McCartney III

Forum de discussion orienté sur la vie et l'oeuvre des Beatles, mais aussi à la vie et l'oeuvre de Paul, George, Ringo et John
fabfour22
Messages : 324
Enregistré le : mar. 7 mars 2017 05:13

Bonjour à tous
J'ai hésité à acheter l'album surtout après avoir écouté l'émission Popopop d' Antoine de Caunes sur France inter le jour de la sortie de l'album . Interview pas inintéressante que l'on peut podcaster..
Pour revenir à l'album , c'est très en rupture avec New et Egypt Station mais peut être faut il davantage comparer à Mc Cartney I et II.
il y a des choses très bien , l'entrée en matière avec " Long Tailed Winter Bird" me plait bien , superbe guitare acoustique .
Un titre semble se détacher pour moi " Women and Wives" .. il y a deux ou 3 titres à éviter , j'ai pas en tête le nom mais bon globalement c'est pas mal ..
Je trouve que la prise de son est assez fantastique , Paul s'est invité chez moi dès les premières grattes sur la guitare ..
Travail soigné ..tout ça à la maison ?
Marook
Messages : 94
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2017 06:48

Une première impression.
Disons tout net que je n’ai jamais été grand fan du producteur et de l’arrangeur Mc Cartney.
L’album, hélas, ne change rien à mon opinion à ce sujet.
Regrettons tout net la présence d’un véritable producteur. (Godrich, Lanois, Rubin etc.)
L’ensemble est brouillon, confus voir parfois sommaire. Rien ne fonctionne et les guitares, les claviers, la batterie restent à l'état de croquis, d'ébauche et d'esquisse.
Le tout rappelle vaguement l’approche de Chaos sans l’exigence d’un producteur ambitieux et sans des compositions à niveau.
Car c’est bien là que le bât blesse.
L’album s’ouvre sur un Long Tailed Winter Bird bien trop long et qui est au mieux un gentil intermède instrumental.
Lavatory Lil et Slidin sont deux rocks poussifs sans inspiration et en quillés à la va comme je te pousse.
Deep Down est une chute de studio par hasard habilité à figurer sur la galette du patron alors qu’elle était faite pour une archive de peu de poids.
Deep Deep Feeling, est un peu plus ambitieux, mais l’ennui gagne rapidement et pas sûr que l’on investisse du temps sur un titre passable.
Reste le versant acoustique.
The Kiss of Venus est comme l’était Early Days massacré par un choix d’interprétation ne rendant pas grâce à la compo.
En choisissant de la chanter dans une tonalité tout autre, on eut pu prendre un peu de plaisir avec une composition par ailleurs assez mineure.
When Winter Comes n’est pas désagréable du tout, mais c’est un titre de second plan.
Les 4 compositions restantes sont d’une bonne taille au-dessus.
Pretty Boys et Women and Wives fonctionnent bien malgré le chant fragile de Paul.
Les deux meilleures compositions semblent tout droit sorties de Chaos.
Find My Way et Seize the Day sont graciles, élégants, un poil anachronique mais tout à fait charmant.
Au final, un album est très très moyen.
Très, très loin de la grâce d’Egypt ou de Chaos.
Un album presque fainéant, sans trop de discernement et sans alter ego pour monter le niveau.
fabfour22
Messages : 324
Enregistré le : mar. 7 mars 2017 05:13

Je suis un peu moins sévère que toi Laurent mais avec le recul je partage davantage ton point de vue. C est évident que je réécouterais plus souvent Egypt Station que celui ci.
D accord avec toi sur les compositions au dessus du lot
los paranoias
Messages : 271
Enregistré le : mer. 15 mars 2017 08:52

Ce truc, regardezjejouedepleindinstruments, ça finit par être gonflant, surtout pour un tel résultat. Le clavecin, par exemple, il apporte quoi ici ? Rien. Tout est mal agencé, c’est empilé, comme une démo de synthé sur youtube dans un obscur magasin de musique. Nulle grâce, nulle émotion, et je ne parle même pas des morceaux se voulant rock, là, ça fait longtemps qu’ils sont pathétiques. De plus, le jeu de batterie, c’est plombant. Déjà, sur Chaos, mon préféré, de loin ! (merci Godrich), ça affaiblissait certains morceaux. Idem les guitares (sur Chaos, en revanche, parfaites, bien canalisées). Il est sympa Paulo, il a reconquis les critiques, son Panthéon n’est plus très loin, mais mon émotion restera toujours Beatles.
RecherThierry
Messages : 53
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 11:22

Ben, comment dire, Los paranoias, le clavecin il apporte une couleur, il personnalise le morceau. Pour moi c'est presque LE truc de ce morceau.
Quant au concept de jouer de tous les instruments, tu n'as peut-être pas compris la référence, ni le contexte.
La référence c'est "McCartney" et "McCartney II" où, comme pour marquer la fin d'une époque, McCartney se retrouvait seul et remplissait tous les rôles - avec un aspect ludique voire expérimental qu'on peut apprécier ou pas mais qui est un peu le deal qu'il passe avec lui-même dans ces occasions.
Le contexte, c'est la crise de la covid-19 et le confinement forcé qu'on a tous vécu, y compris McCartney. Seul à la maison, il a fait quoi? De la musique, tiens!
Si tant de gens à travers le monde ont mis à profit cette curieuse période pour créer, enregistrer, publier, franchement, pourquoi pas lui!
Après, bien sûr, on peut aimer ou pas, mais ce n'est pas la première fois que McCartney joue de plusieurs instruments - y compris avec Godrich. Ca lui arrivait aussi du temps des Beatles ou des Wings. Perso je le trouve fidèle à ce qu'il a toujours fait, et ce que j'aime chez lui depuis que je l'écoute, c'est à dire aux alentours de 1964...
zonzon38
Messages : 246
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

Je ne pense pas que l'idée de cet album est de prouver qu'il sait jouer de tous les instruments, surtout à son âge, il l'a fait tellement de fois dans le passé.
C'est l'album du confinement, c'est tout, je ne pense pas qu'il faut chercher plus loin.
Après le côté démo, on aime ou pas. C'est vrai qu'on est loin de la grâce de Chaos, mais je trouve que la continuité avec McCartney I et II est carrément réussie, on en retrouve les codes, l'ambiance.
Pour les clavecins, je rejoint Thierry, c'est vraiment l'instrument qui apporte sa couleur au morceau pour moi.
ALLIGATOR
Messages : 678
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 16:16

De mon côté cette galette prends forme et j'aime son goût,si ce n'est ce faux pas de Deep Deep Feeling.

Elle ne rejoindra pas Wild Life,Red Rose Speedway,Press to Play et Driving Rain.
los paranoias
Messages : 271
Enregistré le : mer. 15 mars 2017 08:52

Le clavecin a un son de clavecin, donc, oui, c’est un habillage sonore, mais on est bien loin de Fixing a hole quant à l’apport. Je sais bien, je ne me suis pas remis de mes 10 ans, de 1970 ! Et pourtant, avec toute ma meilleure volonté, j’ai voulu aimer la suite, mais rien à faire, tout ce qui était au plus haut chez les Beatles n’atteignait jamais le meilleur de l’après, meilleur en quantité bien moindre, et le plus faible des Beatles l’était toujours moins que celui des ex-, hélas en quantité industrielle.
Cassure émotionnelle, sonore, beaucoup, instrumentale, vocale, et je ne parle pas production, arrangements. J’ai fini par lâcher. Et piocher, au mieux possible.
RecherThierry
Messages : 53
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 11:22

Oui, Los Paranoias, je peux comprendre ce que tu ressens. Je trouve que c'est pas de chance. Pour moi, les Beatles sont le début de beaucoup de choses. Je le vois comme ça. Ils m'ont ouvert les oreilles, m'ont appris que le clavecin, les trompettes, les quatuors à cordes, etc, tout est source d'inspiration, et qu'il n'y a ni cloison ni frontière en musique.
Du coup, grâce à ce pli qu'ils m'ont donné, cette capacité à s'intéresser à tout, j'ai été ouvert à toutes les musiques. J'ai fait ma part du boulot, bien sûr, j'ai aiguisé mes goûts et fait mes propres découvertes mais, en tout cas, la principale chose que je leur dois, c'est l'ouverture d'esprit (musical).
Alors logiquement, je ne pouvais pas rester "bloqué", ni en 1964 ni en 1970, ni à aucun autre moment. Trop de sources musicales abondantes venant de partout!

Et il se trouve, sans que l'enfant que j'étais ait pu le décider, que c'est dans la musique de McCartney que j'ai trouvé ma principales source de plaisir, quelque chose qui me ressemble ou, disons, qui trouve une résonance particulière en moi. Ca n'a jamais disparu. Je perçois donc l'oeuvre de McCartney comme un tout avec plusieurs chapitre, dont les Beatles sont le premier.
Il a vieilli, évolué - et moi aussi. Il n'a pas été le seul à m'apporter beaucoup musicalement, mais c'est lui qui n'a jamais cessé de me "correspondre" à ce point. Ainsi, il peut arriver que j'aime moins tel ou tel morceau, mais de la même façon qu'il y a des moments moins cools que d'autres dans ma vie, c'est quand même moi!
Alors je ne cherche pas à comparer; McCartney m'accompagne durant ce chemin où je découvre constamment d'autres artistes, d'autres musiques qui m'apportent beaucoup. Un peu comme des amis rejoignant ma famille, dont McCartney serait le père ou le grand frère, quoi...
C'est pour ça que je dis que, en ce qui te concerne, c'est pas de chance, Los paranoias. Car je n'ai jamais eu à vouloir aimer, je n'ai jamais eu à me forcer, et de toute façon, c'est impossible de se forcer à aimer!
RecherThierry
Messages : 53
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 11:22

Après plusieurs jours d'écoute, celle que j'aime le moins doit être "Long tailed winter bird"...
Pour le reste, tout se bonifie à chaque écoute!
Album intimiste et plein d'humeurs et de fantaisie.
Une vraie magie s'en dégage.
circle63
Messages : 1085
Enregistré le : sam. 10 août 2019 13:46

MCCARTNEY III N 1 EN ANGLETERRE

(1ère depuis flowers in the dirt 89)

Source Billboard

According to the Official Charts Company, the album is at No. 1 on the midweek chart after bolting out the gate with almost 25,000 chart sales over the weekend. If it holds its momentum, McCartney III will give the Hall of Famer his first solo No. 1 album since 1989’s Flowers in the Dirt
JBBarras
Messages : 4036
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:06

Très belle cote in metacritic, qui compile les critiques de différents magazines : 8,2 sur 10. La moins bonne, de American Songwriter, affiche quand même un 5/10. Extrait : "McCartney 2 est facilement oubliable. Son successeur, McCartney 3, a probablement été enregistré sur un coup de tête, un exercice destiné à faire fléchir ses muscles musicaux et à prouver sa capacité à fonctionner comme un one-man band. À certains égards, cela pourrait être considéré comme superflu, insignifiant ou les deux, un effort égocentrique qui est au mieux superficiel, au pire fragile. Cela pourrait être assimilé à une collection de faces B, de démos et d'idées inachevées, jugées inappropriées pour une sortie standard. Il n'y a vraiment rien ici qui soit à la hauteur des standards plus élevés de McCartney, en solo, voire avec les Beatles, "Bluebird" par exemple. L'enemble peut être considéré comme une curiosité, des airs dna sla famille des bizarreries qui jonchent le catalogue McCartney. “I don’t need to be wrong, I don’t need to be right,” , insiste Paul sur «Seize the Day», une sorte de déclaration qui semble non seulement réaffirmer son mantra musical, mais s'applique également à l'attitude qui est inhérente ici. Bien que ce ne soit en aucun cas essentiel, McCartney 3 séduira probablement nombre de collectionneurs compulsifs Macca."
ALLIGATOR
Messages : 678
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 16:16

Le clip de When winter comes est sorti,sympa petit dessin animé un peu dans la veine de Once upon a long ago.
JBBarras
Messages : 4036
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:06

Réécoute quick-rapido du 'III'. Qui démarre super bien avec ce motif de guitare intriguant.
Mais, sinon, désolé amis, pas l'ombre d'une mélodie. Des notes qui se suivent plus ou moins bien, un petit bout de phrase suivi d'un autre petit bout de phrase, une éclaircie ici ou là. Lumière tamisée, soleil couché, bégaiements des minuscules motifs en mode repeat. Tiens, c'est peut être ça qui séduit un peu tout le monde, l'oreille de l'auditeur 2020 est formée, formatée, après toutes ces décennies de hip-hop.
Une mélodie, c'est 'Volare', 'Yesterday' ou tout ce que l'on peut massacrer sous la douche, siffler en allant sur la colline.
JBBarras
Messages : 4036
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:06

Sinon, bien sûr, la voix. Elle est partie avant tout le reste.
Mais Paul le Mc semble, à quelques -brefs- instants musicaux, chanter comme s'il était encore en 1970, l'intention est là où les cordes vocales ne sont plus.
En notre ère high tech, il faudrait inventer un logiciel qui fasse chanter McCartney comme il l'entend dans sa tête. Et tout le monde serait content.
Philou25
Messages : 25
Enregistré le : ven. 24 août 2018 09:34

Entièrement d'accord avec Thierry ! Paul McCartney n'a pas perdu son talent du jour au lendemain après 1969 !
La différence: 5 chansons par disque au lieu de plus d'une dizaine, l'émulation avec John Lennon, une exigence et un regard critique (seulement retrouvés avec Godrich et on a vu le fabuleux résultat!). Los Paranoias je ne vois pas en quoi Another Girl, I'm looking throuh you, all together now seraient supérieures à The kiss of venus ou seize the day?
Je rejoins encore une fois Thierry pour moi McCartney fait la musique qui me correspond le mieux et m'a ouvert à la soif de découverte d'autres artistes.
Je suis sans doute comme le dit JB un McCartney addict, ma femme et mes enfants sont fan aussi, ma fille après l'avoir vu pour la 1ère fois en concert m'a dit que c'était le plus beau jour de sa vie. Mais j'essaie de rester lucide et objectif malgré tout.
Par exemple je ne vais plus le voir en concert depuis 2015 (après n'en avoir raté aucun depuis 1989 à Paris), il a perdu sa voix et cela me fait trop de peine le voir peiner (le mot est faible) sur ses plus belles chansons.
Quand Press to Play est sorti, quelle énorme déception après 3 ans d'attente ! Quand les singles d'Egypte sont sortis j'ai même eu honte, come on to me (je l'avais vu jouer live sur youtube avant sa sortie) je croyais que c'était une jam session pour blaguer, ben non c'était un single! Fuh You ah non là ce n'était plus possible! comment a-t-il pu? lynché par la famille le Paul: "il est trop vieux, il ferait mieux de raccrocher..et j'en passe, et comment leur donner tort! 5 ans d'attente pour entendre ça ! Au secours !Le McCartney atteint de jeunisme, obnubilé par l'aspect commercial me déçoit. Egypt Station est un patchwork musical bien lustré mais sans âme. Heureusement et comme souvent, il contient Do It Now (poignant) et la délicate Hand in Hand qui nous rappellent qui est Paul McCartney !
J'ai beaucoup plus écouté Do Holywood des Lemon Twigs à l'époque, disque plein de fraîcheur (enregistré en 14 jours je crois) et d'inspirations. Depuis plus d'un an j'écoute également les 2 derniers disques de Weyes Blood sans m'en lasser (essayer do you need my love, ou everyday ou encore andromeda et vous verrez de quoi je parle).
Mais je m'éloigne ; Revenons en à McCartney III.
Après la (relative) déception Egyptienne je suis plutôt agréablement surpris .
Long Tailed Winter Bird et son riff de guitare (c'est ma nouvelle sonnerie de téléphone), l'entrée de la Basse par petite touche au début et qui donne sa pleine mesure à 1:45 avec l'entré de la batterie (que je trouve intéressante sur ce titre), j'aime beaucoup, ce titre mérite d'être écouté attentivement.
Find my Way est un très bon titre, mérite d'être un single.
Pretty Boys (me fait penser à Early Days, Confidante et même Little Willow) , pas mal sans plus et déjà entendu.
Women and Wives ne m'avait pas marqué à la 1ère écoute (assez simple au niveau des accords) , mais je dois dire qu'elle prend de la valeur après plusieurs écoutes, j'aime ! bonne chanson.
Lavatory Lil, j'attendais plus de ce titre dont j'avais vu une cover (bien mieux), la guitare est excellente comme sur le reste du disque. Bref très moyen pour moi.
Deep Deep Feeling , surpris à la 1ère écoute par son atmosphère et ses variations (ma faisait un peu penser à How Kind OF you et Appreciate), je ne savais pas de quelle côté elle allait basculer, malheureusement du mauvais. Elle est bien moins réussit que les 2 précitées et pour le coup "l'aide d'un ami" aurait été précieuse sur ce titre.
Slidin' , j'adore malgré (ou grace à)son gros son , la voix est trop en retrait hélas, mais encore une fois j'adore la guitare et son solo, j'aime beaucoup.
The Kiss Of Venus, j'adore! du grand McCartney !! Il peut toujours et cela me réjouis ! Imaginez ce titre avec la voix de 68 ?!! Pourrait figurer sur le Blanc sans problème.
Seize the Day est mon 2ème coup de coeur, comme pour Do It Now mais de manière plus joyeuse il nous dit de profiter de la vie maintenant, le pont à 1:40 est excellent (je l'ai dédié à ma chèrie pour les paroles) elle était très touchée. Le pouvoir de McCartney de nous rendre heureux par sa musique !
Deep Down pour moi c'est une anomalie ! ce n'est pas la musique que j'aime ! Je la zappe ..
Winter Bird sympa sans plus et puis que fait une chanson de 1992 ici?! Je l'aurais plutôt mis dans les archives collections à venir personnellement.
Conclusion McCartney III est un bon album , avec de belles réussites, on sent que Paul y a mis du plaisir et il a le mérite de nous le transmettre. Merci Paul.

JBBarras
Messages : 4036
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:06

Bref, état des lieux au 22.12.2020

- Pas de mélodies
- Voix éreintée
- Suites harmoniques parfois surprenantes
- Joli piqué au niveau des intros, des guitares et des -trop courts- passages instrumentaux

Résultat : aucune chanson à isoler, genre "je vais m'écouter un bon petit Macca au saut du lit" ou "après ce disque pénible de Björk, m'en vais glisser le 'III' pour un shot d'oxygène".

C'est mal barré.
JBBarras
Messages : 4036
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 07:06

Plutôt que ressasser, un exemple de bonne chanson, quasi-inconnue.
On y entend une construction, un environnement, un début et une fin en judicieux équilibre. Et non des bribes collées pour former un simulacre de pièce autonome.

Ecoute, compare, fais-toi une idée objective.
---
Pourquoi tel exercice ?
Parce que ça remet en perspective certains pseudo-acquits. Et que, bon sang, une bonne chanson repose sur autre chose que du bout-à-bout.

http://www.youtube.com/watch?v=kd4H9weVqoM
Philou25
Messages : 25
Enregistré le : ven. 24 août 2018 09:34

Merci 4 JB pour ta proposition.
Et de manière tout à fait objective, je te dis que ce morceau au mieux sympatoche ne m'inspire rien du tout.
Mais bon je ne suis qu'un misérable McCartney addict.
zonzon38
Messages : 246
Enregistré le : mer. 20 déc. 2017 11:50

Et bien après quelques nouvelles écoutes, tout se bonifie également de mon côté, et l'ensemble me plait beaucoup. Il n'y a pas de mélodie particulièrement forte c'est vrai, mais pas de temps morts non plus, l'album dans son ensemble est cohérent, agréable, je retrouve le Macca que j'aime, qui fait sa musique seul, sans artifices inutiles (qui m'ont un peu gêné dans Egypt), qui joue de tous les instruments avec créativité et qui utilise bien sa voix, quoi qu'on en dise.
Je comprends de mieux en mieux les critiques positives de la presse et du public.
Quand même, quand on pense que le bonhomme est à l'aube de ses 80 ans, et qu'il a fait tout ça de A à Z pendant le confinement... il m'épatera toujours. On s'y habitue presque mais c'est dingue ... Le macca du 21ème siècle est très bon, entre Chaos, Egypt Station, New et ce Mac III, le niveau est élevé ces 20 dernières années. Et ça, qui l'aurait imaginé à l'époque de Press to play ?

Je pense que c'est un album que je ne suis pas prêt de ranger, c'est une belle surprise pour cette fin d'année maussade.


Répondre