Accueil / The Beatles / Les chansons / The Beatles / Within You Without You : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

Within You Without You : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

Within You Without You

Informations sur la chanson

  • Crédits : George Harrison
  • Durée : 5:05
  • Producteur : George Martin
  • Ingénieur : Geoff Emerick, Richard Lush

Les paroles de la chanson

We were talking – about the space between us all
And the people – who hide themselves behind a wall of illusion
Never glimpse the truth – then it’s far too late – when they pass away

We were talking – about the love we all could share – when we find it
To try our best to hold it there – with our love
With our love – we could Save The World – if they only knew

Try to realise it’s all within yourself
No One else can make you change
And to see you’re really only very small
And life flows on within you and without you

We were talking – about the love that’s gone so cold and the people
Who gain the world and lose their soul
They don’t know – they can’t see – are you One of them ?

When you’ve seen beyond yourself – then you may find
Peace of mind is Waiting there
And the time will come when you see we’re all One
And life flows on within you and without you

La traduction de la chanson

Nous parlions
de l’espace entre nous tous
Et les gens
qui se cachent derrière un voile d’illusion,
N’entrevoient jamais la vérité.
Et alors il est bien trop tard
quand ils trépassent

Nous parlions
de l’amour que nous pourrions tous partager
quand nous le trouverons
tenter notre mieux pour le garder là.
Avec notre amour,
avec notre amour
nous pourrions sauver le monde.
Si seulement ils savaient.

Essaie de de réaliser que tout cela est en toi-même
Personne d’autre ne peut te faire changer
Et pour voir que tu es réellement, simplement tout petit
Et la vie continue de s’écouler en toi et hors de toi.

Nous parlions
de l’amour qui est devenu si froid et les gens
qui gagnent le monde et perdent leur âme.
Ils ne savent pas.
Ils ne peuvent voir.
Es-tu l’un d’eux ?

Lorsque tu as vu au-delà de toi-même
alors tu peux découvrir
que la Paix intérieure attend là.
Et viendra le temps où tu verras que nous ne faisons tous qu’un
Et la vie continue de s’écouler en toi et hors de toi.

L’histoire de la chanson

 » Within You, Without You » est l’unique contribution de George Harrison pour « Sgt Pepper ». Elle ouvre la deuxième face du vynile, dans la version 33 T d’origine de l’album. Cette chanson est également la plus longue de l’album.

Il s’agit clairement d’un morceau très surprenant sur un disque de rock à cette époque, car complètement basé sur des instruments Indiens. George avait déjà réalisé un premier essai sur  » Revolver  » avec  » Love You To « , mais là,  » Beatle George  » expose de manière plus qu’explicite sa nouvelle philosophie tournée vers l’Orient, et sa passion pour l’Inde et la culture Hindoue. C’est cela qui entraînera les Beatles à suivre l’enseignement du maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh au début de l’année 1968. Cette expérience se verra ponctuer par la sortie de  » The Beatles  » (plus connue sous le nom de  » White album « , ou en France comme le  » double blanc).

George Harrison :  » Elle m’est venue après que j’eus passé un peu de temps en Inde et fus tombé sous le charme du pays et de sa musique. J’avais rapporté plein d’instruments […] J’avais également passé beaucoup de temps en compagnie de Ravi Shankar « .

Ringo :  » Within You, Without You est géniale, je l’adore.  »

Le texte de  » Within You, Without You  » est basé sur une conception Hindou. Néanmoins, cela n’empêcha pas qu’elle trouva un écho chez les consommateurs d’acides à l’époque, bien qu’il n’y est aucune référence à cette substance…
La chanson se rédige comme le Souvenir d’une discussion qui revient peu à peu. Elle explique que l’individualisme occidental (l’ego) est fondé sur une illusion qui encourage à la division. Le premier vers est très explicite  » Nous parlions de l’espace entre nous et les autres  » (souvenir d’une discussion entre les Beatles, Klaus Voormann et quelques autres amis). Si l’on veut se débarrasser de cet espace, et se rapprocher les uns des autres, il faut donc abandonner l’illusion de l’ego, et de ce fait, considérer que nous sommes en essence tous un.

George commença à écrire cette chanson sur un harmonium chez son ami Klaus Voormann (artiste Allemand rencontré à Hambourg, bassiste de Manfred Mann, et créateur de la pochette de  » Revolver « )

George Harrison (1967) :  » Nous ne sommes qu’un. La réalisation d’un amour humain réciproque est tellement belle. C’est une bonne vibration qui te fait te sentir bien. Toutes ces vibrations que l’on ressent à travers le yoga, les chants cosmiques, tout ce genre de chose, c’est un tel bourdonnement ! ça n’a rien à voir avec les pilules. Un bourdonnement qui t’emporte directement sur le plan astral « .

Musiciens ayant participé à l’enregistrement

Brian Jones : sitar, tamboura
George Harrison : voix principale, sitar, harmonium, guitare acoustique, tamboura
Natver Soni : tabla
P.D. Joshi : Swordmandel
Amrat Gajjar : Dilruba
Neil Aspinall : tamboura
Erich Gruenberg : violon
Alan Loveday : violon
Julien Gaillard : violon
Paul Scherman : violon
Ralph Elman : violon
David Wolfsthal : violon
Jack Rothstein : violon
Jack Greene : violon
Brian Jones : violoncelle
Reginald Kilbey : violoncelle
Allen Ford : violoncelle
Peter Beavan : violoncelle
Stuart Eltham : effets sonores

L’enregistrement de la chanson

15 Mars 1967 : enregistrement de la prise 1
22 mars 1967 : création de la prise 2 par ajout d’overdubs
3 Avril 1967 : rajout d’overdubs à la prise 2.
Version Finale : prise 2.

Les séances de « Within You, Without You » ont commencé le 15 Mars. Pour cette session, 4 musiciens de l’Asian Music Circle avaient été engagés afin de jouer de la tabla, du dilruba (sitar à archer), du swordmandel (sitar à une corde, utilisé par George sur Strawberry Fiels Forever) et des percussions. On disposa dans le studio d’Abbey Road des tapis au sol pour qu’ils ne soient pas dépaysés. George ajouta quelques touches au décor en disposant des fleurs et des bâtons d’encens. Bien que ne participant pas à l’enregistrement, les 3 autres Beatles étaient présents pour assister à cette session peu habituelle…

A noter que les deux dirulbas furent ajoutés le 22 Mars.

Pour cette chanson, la présence de 12 musiciens (payés 9£ chacun) du London Symphony Orchestra fut également nécessaire (dont 3 violoncellistes et 8 violonistes).

George Martin :  » les musiciens hindous ne me posèrent pas de problème. Ce qui fut difficile, ce fut d’écrire une partition pour violons et violoncelles pour que des musiciens Anglais puissent jouer comme des hindous. Le joueur de dirulba, par exemple, faisait toutes sortes d’effets que j’ai dû transposer pour des instruments traditionnels, avant de demander aux musiciens de le suivre « .

A la toute fin de la chanson, on entend un éclat de rire, souhaité par Harrison afin de dédramatiser le message contenu dans les paroles de la chanson.

John Lennon :  » C’est une de mes meilleures chansons de George. Et une de mes préférées parmi les siennes. Il est limpide dans cette chanson. Son esprit et sa musique sont limpides. C’est là son talent inné ; il a trouvé cette sonorité « .

La contribution de chacun des Beatles

George Harrison : 100 %

Les reprises de cette chanson par d’autres artistes

Peter Knight, Soulful Strings

Téléchargements

Disques incluant cette chanson

Love

CD / International

Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band

Picture disk / Angleterre

La Banda De Sargento Pepper

33 Tours / Argentine

Intégrale Remasterisée

Clé USB / International

Pensez aussi à lire

I’m Happy Just To Dance With You / If I Fell – The Beatles : les secrets de l’album (paroles, tablature)

Informations sur l’album Pays : France Support : EP Label : Odeon Numéro de série …

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !