Lacasse
      Participant

      C’est mieux que rien.

      Merci beaucoup et à bientôt!
      Alain Lacasse.

Vous lisez 121 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !