2018- Juste avant 2019

Ce sujet a 9 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 1 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #113721

    4JB
    Participant

    Oooh, il va sans dire que ce sujet est mort-né, orphelin, condamné à l’oubli dans les minutes qui suivent. Selon toute probabilité.

    Pourquoi ?

    Parce que, durant ces 12 dernier mois, Yellow-Sub.net n’a rien laissé apparaître de nouveau, les vaillants forumeurs ne sont pas montés au créneau pour « suivre la ligne Beatles », évoquer ne serait-ce que, en filiation directe, le dernier Arctic Monkeys.
    Ou, moins connu, ceux des Stan Laurels, des Greenberry Woods ou, évidemment, de The Turnback.
    Donc, en 2018. il a été question des rééditions du Blanc, d’Imagine…
    Rayon nouveautés, ‘Egypt Station’, normal, s’est hissé au sommet de la tourelle du sous-marin.
    Hum hum ?
    Est-ce à dire, ou prétendre, que Paul le Mc s’est imposé en 2018, qu’il est toujours une force vive, créative, de son temps ?
    Bon, un œil sur le plus vendu ou écouté (le streaming) pique au vif.
    La tendance va t-elle bifurquer en 2019 ?
    A priori non.
    Rien de neuf ne se profile, rien en germe.
    A suivre ?
    (plutôt non)

    P.S. On relève toutefois que le mariage pop-rock a vécu, bon pur les archives. Ce quant à sa popularité. La pop (musique populaire, traduite en français par ‘variété’) est désormais acoquinée au hip-hop, au latino programmé, au zouk généré par ordi.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 mois et 3 semaines par  4JB.
  • #113735

    Matthieu
    Participant

    Alors en 2018, j’ai clairement acheté plus de rééditions que de disques originaux. En même temps, je n’ai pas les moyens de tout acheter ni le temps de tout écouter, il faut bien faire des choix.

    Mon disque de l’année, c’est clairement ‘Go To School’ des Lemon Twigs, qui a tourné un nombre incalculable de fois, aussi bien à la maison que pendant les runnings.

    Sinon, pour les autres disques de musique estampillée 2018:
    – Janelle Monae – Dirty Computer (globalement décevant malgré un ‘Make Me Feel’ princier en diable)
    – Oncle Paul – Egypt Station (correct mais qui a eu la mauvaise idée de sortir une semaine après ‘Go To School’, ce qui fait que je ne lui ai peut-être pas laissé toutes ses chances)
    – Magpie Salute – High Water I (très bon, du vrai rock’n’roll qui dépote, et surtout, sans forcer)
    – Vanessa Paradis – Les Sources (un peu décevant aussi, mais bon Benchetrit c’est pas Biolay ou Chedid)
    – Israel Nash – Lifted (pas évident d’accès j’ai trouvé, mais très bon quand on rentre dedans)

  • #113815

    4JB
    Participant

    Tiens, en 2019, il devrait y avoir un nouveau… The Who !

    Selon Townshend, Roger Daltrey y placera quelques unes de ses créations.
    On peut, au mieux, espérer quelques saillies de guitare (Pete est toujours redoutable) et que Zak Starkey soit convié à la fête.

    Bon, remarque qu’on est jamais à l’abri d’une bonne surprise.

  • #113874

    Matthieu
    Participant

    Restons positifs, mais un nouvel album des Who, je n’en attends vraiment pas grand chose. Je n’ai pas ressorti ‘Endless Wire’ depuis sa parution … en 2006 !

    Une tournée US/UK est aussi annoncée pour 2019.
    Les Who sur scène ces dernières, c’est un peu comme Paul McCartney non ? 2-3 chansons du dernier album, et pour le reste, on balance les classiques ?

  • #113877

    4JB
    Participant

    Restons positifs, mais un nouvel album des Who, je n’en attends vraiment pas grand chose. (…)
    Les Who sur scène ces dernières, c’est un peu comme Paul McCartney non ? 2-3 chansons du dernier album, et pour le reste, on balance les classiques ?

