1968, le rock devient heavy !

Ce sujet a 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  4JB, il y a 2 semaines et 1 jour.

  • Auteur
    Messages
  • #111359

    4JB
    Participant

    Le dernier Mojo se penche sur la mouvance forte qui suivait la vague psyché. Y sont cités, parmi les chansons de référence, Born To Be Wild (Steppenwolf), Sabre Dance (Love Sculpture) et divers killers dus à Hendrix, Blue Cheer, Iron Butterfly….Parmi eux, ‘Helter Skelter’, dont voici la chronique :

    Les Beatles se classent de justesse, tout à la fin de l’année, même si la face B de ‘Hey Jude’ (Revolution) était, en été 68, une belle approche d’un genre en construction.

    Des amateurs de cette prime salve heavy rock ?

  • #111361

    4JB
    Participant

    Bon, bien sûr, ce sera le premier Led Zeppelin qui marquera l’histoire. Pourtant, il faut se souvenir que ce classique, publié en janvier 1969, a été enregistré en octobre 1968.

    Terriblement heavy, cette tuerie des Troggs date de 1966. « Heavy » signifie lourd, n’est-ce pas ? :

    Donc, on le constate, le calendrier n’est pas une science exacte, mais c’est en 1968 que ça s’est cristallisé. Pour faire simple.

  • #111364

    Matthieu
    Participant

    Cette première vague heavy de 1968 me semble venir du rock qu’on appellera psychédélique de 1966-1967, qui se durcit à la même période, d’abord en acid-rock, surtout sur la côte ouest des USA j’ai l’impression. Durcissement parallèle aux drogues alors consommées.

    Dans le genre j’aime assez le 1er LP des MC5 (même si publié tout début 1969).

  • #111367

    clement
    Participant

    ah ben voila un topic qui fait plaisir !

    en bon fan de hard rock/métal on m’a deja posé cette question fatidique a savoir: « c’est qui pour toi les inventeurs du hard rock ? » et la dans 99% des cas ca donne lieu a une baston entre le 2 camps, ceux qui disent que c’est LED ZEPPELIN et ceux qui disent que c’est BLACK SABBATH (et je pense qu’ils ont tout les deux raison dans une certaine mesure meme si j’ajouterai DEEP PURPLE) mais parfois il y a un emmerdeur qui viens se meler au debat et qui souvent se fait foutre de lui quand il expose son point de vue tant les 2 premiers protagonistes campent sur leur position, et ca m’est arrivé quand j’ai dit trés clairement que HELTER SKELTER des BEATLES etait un des premier morceau de hard rock au meme titre que d’autres reconnus

    mais comme les fabs trainnent un peu une réputation de « groupe a minétes » puis de « hippies » ça fait pas trés metal tout ça, et pourtant, de grands noms du métal ont clamé publiquement leur respect voir leur amour pour les beatles, le plus celebre etait surement le regrété LEMMY KILMISTER (RIP) qui a eu la chance de les voir au cavern club ce qui lui a laissé un souvenir trés fort

    apres je me suis pas mal documenté sur les origine de ce mouvement et certains parlent d’un groupe appelé BLUE CHEER qui a commencé aux USA en 1968, mais il semblerai que la paternité du nom HEAVY METAL a mars bonfire de STEPPENWOLF qui a ecris le cultissime BORN TO BE WILD morceau dans lequel on entend les paroles suivantes: « heavy-metal thunder » et nous sommes encore en 1968 (si vous souhaitez plus d’info je vous renvoie a un reportage appelé « metal: voyage au coeur de la bete » realisé par un anthropologue, trés bien documenté et avec pas mal d’interviews, trouvable sur youtube)

    pour finir je pense que les groupes actuels qui ont la chance d’avoir un acces plus simple aux archives des anciens groupes grace au net vont plus facilement s’en inspirer (dans le bon sens) mais aussi savoir facilement ce qui a deja été fait et ainsi essayer d’innover

  • #111379

    4JB
    Participant

    (…)quand j’ai dit trés clairement que HELTER SKELTER des BEATLES etait un des premier morceau de hard rock au meme titre que d’autres reconnus

    C’est vrai.
    Ou, plutôt de rock heavy. Mais bon, c’est tout comme.
    Maintenant, concernant ‘Helter Skelter’, il figure, en bonne place parmi, non les pionniers du genre, mais dans la première vague. Steve Marriott, des mois avant McCartney hurlait haut et fort pour passer le mur des guitares. Quant aux fameux riffs, qui allaient devenir composante majeure du hard rock et du metal, forts d’impression lourde, c’est du côté de ‘Purple Haze’ que ça se situe.
    Grosso modo.

    Note : contrairement à ce qu’imaginent certains adorateurs des Beatles, nourris aux medias cheap, les 4 garçons n’ont pas été aux avant-postes du pop/rock ’60s. En 1964 oui, après non. Mais ils ne se sont jamais fait distancer, car ils étaient à l’écoute et forts d’un esprit d’ouverture exceptionnel.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !