Comment appréhender le fan de McCartney ?

Ce sujet a 42 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 1 jour et 8 heures.

  • Auteur
    Messages
  • #114593

    4JB
    Participant

    C’est assez spécial. Paul lui-même l’a déclaré, sa période la plus riche, la plus signifiante, date des années Beatles.

    De 1970 à ce jour, les trésors (bien connus) ont côtoyé le n’importe quoi, le très laid et l’insignifiant. Qui peut défendre le creux d’un ‘Get Out of My Way’, « rock » dénué de rock, d’engagement ? De vie.

    Philippe Manœuvre, après avoir réduit Macca au rang « d’éternelle mélasse », a récemment revu sa copie : Paul est un survivant qui continue à rassembler. Pas mal.

    ‘Egypt Station’ est un bon repère, les fans sont rassurés.
    Et nous autres, simples amateurs de 3-4 bons trucs, aussi.

    Sauf que, catastrophe, un ‘Get Enough’ déterre la hache. Manœuvre avait raison en 1979, McCartney ne peut pas s’empêcher de tomber au plus cauteleux, ‘Hope for The Future’ pour témoin. On peut imaginer qu’une Céline Dion refuserait telles mièvreries mélodiquement faibles, trop faibles. On parle de Paul McCartney, pas de Christopher Cross.

    Et puis quoi ?

    Paul McCartney n’est pas ton ami, il ne sait même pas que tu existes, il se fiche du moment où tu as embrassé Betty pendant ‘My Love’.

    Hum.

    Depuis une dizaine d’années, la McCote est remontée, il y a des arrangements, la vie, le commerce.

    Il n’empêche que, sorti du cercle des fans, l’œuvre de McCartney post-Beatles a du mal à franchir le XXIe siècle. Non pour cause de faiblesse, le Mc a encore du jus, du bon sens. Ses concerts sont à l’image du Journal de Tintin, pour les jeunes de 7 à 77 ans. Toutefois, sa musique des 20 dernières années, ses créations, marquent le pas. Oh, non qu’elles soient plates ou vidées, non non. Seuls les fans semblent ressentir frissons ou vertiges.

    Alors bien sûr, il y a le suivi admiratif, celui mis en mots par Thierry Recher ou Olivier Northern Son, on vieillit avec son idole, on s’y retrouve.

    Pourtant, à quelques -nuancées- exceptions près, l’auditeur remarque la voix désormais à la gare, les compositions alertes mais dénuées de magie. On n’explique pas la magie, même la blanche. On s’y réfère.

    Oui bon.

    Comment appréhender le fan de 2019 ? Celui-ci ne s’intéresse qu’à lui-même, ses ressentis, son monde. Ce n’est que de la musique pop, pas un engagement politique ni un acte de foi. En gros.

    Tout faux ?

    Le McFan a t-il une vision, une mission, se sent-il investi ?

  • #114598

    Flowers
    Participant

    les compositions alertes mais dénuées de magie

    L’expression me plait, encore que la « magie » ça reste très subjectif. Meme du temps des Beatles on peut trouver des morceaux de Macca relativement denués de « magie ». Mais c’est vrai que, comme disait Rocket Man Elton John « pendant 5 ans tout ce que vous touchez se transforme en or, après ça peut toujours etre bien, mais bon ce n’est plus pareil… ». En ce qui concerne Macca effectivement l’age suit son cours, mais globalement ça ne sert a rien de scruter les faux pas, les impairs ou les sorties de route, les fautes de gout (Hope for the Future), les tentatives (ou on peut ranger Get Enough). Il y en a toujours eu chez lui. Et chez d’autres aussi. Sa mission ? s’il y en a une c’est durer, et pobablement enterrer ceux qui rseetnt de sa génération, celui qui reste. Bh oui a défaut d’un authentique challenger de la taille d’un John qui luia toujours manqué, il faut bien un objectif, je pense que c’estcelui-ci qui le fait vibrer. Tant d’autres ont arrété ou quasi…depuis quand un authentique album des Stones par exemple ? Bon…pour moi tout ce qu’il fait aujourd’hui c’est du bonus, jamais je n’aurais cru il y a 30 ans qu’il en serait là, donc bon j’aurais plutot tendance en ce qui me concerne à lui foutre la paix et à etre tolérant.

  • #114601

    4JB
    Participant

    Nouvelles éditions en juillet d’albums live, vinyle ou CD.

  • #114604

    Flowers
    Participant

    Curieux choix, une fois de plus…depuis quand Choba machin chose (le nadir de sa carrière pour moi, dont une version totalement indigne de « Summertime », passons…) est-il un Live ? Quant a « Paul is Live », je ne l’ai jamais trouvé exceptionnel, « Tripping » avait plus de coffre. Quant à WOA, il a déjà été réédité…WTF ?

  • #114606

    Laurent
    Participant

    L’avis du Manœuvre importe peu tant celui-ci se baigne avec complaisance dans le vulgaire, le putassier et le racoleur.
    J’aime bien l’approche de JB.
    Les icônes sont faites pour être malmenées.
    Rien n’est plus pénible qu’un panégyrique.
    Reste que.
    On ne voit pas bien comment une production aussi pléthorique éviterait les fautes de goût.
    Et les fautes de goût sont bien là avec un point culminant dans les années 80, mais aussi les années 70.
    Depuis 20 ans, on est dans le haut du panier.
    Mais voilà le procès initié par JB n’est pas sans mauvaise fois, car ce n’est pas tant l’œuvre de Paul qui décline, mais la musique rock.
    Dès lors rester l’ultime référence est tout de même bien suffisant.
    Mais c’est une référence classique qui n’a aucune vocation à parler a un public pour qui le rock est la musique du troisième âge.
    Je ne suis pas un fan.
    Je déteste ce terme.
    Tout comme toi JB, j’aime me montrer critique.
    Reste qu’un Egypt station me procure plus d’émotions que les innombrables galettes que j’écoute chaque semaine.
    Reste aussi et ne vous en déplaise que je tiens Get Enough en très haute estime simplement parce qu’il s’agit d’une œuvre somptueuse.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 4 jours par  Laurent.
  • #114610

    marcbeatles
    Participant

    T es fou !!!!
    Notre censeur 4jb va faire une crise cardiaque vu ce que tu dis sur cet enough !!!
    Et pour une fois ( la première), je suis d accord avec lui, c est pour moi aussi une daube
    Pas comme Franck Sinatra, que je n arrête pas d ecouter
    Pour faire l analogie avec l avis de 4jb, c est a mon avis le comfort if love de ED

  • #114614

    Thierry Recher
    Participant

    Hello! Je fais partie de ceux qui ne comprennent pas ces éternels débats, lancés par toujours le même fringuant, l’infatigable JB, qui n’a pas son pareil pour trouver jour après jour de nouveaux sujets permettant de jeter un regard négatif – je dis bien « négatif » et non pas « critique » – sur Paul McCartney. Cela lui permet de prendre comme toujours de haut ceux qui, forcément, passent du coup pour des fans aveugles.
    Je suppose que sur un forum consacré à Maurice Ravel ce serait pareil. C’est une posture de troll, un peu, sur les bords, avouons le.

    Il a beau me citer en exemple pour appuyer sa thèse du fan « admiratif », sa rhétorique perd en qualité d’année en année – et je suis dans le coin depuis 2003!
    Aimer un artiste ne me parait pas suspect. Je pense qu’on peut être sensible à une démarche, un style, et c’est d’ailleurs pareil pour le cinéma: le fait d’aimer l’oeuvre d’un metteur en scène, avec ses hauts et ses bas – on parle d’êtres humains – sera visiblement toujours sujet à caution pour certains.
    Je leur accorde une vérité: dire « c’est super, c’est chouette », ça ne maintient pas beaucoup le sens critique en éveil. Ca n’est pas exigeant, ça n’est pas le fondement d’une démarche ouverte, etc, etc.
    Mais il y a une vérité que tous les JB ne comprennent pas: le monde ne s’arrête pas à l’écran de nos ordinateurs, pas plus que la culture de ceux qui s’expriment sur ce forum ne se limite à Paul McCartney. J’aime, j’adore je ne me lasse pas de la musique de McCartney -idem pour celle des Beatles et des premiers albums solo de Lennon. C’est un fait, et ça ne veut pas dire que tout ce qu’il fait est sacré. Mais je m’exprime sur d’autres forums consacrés à d’autres artistes – mais pas que – et, je vous rassure, j’y lis d’autres JB, semble t-il venus y ferrailler juste pour tenter de nous faire douter de ce qu’on aime.
    Pardon, mais c’est con.
    Je préfèrerais qu’on considère une fois pour toute que ce n’est pas grave si des gens aiment la la musique de Paul McCartney, pas plus qu’il est tout à fait respectable et acceptable que des gens ne partagent pas ce goût, ou pas autant.
    Simplement, l’attitude constante qui consiste à sous-entendre que « non mais franchement, vous trouvez pas qu’il baisse? Sincèrement, les gars, il est pas terrible son nouveau single, non? » ne sert à rien, ça fait des années que je suis surpris chaque fois par cette constance dans le dénigrement, ou plutôt par ce « jeu du dénigrement », pourrait-on dire.
    Ca ne sert, je pense, qu’à une chose: donner un curieux plaisir aux JB de tous poils.

    Parler musique – JB sait le faire, et bien – échanger, faire découvrir des oeuvres, des artistes (il y en a tellement!), je trouve ça cool. Chercher à culpabiliser les gens qui aiment quelque chose, parce qu’ils aiment cette chose, c’est quand même, à mon avis, une curieuse façon d’échanger.

    « Get enough » est somptueux. Une mélodie simple et directe, belle, émouvante, et un usage du vocoder qui donne un curieux sentiment de solitude. L’arrangement et la production à la fois inventifs et sobres. Et cette concision, toujours, beaucoup de choses et de variations en si peu de temps. (ça y est JB, j’ai réussi! J’ai fait une phrase sans dire « à mon avis », ou « je pense que »!)

    « Comment appréhender le fan de McCartney »?: peut-être en arrêtant de le prendre pour un ignare sans sens critique.
    Mais surtout: pourquoi faudrait-il « appréhender le fan de McCartney »?

    Et pendant que des gens ont du temps pour se poser de telles questions, le fan de McCartney, lui, écoute McCartney, et une profusion d’autres artistes, dont je me refuse à citer le nom, de peur que les JB ne viennent m’interpeller sur mes goûts.

  • #114615

    Je réponds parce que, quand même, je suis cité par JB, aux côtés de Thierry Recher et Paul McCartney, quel honneur!

    Je crois que la réponse à la question de JB, JB la donne lui-même en parlant de la magie. Cette magie, je dirais que c’est l’air de l’époque que Macca a longtemps su capter. C’est ce truc qu’il a perdu, la formule magique du tube, pas celle de la bonne musique.

    Hier, j’ai passé Frank Sinatra’s party sur la chaîne hi-fi du salon et ma fille de 15 ans a tout de suite aimé et demandé ce que c’était, alors… tout est possible encore!

    Quant au fan, il écoute ce qu’il aime, je ne vois pas le problème, surtout que Thierry ou moi, on écoute plein d’autres trucs, souvent très différents.

    Après, Macca, avec son engagement écolo de la première heure, par exemple, ne me semble pas à côté de la plaque. Et je préfère son amour affiché de la famille que le nihilisme des punks…

  • #114618

    ALLIGATOR
    Participant

    Tu veux dire que tu es plus Hope for the future plutôt que No future?

    Je déconne c’est juste histoire de dédramatiser tout ça 😉

    Que chacun écoute ce qu’il a envie.
    Peace.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114619

    Matthieu
    Participant

    une profusion d’autres artistes, dont je me refuse à citer le nom

    Ah bah non, bien au contraire, vas-y !
    Il y a quelques topics dans l’Archipel Culturel qui n’attendent que cela !

    Je t’y lirai avec grand plaisir !

  • #114624

    4JB
    Participant

    une profusion d’autres artistes, dont je me refuse à citer le nom

    Ah bah non, bien au contraire, vas-y !
    Il y a quelques topics dans l’Archipel Culturel qui n’attendent que cela !

    Je t’y lirai avec grand plaisir !

    Idem.
    Partage et discussions ouvertes, n’est-ce pas ça un forum ?

  • #114629

    Flowers
    Participant

    Les icônes sont faites pour être malmenées.
    Depuis 20 ans, on est dans le haut du panier.
    Reste qu’un Egypt station me procure plus d’émotions que les innombrables galettes que j’écoute chaque semaine.

    Je valide tout ça bien sur…et Dieu sait que je l’ai malmené dans le passé mon Paulo hein ! 🙂

    Et effectivement j’écoute aussi pas mal de choses, un Metronomy, un Mercury Rev, un Vampire Weekend, un Arcade Fire, et sans déplaisir, mais bon il n’y a rien à faire…les trois albums qui me procurent actuellement des émotions sont des albums de vieux ou semi-vieux : celui – somptueux – des Sparks en 2017 ou 18 (« Hippopotamus »), « Egypt Station » de Macca (je trouve d’ailleurs que les deux albums se complètent assez bien, un peu dans l’esprit en leur temps d’un « Spike » assez complexe de Costello et son miroir « Flowers in the Dirt ») et enfin le sublime Radiohead de 2016 (« A Moon Shaped Pool »).
    Et ils suffisent à mon plaisir…

    Quand j’écoute par exemple ces trois albums, ce sont pour moi des merveilles, de grands albums. Du coup je ne comprends toujours pas pourquoi la « pop » est encore considérée comme un art disons « mineur » en comparaison de grands peintres ou de grands sculpteurs. Ou meme certains jazzmen (pensez donc ma bonne dame c’est tellement plus noble…). C’est proprement incompréhensible. D’autant plus que le travail derrière ces albums est absolument colossal. Entre autres je réécoutai dernièrement toute la richesse de la palette d’un New, c’est quand meme assez fascinant…mais nous sommes bien trop gatés, bien trop habitués, on ne se rend meme plus compte. Le plaisir que me procure l’écoute de ces albums est au moins autant comparable a la vue de certaines pièces de grands musées, sinon supérieure…

  • #114631

    Tu veux dire que tu es plus Hope for the future plutôt que No future?

    Je déconne c’est juste histoire de dédramatiser tout ça 😉

    Que chacun écoute ce qu’il a envie.
    Peace.

    Ah oui, bien vu, haha!

  • #114635

    4JB
    Participant

    Pourquoi ?
    C’est juste un blabla de comptoir. Les admirateurs aigus (ça va, le terme ?) d’un McCartney se sentent-ils plus costauds que ceux de Johnny ?
    Opopop, il ne s’agit pas des deux artistes, mais de leurs défenseurs coûte que coûte.
    Car ils existent, les amoureux de l’un et de l’autre. La passion fait que les moments les moins glorieux de leurs idoles sont pardonnés, bah, c’était juste un mauvais moment parce que ci parce que ça. Air connu.
    Tiens, prenons ‘Get Enough’ :

    Cette chanson a, semble t-il, été appréciée par plusieurs. Que peut-on en dire sans heurter ?
    Rien.

  • #114637

    La différence avec Johnny, c’est que Paul est un auteur.
    Je ne sais pas si ça rejaillit sur ses fans!

  • #114640

    4JB
    Participant

    La différence avec Johnny, c’est que Paul est un auteur.

    Oui oui, la sacrée rengaine.

    Sinon, on peut renvoyer à Elvis, Frank Sinatra, etc.Eux aussi avaient des hordes de fans.

  • #114642

    Ceci est plutôt une exception, comme si tu me postais CHOBA B CCCP!

  • #114644

    4JB
    Participant
  • #114645

    4JB
    Participant

    Paul Sinclair, l’un des éditeurs/rédacteurs les plus pointus de SDE*, se déclare clairement fan de Paul McCartney. Sa chronique de ‘Egypt Station / Explorer’s Edition’ en est garante, la voici :

    http://www.superdeluxeedition.com/reviews/exploring-the-explorers-edition-of-paul-mccartneys-egypt-station/#more-150483

    Ok ? Le gars touche sa bille, il est admirateur passionné du travail d’un artiste qu’il vénère.

    Bon.

    Ce fan assumé écrit pourtant ceci :

    ‘Get Enough’ est le troisième titre des sessions Egypt Station produites par Ryan Tedder (« Fuh You » et « Nothing For Free » sont les autres) et c’est vraiment horrible. Dans une réalité alternative – ou avec un autre producteur – nous aurions l’amorce d’une ballade plaintive construite autour du piano de McCartney, et quelques harmonies luxuriantes au milieu, suggérant ce que cela aurait pu être, mais n’est pas devenu : ne reste qu’un gâchis autotuné, et la preuve qu’un tel artiste n’a personne autour de lui pour dire « ce n’est pas une bonne idée ».

    On peut apprécier ou non tel ressenti de, oui, un fan concentré. Lui voler dans les plumes. Ou, variante, considérer comme valide tel avis. Tout est affaire de convictions. Ouvertes ou non.

    C’est le thème de ce sujet qui ne demande ni réflexion ni analyse sévère, juste quelques polaroids au gré des courants.

    *Superdeluxeedition, adresse de référence

  • #114646

    4JB
    Participant

    Juste en passant, sans intérêt, un avis personnel.
    Je ne crois pas aux certitudes, hors celles de la nature. Je crois au doute, à la remise en question et à l’ouverture au-delà des piteux goûts et couleurs.
    Exemple : tu peux détester de toutes tes forces -c’est mon cas- un ‘The Final Countdown’ d’Europe, il n’empêche que tu as illico l’intro et le refrain en tête. Direct.
    C’est quoi le truc ?
    Tu ne pas dire stop, ça tourne dans une zone, reptilienne, que tu finis par contrôler tant bien que mal.
    Et ?
    Considérer qu’une bonne création musicale est celle que, selon tes sensations propres, tu as défini, est aussi valable que déclarer que les gilets violets sont mieux que les gilets pourpres.

    Quel rapport avec les fans de Paul McCartney, je vous prie ?

  • #114656

    4JB
    Participant

    Ce duo anglo-germanique n’a publié qu’un LP en 1978. L’influence Beatle Paul et, oui, Wings*, pourrait faire le bonheur de l’amoureux du McCartney pop, enjoué, tout en mélodies aussi fûtées qu’accrocheuses.
    A été réédité, mais pas facile à trouver à prix correct. Si intérêt et curiosité, j’ai un lien, MP, et hop.

    * connexion Raspberries en plus, si si.

    —-

    Ça déborde du cadre rigide, culte de la personnalité en sommeil. Restent la musique, les chansons, les harmonies. Pourquoi pas ?

  • #114659

    Matthieu
    Participant

    LP tout à fait sympathique je confirme !

  • #114711

    4JB
    Participant

    Tiens, voilà un bon exemple.
    L’ami Macaaron évoque, ‘Ou est le Soleil’, une chanson qui NOUS surprend.
    Ce ‘Nous’ se réfère aux aficionados de l’oncle Paul, peut-on éventuellement supposer.
    Si tel est le cas, le périmètre est restreint. Rien de péjoratif là, sauf que ‘Ou est le Soleil’, co-produit par Trevor Horn*, s’inscrit dans une tendance electropop, voire eurodance. Le truc, c’est de faire bouger les lambdas de tous pays sur des sons modernes, en 1989 en l’occurrence.
    Allô les fans ?
    En regard des réussites -dans le genre- de 1989, ‘Ou est le Soleil’ se place t-il en belle position ? Parce que, dans le style, il y a des milliers de concurrents, lesquels firent les belles nuits d’Ibiza. Check it.
    Peut-on considérer, si on n’est pas McFan, que ‘Ou est le Soleil’ n’a pas franchi le cap, ni du présent ni du futur ?
    Bon, il y a une variante : seuls McCartney et quelques autres vedettes mainstream (Elton John, Björk, Supertramp, Kate Bush…) sont prises en considération. On fait comme si Kylie Minogue, Soul II Soul ou Jive Bunny n’avaient pas existé à l’aube des ’90s.
    Oui, c’est évidemment absurde.

    Résumé : un ‘Ou est le Soleil’, qui se voulait moderne et s’en est donné les moyens, c’est peut-être, là en 2019, une porte ouverte à qui apprécie ce type de grooves mécaniques, le synthparadis est à portée.

    * le producteur de Frankie Goes to Hollywood, Grace Jones, Dollar, etc.

  • #114712

    ALLIGATOR
    Participant

    Oh tu sais Bill Wyman en’82 avec son
    Je suis un Rock Star n’a guère fait mieux,des morceaux à prendre à la légère.
    Tu sirotes un truc pendant que ça passe trinkilou.

    Par contre un truc comme Motor of Love me gonfle plus sérieusement.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114713

    Macaaron
    Participant

    Quand je disais qu’elle « surprenait » je ne parlais pas d’un style nouveau ou révolutionnaire, mais disons qu’ on ne pouvait pas forcément s’attendre à voir une chanson comme ‘Où est le soleil’ dans un album de McCartney. D’ailleurs il le disais lui même, cette chanson était une sorte d’expérience, il a voulu s’amuser dans ce style electro, en disant les premiers mots de français qu’il lui passais par la tête. Et ça a terminé sur l’album. Voilà pourquoi c’est surprenant. Un peu comme le récent ‘Franck Sinatra’s party’, on est surpris car ce n’est pas ce que nous sert Macca habituellement. Mais la chanson en soit, n’est pas révolutionnaire.

    Qu’importe, j’aime quand Macca essaye d’explorer d’autres pistes ! (Sauf l’autotune à outrance… )

  • #114720

    4JB
    Participant

    Quand je disais qu’elle « surprenait » je ne parlais pas d’un style nouveau ou révolutionnaire, mais disons qu’ on ne pouvait pas forcément s’attendre à voir une chanson comme ‘Où est le soleil’ dans un album de McCartney. D’ailleurs il le disais lui même, cette chanson était une sorte d’expérience, il a voulu s’amuser dans ce style electro, en disant les premiers mots de français qu’il lui passais par la tête. Et ça a terminé sur l’album. Voilà pourquoi c’est surprenant.

    Voilà : « surprenant » pour Paul, mais en regard de la production des autres, classe ’89, dans la sphère electropop, pas un étalon.
    A mon oreille, qui est très loin de l’absolu, c’est une petite crotte. Au chocolat ? Ok, mais emballée dans un plastique fluo du plus vil effet. Sans déc’, je crois ne l’avoir jamais écouté jusqu’au bout, pourquoi se faire du mal ?
    Mais bon.
    Les fans auraient-ils apprécié ‘Ou est le Soleil’ si ce n’était pas griffé (griffonné) McCartney ?
    Les fans sont-ils ouverts ?
    Pas seulement à d’autres artistes différents, mais aussi à tous ceux qui, dans les années 80, ont amené le Mc à jouer la carte tendance ?
    Mmm.

  • #114723

    Flowers
    Participant

    Pas seulement à d’autres artistes différents, mais aussi à tous ceux qui, dans les années 80, ont amené le Mc à jouer la carte tendance ?

    Je crois que Macca avait dit apprécier beaucoup The Human League et son « Don’t You Want Me » qu’on nous assenait en 1981, ça m’avait vaguement surpris…et en effet je n’ai jamais accroché à ce son…

  • #114724

    Macaaron
    Participant

    Je trouve curieux de rebondir son mon message simplement parce que j’ai dit que « j’aimais » telle chanson … pour tirer des conclusions un peu caricaturales sur les « fans de McCartney ».

    Concernant Où est le soleil, j’ai dit « j’aime cette chanson », mais je suis largement plus sensible à un « put it there » ou a « We got married ». J’ai d’ailleurs dit « j’ai un peu honte de l’admettre », car je sais très bien que ce n’est pas spécialement une bonne chanson dans l’absolu, pourtant quand j’écoute l’album (ça m’arrive), je me surprends à l’apprécier. Voilà, pas de quoi en faire un débat.

    Il n’y a pas de « fans de McCartney », on appartient pas à une secte de fans sans ouverture ni sens critique. J’écoute une profusion d’autres artistes et je n’hésite pas à me montrer critique concernant le travail de Macca, pourtant je me considère comme fan, car c’est tout simplement mon artiste favori. Sur ce forum, il n’y a pas de « fans de McCartney » tels qu’ils sont ici caricaturés, je ne comprend pas trop le but de ce topic.

  • #114725

    4JB
    Participant

    Je trouve curieux de rebondir son mon message simplement parce que (…)Il n’y a pas de « fans de McCartney », on appartient pas à une secte de fans sans ouverture (…) je ne comprend pas trop le but de ce topic.

    Smile away !

    Telle discussion n’est ni très sérieuse, ni empreinte de gravité.
    Moi qui suis un mordu des Groovies, de Feelgood ou des power chords de Townshend, je comprends l’attachement. Les attaches. Elles font partie de notre intérieur, de notre cabane. C’est plutôt cool, et, surtout, léger. Le rock’n’roll et la pop sont vulgaires, ça vient de vulgus, à savoir le peuple, la foule populaire. Oui, pop, pop music.
    Alors bon, arrive en gare le train « Culture », une espèce de fourre-tout qui, aujourd’hui, accueille en 1ère classe Michel Audiard, Marilyn Monroe ou Chuck Berry. Des espèces d’cônes au XXIe siècle, alors que l’intelligentsia de leur temps avaient la dent dure à l’endroit de tels produits de consommation, vulgaires oui.
    Non, ce n’est pas sérieux, ‘Long Tall Sally’ n’est pas une chanson sérieuse. Elle est toutefois précieuse.

    Smile away.
    Il s’agit d’échanges, de pensées volatiles ou ancrées. Certainement pas d’un tribunal.

  • #114733

    Ce que je remarque, c’est que « Où est le soleil », pourtant typique de son époque, vieillit mieux que les slows 80’s de l’album.

  • #114735

    4JB
    Participant

    Ce que je remarque, c’est que « Où est le soleil », pourtant typique de son époque, vieillit mieux que les slows 80’s de l’album.

    Tiens, l’aviez-vous noté ?
    Initialement, la chanson n’avait pas d’accent sur le « u » de « Où » :

    Erreur réparée sur la réédition ‘Archive Collection’ de Flowers In…©2017 :

  • #114737

    ALLIGATOR
    Participant

    Les paroles lui viennent d’un vieux couple qui parlait à côté de lui vers st trop’et un des deux disait Mais où est le soleil aujourd’hui?

    Je sais plus où j’ai lu ça,peut-être dans le bouquin de Lucas Perasi qui venait ici parfois à l’époque mais pas sûr.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114749

    4JB
    Participant

    Les paroles lui viennent d’un vieux couple qui parlait à côté de lui vers st trop’et un des deux disait Mais où est le soleil aujourd’hui?

    Je sais plus où j’ai lu ça,peut-être dans le bouquin de Lucas Perasi qui venait ici parfois à l’époque mais pas sûr.

    Plutôt à St-Raphael, selon Perasi.
    Le lien pour l’ouvrage :
    https://www.amazon.fr/Paul-McCartney-Recording-1969-2013-McCartneys/dp/8890912219/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=luca+perasi&qid=1560344404&s=gateway&sr=8-1

  • #114751

    ALLIGATOR
    Participant

    Tiens ça me fait penser que je n’ai toujours pas fini de lire ce bouquin.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114765

    marcbeatles
    Participant

    Je comprends qu’il vienne plus ici, vu la tonalité McCartney bashing !!!
    Je note qu’Eric Krasker a fui aussi.
    C’ets vraiment dommage qu’un des rares blogs français sur les Beatles + solo tourne en circuit fermé, avec un meneur anti Mccartney et quelques rares suiveurs.
    C’est plus réjouissant d’aller sur Steve Hoffmann et retrouver un illustre ancien d’ici qui a déserté pour continuer à s’épanouir plutot que d’écouter des rabats joie !!!!!

  • #114766

    ALLIGATOR
    Participant

    Ça commence à être un peu relou tes histoires de suiveurs,disciples etc…

    Ça n’a jamais été mon cas,que ce soit quand j’étais gamin ou aujourd’hui à 51 berges.

    Je sais très bien ce que j’aime et ce que j’ai en horreur.

    Sans rancunes.

    Les Beatles ?
    Du parfum pour mes oreilles...

  • #114777

    Macaaron
    Participant

    C’est plus réjouissant d’aller sur Steve Hoffmann et retrouver un illustre ancien d’ici qui a déserté pour continuer à s’épanouir plutot que d’écouter des rabats joie !!!!!

    Je ne comprends pas pourquoi tu reviens régulièrement commenter ici pour étaler ta haine si Steve Hoffmann te satisfait autant. C’est pénible ce genre de commentaire, ça fout la mauvaise ambiance, alors qu’on discutait tranquillement. C’est normal d’être en désaccord par moment avec tel ou tel membre d’un forum, mais on est pas obligé de se lancer des paroles haineuses comme ça ! Surtout que j’ai lu plusieurs dizaines de tes messages qui disait tout le temps la même chose « ce forum est nul à cause de 4JB bla bla, je m’en vais sur les forum anglais… » ok on a compris !
    Honnêtement à chaque fois que je vois que tu as commenté un post, dans ma tête je me dis « Oh non il vient plomber l’ambiance »… Et a mon avis on est plusieurs à penser ça.

    Je ne me sens disciple de personne, je suis entré en désaccord de nombreuses fois avec 4JB au sujet de Macca, mais sur d’autres sujets je pouvais aussi être parfaitement d’accord, c’est de loin le membre du forum le plus actif et je lui dois plusieurs belles découvertes musicales.
    D’où te vient toute cette haine au juste ? Comme toi j’aime pas trop qu’on critique mes chansons favorites mais rien ne t’empêche de dire ton avis et contester celui des autres c’est ça un forum … alors stp, arrête de venir une fois par mois nous balancer toujours le même message haineux.

    Peace and love ! 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par  Macaaron.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par  Macaaron.
  • #114825

    4JB
    Participant

    Tiens, une question :
    Le fan de McCartney va t-il réagir à une actu ?

    https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/parution-de-beatlemaniac

  • #114837

    Patricia
    Participant

    L’avis du Manœuvre importe peu tant celui-ci se baigne avec complaisance dans le vulgaire, le putassier et le racoleur.

    Quand il vautre dans ces daubes type the voice ou autre du genre , sa crédibilité comme critique musical fait sourire

  • #114838

    4JB
    Participant

    Manœuvre a abandonné la critique rock, il n’est plus rédacteur en chef de Rock&Folk depuis 2017. Fait amusant : il a reçu sa médaille de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains de… Iggy Pop !


    Macca et PhilMan, contents.

  • #114844

    Tiens, une question :
    Le fan de McCartney va t-il réagir à une actu ?

    https://yellow-sub.net/forum-ysn/topic/parution-de-beatlemaniac

    He did.

  • #114845

    Manœuvre a abandonné la critique rock, il n’est plus rédacteur en chef de Rock&Folk depuis 2017. Fait amusant : il a reçu sa médaille de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains de… Iggy Pop !


    Macca et PhilMan, contents.

    Je suppose que les artistes s’appliquent à bien s’entendre avec ces quelques personnes qui vont écrire ou parler de leurs oeuvres…

  • #114848

    4JB
    Participant

    Dorénavant, McCartney ne donne plus d’interviews à la presse spécialisée, à l’exception de Mojo (sauf erreur). Il préfère les médias modernes, ce qui passe par le net. Bien, pas bien ? Aux fans de s’exprimer.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.