Flowers

Toutes mes réponses sur les forums

Vous lisez 14 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #118469
      Flowers
      Participant

      Quand à la voix de McCartney, bon…c’est comme ça. Rick Rubin ou Jeff Lynne ne la lui rendront malheureusement pas.

      non bien sur ah on pense toujours au travail formidable avec Cash sur les « American Recordings »…pas certain que la voix de Paul s’y prete, mais viendra peut-etre un temps ou il devrait l’approcher…

    • #118458
      Flowers
      Participant

      Bon le début, …, nous ramène à l’éblouissant ‘Alone Again (Naturally)’, douce référence.

      ah.
      Heu…audacieuse cette comparaison…là faut qu’on m’explique…

    • #118448
      Flowers
      Participant

      Je pense que Macca se lève musique, vit musique, pense musique, dort musique et a toujours dans sa tête un projet d’écriture. Pour lui s’arrêter c’est mourir.

      oui effectivement…c’est ça…tout le prouve en plus…

    • #118416
      Flowers
      Participant

      L Album; »BEATLES AGAIN ou HEY JUDE » sort en 1970 avec une trackin list differente. Pochette identique qui fait partie de l imaginaire beatles

      J’aime beaucoup ta sélection, elle est bien plus serrée -et palpitante- que ce qui existe en vrai.
      .

      Tiens je croyais qu’il n’y avait que 8 chansons, une impression…justement, jamais été très convaincu de cette selection si on parle de la meme, que vient faire un « I’ve should have known better » là-dedans, a coté de Hey Jude ? bon, pourquoi pas après tout, mais bon je me demande qui a choisi cette liste et « pourquoi »…c’est de l’ultra raccourci un peu frustrant quand meme non ?…
      Cela dit oui il y a quand meme une « logique » qui m’avait frappé, c’est l’absence totale de la période psychédélique (qui commence dès 65), le point commun de tous ces titres (a part Hey Jude) c’est la marque « rock », assez terre a terre finalement. Je crois qu’on est alors en février 70 à la sortie de cet album, on a presque l’impression qu’ils s’excusent d’avoir composé I am The Walrus ou Strawberry Fields, sans parler d’un Fool on the Hill, c’est très étrange, un peu comme si cet album faisait volontairement l’impasse…et en effet a l’époque ils sont « revenus aux bases » plus rock / blues-rock c’est la caractéristqieu de leur fin de carière ok. Mais ça m’a en tous cas permis à l’époque de découvrir « Rain », qu’ils officialisent en quelque sorte…
      Quant à la pochette elle est fascinante, étant ado je faisais un curieux rapprochement entre « Hey Jude » (Jude —> Juif) et leur apparence un peu loubavitch, et notamment John. Hé oui quand on est jeunes l’imagination travaille, et surtout a une époque ou ça n’aurait heurté pas grand monde…curieux leur look quand meme…

    • #118408
      Flowers
      Participant

      Presque, car pour l’aspect « indiscutable » des œuvres en tant que Beatles, je ne partage pas ton avis. Il suffit de réécouter le white album ou Let It Be.

      c’est bien ce que je dis (j’avais précisé « à tort » selon moi)

    • #118387
      Flowers
      Participant

      S’installe pourtant presque immédiatement comme un je ne sais quoi de dilettantisme.

      C’est ainsi que je me surprend a apprécier dans les (bons moments des) carrières solo : dans leur fragilité. Ce dilettantisme peut etre vu de manière « négative »…mais aussi « positive ». C’est peut etre paradoxal mais on peut « reprocher » aux Beatles leur coté « défintif », inoxydable, premiers de la classe agaçants, des morceaux qui sont comme une cage dorée de perfection et dont on ne peut s’échapper, bref un manque de spontaneité et de fragilité justement. Quand on ecoute un « And i love her », un « Girl », un « Let it be », bah il n’y a rien a dire, c’est du marbre absolu. C’est là ou diffèrent les carrières solo (qui ont leurs moments en marbre quand meme) ou je me surprend un jour a aimer un titre et puis en redécouvrir un autre au gré de l’humeur. Ca me fait beaucoup moins cet effet avec les Beatles ou tout semble (a tort d’ailleurs) « indiscutable » et parole d’Evangile. Par bien des aspects les carrières solo sont donc interessantes mais en prenant un angle différent. Bon maintenant ne confondons pas avec la « complaisance », le versant noir du dilettatisme, et ou les ex Beatles tous sans exception verseront aussi de temps en temps…

    • #118345
      Flowers
      Participant

      HELP = Premieres modifications pour plus d homogeneité
      Yesterday et dizzy miss lizzy disparaissent.
      Voila les nouvelles plages :

      13 yes it is<br>
      14 i m down<br>

      Yesterday sort en 45 t mccartney solo ou beatles

      franchement bien trop pointu pour moi tout ça (je comprends pas l’histoire « 1989 » ? passons…)

      En revanche oui, pour Help, Dizzy Miss Lizzy qui m’a toujours gonflé et qui est une concession aux fans de concert de l’époque (il semble, hein) doit sortir. Dehors ! Et elle n’a rien à faire en fin d’album (un des rares albums des Beatles d’ailleurs, mais en solo aussi, a finir sur un morceau « brutal » ce qui est rarement la règle). La remplacer par I’m Down ? pourquoi pas I’m Down y a naturellement sa place mais pas là, idéalement I’m Down est un parfait « opener » de seconde face par exemple, là oui. En tous cas oui pour sortir Dizzy Miss Lizzy, donc. Pour Yesterday oui pourquoi pas, la question peut se poser finalement, meme si c’est moins évident mais je comprends. Enfin « Yes it is »…bon, jamais été un grand fan ça sent la Face B hein, mais oui elle colle bien à l’esprit de l’album je pense.

      Quant à Revolver, j’aurais remplacé Yellow Submarine par Paperback Writer (non pas qu’il soit indigne bien au contraire a mon avis avec sa touche surréaliste, mais moins dans le ton de l’album). Rain pour moi restant incontestablement (incontestablement pour moi hein) une face B…

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 4 jours par Flowers.
    • #118308
      Flowers
      Participant

      Bonsoir à tous
      En cette fin de confinement il me vient une réflexion Paul McCartney et la postérité
      Y songe t il ?
      Tenté t il de la modeler ?
      Il a souvent affirmé ne pas compter et ne pas aimer les anniversaires pourtant il ne manque jamais une commémoration
      Tous les grands hommes y songent à partir d un certain âge lui n en donne pas l impression il n est pas très impliqué dans la Beatles legacy et n a jamais été à l intiative d un événement rendant hommage aux Beatles ou à John .
      Et vous comment le ressentez vous ?

      Je crois très sincèrement qu’il y pense et pas qu’en se rasant comme aurait dit un ancien Président.
      C’est d’ailleurs inévitable d’y penser quand on songe au destin totalement hors du commun qui a été le sien, et que désormais les années sont un peu comptées. La seule chose qui le fasse se lever le matin, en dehors de son amour du son et de la musique et sa famille, c’est la trace qu’il laissera dans l’histoire, j’en suis persuadé. Et ça fait des décennies qu’il y travaille. Je pense qu’il est entièrement tendu vers cet objectif, et qu’il veut tous les enterrer (ceux de sa génération s’entend). Gentiment bien sur. Alors oui bien sur c’est un peu présomptueux mais il est bien obligé de voir en grand l’animal. Sans trop le dire aussi mais ça s’est toujours senti, et il le sait bien, il sourit lui meme de ses tendances un peu megalomaniaques, une réussite qui suscite un agacement parfois bien compréhensible, et on pardonne peu aux meilleurs eleves de la classe… Il y a donc une sorte de fuite en avant vers la réussite ce qui est un peu sa croix, et ce qui sera a posteriori une carrière tout simplement sans égal, et c’est pourquoi il continue d’y travailler. Voilà comment je le sens. Mais je ne m’appelle pas Paul McCartney non plus…

    • #118243
      Flowers
      Participant

      JE TROUVE ÇA TRÈS BON

    • #118184
      Flowers
      Participant

      « Vite comme ça sans prendre trop le temps de réfléchir et pas dans l’ordre de préférence ».
      Alors évidemment la tentation est de confondre les titres marquants de cette période et qu’on a entendu (Dance Tonight, New…) et ce qu’on attend soi-meme de Macca…poussez pas y en aura pas pour tout le monde, oui oui Queenie Eye ou Dance Til We’re High vous auriez – bien sur – pu en etre…

      1- Mr Bellamy
      2- How Kind Of You
      3- Do it Now
      4- Vintage Clothes
      5- Ever present past
      6- Hosanna
      7- In Private
      8- Everybody Out There
      9- Alligator
      10- I Want You To Fly
      11- Riding to Vanity Fair
      12- Dance Tonight
      13- Despite Repeated Warnings
      14- Road
      15- English Tea
      16. I can Bet
      17. It Never Happened Before
      18. Hunt You Down-Naked
      19. A Certain Softness
      20. On my way to work

    • #118170
      Flowers
      Participant

      Je dirais 1989 (Don’t Be Careless Love) et la tournée de « Flowers in the dirt » , les première défaillances apparaissent….

      interessant…mais bon elle est difficile aussi a chanter, mais ok…il y aussi « Footprints » trois ans plus tot ou il y a déjà des traces…

    • #118169
      Flowers
      Participant

      Curieuse cette couverture ou la photo choisie pour Harrison n’est pas du tout de la meme epoque de celle des trois autres…

    • #118149
      Flowers
      Participant

      je ne crois pas que cela soit dû à de trop nombreux concerts.

      oui après tout l’explication est peut-etre a chercher ailleurs…il a peut-etre chopé une merde en avion ou ailleurs, ça arrive, en tous cas ça a été assez soudain

    • #118148
      Flowers
      Participant

      Idem pour les tournées Us à répétition,je ne conteste pas je règrette simplement la encore qu il n ai pas su préserver sa voix

      là je suis d’accord

    • #118143
      Flowers
      Participant

      Comme dit Sim,c mon People à la place d’hey jude et waterfalls à la place de Yesterday mais sans le look du (humm…)clip.

      je serais tenté de dire l’un n’empeche pas l’autre…ce sont deux bons titres solides et que j’aime. Du très bon McCartney. Notamment la fin de C’mon People. Mais rien à faire ça ne « s’écoute » pas comme les deux autres. Il y a d’un coté deux titres historiques, avec un imaginaire très fort, et de l’autre deux très bons titres. Pas pareiL…

Vous lisez 14 fils de discussion
La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !