9 ou 6 ?

Forum de discussion orienté sur la vie et l'oeuvre des Beatles, mais aussi à la vie et l'oeuvre de Paul, George, Ringo et John
Répondre
Avatar du membre
clive
Administrateur du site
Messages : 130
Enregistré le : jeu. 19 nov. 2020 01:10

Image


EH oui.... c'est un peu le grand débat en ce moment autour du documentaire de Peter Jackson.....

Ce docu, je l'adore.... mais la relecture de l'histoire me gêne..... tout comme l'avait été l'Anthology à son époque....

On va être clair....  Paul a passé des années à faire la gueule à Yoko .... si ce n'est pas à cause de la rupture des Beatles, c'est à quel sujet ? En bref, il y a vraiment des incohérences entre ce superbe documentaire et la réalité..... J'ai beau réfléchir.....

 
zonzon38
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

Donc le docu, Paul fait clairement allusion à la gène occasionnée par la présence permanente de Yoko dans le studio :  "Séparés parce que Yoko était assise sur un ampli" --> à ce moment precis, elle était selon lui, la cause de leur future séparation. On voit déjà qu'il ne la portait pas dans son cœur.

Peter Jackson n'insiste pas trop dessus (n'oublions pas que Yoko en personne devait approuver le rendu final), mais c'est quand même évoqué.
​​​​​​Le docu ne montre qu'un instant précis de leur séparation : Janvier 1969. La suite on ne la connait pas... Mais on sait que c'était tendu pendant les enregistrements d'Abbey road. George avait même insulté Yoko il me semble.
On peut aussi supposer que Paul en voulait à Yoko pour des raisons personnelles. Il me semblait avoir lu qu'un jour dans les 70's il s'était rendu chez John mais Yoko avait refusé de lui ouvrir ... 

​​​​​

 
regisbergot
Messages : 51
Enregistré le : mar. 20 nov. 2018 07:56

Bonjour à tous,

Je partage (une nouvelle fois) les commentaires de zonzon38:

Je crois qu'il faut, 50 ans après, arrêter de faire semblant: Yoko a clairement pourri la vie des BEATLES, pendant le début de l'année 1969, en se mettant "hors jeu" et toutefois omniprésente pendant ces sessions déjà suffisamment compliquées pour le groupe. Comme le montre fort bien le documentaire, elle ne semble s'intéresser qu'à JOHN, ce qui a du copieusement agacer nos FAB FOUR.
Ensuite, elle a entraîné JOHN dans un tourbillon d'âneries, jusqu'à l'été 1969. On peut même se demander comment les BEATLES ont pu répéter et composer leur dernier opus dans de bonnes conditions apparemment.

Hé bien, si nous avons bien compris, elle n'était plus présente pendant les sessions d'ABBEY ROAD (cherchez l'erreur...)

GET BACK TO WHERE YOU  ONCE BELONGED....

Régis
zonzon38
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

Celà dit, Yoko n'est pas l'unique responsable, c'est juste un élément supplémentaire qui vient s'ajouter aux autres. Sans elle, les Beatles n'auraient pas duré beaucoup plus longtemps, j'en suis convaincu.

Il n'y a qu'à voir la volonté d'indépendance de George qui n'en peut plus du tandem Lennon/McCartney, ou encore la baisse de motivation de Lennon, complétement absent. Ça s'est bien vu dans le docu.

On peut même se demander pourquoi ils ont souhaité se faire filmer pendant un mois avec si peu de motivation. Seul Paul semblait vouloir aller au bout (il faut dire que c'était son idée au départ) , avec la bonne volonté de Ringo, toujours au rendez-vous. Les deux autres étaient prêts à arrêter, malgré les caméras sur place..
​​
Heureusement le changement de studio et surtout l'intervention de Billy au clavier va sauver le projet... le contraste est frappant !
 
zonzon38
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

@Regis

il me semble que yoko était présente lors des sessions d'Abbey road, elle avait même installé son lit dans le studio pour récupérer d'un accident de voiture sans quitter John...
fabfour
Messages : 41
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:31

Pourquoi ne pas avoir intégré Preston définitivement au groupe pour la suite. Cela aurait peut-être permis aux fabs de continuer après abbeyroad.
 
nowhere man
Messages : 28
Enregistré le : sam. 6 mars 2021 11:57

zonzon38 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 14:06 ... encore la baisse de motivation de Lennon, complétement absent. Ça s'est bien vu dans le docu.
Pas vraiment concerné dans la première partie. En revanche complètement impliqué ensuite. C'est jouissif de constater sa complicité avec Paul.
zonzon38 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 14:06... avec la bonne volonté de Ringo, toujours au rendez-vous.
Ringo c'est l'enigme du documentaire. Pratiquement muet pendant 8 heures et plus. Une grimace de temps en temps face à la caméra. Aucune expression sur son visage quelque soit le contexte (dispute ou déconnade). Il est ailleurs.
ALLIGATOR
Messages : 634
Enregistré le : mer. 10 mars 2021 11:03

Il est (Ringo) déjà dans The Magic Christian dont le tournage arrive à grand pas.
Les Beatles ?
Du parfum pour mes oreilles...
zonzon38
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

Ce qui est drôle c'est qu'il est à la fois le plus effacé, et le premier à se pointer chaque matin !  :lol:
 
Je retiens quand même le moment où il compose Octopus's Garden avec Georges ! 
Avatar du membre
JB+
Messages : 781
Enregistré le : dim. 7 mars 2021 09:50

zonzon38 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 14:06On peut même se demander pourquoi ils ont souhaité se faire filmer pendant un mois avec si peu de motivation. Seul Paul semblait vouloir aller au bout (...)
 
Image
in Rock&Folk décembre 2021
 
Avatar du membre
JB+
Messages : 781
Enregistré le : dim. 7 mars 2021 09:50

zonzon38 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 14:06Celà dit, Yoko n'est pas l'unique responsable, c'est juste un élément supplémentaire qui vient s'ajouter aux autres. (...)

Il n'y a qu'à voir la volonté d'indépendance de George qui n'en peut plus du tandem Lennon/McCartney, ou encore la baisse de motivation de Lennon, complétement absent.
 
A cela s'ajoutent les problèmes financiers d'Apple, le nouveau management d'Allen Klein et le coup de Jarnac asséné par Macca : il a racheté en douce des parts de la société d'édition Northern Songs, en 69, il en possède plus que Lennon, écœuré.

Harrison, lui, avait pour projet un nouvel album solo, comportant cette fois de vraies chansons, celle qui ne trouvaient pas leur place sur les albums des Beatles. Lennon l'avait déjà fait avec le Plastic Ono Band. Les membres de Rolling Stones ont tous publiés des packs de disques solo sans pour autant dissoudre le groupe...
zonzon38 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 14:06Sans elle, les Beatles n'auraient pas duré beaucoup plus longtemps, j'en suis convaincu.
 
Hmm. C'est une supposition. Ne jamais perdre de vue que John Lennon a annoncé aux autres qu'il quittait le groupe, le 20 septembre 1969.
Pourquoi ?
On ne saurait évoquer là Apple (ses disques continueront à sortir sous étiquette Apple) ni Allen Klein, encore moins l'amertume -supposée- d'Harrison.
 
 
regisbergot
Messages : 51
Enregistré le : mar. 20 nov. 2018 07:56

Bonjour à tous,

C'est bien difficile de revenir en arrière, mais il est très probable que John, en septembre 1969, considère qu'il doit "divorcer" des BEATLES, (chacun son tour), et que le succès d'ABBEY ROAD lui suffit. Pour ma part, je considère que les divergences musicales sont alors très importantes entre JOHN et PAUL, et que ni RINGO ni GEORGE n'ont plus "la main" pour recoller les morceaux.

On peut aussi penser que John a un peu "la grosse tête" et qu'il croit, peut-être, qu'il a une autre mission à remplir après les BEATLES, qui sait s'il n'a pas déjà envie de faire son album solo lui aussi...


En attendant, sachez que l'on peut attraper la vidéo complète du concert  ROOFTOP, sur YT of course....

Régis

J'ignorais que YOKO était cachée dans un sac poubelle pendant les sessions d'ABBEY ROAD.
zonzon38
Messages : 267
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

JB+ a écrit : ven. 3 déc. 2021 11:39Pourquoi ?
On ne saurait évoquer là Apple (ses disques continueront à sortir sous étiquette Apple) ni Allen Klein, encore moins l'amertume -supposée- d'Harrison.
 
On ne saura jamais avec certitude pourquoi, mais je ne crois pas à la théorie de "Yoko la manipulatrice" qui lui aurait retourné le cerveau. C'est trop facile.
C'est John qui voulait cette vie avec Yoko, et faire passer le groupe au second plan était SON choix.

Sans doute voulait-il changer de vie, il s'est intéressé à la politique, à d'autres formes d'arts... il chantait "I don't Belive in Beatles, I just belive in Me, Yoko and me". Ce sont des mots forts quand même...

Il était attiré par ce qu'elle lui proposait, c'était ce qu'il cherchait. La fin des Beatles était inéluctable car le fondateur du groupe recherchait autre chose. En tout cas c'est comme ça que je l'interprète !



Et concernant les divergences musicale, je rejoins l'avis de Régis, John et Paul n'ont plus grand chose en commun dans leurs compositions respectives. Et quelques années plus tard, George déclarait qu'il ne reformerait jamais un groupe avec Paul, car trop éloigné musicalement... 
Avatar du membre
JB+
Messages : 781
Enregistré le : dim. 7 mars 2021 09:50

zonzon38 a écrit : sam. 4 déc. 2021 13:44je ne crois pas à la théorie de "Yoko la manipulatrice" qui lui aurait retourné le cerveau. C'est trop facile.
Selon Les Anthony, Ono s'est accrochée à Lennon dès le début, à la galerie Indica, alors que ce dernier essayait de fuir. "Elle a mis le grappin sur John et a eu un effet destructeur. Il a fallu 3 semaines pour engager la séparation des Beatles, du jour où elle lui a plongé dessus jusqu'à la nuit où elle a grimpé dans son lit. Dês lors, John a commencé à s'affaiblir".
Les Anthony ? Le chauffeur de Lennon, entre 1964 et 1971.
Julian n'est pas tendre non plus, décrivant Ono telle une manipulatrice ayant fait subir un lavage de cerveau à son père.
Vivement conseillé, le livre 'Les derniers jours de John Lennon' où son secrétaire/assistant personnel relate la relation Ono-Lennon telle qu'il a plu l'observer durant près de deux ans. Edifiant.
Rions un peu : en 1971, Harrison est invité au Dick Cavett Show. Quand celui-ci lui dit qu'il est assis sur la même chaise que Yoko Ono peu avant, George bondit de la chaise ! Il refusera aussi qu'Ono participe au concert pour le Bangla Desh en compagnie de Lennon (qui avait accepté d'y venir), entraînant finalement le couple à décliner l'invitation.
Répondre