Accueil / The Beatles / Les chansons / The Beatles / Glass Onion : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

Glass Onion : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

Glass Onion

Informations sur la chanson

  • Crédits : Lennon / McCartney
  • Durée : 2:18
  • Producteur : George Martin
  • Ingénieur : Ken Scott, John Smith

Les paroles de la chanson

I told you about strawberry fields
You know the place where nothing is real
Well here’s another place you can go
Where everything flows
Looking through the bent backed tulips
To see how the other half live
Looking through a Glass Onion

I told you about the walrus and me – man
You know that we’re as close as can be – man
Well here’s another clue for you all
The walrus was Paul
Standing on the cast iron shore – yeah
Lady Madonna trying to make ends meet – yeah
Looking through a Glass Onion

Oh yeah, oh yeah, oh yeah
Looking through a glass onion

I told you about The Fool On The Hill
I tell you man he living there still
Well here’s another place you can be
Listen to me
Fixing a hole in the ocean
Trying to make a dove-tail joint – yeah
Looking through a Glass Onion

La traduction de la chanson

Je vous ai parlé de Strawberry Fields
Vous savez l’endroit où rien n’est réel
Et bien voici un autre endroit où vous pouvez aller
Où tout flotte
Regarder à travers les tulipes inversées
Pour voir comment l’autre moitié vit
Regarder à travers un oignon de verre

Je t’ai parlé du morse et de moi, mec
Tu sais que l’on est très proche, mec
Voici un autre un autre indice pour vous tous
Paul était le morse
Debout sur la plage coulée dans le fer, ouais
Lady Madonna tentant de joindre les deux bouts, ouais
Regarder à travers un oignon de verre

Je t’ai parlé du fou sur la colline
Je t’ai dit mec qu’il vivait toujours là bas
Voici un autre endroit où tu pourrait être
Ecoute moi
Faire un trou dans l’océan Essayer de faire un joint à queue d’aronde ouais
Regarder à travers un oignon de verre

L’histoire de la chanson

Dans une époque agitée par d’importants mouvements socioculturels, les Beatles étaient souvent perçus comme des prophètes et chaque chanson était passée à la loupe, à la recherche de symboles et d’allusions qui pouvaient délivrer un message ; Qui était Eggman de I’m the Walrus ? Est ce que le thé dont on parlait dans Lovely Rita était de la Marijuana ? Est ce que Henry the Horse était un terme d’argot pour héroïne  ?

 

Les Beatles étaient eux-mêmes en grande partie responsables de ces folles interprétations au moins pour s‘être servis de la terminologie de la poésie et du non sens. John, en particulier, avait pris plaisir à obscurcir sans cesse le sens de ses paroles. Mais, en 1968, il était revenu vers une écriture plus simple et plus directe, particulièrement évidente dans les morceaux Ramenés d’Inde. Lorsqu’un élève de son ancienne école lui écrivit pour lui demander d’expliquer les raisons qui le poussaient à composer,
John répondit qu’il faisait cela pour le plaisir. « Je le fais pour moi, tout d’abord, explique-t-il. Tout ce que les gens en font ensuite est justifié, mais ne correspond pas forcément à ce que je pense. OK ? Et cela est vrai pour toutes les créations : art, poème chansons.. Il faudrait pulvériser le mystère et toutes les conneries qui entourent l’art. »

 

Glass Onion était une réponse humoristique à tous ceux qui se penchaient sur ses écrits, à la recherche d’un sens caché. Pour composer cette chanson, il commença par reprendre les mots et les images des chansons des Beatles les plus énigmatiques (Strawberry Fields, There’sa place, Within You, Without You, I am the Walrus, Lady Madonna, The Fool on the Hill, et Fixing A Hole).Puis il dit en plaisantant que le Morse de I Am The Walrus était en réalité Paul.

 

Enfin John ajouta quatre nouvelles images provocantes pour donner un peu de travail à ses fans littéraires : des tulipes inversées, un oignon de verre, une plage coulée dans le fer, et un joint à queue d’aronde. Les tulipes inversées (« Bent back tulips ») expliqua Derek Taylor, étaient une référence à l’arrangement floral tout à fait particulier de Parkes un restaurant londonien très couru dans les années soixante. « Quand on s’asseyait à table, on se demandait ce qui se passait avec les fleurs, puis on s’apercevait
qu’il s’agissait de tulipes dont les pétales avaient été retournés en arrière ce qui faisait que l’on voyait la face interne des pétales et les étamines. C’est pour cela que John dit «  To see how the other side live » Il veut dire comment vit l’autre moitié de la fleur, mais aussi, Parkes étant un restaurant chic, comment vit l’autre moitié de la société.  »

 

Les autres images ont toutes une explication simple : «  The cast Iron shore » La plage coulée dans le fer est le surnom de la plage de Liverpool (également appelée Cassie) dont le sable est noirâtre et l’eau grise. Un joint à queue d’aronde (« dovetail joint ») est un assemblage de bois fait d’un tenon en forma de queue d’hirondelle et de la mortaise correspondante. Et Glass Onion (Oignon de verre) était le nom que John voulait utiliser pour les Iveys, un un groupe qui avait signé chez Apple en juillet
1968. Le nom de Glass Onion ne fut pas du goût des Iveys qui décidèrent d’appeler leur groupe Bad Finger, d’après Badfinger Boogie le titre original de With A Little Help From My Friend

Musiciens ayant participé à l’enregistrement

Paul McCartney : piano,
John Lennon : voix principale, guitare rythmique acoustique, tambourin
George Harrison : guitare principale
Ringo Starr : batterie
Henry Datyner : violon
Eric Bowie : violon
Norman Lederman : violon
Ronald Thomas : violon
John Underwood : violon alto
Keith Cummings : violon alto
Eldon Fox : violoncelle
Reginald Kilbey : violoncelle

L’enregistrement de la chanson

11 Septembre 1968 : enregistrement de 34 prises.
12 Septembre 1968 : ajout d’overdubs à la prise 33.
13 Septembre 1968 : ajout d’overdubs à la prise 33.
16 Septembre 1968 : ajout d’overdubs à la prise 33.
10 Octobre 1968 : ajout d’overdubs à la prise 33.
Version finale : Prise 33

La contribution de chacun des Beatles

John Lennon : 100 %

Les reprises de cette chanson par d’autres artistes

Arif Mardin

Téléchargements

Disques incluant cette chanson

The Beatles

CD / International

Love

CD / International

The Beatles

33 Tours / Angleterre

The Beatles

Cassette / Angleterre

The Beatles (Remaster.)

CD / International

The Beatles

33 Tours / Etats Unis

The Beatles

33 Tours / France

The Beatles

33 Tours / Brésil

The Beatles

33 Tours / Allemagne

Los Beatles

33 Tours / Argentine

Intégrale Remasterisée

Clé USB / International

Pensez aussi à lire

(Forgive Me) My Little Flower Princess : John Lennon : paroles, traduction, histoire…

Informations sur la chanson Crédits : Lennon Durée : 2:27 Producteur : John Lennon & …

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !