Badfinger : les albums Apple

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 3 jours et 23 heures.

  • Auteur
    Messages
  • #110222

    4JB
    Participant

    Parfaitement remasterisés en 2010, au moins trois des quatre albums Apple de Badfinger peuvent être recommandés au beatleaddict :

    Le premier, qui mélange diverses sessions, contient ‘Come And Get It’ et deux autres produites par McCartney, George Martin assure l’arrangement des cordes pour l’une d’entre elles.
    ‘No Dice’, peut-être le plus lumineux, est co-produit par Geoff Emerick et Mal Evans. Contient deux temps forts de Badfinger, ‘No Matter What’ et ‘Without You’, dont la version de Nilsson sera un smash hit.
    ‘Straight Up’, commencé avec Emerick, sera un peu compliqué à réaliser (avec l’aide de George Harrison et Todd Rundgren). Les chansons tiennent la route (Baby Blue, Suitcase ou Day After Day, où Harrison brille à la slide).
    ‘Ass’, dernier avant que le groupe ne s’en aille chez Warner, marque le pas, même si Chris Thomas assure l’essentiel d’une production satisfaisante.

    Des avis quant à cet honorable quarté ? Coups de cœur, déceptions, emballement, recommandations, autres ?

    A noter que les remasters 2010 présentent des bonus différents des rééditions précédentes.

    ………………

    Une compilation Apple existe, initialement publiée en 2000 :

  • #110225

    Matthieu
    Participant

    Je ne connais que ‘Come And Get It’ et je crois que je vais finalement opter pour la compilation !

  • #110230

    Alain Lacasse
    Participant

    Bonjour à tous!,

    Il y a eu une autre compilation avant celle illustrée plus haut. Elle date de 1996, je crois.

    Je regrette la non-remasterisation de Maybe Tomorrow des Iveys (Ancient nom de Badfinger).

    Mon préféré: Straight up. D’accord avec 4JB pour les titres qui se démarquent. J’y rajoute toutefois l’excellent « Name of the game ».
    Ex-aequo: No Dice et Magic Christian Music. Dans ce dernier album, les orchestrations de G. Martin pour Carry on till tomorrow sont excellentes.
    Au bas de la liste: Ass. A part Apple of my eye, il n’y a rien qui m’accroche vraiment. C’est l’album où Joey Molland est le plus présent en tant que auteur-compositeur-interprète. Faut croire que Ham et Evans étaient en panne d’inspiration.

    Merci beaucoup et à bientôt!
    Alain Lacasse.

  • #110236

    4JB
    Participant

    Au bas de la liste: Ass. A part Apple of my eye, il n’y a rien qui m’accroche vraiment. C’est l’album où Joey Molland est le plus présent en tant que auteur-compositeur-interprète. Faut croire que Ham et Evans étaient en panne d’inspiration.

    (…)

    Il y a eu une autre compilation avant celle illustrée plus haut. Elle date de 1996, je crois.

    Oui, en 1995, ceci :

    On y entend ‘Apple Of My Eye’, sorte d’adieu à la maison Beatles. Et aussi (également au programme de ‘The Very Best Of’) ‘When I Say’, incroyable imitation (voulue ?) des Wings.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !