Accueil / The Beatles / Les chansons / The Beatles / When I’m Sixty-Four : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

When I’m Sixty-Four : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

When I'm Sixty-Four

Informations sur la chanson

  • Crédits : Lennon / McCartney
  • Durée : 2:37
  • Producteur : George Martin
  • Ingénieur : Geoff Emerick, Phil McDonald, David Harrie

Les paroles de la chanson

When I get older losing my hair
Many years from now
Will you still be sending me a valentine
Birthday greetings bottle of wine
If I’d been out ’til quarter to three
Would you lock the door
Will you still need me, will you still feed me
When I’m sixty-four

You’ll be older too
And if you say The Word
I could stay with you

I could be handy, mending a fuse
When your lights have gone
You can knit a sweater by the fireside
Sunday mornings go for a ride
Doing the garden, digging the weeds
Who could ask for more
Will you still need me, will you still feed me
When I’m sixty-four

Every summer we can rent a cottage
In the Isle of Wight, if it’s not too dear
We shall scrimp and save
Grandchildren on your knee
Vera, Chuck & Dave

Send me a postcard, drop me a line
Stating point of view
Indicate precisely what you mean to say
Yours sincerely, wasting away
Give me your answer, fill in a form
Mine for evermore
Will you still need me, will you still feed me
When I’m sixty-four

La traduction de la chanson

Quand je serai vieux et perdrai mes cheveux
Dans pas mal d’années
M’enverras-tu encore une carte pour la St Valentin
Des vœux d’anniversaire une bouteille de vin
Si je sors jusqu’à trois heures moins le quart
Fermeras tu la porte
Auras-tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger
Quand j’aurai 64 ans

Tu seras vieille aussi
Et si tu le dis
Je pourrais rester avec toi
Je pourrais être utile, pour changer un fusible
Si les lampes s’éteignent
Tu peux tricoter un chandail au coin du feu
Faire une promenade le dimanche matin
Faire le jardin, ôter les mauvaises herbes
Qui pourrait demander plus
Auras-tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger
Quand j’aurai 64 ans
Tous les étés nous pourrons louer un cottage
Sur l’île de Wight, si ce n’est pas trop cher
Nous économiserons et épargnerons
Tes petits-enfants sur les genoux
Vera, Chuck et Dave
Envoies-moi une carte postale, une ligne
Expliquant ton point de vue
Et précisément ce que tu veux dire
Sincèrement Votre, qui se languit
Réponds-moi, avec une formule
Mienne pour toujours
Auras-tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger
Quand j’aurai 64 ans

L’histoire de la chanson

Paul a composé l’ébauche de cette chanson sur le piano de sa maison de Forthlin Road, à Liverpool. A cette époque, alors âgé d’une quinzaine d’années seulement (aux alentours de 1957-1958) Paul venait à peine de rejoindre son nouvel ami John Lennon au sein des Quarrymen. Les Beatles en jouaient déjà une version en concert durant la période de la Cavern et d’Hambourg. Cet air se veut directement inspiré de la grande époque du music-hall (dans les années 20 et 30), un  » air de cabaret « , style que le père de Paul, Jim McCartney jouait avec son groupe quand il était plus jeune.
Paul a donc composé cette chanson en hommage à son père. Néanmoins, le fait que Jim ait fêté ses 64 ans lors de la sortie de  » Pepper  » n’est qu’une pure coïncidence.. mais la vie fait bien les choses !

Paul :  » Mon père devait avoir 56 ans lorsque je l’ai écrite. L’âge de la retraite, en Angleterre, est 65 ans, et j’ai dû penser que 64 ans était un bon prélude. Mais je crois que j’ai surtout choisi cet âge pour la sonorité du mot sixty-four « .

Musiciens ayant participé à l’enregistrement

Paul McCartney : voix principale, piano, basse, choeurs
John Lennon : choeurs, guitare rythmique
George Harrison : choeurs
Ringo Starr : cloches, batterie
Robert Burns : clarinette
Henry Mackenzie : clarinette
Frank Reidy : clarinette basse.

L’enregistrement de la chanson

6 Décembre 1966 : enregistrement de 2 prises instrumentale.
8 décembre 1966 : rajout de la piste voix à la prise 2
20 Décembre 1966 : création des prises 3 et 4 par overdubs.
Version finale : prise 4.

« When I’m sixty four » est une des premières chansons qui fut mise en boite pour « Sgt Pepper ». Son enregistrement s’est déroulé durant le dernier mois de l’année 1966, entre les sessions de  » Strawberry Fiels Forever  » et celles de  » Penny Lane « .
Le travail débuta le 6 Décembre, jour dont les Beatles profitèrent pour enregistrer un message de vœux pour les auditeurs de plusieurs radios Londoniennes.
Paul rajouta sa piste chant dans l’après-midi du 8 et une autre piste voix le sera le 20. Pour cette chanson, trois clarinettes et une clarinette basse seront nécessaires.

John Lennon :  » When i’m sixty-four, c’est quelque chose que Paul a écrit à l’époque de la Cavern . On s’est contentés d’ajouter quelques mots du genre  » grandchildren on your knee  » et  » Vera, Chuck and Dave « . Ce n’était qu’une parmi celles qu’il avait en attente, qu’on a tous en fait : une demi-chanson. Et celle-là était une sorte de tube pour nous. On la jouait quand les amplis tombaient en panne, on la chantait au piano « .

La contribution de chacun des Beatles

Paul McCartney : 80 % / John Lennon : 20 %

Les reprises de cette chanson par d’autres artistes

Claudine Longet, Bernard Cribbins, John Denver, Archie & Edith Bunker, Noel Harrison, Keith Beckingham , Symfunny Orchestra, Georgie Fame, Kenny Ball and his Jazzmen

Téléchargements

Disques incluant cette chanson

Yellow Submarine Songtrack

CD / International

Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band

Picture disk / Angleterre

Lucy In the Sky With Diamonds

Jukebox / Etats Unis

La Banda De Sargento Pepper

33 Tours / Argentine

Intégrale Remasterisée

Clé USB / International

Pensez aussi à lire

Dream : Ringo Starr : paroles, traduction, histoire…

Informations sur la chanson Crédits : Johnny Mercer Durée : 2:43 Producteur : George Martin …

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !