Egypt Station : mon avis

Ce sujet a 118 réponses, 17 participants et a été mis à jour par  ALLIGATOR, il y a 2 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #112805

    Clive LD
    Admin bbPress

    Hello les zamis,
    Tout d’abord, toutes mes excuses pour cette très longue absence : santé fragile, lancement de mon entreprise en Nouvelle-Calédonie, pleins de bonnes choses, plein de mauvaises, mais ce qui compte à la fin, comme le disait 4 gars :

    And in The End
    The love you take
    Is equal to the love you make

    Bon, me voici de retour… et j’avais à coeur de vous parler de Egypt Station. J’ai lu l’excellente critique/chronique de M. jérôme Soligny (je mets toujours Monsieur, car la lecture de certains de ses écrits beatles et hors beatles m’ont particulièrement touchés récemment) , et je pense tout à fait comme lui… On est loin de C&C…. on est loin d’un topissime album, le 17eme en solo…. on est un peu loin de tout…. y compris de mes goûts.

    En tout honnêteté, je ne dirais pas que l’album est à jeter, mais je pense que dans les jours qui viennent, il va atterrir sur l’étagère des disques de Ringo Starr, ces disques qu’on écoute d’une oreille discrète, avec une grande courtoisie et un respect car ce sont des ex-beatles qui les ont enregistré… mais c’est tout.

    Bref, j’aurais aimé mieux… même à mon sens la production ne suffit pas à rattraper l’album… on nous avait promis du lourd, hélas seule la promo semble permettre à l’album de performer dans les charts…. et j’avoue que si le début du plan promo me plaisait bien (The Carpool….) la suite est un peu consensuelle (hop une tournée en enfilade de la sortie du disque), voire dérangeante (Lennon et macca en train de se masturber dans les années 60… Nevermind the bolocks….) , voire opportuniste (l’annonce de la réédition de let it be… ou l’arlésienne)…. Bref, bref, bref (ou well, well, well comme chantait Lennon), j’ai l’impression que ce disque ne fera pas long feu chez moi…. juste un feu de paille… et étrangement, je trouve que depuis que Paul n’est plus chez EMI, la qualité de ses disques chute… rapport de cause à effet…. Je ne sais pas.

    J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour ce manque d’enthousiasme… je me réserve sans doute pour la réédition du Double Blanc…. mais ça, c’est une autre histoire… ou plutôt… un autre topic !

  • #112807

    ALLIGATOR
    Participant

    Hello Clive,

    Serait-il possible de changer cette photo de Ringo et la mettre sur l’étagère également?

    Une tite photo des 4 période Double Blanc serai classe.

    P.s:bon retour dans le sub.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #112808

    marcbeatles
    Participant

    On doit pas lire la même chronique, car si Jérome Soligny met les disques à qui il attribue 4 étoiles (sur 5) + disque du mois (Ringo n’a jamais du avoir ce privilège…) également dans ses étagères, il doit avoir de sacrées étagères !

    • #112817

      Clive LD
      Admin bbPress

      Je le rejoints dans le propos 🙂 A savoir que ce n’est pas le disque du siècle de Paul…. on a eu meilleur, et l’avenir nous donnra meilleur

  • #112820

    Flowers
    Participant

    En tout honnêteté, je ne dirais pas que l’album est à jeter, mais je pense que dans les jours qui viennent, il va atterrir sur l’étagère des disques de Ringo Starr

    ahhh que ça fait du bien de rire de bon matin ! un peu d’humour sur ce forum ne fait pas de mal…

  • #112821

    los paranoias
    Participant

    Cela fait longtemps que je ne mets plus de notes, mais comme j’avais noté mes 4 morceaux dépassant les 5/10, j’ai continué pour les autres, hormis les intermèdes stations, anecdotiques. Ce qui sur 14 morceaux aboutit à une moyenne de 4,5/10.
    Donc selon mon échelle Paul solo c’est honorable.

  • #112826

    Clive LD
    Admin bbPress

    Cela fait longtemps que je ne mets plus de notes, mais comme j’avais noté mes 4 morceaux dépassant les 5/10, j’ai continué pour les autres, hormis les intermèdes stations, anecdotiques. Ce qui sur 14 morceaux aboutit à une moyenne de 4,5/10.
    Donc selon mon échelle Paul solo c’est honorable.

    C’est ce que je dis : honorable. Il a son charme… il s’écoute sans sourciller…. mais bon, je me dis quand même « vivement le suivant » 🙂

  • #112833

    Macaaron
    Participant

    Pour moi il ne dépasse pas chaos and creation (où quasiment toutes les chansons sont incroyables), mais à l’heure actuelle je pense qu’egypt station est son deuxième meilleur album de ce siècle. Si il fallait les classer !

  • #112834

    los paranoias
    Participant

    Par curiosité, j’ai noté Creation…, la moyenne est de 5,6. Et surtout 8 morceaux que je retiens pour une éventuelle compil’, contre 4 pour Egypt…

  • #112840

    Clive LD
    Admin bbPress

    yes… d’un côté, plus j’écoute cet album, et plus je me dis « c’est un moment récréatif de paulo »… et peut-être faut-il uniquement le considérer comme tel non ?

  • #112850

    rorold
    Participant

    il faut l’avouer, l’album sonne très  » pop  » Beatles ! donc il plait à l’écoute, on s’en doute bien… paulo en avait marre de faire du Beatles début des années 70, il y es revenu parcque c’est ce qui plait en 2018, on le voit bien avec la notoriété du groupe qui est plus au zenith que jamais !… mais ça n’est plus les Beatles évidemment, c’est juste Paul, l’album prendra la poussière c’est sur !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 4 semaines par  rorold.
  • #112852

    rorold
    Participant

    En tout honnêteté, je ne dirais pas que l’album est à jeter, mais je pense que dans les jours qui viennent, il va atterrir sur l’étagère des disques de Ringo Starr

    ahhh que ça fait du bien de rire de bon matin ! un peu d’humour sur ce forum ne fait pas de mal…

    Ringo ne s’est jamais décri comme un chanteur/songwriter extraordinaire, il s’est toujours plus ou moins considéré dans l’ombre des 3 autres… Ringo aimait être un Beatle, il y retournerai en courant si cela était possible encore plus vite que pour l’anthology 1996… je n’ai jamais trop prèté attention a sa carrière solo musicale en dehors des fab four !

  • #112861

    Bon, le capitaine débarque enfin, alors c’est déjà un effet très positif du disque.
    Hello Captain!

    Ensuite, si j’ai bien du mal à juger un disque qui vient de sortir, je vous livre un scoop : mes filles (bientôt 12 et 16 ans) qui écoutaient jusque là Macca d’une oreille distraite (et polie, c’est le dieu musical de Papa!) apprécient vraiment les nouvelles chansons et les clips.
    Ce n’est pas rien.

  • #112865

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour Olivier Northern Son!,

    Même histoire de mon côté. Je parlais avec une amie, la semaine dernière, et elle m’apprenait sa fille aînée (16 ans) raffolait de Fuh You.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #112869

    los paranoias
    Participant

    Ça me rappelle il y a bien longtemps des copains n’aimant pas spécialement les Beatles ou Lennon, qui adoraient Whatever Gets You Thru The Night…

  • #112872

    ALLIGATOR
    Participant

    C’est normal ils préféraient Macca et Elton☺

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #112873

    los paranoias
    Participant

    Personne n’est parfait !

  • #112874

    ALLIGATOR
    Participant

    Tiens j’avais oublié que tu faisais parti du tracklisting du double blanc
    Mr.Los Paranoias

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #112875

    Thierry Recher
    Participant

    Ce n’est pas le moindre des tours de force de cet album: il est moderne sans chercher à faire moderne. Et ça marche, car effectivement – je confirme! – il plait à plusieurs générations. Mais pourtant on y entend du pur McCartney, comme rarement, dans toutes ses facettes. Et certains titres rappellent – je crois que je ne suis pas le seul à le ressentir – la fantaisie du double blanc, par exemple. C’est cette liberté que je n’ai pas toujours trouvée dans les albums de McCartney, et qu’il avait à l’époque, qui provoque cela, à mon avis.

    Je n’ai jamais cantonné McCartney à son statut d’ex-Beatles, et ai toujours jugé sa musique en fonction…d’elle-même et de ce qu’elle me procurait. Beaucoup de plaisir, depuis plus de cinquante ans!
    Mais, est-ce dû à son âge – ou au mien?, toujours est-il qu’il y a effectivement un parfum de ce que certains appelleraient « retour aux sources ».

    Je ne sais pas.

    J’écoute beaucoup cet album, je ne m’en lasse pas (après tout, je ne me suis pas encore lassé du double blanc, et des autres!).
    Cet album, pour moi, a vraiment cet équilibre rare dont je parlais un peu plus haut. Qualité sonore, inspiration riche, belles mélodies, énergie, émotion. Putain! Chapeau bas, Sir.

  • #112878

    Flowers
    Participant

    Qualité sonore, émotion.

    oui avec l’age les chansons de petit format sont plus chargées en émotion (je n’ai jamais rien ressenti à l’écoute de Here Today qu’il chante à l’age de 40 ans, mais déjà plus avec Put it There, et Hand in Hand, Do it now, Scared me rentrent bien dedans…et meme I Don’t Know finalement). Il « semble » plus humain, là ou a une epoque il semblait « inaccessible ». Car on sait aussi qu’il a vécu (Linda, George, les divorces etc…)

    Sinon ce qui me frappe aussi – depuis plusieurs albums d’ailleurs – c’est qu’il n’y a plus de chansons « embarrassantes » (exemple : les deux blues lourdingues qui plombent inutilement « Flaming Pie ») voire indignes de lui (c’est arrivé, si, si, je vous jure). Ici je ne zappe rien, tout est de bon voire de très bon niveau, et en effet on croit surprendre le fantome du grand Blanc ici et là (au fond meme Back in Brazil – clin d’oeil du titre à Back in the USSR – à un petit quelque chose d’Obladi-Oblada au moins dans le theme des paroles…). Toujours ce sens de l’allusion, du double sens avec Macca…Je crois surtout qu’il fait très attention, il sait parfaitement qu’on l’a tellement entendu que le moindre faux pas, un gros dérapage trop voyant (« Hope for the future ») peut etre très dommageable, et meme s’il n’a plus rien à prouver. et la reussite de l’exercice est d’autant plus méritoire a son age, c’est très casse gueule, il se remet en jeu a chaque fois quoiqu’on dise…

    Et enfin les deux bonus pourraient sans problème figurer sur l’album original (c’était déjà le cas pour New et Memory). Or c’était bien loin d’etre le cas des années plus tot, sauf exceptions (A love for You, Check my machine).

  • #112879

    ALLIGATOR
    Participant

    A love for you,Cage,Waterspout,Robber’s Ball et j’en passe…

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #112880

    rorold
    Participant

    Ce n’est pas le moindre des tours de force de cet album: il est moderne sans chercher à faire moderne. Et ça marche, car effectivement – je confirme! – il plait à plusieurs générations. Mais pourtant on y entend du pur McCartney, comme rarement, dans toutes ses facettes. Et certains titres rappellent – je crois que je ne suis pas le seul à le ressentir – la fantaisie du double blanc, par exemple. C’est cette liberté que je n’ai pas toujours trouvée dans les albums de McCartney, et qu’il avait à l’époque, qui provoque cela, à mon avis.

    Je n’ai jamais cantonné McCartney à son statut d’ex-Beatles, et ai toujours jugé sa musique en fonction…d’elle-même et de ce qu’elle me procurait. Beaucoup de plaisir, depuis plus de cinquante ans!
    Mais, est-ce dû à son âge – ou au mien?, toujours est-il qu’il y a effectivement un parfum de ce que certains appelleraient « retour aux sources ».

    Je ne sais pas.

    J’écoute beaucoup cet album, je ne m’en lasse pas (après tout, je ne me suis pas encore lassé du double blanc, et des autres!).
    Cet album, pour moi, a vraiment cet équilibre rare dont je parlais un peu plus haut. Qualité sonore, inspiration riche, belles mélodies, énergie, émotion. Putain! Chapeau bas, Sir.

    Je fais la fine bouche, mais sa voix a énormement vieillie par contre , c’est vrai il a un peu 76 ans aussi, tu l’entends vraiment sur fuh you… j’apprécie moins sa voix maintenant que pendant son  » age d’or  » , il y a un temps pour savoir s’arrêter aussi !, même si le voir en concert est un grand moment de plaisir. bref cette parenthèse est vraiment personnelle et n’engage que moi hein !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par  rorold.
  • #112883

    Macaaron
    Participant

    Qualité sonore, émotion.

    oui avec l’age les chansons de petit format sont plus chargées en émotion (je n’ai jamais rien ressenti à l’écoute de Here Today qu’il chante à l’age de 40 ans, mais déjà plus avec Put it There, et Hand in Hand, Do it now, Scared me rentrent bien dedans…et meme I Don’t Know finalement).

    Même constat. Here today, mais aussi wanderlust, waterfalls,… le manque d’émotion m’a toujours empêché de les apprécier, malgré une belle mélodie.
    Avec le vieillissement de sa voix, il y a quelque chose de plus mature et sincère dans ses chansons actuelles, ce n’est plus de la performance vocale mais juste de l’émotion. Scared est sans doute le meilleur exemple, peut être une de ses plus belles ballades toutes époques confondues.
    Dans Egypt station, do it now est selon moi la plus chargée en émotion.

  • #112907

    los paranoias
    Participant

    Allez, j’ai voulu charitablement repêcher un morceau … rock, disons, enfin un de ses plus rapides, plus énervés, ceux qui m’énervent souvent chez lui, puisque je n’y ressens aucun plaisir, aucune excitation de l’instant, ce qui est le minimum pour le genre.
    Alors voilà, à l’arraché, Who Cares fera l’affaire.
    Après l’intro clin d’œil à son passé de fab, et un début à l’atmosphère très Dire Straits/Sting 80s, la suite est sans surprise, on se laisse aller, en s’encourageant soi-même, à un soupçon d’agrément.
    Mais moins jouissif que That Was Me, le dernier morceau énervé du vieux qui me procure un plaisir souriant et simple. Le seul que je sauve de Memory Almost Full. C’est toujours mieux que New, je ne peux pas en écouter un seul.

  • #112909

    4JB
    Participant

    Allez, j’ai voulu charitablement repêcher un morceau … rock, disons, enfin un de ses plus rapides, plus énervés, ceux qui m’énervent souvent chez lui, puisque je n’y ressens aucun plaisir, aucune excitation de l’instant, ce qui est le minimum pour le genre.

    Raaah, les tentatives ‘rock’ du Macca post-Beatles.
    Il y a les réussites (Hi Hi Hi, Helen Wheels, Jet, Comfort of Love, par exemple), des essais hum-hum (Junior’s Farm, Summer of ’59…), et une pleine palette de ratés.
    Des ratés ?
    Oui, dans le sens où il y a une intention, de la volonté, mais que le résultat reste très en-dessous des exigences rock’n’roll. A savoir de l’irrésistible, du sauvage, pugnace, indiscutable.
    Là, naturellement, le malheureux tend les joues dès 1971 avec l’effarant ‘Oh Woman Oh Why’, dont il faut relever la fabuleuse prestation vocale, seul point fort de ce rien-du-tout. Suivront, encore pires, ‘The Mess’, ‘Beware My Love’ (les fans adorent, le mystère est total), ‘I’ve Had Enough’, les tentatives punk / new wave en terres comiques, et pleins de machins de zone after-Z.
    Oui oui, les addicts apprécient, ok, tant mieux pour eux.
    Sur un plan plus général, moins restrictif, l’observateur de l’an 2300, se penchant sur la chose rock, vous savez, les guitares, l’excitation, le gars citera t-il un ‘Queenie Eye’ tel un temps fort de la musique du diable ?
    Ahem.
    En 1965, Paul le Mc rend hommage à Little Richard (et à Long Tall Sally) via ‘I’m Down’. C’est en plein dedans, dans le mille, au cœur de la cible, pas une milliseconde à jeter. Ça, ami(e)s, c’est du rock’n’roll.

  • #112912

    Flowers
    Participant

    Même constat. Here today, mais aussi wanderlust, waterfalls,… le manque d’émotion m’a toujours empêché de les apprécier, malgré une belle mélodie.
    Avec le vieillissement de sa voix, il y a quelque chose de plus mature et sincère dans ses chansons actuelles, ce n’est plus de la performance vocale mais juste de l’émotion. Scared est sans doute le meilleur exemple, peut être une de ses plus belles ballades toutes époques confondues. Dans Egypt station, do it now est selon moi la plus chargée en émotion.

    (…avec Hand in Hand pour ma part, les deux sont magnifiques, mais il est vrai que « Do it now » ça vient de son père).
    Bah il a compris un truc (et j’ai toujours pensé qu’il aurait fait une excellent Dr marketing de grosse boite) c’est qu’on l’attend maintenant sur une certaine « élégance », un certain recul de vieux sage ou de vieille diva qui se fait attendre 🙂
    Alors évidemment sur ce type de format (Hand in Hand, Dot it now…) ça fonctionne plein pot, c’est du velours… Je trouve l’attaque de « I don’t know » assez représentative aussi (« i got it »…pfff…on se tait et on écoute). Bon maintenant on est pas Paul fuhing McCartney si sur un album on ne donne pas des graines aux jeunes (Fuh You…)
    Ah on le refera pas le Mac, toujours le grand écart, poussez pas y en aura pour tout le monde…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par  Flowers.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par  Flowers.
  • #112968

    fabfour22
    Participant

    J’ai écouté 2 fois
    Je partagerais l’avis de Clive LD
    Je me demande si « New » n’est pas meilleur ..
    Puis toujours le son de New et de Pepper
    Décidément je ne m’y ferai jamais…
    J’aime beaucoup le second titre ,piano magistral ,mélodie superbe malgré la voix un peu « fatiguée » de Paul…
    Je préfère nettement ce que je réécoute dernièrement  » Chaos ..backward » avec le sublime « Jenny Wren par exemple
    C’est pour l’orientation du remix que je risque d’être décu par le double blanc…

  • #112975

    Fabulous
    Participant

    Voilà un mois qu’Egypt Station est sorti. Je confirme ma première impression d’un bon album. Et même People Want Peace, initialement jugé comme le morceau le plus faible, est en fait assez agréable à écouter. Il s’insère très bien dans cet album. Pour ma part le morceau fort de cet album reste Despite Repeated Warnings, paroles et musique sans fausse note. Le dernier couplet est un régal.

  • #112990

    Flowers
    Participant

    même People Want Peace, initialement jugé comme le morceau le plus faible, est en fait assez agréable à écouter.

    J’ai beaucoup de mal à comprendre le « procès » qui lui est fait ici et là (enfin bon…surtout ici…) un morceau mccartneien jusqu’au bout des ongles et qui a beaucoup de charme, une intro bien ficelée, des arrangements soignés. Bref, il nous emballe.
    Mais plus que tout, il y a un message personnel (en gros « je ne voulais pas oublier les palestiniens que j’avais rencontrés en allant a Israel » raconte Paulo quand il explique cette chanson).

    « We’d played a gig in Israel quite a few years ago, and I wanted to go to Palestine before I went to Israel, because I was very aware of the political situation there. So I didn’t want to just look like I was ignoring Palestine by playing in Israel, although that was where the date was, the gig.
    So I made arrangements to go into Palestine, across the border, and go to a little music school and shake hands with the kids, and hang out and listen to them playing some music. Just to show solidarity with the Palestinian people. »

    Et a ce seul titre, People Want Peace est un morceau important de l’album, plus qu’un « Come on to me » par exemple (ce n’est qu’un exemple).

  • #112991

    Laurent
    Participant

    J’ai encore bien du mal à me faire une opinion mais sans commune mesure avec les médiocres NEW et MAF, EGYPT STATION est probablement un bon disque.
    Pas un chef d’œuvre, ni un album majeur mais un bon disque.
    Honnête et sincère.
    Un bon disque pas plus parce que le savoir-faire impeccable de l’orfèvre l’emporte trop souvent sur l’inspiration et la magie (d’antan)
    EGYPT STATION est aussi un album magnifiquement arrangé et très joliment produit et Dieu sait si ce fut souvent chose rare dans la carrière de Paul.
    Tout ici est ciselé et habillé de grâce.
    Pas non plus les habituelles fautes de goût avec deux ou trois titres épouvantables (GRATITUDE, etc.)
    Mes deux titres préférés sont le travail réalisé avec Ryan Tedder.
    Absolument fan, tout comme ma fille de 10 ans, de ces deux titres et surtout de NOTHING FOR FREE plus encore que de FUH YOU.
    HAND IN HAND, HAPPY WITH YOU et I DON’T KNOW sont à mon sens trois belles réussites.
    Les deux longues pistes de la fin de l’album m’ennuie franchement tant l’exercice parait convenu et un peu raide. BACK TO BRAZIL et PEOPLE WANT PEACE sont des exercices un peu vain et ressemble assez aux faces B des eighties.
    Le reste n’est jamais insignifiant mais jamais grandissime non plus.
    Ca ronronne gentiment à l’image de WHO CARES ou passé les trente secondes assez excitantes, la magie n’opère pas plus qu’avec un boogie des épouvantables ZZ TOP.
    Un bon disque à ranger en assez bonne place dans la discothèque mais très loin du duo intouchable RAM & CHAOS.

  • #112995

    4JB
    Participant

    J’ai encore bien du mal à me faire une opinion mais sans commune mesure avec les médiocres NEW et MAF, EGYPT STATION est probablement un bon disque.
    Pas un chef d’œuvre, ni un album majeur mais un bon disque (…) jamais insignifiant mais jamais grandissime non plus.(…)
    Un bon disque à ranger en assez bonne place dans la discothèque mais très loin du duo intouchable RAM & CHAOS.

    Ok, à 100%, avec la première partie.
    Quant au ‘duo intouchable’, là, bien sûr, ça se discute. Le plus ‘Beatles’ des disques de McCartney n’est-il pas ‘Band On The Run’ ? On y entend, clairement, la présence simulée de Lennon (Let Me Roll It), d’Harrison (No Words, à s’y tromper au début), voire de Ringolo via les « Hey Ho » de ‘Mrs. Vandebilt’. Tiens, la chanson ‘Band On The Run’, écoute à 2:03, mille milliards!, c’est John Lennon. Non, mais oui dans l’intention.

    Cet album, attribué à McCartney & Wings, un peu déprécié aujourd’hui, a bien des chances de rester un disque-phare. Parce qu’il est bon, riche de vécu et anecdotes famueuses, du début (quelques Wings ne veulent pas aller à Lagos), au milieu (conditions d’enregistrement éprouvantes, agression…) jusqu’à la fin (on mande Tony Visconti pour quelques arrangement à Londres, ‘on’ oublie de le mentionner, etc.).

    Le tout au profit d’un mini chef d’œuvre qui s’écoute tout seul en 2018.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 2 semaines par  4JB.
  • #113007

    Laurent
    Participant

    J’ai toujours trouvé BAND ON THE RUN très largement surestimé.
    L’album comporte des faiblesses abyssales et notamment une face 2 sans inspiration malgré le somptueux et brillantissime 1985.
    Pas beaucoup plus d’enthousiasme pour la face 1.
    LET ME ROLL IT est un exercice agaçant à la manière du copain.
    Malheureusement aussi peu inspiré qu’un WEL WELL WELL ou un I FOUND OUT.
    BLUEBIRD est raté, JET une pop song ringarde, VANDELBIT une à la manière de Ringo.
    Reste le titre éponyme mais le synthé de tata Linda est désespérant…..
    VENUS AND MARS plus cohérent contient finalement de meilleures chansons

  • #113008

    4JB
    Participant

    Ha! Ha! Ha!
    Pas mal l’extermination de ‘Band On The Run’, dont il ne resterait en somme que ‘1985’ à épargner.

  • #113011

    Flowers
    Participant

    Ah oui on rit de bon coeur sur ce forum décidément…
    Cela étant dit, oui, il y a bien un ventre mou sur Band On The Run, un album qui commence très fort et finit très fort, en gros.

  • #113013

    Matthieu
    Participant

    C’est sûr le point de vue est osé, et plutôt à contre-courant de ce qui est généralement admis.
    Après pourquoi pas ! Laurent n’aime pas l’album, soit, mais ce n’est pas pour autant que les chansons sont intrinsèquement mauvaises.

    On peut ne pas aimer une bonne chanson, ça peut être dû à la production, au mix ou à l’instant t de l’écoute. C’est toujours difficile de faire la part des choses.

  • #113015

    Flowers
    Participant

    Emma Stone qui danse « dans un nouveau clip de McCartney »…a priori il y aurait donc d’autres singles…mais lequel ?
    Hand In Hand ? People Want Peace ? Happy With You ? faites vos choix…

  • #113018

    4JB
    Participant

    Tiens, voici, en mode parodique, le LP ‘Imagine’ revu et détruit par Lenraut :

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 2 semaines par  4JB.
  • #113020

    Matthieu
    Participant

    Emma Stone qui danse « dans un nouveau clip de McCartney »…a priori il y aurait donc d’autres singles…mais lequel ?
    Hand In Hand ? People Want Peace ? Happy With You ? faites vos choix…

    Je crois avoir vu que c’était pour ‘Who Cares’.
    Ce serait déjà le 4ème clip pour cet album si c’était vrai (après Fuh You, Back In Brazil et Come On To Me). C’est bête, il clippe les chansons les moins bonnes.

  • #113022

    Laurent
    Participant

    Tiens, voici, en mode parodique, le LP ‘Imagine’ revu et détruit par Lenraut :

    Je ne suis pas loin de penser la même chose pour Imagine en effet….HiHiHi

  • #113023

    4JB
    Participant

    Je ne suis pas loin de penser la même chose pour Imagine en effet….HiHiHi

    Et bien, j’apprécie réellement les avis tranchés à sec, peu importent les affinités globales ou personnelles.
    Ça vaut mieux, bien mieux, que les lieux communs et les appréciations de sourde oreille qui vont jusqu’à encenser un piètre ‘Wild Life’ parce que Paul avait encore une jolie voix et qu’on pense que ça a été enregistré dans une grange, entre deux bottes de foin et un âne.
    Bon, les amateurs(-trices) de Nicolas Peyrac, d’Il Etait Une Fois, de Wild Life et du folk québécois ont aussi le droit de s’exprimer, revendiquer leurs amours de confection.
    Ça s’appelle un forum.

  • #113025

    frenchysacha3
    Participant

    Pour ma part, j’avais en ce qui concerne BAND ON THE RUN fais mien l’avis des critiques autorisés en classant cet album comme grand oeuvre de McCartney, mais je ne l’écoutais finalement jamais.
    Il y a trois semaines, en mettant de l’ordre dans mes vinyles, je suis retombé dessus et je me suis réjouis à l’idée de le réentendre. Et bien, je l’ai trouvé insupportable. C’est vrai, ça a le gout du Beatles, ça à la couleur du Beatles, … Mais ça n’est pas du Beatles. A quoi ça tient ? Si on analyse, on a l’impression qu’il y a bien les ingrédients, mais ça ne marche plus.

    Franchement, ça vous arrive d’avoir comme ça envie d’écouter la chanson Band on The Run ? Je suis sûr que non. C’est comme en foot « sur le papier », c’est un grand disque, comme on dit d’une grande équipe : et sur le terrain, ça ne prend pas, l’esprit du jeu n’est pas là, les jambes sont lourdes, les combinaisons stéréotypées. C’est la défaite.

    Tandis que « Wild Life », c’est autre chose. Je n’ai jamais vu une bonne critique de cet album, il apparait bancal, avec des intermèdes bouche-trous. Et pourtant, j’y reviens toujours. Je ne sais pas comment il a été enregistré, mais je m’en fous. Pépé le Moko, ça été tourné en studio à Paris, et pourtant ça nous transporte bien à la casbah d’Alger avec Gabin.

    Et bien Wild Life, ça nous transporte juste après les Beatles. Lennon vit des expériences thérapeuthiques à base de cri primal et nous dit « the dream is over ».
    McCartney, fait la même chose mais à sa façon : il ne s’applique plus à diriger ses amis pour construire des cathédrales pop, il fait retraite à la campagne, il a emmené avec lui des matériaux, des bribes, des chutes qui restent de l’époque magique, et avec, il construit des cabanes au fond du jardin. Pour lui aussi, the dream is over, mais il l’exprime différemment.

    Et parfois, ça fait du bien de le rejoindre là, dans ses cabanes. On n’est pas nombreux, on est bien. Some people never know, mais on s’en fout on est bien tout les deux, dear friend.

  • #113027

    4JB
    Participant

    Franchement, ça vous arrive d’avoir comme ça envie d’écouter la chanson Band on The Run ?

    Votre serviteur ne s’en lasse pas.
    Malgré, en effet, le pénible synthé dénoncé par Monsieur Laurent.
    Tout le LP -hormis Mrs Vandebilt- dans sa version américaine, en fait, laquelle inclut généreusement ‘Helen Wheels’, un des rares rockers du Mc qui groove sans faillir. L’album suivant, ‘Venus and Mars’ est de belle tenue également, malgré ce grotesque ‘Rock Show’ proche d’une espèce de pastiche à la Au Bonheur des Dames.
    Par contre, ‘Wild Life’, passé quelques intros correctes et une épatante reprise de ‘Love Is Strange’*, transcende la comparaison du « foot sur le papier » : l’équipe coachée par McCartney ne va nulle part, certainement pas au but. Quel but, d’ailleurs ? Les mauvaises langues diront qu’elle va au pub. Même pas, nulle trace d’euphorique ivresse au cours de ces 10 plages verdâtres que, à bout d’arguments, on dira roulées dans l’herbe. Sauf que les effets ne sont guère ressentis par l’auditeur…
    Ce n’est qu’une perception, hélas passablement verrouillée, remettre ‘Wild life’ en écoute tous les deux ans n’amène jamais un rayon de soleil qui serait jusque là resté inaperçu. Ainsi va la banale fatalité.

  • #113034

    4JB
    Participant

    * oui, ‘Love Is Strange ».
    Le tube de Mickey & Sylvia (1956) est ici rebalancé en mode reggae. Bien que le mégahit de Desmond Dekker (Israelites, 1968) ait déjà ouvert les oreilles du grand public, le reggae, en 1971, était alors un style vaguement marginal, même si Bob Marley tapait déjà fort.
    Selon ce qu’on en a lu (à prendre avec précaution donc), ce serait Linda qui aurait perçu les good vibes, friande du style jamaïcain. Le rythm’n’blues original, déjà chaloupé et fort d’une mélodie imparable, ressemble comme deux gouttes d’huile aux créations les plus évidentes de Beatle Paul, du temps où il n’avait pas besoin d’amasser des bribes d’idées pour créer une chanson simple et forte.
    Là, il s’agit de s’incliner, l’union fait bel et bien la force.

  • #113041

    Flowers
    Participant

    même si Bob Marley tapait déjà fort.

    (sans vouloir pinailler, hein) Marley arrive surtout a partir de 1973, en 1971 c’est surtout Jimmy Cliff et quasiment lui seul avec un reggae un peu ‘roots’ qui occupe la place depuis 2-3 ans (« Vietnam », »Come into my life », « Wonderful world, beautiful people », puis « The Harder they come » en 1972)

  • #113043

    Flowers
    Participant

    a Matthieu 🙂

    Sujet de philo : « Who Cares, une des chansons le moins bonnes de l’album Egypt Station » : vous avez quatre heures…mmmm…j’aime beaucoup « Who Cares », il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention, ça envoie du bois correctement. Ok c’est du rock pépère mais ça fonctionne c’est bien ficelé. Et un fan de toujours comme on trouve ici « n’entendra » pas le morceau comme le public, il ira toujours chercher quelque chose de moins « vendeur ». Je peux comprendre que Paulo le selectionne après tout, là c’est un peu pour dire « vous voyez bande de manants que ma voix est toujours là !! ». Il y a toujours un objectif derrière le choix c’est pas anormal…

    Reste que sur les six premiers morceaux de l’album – et en tenant compte de l’instrumental symbolique du premier morceau – quatre auront fait l’objet d’un single.
    Une première…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 1 semaine par  Flowers.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 1 semaine par  Flowers.
  • #113054

    4JB
    Participant

    « Who Cares», il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention (…)

    N’est-ce pas l’argument mis en proue à chaque ‘nouveau’ Ringo Starr ? Sympa, sans prétention, style, « voyez-entendez, on se la pète pas », même si les chansons ressemblent à des cacahuètes, des flûtes au sel. Sitôt englouties, sitôt remplacées par d’autres. D’une autre marque ? Pas grave, personne ne tient à comparer les petits salés, ce sont des accompagnants au blanc sec ou au San Pellegrino. Plus raffiné, il y a le easy listening ’50s, virevoltant et aérien comme là :

    Non, l’image ne ressemble pas à nos sorcières bien-aimées, mais il s’agit d’un clin d’œil. les violons virevoltent à toute bise, plus cool, en mode peanuts in the sky, pas facile à trouver. Même si, bien sûr, ça existe.

  • #113056

    Macaaron
    Participant

    a Matthieu 🙂

    Sujet de philo : « Who Cares, une des chansons le moins bonnes de l’album Egypt Station » : vous avez quatre heures…mmmm…j’aime beaucoup « Who Cares », il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention, ça envoie du bois correctement. Ok c’est du rock pépère mais ça fonctionne c’est bien ficelé. Et un fan de toujours comme on trouve ici « n’entendra » pas le morceau comme le public, il ira toujours chercher quelque chose de moins « vendeur ». Je peux comprendre que Paulo le selectionne après tout, là c’est un peu pour dire « vous voyez bande de manants que ma voix est toujours là !! ». Il y a toujours un objectif derrière le choix c’est pas anormal…

    Reste que sur les six premiers morceaux de l’album – et en tenant compte de l’instrumental symbolique du premier morceau – quatre auront fait l’objet d’un single.
    Une première…

    « who cares » était ma chanson préférée à la première écoute de l’album.
    Je ne dirais pas la même chose aujourd’hui mais de là à dire que c’est une des moins bonnes !
    Ce n’est pas non plus comparable à ringo voyons … avec tout le respect que je lui dois …

    Le son est super, et la voix est au top ! La chanson mérite bien son clip !

  • #113060

    Flowers
    Participant

    Flowers wrote:
    « Who Cares», il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention (…)

    N’est-ce pas l’argument mis en proue à chaque ‘nouveau’ Ringo Starr ? Sympa, sans prétention

    Oh ce n’est pas du tout (mais alors pas du tout) dans ce sens que je t’entendais…(et je trouve toujours génant qu’on « compare » les deux compères, ça n’a strictement aucun sens, et tu le sais bien)
    non, Who Cares est à mon avis un bon morceau d’un bon album, c’est tout
    après bon, on en pense ce qu’on veut…

  • #113061

    Flowers
    Participant

    « Who Cares», il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention (…)

    N’est-ce pas l’argument mis en proue à chaque ‘nouveau’ Ringo Starr ? Sympa, sans prétention, .

    Oh ce n’est pas du tout (mais alors pas du tout) dans ce sens que je t’entendais…(et je trouve toujours génant qu’on « compare » les deux compères, ça n’a strictement aucun sens, et tu le sais bien)
    non, Who Cares est à mon avis un bon morceau d’un bon album, c’est tout
    après bon, on en pense ce qu’on veut…

  • #113065

    4JB
    Participant

    « Who Cares», il n’y a rien à redire, rafraichissante et sans prétention (…)

    N’est-ce pas l’argument mis en proue à chaque ‘nouveau’ Ringo Starr ? Sympa, sans prétention, .

    Oh ce n’est pas du tout (mais alors pas du tout) dans ce sens que je t’entendais…(et je trouve toujours génant qu’on « compare » les deux compères, ça n’a strictement aucun sens, et tu le sais bien)

    C’éatait taquin, la formule évoque ce qu’on lit à chaque LP de Ringo depuis 25 ans.

  • #113066

    los paranoias
    Participant

    Micro-maison :
    La chanson préférée de ma fille, 8 ans : Hand in Hand.
    La chanson préférée de mon fils, presque 6 ans : Happy with You, dont il adore le ho yeah, et les bruits de bouche du Sir, qui lui font penser à une vieille locomotive.

  • #113083

    Flowers
    Participant

    C’était taquin, la formule évoque ce qu’on lit à chaque LP de Ringo depuis 25 ans.

    (et ce n’est pas fini…)

    PS : je me disais aussi…

  • #113084

    4JB
    Participant

    Dans sa dernière édition, le magazine (UK) Q conseille, en mode must buy, ‘Egypt Station. Fait partie d’une sélection des albums parus ces derniers mois :

    Les McManiacs apprécieront, même si, ouch!, l’album est en chute libre dans les charts britanniques.

    On note l’habile tournure de « le meilleur auteur de chansons de sa génération ». Même si ça se discute – on en aurait pour 70 heures au moins, sans pause.
    « De sa génération » ?
    Laquelle ?
    Sans simuler, style on est des candides graves, on dira du temps où les chansons faisaient mouche auprès des -nous sommes encore au XXe siècle- baby-boomers. C’est flou, mais ça situe.

  • #113085

    Flowers
    Participant

    Ce qui me frappe à la « relecture » de l’album quand je l’écoute, c’est son introduction toute en élégance. Je parle de celle de I Don’t Know qui est la véritable ouverture, il faut remonter a loin pour en avoir une aussi noble. Et contrairement a ce qu’on lit ici et là dans les reviews, ce n’est pas un titre faible. Come On To Me, egalement : plus complexe qu’il n’y parait aux premières écoutes.
    L’autre particularité (pour ceux qui ont l’exemplaire vert avec les bonus) c’est toute la fin de l’album que, personnellement, je trouve jouissive : Elle part de Caesar Rock à Nothing for Free en passant par Despite, Hunt, Naked, Get started. Et là aussi il faut remonter à loin pour avoir une « sortie » d’album globalement aussi péchue, aussi enthousiasmante (meme si celle de New dans son style était pas mal du tout). C’est du très bon.

  • #113096

    Matthieu
    Participant

    Nous voilà donc avec 3 versions simples du clip de ‘Come On To Me’ + 1 version qui combine les 3 précédentes.
    Tout cela est assez inintéressant : c’est très statique et répétitif (à l’image de la chanson finalement).

    J’attends de pied ferme le clip avec Emma Stone.
    J’aimerais bien quelque chose d’un peu plus recherché, avec un semblant de mise en scène. Celui de ‘Dance Tonight’ avec Natalie Portman est pas mal. Ne serait-ce pas son dernier « bon clip » ? Plus de 10 ans déjà…

  • #113097

    Flowers
    Participant

    Ne serait-ce pas son dernier « bon clip » ? Plus de 10 ans déjà…

    Ah je trouve que celui de « Appreciate » avait de la gueule

  • #113102

    4JB
    Participant

    Saperlotte !
    Aux USA aussi, ‘Egypt Station’ s’enfonce dans les tréfonds du Top Albums : le voici maintenant, accrochez-vous au déambulateur, en position 146…
    Bon, on arguera que les fidèles d’entre les fidèles ont fait casser la boutique en 1ère semaine et que, la vague des fans passée, retour aux tendances populaires ©2018.
    Ce qui n’enlève rien aux réelles qualités de l’album.

    • #113137

      fabfour22
      Participant

      Je viens de regarder le clip de  » Appreciate » que je ne connaissais pas .. excellent je trouve

  • #113103

    Matthieu
    Participant

    Ne serait-ce pas son dernier « bon clip » ? Plus de 10 ans déjà…

    Ah je trouve que celui de « Appreciate » avait de la gueule

    Oui, il était plutôt bien fait, mais un peu trop « froid » à mon goût.

  • #113125

    fabfour22
    Participant

    Bon maintenant je le réécoute et j’adore cet album .. étonnant ce Paulo à 76 ans même si la voix est un peu émoussée .
    Mais quel mélodiste !! chapeau bas .
    Je préfère tous les morceaux lents aux plus rocks qui me paraissent moins originaux.
    I don’t know , hand in hand, et le tube fuh you très accrocheur !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par  fabfour22.
  • #113127

    Macaaron
    Participant

    Je suis d’accord avec toi fabfour22 je trouve que c’est un album qui mûri plus on l’écoute, je suis sûre que j’aurai toujours le même plaisir a l’écouter dans les années à venir. Un peu comme chaos, même si je place encore celui ci un peu au dessus.

    au fait, est ce que quelqu’un a vu passer les deux titres bonus d’egypt station sur youtube ? Je ne les ai toujours pas entendu …

  • #113129

    4JB
    Participant

    Je suis d’accord avec toi fabfour22 je trouve que c’est un album qui mûri plus on l’écoute,

    Ohlala, il y a un truc.
    Ok ok, c’est manière de parler, de faire part de sensations personnelles.
    Comme quand on claironne qu’un LP de Machin ou de Ringo se bonifie  » comme un bon vin », pardon.
    1000 pardons, mais c’est faux.
    Une matière organique tels que le pinard et divers alcools, ou les fromages, peuvent se bonifier parque que, bel et bien, ils se transforment. Exactement comme un aliment qui pourrit, idem.
    Un disque lui, à moins d’être remasterisé ou remixé, ne bouge pas.
    ‘Egypt Station’ ne mûrit pas du tout, seule l’écoute de l’auditeur évolue. Dans un sens ou dans l’autre, peu importe.
    Pas grave, chacun(e) s’exprime à sa manière.

  • #113130

    Macaaron
    Participant

    Ok mille excuses, je n’irai pas jusqu’à comparer egypt station a un vieux fromage coulant,

    il s’agissait bien sûr de sensations personnelles, même si plusieurs (pas seulement ici) se sont fait la même réflexion.
    C’est encore trop récent pour en être sûr, mais il ne semble pas faire parti de ces albums qu’on écoute une ou deux fois, avant de les laisser prendre la poussière.

    Mais là encore, ce n’est qu’un avis personnel, il prendra peut être la poussière chez certains, et peu importe, aucun disque ne fera l’unanimité.

  • #113131

    4JB
    Participant

    Ok mille excuses, je n’irai pas jusqu’à comparer egypt station a un vieux fromage coulant,

    il s’agissait bien sûr de sensations personnelles, même si plusieurs (pas seulement ici) se sont fait la même réflexion.

    Oui. disons qu’il s’agit d’une vue de l’esprit plutôt que d’un semblant de réalité. Et, en effet, on parle souvent de disques « qui se bonifient » (ou mûrissent) avec le temps. Ça se comprend. Néanmoins, c’est un peu absurde.
    Quoique !
    Certains mordus du support vinyle apprécient que leur disque s’use, qu’il ait une petite griffe là, qu’il craque par endroits, du coup, leur exemplaire devient unique, aucun autre n’a ces particularités spécifiques. Si si, de telles considérations existent, c’est un tantinet tiré par la barbe, mais ça tient la route.

    Sinon, bien sûr, on peut -ou non- clamer que ‘Pepper’s’ s’est bonifié suite au remix de Giles Martin. Un titre comme ‘Good Morning Good Morning’ y a clairement gagné -ou perdu, si l’on est ligoté au mix stéréo original- de la puissance, de l’ampleur.
    C’est un autre débat, parallèle.

  • #113136

    fabfour22
    Participant

    C’est juste une façon de parler
    C’est notre perception qui évolue (ou non ) lorsqu’on réécoute certains albums
    La première fois que je l’ai remarqué c’est à la sortie de Pepper qui ne m’avait pas plu d’emblée .. trop différent de Revolver plus « rock » que j’adorais par dessus tout .. la comparaison est peut être un peu poussée concernant Egypt Station ..
    Gérard Klein , grand fan des Beatles devant l’éternel disait ça aussi : à la première écoute d’un album des Beatles on est un peu déconcerté puis ….

  • #113176

    4JB
    Participant

    Il est question de François Plassat là :

    https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/ysn-e-krasker-et-lennon-in-retro-hors-serie

    Or donc, comme relevé par le moussaillon Marcbeatles, il est question d’Egypt Station’ dans le hors-série Musiq consacré au double blanc.

    Extrait scanné :

    Il faut se souvenir que François Plassat est amoureux/fasciné par l’oncle Paul, ses ressentis ne sont pas réellement objectifs. Néanmoins, il maîtrise son sujet (de Sa Majesté).

  • #113183

    4JB
    Participant

    -suite-

    François Plassat relève -évidemment- le #1 américain. Ça n’a guère duré, il a, un peu plus d’un mois après, quitté le… Top 200 ! In UK, a également disparu des radars albums après 5 semaines.
    Car oui, « ça fait plaisir » de signaler l’exploit. Sauf que c’est du rapido.
    En symétrie, Plassat entame l’édito du hors-série ‘Muziq’ avec ces mots : « Aurait-on pu imaginer que, presque un demi-siècle après leur séparation, les Beatles afficheraient la cote de popularité qui est la leur aujourd’hui ? ».
    Il y a fort à parier qu’un gars de 20 ans connaît, pourrait chanter le refrain, de ‘Yellow Sumarine’ (une composition du Mc en 66) plutôt que n’importe quel extrait d’Egypt Station’, publié en septembre.
    On peut parler musique, évoquer la belle exigence d’Egypt Station’, le soin apporté. Toutefois, la brièveté de son triomphe tend à relativiser le réel impact de son contenu.
    Il est évident qu’un ‘Fuh You’ est une perche tendue à la génération du XXIe siècle et que, bon, l’impact fut vaporeux.

    • #113190

      Flowers
      Participant

      Ça n’a guère duré, il a, un peu plus d’un mois après, quitté le… Top 200 ! In UK, a également disparu des radars albums après 5 semaines.

      oui… 5 semaines à l’échelle de l’immortalité, ça fait un peu court… Comme un gout un peu amer, ah c’est l’époque qui veut ça aussi. Reste un bel album, on est à peu près tous d’accord là dessus. Et c’est déjà beaucoup (à l’échelle de l’éternité aussi).

  • #113199

    los paranoias
    Participant

    Cela fait un bail que je l’écoute, mais non, ce n’est pas un bel album, même si fait rare je sauve 4 morceaux. Il est évident que si je n’aimais pas les Beatles, cela ferait longtemps que je ne prêterais plus l’oreille à leurn parcours « d’adultes ». J’en reste donc à préférer Chaos,alliant souvent rusticité et sophistication légère. Ainsi le duduk de Jenny Wren me touche davantage que la flûte indienne du délicat Hand in Hand, flûte qui me plonge davantage dans les vieilles pubs des knackis Herta que dans une poésie sans apprêts.

  • #113211

    Matthieu
    Participant

    Tiens, on n’a pas trop parlé des textes de l’album.

    Si, musicalement, une bonne moitié des chansons de l’album tient le cours du Nil, je trouve que le niveau global des textes n’est pas hyper élevé.
    Pas de mots ou d’expressions qui sortent des sentiers battus et qui font tendre l’oreille, puis pas mal de rimes assez faciles. C’est une petite déception de ce côté-là.

  • #113214

    Flowers
    Participant

    Tiens, on n’a pas trop parlé des textes de l’album.

    Si, musicalement, une bonne moitié des chansons de l’album tient le cours du Nil, je trouve que le niveau global des textes n’est pas hyper élevé.
    Pas de mots ou d’expressions qui sortent des sentiers battus et qui font tendre l’oreille, puis pas mal de rimes assez faciles. C’est une petite déception de ce côté-là.

    Point intéressant…oui c’est bien possible… Certaines chansons (Hand in Hand) ont de très beaux textes mais oui peut etre que le niveau « moyen » (qui s’est quand meme nettement amélioré avec le temps) est en deça d’un Chaos par exemple, ou meme d’un Memory. Cela dit j’ai quelques flashs là comme ça de quelques belles tirades (ah c’est pas du Cyrano ok mais il y a une certaine élégance) :
    crows out my window, dogs at my door…
    I’ve got so many lessons to learn…
    Do it now while your vision is clear…
    This is the will of the people…
    I lied to my doctor but these days i don’t…
    et d’autres

    C’est en tous cas un sujet de topic rarement abordé

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par  Flowers.
  • #113220

    fabfour22
    Participant

    Toujours sous le charme de cet excellent album..
    Assurémment meilleur que « New » !
    Je l’écoute et le réécoute facilement

  • #113224

    Fabulous
    Participant

    Personnellement, je reviens d’une semaine de vacances où j’ai pris le temps d’écouter en boucle Egypt Station. Très honnêtement, c’est vraiment un bel album, le seul morceau qui passe moins bien est Caesar Rock, le reste coule tout seul. Je trouve qu’un certain nombre de titres aurait pu figurer sur le grand blanc : Happy With You a par exemple un lien de parenté, dans la sincérité qu’il exprime, avec I Will.
    Bref, de la belle ouvrage et pour un jeunot de 76 ans, on en redemande.

  • #113226

    4JB
    Participant

    Personnellement, je reviens d’une semaine de vacances où j’ai pris le temps d’écouter en boucle Egypt Station. Très honnêtement, c’est vraiment un bel album, le seul morceau qui passe moins bien est Caesar Rock, le reste coule tout seul. Je trouve qu’un certain nombre de titres aurait pu figurer sur le grand blanc : Happy With You a par exemple un lien de parenté, dans la sincérité qu’il exprime, avec I Will.
    Bref, de la belle ouvrage (…)

    Est-ce encore possible de faire référence à John Lennon ?
    Lennon ?
    L’équipage Yellow-Sub sait que la majeure partie du Blanc a été composée (ou esquissée) du côté de Rishikesh, et que, en Inde, John et Paul étaient l’un à côté de l’autre. Comme à Liverpool ? Non, plus proches encore.
    On croit, à tort ou à raison, que l’union John/Paul s’arrête début 1965, chacun des deux composant dès lors dans son coin. Ce n’est pas faux, mais est-ce ainsi que les choses se sont passées ?
    Nous n’avons pas de témoignages directs, juste des photos, quelques bribes de souvenirs, peu engageants, de McCartney ou de George Martin.
    Pourtant, la griffe Lennon/McCartney est, hors arrangements contractuels, souvent évidente.
    Comment dire ?
    Les Beatles, dès 1962-63, se sont construits selon ce modèle.
    En 1969, ‘I’ve Got A Feeling’ est autant Lennon que McCartney. Et ‘A Day in the Life’ ?
    Ce sont des exemples simples, on pourrait citer ‘In My Life’ et plein d’autres.
    Quoi, alors ?
    On peut le lire via des centaines d’interviews, Paul le Mc en revient toujours à Lennon.
    Pourquoi ?
    L’écoute du très accompli ‘Egypt Station’ offre une réponse.
    Nous sommes là plus dans le prolongement des Wings (les montages de chansons genre ‘Red Rose’, ‘Live and Let Die’, ‘Band on The Run’) que dans l’osmose Lennon/McCartney, même si celle-ci nous demeurera à jamais inconnue. Il s’agit d’intimité.

  • #113228

    Flowers
    Participant

    le seul morceau qui passe moins bien est Caesar Rock

    j’ai lu je ne sais plus ou que c’était un des trois titres préférés du Sir, avec I Don’t Know et Happy With You.
    Happy With You qui sort en ligne droite du Blanc en effet. Les années récentes montrent qu’il est encore capable de sortir ce type de format court, « en marbre », alors qu’au beau miieu des années 80 il en était devenu incapable…Comment expliquer que l’inspiration – un temps évanouie – puisse revenir ? une question de production ? Mystère…(je me souviens très bien du chanteur-écrivain Yves Simon qui disait qu’une fois l’inspiration envolée, elle ne revient plus…comme quoi…)
    Mais bon, comme disait John qui visait juste : « Quand Paul veut, il peut ». Tout est dit.

  • #113652

    Matthieu
    Participant

    J’attends de pied ferme le clip avec Emma Stone.
    J’aimerais bien quelque chose d’un peu plus recherché, avec un semblant de mise en scène.

    Eh bien, le voilà !

    Visuellement c’est le plus réussi des clips pour Egypt Station.

  • #113653

    4JB
    Participant

    Le clip épouse la chanson : c’est pas mal, un peu mieux que moyen sans pour autant faire bondir de son pouf. Distrayant.
    Gentilles petites accroches, production ad hoc et vocaux des plus corrects.

  • #113656

    Flowers
    Participant

    Ah c’est pas mal du tout, le début avec Paulo dans son meilleur role depuis heuuu Give my f…regards to Broad Street ?… la fin instrumentale au « casio » est savoureuse. Bien amené.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par  Flowers.
  • #113673

    Pop Go The Beatles
    Participant

    Ce titre de Paul est un tube à mes oreilles, dans les années 90 c’eut été dans le top 10.

  • #113681

    Pop Go The Beatles
    Participant

    Je n’ai pas pu écouter l’album à sa sortie car j’avais New dans la tête et que Come on to me avait réfréné mes envies d’aller plus loin, grave erreur.

    La production de Paul depuis 2001 est meilleure que la période 71 89 en termes de régularité et de sérieux a mes oreilles. Égypt station est abondant comme driving rain qui mêlait rock, et ballades, ambitieux comme chaos, et mélodieux comme MAF et NEW mes préférés.

    N’ayant Jamais été fan de chaos ennuyeux comme une rombière qui raconte son passe le plus était de doigt levé, egypt est ce lien sublime entre le canal historique politiquement correct RAM -CHAOS et ce canal putassier et jugé de mauvais goût que sont flowers -MAF -NEW.

    Pour revenir à Égypt station, j’adore déjà les deux bonus get started et nothing for free qui sont excellentes et sonnent très MAF et NEW.

    Ce disque est un disque de rock progressif car il est abondant parfois chiant, avec des sommets de simplicité et de recherches. On tient ici l’une de ses meilleure ouvertures d’albums. Il s’agit d’un album de savoir faire et tout s’enchaine très bien. Sa voix chantée est moins chevrotante que sa voix désormais parlée et j’aime ce pianiste de Paul. Que de piano ici.

    Je ne sais pas si cet album est meilleur que ce celui ci ou celui là, il est une clé, une carte à la harry potter pour chercher son chemin dans la nuit une torche à la main dans le couloir ou sont accrochés les albums de Paul.

    • #113682

      Pop Go The Beatles
      Participant

      Je n’ai pas pu écouter l’album à sa sortie car j’avais New dans la tête et que Come on to me avait réfréné mes envies d’aller plus loin, grave erreur.

      La production de Paul depuis 2001 est meilleure que la période 71 89 en termes de régularité et de sérieux a mes oreilles. Égypt station est abondant comme driving rain qui mêlait rock, et ballades, ambitieux comme chaos, et mélodieux comme MAF et NEW mes préférés.

      N’ayant Jamais été fan de chaos ennuyeux comme une rombière qui raconte son passe le petit doigt levé, egypt est ce lien sublime entre le canal historique politiquement correct RAM -CHAOS et ce canal putassier et jugé de mauvais goût que sont flowers -MAF -NEW.

      Pour revenir à Égypt station, j’adore déjà les deux bonus get started et nothing for free qui sont excellentes et sonnent très MAF et NEW.

      Ce disque est un disque de rock progressif car il est abondant parfois chiant, avec des sommets de simplicité et de recherches. On tient ici l’une de ses meilleure ouvertures d’albums. Il s’agit d’un album de savoir faire et tout s’enchaine très bien. Sa voix chantée est moins chevrotante que sa voix désormais parlée et j’aime ce pianiste de Paul. Que de piano ici.

      Je ne sais pas si cet album est meilleur que ce celui ci ou celui là, il est une clé, une carte à la harry potter pour chercher son chemin dans la nuit une torche à la main dans le couloir ou sont accrochés les albums de Paul.

      je me cite juste pour corriger une erreur de frappes en milieu de texte. J’en profite pour dire que dominoes avec ses guitares à l’envers font très tommorrow nover knows.

  • #113683

    Flowers
    Participant

    J’en profite pour dire que dominoes avec ses guitares à l’envers font très tommorrow nover knows.

    oui et pourtant à l’écoute un des titres que j’apprécie le moins, car désespérement bien fait, déroulant son évidence, on en est presqu’agacés. C’est la fin du morceau que j’aime. Ce qui me géne un peu c’est cette batterie « metronomique » sur tout le long, mais ça reste un bon moment, et avec une intro très White album.

  • #113695

    Pop Go The Beatles
    Participant

    Une faiblesse après plusieurs écoutes est « Confidante » qui pour le coup ressemble à du NEW et du MAF. Pour le reste, même brazil me plait bien. Hand in hand est une très belle chanson et jamais la patte mccartneyenne n’a été si forte. Un « scared » sur New et un « at the end on the end » sur MAF ont cette même gravité devant l’age, cette lucidité avant « la fin » est inouïe ou mieux que ça, ce présent qui se désagrège peu à peu.

    Il me semble que jamais un auteur compositeur de ce niveau nse sera allé si loin ontologiquement sur le vieillissement et l’espoir mêlé, lui (Paul) pourtant raillé pour son jeunisme revendiqué encore il y a peu. Cet homme a encore franchi un cap. Épatant.

  • #113699

    Flowers
    Participant

    oui je suis assez d’accord avec cette « vision » des choses et, oui, cet album pourrait etre un lien entre deux types d’albums comme tu le dis, un peu comme s’il avait lu dans mes souhaits en fait 🙂 c’est très curieux, comme s’il savait ce qu’on attendait de lui…bah sa force est d’étre un caméléon et sa carrière accompagne bien son vieillissement il faut reconnaitre. C’est vrai que sur « Egypt Station » il se donne le luxe d’éviter les « loukoumeries » un peu baroques qui font son charme et qui émaillent pas mal de ses (anciens) albums (un « Wonderful ChristmasTime » – entre autres – aurait très bien pu nous pendre au nez).
    « Confidante » : oui disons que la mélodie est peu faiblarde et la voix perfectible mais elle a un charme particulier, une discrétion bien à elle, et elle vient se caler comme une pause en plein milieu de l’opus, juste après un acte de jeunisme revendiqué, comme un clin d’oeil…et juste avant un morceau vraiment typique de son auteur, racoleur juste comme il faut et que – je l’admets – j’apprécie de plus en plus (« People want peace »). Je dois dire que l’agencemet des titres est bien vu globalement. Sans compter les deux bonus d’une rare exigence.

  • #113700

    Flowers
    Participant

    Un « Scared » sur New

    A noter pour ceux qui ont Deezer, que Scared y est absent, alors que les deux autres titres bonus y figurent. Incompréhensible.

  • #113702

    Macaaron
    Participant

    Un « Scared » sur New

    A noter pour ceux qui ont Deezer, que Scared y est absent, alors que les deux autres titres bonus y figurent. Incompréhensible.

    Je l’ai justement remarqué ce matin, et elle ne figure pas non plus sur Spotify.
    Pour plus d’un, Scared serait le tube d’une vie, mais pour Paul, c’est un titre bonus introuvable sur les plateformes musicales…

  • #113706

    fabfour22
    Participant

    c’est vrai que « Scared » est une superbe chanson indispensable !

  • #113711

    4JB
    Participant

    A noter pour ceux qui ont Deezer, que Scared y est absent, alors que les deux autres titres bonus y figurent. Incompréhensible.
    Je l’ai justement remarqué ce matin, et elle ne figure pas non plus sur Spotify.
    Pour plus d’un, Scared serait le tube d’une vie, mais pour Paul, c’est un titre bonus introuvable sur les plateformes musicales…

    QUI aurait pu faire de ‘Scared’ un tube (pas forcément un classique, ni un standard mais, plus modestement, un truc entrant dans un quelconque Top 30, une semaine au moins) ?
    Parce que bon, on peut y être sensible, raffoler de la mélodie, aimer la suite harmonique, se sentir transporté par les paroles. C’est personnel, n’est-ce pas. Toutefois, quel artiste (de notre décennie) pourrait en faire un succès, même « d’estime » ?

    Est-il envisageable d’estimer qu’éventuellement, ‘Scared’ ne serait « indispensable » que pour -évidemment les turbofans et un auditoire touché par : « My song ‘Scared’ is about being scared to say I love you to someone. I think particularly for guys, it’s not easy to say with conviction, so I was playing with that idea. » ?

    c’est vrai que « Scared » est une superbe chanson indispensable !

    Attendons pour voir/entendre. Si ‘Scared’ est si exceptionnel, il va se passer quelque chose, ça ne restera pas enfoui. Tapons dans le monstre connu pour exemple, un ‘Odessey and Oracle’ a fini par se révéler tel qu’il devait être, à savoir une mine d’or révélée au large publi, ce des années plus tard. Parce que tout le monde en parlait. Que, oui, c’était alors culte, à savoir chéri par l’underground. Avant que « culte » ne devienne TF1, voire – gosh !- cultissime. On s’égare.

    Pour ma part de misérable sans-cœur, je n’y entends rien d’épatant. A tous les niveaux, musicalité, interprétation, créativité, charme, puissance d’évocation, accroche. Etc. etc.

    MAIS.

    Impossible n’est pas français, dit-on, ni même universel. On ne sait jamais. Qui aurait pu imaginer le triomphe d’un ‘Tainted Love’ des années après, ou d’un ‘Everybody’s Talkin’ obscur avant Macadam Cowboy ?

    On verra, ‘Scared’ deviendra peut-être « le tube d’une vie », un indispensable.

    Je n’y crois pas. Mais ce n’est rien, juste une sensation ordinaire expurgée de ‘goûts et couleurs’. Une impression face à ce qui dépasse, justement, l’ordinaire.

    (à suivre)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  4JB.
  • #113731

    Flowers
    Participant

    Sans revenir sur savoir si c’est « indispensable ou non », c’est surtout que c’est peu compréhensible. On trouve y bien « Struggle », ainsi que les deux autres bonusde l’album New. Rien ne justifie que ce soit ouvertement écarté. Mais bon on s’en remettra hein.

    Je viens d’écouter un autre bonus, qu’on trouve celui-ci, et splendide, sur le CD2 de Venus & Mars : Let’s Love. Chanson offerte par Macca à je ne sais plus quelle jeune femme, mais il aurait pu faire un gros coup avec celle là, elle est réussie, chantée quasiment à cappella ou peu s’en faut, je trouve qu’elle justifie a elle seule le CD2 de Venus & Mars. Une pépite.

  • #113732

    4JB
    Participant

    Sinon, si ça intéresse quelqu’un, j’offre ceci :

    Etat neuf.
    Naturellement, je paie les frais de poste, cadeau.
    MP si intérêt.

  • #113733

    ALLIGATOR
    Participant

    Joli petit cadeau de la part de l’homme à la pipe,je l’ai déjà.

    Mais pourquoi cette séparation discographique jiji?

    Tu n’écoutes plus New déjà? 😉

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #113743

    Macaaron
    Participant

    Je viens d’écouter un autre bonus, qu’on trouve celui-ci, et splendide, sur le CD2 de Venus & Mars : Let’s Love. Chanson offerte par Macca à je ne sais plus quelle jeune femme, mais il aurait pu faire un gros coup avec celle là, elle est réussie, chantée quasiment à cappella ou peu s’en faut, je trouve qu’elle justifie a elle seule le CD2 de Venus & Mars. Une pépite.

    Oui je me souviens de cette jolie chanson écrite pour Peggy lee. Il l’interprétait aussi brièvement en 1974 dans ce medley au piano :

  • #113745

    Matthieu
    Participant

    Bonne année !!!!

    Bon, 2019 ne commence pas super bien.

    Aïe aïe aïe ….

  • #113747

    Macaaron
    Participant

    Bonne année a vous tous !!

    Effectivement ça aurait pu mieux commencer … je n’ai même pas pu finir la chanson c’est inécoutable.
    J’espère qu’il va vite arrêter l’autotune… et arrêter avec Ryan Tedder aussi.

  • #113748

    Thierry Recher
    Participant

    Superbe! Moi j’aime vraiment beaucoup. Décidément cet album est fantastique.
    L’autotune ne me gêne pas, c’est un effet stylistique dont on sait qu’il s’en passe aisément, là c’est un choix comme un autre.
    La mélodie est simple et belle, directe.
    Si tous les titres « recalés » de « Egypt station » sont de cet acabit, vite, la suite!

  • #113749

    4JB
    Participant

    Superbe! (…)L’autotune ne me gêne pas, c’est un effet stylistique dont on sait(…)

    On peut le considérer ainsi.
    Ne pas oublier que le gimmick date d’il y a plus de 20 ans , écoute Cher, ‘Believe’.

    (…)c’est un effet stylistique dont on sait qu’il s’en passe aisément

    A l’heure actuelle ? Pas si sûr. L’autotune, avant d’avoir été exploité en temps qu’effet (les vocaux volontairement ‘en escaliers’) est, à la base, une manière électronique de gommer les approximations de la justesse vocale, de donner l’impression que ça chante juste. Avec un réglage fin, adapté, l’autotune ne s’entend pas. Toutefois, la manière « actuelle » (hum), popularisée par la vague r’n’b / hip-hop, met en avant le trucage, quitte à forcir le trait.

    C’est d’ailleurs assez curieux : comment se fait-il que si grossier artifice perdure, passé 3-4 tubes anciens ?

    Les historiens pop de l’an 3000 auront peut-être une explication.

    D’ici là, que 2019 comble vos attentes, all we need is love.

  • #113750

    Laurent
    Participant

    Divine surprise que ce « Get enough » ! Tout comme pour les deux autres bonus de l’album, quel dommage qu’ils n’aient pas suppléer les 2/3 titres un bon cran en dessous de l’album (Confidante, etc…)

  • #113751

    ALLIGATOR
    Participant

    Une bouse infâme.

    Happy new year lads.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #113752

    Fabulous
    Participant

    L’utilisation de l’autotune est probablement un artifice qui lui permet de monter dans les aigüs. Sinon je n’en vois pas l’intérêt…

  • #113753

    Fabulous
    Participant

    Oups
    Bonne année à tous les Subiens, qu’ils soient jaunes ou non 😉

  • #113754

    Macaaron
    Participant

    L’utilisation de l’autotune est probablement un artifice qui lui permet de monter dans les aigüs. Sinon je n’en vois pas l’intérêt…

    Qu’il utilise un peu l’autotune pour atteindre certaines notes je comprends, il le fait d’ailleurs dans egypt station, ça s’entend un peu dans despite repeated warnings, mais ce n’est pas dérangeant, au contraire.
    Mais là comme l’a dit 4JB, l’artifice est vraiment grossier, à la façon d’un Kanye west. Ce n’est pas Paul McCartney … je ne comprend pas pourquoi il essaye de ressembler aux stars actuelles, déjà sur Fuh you, on sentait un parfum de « one republic ».
    Cela dit, c’est subjectif, certains semblent apprécier, mais à mes yeux c’est tout simplement inécoutable.
    Heureusement la grande majorité d’Egypt station ne ressemble pas à cela.

  • #113755

    Laurent
    Participant

    Curieuse levée de bouclier.
    Fuh You et Nothing For Free sont mes deux titres préférés de l’album et oui ce Get Enough me plaît beaucoup.
    Il est assez probable que l’auto-tune passera vite de mode mais en attendant c’est l’air du temps et il n’y a pas d’age pour s’y adonner.
    Les Confidante ou autre Dominoes vue et revu parlent précisément encore à qui ?

  • #113761

    4JB
    Participant

    Il est assez probable que l’auto-tune passera vite de mode

    Oui ?
    Et bien non.
    Déjà exprimé plus haut…
    …voyons ce qu’il en est.
    L’auto-tune date de la fin des années 90, c’est un logiciel. Celui-ci, réglé finement, permet de corriger les fausses notes, ou approximations, d’un(e) vocaliste.
    Le ‘Believe’ de Cher’ est le premier hit international, tous publics, qui joue de l’autotune non en tant que correcteur, mais en tant que « effet » : on limite à fond les nuances de tonalités et on arrive à ce résultat « en escaliers ».
    Ça fait donc vingt ans (!) que c’est (ou serait) ‘à la mode’.
    On dirait que, au-delà des tendances, des nouveautés, le public aime énormément ce trucage du siècle (du millénaire aussi) passé.

  • #113762

    Flowers
    Participant

    Bah ça ne me choque pas trop…comme il le disait lui-meme tout ce qui est nouveau dérange…
    Macca a toujours « fonctionné » comme ça ! coller à l’air du temps quand il le pouvait, quitte a ce que ce soit une « loukoumerie » de plus, et sans lequelles Macca ne serait plus Macca et sans lesquelles il n’avancerait pas.
    Et moi j’aime quand Macca me surprend.
    Et là il me surprend plus qu’avec l’assez prévisible « Dominoes », en effet.
    Moi je prends (quand meme). Rien d’indigne ou déshonorant mais on peut ne pas aimer je comprends, et sa voix craque au départ. Et puis bon cela reste un « B Side » hein (je préfère les deux autres quand meme notamment Nothing For Free)
    Mais c’est curieux qu’il le sorte comme ça « out of the blue »…c’est quoi ? le B Side de « Who Cares » ? s’il existe encore des « B Sides »…

  • #113763

    4JB
    Participant

    Bah ça ne me choque pas trop…comme il le disait lui-meme tout ce qui est nouveau dérange

    Nouveau ?
    J’abandonne.
    Sur l’air de « l’effet exagéré auto-tune date d’il y a plus de 20 ans ».
    C’était un monstre tube, tout le monde l’a entendu.
    Nouveau ???

  • #113765

    ALLIGATOR
    Participant

    L’auto tune est loin d’être nouveau Flowers.
    Mais au-delà de ça,c’est la compo elle-même qui s’écroule toute seule.
    Quant à sa voix,c’est certainement la première fois qu’il rivalise avec celle qu’il a on stage depuis un bon moment déjà.
    Je n’ai pas d’autres mots que Minable.

    Il devient difficile de le défendre sur ses choix artistiques.
    Espérons un nouvel album plus ou moins dans la lignée de son dernier.

    Je vais de ce pas m’écouter au calme son l.p de’75 et me remémorer le Paul que j’aimais.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #113767

    4JB
    Participant

    Je vais de ce pas m’écouter au calme son l.p de’75 et me remémorer le Paul que j’aimais.

    ‘Venus and Mars’ est l’album 1975 des Wings. Il fait suite au 45T ‘Junior’s Farm’ qui présentait la nouvelle formation, avec McCullouch à la guitare et Geoff Britton derrière la batterie. L’ensemble est satisfaisant, un aimable follow-up à ‘Band ‘On The Run’.

  • #114037

    4JB
    Participant

    Ça rigole chez Macca : la Traveller’s Edition du dernier album est en pré-vente.
    BRAVO !
    Des raretés, de l’inédit.
    Les Beatleaddicts ne sont pas concernés, ça ravira les autres, ceux qui sont contents.

  • #114038

    Matthieu
    Participant

    Outre le fait de rééditer (et encore c’est un bien grand mot) un album moins de 6 mois après sa sortie, on te le revend pas moins de 3 fois en même temps ! (LP, CD, K7)
    Les cartes, le puzzle etc…, non merci.
    Restent les chansons « inédites » :
    – une version étendue de ‘Who Cares’, pas de bol, elle est pas tip-top.
    – des versions live de certaines chansons de l’album, en mode copié-collé, peu d’intérêt.
    – 2 réelles chansons encore non connues (et pas ‘Get Enough’!), c’est très peu au niveau strictement musical.

    L’annonce parle de raretés et surprises cachées. On ne sait pas à quoi s’attendre.

    Le Wogew blog parle de 350 balles, sans déconner… mais aussi d’une édition à prix plus faible à paraître la semaine d’après -10 et 17 mai donc (sans tous les goodies, juste le contenu musical, ce qui serait déjà beaucoup mieux, mais toujours sans moi).

  • #114043

    ALLIGATOR
    Participant

    Je vais de ce pas me réécouter au calme son l.p de’75…

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114044

    Flowers
    Participant

    – une version étendue de ‘Who Cares’, pas de bol, elle est pas tip-top.

    ça fonctionne rarement bien ce procédé qui consite à étendre les morceaux (sauf exceptions, avis aux amateurs), je me souviens de la déception à l’écoute des versions étendues de « Figure Of Eight » en 89-90. Le coté péchu, ramassé, bref incisif du morceau d’origine avait complètement disparu…laissant place à une interprétation plutot poussive.

  • #114045

    4JB
    Participant

    Les commentaires des internautes concernés par la Traveller’s Edition sont assez parlants :

    http://www.superdeluxeedition.com/news/paul-mccartney-unveils-egypt-station-travellers-edition-box-set/#more-147426

    A moins d’être interné dans la section die-hard fan et de posséder quelque mine d’or, on peut se demander qui va passer commande de tel loukoum. Un spéculateur ?

    Comme le suggère Matthieu ailleurs, autant consacrer la somme demandée à l’acquisition des bons disques, là où, hors du préau Mc, musique, félicité et exaltant art pop flambent à jamais.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par  4JB.
  • #114047

    Flowers
    Participant

    Je me demande quelle est la part de décision de Macca, est ce que ça ne lui echappe pas un peu ? (comme pour d’autres artistes d’ailleurs)

  • #114051

    4JB
    Participant

    Je vais de ce pas me réécouter au calme son l.p de’75…

    Le plaisir peut être prolongé grâce aux marchands de l’ombre :

  • #114056

    Matthieu
    Participant

    Je me demande quelle est la part de décision de Macca, est ce que ça ne lui echappe pas un peu ? (comme pour d’autres artistes d’ailleurs)

    Je ne pense pas (en fait je n’espère pas) que Paul soir partie très prenante dans la conception de ce genre de choses.
    Mais, il a tout de même du valider la chose.

  • #114065

    4JB
    Participant

    Je me demande quelle est la part de décision de Macca, est ce que ça ne lui echappe pas un peu ? (comme pour d’autres artistes d’ailleurs)

    Je ne pense pas (en fait je n’espère pas) que Paul soir partie très prenante dans la conception de ce genre de choses.
    Mais, il a tout de même du valider la chose.

    Bon, Paul le Mc peut être satisfait, ‘Egypt Station’ a contenté à peu près tout le monde au registre old wave, genre -hum- badass bien conservé. C’est un jeu. De fait, la valise ‘Traveller’s’ -et ses articles de camelot- s’inscrit parfaitement dans le plan. Les pétés de thunes se fichent du prix, évidemment, ils auront un gentil collector à déposer dans le pied-à-terre de Malibu.
    Oui mais, les fans ? Ceux qui ont pour uniques richesses un gilet jaune usagé et un 45 tours des Wings qu’ils imaginent super coté alors qu’il se négocie à 4€ sur Discogs ?
    Ah bah, ils trouveront bientôt les ‘inédits’ et les scans sur le net.
    Paul McCartney et le team MPL sont au jus, ils le savent très bien.
    Ahem.
    Et la musique ?
    (à suivre)

  • #114066

    Matthieu
    Participant

    Et la musique ?

    Là ce n’est clairement pas la musique qui est mise en avant avec ce type de produit.

    On notera que les 2 boni de l’édition simple (‘Get Started’ et ‘Nothing For Free’) ne sont pas inclus dans la valise RTL.
    ‘Get Enough’ non plus.

  • #114068

    4JB
    Participant

    Et la musique ?

    Là ce n’est clairement pas la musique qui est mise en avant avec ce type de produit.

    C’est assez particulier.
    Par exemple, l’amateur de McCartney chanteur apprécie un ‘Wild Life’ (Wings, 1971) parce que la voix, sur un ‘Dear Friend’, touche au sublime.
    Que les compos soient, sur ce LP, particulièrement faibles, n’ont pas d’importance, on entend un homme fort de ses dons vocaux encore intacts.
    Aujourd’hui, c’est très différent, le Mc doit compenser.
    Comment dire ?
    Un peu comme les actrices dépassées par le temps qui file, il s’agit de trouver les bons rôles plutôt que multiplier la chirurgie.
    La Valise va dans ce sens, un leurre adressé.
    A moins que ?
    C’est improbable, mais.
    Il y a peut-être un truc grandiose, inouï, un qui va bouleverser.
    (à suivre)

  • #114078

    ALLIGATOR
    Participant

    @Jiji.

    Le pied à terre de Malibu,bien vu.
    Ça ne peut servir qu’à ce genre de goinfrage,on est bien d’accord.

    Bon je retourne de ce pas m’écouter au calme une galette seventies pas forcément Paulienne…

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !