Mal Evans

LA BIOGRAPHIE DE MAL EVANS

Durant leur carrière, et particulièrement la grande période des concerts et des tournées (1963-1966), les Beatles n’ont que deux assistants pour les conduire vers les lieux où ils se produisent, s’occuper de leur matériel, et d’une façon générale, répondre à leurs moindres besoins : Neil Aspinall et Mal Evans . Ce dernier, doux géant, officiait comme « videur » au Cavern Club de Liverpool au début des années 1960. En 1963, Brian Epstein l’engage en tant que chauffeur, road-manager… et garde du corps du groupe. Il apparait ainsi sur de très nombreux documents filmés au Royaume-Uni, aux États-Unis et à travers le monde durant ces années-là.

Lorsque les Beatles arrêtent de se produire en public, Mal Evans reste à leurs côtés, dans les studios et en dehors, en tant qu’assistant « logistique » et participe à de nombreux enregistrements. On entend notamment sa voix dans le chœur de Yellow Submarine ou dans l’enregistrement original du titre A Day in the Life (Anthology 2), en train de compter 24 mesures. On le voit aussi faire le « bang bang » du titre Maxwell’s Silver Hammer, en tapant sur une enclume, dans le filmLet it be.

Mal Evans disparaît dans des circonstances tragiques : il est abattu à son domicile par la police à Los Angeles le 5 janvier 1976, suite à un appel de sa petite amie. Les hommes de loi avaient confondu le pistolet à air comprimé qu’il pointait vers eux avec un fusil.

mal

Pensez aussi à lire

19 novembre 1993 : Fukuoka – Fukuoka Dome (Japon)

LINE-UP Paul McCartney – chant, guitare (acoustique, électrique et basse), piano, batterie Linda McCartney – …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 2 =