    Avis partagé.
    Sauf que Pete, revenu de ses problèmes de surdité, demeure, à la guitare, un foudre de guerre. Lui seul a le secret de ces étourdissantes saillies rythmiques, ces licks tombés du ciel, juste là où on ne les attend pas. Les power chords, oui bien sûr, les stades en raffolent, ce n’est qu’un aspect de ce jeu incomparable, tout à la fois subtil et instinctif. Ça vient de l’homme, de sa nature, même si lui, Townshend, ne semble pas y accorder grande importance : il préfère ses concepts alambiqués.
    Curieusement, même si ses soli frôlent plus d’une fois le pénible, ses petites combines à lui n’ont rien perdu de leur inventivité. Bien au contraire.
    Vocalement, par contre, il est au bout du rouleau, lui qui chantait si haut en est aujourd’hui réduit à -mal- brailler, on dirait une gravière.
    Daltrey, lui, a changé de registre. Bonne idée. Il adapte (écouter son LP de 2018) un organe devenu plus ronflant, plus ‘black’, assez bien.
    A noter aussi que leur dernier bassiste en date, John Button est autrement plus incisif que le performant requin Pino Palladino, indiscutable musicien à tout faire, mais très éloigné de la particularité des Who.

  • #113914

    4JB
    Participant

    Quelques détails quant au nouveau Who dans le Rolling Stone américain :

    https://www.rollingstone.com/music/music-news/the-who-plot-symphonic-u-s-arena-tour-new-studio-album-for-2019-777375/

    On peut se souvenir que, en 2014, le ‘groupe’ avait délivré ‘Be Lucky’, impeccable de bout en bout.

    Par contre, pas de nouveau Strypes à l’horizon : après un 3ème essai misérable, les garçons jettent l’éponge.

  • #113915

    4JB
    Participant

    Sinon, chapitre « pince-moi, salope », cet hallucinant article chez les Inrocks. Oui, le mag des bobos, la référence des -on ne rit pas- musiques urbaines (extraits) :

    Ok, les Inrocks publient de temps à autre des hors-série exemplaires, recommandés.
    Sauf qu’il s’agit de passé, des décennies rock’n’roll.

    Sinon, Les Inrockuptibles sont devenus, au fil des ans, un supplément à ‘L’air du Temps’, un escort mag en somme.

    Toutefois, le scan ci-dessus a t-il sens ?
    Ce serait bien, mais…
    Ou, façon vieilles folles, « c’est quoi ce délire » ?

  • #114009

    4JB
    Participant

    Tiens, histoire de se faire une idée, mettons face à face les meilleures ventes -le Top 10- (singles et albums) de 2019 et celles de 1969, ce au Royaume-Uni :


    Il s’agit là des goûts mainstream, grand public en français.

    Que constate t-on ?

    Au chapitre singles, la tendance pop-rock est au sommet, mais c’est toutefois plus pop (dans l’acception « populaire ») que rock.

    Niveau albums, on voit que les bandes originales (films ou spectacles) séduisent la majorité -The Graduate est une BOF, avec un peu de Simon & Garfunkel dedans-, tout comme les best of. Par contre, les greatest hits de 1969 sont composés de chansons récentes, très différents du succès actuel des Queen.

    On peut dès lors imaginer, à moins d’un orage imprévu, ce que sera le 2019 populaire : des singles à la H&M et des albums mélangeant la hip-pop calibrée à quelques oldies du millénaire passé.

    Bien sûr, en marge, il y aura des centaines de trucs à découvrir. Tout comme, en 69, certains kids se passionnaient plus pour l’underground que pour Engelbert Humperdinck, il s’agit d’ouvrir l’oreille en coin, en grand.

    Hey ho, let’s go !

  • #114010

    4JB
    Participant

    Au chapitre singles, la tendance pop-rock est au sommet

    Ooops, en 1969 s’entend.
    Ça ne reviendra pas, un groupe comme les Move, audacieux et fort de mélodies particulières, on le classerait aujourd’hui sous ‘indie’.

  • #114011

    4JB
    Participant

    Hum hum.
    Comme toujours, les guignols -qui connaissent généralement mieux Michael Jackson ou le dernier Polnareff plutôt qu’Humple Pie- te ressortiront le saucisson du placard : Rock is dead.
    Ils n’ont pas tort.
    Car ce sont eux les fossoyeurs.
    Les avis autorisés des représentants de ‘la masse’ sont, pelle en main, les plus réels témoins de notre présent statique, dénués de curiosité. Le mainstream, comme toujours, les stars et starlettes et, HORREUR, les machins donnés pour Culte.
    On est mal barrés question soutien, mais bon, l’avenir n’est pas écrit. Les rats quittent le navire du succès passé, ne se réfèrent qu’aux vedettes. Ou, à la limite, à un riff d’AC/DC un soir de goguette. Oui, du monstre-connu, encore.
    (à suivre)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !