Accueil / The Beatles / Les chansons / The Beatles / I’m Only Sleeping : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

I’m Only Sleeping : The Beatles : paroles, traduction, histoire…

I'm Only Sleeping

Informations sur la chanson

  • Crédits : Lennon / McCartney
  • Durée : 2:57
  • Producteur : George Martin
  • Ingénieur : Geoff Emerick, Phil McDonald, Jerry Boys

Les paroles de la chanson

When I Wake Up early in the morning
Lift my head, I’m still yawning
When I’m in the middle of a Dream
Stay in bed, float up stream (float up stream)

Please, don’t wake me, no, don’t shake me
Leave me where I am, I’m only sleeping

Everybody seems to think I’m lazy
I don’t mind, I think they’re crazy
Running everywhere at such a speed
Till they find there’s no need (there’s no need)

Please, don’t spoil my day, I’m miles away
And after all I’m only sleeping

Keeping an eye on the world going by my window
Taking my time

Lying there and staring at the ceiling
Waiting for a sleepy feeling

Please, don’t spoil my day, I’m miles away
And after all I’m only sleeping

Keeping an eye on the world going by my window
Taking my time

When I Wake Up early in the morning
Lift my head, I’m still yawning
When I’m in the middle of a Dream
Stay in bed, float up stream (float up stream)

Please, don’t wake me, no, don’t shake me
Leave me where I am, I’m only sleeping

La traduction de la chanson

Quand je me lève tôt le matin
Je lève la tête, je bâille encore
Quand je suis au beau milieu d’un rêve
Je reste au lit, suis le courant (suis le courant)

S’il vous plaît, ne me réveillez pas, non, ne me secouez pas
Laissez-moi où je suis, je ne fais que dormir.

tout le monde a l’air de penser que je suis paresseux
Ça ne me dérange pas, je trouve qu’ils sont dingues
A courir partout à une telle vitesse
Jusqu’à ce qu’ils réalisent qu’il n’y en a pas besoin (il n’y en a pas besoin)

S’il vous plaît, ne gâchez pas ma journée, je suis à des kilomètres
et après tout, je ne fais que dormir

A garder un œil sur le monde qui passse à la fenêtre
A prendre mon temps

Allongé là à regarder le plafond
A attendre un état de somnolence

S’il vous plaît, ne gâchez pas ma journée, je suis à des kilomètres
et après tout, je ne fais que dormir

A garder un œil sur le monde qui passe à la fenêtre
A prendre mon temps

Quand je me lève tôt le matin
Je lève la tête, je bâille encore
Quand je suis au beau milieu d’un rêve
Je reste au lit, suis le courant (suis le courant)

S’il vous plaît, ne me réveillez pas, non, ne me secouez pas
Laissez-moi où je suis, je ne fais que dormir

L’histoire de la chanson

La première version des paroles de John pour l’m Only Sleeping fut griffonnée sur le dos d’une lettre de rappel des Postes et Télécommunications britanniques datée du 25 mars 1966, lui réclamant le paiement d’une facture de radiotéléphone d’un montant de 12 livres et 3 shillings. Il est évident, à la lecture de cette version, que John parlait des joies du fait de rester au lit, et non pas des rêves induits par diverses substances hallucinogènes qu’évoque l’enregistrement final, avec ses effets de guitare à l’envers.
John adorait son lit. Quand il ne dormait pas, il s’allongeait, ou s’asseyait en s’adossant sur une confortable pile d’oreillers pour écrire ou regarder la télévision. l’m Only Sleeping célèbre le lit et sa valeur en tant qu’endroit privilégié pour la contemplation. Elle préfigure également la chanson Watching The Wheels, sur l’album Double Fantasy. Mais l’m Only Sleeping rappelle aussi que John perdait son ascendant sur les Beatles, passant la plus grande partie de son temps au lit ou à traînasser à Kenwood. C’était Paul, maintenant, qui poussait à la roue et s’assurait que tout le monde serait en studio pour les séances d’enregistrement.

C’est également en mars 1966 que fut publiée dans l’Evening Standard la célèbre interview, accordée à Maureen Cleave, dans laquelle John déclara :  » Nous sommes plus célèbres que Jésus, maintenant ; je ne sais pas qui de la chrétienté ou du rock and roll disparaîtra le premier.  » Maureen Cleave nota également, toujours dans la même interview :  » II peut dormir presque indéfiniment ; c’est probablement l’homme le plus paresseux d’Angleterre.  »

 » Physiquement paresseux, répondit-il. Je n’ai pas réellement besoin d’écrire ou de lire ou de parler ou de regarder quoi que ce soit, et le sexe est la seule activité physique qui m’intéresse encore. « 

Musiciens ayant participé à l’enregistrement

Paul McCartney : choeurs, basse
John Lennon : voix principale, guitare acoustique rythmique,
George Harrison : choeurs, guitare principale
Ringo Starr : batterie

L’enregistrement de la chanson

27 Avril 1966 : Enregistrement de 11 prises
29 Avril 1966 : rajout d’overdub à la prise 11
5 Mai 1966 : rajout d’overdub à la prise 11
6 mai 1966 : rajout d’overdub à la prise 11, et création de 2 nouvelles prises : prise 12 et prise 13
Version finale : prise 13

La contribution de chacun des Beatles

John Lennon : 100 %

Les reprises de cette chanson par d’autres artistes

Azalia Snail, Rosanne Cash, Suggs

Téléchargements

Disques incluant cette chanson

Revolver

CD / International

Revolver

33 Tours / Angleterre

Revolver

Cassette / Angleterre

Revolver (Remaster.)

CD / International

Yesterday… and Today

33 Tours / Etats Unis

Revolver

33 Tours / Etats Unis

Revolver

33 Tours / France

Revolver

33 Tours / France

Revolver

33 Tours / Brésil

Revolver

33 Tours / Allemagne

Revolver

33 Tours / Argentine

Intégrale Remasterisée

Clé USB / International

The U.S. Albums (Remaster)

CD / International

Pensez aussi à lire

Mind Games (I Promise) (demo) : John Lennon : paroles, traduction, histoire…

Informations sur la chanson Crédits : Lennon Durée : 1:01 Les paroles de la chanson …

La newsletter de Yellow-Sub

N/'attendez plus !
Abonnez-vous à la newsletter de Yellow-Sub et recevez les dernières actus par email !