Artistes involontairement comiques

Ce sujet a 9 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 1 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #101172

    4JB
    Participant

    Tiens, en lisant un excellent thriller de Jo Nesbø, suis tombé sur ça : Harry mit du Deep Purple, son groupe préféré dans la rubrique « comique sans le vouloir mais super bon malgré tout ». Speed King, Ian Paice à la batterie.

    Bien vu, non ?

    La pochette de l’album dont est extrait ‘Speed King’ colle parfaitement à l’amusante mise en boite :

    Dans un genre analogue, mais beaucoup plus rarement « super bon », il y a Uriah Heep, rigolo comme tout sauf que ‘Gypsy’ (la version single) reste un temps fort du rock heavy à la britannique.

    Il s’agit d’avoir un minimum de recul pour apprécier (ou déprécier) la saillie de Nesbø.

    Et toi, ami(e) ? Ta collection comprend-elle quelques pièces à mi-chemin entre hilarité et flamboyance ?

  • #101179

    Je suppose que le comique, comme l’enfer, c’est les autres.
    Pour certains, la grandiloquence du prog, l’horreur du hard, le romantisme des… romantiques.

    Moi, dans ma discothèque, j’ai ça :

    pol

  • #101181

    je n’arrive pas à insérer l’image, voici son adresse :

    http://images.45cat.com/paul-mccartney-and-wings-juniors-farm-1974-13.jpg

  • #101191

    4JB
    Participant

    Je suppose que le comique, comme l’enfer, c’est les autres.
    Pour certains, la grandiloquence du prog, l’horreur du hard, le romantisme des… romantiques.

    En effet.
    Si on ne prend pas de recul, si un minimum d’auto-dérision quant à ses affinités musicales est interdit d’accès.
    C’est personnel.
    Pourtant, le comique involontaire n’est nullement propre aux sphères musicales, M. Toutlemonde se gausse du sérieux d’un Van Damme. Exemple extrême, soit, mais on pourrait aussi, dans le genre compréhension facile, citer Hallyday ou, en politique, l’extraordinaire Lassalle.
    Tiens, le Manfred Mann’s Earth Band a t-il, VOLONTAIREMENT, publié ‘Solar Fire’ en catégorie too much rigolade ou, bigre, l’orchestre se prenait-il au sérieux ?
    Une écoute s’impose pour qui se poserait l’absolue question.

  • #101202

    4JB
    Participant

    Voici donc l’image de Sheila & Ringo que Tintin n’a pas réussi à déposer au Saint-Siège sous-marin :

    La photographie est merveilleuse, le couple de toute beauté et la chanson a été nommée plumeau d’argent du rock 70’s, juste derrière S.O.S. d’Abba.

  • #103464

    los paranoias
    Participant

    Tiens, c’est marrant, c’est le seul simple de Paul que j’ai acheté. Honnêtement, je ne sais pas ce qu’il m’a pris.

  • #103465

    4JB
    Participant

    Tiens, c’est marrant, c’est le seul simple de Paul que j’ai acheté. Honnêtement, je ne sais pas ce qu’il m’a pris.

    Un désir refoulé peut-être, une complication neurologique, allez savoir.
    La pochette de ce single sans soins, bâclé, est peut-être ce qu’il y a de mieux ! Une image kitsch extraite d’un show populaire (« ordinary people » comme roucole le Mc sur ses disques) qui met clairement en lumière la distance entre ce ‘Juniors Farm’ plonk-plonk et les angles aigus, en noir-blanc contrasté, d’un Dr Feelgood qui annonce, au même moment, le futur proche du rock’n’roll.
    Dont, ça va sans dire, les Wings seront effacés du tableau.
    Maintenant, si on trouve des qualités formelles à ‘Juniors Farm’ malgré une prod / un mix aussi navrants, ce sera dans la composition.
    Le « songwriting » caquette l’élite des réseaux sociaux.
    Ne manque plus que ‘storytelling’ pour que le comique mette le feu au quartier, ceci expliquant la ringardise dont est affublée aujourd’hui la chose rock’n’roll.
    C’est la vie.
    En mode sérieux. Là, il n’y à pas de remède.
    Aucun. C’est mort dès que ça pontifie.

  • #103466

    4JB
    Participant

    Car, il s’agit de comprendre que non seulement une énorme part des groupes/artistes sont involontairement hilarants, mais leur auditoire aussi.
    Toi, moi, nous, faisons partie de la corporation risible sitôt que nous prenons au sérieux l’une ou l’autre bubulle pop. Ne pas oublier que le « fan de Johnny » ou de Joey Starr est tout aussi respectable que celui de Lennon.
    Rigolo, mais honorable.

  • #103483

    los paranoias
    Participant

    En fait, ce qui est sérieux,c’est le plaisir qu’on y prend. Parfois trop connaître la cuisine technique, événementielle, trop s’attacher aux créateurs de ce qui nous fait du bien perturbe la spontanéité de l’émotion. Avant de m’intéresser aux Beatles, j’entendais leur musique dans un transistor… Girl, Baby you can drive my car, All you need is love, j’avais 5-6 ans, je ne connaissais même pas leurs visages. Sans filtres, j’aimais. Difficile, aujourd’hui, de retrouver cet état !

  • #107059

    4JB
    Participant

    Parfois trop connaître la cuisine technique, événementielle, trop s’attacher aux créateurs de ce qui nous fait du bien perturbe la spontanéité de l’émotion. Avant de m’intéresser aux Beatles, j’entendais leur musique dans un transistor… Girl, Baby you can drive my car, All you need is love, j’avais 5-6 ans, je ne connaissais même pas leurs visages. Sans filtres, j’aimais.

    Variante :
    Ne s’attacher qu’à certains groupes/artistes tend à scléroser le plaisir de la découverte, l’émotion qui y est liée. On finit, c’est forcé, par tourner en rond, tuer la curiosité. Et, comme le souligne Paranoias, c’est bel et bien la réceptivité qui est le moteur de l’emballement. Peu importe qu’il s’agisse de chansons fraîchement publiées ou de plus anciennes jamais entendues, la joie de vivre, la passion pour la musique, ça passe par l’exploration de territoires inconnus. Ou à peine connus.
    Et là, par rebond, la réécoute des chouchous de chacun(e) est enrichie par nos cellules qui ont su, toutes seules, trouver des connexions inédites, renouveler leurs approches sensitives.
    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
    Bon, on s’éloigne de l’involontairement comique pointé par Nesbø, du Manfred Mann’s Earth Band et autres hilarants amuseurs. Tiens, qui a entendu le dernier Mike Oldfield, de retour à Ommadawn ? Impayable. Souverain en cas d’humeur maussade.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !