Cette chanson "non greatest hit"…

Vous lisez 15 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #106770
      Clive LD
      Maître des clés

      Voilà vous le savez, les Beatles sont pas loin d’être des champions des compilations : plus de 50 au compteur…
      On a cependant droit bien souvent aux mêmes titres dessus…. mais allez, soyons honnêtes, on a tous un titre qh’on adore, et qui n’est pas sur ces compil’….

      Personnellement, je ne cache pas que « You Know my name » est un de ces titres « non-greatest » qui me manque souvent lors des écoutes d’un best-of beatles…. Pourquoi ? Surtout pour son côté « expérimental » pop….

    • #106795
      4JB
      Participant

      Si on souhaite écouter ‘You Know My Name’ autrement que sur une compilation, il faut se procurer le 45 tours, ou le CD single de cette boîte :

      Sinon, la chanson est disponible sur les compiles ‘Rarities’ (UK), ‘Rarities’ (USA, très différente de la britannique), ‘Past Masters’ et ‘Anthology II’ (version non éditée, remixée en stéréo).

      ********************

      Pour répondre à la question, un pur chef d’œuvre n’apparaît que sur l’album original (Abbey Road) : I Want You (She’s So Heavy).

    • #106823
      Clive LD
      Maître des clés

      Ah oui…. je ne cache pas que j’ai toujours eu du mal avec ce titre…. mais quand on l’écoute en détail, avec attention, loin d’être mauvais.

    • #106828
      Flowers
      Participant

      Pour répondre à la question, un pur chef d’œuvre n’apparaît que sur l’album original (Abbey Road) : I Want You (She’s So Heavy).

      d’ailleurs sur le « Love » ils ne s’y sont pas trompés : il est bien présent, au milieu d’authentiques « neumber ouanes » qui font l’essentiel de l’album.

      Ce qui est bien avec les Beatles il y a toujours des séances de rattrapage…

    • #106830
      4JB
      Participant

      Petite curiosité : ‘It Won’t Be Long’ fut dans un premier temps écrite et conçue pour une publication en single. Toutes les qualités propres à un hit sont là, accroche immédiate, originalité, gimmicks des « Yeah! » scandés/répétés et de l’accrocheur riff de guitare.
      Il fut décidé que la bombe allait servir à exploser l’auditeur dès la première seconde du magistral ‘With The Beatles’. Puis, au Royaume-Uni, ‘It Won’t Be Long’ ne fut pas retenue pour figurer sur le double rouge, Rock’n’Roll Music, etc.
      MAIS.
      Le 18 juin 1965, Allemands et Hollandais la mirent au flamboyant programme de ce Greatest à la tracklist surpuissante :

      Figure également pour ouvrir la face B de ce EP gemanik :

      Et, en 1970, la Suède et la Scandinavie ajoutent ‘Beatles’ Greatest’ à leur catalogue.
      ‘It Won’t Be Long’ touche à la perfection, refrain en entrée, couplets éblouissants d’évidence, pont raffiné, montée en puissance les dernières secondes et final de grand luxe avec de beaux accords tapissant le « oooooh ».

      Tiens, vous avez vu ? Le dernier Blck Lips (super groupe) est produit par Sean Lennon, devinez quelle reprise de Lennon/McCartney y figure…

    • #106832
      aguy34
      Participant

      ‘Anytime at all’ bien sur.
      Petite soeur jumelle du ‘It won’t be long’ évoqué juste au dessus par l’ami JB, elle en partage moults qualités.
      D’ailleurs, le coup de caisse claire tonitruant qui sert à lancer la fusée ne sera pas perdu pour tout le monde puisque quelques mois plus tard c’est ainsi que débutera ‘like a rolling stone’ et cette fusée-là explosera autrement plus fort dans le monde de la pop…

      N’empêche, La désormais célèbre phrase de Springsteen au Hall of fame lui aurait été comme un gant:
      « j’écoutais WMCA avec ma mère dans la voiture, et soudain il y a eu ce coup de caisse claire qui sonnait comme si quelqu’un avait donné un grand coup de pied dans la porte donnant sur votre esprit ».

      Super chanson.

    • #106833
      aguy34
      Participant

      Petite anecdote.

      Rock’n’Roll Music fut mon premier disque des Beatles et quand passait la chanson, mon meilleur pote à l’époque était persuadé qu’ils chantaient: « elle est en moto ».

      Ce con est toujours mon meilleur pote 35 ans après, ce qui prouve ma bonté…

    • #106834
      Flowers
      Participant

      ‘It Won’t Be Long’ touche à la perfection, refrain en entrée, couplets éblouissants d’évidence, pont raffiné, montée en puissance les dernières secondes et final de grand luxe avec de beaux accords tapissant le « oooooh ».

      Ben voilà…Je la trouve presque caricaturale. Ceci expliquant peut-etre cela.

    • #106835
      Goodnight Vienna
      Participant

      Je ne suis pas allé vérifier si elle était absente de toutes les compils mais j’adore « Things we said today ». Plein d’énergie, un riff très sympa, des voix qui s’entremêlent divinement. Bref, super chanson.

    • #106836
      Flowers
      Participant

      on a tous un titre qu’on adore, et qui n’est pas sur ces compil’….

      Paul étant vraiment très représenté dans les compils, je n’en ai pas de lui comme ça qui me vienne a l’esprit, en revanche …

      No Reply : ce n’est pas que je « l’adore » mais je le trouve mesestimé, jamais représenté dans les compilations, alors qu’il a été maintes fois joué en concert.
      Taxman
      Tomorrow Never Knows : pas assez consensuel pour etre sur une compilation…
      Glass Onion : un ton toujours très actuel

    • #106838
      4JB
      Participant

      Paul étant vraiment très représenté dans les compils (…)

      Désolé de revenir à la charge avec ce Greatest teuton/nordik, mais la sélection vaut son pesant de bretzels, vois plutôt :

      En 1965, la jeunesse fridoline vouait un véritable culte au british beat, pas de roucoulades à la Macca dans ce choix infernal, mais une majorité de grenades chantées en lead par John Lennon, sans oublier un ‘Long Tall Sally’ dantesque que Paulo-les-joues dynamite, et son temps fort de ‘With The…’, l’impeccable ‘All My Loving’ créé à l’époque où ça coulait tout seul.

      Et puis, ho!, 16 titres sur un seul LP, pas de mesquinerie du type double rouge ici.

    • #106877
      4JB
      Participant

      En plus du ‘Greatest’ ci-dessus, nombre de pays ont publié leurs propres compilations domestiques, en voici quatre, dont le fameux ‘Dans leurs 14 plus grands succès’ français, très bien coté aujourd’hui si édition originale en bon état :


      France, Danemark


      Espagne, Suède

    • #106964
      4JB
      Participant

      Et pourtant.
      ‘Tomorrow Never Knows’ est, carrément, le titre d’une compilation officielle, internationale, ainsi présentée :

      Hein ?
      Oui, tracklist :

      1
      Revolution

      2
      Paperback Writer

      3
      And Your Bird Can Sing

      4
      Helter Skelter

      5
      Savoy Truffle

      6
      I’m Down

      7
      I’ve Got a Feeling (Naked Version)

      8
      Back In the U.S.S.R.

      9
      You Can’t Do That

      10
      It’s All Too Much

      11
      She Said She Said

      12
      Hey Bulldog

      13
      Tomorrow Never Knows

      14
      The End (Anthology 3 Version)

      ℗ 2012 The copyright in this compilation is owned by EMI Records Ltd

      Lien :
      https://itunes.apple.com/us/album/tomorrow-never-knows/id545992709

    • #106965
      4JB
      Participant

      A l’exception de ‘One’, on constate assez souvent que les florilèges Beatles de type « Greatest Hits » proposent, en plus de quelques tubes, pas mal de chansons qui ne furent ni des hits ni des chansons fortes. Tiens, voyez ce LP suédois de 1965 et cherchez les intrus :

    • #107003
      john mama
      Participant

      c’est un lieu commun de dire que les chanson de Macca sont plus « commerciales » que celles de Lennon, d’où le fait qu’elles apparaissent plus souvent. Pour ma part le Lennon de l’album blanc est ce qu’il fait de mieux dans les Beatles, et je regrette que « Yer Blues » ne soit pas considéré à sa juste valeur (quand je pense que sur l’album bleu on a préféré obladi-oblada)

    • #111940
      4JB
      Participant

      c’est un lieu commun de dire que les chanson de Macca sont plus « commerciales » que celles de Lennon (…)

      Les premiers hits des fabs sont sous très nette influence Lennon. Oui, McCartney y participe activement, c’est toute la beauté des singles 1963-1965.
      Tiens, ‘Ob-La-Di, Ob-La Da’, de l’époque II, il paraîtrait que…
      Selon le journaliste-photographe Paul Saltzmann, qui partagea quelques jours du séjour indien des 4, la chanson n’était pas « plus Paul que John, ils la fabriquaient ensemble. » (Record Collector, juin 2018). Il y était, son témoignage peut être considéré. Jusque là. John et Paul se voyaient régulièrement pour échanger, affiner, ou mettre en place leurs créations respectives. Oui, du Lennon/McCartney, même si telle ou telle chanson était plutôt, basiquement, de l’un ou de l’autre.
      Témoignage intéressant : en 1966, George Martin se pointe chez McCartney pour lui demander un thème musical destiné au film ‘The Family Way’ : « Il travaillait avec John sur de nouvelles chansons. Il s’est excusé auprès de lui en disant que je lui demandais son aide ».
      Le tandem Lennon/McCartney, totalement égalitaire sur un ‘I’ve Got A Feeling’ de 1969-70, est bien plus imposant que ce qu’on imagine souvent.

Vous lisez 15 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !